Retour à l'index du forum
Chronologique
Avatar

ANTON PARKS / ÉGYPTE / BIBLE / ROGER SABBAH / ARCHÉOLOGIE

par panthère58, jeudi 01 mars 2018, 11:51 (il y a 1734 jours)

:-) Finalement, en regardant aller les choses, j'en suis venu à la conclusion qu'il valait mieux regrouper mes billets les plus importants du forum Orandia dans ce dossier au lieu de faire des mises à jour qui alourdiraient mes dossiers déjà existants sur ces sujets.

Je vais donc pouvoir réactiver mes liens vidéos sur Youtube qui n'étaient plus fonctionnels et mieux identifier mes billets. Je vais aussi contracter et synthétiser davantage certains billets et sujets.

Voici les liens vers les anciens dossiers, et le nouveau dossier "SMALLVILLE" :

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348

N.B. Concernant ce dossier, la partie concernant Serge Cazelais versus Anton Parks, le vidéorandia n'est plus accessible sur VIMEO.

[image]

:-) Source : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67145
:-) Sur Viméo : https://vimeo.com/56182775#at=1933


On devrait plutôt lire : Désolé Cette vidéo n'existe plus.
J'ai vérifié la version audio et ça ne semble pas fonctionner non plus. Il reste mes transcriptions qui sont des plus fidèles.

2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655

De même, les premières années, les vidéorandias étaient sur VIMEO. Et plusieurs ne sont plus accessibles aujourd'hui.

4. Dossier Smallville (à jour) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  10784 vues
Avatar

HORUS / JÉSUS - PORTE DES ÉTOILES - QUI COPIE QUI ?

par panthère58, vendredi 02 mars 2018, 13:44 (il y a 1733 jours) @ panthère58

HORUS / JÉSUS – PORTE DES ÉTOILES – QUI COPIE QUI ?

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 1 BIO

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133765

Cette partie est importante pour contextualiser, et sert d'introduction pour les autres parties à venir. Évidemment, pour celles et ceux que ça peut intéresser. Ma date de naissance est le 16 Septembre 1958, ASC ♍. Donc Chien de Terre. En numérologie, 21/3. Donc, Chemin de Vie 3. 21 = 777 = 3 X 7. Voilà pourquoi j'affiche maintenant le P(3)58 dans le bas de mes billets à défaut de pouvoir modifier mon pseudonyme sur le forum. Je mets le 3 entre parenthèses pour signifier la coïncidence avec la valeur numérique du Serpent biblique, selon les Compléments Surprenant.

Je le répète. Ce que je tente de démontrer, c'est ce qui pour moi est présentement le plus cohérent, le plus vraisemblable, jusqu'à preuve du contraire.

BIO.

De 1971 à 1974 : Prise de conscience / Sortie de la matrice

En préambule, déjà à cette période de ma vie, j’entrevoyais la possibilité que Jésus, Dieu soient des extraterrestres qui auraient juste une coche sur nous autres. Et qu’on adorait ces entités par naïveté, par ignorance.

Bien sûr, la première source qui m’a amené à tout remettre en question : la lecture de l’Ancien Testament au début de mon secondaire au pensionnat de Pointe-du-Lac, l’É.S.S.J. (école secondaire saint-joseph). Je trouvais le contenu violent à outrance.

Cette filiale du Vatican, soit les F.I.C. (frères de l’instruction chrétienne) a amplifié cette remise en question en Sec. III en nous imposant le mouvement charismatique, très à la mode, et qui faisait « concurrence » au film L’Exorcisme. Le frère directeur a même tenté d’exorciser un de mes amis. Plus ridicule que ça, tu meurs ! De plus, un frère me harcelait pour que je sois son « ami » et je me suis aperçu qu’il était « couvert » par d’autres.

A suivi la prise de conscience de mon orientation homosexuelle et par le fait même de la violente homophobie de la secte religieuse catholique romaine du Vatican, bien imprégnée dans la société québécoise. Aucune trace du message d’amour du Christ dans tout ça. Que du rejet, du jugement. Contrairement à d’autres, je ne me suis pas obstiné à vouloir être catholique pratiquant.

Pourtant, le frère directeur de notre groupe de sec. III, celui qui couvrait le "harceleur", nous a dit, lors d’un de ses sermons, une phrase qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Il a dit : « On ne fait pas sa pratique religieuse par émotion mais par conviction. » Ça été mon chemin de Damas. Je me suis aperçu que toute ma pratique religieuse avait été construite jusque-là pour faire plaisir aux autres dont mes parents, en particulier ma mère, et ainsi répondre à leurs attentes. Que c'était de plus en plus factice.


De 1980 à aujourd’hui : Autres sources divergentes et/ou différentes

À l’automne 80, je faisais semblant d’aller au cégep de Trois-Rivières en co-voiturage, pour compléter ma formation académique en techniques policières. J’avais abandonné mes cours mais ne l’avait pas dit à mes parents pour éviter la crise. J’étais accepté à Nicolet après les Fêtes, mais c’était évident pour moi que mon avenir n’était pas là.

Donc, en revenant un après-midi, une émission de Janette veut savoir se terminait avec le témoignage de quelques grand-mères sur leurs expériences de sorties conscientes dans l’astral. Elles ont mentionné le nom de Rampa. Je n’avais saisi que des bribes et pourtant, je me suis « garroché » vers la librairie la plus proche pour acheter un livre sur le sujet. Car je me sentais fortement interpelé. Même si c’était flou tout ça, et nouveau, ça me parlait. Une certitude intérieure inébranlable m’habitait. J’y ai adhéré spontanément. C’est ainsi que j’ai commencé la lecture des livres de Lobsang T. Rampa.

Depuis, il y a eu beaucoup de livres et d'autres sources diverses d’information jusqu’à Anton Parks aujourd’hui, en passant par Barbara Marciniak, par Ésotérisme-Expérimental (même si…), etc. En plus de l’actualité et de mes expériences paranormales. En plus d’être touché profondément par certains films comme La Guerre des Étoiles un samedi soir d’août 1977, Starman, The last starfighter… Évidemment, des téléséries comme X-Files, Smallville, Millennium, Supernaturel, Invasion planète terre…J'ajouterais Roger Sabbah, le livre d'archéologie des Finkelstein et Silberman, La Bible dévoilée, Mauro Biglino, Haramein et Braden.




Lien vidéo Youtude : https://www.youtube.com/watch?v=dFb0xXvB99o

Et aujourd’hui, le constat que je fais : tout pointe vers l’Égypte prédynastique : Osiris, Isis, Horus et leur entourage. Même dans les vidéorandias, dans les conférences du Club CRÉÉE, dans les compléments de Gilles Surprenant, les références à cette Égypte y sont récurrentes et importantes.

On ne s’étonne pas d’entendre dire que Jésus aurait été initié en Égypte. Que l’Égypte a été le refuge de la « sainte famille » pour échapper à Hérode. On ne sait rien sur sa vie personnelle à part sa vie publique relatée dans les Évangiles. Et quand on évoque la forte possibilité que Jésus soit en fait une copie d’Horus, on déchire sa chemise ! Paradoxal. Vraiment. Je me demande ce que ça va prendre pour ouvrir les yeux, je devrais dire « l’œil d’Horus » des gens. On préfère la « sécurité » de la matrice religieuse malgré toutes ses invraisemblances, ses incohérences et ses manipulations. Surtout sachant que les Hébreux viennent d'Égypte...

********************************************************************************

:-) COMMENTAIRES PERSONNELS

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133753

N.B. Les propos tenus par Serge Cazelais, Kiwan pour Richard Glenn et JF Poulin dans ce vidéorandia ont été tenus la veille de Noël 2012. Donc, il est possible qu’aujourd’hui ces propos aient évolué d’une façon ou d’une autre. Quoiqu’il en soit, le forum permet la possibilité de rétroagir pour rectifier, préciser, ajouter, bonifier, nuancer.

Pour en savoir plus sur Serge Cazelais : Complément Surprenant #1251 :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67146
Son site : http://sergecazelais.com/

Club CRÉÉE : Septembre 2006 Salle 609 :
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Activites2006/609/609-tradition.php#BAT

:-) Source : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67145
:-) Sur Viméo : https://vimeo.com/56182775#at=1933

On devrait plutôt lire : Désolé Cette vidéo n'existe plus. Après vérification dans mon dossier vidéorandias, plusieurs vidéorandias chez VIMÉO ont été retirés, dont celui-ci.

J’en suis à la dernière étape avec ce vidéorandia de Noël 2012. Ici, je précise qu’il s’agit simplement de mon opinion personnelle sur des questions qui ont été soulevées dans ce vidéorandia. Chacun peut avoir sa propre opinion. Moi, je recherche de la cohérence et de la vraisemblance concernant nos origines, notre genèse, pour mieux appréhender notre époque. Je n’ai pas l’expertise de Serge Cazelais ou de Kiwan dans leur sphère spécifique. Mais, j’ai mon jugement, mon discernement, mon ressenti, mes réflexions.

Serge Cazelais développe sur ces sujets. Vous avez les références pour l’écouter au besoin.

À 0:54:07 du vidéorandia : Jésus historique ou pas ?

À 0:56:39 du vidéorandia : Textes de l’antiquité et textes sacrés : message historique ou message spirituel ? Où est la vérité ?

À 1:01:20 du vidéorandia : Textes bibliques : plagiats de textes sumériens ?

À 1:20:08 du vidéorandia : Textes apocryphes / Résurrection du Christ

P(3)58 : J’ai une opinion différente et divergente sur ces sujets. Pour moi, le « Jésus » tel que présenté dans les Évangiles n’est pas historique, ni authentique. Il a tout simplement été élaboré sur la base d’une histoire originelle, la même qui a inspiré les différentes mythologies et religions.

Plus je lis, plus je cumule d’information sur la question, et plus il devient évident pour moi que l’histoire des principaux personnages bibliques des Évangiles du Nouveau Testament, s’avère être l’histoire des dieux de l’Égypte prédynastique, soit environ 10 000 ans avant notre ère.

Et l’influence de l’Égypte et de Babylone est indéniable dans l’Ancien Testament des Hébreux qui ont côtoyé les deux civilisations.

Tout ramener ces écrits dits « sacrés » ou anthologiques de l’époque à la simple transmission d’un message spirituel, c’est pour moi la démonstration d’une reddition, d’une impuissance à pouvoir en expliquer les incohérences, les invraisemblances, les contradictions et le contenu souvent violent, sanglant, scabreux. Et comble du paradoxe, c’est dans ce contenu qu’on y trouve un véhicule pour transmettre un message dit « spirituel ». Ça peut être aussi la volonté d’enterrer l’Histoire pour mieux asseoir son pouvoir. Ou bien le déni d’une civilisation plus avancée et bien antérieure à ce que l’Histoire officielle reconnaît.

Moi, j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi ça prend des « bibles » pour transmettre un simple message spirituel.

Et l’histoire démontre bien qu’il y a eu presque continuellement des conflits, des guerres, des conquêtes dans l’Antiquité.

Antoine Gigal s’intéresse à l’Égypte antique. Et quand elle tente de remonter à l’origine des textes égyptiens, ça l’amène bien au-delà des premières dynasties. Alors, les textes bibliques et/ou apocryphes remontent jusqu’à quand, eux ? Pour moi, il s’agit de la même source.

Je n’ai rien contre le fait de trouver un message spirituel dans ces textes. C’est l’exercice auquel on se livrait au pensionnat à partir de chansons populaires (ex. « Un gars ben ordinaire » – Charlebois) ou religieuses (ex. « Gethsémanie » – John Littleton). Encore faut-il qu’il fasse sens, qu’il colle à la réalité, qu’il ne soit pas dogmatique et imposé.



Lien vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=9SMJNAzanc0

Pour la suite des choses, je vais exposer les sources qui ont alimenté ma réflexion jusqu’à présent. Et l'Égypte est au cœur de ces sources.

********************************************************************************
:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 2 ASTRO-THÉOLOGIE

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133778

Sachant que Sirius et Vénus (l’Étoile du Matin/Lucifer) occupent une place prépondérante dans l’Égypte ancienne, et que le christianisme se les approprie, ce qui m’interpelle, c’est la partie astronomique du vidéo de Zeitgeist. On désigne ça sous l’appellation « astro-théologie ». Et quelle étoile brille dans le ciel le 25 décembre ? Sirius avec les Trois Rois !

Ici, la question de la date précise de la naissance de Jésus n’est pas importante. Ce qui est important, c’est qu’on ait décidé de le fêter le 25 décembre. Il n’y a pas de hasard. C’est sciemment qu’on a choisi cette date. Et quand on écoute cette partie du vidéo, à partir de 5:58 jusqu’à la fin, il est évident que l’empreinte de l’Égypte prédynastique (et aussi de Sumer) « plane » sur les écrits bibliques.

Je mentionne l’Égypte prédynastique car les divers pharaons des différentes dynasties égyptiennes n’ont fait qu’essayer de refléter cette Égypte encore plus ancienne, antédiluvienne et ce, avec plus ou moins de succès.

Là où je me distance du contenu de ce vidéo, c’est que pour moi, le christianisme serait une transposition ésotérique, symbolique de l’histoire originelle, plutôt que des références strictement mythiques, astro-théologiques. Je crois sincèrement que le christianisme est une version qui reflète la scission qui opposent les « dieux extraterrestres » : ceux de Sumer (Enlil/Seth/Satan) vs ceux d’Égypte/Atlantide (Enki/Ptah/Asar/Osiris/Horus[Jésus]).

Dans le fond, le message du Christ est un message d’amour qui origine de Sumer via l’Atlantide et l’Égypte antédiluvienne.



* Lien vidéo sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xlkwn9

Date de publication : 10/10/2011
Durée : 25:31


À 6 :51 du vidéo : Maison du Pain

La Constellation de la Vierge est également appelée « La Maison du Pain », et sa représentation est une vierge portant une gerbe de blé. Cette Maison du Pain et son symbole de blé représentent août et septembre, la saison de récolte. À son tour, Bethléem, en fait, se traduit littéralement par « maison du pain ». Bethléem fait donc référence à la constellation de la Vierge, un endroit dans le ciel et non sur terre.

[image]
Anton Parks
Ed. Nouvelle Terre, 2009


Extrait p.242, Bethléem : Cependant, la question se pose : le Christ biblique serait-il né, voici plus de 2000 ans, à Bethléem, près de Jérusalem ? C’est possible ; Jésus le Christ a peut-être vu le jour dans la ville palestinienne de Bethléem. Cependant, il est intéressant de constater que l’assemblage de différentes particules égyptiennes élémentaires peut apporter une toute autre réponse qui est en parfaite concordance avec nos différentes découvertes : Bit ou Bet (qualificatif de Hathor : "merveille", "prodige") ; Râ ou Rê ("soleil", "lumière") ; Hem ("le roi" [Heru], "majesté"). Vous le savez maintenant, le L n’existe pas en ancien égyptien, et il est généralement remplacé phonétiquement par un R, cela nous donnera :

Cartouche / Hiéroglyphe que je ne peux reproduire ici.

Bit-Râ-Hem, ou Bet-Rê-Hem, ou encore Bet-Lê-Hem (Bethléem),
"Hathor, lumière du roi Heru"

Cette découverte capitale nous confirme une fois encore qu’Isis-Hathor symbolisait bien la Grande Pyramide de Gizeh.


Ici, Anton Parks démontre, contrairement au segment du vidéo de Zeitgeist, que Bethléem est bel et bien sur terre, pas seulement au ciel, et qu'en fait, c'est la Grande Pyramide de Gizeh.

À 18:09 du vidéo : Moïse

« De plus, Moïse est connu comme « Le Porteur des Lois », « Le porteur des Dix Commandements », de la « Loi de Moïse ».

On a vu dans l’entrevue avec Antoine Gigal, que pharaon veut dire « porteur ».
Lien entrevue Antoine Gigal : lien original http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133763

:-) Antoine Gigal : Égypte et pyramides

Anton Parks cite souvent Antoine Gigal dans son essai Le Testament de la Vierge. Au lieu de simplement vous balancer le vidéo de trois heures, j'ai pris le temps de l'écouter et de vous le résumer. Vous n'avez qu'à aller écouter la partie qui vous intéresse, s'il y a lieu.

Lien site internet : http://gigalresearch.com/index-fr.php


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7kGBJd1AKJo

Publiée le 30 déc. 2014
Descriptif META TV (13/12/2014) : Antoine Gigal égyptologue spécialiste de l'ancien empire et qui vit en Égypte depuis plus de vingt ans nous révèle les secrets de l’Égypte ancienne et tout ce qu'elle a pu comprendre en visitant les nombreux sites et rencontres au cours de ses travaux. Elle n’hésite pas à nous évoquer la situation actuelle du pays en nous donnant un témoignage rare sur les événements qui ont secoué la région ces dernières années. Une émission pour les passionnés d'histoire antique et de science. La libre antenne du lundi au vendredi de 21h à minuit sur www.metatv.org


À 2H26:36 du vidéo :

Elle parle de l'étymologie du mot pharaon qui voudrait dire le « porteur ». Au Québec, il y a le « porteur d’eau » ! Sachant que l’eau est très importante pour Enki/Osiris… Il n’y a qu’un pas pour parler de la descendance du Christ égyptien au Kebek ! Alors, Antoine Gigal vient ainsi appuyer mon point de vue "ésotérique" sur la question de la génétique du Grand Monarque, si Grand Monarque il y a.


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=_NZlWUIChs8

De 2H38:40 à 3H02:02 du vidéo : Roger Sabbah dévoile une clé : Moïse serait en fait un pharaon, soit Ramsès I ! Les différentes sources sont donc convergentes.

********************************************************************************

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 3

PATRICK LAMBERT ET SA PORTE DES ÉTOILES

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133798

PATRICK LAMBERT

Pour moi, Anton Parks débroussaille le chemin vers nos origines, notre genèse. Maintenant, on peut valider de diverses façons ses écrits, en évaluer leur vraisemblance et leur cohérence par d’autres sources. Et pour moi, la conférence de Patrick Lambert vient me conforter en démontrant qu’il y a beaucoup plus qu’il n’y paraît en Égypte.

Dans le fond, quand je jette un regard sur mon cheminement, c’est à petites doses que mon intérêt pour l’Égypte s’est construit au fil du temps. Et c’est en grande partie en sortant de la matrice religieuse qu’on arrive à jeter un regard plus sérieux et moins superficiel sur ce qui nous entoure. Que la Lumière soit !

De même le vidéo de Zeitgeist du précédent billet prend plus de valeur après l’écoute de la conférence de Patrick Lambert. Ainsi, cette conférence de Patrick Lambert a de quoi alimenter sainement la controverse.


Conférence de Patrick Lambert sur ces étoiles et les pyramides.


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=x0WGbpOv6zs

Du début à 2:33

Patrick Lambert a mis en ligne sa conférence en plusieurs parties à partir de l’enregistrement d’ésotérisme-expériemental. Cette deuxième partie, est la plus importante. On voit qu’il y a un lien très fort entre le christianisme et l’Égypte prédynastique qui se répercute inoxérablement sur Jésus et Horus. On dit qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Pour moi, l’histoire de Jésus, c’est l’histoire d’Horus qu’on raconte différemment et que l’on s’approprie à des fins intéressées.

SALLE 804 Club CRÉÉE : AVRIL 2008

Ici, en cherchant sur le net, j’ai trouvé ce vidéo mis en ligne et qui est complet. Le texte qui accompagne le vidéo est, je crois bien, d’ésotérisme-expérimental.

La Porte des Étoiles existe réellement !!!

Conférence de Patrick Lambert.

Ce qui déroute le plus ceux qui veulent nous contrôler, c’est qu’il arrive parfois qu’un chercheur autodidacte sortie de nulle part et n’appartenant à aucun groupe scientifique, religieux ou social connu, arrive à mettre le doigt sur une réalité sensible qu’ils s’efforçaient tant bien que mal de cacher. C’est un individu de ce genre que nous avons rencontré dans le cadre de la conférence du mois d’avril 2008.

Partie de la simple idée de représenter les chiffres d’une manière universelle en dehors de toute référence culturelle, Patrick Lambert c’est graduellement aventuré sur une piste qui l’a conduit à faire une incroyable découverte en Égypte d’aujourd’hui. Il ne s’agit pas ici de science de fusée. Seulement de simples observations à la portée de tous « branchés » sur beaucoup d’intuitions. Tout est là, devant nos yeux. Il suffit de regarder à la bonne place.


Conférence de Patrick Lambert : La porte des étoiles en Égypte


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=tGM5JjUqUgo

À 8:24 du vidéo(randia) : Patrick Lambert 1 La Science 0

Patrick Lambert : Il y a beaucoup de scientifiques qui n’acceptent pas cette thèse là parce qu’ils me disent « voilà 5 000 ans, les Égyptiens pouvaient pas connaître la position parfaite des planètes. Ça fait que c’est un gros hasard que ça lui ressemble beaucoup. »

Je lui ai dit : « ouais, ça, c’est ce que tu crois. Tu n’étais pas là voilà 5 000 ans. Tu ne peux pas vraiment juger de l’intelligence des gens voilà 5 000 ans. » Ça c’est l’être prétentieux. Parce qu’ils l’ont fait à reflet.

Si aujourd’hui, avec les technologies que l’on a, on veut dessiner la Terre, on ne peut pas faire mieux que les pyramides pour faire un dessin simple et universel. Ça fait que ça les frustre un petit peu.


À 10 :12 du vidéo : Porte des étoiles

Patrick Lambert : On se rend compte que tout le quartier de Mohandessin au Caire, est dessiné en forme de portes et fenêtres vue du ciel. Faut être dans le ciel pour voir que c’est une porte. Puis en plein milieu, c’est l’étoile la plus brillante qui serait Sirius. On va aller voir l’étoile la plus brillante dans le dessin d’une porte. On va voir à quoi ça ressemble. Là, l’objet qui est au milieu, un objet de six côtés par six, exactement comme l’étoile la plus brillante quand on la dessine. Hexagone par hexagone. C’est encore le même dessein au même endroit. Et cette fontaine-là est assez spéciale direct en partant parce que grâce aux pyramides, elle représente l’étoile la plus brillante dans le dessin d’une porte. […] Il y a même l’épaisseur du cadrage qui est identique. […] Exactement la même chose. L’étoile est à la même place. Ça c’est une église, celle de Berthierville qui date d’au moins 300 ans, minimum. Ça fait que c’est une architecture religieuse très vieille. Et on sait que la religion prône l’étoile la plus brillante par les Rois. Puis l’endroit de l’Égypte, très mentionné dans toutes les religions.

Lien : http://philippe-william-sinclair.com/entre-geometrie-sacree-du-kebek-et-pentacle-de-la-...

[image]

Une autre église qui arbore les caractéristiques évoquées par Patrick Lambert (porte des étoiles/Sirius) et Nassim Haramein (entrées des pyramides).

À 16:59 du vidéo : La crèche !

Patrick Lambert : Les étoiles d’Orion, toutes les nuits descendent entre le 20 et le 31 décembre, arrivent très précisément comme ça. Et quand elles arrivent exactement au-dessus des pyramides, ça donne ça. La ligne droite arrive verticale…

P(3)58 : Les Trois Rois et Sirius, à la verticale au-dessus des pyramides… « Bethléem » ! J’ai une petite pensée pour les traditionnalistes… ;-)

ICI C’EST UNE COPIE EN CAS QUE LES VIDÉOS DISPARAISSENT

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=136483

Partie 1


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=QXkpNavRc34

À 8:25 du vidéo(randia) : La science

Patrick Lambert : Il y a beaucoup de scientifiques qui n’acceptent pas cette thèse…

Partie 2


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=x0WGbpOv6zs
Du début à 2:33

Patrick Lambert a mis en ligne sa conférence en plusieurs parties à partir de l’enregistrement d’Ésotérisme-Expériemental. Cette deuxième partie, est la plus importante. On voit qu’il y a un lien très fort entre le christianisme et l’Égypte prédynastique qui se répercute inoxérablement sur Jésus et Horus. On dit qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Pour moi, l’histoire de Jésus, c’est l’histoire d’Horus qu’on raconte différemment et que l’on s’approprie à des fins intéressées.

À 1:12 du vidéo : Porte des étoiles

À 7 :59 du vidéo : La crèche !

Partie 3


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=YFSQoLDq5FU

Partie 4


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=SiDb28wp-2M

Partie 5


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qkgaliR_7B0

Partie 6


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=lWfa1YGaaH8

[image]
Anton Parks
Ed. Nouvelle Terre, 2009


Extrait p.242, Bethléem : Cependant, la question se pose : le Christ biblique serait-il né, voici plus de 2000 ans, à Bethléem, près de Jérusalem ? C’est possible ; Jésus le Christ a peut-être vu le jour dans la ville palestinienne de Bethléem. Cependant, il est intéressant de constater que l’assemblage de différentes particules égyptiennes élémentaires peut apporter une toute autre réponse qui est en parfaite concordance avec nos différentes découvertes : Bit ou Bet (qualificatif de Hathor : "merveille", "prodige") ; Râ ou Rê ("soleil", "lumière") ; Hem ("le roi" [Heru], "majesté"). Vous le savez maintenant, le L n’existe pas en ancien égyptien, et il est généralement remplacé phonétiquement par un R, cela nous donnera :

Cartouche / Hiéroglyphe que je ne peux reproduire ici.

Bit-Râ-Hem, ou Bet-Rê-Hem, ou encore Bet-Lê-Hem (Bethléem),
"Hathor, lumière du roi Heru"

Cette découverte capitale nous confirme une fois encore qu’Isis-Hathor symbolisait bien la Grande Pyramide de Gizeh.


NASSIM HARAMEIN 2 La Science 0

[image]

2012

Extrait pp.93-94 : Je sais que vous avez entendu beaucoup d’histoires sur la façon dont on a construit les pyramides. Et l’on a insisté sur leur construction très particulière, c’est un fait établi. En fonction de la théorie, entre 20 000 et 100 000 esclaves ou agriculteurs, pendant les inondations du Nil, tous les ans, allaient construire des pyramides. Et ils les ont construites, toujours selon les différentes théories, durant une période variant entre 20 et 40 ans. C’est bien joli, mais ils enseignent cela comme un fait.

Par exemple, on peut lire dans les bouquins que les pyramides ont été « construites par » et non « peut-être construites par ». C’est décrit comme un fait. Et vous croyez que ça doit être ça. Mais quand on y pense, ces gens qui ont écrit ces faits ne sont ni des ingénieurs ni des physiciens, ils ne comprennent pas nécessairement ce qu’il faut pour construire, ils ne comprennent pas nécessairement le degré de difficulté à obtenir une grande précision lorsqu’on édifie à l’aide de pierres. Ils ne comprennent pas nécessairement que le cuivre ne coupe pas la pierre. Et que, jusqu’à présent, on n’a pas trouvé comment durcir le cuivre pour tailler la pierre. Alors, ils ont simplement balancé ce genre de choses et, parce qu’ils ont un doctorat, et qu’on est au XIXe siècle et qu’ils ne peuvent imaginer autre chose, alors tout le monde se range à leur opinion. Et je vous assure, si vous préparez un doctorat en égyptologie ou sur l’étude de l’Antiquité dans les civilisations anciennes et que vous écrivez une thèse relatant un autre mode de construction, vous n’allez probablement pas obtenir votre doctorat.

J’ai été vraiment étonné lorsque j’ai commencé à étudier ces choses parce que, d’après moi, j’avais résolu un grand nombre de ces questions, mais il y avait quelque chose qui ne cessait de me titiller. Peut-être que l’Histoire de la Terre, peut-être que l’Histoire de notre civilisation est tout à fait différente de ce que nous croyons. Et si c’était vrai, je veux savoir pourquoi. Parce qu’alors, je pourrais modifier mon point de vue sur l’évolution pour le faire correspondre à la vraie réalité, à ce qui s’est passé à Gizeh. Ça pourrait grandement altérer ma perception de moi, de mes ancêtres, de la genèse des choses et de ma place dans l’Univers.


UNE PHOTO VAUT MILLE MOTS !
BONNE RÉFLEXION !

[image]

[image]

[image]

[image]

Après on viendra me dire que le christianisme n'a pas copier l'Égypte d'Horus, d'Osiris et d'Isis. QUI COPIE QUI ?! Il ne fait aucun doute pour moi que les Évangiles du Nouveau Testament sont reliés à l'histoire de ces divinités égyptiennes et sumériennes. Mais, la résistance au changement est énorme à cause du formatage tous azimut. On se souviendra du propos de Serge Cazelais dans le vidéorandia de Noël 2012 qui en avait fait ses choux gras! Lui et Kiwan se sont payés une « traite » sur le dos de ceux qui sont probablement plus près qu’eux de la Vérité, du vraisemblable. Le lien établit par Patrick Lambert, Anton Parks et Nassim Haramein est sans équivoque, sans appel.

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=131877

:-) ANALOGIES ENTRE HORUS (ÉGYPTE) ET D’AUTRES HÉROS PARTIE 1

En noir : résumé, explication, contexte...
En vert : extrait Serge Cazelais, JF, Kiwan
En or : extrait Anton Parks et autres
En bleu : commentaire personnel P(3)58

On devrait plutôt lire : Désolé, le vidéo n’existe plus.

1. À 0 :33 :00 du vidéorandia :

Kiwan : Juste une parenthèse Serge, c’est que la dernière fois que l’on a fait affaire ensemble, on était dans la mouvance de Da Vinci Code, si tu te souviens. [Da Vinci Code : 2003]

Serge Cazelais : C’est ça. En fait, la dernière fois que j’ai donné une conférence, je dirais chez vous, Richard, dans l’une de tes activités, c’est au Cégep de Maisonneuve, et le deuxième invité nous parlait justement de cette question-là des analogies entre Jésus et de nombreux héros, que ce soit Krishna, Horus, Dionysos et plusieurs autres. Et l’autre conférencier nous parlait de manipulations. En fait, le cœur de son message c’était ça, de dire qu’on était manipulé depuis 2000 ans, que l’histoire de Jésus n’était que le plagiat de l’histoire d’Horus et de Krishna et d’autres héros. Puis on avait débattu un peu à la fin. [Conférence Septembre 2006, Salle #609 du Club CRÉÉE]

Kiwan : Et il y avait à la même époque, un livre écrit par un Torontois, je pense, un type de l’Ontario. [...] Il y avait aussi Acharya...[/b]

Tom Harpur et son livre : The Pagan Christ (2004)

[image]

[image]

En français : Le Christ païen, Retrouver la lumière perdue, préface de Jacques Languirand

[image]

Lien : http://www.amazon.ca/Christ-pa%C3%AFen-Le-Tom-Harpur/dp/2764603630

Extrait : Longtemps avant l''ère chrétienne, les Égyptiens, comme d''autres peuples, croyaient en la venue imminente d''un Messie, fruit d''une naissance virginale, en une Madone à l''enfant, au Verbe fait chair. Les premières Églises ont fait de ces dogmes les fondements mêmes de la foi chrétienne, tout en occultant leurs origines. Ce qui avait d''abord été conçu comme un système universel de croyances, basé sur le mythe et l''allégorie, s''est transformé, entre les mains de groupes ultraconservateurs farouchement attachés à la lettre plutôt qu''à l''esprit, en une institution figée et dogmatique. Dans son livre le plus audacieux et le plus original, Tom Harpur fait sortir de l''ombre un corpus religieux universel basé sur la sagesse antique que l''Église avait choisi d''oublier. Son message est clair : notre attachement aveugle à une interprétation littérale de l''Écriture est en train de tuer le christianisme. Seul un retour à une religion ouverte, qui prône que le Christ est en chacun de nous, nous permettra de comprendre qui nous sommes et ce à quoi nous sommes destinés. À cette époque où la figure du Christ exerce une fascination renouvelée, ce livre propose une approche vivifiante de la foi et un christianisme véritablement spirituel.

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133362
À 0:34:11 du vidéorandia :

Kiwan : Il y avait beaucoup de mouvance à ce moment-là qui remettait en question l’authenticité de Jésus, qui serait plutôt un mythe fondateur basé sur les autres mythologies, et que tout le monde tire la couverte chacun de son côté pour arriver en disant que « c’est nous autres [qui a] le vrai Jésus ou le vrai pouvoir, ou le vrai… Ben là… Alors, qu’est-ce que tu penses de ça maintenant qu’on parle de « Anton Parks » ; un autre de plus !

Serge Cazelais : Un autre de plus qui dit la même chose.

P(3)58 : Mais qu’est-ce que Parks dit au juste ? J’ai pris le temps de revisiter les deux livres que Serge Cazelais et Kiwan ont, ou ont eu en leur possession, soit les tome I et II des Chroniques du Ǧírkù. Et j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi on le qualifie « d’un autre de plus qui dit la même chose ». Que dit-il qui reprend le discours des autres, les Harper, Acharya ?

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

VidéOrandias EN COMPLÉMENT (1)

par panthère58, dimanche 01 avril 2018, 09:21 (il y a 1703 jours) @ panthère58

TOUT POINTE VERS L’ÉGYPTE

VidéOrandias qui viennent compléter le billet sur les points suivants et desquels j’ai quelques commentaires en rétroaction :

. Autres infos sur panthère(3)58
. Tout pointe vers l’Égypte
. Un mythe fondateur
. Jésus, Christanisme

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132869

058. Vidéorandia #1204 : 15 janvier 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=42508
Lien du Complément Surprenant :http://www.orandia.com/forum/index.php?id=42518



À 9:36 du vidéorandia : panthère58

Kiwan : D’abord, on ne sait pas son nom réel. Même moi je ne sais pas son nom réel. Sauf que… Je vais vous dire une chose, au départ, je ne savais même pas que panthère58 c’était un gars. Parce qu’une panthère pour moi c’est féminin. Il a choisi panthère, mais on sait bien qu’un mâle panthère ou une femêle panthère, c’est panthère pareil. Mais, c’est ça. Il y a vraiment toute une signification occulte derrière tout ça, parce que panthera, c’est encore en rapport avec Marie, la mère de Jésus, etc. On peut aller très très loin.

P(3)58 : Le nom de panthère58 vient du Livre de la Jungle, de mes années comme louveteau, et de mon année de naissance. J’ai rajouté le (3) depuis dans ma signature (pcq sauf erreur, on ne peut pas modifier notre pseudonyme sur le forum) pour mon chemin de vie en numérologie, soit le 21/3. Je trouvais ça l'fun de le faire correspondre ainsi au nombre du serpent biblique (358) qui représente pour moi Enki/Osiris/Horus.

Mon ascendant chinois est Tigre…
Paradoxalement, dans Le Livre de la Jungle, le tigre Shere Khan vient en opposition avec la panthère Baghe(e)ra ! Un conflit intérieur peut-être… J’ai déjà utilisé le pseudonyme de panthère dans d’autres circonstances. En 1991, lors d'un emploi d'été où j'accompagnais un enfant autistique parmi d'autres jeunes au Lac Bouchette, j'ai dû me choisir un pseudonyme et intinctivement, j'avais choisi "panthère". J’aime les félidés et mon ressenti face à cet animal a toujours été positif même si on l’associe aux forces de l’Ombre dans le film À la Croisée des Mondes : La Boussole d’Or. C’est le daemon du chef du Majisterium.

Je trouve que la panthère dégage une force tranquille, une sagesse, et se fond dans la pénombre. Astrologiquement, je suis Vierge ASC Vierge, ce qui crée un lien avec le "panthera" du lien Surprenant qui suit.

Et si je peux me permettre d'en rajouter une couche, mon parrain se nommait Jean-Baptiste Lambert, comme dans la télésérie / film "Les Tisserands du Pouvoir". Je porte donc ce nom dans mon certificat de naissance.


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=0LyIr8yEQ2c

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bagheera_(Disney)
Extrait : Description

Bagheera est une panthère noire, présentée dans l'animation Disney comme plutôt savante, au caractère sérieux, responsable, et sophistiqué, ami et mentor de Mowgli, tout à fait similaire à celui du roman. Mis à part que dans le roman, Mowgli est beaucoup plus gâté par Bagheera. Dans le film, la panthère réprouve souvent le côté amusant de la vie, critiquant ouvertement le comportement insouciant de Baloo et son amour de la musique (voir la scène avec le roi Louie).

Durant le film, il est contre l'idée de Baloo, qui voudrait faire de Mowgli un habitant de la jungle, un vrai ours, voire son héritier spirituel, car la panthère sait que tant que Shere Khan se trouvera dans la jungle, la jungle ne pourra protéger Mowgli, malgré toutes les tentatives de l'ours pour le protéger.


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=9fwh1DAx3xo


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=scUqx3X9qR8

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=42518
Extrait :

PANTHÉRA" SOBRIQUET SIGNIFIANT "LA PANTHERE"
[image]
pour les juifs, Jésus était le fruit de l'union illégitime de sa mère avec un soldat romain du nom de Julius Panthera("Panthéra" étant un sobriquet signifiant "la panthère"). C'est pourquoi,dans le Talmud, on trouve 20 passages ou il est appelé Yeshu'a ben Panthera(Jésus fils de Panthéra).
Chose incroyable, on aurait retrouvé à Bingerbrück en Allemagne la tombe d'un soldat romain. Son nom était gravé : c'était Tiberius Julius Abdes Panthera, archer originaire le Sidon en Phénicie, qui fut muté en Rhénanie en l'an 9 ap.Jc ! (...à vérifier)

Celse, rapporté par Origène dans le "Contra Celsum", est le premier à le mentionner : "La mère de Jésus a été chassée par le charpentier qui l'avait demandée en mariage, pour avoir été convaincue d'adultère et être devenue enceinte des œuvres d'un soldat romain nommé "Panthèra". Séparée de son époux, elle donna naissance à Jésus, un batard. La famille étant pauvre, Jésus fut envoyé chercher du travail en Égypte ; et lorsqu'il y fut, il y acquis certains pouvoirs magiques que les égyptiens se vantaient de posséder." (Contre Celse. I, 32 5. Cf. I, 28 10, 33 19 et 69 20. Cf. R.C. p. 355).

Plus tard, Épiphane (315-403) le répète :
"Jésus était le fils d'un certain Julius, dont les surnom était Panthéra".

Il y a aussi des passages du Talmud touchant Jésus et supprimés par la censure ecclésiastique du Moyen Age ; ils ont été plus ou moins bien conservés dans quelques rares manuscrits (codices de Munich, de Strasbourg, de Vienne) et forment ce qu'on appelle les Hesronoth Hashass (Klausner, Osier) ; ainsi selon la tradition talmudique :

- Dans le traité Sanhédrin 43 a :
" On pendit Jésus ben Stada sur un pieux la veille de Pâque"

- Dans le traité Sanhédrin 67 a :
"... et ils le pendirent la veille de Pâque. Jésus ben Stada était le fils de Pandéra... L'amant, c'était Pandéra. Le mari c'était Paphos ben Yehudah. Mais sa mère c'était Miriam (Marie), surnommée Stada..." (Osier, p. 136).

Il est intéressant de relever que panthera, ou plutôt pantheros, est un anagramme de parthenos, qui veut dire "vierge" en grec.La parthénogénèse.

Voici ce qu’en dit Anton Parks dans son essai « Le Testament de la Vierge » en pp.154-155 : Premier constat : Jésus n’est jamais nommé "fils de Joseph" dans l’ensemble des Évangiles canoniques, mais "fils de Marie", comme en témoigne l’évangile de Marc (Mc 6:3), généralement considéré comme le plus ancien des évangiles synoptiques. Conformément à la tradition juive dont Joseph et Marie sont officiellement issus, Jésus devrait porter le nom de son père et non celui de sa mère. C’est donc une grave entorse à la coutume.

Pour expliquer cet écart, Marie fut dès le second siècle accusée d’avoir été la maîtresse d’un soldat romain ; elle fut traitée de courtisane, de prostituée, et on alla même jusqu’à insinuer qu’elle avait entretenu une liaison incestueuse avec son frère.

En Égypte, Meri ("la bien-aimée") Isis a créé le prodige de l’enfantement "sans" père, grâce à l’intervention du génie génétique des planificateurs (les Elohim). Dans notre langage moderne, cette intervention correspondrait simplement à une insémination ou fécondation artificielle effectuée à partir du code génétique d’Osiris. Donc, Isis (Meri) a bien eu une liaison avec le corps (Yuef) de son frère Osiris pour engendrer Heru (Jésus ?)...

Comme explication pour laisser tomber le lien avec « panthera », ça me convient même si je trouvais le lien amusant à prime abord.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132157

043. Vidéorandia #1138 : 06 octobre 2011

Lien du VidéOrandia : : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=37118
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=37119



À 2 :23 du vidéorandia : Serpent biblique

Kiwan : Quand le Serpent est venu tenter Ève, pour atteindre Adam, finalement, il lui a dit, c’est pour acquérir l’intelligence. Et si on n’avait pas croqué la pomme, on n’aurait jamais atteint le stade de l’intelligence. Et ce serpent en Kabbale, c’est le même… En Kabbale, vous savez, c’est qu’on utilise les lettres d’un mot pour donner leur valeur numérique. Chaque lettre en hébreu correspond à un chiffre… Chaque lettre à une valeur de chiffre. Et la valeur des chiffres pour le Serpent, qui se dit Nahash en hébreu, donne exactement le même résultat que le mot messie. Et le messie qui viendra à la fin des temps, des nations, devrait nous scandaliser pour nous faire passer à un autre niveau d’état d’être, que le serpent du paradis terrestre à l’origine. On va passer à un autre niveau. […] Avec la pomme, c’est vraiment le paroxysme de la communication entre l’être animal qui deviendra intelligent par la pomme et, après ça, on va passer avec le messie à une autre étape, c’est-à-dire de l’intelligence à la conscience.

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nahash
Extrait : Le nahash, de l'hébreu נָחָשׁ (nāḥāš), est un terme hébreu qui désigne un serpent dans la Bible. Nahash est notamment le terme utilisé pour désigner le serpent de la Genèse, qui entraîne la chute d'Adam et Ève. C'est aussi le terme utilisé dans l'épisode de la transformation du bâton de Moïse en serpent dans le livre de l'Exode et dans l'épisode du serpent d'airain dans le livre des Nombres.

Lien : http://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-hebreu-nachash-5175.html
Extrait : Nachash [naw-khawsh']

Lien Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=37119
Extrait : MESSIE=SERPENT EN KABBALE
http://www.classiquenews.fr/images/articles/K3mppzVo6e_Le_Messie_Haendel.jpg[/img][image]
Il ne faut pas perdre de vue que serpent se dit "nahash" en hébreu et "nahoch" signifie deviner!Il était le symbole des magiciens ce que l'on peut illustrer par Moïse transformant son bâton en serpent devant le pharaon.Plus fort encore la valeur numérique du serpent en kabbale est 358(gématrie) comme pour le mot"Machiah", le messie.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134203

106. Vidéorandia #1252 : 02 décembre 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=64488
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=64542

Invité panthère58 : Quelques vidéos qui me résument ésotériquement parlant :-D


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=yEULTGyf8_M


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=a7SDRZYExQk


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=hC-NId5c6uQ


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=fcWf-tgl_GU


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=Hl274UYXiz4


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=e-edyZBUyNk

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130540

026. Vidéorandia #1122 : 18 juin 2011

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=27612
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=27695



À 44 :10 du vidéorandia : Le Québec et l’Égypte
[Je préfère ce titre que le Québec et Israël…]

Kiwan : On réalise que la Grèce est en faillite. Et quand ça va être déclaré officiellement que la Grèce est en faillite, ça va commencer à débouler comme un château de cartes. Vous allez voir l’Espagne partir, la Nouvelle-Zélande, vous allez voir peut-être les États-Unis, parce que les États-Unis… ils vivent sur une économie artificielle. Le Canada est beaucoup mieux et le Québec, pour des raisons qu’on connaîtra dans le futur avec l’arrivée du Grand Monarque, se relèvera très bien, de tout ça. Et le Québec est un pays qui a été préparé sur le plan ésotérique. […] [À 45 :40] Il faudrait raconter l’histoire de l’Humanité ; on ne la connaît pas. Ce que l’on en sait, nous autres, c’est que ça l’a commencé avec l’Égypte. Bien avant ça !

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : www.orandia.com/forum/index.php?id=132157

046. Vidéorandia #1141 : 28 octobre 2011

Lien du VidéOrandia: http://www.orandia.com/forum/index.php?id=38589
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=38619



À 45 :15 du vidéorandia : Nag Hammadi

François Payotte : Ce sont des documents qui ont été découverts en 1945, près de Khenoboskion en Haute Égypte et qui seraient les enseignements ésotériques du Christ après sa résurrection. Il aurait enseigné ses disciples pendant 11 années. Et il s’agit de 52 manuscrits qui ont été découverts dans une jarre, enfouie dans le sable, en 1945. Et qui ont fait l’objet d’études depuis tout ce temps, de transcriptions, etc. C’était en copte, c’est mis maintenant en français. Il y a trois universités dans le monde qui y travaillent : Louvain en Belgique, Strasbourg en France et l’Université Laval à Québec.

J’ai eu accès à ces documents et ils sont d’une importance capitale pour moi, parce qu’ils font justement allusion aux différentes hiérarchies, à la pluralité des elohim, à la pluralité des dieux qui nous visitent, mais aussi des avertissements du Christ à ses disciples concernant ceux qu’il appelle les « brigands ». Et que déjà Jérémie ou c’est Zacharie, en tout cas, l’un ou l’autre dans la Bible mettait en garde également en disant que… Il les appelait les « milices célestes », la police auxiliaire. Et il n’était pas content du tout qu’ils viennent se promener sur la Terre, ceux-là. Mais alors, pas content du tout. Il menaçait les Israéliens, enfin, les Hébreux de l’époque, de voir leurs villes détruites s’ils continuaient à leurs faire des libations, à leurs offrir de l’encens et tout, à la milice céleste.

Dans ces manuscrits de Nag Hammadi, il y a entre autre des relations qui sont faites avec les hiérarchies célestes, les élohim et tout ceci, et des avertissements très, très adéquat du Christ par rapport au phénomène lui-même. En dehors de ça, il y a tout le corpus qui est un enseignement qui touche directement le cœur de chaque personne, et l’intérêt est que le cœur est en quelque sorte la protection d’une personne face à ce phénomène-là. Autrement dit, plus vous êtes près de votre cœur, moins vous êtes sujet à influence. Plus vous êtes près de votre mental, plus vous pouvez être infiltré psychiquement.


Le mental est un facteur de division tandis que le cœur est un facteur d’unification.
- François Payotte

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134107

102. Vidéorandia #1248 : 03 novembre 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=61950
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=61952

Conf. déc. Invité sur des « tunnels » sous-terrains à travers le monde

Tunnels sous-terrains : Antoine Gigal et Anton Parks y font allusion.



À 45:41 du vidéorandia : Joseph Campbell

Claude Latour : Il faut comprendre une chose, quand George Lucas a étudié, parce que suite à son accident en 1962, il va retourner aux études, il va devenir sérieux, il va aller étudier en cinéma, tout ça, et il va tomber un jour sur un livre qui va le marquer. D’ailleurs, le monsieur qui a écrit ce livre-là, était un des plus grands, considéré encore aujourd’hui comme l’un des plus grands mythologues de l’histoire. Il s’appelle Joseph Campbell.

Joseph Campbell avait écrit un livre qui s’appelait « Le héros aux mille visages ». Lui, il prétendait que tous les mythes à travers le monde reposaient sur un mythe fondamental, parce qu’on sait que tous les humains viennent à l’origine d’Afrique, il était assez étonnant que quand on compare les mythologies… il y a des similitudes tout à fait étonnantes. Et lui était convaincu que, dans le fond, le héros est le même mais qu’il prend mille visages. Et ça, ça avait beaucoup marqué Lucas. Et c’est quand il a écrit son Star Wars, il l’a dit. Il y avait, le livre de Campbell était ouvert sur son bureau. Donc, il a voulu créer un mythe moderne ou réécrire si tu veux un mythe à la sauce… « space opera » et c’est comme ça que… c’est une quête initiatique. Parce que dans les mythologies, tout commence par la quête.


P(3)58 : Anton Parks investigue et tente de mettre à jour ce mythe fondateur, ce « héros » au mille visages. Pour ma part, c’est indéniable : le christianisme repose lui aussi sur ce mythe fondateur, ce héros primordial aux mille visages.


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=QjNKAXmHb-Y

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134203

111. Vidéorandia #1301 : 05 janvier 2013

Lien du VidéOrandia : : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=68522
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=68522



À 6:14 du vidéorandia : Remous sur le forum

Kiwan : La clé du débat qui a eu lieu sur le forum, c’est de dire que, comme je l’avais dit avec Serge Cazelais lors de notre rencontre, on dirait que c’est toujours du pareil au même, c’est la même salade qui est remise à jour à toutes les époques, à toutes les civilisations, dans toutes les cultures. Anton Parks, lui, il arrive avec l’idée que c’est la première, première première des salades, celle qui était à l’origine de tout, qui a servi aux autres après. Et il y en a d’autres qui vont dire et défendre le christianisme ou vont défendre la Bible et puis les textes anciens de Nag-Hammadi comme si c’était à la source de tout. Bien non, ça c’est la source qui est arrivée longtemps après. Bien longtemps après Isis, Osiris, bien longtemps après Enki, Enlil et tout ça. Alors, il faut remettre les choses en perspective. Quelqu’un qui est spécialiste des textes du christianisme ancien, n’est pas à l’origine. Avant, il y en avait d’autres cultures qui existaient sur Terre et ça, c’est reconnu par tous les historiens, par tous les anthropologues. Il y avait d’autres cultures sur Terre. On parle de Mohenjo-Daro, on parle du Dravidien et tout ça. Ça échappe à beaucoup de spécialistes, anthropologues. Parce que ç’est très, très, très ancien. On remonte à 40 000 ans en arrière, même on va aller dans les centaines de milliers d’années en arrière, de visites sur Terre.

P(3)58 : Il faut tenter de remonter à la source primordiale. Aussi intéressants les textes de l’Antiquité puissent-ils être, religieux ou autres, pour moi, ces écrits servent à indiquer une direction. Suivre le récit et les recherches d’Anton Parks, c’est oser s’aventurer dans cette direction, dans le même esprit que Star Trek : s’aventurer « where no man has gone before » ! Même si ça peut sembler chaotique par moments. Je pense que retracer notre genèse, s’avère un genre de passage obligé, un déclencheur pour le changement à venir.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134535

120. Vidéorandia #1310 : 02 mars 2013

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=74791
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=74826



À 44:42 du vidéorandia : La Barque / Le retour du Christ

Kiwan : Ce n’est pas juste [seulement] de jouer aux échecs avec un coup d’avance ou deux coups d’avance. C’est de voir la destinée de l’humanité complète. Et de sauver la barque du pape, la barque du Christ, la barque du Christ. Et je pense que, comme plusieurs le pensent, même pour les Juifs, dans d’autres religions aussi, on est arrivé au temps du fameux retour du Christ. Et là, encore une fois, je tiens à le dire, comme on a parlé de l’astéroïde qui est tombé, et ce n’était pas celui qu’on attendait, on l’attendait pas comme ça, bien le retour du Christ s’en vient bientôt. [fin février 2033]

P(3)58 : Sauver la barque du pape : un lapsus ? Cette barque du Christ est un autre bel emprunt à l’Égypte avec la barque d’Osiris… Alors, suis-je justifié de parler du retour du Christ égyptien Horus ?

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=141905

195. Vidéorandia #1429 : 22 avril 2014 Ligne ouverte #12

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=102997
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=103016


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=k2ibHnS1YBw

À 0H23:17 du vidéorandia : Dieu(x)

Richard Glenn : Alors quand on va parler de « dieu », ou d’un « dieu », bien faudrait savoir c’était lequel qui était en nomination à cette époque-là. […] C’est tellement compliqué d’entrer dans l’histoire secrète du passé de l’humanité et de la Terre, et des civilisations extraterrestres qui ont colonisé la Terre avec leur génétique, avec leur approche différente, et qui ont abandonné des fois des colonies pendant des milliers d’années. Et que finalement, ils se sont rejoints.

À 0H40:13 du vidéorandia : Les Égyptiens

Marc Saint-Germain : Avant les Grecs allaient en Égypte pour s’instruire. Parce que les Égyptiens étaient détenteurs de leurs archives anciennes. Et dans ces archives, ils avaient gardé toute l’historique du début, au moment où les « dieux » régnaient sur Terre parmi les hommes. Après ça, tu avais le règne des demi-dieux et ensuite les pharaons. Les pharaons, ça c’est l’histoire que l’on connaît.

P(3)58 : Encore une fois, le doigt indique l’Égypte. Pour ma part, je considère que les livres d’Anton Parks répondent amplement aux mystères de ce joyeux casse-tête et encore plus avec son dernier livre « Le Livre de Nuréa ».

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142168

205. Vidéorandia #1439 : 28 mai 2014 Ligne ouverte #17

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=104525
Lien du Complément Surprenant : Le seul VidéOrandia dont je n'ai pas trouvé de Complément Surprenant.


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=QZ5J-IY1lEs

À 0H55:51 du vidéorandia : Les pyramides

Bob : C’est fascinant parce que finalement les pyramides, ça nous amène à l’archéologie interdite…, ça nous amène sur le dossier extraterrestre… Les pyramides, ça emmène tout [ça mène à tout]. Et puis même les religions. On sait aujourd’hui que la chrétienté, et toutes les religions, elles sont basées sur du païen au départ. Les dieux, etc. Et les Égyptiens ont déjà été là-dessus.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143091

224. Vidéorandia #1458 : 27 septembre 2014

Lien du VidéOrandia : http://orandia.com/forum/index.php?id=111674
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=111669


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=SR1zSfWoXo4

À 0H08:05 du vidéorandia : Citation de [Jean] Cocteau

Dr. Luc Bodin : Et j’ai repris, un petit peu, à mon compte, l’histoire de Cocteau qui disait : « Plus j’étudie l’Histoire, et plus je m’aperçois qu’elle est fausse ; et plus j’étudie les mythes, et plus je m’aperçois qu’ils sont vrais. »

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655

002. Vidéorandia #1002 : 17 déc. 2010

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17381
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17389

À 04 :06 du vidéorandia : Julian Assange/Wikileaks/Mensonge cosmique

Kiwan : Et Julian Assange, je ne serais pas surpris que dans les prochains jours, pour ne pas dire dans les prochaines semaines, il va être mis au parfum de ce qu’on pourrait appeler «l’ésotérisme planétaire». Ce qui veut dire qu’il y a de l’information qu’on appelle, nous dans le domaine ésotérique, le «mensonge cosmique». C’est-à-dire qu’il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à être diffusées à tout le monde. Il n’est pas nécessaire que tout le monde sache toute la vérité sur tout, surtout dans ces domaines occultes qui impliquent la fonction même de la race humaine et puis l’intervention d’extraterrestres.

À 06 :38 du vidéorandia : Suite

Kiwan : Et si Julian Assange a été mis au parfum, dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, on verra d’ailleurs dans son discours, dans son attitude, un changement de comportement. Ce n’est plus nécessaire de faire de toujours faire des scandales en diffusant des leaks sur internet, Wikileaks là, du coulage d’information qui risque de déstabiliser dangereusement parce que la loi du silence et le mensonge cosmique fait partie d’un équilibre des choses.

Quand on dit qu’aux enfants on fait croire au Père Noël, je suis bien déguisé pour le faire comprendre, quand il est tout petit, c’est le Père Noël, et puis si on lui dit d’un coup sec que le Père Noël n’existe pas, c’est toute de la foutaise, que Jésus n’a jamais vécu ici sur Terre de la façon dont on en parle dans les textes ou qu’on y croit, qu’Abraham est un mythe fondateur de la tradition juive, la Thora, mais qu’Abraham aussi c’est un mythe fondateur. Il n’y a jamais eu de gars qui s’est appelé Abraham… Eh, là, on n’est pas prêt à passer à quelque chose de nouveau.

Moi je pense plutôt que ce « mensonge cosmique » a servi les intérêts des « magouilleurs cosmiques » et de leurs marionnettes humaines. Et là, le moment est venu de choisir son camp : Humanité ou anti-Humanité. [VOR180310 avec Jean de Flor] Pour moi, il est totalement faux de dire que le bien et le mal s’équilibre. Donc, la loi du silence et le mensonge cosmique font partie de ce qui entretient un déséquilibre des choses et nous acculent aujourd’hui au pied du mur. D’ailleurs, de continuer à croire au Père Noël, à Abraham, a permis de faire vivre le pire à l’Humanité depuis les millénaires qui ont suivi le Déluge. Le pouvoir c’est l’information. On a tenu l’Humanité dans la désinformation, dans les « fake news », pour être à la mode.

--------------------------------------------------------------------------------
003. Vidéorandia #1003 : 23 déc. 2010

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17644
Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17678



À 05 :55 du vidéorandia : Religions

Kiwan : Il ne faut pas oublier que nous autres là, le christianisme ça fait 2 000 ans et avant tu avais d’autres religions anciennes… on recule 3 à 4 000 ans avant JC. Bon ben, c’est pas long parce que déjà dans leurs histoires à eux, ils vont parler de voilà 10 000 ans. Alors, quand on fait des bonds de 10 000 ans en 10 000 ans, 2 000 ans c’est rien !

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION - ROIS MAGES 1

par panthère58, mardi 06 mars 2018, 16:12 (il y a 1729 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 4

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION - ROIS MAGES

J’ai dit que tout pointe vers l’Égypte pré-dynastique. Que l’histoire de Jésus, c’est l’histoire d’Horus. Ajout pour soutenir mon assertion :


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=gySJPVm82XQ

À 0H17:02 du vidéorandia : Les origines antiques du christianisme

André-Philippe Doré : On parle du fait que Plotin aurait influencé le christianisme. Un peu dans la même veine, on va parfois parler même du néo-platonisme comme d’une religion, comme si cela avait été une religion [?] ou qui avait été fusionnée dans le christianisme, qu’il y avait eu un syncrétisme néo-platonicien dans le christianisme. Ce qui est intéressant aussi, parce que ce n’est pas historiquement faux. Au contraire. Il y a eu effectivement des idées du néo-platonisme réussies dans le christianisme.

Ceci dit, le conférencier aurait avantage à ralentir son débit parce que la prononciation de certains mots laisse à désirer. J’imagine que c’était de la nervosité.


Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8lQ5ZF0odX8&feature=youtu.be

À 0H55:14 du vidéorandia : Les Grecs ont été initiés en Égypte

Claude-Gérard Sarrazin : « Officiellement, lorsque l’empire romain est devenu chrétien, mais ce n’est pas le christianisme de Jésus-Christ, c’est un christianisme plus normal comme on connaît, plus règlementaire, ils ont fermé les écoles de mystères et tous les temples grecs, romains, et surtout égyptiens, puisque tout venait de l’Égypte. Les Grecs ont été initiés en Égypte. »


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=SzhC3bHfEy8

********************************************************************************

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133813


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=u9uUVkYB6Aw

Optimus Prime : « On t’a caché beaucoup de chose, Sam. »
Sam / Humanité : « Ce n’est pas ma guerre. »
Optimus Prime : « Ça le sera bientôt, j’en ai peur. »

En lien avec 2023… et le "surrender"?

C'est étonnant comme on retrouve dans ce film toute la symbolique des origines de l'humanité. Optimus Prime (Enki, Osiris, ressuscité en Horus qui défend l'humanité) contre les Décepticons de Mégatron (Anunnaki d'Enlil / Seth). Et on y retrouve des éléments du Tome 0 des Chroniques du Girku d'Anton Parks.

La science-fiction est un autre outil de réflexion parmi mes sources.

Dès l’apparition des dessins animés des Transformers dans les années 80, j’ai été fasciné et séduit par ceux-ci. Dans la vingtaine, je suis non seulement retombé en « enfance », d’une certaine façon, mais j’y voyais aussi un véhicule dont on se servait pour passer des messages que je qualifierais avec du recul, d’ésotériques, de spirituels. Quand les films sont sortis, j’étais un fan comblé.

Le deuxième film a été sévèrement touché par la critique. Pourtant, de mon point de vue, c’est le meilleur des cinq jusqu’à présent. Mais c’est sûr que je le regarde à un autre niveau que juste un divertissement. Et l’analogie avec Anton Parks et notre genèse y est troublante, voire fascinante tout au long du film.



Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=v9CtVUX_Haw

L’histoire d’Optimus Prime est en lien avec celle d’Asar / Osiris / Enki ressuscité en Horus. Il va sacrifier sa vie pour sauver l’humanité comme Osiris a pris parti pour l’humanité, se mettant ainsi à dos les autres « dieux » qui le considéreront comme un traître à éliminer. Toute l’intrigue se dénoue près de la Grande Pyramide de Gizeh (Bethléem).

Optimus vient donc à la rescousse de Sam, qui représente l’Humanité, car il possède des données engrammées dans sa mémoire que les Décepticons recherchent pour pouvoir transformer toute l’énergie du Soleil en énergon ce qui, du même coup, anéantirait toute vie sur la planète.

Et ce faisant, il est tué dans un endroit très symbolique qui représente la croix/l'arbre de Jésus.


[image]
Anton Parks
Ed. Nouvelle Terre, 2009


Extrait, p.114, Coffre : 4. Osiris enfermé dans le coffre : le coffre n’est rien d’autre que le réceptacle où l’on dépose un trésor matériel ou spirituel. Le coffre est l’instrument de la présence divine. Fermer un coffre et dissimuler son contenu revient à cacher un secret. Le coffre désigne aussi le tabernacle qui occupe le milieu de l’autel d’une église, lequel contient le ciboire (vase des hosties consacrées), ainsi que celle l’arche de la Nouvelle Alliance. Cette alliance n’est autre que celle établie entre Yahvé et l’humanité, celle qui passe par le sacrifice du Christ attaché sur la croix et se matérialise à travers le symbole de l’Eucharistie.

5. Le coffre se transforme en arbre : ce détail est sans doute là pour coïncider avec les versions datant d’avant le Nouvel Empire, lesquelles stipulent bien qu’Osiris aurait été attaché à un arbre (sycomore ou tamaris) ou aurait fusionné à un arbre sacré lors de sa mort (par ex. Textes des Pyramides, des Sarcophages, papyrus Louvre N 3129…) Ceci fait bien entendu penser à Jésus-Christ.


Comme pour Osiris, on récupère ses morceaux et on les ramène en Égypte près de la Grande Pyramide (Bethléem, la crèche…) pour y être ramené à la vie, ressuscité par l’énergie de la matrice.

On peut facilement identifier Mégatron à Seth, Enlil, Satan et les Décepticons aux Anunnaki. De même, on peut relier Optimus Prime à Osiris, Enki, serpent biblique, Horus, Jésus, et les Autobots aux Nungal (les Veilleurs, les anges « déchus »).

Et, dans le récit de Parks, le premier nom d’Osiris est Sa’am !

Le titre de « Prime » accolé à Optimus peut être associé à la notion de Kirišti d’Anton Parks.

En tout cas, à mes yeux c’est un film très symbolique et il met en vedette les étoiles et le terrain de jeu de Patrick Lambert de mon billet précédent.

J’ai retranscris les dialogues en anglais et en français d’une séquence en lien avec Patrick Lambert et Anton Parks.


Transformers 2 : The Revenge of The Fallen / La Revanche


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=oYjqytno7mA

Décepticons à la recherche d’énergon. (énergie vitale)
Anunnaki à la recherché d’or. (immortalité)
(La poussière d’or : À la Croisée des Mondes : La Boussole d’Or)


À 0H48:22 du vidéo : L’affrontement mortel

Pendant le combat, confronté à trois adversaires, Optimus va puiser en lui pour soudainement avoir les mains comme en « feu » pour espérer renverser la donne et gagner le combat. On peut penser ici au sabre laser des Jedi et au cristal d’Anton Parks.

À 1H12:06 du vidéo :

Jetfire : Only a Prime can defeat the Fallen.
Seul un Prime pourra vaincre le Fallen.

Sam : Optimus Prime ?

Jetfire : So, you’ve met a Prime ? Why, you must have met a great descendant. Is he alive, here on this planet ?
Tu aurais rencontré un Prime ? Ou bien, tu as dû rencontrer un lointain descendant. Est-il en vie, est-il ici sur cette planète ?

Sam : He sacrificed himself to save me.
En cherchant à me sauver, il s’est sacrifié.

Jetfire : So, he’s dead. Without a Prime, it’s impossible. No one else could stop the Fallen.
Donc, il est mort. Sans un Prime, c’est impossible. Personne d’autre ne peut arrêter le Fallen.

Sam : So, the same energy that’s gonna be used to reactivate the machine, could that energy somehow be used to reactivate Optimus and bring him back to life ?
Si selon toi cette énergie est capable de réactiver la machine, crois-tu qu’en utilisant cette énergie on serait capable de réactiver Optimus et de le ramener à la vie ?

Jetfire : It was never designed for that purpose, but it’s an energy like no other.
Elle n’a pas été conçue pour un tel emploi. Mais c’est vrai qu’elle est supérieure aux autres.

Sam : So, then how do you gets us to the Matrix before the Decepticons get to me ?
Dans ce cas, comment va-t-on trouver cette matrice avant que ce soit les Décepticons qui me trouvent ?

Jetfire : Follow your mind, your map, your symbols. What you carved in the sand, it’s your clue. When dawn alights the Dagger’s Tip, Three Kings will reveal the doorway ! Find the doorway ! Go now ! Go ! That was my mission. It’s your mission now. Go before the Decepticons find me and find you.
Suis ton esprit, la carte est en toi, dans les symboles que tu dessines dans le sable, se cache la solution. Quand la pointe de la dague sera éclairée par l’aube, trois chevaliers te révéleront l’entrée. Tu dois trouver l’entrée. Cours Sam, cours. C’était ma mission. C’est devenu la tienne. Cours Sam avant que les Décepticons me repèrent et qu’on te retrouve.

En route...

Simmons : Okay, here’s what my CIA contact says. Ancient Sumerians used to call the Gulf of Aqaba the « Dagger’s Tip ».
Ok, selon mes contacts à la CIA, les Anciens Sumériens avaient donné le nom de Pointe de la Dague au golfe d’Agoba.

Sam : That’s the Dagger’s Tip.
La Pointe de la Dague, j’ai compris.

Simmons : It’s part of the Red Sea. It divides Egypt and Jordan like the tip of a blade.
La mer Rouge à cet endroit sépare l’Égypte de la Jordanie comme la pointe d’une dague.

Sam : First thing we’ve got to do is get Optimus to the Dagger’s Tip.
Ce qu’il faut, c’est d’arriver à y amener Optimus.

À partir de 1H19:19 du vidéo : Sirius et les Trois Rois

Sam : Okay, you see these three stars ? You see how the last one touches the horizon ? That’s Orion’s belt, but it’s also called the Three Kings. And the reason for that is the three Egyptian kings who built the pyramids of Giza built them to mirror these stars. So, it’s like an arrow staring us straight in the face.
Ok, vous voyez ces trois étoiles ? Vous voyez comme la dernière touche l’horizon ? C’est la ceinture d’Orion. Mais on les appelle aussi les Trois Rois. Il y a une raison à cela. Les trois rois égyptiens qui ont fait bâtir les pyramides de Gizeh voulaient à tout prix représenter ces étoiles.

Au cas où le vidéo serait enlevé, ce qui arrive souvent, en voici un autre anglais/français qui met en scène l’affrontement mortel entre Optimus et les trois Décepticons dont leur chef Mégatron.


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=DgQHgy7Nmkk


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=BPcnR0e9gP4

Le cinquième Transformers peut paraître loufoque à première vue. Mais pour moi, encore une fois, il symbolise bien ce qu’est l’histoire d’Arthur et de Merlin, des Chevaliers de la Table Ronde. De même les films de Star Wars. L’histoire d’Horus et de ses ascendants.

********************************************************************************
BETHLÉEM et L’IDENTITÉ DES ROIS MAGES

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150355

:-) [image]
Anton Parks
Ed. Nouvelle Terre, 2009


Et si la tradition ésotérique était fondée sur de fausses prémisses ou des prémisses incomplètes ?

Extrait p.242

Cependant, la question se pose : le Christ biblique serait-il né, voici plus de 2000 ans, à Bethléem, près de Jérusalem ? C’est possible ; Jésus le Christ a peut-être vu le jour dans la ville palestinienne de Bethléem. Cependant, il est intéressant de constater que l’assemblage de différentes particules égyptiennes élémentaires peut apporter une tout autre réponse qui est en parfaite concordance avec nos différentes découvertes : Bit ou Bet (qualificatif de Hathor : "merveille"), "prodige" ; Râ ou Rê ("soleil", "lumière") ; Hem ("le roi" [Heru], "majesté"). Vous le savez maintenant, le L n’existe pas en ancien égyptien, et il est généralement remplacé phonétiquement par R, cela nous donnera :

Bit-Râ-Hem, ou Bet-Rê-Hem, ou encore Bet-Lê-Hem (Bethléem), "Hathor, lumière du roi Heru"

Cette découverte capitale nous confirme une fois encore qu’Isis-Hathor symbolisait bien la Grande Pyramide de Gizeh.


Extrait p.251

Les trois mages, sœurs d’Hathor

L’histoire de la naissance du Christ Jésus, consignée en langue grecque dans l’Évangile de Matthieu, nous parle d’un astre, ou d’une étoile, qui aurait annoncé la naissance du Messie. Cette étoile – (Aster) en grec, ou Ashter en égyptien – rappelle l’œil du firmament qui a témoigné de la naissance d’Horus en tant que Phénix. Ne s’agit-il pas d’Ištar, la planète Vénus sous son nom akkadien ? La chute de Vénus-Lucifer est énoncée en Isaïe 14:12…

Dans la mythologie égyptienne, Horus est bien le fils de l’aurore. L’aurore étant incarnée en Isis et le crépuscule en Nephtys.


Extrait p.252

La naissance de Jésus est rattachée à la présence des rois mages. Le mot "mage" provient du grec Magoi (Magos au pluriel), lui-même étant tiré du persan Magi (Magus au pluriel) qui désigne une personne savante, experte dans l’observation des astres. C’est de ce terme que dérive le mot "magique". Nous ne manquerons pas de décomposer Magi en sumérien, à savoir MA-GI6, "attaché à la nuit", et MA-GI7, "noble qui place ou attache". Vous allez constater d’ici peu que ces deux décompositions nous apporteront la réponse quant à l’identité de ces rois mages.

Le terme hébreu utilisé dans la Bible judaïque pour évoquer les mages est généralement Chakam, qui signifie "intelligent", "sage" et "habile". Ce même mot se retrouve comme par hasard en égyptien sous la forme Sakam, qu’on traduit par "enfant" ou "fils de la déesse égyptienne Satkamt". Le nom Satkamt se décompose littéralement en Sat, "vache noire", et Kamt, "sombre-brillant". Dans ces conditions, ne faut-il pas plutôt voir ces Sakam comme des personnes qui n’observaient pas des astres, mais qui étaient plutôt assimilées à ces astres, ou étoiles ? En tant que représentant(e)s de la Déesse-Mère (Hathor, la Vache céleste), les Sakam égyptiens étaient bien "les enfants de la Vache noire, à la fois sombre et brillante". Un homophone égyptien, Kam, exprime également un "parachèvement" ou un "accomplissement", ce qui nous laisse à penser que les Satkam égyptiennes étaient initialement des "Vaches noires du parachèvement" du Yuef (corps) d’Osiris.


Extrait p.253

La tradition orale prétend que les mages qui sont venus à la rencontre du Christ étaient au nombre de trois. Les accoucheuses qui ont accompagné Isis lors de l’enfantement de Heru (Jésus ?) étaient également trois. La pensée judaïque affirme que ces trois Chakam, "habile(s)" ou Satkam, auraient apporté richesses et parfums, à savoir l’or (la royauté), l’encens (la divinité) et la myrrhe (la passion), à l’enfant Jésus. Les trois déesses pleureuses qui accompagnaient Isis lors du rituel de "la lumière de l’horizon", [lequel] avait pour objectif de ranimer l’âme de Sa’am, dit ("l’assassiné"), dans le corps d’Heru (Horus) sont assurément ces trois personnages qui se retrouvent aujourd’hui dans le Nouveau Testament sous la forme des rois mages. Dans la Bible, elles ne sont plus là pour assister Marie (Isis) lors de son accouchement, mais pour témoigner de la royauté du Christ Messie (Horus).

Dans la mythologie égyptienne, Isis-Hathor régit le Meskhenet, "la chambre des naissances". Elles et ses trois sœurs : Nephtys (Inanna-Ištar), Serkit (Ninmah) et Neith (Dim’mege ou Lilith), forment les quatre Meskhenut, les déesses de la naissance. On trouve symboliquement Isis et ses trois sœurs sur les quatre faces des colonnes des sanctuaires dédiés à Hathor. Cet ensemble de déesses forme les quatre faces cachées d’Hathor, à savoir : la mère des origines (Serkit-Ninmah), la mère et femme d’Horus (Isis-Sé’et ou Hathor elle-même), la mère initiatrice (Nephtys-Inanna) et la mère du monde abyssal (Neith-Dim’mege). Nous pouvons aussi ajouter que les trois déesses représentent, avec Isis, les quatre piliers osiriens qui entourent le tombeau d’Osiris – selon la tradition.

********************************************************************************

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133830


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=9B12Dew6tVs

Ma critique : BBon. Il faut critiquer un film pour ce qu'il est et non pas sur ce qu'on voudrait qu'il soit. Et je l'ai aimé pour ce qu'il est. Car il n'est pas ce que j'aurais aimé qu'il soit. Mais je m'y attendais.

Le film a le mérite d'amener à l'avant-scène les personnages de l'Égypte prédynastique. Je pense que c'est une première. Ça fait différent des héros du panthéon grec qu'on a vu ad nauseam jusqu'ici. De toute façon, de mon point de vue, ce sont les mêmes « dieux » mais sous d'autres appellations. C'était donc intéressant pour une fois de voir les originaux en action. Somme toute un bon divertissement avec de l'action et des effets spéciaux. Alors on a pris les grands moyens pour attirer le regard des jeunes vers l'Égypte.

À un certain niveau, serait-ce un présage du retour des « dieux » ? Je suis surpris de cette production. Je ne m'y attendais pas du tout. Quand le teaser, la bande annonce avait sorti, j'avais été un peu sous le choc, mais agréablement surpris. Un film d'Égypte qui ne parle pas des pharaons ou de momies, faut le faire ! En espérant que d'autres productions suivront, un peu plus relevées et consistantes.

Quoi qu'il en soit, au début du film, j'ai eu l'impression de me retrouver davantage en Atlantide qu'en Égypte. Curieuse d'impression...

Les « dieux » sont disproportionnés par rapport aux humains comme Gandalf l'est avec les Hobbits. Alors, ça donne des scènes surréalistes, un peu comme dans Le Seigneur des Anneaux.

Malheureusement, on a priorisé le côté mythique plutôt que le côté historico-religieux malgré ce que l'on sait aujourd'hui de l'Égypte et de l'archéologie interdite. Donc. l'œil d'Horus, Apophis, le Sphynx, la Grande Pyramide, ne sont que prétexte à effets spéciaux.

En ce sens, le film La Porte des Étoiles avait évité de tomber dans cette facette. C'est intéressant de pouvoir embarquer dans un film jusqu'à la fin et d'y croire sans que certaines scènes viennent dégonfler le gâteau en train de cuire et de prendre forme sous nos yeux.

Mais je suis heureux d'y avoir été et je vais me procurer le DVD lorsqu'il sera en spécial d'ici quelques années.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS - APOLLONIUS DE TYANE

par panthère58, mardi 20 mars 2018, 14:16 (il y a 1715 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 4

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION - ROIS MAGES

J’ai dit que tout pointe vers l’Égypte pré-dynastique. Que l’histoire de Jésus, c’est l’histoire d’Horus. Ajout pour soutenir mon assertion :


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=gySJPVm82XQ

À 0H17:02 du vidéorandia : Les origines antiques du christianisme

André-Philippe Doré : On parle du fait que Plotin aurait influencé le christianisme. Un peu dans la même veine, on va parfois parler même du néo-platonisme comme d’une religion, comme si cela avait été une religion [?] ou qui avait été fusionnée dans le christianisme, qu’il y avait eu un syncrétisme néo-platonicien dans le christianisme. Ce qui est intéressant aussi, parce que ce n’est pas historiquement faux. Au contraire. Il y a eu effectivement des idées du néo-platonisme réussies dans le christianisme.

Ceci dit, le conférencier aurait avantage à ralentir son débit parce que la prononciation de certains mots laisse à désirer. J’imagine que c’était de la nervosité.


Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8lQ5ZF0odX8&feature=youtu.be

À 0H55:14 du vidéorandia : Les Grecs ont été initiés en Égypte

Claude-Gérard Sarrazin : « Officiellement, lorsque l’empire romain est devenu chrétien, mais ce n’est pas le christianisme de Jésus-Christ, c’est un christianisme plus normal comme on connaît, plus règlementaire, ils ont fermé les écoles de mystères et tous les temples grecs, romains, et surtout égyptiens, puisque tout venait de l’Égypte. Les Grecs ont été initiés en Égypte. »

:-) Sachant que les Grecs ont puisé leur savoir en Égypte, se pourrait-il qu'Apollonius de Tyane, un philosophe néopythagoricien, ne soit qu'une fiction qui perpétue la mémoire des faits d'arme d'Horus / Osiris / Isis ? De fait, se pourrait-il que l'histoire d'Apollonius et celle des Évangiles, puisent tout simplement à la même source ? Est-ce ainsi que les Grecs ont influencé le christianisme ? Qu'en pense André-Philippe Doré ? Il pourrait être tombé dans l'oubli, la fiction biblique des Évangiles le surpassant.En tout cas, on a mon point de vue et aussi celui de Serge Cazelais, plus bas, sur Apollonius.

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132498

052. Vidéorandia #1147 : 03 décembre 2011

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=40507
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=40516



À du 24 :23 du vidéorandia : Apollonius de Tiane/Apollonios de Tyane

Kiwan : Quand on parle de Noël, on parle de la naissance de Jésus. Bien, on dit que Jésus, quand il a quitté notre monde temporel, est allé à Shambhala. Apollonius de Tiane, qui faisait les mêmes miracles que Jésus, marchait sur les eaux, multipliait les pains, les poissons. Une fois qu’il a été mis en tombe, après sa mort, trois jours après, on est allé voir et la tombe était vide.

Lien Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=40516

Extrait : > APOLLONIUS DE TIANE
[image]
Les biographes d'Apollonius racontent que, dans sa jeunesse, étant adepte des enseignements de Pythagore, il a reçu de la part d'un prêtre d'Apolon quelques plaques en métal sur lesquelles était gravée la carte des voyages entrepris par Pythagore en Asie centrale. Apollonius était un véritable ascète : il a gardé le „serment du silence” pendant cinq ans, il ne mangeait pas du tout de viande et il n'acceptait pas les sacrifices des animaux. Vers l'âge de 30 ans, il est parti dans un voyage initiatique, à la recherche de la sagesse cachée, vers le cœur de l'Asie.Parmi les enseignements reçus par Apollonius dans la cité des sages on mentionne des connaissances liées à la médecine et à l'utilisation des plantes médicinales, les sciences divinatoires, ainsi que certains aspects ésotériques liés à l'astrologie. Il a reçu comme cadeau, dit-on, un ensemble de sept anneaux, confectionnés en métaux associés aux sept planètes principales, qu'il a ensuite porté toute sa vie, chaque anneau tour à tour pendant la journée associée à la planète en question. On raconte aussi un aspect bien plus mystérieux: qu'il avait reçu des talismans qu'il devait cacher dans certains endroits de l'Occident qui, durant une époque future, auraient une signification historique spéciale.

Il est certain qu'après son voyage en Asie, la vie et l'activité d'Apollonius se sont radicalement transformées. Ainsi, il a voyagé tout le reste de sa vie, visitant les principaux temples et groupements philosophiques de l'Egypte, de l'Empire Romain, de Grèce, du Proche Orient. Partout où il allait, il cherchait à rétablir les valeurs de la vraie croyance et de la vraie spiritualité”. On dit qu'il connaissait toutes les langues parlées à son époque, tous les systèmes religieux et philosophiques. De même, il a eu une influence positive considérable sur les empereurs romains Vespasien et Titus.


Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollonios_de_Tyane
Extrait : Apollonios de Tyane, parfois connu sous la forme latine de son nom, Apollonius, est un philosophe néopythagoricien, prédicateur et thaumaturge du Ier siècle de l'ère chrétienne, né en 16 ap. J.-C. à Tyane en Cappadoce et mort à Éphèse en 97 ou en 98. La Vie d'Apollonios de Tyane de Philostrate est la principale source d'informations le concernant.

Adulé pendant les premiers siècles ap. J.-C. avant de tomber dans l'oubli, Apollonius de Tyane fut comparé à Jésus de Nazareth : Apollonios, christ grec, et Jésus, christ juif, puisque non grec. Il aurait eu des disciples et aurait fait des miracles.


Lien :
http://fr.scribd.com/doc/55542833/Apollonius-de-tyane-le-modele-pour-Jesus#scribd
Extrait : Apollonius de Tyane :

A l’origine du personnage de Jésus christ

Apollonius de Tyane, est un personnage qui fut longtemps vénéré et adulé durant les premiers siècles de l’ère chrétienne, il est certes totalement oublié du public de nos jours, alors qu’il avait vécu à la même époque que Jésus-Christ. Il a servi de modèle aux premiers pères de l’église pour forger la personnalité de Jésus-Christ, en étudiant les éléments de ressemblance entre ses enseignements, ses expériences spirituelles et ses prodiges avec ceux attribués au Christ.

Apollonius, Samaël et tra-la-la!
par Serge C
, dimanche 17 janvier 2016, 20:52 (il y a 793 jours) @ panthère58

Extrait : J'ai lu plusieurs fois la Vie d'Apollonius de Tyane écrite par Philostrate au troisième siècle et franchement, je pense qu'il faut la lire…! J'ai cette édition à la maison qui comprend le texte grec et une traduction anglaise.

[image]

Une traduction française (ancienne, mais assez convenable pour se donner une idée) est en ligne et vraiment, je t'assure que… Tu verras bien!.

PHILOSTRATE L'ANCIEN: APOLLONIUS DE TYANE

C'est long à lire, mais c'est très intéressant et tu pourras constater que bien des choses que les conspirationistes attribuent à Apollonius ne s'y trouvent pas! (incluant le lien que tu as trouvé sur scribd.)

Du temps bien investi si tu lis ça! Parce que je me dis que tant qu'à parler d'Apollonius de Tyane, aussi bien en parler pour vrai!

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

VidéOrandias EN COMPLÉMENT (2)

par panthère58, dimanche 01 avril 2018, 16:43 (il y a 1703 jours) @ panthère58

:-) VidéOrandias qui viennent compléter le billet sur les points suivants et desquels j’ai quelques commentaires en rétroaction :

. Rois Mages / Hanouka / Thot
. Henoch / Enoch / Thot
. Science Fiction / Anton Parks

. Anges / E.T.

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655

004. Vidéorandia #1004 : 30 déc. 2010

Lien du vidéorandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17843
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=17848

À 12 :22 du vidéorandia : Rituel de la Bougie

Kiwan (pour Richard Glenn) : Il n’y a pas un moment plus précis et plus valable qu’au Jour de l’An. Faut savoir qu’en Italie, le jour d’échange des cadeaux là, ce n’est pas à Noël comme nous autres, à la naissance de Jésus. C’est à l’époque où Jésus a eu des cadeaux. Ça s’appelle comment dans l’Église ? Hein ? La visite des Rois Mages ! Quand les Rois Mages ont visité Jésus, longtemps après la naissance, c’est là qu’est arrivé l’échange des cadeaux. L’or, l’encens et la myrrhe. Encore une fois, les trois cadeaux pour le corps physique, le corps intellectuel et le corps spirituel. […] La spiritualité, la religion a foutu le bord, mais il y avait des clés là-dedans. Et c’est clés-là, si on prend le rituel de la chandelle, ce n’est pas juste une fantaisie ésotérique de l’époque avec Ésotérisme-Esxpérimental de Richard Glenn. Chez les Juifs, ils appellent ça la Fête de l’Hanouka. Et la Fête de l’Hanouka, ça veut dire la Fête de la Lumière. Et ce qu’ils font, c’est qu’ils allument des feux en plein champs dehors. Dehors ! Pour que ce soit vu des étoiles. Ils font des danses et ils font des rituels songés pour être en relation avec des entités spirituelles. Après ça on va dire que c’est le peuple élu, le peuple choisi. Bien oui, il prend les moyens pour être en relation. Comment tu veux avoir de l’aide de quelqu’un si tu ne t’adresses jamais à lui, si tu ne lui téléphones jamais, si tu ne lui parles jamais. Bien, si tu te fouts de lui, il se fout de toi. C’est sûr que s’il sent que tu es en complicité, en contact avec eux autres de manière régulière, ils vont établir le contact et ils vont le conserver. Tu me suis ? Ce n’est pas une foutaise. Pas du tout.

Fête juive d’origine égyptienne ! Quant à l’identification des Rois Mages, je me réfère à Patrick Lambert et Anton Parks.

[image]
Auteur : Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre
2009


Extraits pp.275-277 : Tous les exégètes savent que le nom "Enoch" se retrouve dans le terme hébreu Hanouka dont la racine signifie "inaugurer" ou "inauguration". Hanouka est le nom d’une fête juive également connue sous le nom de "Fête des Lumières". Cette festivité est célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (vers la mi-décembre). Elle fête la commémoration de la révolte et victoire des Hasmonéens contre les Grecs (ainsi que de la libération du Temple de Jérusalem). Elle célèbre également la naissance de Jésus-Christ, jour dont le 25 Kislev est proche.

Maintenant que nous avons identifié le personnage historique ayant servi de modèle à l’Enoch judéo-chrétien et à sa littérature apocryphe, nous pouvons préciser que le chiffre 8, associé à la Hanouka, est aussi relié à Thot en sa qualité de "chef des Huit" et Seigneur Khnumu, la "ville des Huit" – titre faisant allusion aux entités reptiliennes et amphibiennes primordiales qui auraient organisé la matière. Thot est également le "Vizir de la Lumière (Râ)", tout comme Enoch est le "Ministre de Yahvé". Grâce à sa connaissance de la coudée royale, Thot ou… Enukha ("Celui du Pilier") est à l’image de la Hanouka hébraïque ("inauguration"), précisément celui qui inaugure, surveille et célèbre avec la déesse Séchat, les rites de la fondation d’un temple. Enoch est un prophète, alors que Thot (Enukha) porte l’épithète de "Celui qui sait, qui annonce le lendemain et qui perçoit l’avenir sans se tromper". Thot a annoncé la naissance d’Horus à Meri-Isis, tout comme Enoch a prophétisé la venue du Messie…

--------------------------------------------------------------------------------

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133405
2016/02/13 Hanouka iranienne

:-) Fête de la Lumière

Libye, Syrie et Iran. Trois pays laîcs que l'OTAN, les USA, Israêl cherchent à déstabiliser, à y installer le chaos, en soutenant le terrorisme.

Lien : http://reseauinternational.net/un-village-zoroastrien-sanime-pour-lantique-fete-dhiver/

Extrait : 13 février 2016  Réseau International

Un village zoroastrien s’anime pour l’antique fête d’hiver

D’un côté, l’Occident qui considère l’Iran comme le summum de l’intolérance religieuse, intolérance qui va jusqu’à combattre l’autre branche de sa propre religion qu’est le sunnisme.

De l’autre, la réalité d’un Iran avec une population multi religieuse (et même sunnite, eh oui!) qui respecte toutes ses croyances, et fête toutes ses religions, y compris ses religions ancestrales pré-chrétiennes et pré-islamiques. D’où vient que l’Occident se trompe aussi souvent, et de manière toujours péjorative, dans les jugements qu’il porte sur les autres peuples ? RI

***

Chaque année à la fin du mois de janvier, les zoroastriens iraniens célèbrent le passage de l’hiver en allumant des feux de joie dans les temples dispersés à travers le pays.

Seules trois familles vivent dans les vieilles maisons au toit de chaume du petit village de Cham. Une route étroite et poussiéreuse traverse le centre du village et s’en va au-delà des grenadiers.

Le village est situé dans la province de Yazd, dans le centre de l’Iran, entre les deux grands déserts de Dasht-e Lut, un des déserts les plus grands et les plus arides de la terre, et l’immense et en grande partie inhabitable désert de sel de Dasht-e Kavir.

Les six habitants de ce village zoroastrien ne sont que des personnes âgées. Leurs enfants ont migré vers la ville orientale de Yazd, ou la ville occidentale de Taft, dans l’espoir de trouver un emploi et de se construire une vie meilleure. Les plus chanceux sont allés jusqu’à la capitale, Téhéran, à environ 650 kilomètres au nord.

La route vers Cham, qui se sépare de l’autoroute Yazd-Taft, passe devant un petit bâtiment sur une colline. Pir-e Rahgozar est le seul endroit qui anime le village, même si cela ne se produit qu’une fois par an. Pir-e Rahgozar est le temple où les zoroastriens se rassemblent le 10e jour du mois de Bahman (le 30 ou 31 janvier) pour célébrer l’antique fête de Sadeh.

Les origines de cette fête ne sont pas claires et il n’y a aucune trace de cette cérémonie dans les textes sacrés zoroastriens. Certains historiens suggèrent que cette cérémonie existait avant même le zoroastrisme, la plus ancienne religion monothéiste au monde.

Malgré le débat académique, il est communément admis que Sadeh est un rituel zoroastrien du milieu de l’hiver ayant pour objet de célébrer la date à laquelle les températures commencent à augmenter, 100 jours et 100 nuits après le début de l’hiver. « Cette cérémonie célèbre le moment où la terre se réchauffe de l’intérieur et nous allumons un feu pour vaincre les forces du froid et de l’obscurité », a expliqué Farzin Pour-rostam, un prêtre zoroastrien participant à la cérémonie.

Certains récits mythologiques relient cette fête aux origines de l’humanité. Selon la mythologie perse, Houchang, le second roi du monde, a découvert le feu en essayant de frapper un dragon avec une pierre. Il aurait jeté un silex qui a heurté un autre silex provoquant une étincelle et engendrant un incendie.

Certaines personnes croient que cette fête célèbre cette découverte mythique du feu et que c’est la raison pour laquelle les prêtres zoroastriens mettent le feu à un grand tas de bois à l’apogée de la cérémonie.


[image]

Shina Sardady, une artiste zoroastrienne, raconte le mythe de la découverte du feu de la tradition de Naghaly. Ce type d’art scénique est la représentation iranienne en solo traditionnelle des épopées et vieilles histoires (MEE/Changiz M. Varzi)

À Cham, les adeptes de Zarathushtra ne sont pas les seuls participants à la cérémonie, lesquels ne viennent pas seulement des villes environnantes de Yazd ou Taft. Au cours des dernières années, les touristes iraniens ou ceux qui sont intéressés par le zoroastrisme sont venus de tout le pays pour célébrer Sadeh à Cham. Cette année, environ 4 000 personnes ont assisté au festival.

Fatemeh Ali-Ahmady, architecte musulmane de 46 ans, est venue de Téhéran pour assister à la cérémonie et visiter les villes centrales de Yazd et Kerman. Selon elle, cette fête n’est pas seulement un rituel zoroastrien, c’est « une ancienne cérémonie perse qui appartient à tous les Iraniens ».

Ce n’est pas la première fois qu’Ali-Ahmady célèbre Sadeh. Les années précédentes, elle a participé à la cérémonie à Téhéran et Kerman. « Même si je pratique l’islam, je veux en savoir davantage sur le zoroastrisme car c’était notre religion ancestrale avant l’islam », a-t-elle déclaré, se référant à la conquête de l’Iran par les Arabes au VIIe siècle.

De 600 avant J-C jusqu’à 650 après J-C, le zoroastrisme était la religion officielle de l’Empire perse. Lorsque les Arabes ont mis l’Empire perse à genoux à la fin de la dynastie sassanide, la plupart des zoroastriens se sont convertis à l’islam. Quelques-uns se sont enfuis en Inde et un groupe plus petit est resté en Iran et a préservé sa foi. On estime à environ 25 000 le nombre de zoroastriens actuellement en Iran, selon le Centre statistique de l’Iran.


[image]

Deux zoroastriennes lisent les hymnes sacrés de Gata à haute voix en vieux persan et le traduisent en farsi moderne pour les participants (MEE/Changiz M. Varzi)

Bien que les zoroastriens soient peu nombreux, leurs rituels sont très répandus en Iran. Norouz, qui célèbre le Nouvel An persan en mars, la fête de Yaldâ, qui se déroule lors de la plus longue nuit de l’année, et Tchahârchambé souri, à la gloire du printemps, sont des exemples de cérémonies zoroastriennes que tous les Iraniens célèbrent publiquement.

Toutefois, Sadeh diffère un peu de certaines de ces autres cérémonies. « Même si les non-zoroastriens se joignent à nous pour la cérémonie, Sadeh n’est pas très connue parmi les Iraniens », a indiqué Shapour Pishdad, un zoroastrien de Yazd, à Middle East Eye. « Sadeh n’est pas aussi répandue que Norouz ou Yaldâ et les zoroastriens sont les seules personnes à célébrer officiellement cette fête dans leurs temples, leurs maisons et leurs lieux de culte. »

Pour la cérémonie, avant le rituel sacré d’embrasement du feu, six prêtres zoroastriens lisent à haute voix l’Avesta, le livre sacré des zoroastriens. Les prêtres sont toujours vêtus de robes de coton blanc, d’un pantalon blanc et d’un chapeau blanc en signe de pureté et de netteté.


[image]

Des prêtres zoroastriens effectuent la dernière partie religieuse de la cérémonie en récitant l’Avesta, les saintes Écritures du zoroastrisme (MEE/Changiz M. Varzi)

À l’intérieur de la petite salle de prière de Pir-e Rahgozar, les célébrants récitent des hymnes religieux en vieux persan. L’odeur des bâtons d’encens fumant emplit la pièce et un petit feu scintille dans une urne. Le feu est un élément important dans cette religion et un symbole de pureté et de vérité.

À l’extérieur de la salle, des zoroastriennes en robe et foulard blancs jouent du daf, un instrument traditionnel iranien, et attendent le dernier rituel de la cérémonie.

Six prêtres ainsi que six jeunes zoroastriennes, tous vêtus de blanc et tenant des torches, quittent le temple. Ils tournent autour du bûcher de droite à gauche. La foule se rapproche pour voir l’embrasement et, alors que les flammes s’élèvent, les acclamations de la foule se font plus fortes. Il s’agit du point culminant de la fête.

Malgré la large acceptation du zoroastrisme en Iran, tous les Iraniens ne sont pas aussi favorables aux adeptes de cette religion. Le conducteur de l’autobus de nuit de Yazd à Téhéran a été surpris lorsqu’il a appris que des gens voyagent depuis la capitale pour participer à la cérémonie de Sadeh à Cham.

« Vous devez tellement vous ennuyer à Téhéran ou alors il faut que vous n’ayez absolument rien d’autre à faire pour venir ici pour Sadeh », a déclaré ce chauffeur de bus. « Les zoroastriens ne sont pas comme nous, ils ne croient pas en Dieu, ils adorent le feu. »

Changiz M. Varzi

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.

source: http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/un-village-zoroastrien-s-anime-pour-l-antiqu...


********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133509

069. Vidéorandia #1215 : 31 mars 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=47836
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=47861



[image]
Auteur : Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre
2009


Henoch / Enoch PARTIE 1

Extrait pp.85-86 : Le bouc émissaire se nomme Asa’el ou Azazel ou encore Azazyel en hébreu. Ce terme apparaît plusieurs fois dans le Lévitique de la Bible pour désigner le bouc sacrifié à Yahvé. Dans la littérature juive, Azazel (litt. "le puissant dieu", généralement traduit par "le puissant de Dieu") est le maître du désert mis en relation avec le rite annuel des expiations. C’était à lui que le prêtre envoyait, chargé de péchés du Peuple, le fameux bouc émissaire.

Azazel ou Asa’el possède une place importante dans les différentes versions du Livre d’Enoch. Les versions primitives du Livre d’Enoch ont été rédigées en hébreu ou en araméen. Le texte original étant perdu, les Éthiopiens avaient traduit dans leur langue une version grecque rédigée au début de l’ère chrétienne et découverte en Égypte. L’une des traditions recueillies par Enoch reconnaît en Azazel la première étoile déchue, un "prince du mal" qui descendit corrompre l’humanité avant l’arrivée en scène de ses "veilleurs luxurieux" qui se mélangèrent avec les filles des hommes. Mais Azazel est surtout l’ange rebelle qui va apporter l’usage du métal à l’humanité, comme le dit le Livre d’Enoch :

"Azazel enseigna encore aux hommes à faire des épées, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs ; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l’usage de la peinture, l’art de se peindre les sourcils, d’employer les pierres précieuses, et toute espèce de teintures, de sorte que le monde fut corrompu."

Le Livre d’Enoch, chapitre 8:1

Nous avons vu plus haut, dans la 4e tablette de Kharsarğ, qu’Enki "parla [à l’humanité] de la hache qui abat. Ils [les hommes] devaient apprendre que le fer n’existait pas pour tuer mais devrait servir pour couper du bois. Ils devaient aussi apprendre que ce n’était pas uniquement pour les hommes, mais pour assister toutes les femmes"… Le sumérien Enki étant Osiris, nous avons sous les yeux la démonstration qu’il s’agit du même personnage que Azazel. Un dieu diabolisé dans l’apocryphe d’Enoch, et transformé en mauvais serpent dans la Genèse, mais un dieu de sagesse à Sumer !

Envisageons maintenant la possibilité que le nom d’Asa’el (Azazel) provienne simplement de l’égyptien Asar-El ou Asar-Er dont le sens donne "Osiris le créateur". Nous le savons désormais : les scribes ont toujours joué sur la phonétique et les homophonies ; une prononciation à peine prononcée grâce à un R aspiré et le tour était joué…

Asar-El (Azazel) est un membre de "l’armée déchue" qui est tenu personnellement responsable de la subite compréhension de l’humanité, comme l’est le serpent (Enki) dans la Genèse, et comme l’est Osiris qui n’a cessé de parcourir le monde en vue de civiliser l’être humain. La manipulation des textes est une nouvelle fois manifeste et sans appel.

Un Azazel que les anges de Yahvé doivent donc supprimer comme l’a sauvagement été Osiris…


Extrait p.119 : Il est de plus en plus indéniable que les différents rédacteurs de la Bible et de textes apocryphes comme celui d’Enoch se sont largement inspirés du mythe osirien.

Extrait p.208 : Le retour de l’œil brûlant ou du Phénix était un événement redouté par les anciens. Nous verrons dans l’ouvrage Le réveil du Phénix que l’histoire, citée dans le Livre d’Enoch, de dieux veilleurs perchés sur les montagnes, à l’affût du moindre signe dans le ciel, provient de cette histoire d’astre brûlant. Nous observerons plus loin que les Anunnaki redoutaient au plus haut point cet événement alors que les Nungal / Igigi ("veilleurs"), ou suivants de Râ et d’Horus, le regardaient plutôt comme un fait important. Important parce que Râ et Horus se servaient de cet événement pour attaquer et surtout reconquérir leurs terres volées par Seth, le champion d’Atum-Râ (An).

--------------------------------------------------------------------------------
070. Vidéorandia #1216 : 07 avril 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=48328
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=48340



À 19:30 du vidéorandia : Infos sur Henoch/Enoch

Trois versions : la version éthiopienne est la plus connue. La version slavonnique serait la plus crédible.


Kiwan : […]Peu importe la version que vous allez avoir, vous allez entrer dans le Livre d’Henoch voir un peu qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qu’Henoch raconte, qu’est-ce qu’il dit, qu’est-ce qu’il voit, les êtres qui le visitent, les êtres qui l’amènent sur des différents niveaux de ciel, les noms de ces êtres qu’on appellera des anges ou des anges déchus. Mais, on se pose « la » grande question. C’est là qu’on arrive à un grand problème de conscience : Est-ce que ces êtres qui sont venus aider l’humanité… des ennemis ou c’était pas des gens qui ont profané un consensus de… ?

[image]
Auteur : Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre
2009


Henoch / Enoch PARTIE II

Extraits pp.272-275 : Dans cette partie du livre, Anton Parks nous décortique les "anges déchus".

Nous avons vu au début de cet ouvrage qu’il existait deux groupes Shemsu : l’un venant de l’ouest – ceux d’Osiris portant un masque de chien – et provenant de l’Atlantide ; le second clan est rattaché à l’est ou au sud-est, à la Mer Rouge, au désert arabique, au pays de Punt et à Sumer. Ces derniers portent généralement un masque de faucon sur les fresques et les papyrus, et ils sont dirigés par Horus l’Aîné (Râ).

L’égyptologue et écrivain René Lachaud détaille ce que les Shemsu ont apporté à l’humanité en ces temps très anciens, bien avant les rois dynastiques et les chronologies officielles : une nouvelle conscience du monde. Des techniques performantes de travail des métaux (fer, bronze et or). Des nouvelles techniques agricoles et la science de l’irrigation (celle de l’Atlantide et de Sumer). Une importante part du système hiéroglyphique. Des mythologies (la véritable histoire), des cosmogonies, et des rites comme celui des offrandes. Des connaissances mathématiques, minéralogiques, astronomiques et la pratique de la Magie sacerdotale. Pour finir, une organisation monarchique qui, dans un premier temps se heurta au système classique des premiers occupants et engendra de nombreux conflits.

Nous pouvons préciser que ce sont ces conflits qui sont montrés du doigt dans le Livre d’Enoch lorsqu’il est question des géants ou Nephilim ("les tombés") et des conflits qu’ils ont engendrés. Ce qui est intéressant, c’est qu’il y est question du seul point de vue de Yahvé et de ses anges, les Anunnaki sumériens. Cela veut dire que les armes mises entre les mains des humains ne servent qu’à se battre contre l’armée du dieu universel Yahvé qui impose sa loi et sa pensée unique. C’est la grande différence. C’est ici que se trouve le grand mensonge universel, celui qui mène en partie vers la faute biblique. Comme toujours, ces rôles, tels que les ont diffusés la pensée judéo-chrétienne et l’écrit apocryphe d’Enoch, sont clairement intervertis par rapport à la littérature égyptienne…

La soi-disant "décadence" qu’aurait connue la Terre du fait des révélations d’Asa’el (Enki-Osiris) au genre humain et du comportement de ses "veilleurs", sévèrement réprouvé par Yahvé, serait à l’origine du déluge. Mais de quel déluge est-il question ? La logique voudrait qu’il s’agisse du déluge datant de 10 000 ans av. J-C., car c’est bien à cette époque qu’Osiris a été assassiné. Cependant, le personnage d’Enoch – dont les historiens savent qu’il serait le double du prince EN-ME-DUR-AN-KI ("le seigneur des décrets divins du lien entre le Ciel et la Terre") de la ville sumérienne de Sippar – daterait plutôt de 3000 av. J-C. Cette date désigne notre autre déluge, celui qui correspond à la naissance de Vénus, donc à sa stabilisation dans le système solaire.

Je suis convaincu que les différents scribes ont opéré une "compression de l’Histoire" de façon à saboter considérablement celle de l’Égypte en profitant de l’existence de deux événements dramatiques similaires, pourtant séparés d’au moins 7000 ans ! Une fois encore, rien de tel pour travestir l’histoire osirienne, qui a clairement servi de modèle à la littérature judéo-chrétienne, et donc dissimuler son importance. Comme je l’ai déjà mentionné dans cet ouvrage, la suppression d’événements ou de rois dans les chronologies était monnaie courante en Égypte. Les prêtres ayant un monopole absolu, tout événement ou élément n’allant pas dans leur sens était étouffé ou supprimé. Prenons l’exemple de la liste royale gravée sur l’un des murs du temple de Sethy 1er à Abydos : les deux souverains "hérétiques", le roi Akhenaton et la reine Hatshepsut, n’y figurent pas.

Enoch est le septième des patriarches qui vécurent avant le déluge biblique. Enoch, dit "le juste", est un initiateur, ce qui expliquerait son nom hébreu […] (Hanokh), "initié". En Égypte, le seul personnage mystagogue (initiateur) capable de jouer le rôle de messager à l’instar d’Enoch et pouvant prétendre posséder les secrets du Ciel et de la Terre, le seul à pouvoir parler au nom des dieux, à pouvoir régler leurs conflits et intercéder pour eux comme pour les humains – et à être apte à écrire la Maât ("justice") – , n’est autre que le dieu du pilier du temple : Thot. Sa sagesse fait de lui le pilier de l’Égypte entière, d’où son nom grec, Hermès, "le pilier". Dans ces conditions, Thot n’est autre que "le Seigneur du Pilier".

--------------------------------------------------------------------------------

071. Vidéorandia #1217 : 14 avril 2012

Lien du VidéOrandia : : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=48983
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=49005



À 53:53 du vidéorandia : Deux possibilités

Kiwan : Moi je vais te dire une chose Jean-François, il y a deux possibilités, il y en a deux, seulement deux : ou on retourne au Moyen-Âge avec tout ce que ça veut dire, ou on passe à côté avec sagesse. Vois-tu, il y a une grosse réunion qui a lieu bientôt à Rio. […] Il y a encore de l’espoir. Moi je dis qu’il y a encore de l’espoir. Moi je suis un gars positif même si je suis le gars qui prône Enoch ! Même si je suis le gars qui prône… bye bye ! On s’en va ailleurs, on attend que ça passe et après ça on reviendra. Comme Noé !

À 1:06:46 du vidéorandia : Anton Parks/Tome I

Kiwan : On est entré en contact avec Anton Parks. Il avait un forum très important sur internet. Il l’a fermé. Il s’est tellement fait ridiculisé, tellement fait remettre en boîte et essayé de critiquer ce qu’il écrivait, que c’était des folies etc., que même ceux qui l’aimaient ont tout fait pour essayer de maintenir le forum en vie et que finalement, lui l’a fermé. Ils ont fait des pressions autant comme autant envers lui. Même moi, j’ai entré en contact avec et il n’y a rien à faire. Il ne veut pas faire d’entrevue. Il dit « lisez mes livres, je n’ai pas d’autre chose à faire avec le public que de leur dire, mes livres sont là. Je les ai écrits pour le public. Allez les lire et c’est tout ».

[image]
Auteur : Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre
2009


Henoch / Enoch PARTIE III

Extraits pp.276-277 : Finissons en ajoutant que Thot est aussi "le Maître du Carnage qui abat le Seigneur des Pays étrangers". Le Seigneur des Pays étrangers n’est autre que Seth, que Thot tente d’apaiser afin de régler le conflit qu’il rencontre avec Horus. La trame est pratiquement similaire pour Enoch, qui va se rendre auprès des "anges déchus" et leur annoncer les volontés de Yahvé – sauf que les rôles sont totalement inversés par rapport à la version égyptienne…
Les rôles sont tellement inversés dans les Saintes Écritures en regard des textes sumériens et égyptiens, qu’il est temps pour nous de fixer la généalogie céleste des divers intervenants, avec leurs correspondances mythologiques…

Généalogie égyptienne, mésopotamienne et biblique
Thot / ("Zehuti") / Ange Gabriel / Enoch

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133519

075. Vidéorandia #1221 : 07 mai 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=51285
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=51338

Objet 1 : Sur l’information de Louise Courteau, Kiwan dit au début du vidéorandia, qu’Anton Parks aurait présenté son livre comme un roman de science-fiction à l’éditrice. Devant son refus, il se serait présenté différemment avec Nenki. Est-ce le cas ou tout simplement Louise Courteau qui a considéré ce livre comme tel après en avoir pris connaissance ? Voyons le témoignage d’un proche de l’entourage d’Anton Parks :

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=51763
Extrait : Bonjour Clapotie,

Je tenais juste à vous mettre en garde par rapport à tout ce que l'on peut lire sur le NET. Par exemple, les parents d'Anton ne l'on jamais pris pour un schizophrène, bien au contraire. Concernant Louise Courteau, Anton lui avait envoyé le Tome1 sans préciser qu'il s'agissait d'un roman de SF. Il a fallut qu'il la rappelle plusieurs semaines après pour finalement savoir que le livre ne l'intéressait pas.

Si vous avez des questions précises à lui poser, vous pouvez le faire directement sur cette page :

http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/21553-vous-interviewez-anton-parks/

Amitiés,
Antas




À 5:34 du vidéorandia : Parks : science-fiction ou réel ?

JFPoulin : Anton Parks donc, a probablement eu son inspiration d’une source ou d’une autre, il a interprété les tablettes sumériennes, a choisi d’en faire une série de livres qu’il a voulu à un moment donné traiter en science-fiction ou, comme tu l’as dit après, plus proche de l’ésotérisme. Qu’est-ce qui fait selon toi, en tant qu’ésotériste, quelque chose, ce qui est dit là-dedans, a un air pour toi qui est familier et réel ? Il y a quelque chose qui fait que, peu importe d’où est venue son inspiration, pour toi ça sonne véridique, il y a quelque chose de vrai dans tout ça ?

À 6:34 :

Kiwan : Qu’est-ce qui fait dire que le livre d’Anton Parks est plus ou moins vrai que ça ici, mettons ? [The Secret Doctrine, Le Livre d’Urantia, Star Wars 1, Le Coran, La Bible, La Torah, La Genèse du Réel (BdM)] […]

Suite à 9:40 : Écoutes-moi bien. On dit qu’on est dans les temps de la révélation. Et on peut se poser la question : qu’est-ce qui est plus vrai dans tout ça ou moins vrai ?

À 57:46 du vidéorandia : FOI

Kiwan : Alors, la question qu’on pourrait soulever au public qui nous a suivi dans le vidéorandia No 19 : est-ce que vous pouvez nous dire à quoi vous croyez ? Est-ce que c’est vrai que pour vous la Bible, les Évangiles, parole d’Évangiles, on sait à quel point ils se contredisent entre eux autres les quatre évangélistes. Ah c’est pas… Ç’a jamais été écrit par eux autres. C’est selon Saint-Mathieu, selon Saint-Marc, selon Saint-Luc. Selon, ça veut dire un ouïe-dire, que peut-être que ce serait que… À quoi vous référez-vous dans votre vie pour garder votre enthousiasme ? Le mot enthousiasme… ça vient de… dieu en soi ! […] Parce que t’as un dieu en toi. Ce que tu portes en toi, tu peux l’irradier vers l’extérieur parce que tu l’as en toi. Alors la foi, c’est peut-être un chemin pour allumer une lumière à l’intérieur, pour la réveiller.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION 2

par panthère58, mercredi 07 mars 2018, 15:47 (il y a 1728 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 4

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION 2

SMALLVILLE : Réflexion

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151173

:-) Créateurs et création de Superman

Lien :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Superman

Extraits : 1. Créé en janvier 1933 par le scénariste américain Jerry Siegel et le dessinateur canadien Joe Shuster tandis qu’ils habitaient tous deux à Cleveland, le personnage fut vendu à Detective Comics. Il apparaît pour la première fois dans un Action Comics en juin 1938. Le personnage est ensuite repris dans plusieurs pièces radiophoniques, émissions de télévision, films, comic strips et jeux vidéo. Au vu du succès et de la notoriété de ses aventures, Superman est essentiel dans la création d’un genre propre aux super-héros.

2. Si Superman est une création originale, il n'en demeure pas moins que ses créateurs se seraient inspirés, plus ou moins consciemment, de nombreuses œuvres existantes. Le nom même du héros est une traduction de Übermensch tiré de Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche. Cependant, Siegel et Shuster ne l'ont jamais mentionné en interview.

Une source d'inspiration est peut-être la religion et la tradition juive (Siegel et Shuster sont tous les deux de confession juive). Tout d'abord « Kal-El », le nom kryptonien de Clark Kent / Superman, a un sens en hébreu et signifie soit « Tout ce que Dieu est » (כל-אל), soit « La voix de Dieu » (קול-אל). De plus, il a été remarqué que l'arrivée sur la Terre, et plus particulièrement aux États-Unis, vue comme un lieu accueillant, en partant d'une planète où vont mourir tous les habitants, fait penser à l'émigration des juifs d'Europe vers l'Amérique espérée comme une terre promise. De plus, l'envoi du bébé dans un vaisseau spatial est similaire à la mise dans un berceau de Moïse qui est ensuite confié aux eaux. En dehors de cette influence proprement religieuse, des éléments de la mythologie juive ont servi d'inspiration et plus particulièrement la légende du Golem. De nombreux auteurs juifs comme Will Eisner ou Al Jaffee ont fait la relation entre l'extraterrestre qui vient sauver le monde et la créature d'argile créée pour repousser les menaces contre les Juifs. Allant même plus loin, Jaffee finit par voir en Superman le nouveau messie. Toutefois, Siegel et Shuster n'ont jamais mentionné l'influence juive dans leurs interviews. Ils étaient des juifs non-observant, et ils ont épousé des chrétiennes.


--------------------------------------------------------------------------------

[image]

[image]a

[image]

Ma réflexion repose sur l’œuvre de cette télésérie, sur le travail des frères Sabbah, notamment Roger, sur les livres d’Anton Parks, sur le livre d’archéologie des Silberman et Finkelstein. On peut parler aussi de la fameuse démonstration de Patrick Lambert.

Pourquoi Smallville, une œuvre de la part de deux personnes de confession juive, fait-elle autant de références à l’Égypte ?

Je crois que les frères Sabbah en donnent brillamment la réponse dans l’exposé de leur hypothèse que les Israélites / Hébreux sont avant tout des Égyptiens forcés à l’exil suite à un schisme religieux entre le polythéisme d'Amon et monothéisme d'Aton.

Même la monarchie française est liée à l’Égypte.

Alors quand on parle de lignée dite « davidique », on devrait plutôt parler de lignée royale osirienne. Le Complément Surprenant du VOR180217 l’expose pourtant bien avec les origines égyptiennes du « Lys ».

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150985
Extrait :

[image]

Symbole de royauté, la fleur de lys est généralement associée à la royauté française. Pourtant, lorsqu'on y regarde de plus près on la retrouve aussi ailleurs. Contrairement à ce que l'on pense généralement, la fleur de lys n'a pas pris son origine en France, mais plutôt en Égypte, où elle ornait plusieurs monuments et objets d'art égyptien. Dans ce pays, cet emblème floral distinguait les dieux et les souverains, car il représentait le double pouvoir spirituel et royal. Osiris, Isis et Horus en étaient couronnés et cet emblème se retrouvait souvent sur le front des statues et des sphinx.

Alors pourquoi les Juifs n’ont pas reconnu Jésus comme le messie attendu ? Même lorsque Richard Glenn tente de faire attester son propos sur Jésus par A.-D. Grad [salle 803 ou 804 du Club CRÉÉE (comme j’ai récemment perdu ma clé USB avec toutes mes traitements de texte, je ne peux pas dire laquelle des salles puisque je n’ai pas de copie)], on sent celui-ci faire preuve d’une très grande retenue pour ne pas heurter les croyances chrétiennes.

Moi je dis que les Juifs / Hébreux ne reconnaissent pas le Jésus biblique parce qu’il ne serait pas historique mais tout simplement une autre référence égyptienne, Horus pour ne pas le nommer.

Les Hébreux / Égyptiens monothéistes attendent le retour d’Horus. Sous quelle forme, cela reste à voir.

Moi ce qui me fascine, c’est de voir à quel point les croyances sont plus fortes que la Vérité ou le vraisemblable. On fait fi des découvertes archéologiques et autres avancées comme si ce n’étaient que de vagues rumeurs sans fondement.


--------------------------------------------------------------------------------

Ça résume bien la télésérie. Ça cerne bien le personnage de Clark Kent / Kal El. Superman de Five for Fighting : « It’s not easy to be me »


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Uah7TeENJ6A

********************************************************************************
:-) LE VOYAGEUR

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=147521

Ce matin, vendredi 16 juin 2017, en page 19 du Journal de Montréal, dans le dossier « EN 5 MINUTES », on traite du papillon : LE MONARQUE !

C’est titré ainsi : Un voyageur toujours en péril

En se déclarant Ville amie des monarques (Mayors’ Monarch Pledge) plus tôt cette semaine, Montréal devient la première municipalité québécoise à joindre l’engagement des maires pour la sauvegarde de ce papillon emblématique d’Amérique du Nord. Les mesures de protection de l’espèce visent à contrer le déclin massif du polinisateur, en voie d’extinction dans l’est du continent depuis quelques années.

À l’approche du solstice d’été ce mercredi 21 juin 2017, et de la Saint Jean Baptiste samedi prochain, ça tombe à point !

Dans ce vidéo, il dit en français "Jean-Baptiste".


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qBw3S9IAKPc

Et comme je suis plongé dans la télésérie SMALLVILLE, le dossier du Journal de Mtl sur le "Voyageur", crée des liens.

D’abord avec le Grand [MON] [CL] [ARQUE] !

On a [MON] pour Montréal et [CL] [ARQUE] pour Clark Kent.

Dans la saison 7, Clark / Kal-El est identifié par la société VÉRITAS comme le « Voyageur » !

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_7_de_Smallville#.C3.89pisode_22_:_Chaos
Extraits :

Épisode 14 : La Prophétie / Traveler : Clark est enlevé alors qu'il se rendait à la forteresse. Chloé et Lana décident de rendre la mémoire à Kara afin de le sauver mais c'est sans compter sur Lex qui la convainc de subir une opération neurochirurgicale...

De son côté, Lionel est contacté par Patricia Swann, fille de Virgil Swann, qui était également un membre de Veritas (une société secrète formée par Lionel, les parents d'Oliver, les Teague et le professeur Swann) avant d'être assassiné. Elle lui demande de la laisser rencontrer le Voyageur, un extraterrestre qu'ils attendaient et qui n'est autre que Clark...

Épisode 15 : Veritas / Veritas : Brainiac fait sa réapparition à la ferme et demande à Kara de l'accompagner, comme elle refuse, il s'en prend à Lana. Lana tombe dans un état catatonique. Pendant ce temps, Loïs et Jimmy enquêtent sur la mort de Patricia Swann et suspectent Lionel Luthor...

Épisode 16 : Les Clefs du pouvoir / Descent : Le secret de Veritas mène Lex dans une direction dangereuse où il n'hésite pas à tuer son propre père, ce qui va faire que Clark et Lex deviendront chacun la cible de l'autre et ce dernier reconnaîtras enfin son principal ennemi en la personne de Lex, programmé pour être ce que la prophétie menaçait à son sujet. La lutte est sans merci.

Épisode 17 : La Colère des dieux / Sleeper : Clark est toujours à la recherche de Brainiac pour sauver Lana. Il demande l'aide de Chloé qui doit alors s'introduire dans le serveur d'un satellite ultra-protégé. C'est alors que Jimmy est contacté par les fédéraux... De son côté, Lex se rend enfin à Zurich pour ouvrir le coffre de Veritas où il espère découvrir l'identité du Voyageur.

Épisode 18 : Un Monde sans Clark / Apocalypse : Clark sait maintenant que Brainiac et Kara sont sur Krypton, dans le passé. Brainiac a l'intention de le tuer alors qu'il est enfant pour qu'il ne devienne pas celui qu'il est aujourd'hui. Seulement, persuadé que la Terre se porterait mieux sans lui, Clark hésite à retourner dans le passé pour se sauver lui-même.

Son hésitation lui coûte cher puisqu'il se retrouve dans un monde où il n'a jamais existé. Dans celui-ci, tout semble pour le mieux, jusqu'au moment où il se rend compte que Lex Luthor est devenu le président et qu'il compte déclencher une guerre atomique sous l'influence de Brainiac. Clark finit par mourir en échouant à arrêter cette guerre. Il s'avère alors que ce n'était qu'une illusion créée par Jor-El, qui voulait lui montrer ce qui arriverait à la Terre si Clark n'était pas là pour la protéger. Convaincu, Clark décide finalement de se sauver lui-même en rejoignant Kara et Brainiac sur Krypton dans le passé, au moment de son départ pour la Terre. Kara et lui rentrent ensuite dans leur époque.

Épisode 19 : L'Arbre de Sainte-Kilda / Quest : Lex est attaqué par un inconnu qui grave sur son torse le symbole de Veritas. En enquêtant, Clark et Chloé découvrent qu'un indice sur l'objet capable de contrôler Clark se trouve dans une église à Montréal. Clark décide d'y aller. Lex arrive, de son côté, à la même conclusion et s'y rend lui aussi. Sur place, Clark rencontre Edward Teague, le dernier membre de Veritas en vie. Il décide de sacrifier Clark quand il se rend compte que Clark ne désire pas tuer Lex, même si ce dernier cherche l'objet capable de le contrôler. Lex trouve un étrange objet kryptonien qui lui désigne l'endroit où se trouve la Forteresse de Solitude...

Dans cet épisode, il y a un petit clin d'œil à Christopher Reeves car comme il l'a été dit dans l'épisode, le saint patron des voyageurs est St Christophe et l'horloge qui a été donné par le professeur Swan dont l'interprète était Christopher Reeve se trouve dans une église à Montréal (celle de St Christophe).


Finalement, l’anté-Christ ou anti-Christ, ou encore faux messie, il se trouvait aussi au Québec, à Baie Saint-Paul ! Voir la fin de la sixième saison de Smallville où une entité échappée de la zone fantôme va devenir le double de Clark : Bizarro.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_6_de_Smallville#.C3.89pisode_21_:_Projet_Ar.C3.A8s
Extrait : Lex est à la poursuite d'un fantôme, qui investit un nouveau corps humain toutes les 24 heures. Il veut utiliser l'ADN extraterrestre pour créer une armée de super soldats comme Wes. Lana vient annoncer à Clark qu'elle quitte Smallville car elle a décidé de quitter Lex et lui révèle le pourquoi du comment de son mariage. Clark se décide à lui parler de ses origines extraterrestres. Clark est sur le point de tuer Lionel (pour son implication dans le mariage de Lex et de Lana) mais John Jones l'en empêche et lui révèle que Lionel est un envoyé de Jor-El.

De son côté, Loïs, qui vit toujours dans le souvenir de Wes, réussit à trouver le laboratoire du projet Arès et se fait poignarder. Chloé, pour la sauver, utilise sans le vouloir son pouvoir de kryptomonstre... Fou de douleur après l'apparente mort de Lana, Clark rejoint Lex au barrage, mais le fantôme investit son corps et parvient à le dupliquer...

Saison 10 Épisode 3 : Kal El apprend à voler avec Supergirl et s’inspire d’un papillon évoquant symboliquement le Grand Monarque.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=00-uSINxcHY

Petit rappel 21 et 24 juin : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124959
Extrait :

:-) Solstice d'été et Saint-Jean Baptiste

[image]
2009

Effectivement, à l'approche du solstice d'été et de notre fête nationale, faisons la lumière sur ces dates : Dans son essai Le Testament de la Vierge, Parks nous fait la démonstration de qui est le Jean Baptiste (Horus l'aîné) biblique et le Jésus Christ (Horus, fils d'Osiris et d'Isis) biblique !

UNE RÉVÉLATION !


Chapître VII : L'OEIL BRÛLANT DU FIRMAMENT - LE SOLEIL NOIR ET LA MASSUE DU ROI pp. 202 à 239

Sous-titre : 5. Jean le Baptiste, l'aîné du Messie biblique pp.228 à 239

Extrait p.238 :

Finissons sur ce sujet en indiquant une étrange correspondance. Le 24 juin est le jour de la Saint Jean, la fête de Jean le Baptiste. Cette fête est traditionnellement accompagnée de grands feux et marque d'une façon symbolique le solstice d'été. Or, le véritable solstice d'été se place trois jours avant, le 21 juin. Notons en aparté que le chiffre 3 symbolise en occultisme le sommet de la hiérarchie divine. Il est également le symbole du Christ qui est généralement regardé à la fois comme Roi, Prêtre et Prophète.

On a donc, trois jours avant le 24 juin, le 21. Le 21 juin regroupe plusieurs saints parmi lesquels se trouvent essentiellement Louis, Raoul, Rodolphe et Ralf. Ce dernier d'origine anglo-saxonne n'est pas s'en rappeler notre Râ'af * égyptien (le L n'existe pas en égyptien). Nous avons vu plus haut que Râ'af est le soleil nocturne. Il est le nom secret qu'Osiris a pris lorsqu'il a vaincu les ténèbres et qu'il a atteint la lumière pour se transformer en Horus. Il s'agit d'une épithète d'Horus en tant que nouveau soleil, l'étoile rouge Neb-Heru, l' "oeil sonore" du firmament. Cette transformation physique du dieu en Mesi a connu plusieurs étapes. L'une d'elle étant justement le baptême d'Horus au coeur de la Netra ("la chambre de l'eau"), la chambre inférieure de la Grande Pyramide... [...]

Le fait de trouver dans le calendrier grégorien les images de Râ (Yuan *, "la massue") et d'Horus (Râ'af *, "Soleil Noir"), tous deux associés au solstice d'été et séparés par le chiffre christique trois, n'est donc pas du tout le fait d'un hasard. Ils se suivent comme deux frères et forment les deux fils solaires, respectivement Horus l'Aîné et Horus, fils d'Isis. Ce fait essentiel, jamais compris jusqu'à présent, ne fait que confirmer la citation de Jean le Baptiste au sujet de Jésus dans l'Évangile de Jean (1:15) : "Celui qui vient derrière moi, le voilà passé devant moi, parce qu'avant moi il était". Oui, auparavant "celui qui vient" était Osiris et aujourd'hui, il est le Mesi, "fait à la ressemblance de [Osiris]", clairement sa résurrection.


* Des hiéroglyphes accompagnent le mot ou le nom.

Généalogie céleste et correspondances mythologiques

Égyptienne = Mésopotamienne = Biblique


Extrait p.277 :

Horus l'aîné (Râ) = Erra = Jean le Baptiste/Mikael le guerrier
Heru (Horus) = Marduk-Nergal-Bêl = Jésus/Lucifer/St-George


BONNE FÊTE K EBE K ! :-D

C'est quand même drôle qu'apparaisse les initiales EBE (entité biologique extraterrestre) entre les deux "K". Ça fait plus de quarante ans qu'on s'intéresse au K d'enlèvements (abduction) au K EBE K.

Finalement, ce mercredi 21 juin à Shawinigan sur deux écrans du cinema Biermans : http://www.placebiermans.com/filmsalaffiche.php


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=OuFnQSmpJqY

********************************************************************************
ANALOGIES AVEC LE 21/3 ET 1958

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=99859

:-) Coïncidences et probabilités en lien avec mon Chemin de Vie en numérologie et mon année de naissance, soit : 21/3 et 58 pour le P(3)58 que je signe dans le bas de mes billets depuis un bon bout de temps.

Comme bien des gens, je suis submergé par des 3:21 des 11:11 des 3:33, des 3:58 etc.

Peut-être que je remarque plus qu'avant ces éléments dans mon environnement visuel qui sont en rapport avec moi qu’avant, dont évidemment le numéro 58, mon année de naissance et qui qualifie mon nom d'usager sur ce forum.

Voilà mon expérience personnelle depuis le 26 février dernier [2014] : un clin d'œil en même temps.

Les Éditions Diverti publient les revues trimestrielles Complots et Dossiers secrets et Les Énigmes de l'Histoire dont je viens de me procurer le numéro 21 (Janvier, Février, Mars 2014). Voici son sommaire tel quel :


P.6 ACTUALITÉS
P.36 DOSSIER : MARIE MADELEINE
P.38 Marie-Madeleine : une femme parmi les apôtres
P.48 La compagne du Christ ?
P.58 La lignée secrète de Jésus et Marie-Madeleine
P.66 LA PROSTITUTION AU MOYEN ÂGE
P.80 COLISÉE ET JEUX DE CIRQUE

P.58 Le sujet qui y est rattaché correspond à celui du Grand Monarque soulevé récemment dans des vidéorandias. Ces articles de la revue font référence au livre L'Énigme Sacrée (dont le film Da Vinci Code s'est inspiré) qui a fait l'objet d'une conférence d'Ésotérisme-Expérimental au début des années 90 et dont je m'étais procuré par la suite.

Complément Surprenant du 21 mai 2011 :http://www.orandia.com/forum/index.php?id=25850

Extrait : Le serpent apparaît dans de multiples mythes créationnistes où il est décrit comme un esprit sage et bienveillant. En hébreu, il est nahash, dérivé de la racine « Nhsh » signifiant « déchiffrer », « trouver ».
Nahash ="Serpent"= Messie
D'après la Gnose ce reptile n'est pas l'incarnation du mal, mais le porteur de la révélation, de l'esprit de Lumière, donc du Christ. D'après la mysti­que des nombres, chère à la Kabbale, le serpent, en hébreu nahash, représente 358 tout comme le Messie, Mashiha.

Maintenant, on connaît mon intérêt pour certaines téléséries dont SMALLVILLE.

À [P]ittsburgh, [Krist]opher Letang est un des rares qui portent le numéro 58. Et au moment d'écrire ces lignes, il n'y avait que des joueurs québécois qui portaient le # 58 dans la LNH. Bon, maintenant, il y a un Suédois qui le porte comme défenseur chez le CH.

Lien original du 21 mars 2014: http://www.orandia.com/forum/index.php?id=100805

Le printemps (attendu) est finalement arrivé hier à exactement :

12 : 58
1+2 : 58
(3) : 58

D'abord avec le Colorado : Patrick Bordeleau
Le nom de famille fait référence à l'eau [porteur d’eau] comme [Krist]opher Letang (l'étang). Le Colorado étant l’ancienne équipe des Nordiques de Québec.
Et [David] Savard (Colombus). Et les prénoms David et Krist.

Mon nom de famille est Lambert : à Pittsburgh, dans les années 70 au football de la NFL, les Steelers ont remporté quelques Superbowl. Ils étaient renommés pour leur défensive et leur leader portait le numéro 58 dont le nom était Jack Lambert... :-D

[image]

Pittsburgh est ou était la ville de l'acier.
Quand on parle d'acier, on pense à L'Homme d'acier (Smallville/Superman)

Ça fait plusieurs clins d'oeil ;-) , coïncidences, probabilités hors du commun...
En forçant un peu la note, le prénom du joueur de football portant le # 58 est Jack. Je le réfère au film « Jack le chasseur de Géants » :

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=147915

:-) Avec la couronne qui contrôle les géants et qui comprend des fleurs de lys.

[image]


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=reG4PC0EvOs


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=QFNP0bcZbcs

À prendre avec beaucoup de légèreté, évidemment.
C'est toujours l'interprétation des symboles, des coïncidences qui est difficile et peut porter à confusion.
:-(

********************************************************************************
Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=103296

:-) La télésérie MERLIN

L’ARRIVÉE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=tZM_XVDVUAE

LE DÉNOUEMENT DE LA TÉLÉSÉRIE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=i56vAxsv9KE

Merlin arrive à mettre en déroute l'armée de Morgane, son dragon, mais arrive en retard pour contrer Mordred qui blesse mortellement Arthur avec une lame forgée dans le souffle d'un dragon.

La seule issue possible pour sauver Arthur est de l'amener sur une île d'Avalon où règne un savoir aussi ancien que les dragons.

Il fait appel au Grand Dragon en dernier recours mais trop peu trop tard.
Il pense avoir échoué mais le Grand Dragon lui fait prendre conscience de sa réussite. Et, ses dernières paroles, que je vous relate, sonnent bien avec le GM (Grand Monarque) :


Grand Dragon à Merlin : Si nul homme sur Terre, aussi puissant soit-il, ne peut connaître son destin, il en est pourtant certains qui depuis la nuit des temps, ont été annoncés. Arthur n'est pas n'importe quel roi, car il est le Roi qui fut et qui sera. Reprends courage car lorsqu'Albion aura besoin de son plus grand serviteur, Arthur renaîtra de ses cendres. Ce fut un véritable privilège de te connaître, jeune sorcier. L'Histoire à laquelle nous avons pris part, restera à jamais gravée dans la mémoire des Hommes.

Bien sûr, les dernières images nous montrent un Merlin qui parcourt une route d’aujourd'hui avec Avalon en arrière-plan, en attente du Retour du Roi !

Belle finale qui parle beaucoup à différents niveaux. Et à travers les livres d'Anton Parks, on s'aperçoit que le Grand Monarque revient effectivement de façon récurrente dans notre système solaire depuis des millions d'années. Comme le film "La Belle Histoire".

********************************************************************************
Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=146877

:-) Star Wars, Évangiles du Nouveau Testament, Merlin et le Roi Arthur, Transformers, Smallville, pour moi, ils parlent tous de la même histoire à mots couverts : HORUS

Quant aux Évangiles, je vais reprendre les paroles d’un érudit du forum : « D’la fiction ! Rien d’autre. »

Belle coïncidence cette sortie en salle des films Transformers 5, Le Roi Arthur, et l'essai d'Anton Parks autour du même sujet.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=GD_3yKN5BuI

[image]

********************************************************************************
Percy Jackson aussi raconte la même Histoire au goût du jour, comme Star Wars, Merlin, Transformers. L'eau est liée à Enki, Ptah, Osiris et, par la force des choses, Horus.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=n5eVOZ6aGkM


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=vmRFjXKdUZo

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION 2 GAMES OF THRONES

par panthère58, mercredi 03 avril 2019, 22:20 (il y a 1336 jours) @ panthère58

:-) Voici les liens vers les anciens dossiers, vers le nouveau dossier "SMALLVILLE", vers le dossier "2023" et vers le dossier X-FILES:

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348
2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655
4. Dossier Smallville : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923
5. Dossier VidéOrandias VERS 2023 : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671
6. Dossier X-FILES : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153323
6. Dossier TAKEN / DISPARITIONS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153249

**********************************************************************************

:-) GAME OF THRONES / LE TRÔNE DE FER


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=g62vFgt7RRo


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=1yx1aV7Av2M

J'ai embarqué dans cette télésérie dès la première saison en 2011 à SuperÉcran lors de la période des Fêtes. Et aujourd'hui, avec du recul, on peut dire que cette série est très symbolique comme le sont Merlin, les Transformers, Le Seigneur des Anneaux, Smallville et autres. Je vais devoir attendre que la dernière saison sorte en DVD plus tard pour la regarder.

JOHN SNOW / GRAND MONARQUE / MESSIE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=CptTXYWRLOw

LES MARCHEURS BLANCS / LES NORDIQUES / GRANDS BLONDS


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=z3sp0Q2SAhM


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=RmucuTYqAUw


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qiB5WpfTf_A

J'apprécie la musique identifiée au dragon de Daenerys surnommé Drogon.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=cqTRHblVB4Y

SAISON 8 : LA DERNIÈRE ?

ON CROYAIT LA SAISON HIVERNALE TERMINÉE MAIS "L'HIVER VIENT" DÈS LE 14 AVRIL PROCHAIN ! UNE SAISON QUI S'IDENTIFIE BIEN AU QUÉBEC / K EBE K !


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=rlR4PJn8b8I


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wA38GCX4Tb0


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=3HM1oz4Yalk

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

HORUS / JÉSUS - SCIENCE FICTION 2 GAMES OF THRONES

par Fred, mercredi 03 avril 2019, 22:35 (il y a 1336 jours) @ panthère58

Si tu veux du contenu historique dégusé en fiction, lis le Silmarillion.
Je suis pas mal certain que l'auteur de Games of Thrones s'est inspiré de la guerre de cent ans. Ce n'est pas très ancient et très bien documenté. Des gars chauds qui s'amusaient à se battre les mardi et jeudi apres midi quand il ne pleuvait pas. Le but du jeu c'était de capturer des enemies pour ensuite les revendre. Pas trés paranormal.

Avatar

Pour l'anecdote... 21/3, 58, panthère, autres Ajouts

par panthère58, dimanche 18 juillet 2021, 20:12 (il y a 499 jours) @ panthère58

:-) ANALOGIES AVEC LE 21/3 ET 1958

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=99859

Coïncidences et probabilités en lien avec mon Chemin de Vie en numérologie et mon année de naissance, soit : 21/3 et 58 pour le P(3)58 que je signe dans le bas de mes billets depuis un bon bout de temps.

Comme bien des gens, je suis submergé par des 3:21 des 11:11 des 3:33, des 3:58 etc.

Peut-être que je remarque plus qu'avant ces éléments dans mon environnement visuel qui sont en rapport avec moi qu’avant, dont évidemment le numéro 58, mon année de naissance et qui qualifie mon nom d'usager sur ce forum.

Voilà mon expérience personnelle depuis le 26 février dernier [2014] : un clin d'œil en même temps.

Les Éditions Diverti publient les revues trimestrielles Complots et Dossiers secrets et Les Énigmes de l'Histoire dont je viens de me procurer le numéro 21 (Janvier, Février, Mars 2014). Voici son sommaire tel quel :


P.6 ACTUALITÉS
P.36 DOSSIER : MARIE MADELEINE
P.38 Marie-Madeleine : une femme parmi les apôtres
P.48 La compagne du Christ ?
P.58 La lignée secrète de Jésus et Marie-Madeleine
P.66 LA PROSTITUTION AU MOYEN ÂGE
P.80 COLISÉE ET JEUX DE CIRQUE

P.58 Le sujet qui y est rattaché correspond à celui du Grand Monarque soulevé récemment dans des VidéOrandias. Ces articles de la revue font référence au livre L'Énigme Sacrée (dont le film Da Vinci Code s'est inspiré) qui a fait l'objet d'une conférence d'Ésotérisme-Expérimental au début des années 90 et dont je m'étais procuré par la suite.

Complément Surprenant du 21 mai 2011:
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=25850

Extrait : Le serpent apparaît dans de multiples mythes créationnistes où il est décrit comme un esprit sage et bienveillant. En hébreu, il est nahash, dérivé de la racine « Nhsh » signifiant « déchiffrer », « trouver ».
Nahash ="Serpent"= Messie
D'après la Gnose ce reptile n'est pas l'incarnation du mal, mais le porteur de la révélation, de l'esprit de Lumière, donc du Christ. D'après la mysti­que des nombres, chère à la Kabbale, le serpent, en hébreu nahash, représente 358 tout comme le Messie, Mashiha.

Maintenant, on connaît mon intérêt pour certaines téléséries dont SMALLVILLE.

À [P]ittsburgh, [Krist]opher Letang est un des rares qui portent le numéro 58. Et au moment d'écrire ces lignes, il n'y avait que des joueurs québécois qui portaient le # 58 dans la LNH. D'abord avec le Colorado : Patrick Bordeleau.
Le nom de famille fait référence à l'eau [porteur d’eau] comme [Krist]opher Letang (l'étang). Le Colorado étant l’ancienne équipe des Nordiques de Québec. Et [David] Savard (Colombus). Et les prénoms David et Krist.

Bon, maintenant, il y a un Suédois qui porte le 58 comme défenseur chez le CH.

Lien original du 21 mars 2014:
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=100805

Le printemps (attendu) est finalement arrivé hier à exactement :

12 : 58
1+2 : 58
(3) : 58

Mon nom de famille est Lambert : à Pittsburgh, dans les années 70 au football de la NFL, les Steelers ont remporté quelques Superbowl. Ils étaient renommés pour leur défensive et leur leader portait le numéro 58 dont le nom était Jack Lambert... :-D

[image]

Pittsburgh est ou était la ville de l'acier.
Quand on parle d'acier, on pense à L'Homme d'acier (Smallville/Superman)

Ça fait plusieurs clins d'oeil, coïncidences...

En forçant un peu la note, le prénom du joueur de football portant le # 58 est Jack. Je le réfère au film « Jack le chasseur de Géants » :

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=147915

Avec la couronne qui contrôle les géants et qui comprend des fleurs de lys.

[image]


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=reG4PC0EvOs


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=QFNP0bcZbcs

À prendre avec beaucoup de légèreté, évidemment.

C'est toujours l'interprétation des symboles, des coïncidences qui est difficile à établir et qui peut porter à confusion.

Mais c'est juste drôle, amusant, à constater.

[image]

AJOUTS En lien avec mon dossier que je travaille présentement sur "L'Énigme Sacrée", "Corpus Deae" et autres sources.

Dans la suite de ma série « Pour l’anecdote… »

. Je suis né sur le Boul. Royal qui est devenu par la suite l’Avenue [La Venue] Royale

. Au primaire j’ai fréquenté l’École Sacré-Cœur dans ma paroisse Saint-Marc

. Puis, trop d’élèves, on m’a transféré en quatrième année à l’École Saint-Sacrement de la paroisse du Christ-Roi parce que j’en étais le plus près (Compagnie Saint-Sacrement)

Dans « L’Énigme Sacrée » :

En page 87 : Cette « Caput LVIIIm » (« Tête 58m ») reste par conséquent une énigme, à moins que la lettre « m » ne soit en réalité le signe utilisé pour le symbole astrologique de la Vierge ♍︎ qui, stylisé, présente quelque similitude. [mon année de naissance et mon signe astrologique & ascendant + amas planétaire]

Et dans l’essai « Corpus Deae » d’Anton Parks :

En page 139 : …mais nous disposons de copies de textes orientaux traitant des sujets de la Passion, la Mort et la Résurrection du fils de Dieu. Des textes qui furent de toute façon en mains des anciens Hébreux entre leur fuite de l’Égypte et leur retour d’une captivité de 58 ans à Babylone…

En page 167 : Sa majesté Horus devint furieux contre sa mère Isis, comme une panthère du Midi. – Papyrus Sallier IV, 26e jour de Thot

En page 195 : En Égypte, l’animal le plus courant utilisé pour confectionner une nébride est une panthère. On se souviendra plus haut que le papyrus Sallier assimile Horus à une panthère lorsqu’il bondit sur sa mère pour la tuer. La peau de panthère évoquait une seconde naissance. Elle servait aussi de vêtement au frère d’Horus, Anubis, le dieu des morts.

En page 251 : Un rapide calcul nous permet de le confirmer : l’incubation de Marduk (sa mise au tombeau) s’effectue le 5e jour de l’Akitu et sa résurrection intervient le 8e jour.

Il y a quelques autres notes anecdotiques qui vont apparaître aussi dans mon dossier en chantier.

Et tout ça vient s'ajouter aux anecdotes trouvées dans le livre de Maurice Poulin, un peu plus bas dans mes billets.

[image]

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : ÉSO-EXP. NOËL 93 - L'ÉTOILE DU MATIN ET SOIR

par panthère58, lundi 12 mars 2018, 12:41 (il y a 1723 jours) @ panthère58

:-) Autres analogies avec 21/777/358…

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132715

Tempète de neige aux USA
par shlomo ar ak am, samedi 23 janvier 2016, 08:58 (il y a 777 jours) @ F Fernand

Bon au moment où je revisite mes billets depuis 2013, j’arrive à celui-ci et il indique (il y a 777 jours) ! Un autre clin d’œil !

Salut ami.

Je sais que certains humains veulent jouer a dieu.
Je sais aussi qu'il y a de la pollution.

MAIS tout cela a commencer lorsque le soleil a changer de son.Cela entraîne un changement des pôles magnétique tout en entraînant ce que l'on dit naturel.

Et pire toutes les planètes du système suivent le même pas de dance.

Shlomo qui dit,0,1,1,2,3,5,8,13

Ma réponse à ce billet de Shlomo :

0,1,1,2,3,5,8,13,21...

;-)

Réponse de Shlomo :

Salut ami.

Comme tu sais , tout est spirale dans l'Univers de l'atome a la marguerite, le colimaçon et les planètes.

Tout l'Univers est basé sur la suite de Fibonacci.Donc si je me fis aux textes.La Terre un jour sera comme une femme saoule.
Exemple,si de nos jours la terre voyage dans la région du 5 et que quelque chose de grave arrivait (sera comme une femme saoule).Bien lorsqu'elle reprendra ses esprits elle sera dans la région du 8.

Shlomo

********************************************************************************

:-) SALLE 804 CLUB CRÉÉE : Le FEU

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132329

Bien sûr je finis toujours ma Salle par la conférence de Richard Glenn.

Et hier, j'étais très heureux d'entendre que dans le backstore du magasin de l'ésotérisme, i.e. derrière la devanture, i.e. les Juifs (Hébreux, Israélites), c'était la science ésotérique égyptienne.

Il s'agit pour moi de 50% de la réponse. Moi, je la complète avec mon opinion bien personnelle qui n'a de valeur que pour moi, mais que je vous partage :

Derrière Jésus (la devanture du magasin), il y a Horus (dans le backstore) ! Derrière tous les héros de l'antiquité ou presque, il y a Horus !


Dans cette Salle 804, la conférence avec A.D. Grad, j'aime bien le début de la réponse de celui-ci à une question de Richard Glenn sur le Christ, Yeshua : Si Jésus il y a, dans les termes où les choses sont rapportées, j'insiste sur la chose, c'est qu'il s'est sauvé lui-même.

Il prend ses précautions sans heurter les chrétiens. Très subtil le monsieur et respectueux. D'abord, il prend la peine de parler sciemment de Jésus et non du Christ ou de Yeshua, comme l'introduit dans sa question M. Glenn. Et il commence par SI !

********************************************************************************

SALLE 805 CLUB CRÉÉE AVEC ANUBIS SCHÉNOUDA

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=132558

:-) J'ai apprécié cette conférence. L'expérience initiatique qu'il a vécue et qu'il nous partage, est presqu'identique à celle que l'on retrouve dans le récit du troisième tome des Chroniques du Girku d'Anton Parks, soit Le Réveil du Phénix.

Intéressant de voir que les différents messages du cartouche, que l'on retrouve sur les scarabées, se retrouvent dans les Évangiles... ! Dans les Vedas. Oups, ça relance le débat sur qui copie qui...

Intéressante la raison de sa présence au Kebek.

Certaines infos partagées (ex. Tour de Babel) me laissent perplexe même si elles sont envisageables. Mais dans l'ensemble c'est fort intéressant. Il m'apparaît que ça aurait été jouissif d'avoir un échange entre lui et A.D. Grad sur divers sujets.


Et je le cite sur l'interprétation des textes égyptiens : Autrefois, on interprétait toujours sous le sens religieux. Ç’a été un malheur. Aujourd’hui, on interprète à la lueur des nouvelles connaissances. Et on découvre des choses. (…) L’astronomie avancée va rejoindre le spiritualisme.

À noter qu’il y a un épisode qui fait allusion au « scarabée » dans la dixième saison de Smallville. Un autre lien avec l’Égypte.

:-) Épisode 18 : Booster / Booster Gold

Booster Gold arrive du futur qu’il fuit, et veut prendre la place du « Flou ». Pendant qu’il s’expose comme une vedette, Lois se concentre à structurer la personnalité de Clark Kent pour que les gens ne puissent l’associer au Flou.

De plus, lors d’un incident, une technologie extraterrestre sous la forme d’un scarabée (encore une référence égyptienne...) s’échappe et fusionne avec un jeune souffre-douleur lui donnant des capacités surhumaines.


[image]


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=BcT8ph9fnbA

********************************************************************************

MES SOURCES DE RÉFLEXION 5

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134340

Comme d’habitude, dans mes billets :

En or : des extraits de différentes sources référées
En vert : interventions des participants au vidéo
En bleu : mes commentaires personnels, précisions, explications

Émission d’Ésotérisme-Expérimental :

Table ronde sur Jésus à l’occasion de Noël 1993

P(3)58 : J’apprécie au plus haut point cette émission d’archives qu’Alliance Pure a mis en ligne. Je recoupe l’information de différentes sources allant de Noël 1993 à aujourd’hui. Avec mes réflexions, bien sûr. Et à chaque fois, tout pointe vers l’Égypte. Pour moi, le fait est que l’histoire des Évangiles, de l’Ancien Testament, c’est l’histoire de l’Égypte, avant et après le Grand Déluge. Donc, pour moi, Jésus incarne l’histoire d’Horus.

Alors quand on dit que les livres d’Anton Parks c’est de la pure fiction, j’aimerais bien qu’on me fasse la démonstration que celle de Jésus n’en est pas une ! Les Évangiles (Nouveau Testament) sont encore plus fictifs que les chroniques d’Anton Parks et on est en pâmoison devant tout ce qui y est relié. On en ébauche des messages spirituels sans fin. Déjà que des épithètes de Jésus ont été empruntées à Horus… principalement « L’Étoile du Matin ». J’y reviendrai pour faire suite à ce billet.



Lien vidéo sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xvwkd7

Avec comme invités : Robert Domingue, Robert Saint-Onge, François Payotte, et bien sûr, l’animateur Richard Glenn.

À 05:27 du vidéo : Initiation de Jésus

Richard Glenn (RG) : Est-ce que toi, Robert Saint-Onge, t’as l’impression que ça se peut ça que Jésus ait été vraiment initié en Égypte ?

Robert Saint-Onge (RSO) : C’est sûr qu’il a été initié en Égypte. Je ne sais pas pour la fuite en Égypte, mais je sais qu’il a passé 40 jours dans le désert. Et si tu regardes le désert, à côté d’Israël, c’est l’Égypte. Tu te ramasses en Égypte automatiquement. Puis les initiations égyptiennes… D’ailleurs si, la [proximité ou la connexion] entre la religion judéo-chrétienne et l’Égypte [part] de loin, ça remonte à loin. On parle de Moïse, mais on peut remonter avant Moïse aussi. Il y a beaucoup, beaucoup de textes qui sont, mention à ça pour ceux qui veulent regarder l’Histoire, la chronologie, beaucoup de textes égyptiens, Textes des Pyramides, Textes des Sarcophages, le Livre des Morts, des textes comme ça qu’on va avoir, qui ont leur pendant directement dans la Bible, dans les Psaumes, les Proverbes. Autrement dit, la Bible, les Proverbes ont directement emprunter des textes à l’Égypte. Donc, c’est vraiment… Pour un peuple qui a été mis sous domination égyptienne pendant aussi longtemps, c’est tout-à-fait normal qu’il se soit imbu de la tradition égyptienne. Je veux dire, tu prends n’importe quel peuple, tu les amènes dans un lieu, il [va] automatiquement, le lieu va déteindre sur eux. Pour ce qui est du Christ, tous les miracles qu’il a faits sont tous des miracles qui étaient enseignés dans les temples des mystères, dans les écoles des mystères.

P(3)58 : C’est exactement ce que démontre Roger Sabbah (et son frère) ainsi qu’Anton Parks. Car les Hébreux ont aussi beaucoup emprunté à Babylone sous Nabuchodonosor II. Sauf qu’il démontre que les Hébreux étaient en fait des Égyptiens et qu'ils n'étaient pas sous domination. C’est suite à un schisme religieux (Akhenaton) qu’ils auraient été exilés.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=FS8Imsu5igc

[image]

Extraits du livre d’Anton Parks, Le Testament de la Vierge, Éd. Nouvelle Terre, 2009

1. p.373 :
Dans ses différents ouvrages, Roger Sabbah a commenté l’influence égyptienne et la codification des textes de la Bible. Il a très clairement expliqué que le peuple hébreu, en tant qu’ancienne population ayant fréquenté le sol égyptien, n’eut d’autre choix que de cacher ses origines aux envahisseurs assyriens et babyloniens. C’est pourquoi il y a tant d’éléments égyptiens qui transparaissent dans la Bible, malgré le vernis littéraire et délibéré des scribes qui, selon Roger Sabbah, appréciaient la métaphore en miroir et aimaient à inverser une partie des symboles…

2. À Babylone sous Nabuchodonosor II, p.377 : Chaque année, au Nouvel An, les Hébreux entendaient les grands poèmes : l’Enûma Eliš ("Épopée de la Création") ou l’Épopée de Gilgameš. Ils ont aussi dû entendre et lire ensuite les fameuses histoires d’Ereškigal et de Nergal, ou encore la descente d’Ištar dans le pays souterrain de sa sœur Ereškigal… Les prêtres hébreux ont franchement dû "glousser" en découvrant ces épisodes égyptiens, qu’ils connaissaient par cœur par l’intermédiaire de leurs ancêtres, les Yahouds, à l’époque où ils étaient au service des pharaons. C’est là une découverte que nous devons à Roger Sabbah, qui a démontré dans ses différents ouvrages que les anciens Hébreux étaient les prêtres égyptiens monothéistes Yahouds qui furent les prêtres d’Amon, et qui devinrent ensuite ceux d’Aton sous l’influence d’Akhenaton.

Situation de l’Égypte à la période qui précède Jésus jusqu’à sa pseudo incarnation.

À 08:04 : L’Atlantide

RG : Là, j’en arrive avec une question fort intéressante pour tout le monde qui aime l’insolite, l’Égypte, est-ce que ce serait issue de ce que l’on a appelé l’Atlantide ?

RSO : Bien, selon les textes, selon les traductions de certains textes, oui. C’est directement issue de l’Atlantide. […] Mais si on prend l’hypothèse fondamentale, c’est que l’Atlantide se serait scindée en deux parties. [Un peu de chaque partie s’est [retrouvée] en Égypte, les fils de Bélial, les fils de la loi de Un. Mais la plus grosse partie des fils de Bélial se serait [retrouvée] ici en Amérique centrale. Et l’autre partie des fils de loi de l’UN [s’est retrouvée] en Égypte. De là est arrivée la civilisation égyptienne.

Richard Glenn fait un lien entre la Basse et la Haute Égypte et le Bas et le Haut Canada. L’expression « passage étroit » du Kebek se retrouve dans l’étymologie hébraïque ancienne pour parler de l’Égypte, le passage emprunté pour évacuer l’Atlantide vers l’Égypte. Dans le livre La Dernière Marche des Dieux, selon Hérodote, il serait question d’une route terrestre, parmi plusieurs possibilités, qui partirait des Monts Atlas du Maroc pour se rendre à Thèbes en Égypte. Dans mon résumé de l’entrevue d’Antoine Gigal, elle effleure le sujet de l’Atlantide à partir de 2H15. Voir le vidéo de ladite entrevue plus bas.

À 10 :35 du vidéo : Le nom de l’Égypte

RSO : Tu me ramènes au nom justement, parce que si on prend le nom égyptien hiéroglyphique de l’Égypte c’est… veut dire « le cœur ressuscité de Dieu », Ptah étant Dieu. Alors que, on est en [droit] de se demander [d’où origine] le cœur unique, le cœur original. C’est A’amenptah qui veut dire le « cœur original, le cœur, le fils unique du Père ». Et A’amenptah a été [traduit] en grec [par] « Atlantide ». Juste au niveau de l’étymologie, le nom d’« Égypte » qui nous dit que le « cœur ressuscité de Dieu » qui… L’Égypte aurait apparue telle une colline primordiale. Et [de] là vient toute la signification des pyramides. Parce qu’on aurait vu resurgir une terre comme une colline, comme une pyramide avec les rayons du soleil qui faisaient une pyramide au-dessus. Et [de] là toute la signification des pyramides, en dehors de la notion énergétique des pyramides, toute la question symbolique des pyramides. Et c’est pour ça que les pyramides sont devenues [les] derniers temples initiatiques qu’il y avait là-bas. La dernière étape que l’initié passait, c’était à travers la barre, le double dans la pyramide.

P(3)58 : Robert Saint-Onge parle ensuite des trois étapes d’initiation égyptienne dont le baptême, des épreuves à la Salomon et le dédoublement astral dans la Grande Pyramide font partie. Richard Glenn complète en expliquant les mystères mineurs, les mystères majeurs. L’initié doit faire face à son Dieu, « Osiris », dieu de l’agriculture.

Est-ce que le Salomon de l’Ancien Testament serait un autre emprunt à l’Égypte ? Robert Saint-Onge a mentionné le « baptême » dans les rites initiatiques égyptiens. Dans un autre billet faisant suite à celui-ci, je mettrai plusieurs extraits des livres d’Anton Parks qui s’apparente de près d’avec les rituels chrétiens.


À 17:00 : Mythologie égyptienne

RG : Il y a des rapports à faire entre la mythologie égyptienne et l’enseignement chrétien.

RSO : Ah, absolument !

RG : La mère vierge, ça existe ?

RSO : La mère vierge, c’est Isis, qui a enfanté Horus sans avoir l’usage du membre génital d’Osiris qui avait été découpé en petits morceaux en Atlantide. Ça, [ce sont] tous des faits historiques. Si vous voulez vérifier.

RG : Le méchant s’appelle Seth.

RSO : Oui.

RG : Nous autres, on l’appelle Satan.

RSO : Satan, c’est ça. Les disciples de Seth qui étaient aussi les disciples des fils de Belial. Qui ont dégénéré avec les disciples de Baal, qu’on va retrouver en Mésopotamie.

À 18:45 : Moïse / Pharaon / Jésus

RG : Moïse fait la même chose. Parce que Moïse aussi a été initié en Égypte. Les pouvoirs étaient là.

RSO : Le pharaon, c’est le fils du Soleil. Donc, tout pharaon était initié par les prêtres d’Aton, les prêtres du Soleil. Aton, pas Amon. Amon, c’est la religion du peuple. On a donné ça à tout le monde. La religion d’Amon, on a donné ça à tout le monde. Priez ça, et vous êtes sûr que vous n’aurez pas de pouvoir. On va être correct, on va être tranquille. […] Pour revenir avec mon histoire, c’est que les pharaons étaient initiés des prêtres d’Aton. C’est eux qui avaient la véritable initiation. Le Christ a été initié de la même chose. Il est fils, fils du Soleil. On dit le « son » en anglais, « son / sun » ça revient au même, le Soleil et le Fils.

Puis Robert Saint-Onge enchaîne avec un conte égyptien de la bague, qui évoque la possibilité que l’histoire de Moïse qui sépare les eaux soit un concept emprunté aux Égyptiens. Réalité ou fiction ?

Et Richard interroge Robert Domingue par rapport à son domaine (acuponcture) sur les applications des connaissances égyptiennes. On retrouve en substance, des infos sur le solstice d’hiver du vidéo « Zeitgeist ».


À 31:40 du vidéo : Anubis Schenouda

RG : Robert Domingue nous a parlé de maître Anubis Schenouda. J’aimerais souligner ici, puisque, il est décédé maintenant, maître Anubis Schenouda, qui est venu passer les dernières années de son existence ici au Québec à diffuser l’information égyptienne, de la tradition égyptienne et initiatique. Il a publié un livre, maître Anubis Schenouda, et je l’ai ici, je vous le montre, c’est « La légende d’Osiris et la vie et la mort de Jésus ». Lui avait compris déjà, il y a longtemps, que, il y avait un lien direct entre la tradition égyptienne et la tradition chrétienne. On ne dira pas judéo-chrétienne parce qu’il y a une différence entre judéo et chrétienne. Parce que nous on reconnaît le Christ alors que les Juifs l’attendent encore, le Messie.

P(3)58 : C'est sûr, si effectivement comme je le crois, le Messie est relié en fait à Horus.

Anubis Schenouda était ma raison principale d’avoir choisi les six premières Salles du Club CRÉÉE de l’année 2008 dans mon présent abonnement. D’ici quelques semaines, je vais me mettre à la recherche de son livre publié aux Éd. Ésotériques (1980) : « La Légende d’Osiris et la vie et la mort de Jésus ». D’ici là, si quelqu’un a une information sur comment et où se le procurer, et à quel prix, vous êtes le bienvenu. Dans un marché aux puces près de chez vous peut-être ?! Ou dans un coin perdu de votre bibliothèque… Je suis acheteur mais à un prix raisonnable en fonction aussi de son état.

Puis Richard fait la transition entre les Rois Mages et le Grand Monarque pour ensuite donner la parole à François Payotte qui évoque que les premières civilisations avancées se mettent en place dès l’après Grand Déluge par une migration des connaissances.
« On ne sortait pas des cavernes ! »

Anton Parks fait mention des Rois Mages dans son essai Le Testament de la Vierge. Mais ce sera pour une autre occasion.

Sans se dire un spécialiste, François Payotte parle ensuite des manuscrits de Nag-Hammadi. Il nous réfère aux trois universités qui ont fait de ces textes une spécialité. Il nous réfère aussi à la traduction d’André Wauthier (sérieuse mise en garde de Serge Cazelais sur cette source à prendre en considération).

Donc, difficile de blâmer ouvertement Anton Parks qui a lui aussi cette référence dans ses sources, comme l’a fait Serge, d’autant plus que Wautier n’est pas sa seule référence en la matière et qu’il ne fait que pratiquement juste mettre de simples extraits pour introduire certains chapîtres de ses livres à titre de sensibilisation. Sont-ils de Wautier ou de son autre source ? Et ça, Serge l’a éludé dans sa critique de cette source de Parks parmi des dizaines. De même, ce n’est pas parce que François Payotte cite Wautier qu’il faille « démolir » tout ce qu’il énonce. Il faut juste faire la part des choses et de dire autant ce qui est que ce qui n’est pas, selon les mises à jour des spécialistes comme Serge, dans ce domaine d’études exhaustives de textes anciens.

François Payotte parle aussi des différentes branches esséniennes, particulièrement celle des Thérapeutes qui aurait été bien implantée en Égypte et qui aurait contribué pour une bonne part à l’initiation du Christ.


Voici la référence de François Payotte : Traduction d’André Wautier « Paroles gnostiques du Christ Jésus ».

À 46:05 du vidéo : Jésus Fils de Dieu ?

RG : Robert (Saint-Onge), qu’est-ce qui te fait dire que Jésus est Dieu et peut-être le fils unique de Dieu ? Est-ce que tu vas faire ici un acte de foi ou au contraire un blasphême ?

RSO : Disons qu’au départ, il ne s’est jamais dit Fils de Dieu. Il s’est toujours dit Fils de l’Homme, en partant. Mais on pourrait très bien avoir Fils de Dieu puisque pharaon est fils de Dieu, fils du Soleil. Étant initié égyptien, il était, étant plus qu’initié égyptien, étant maître égyptien, il était automatiquement fils du Soleil, fils de Dieu. Et fils unique, parce que rendu à ce niveau-là, t’as juste une conscience, donc t’as juste un fils.

P(3)58 : On aime discourir sur le fait que Jésus ait été initié en Égypte et un peu partout autour du Moyen Orient. Mais, à ce que je sache, les principaux initiés étaient les pharaons. Alors, pour que Moïse et Jésus y soient initiés, ils devaient avoir un statut qui s’apparente à celui du pharaon ou d’un grand prêtre. N’est pas initié n’importe qui quand même. Comme chaque pharaon incarne « l’Étoile du Matin » en mémoire d’Horus, et que c’est une épithète que l’on attribue à Jésus, si Jésus était en fait un pharaon, lequel serait-il ? Il m’apparaît clairement, hors de tout doute, que Jésus, de par les faits d’arme qu’on lui attribue dans les Évangiles, incarnerait le premier pharaon d’Égypte : HORUS ! soit Osiris ressuscité.

Robert Saint-Onge spécifie qu’à titre de Fils du Soleil, le pharaon est donc Fils de Dieu. Et qu’il est plus qu’initié, il est Maître égyptien. Et Fils unique. Difficile de ne pas associer les Évangiles du Nouveau Testament à Horus et les pharaons qui lui ont succédé. Donc, si blasphème il y a, il ne vient pas de Robert Saint-Onge mais de ceux qui prétendent que Jésus est historique. Et le Christ (Jésus) est Fils du Soleil, comme le mentionne celui-ci. De plus, il relève que l’Ancien Testament emprunte beaucoup aux livres égyptiens. Ça commence à faire beaucoup pour continuer de fermer les yeux sur cette évidence, cette vraisemblance. Alors, qui copie qui ? À mes yeux, les évangélistes s’en sont payé une traite à se copier les uns les autres. Ils ont fait pire que les « S. Acharya » de ce monde. Faut croire que c’était encore plus une mode voilà près de 2000 ans.

Alors, pour être initié, Jésus devait obligatoirement répondre à des critères spécifiques comme Moïse. Si Moïse est pharaon, il ne fait aucun doute que Jésus l’est d’autant plus. Pour moi, c’est encore un indice que les Évangiles ont été écrits sur l’histoire d’Osiris (prénommé Enki à Sumer, le fameux Serpent biblique, Nahash 358).


Moïse a été initié car il aurait été pharaon :


Lien vidéo sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xlkwn9

Extrait : À 18:09 du vidéo : Moïse

« De plus, Moïse est connu comme « Le Porteur des Lois », « Le Porteur des Dix Commandements », de la « Loi de Moïse ».

P(3)58 : On a vu dans l’entrevue avec Antoine Gigal, que Pharaon veut dire « Porteur ».


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7kGBJd1AKJo

À 2H26:36 du vidéo :

P(3)58 : Elle parle de l'étymologie du mot pharaon qui voudrait dire le « Porteur ». Au Québec, il y a le « Porteur d’eau » ! Sachant que l’eau est très importante pour Enki/Osiris… Il n’y a qu’un pas pour parler de la descendance du Christ égyptien au Kebek ! Alors, Antoine Gigal vient ainsi appuyer mon point de vue "ésotérique" sur la question de la génétique du Grand Monarque, si Grand Monarque il y a.

Et dans l’entrevue de Roger Sabbah,
de 2H38:40 à 3H02:02 du vidéo : Roger Sabbah dévoile une clé : Moïse serait en fait un pharaon, soit Ramsès I ![/b]


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=_NZlWUIChs8

Et finalement, à 47:32 du vidéo : Le Grand Monarque

François Payotte : Absolument ! Le Grand Monarque est le paraclet annoncé par Jésus. Et le paraclet, le messie royal, celui qui instaurera l’ère de paix, l’ère de justice sur la Terre, est né. Il est actuellement sur la planète Terre. Alors c’est l’heureuse et bonne nouvelle de Nostradamus aux hommes de la fin du vingtième siècle. Une fois n’est pas coutume. Ah, pour une fois qu’il a une bonne nouvelle à nous annoncer, j’en ai fait tout un ouvrage.

********************************************************************************
:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 7

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134870

TOME II : ÁDAM GENISIŠ

[image]

Section Récit

Section Archives et Décodages

p.318 La 3e partie de ce dossier établira qu’Enki et Osiris ne formaient qu’un seul et même personnage. Cette démonstration nous concèdera la possibilité d’authentifier les filiations amphibiennes d’Enki-Osiris (Sa’am) ainsi que sa consanguinité avec les planificateurs Abgal provenant de Sirius. Ces mêmes planificateurs étant considérés comme des KIR-IŠ-TI, terme en rapport avec le mot "Christ". Tous ces faits réunis, nous rapprocherons alors les Kirišti du Christ et de l’Étoile du Matin qui symbolise distinctement ce dernier dans des passages hermétiques de la Bible. Ceci nous permettra de commenter le sens des différentes croix que nous trouvons à travers le monde. Pour finir cette partie, nous explorerons la tradition des Dogons qui retrace la mort du Nommo, le "Christ" du Mali. En conséquence de ce sacrifice, l’univers entier fut bouleversé ainsi que le positionnement des étoiles. Cette étude nous donnera l’occasion d’assimiler pour la première fois le Nommo céleste sacrifié à un astre dont la destruction provoqua la naissance de la planète Vénus.

p.319 Horus le vengeur, le fils posthume d’Osiris, représente l’Étoile du Matin. Nous relèverons que les divers pharaons (images d’Horus) symbolisent tous Vénus.

p.330 Même si ces hymnes sont retirés de leur contexte, il apparaît clairement qu’Agni était un astre du ciel avant de symboliser le feu et le sacrifice. D’ailleurs les Vedas ne nous cachent pas sa double personnalité, à la fois terrestre et céleste. Certains éléments nous laissent penser qu’il pourrait s’agir d’une forme védique de Lucifer (Vénus).

p.333 Les analogies ne s’arrêtent pas là. Plusieurs passages du Rig-Veda associent clairement Agni à l’Horus égyptien. [Extraits du Rig-Veda] Nous savons qu’Agni a pour père "le maître du sacrifice" alors qu’Osiris est lui-même le grand sacrifié. Nous apprenons ici qu’Agni possède deux mères, tout comme Horus (Heru).

p.336 Le rituel de résurrection ne peut s’effectuer sans l’appui précieux de l’Étoile du Matin (Vénus). Le chapitre 13 du Livre des Morts égyptien rapproche nettement l’Étoile du Matin du phénix...

pp.336-337 En fait, les divers textes funéraires égyptiens dénomment essentiellement Vénus de deux façons : "Neter Duau" en tant qu’Étoile du Matin et "Benu" (le phénix) en tant qu’Étoile du Soir. Si on se réfère à l’extrait du chapitre 13, ceci sous-entend donc que Vénus en qualité d’Étoile du Matin est symbolisée par un faucon, et en tant qu’Étoile du Soir par un phénix. Tous les deux représentent le roi défunt, image d’Heru (Horus).

p.338 Les Purânas indiquent que le père terrestre de Vénus œuvrait pour l’humanité et qu’il était en relation avec les prêtres et les agriculteurs. N’était-ce pas les fonctions principales d’Enki en Mésopotamie et d’Osiris en Égypte ? Le Mahâbhârata indique que Jamadagni, le père terrestre de Vénus, fut assassiné par un roi et ses fils appartenant à une caste guerrière. Nous savons qu’Osiris (Enki) fut assassiné par Seth (Enlil) et ses partenaires orgueilleux (les guerriers Anunna).

p.345 Fig.4 Dans l’inscription archaïque sumérienne (à gauche), [Fig.4] on retrouve le signe de la croix, symbole des KIR-IŠ-TI, litt. "fils ardent de la vie" ou "poisson des étoiles et de la vie" qui sera repris par l’église chrétienne comme symbole de Jésus le Christ (voir plus loin la partie intitulée "Sous le signe de la croix"). Le signe de la croix est bien antérieur au christianisme et se retrouve sur bon nombre de monuments antiques, particulièrement sur ceux d’Amérique centrale, où il est identifié comme étant "la croix de Quetzalcoatl". Ce même Quetzalcoatl étant assimilé à l’Étoile du Matin et au Christ de la culture précolombienne. Nous verrons plus loin qu’il s’agit d’un double d’Heru (Horus).

p.349 Fig.9 Nous n’avons aucun mal à assimiler le poisson Abdju à un Horus symbolique ou plutôt un Osiris réincarné, alors que la contrepartie sumérienne d’Osiris est Enki qui possède lui-même le poisson comme symbole. Ce poisson qui précède la barque solaire évoque évidemment la planète Vénus qui devance aujourd’hui la course du soleil (Râ). Nous savons que le poisson figure également Sirius, l’autre astre sacré des Égyptiens, qui est le lieu où vivent les planificateurs amphibiens.

p.399 Chez les Égyptiens Neberu (Neb-Heru = le seigneur Horus), fils du maître de la royauté (Mulge = Osiris/Seker), succède à son père, il prend la royauté et porte le flambeau en se transformant en Vénus, le porteur de lumière, à savoir Lucifer chez les judéo-chrétiens. […] Les textes funéraires égyptiens sont explicites quant à l’assimilation d’Horus ou de ses suivants (les rois d’Égypte) à la planète Vénus.

p.410 Comme le souligne l’Évangile selon Philippe (Nag-Hammadi NH2, 15) : "Jésus est un nom caché, Christ est un nom révélé." Chaque Kirišti possédait manifestement un nom occulte. Avec un peu de perspicacité, nous n’aurons aucun mal à identifier le nom occulte d’Horus comme étant NEB-HERU "le Seigneur Horus", nom désignant le "Christ" égyptien qui personnifie à la fois le défunt roi et l’Étoile du Matin, c’est-à-dire le nouveau soleil…

p.436 La majorité des Gnostiques et occultistes considèrent Lucifer comme le Libérateur, celui qui a libéré l’humanité des chaînes de l’esclavage et de l’ignorance créées par le faux dieu qui gouverne ce monde malfaisant. Nous verrons dans le troisième volume des "Chroniques du Ǧírkù" que ce rôle incombera à Horus (Quetzalcoatl), le vengeur de son père, dont le but sera de récupérer le trône de son géniteur et de "sauver" l’humanité de l’oppression patriarcale des faux "dieux".



À 1:18:38 du vidéorandia : Vénus

Kiwan : On a parlé du Temple de Jérusalem qui a été bâti ou fait bâtir par Salomon. Mais ce n’est pas lui qui l’a fait, le Temple de Jérusalem. Ça l’a été Hiram, Hiram Abiff C’était des gens qui venaient de Tyr, qui arrivaient avec des techniques très proches d’une autre religion que la religion pour laquelle Salomon voulait avoir son Temple de Jérusalem, en hommage à Yahvé, Yod Hé Vav Hé le Tétragramme sacré. Mais en réalité, le fameux Temple de Salomon a été bâti sur les principes des temples de Baal, en hommage à Vénus, l’Étoile du Matin et l’Étoile du Soir. En passant, le chapelet en famille, ça commençait toujours à CKAC le soir en disant la chanson : « Étoile du Matin, Reine du Saint-Rosaire… » Bien oui. L’Étoile du Matin, c’est Vénus ! Et c’était directement reliée à la religion de Baal ! C’était loin d’être le Yahvisme… Jéhovah. Bon. En tout cas. C’est tout un autre monde. Et on est dans une grosse pièce de théâtre. J’allais presque dire comme Balzac, la comédie humaine. C’est comique. C’est beaucoup mieux d’en rire.

:-) Non, au contraire. C'est très sérieux. Il n'y a pas d'erreur ou de hasard. Et ça vient drôlement soutenir le propos d'Anton Parks et mes propres pensées sur la question : JÉSUS = HORUS. L'Étoile du Matin est associée à Horus et les pharaons qui vont suivre. Curieusement, on l'associe à Jésus... bien après Horus ! Qui copie qui ?!

Lien complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67146

COMPLÉMENT SURPRENANT #51 - Mise a Jour 23 Déc-
par gilles surprenant, dimanche 23 décembre 2012, 06:20
édité par gilles surprenant, dimanche 23 décembre 2012, 23:56

Extrait :

LUCIFER EST UN TITRE DU CHRIST
SOURCE
[image]

Il ne faut pas trop s'inquiéter avec Lucifer! Si on passe outre les
contresens modernes autour de ce nom, si on met à la corbeille ce que les
évangéliques disent, ainsi que les récupérations du New Age et des
mouvements aux prétentions occultes, ésotéristes, néo-païennes,
lucifériennes et sataniques, il ne reste qu'une seule chose : Un titre du
Christ!

Lucifer est en effet un des plus anciens titres du Christ qui a été perverti.!

En effet, j'ai souvent expliqué ça à plusieurs personnes. Dans la
littérature chrétienne ancienne, avant le quatrième siècle, ainsi que dans
le Nouveau Testament, Lucifer est un titre du Christ comme dans 2 Pierre
1.19 (“phosphoros” en grec et “Lucifer” dans toutes les traductions
latines pré-vulgate et Vulgate, traduit la plupart du temps en français
par “étoile du matin”)
. Pierre écrit donc qu'il espère que Lucifer se lève
dans le coeur de ses lecteurs! Ainsi, “Lucifer”, l'étoile du matin, celle
qui s'illumine la première, représente symboliquement le Christ (tu as ça
aussi dans l'Apocalypse à deux reprises en 2.28 et 22.16.) En 2.28,
l'étoile du matin est donnée en récompense à celui qui a vaincu! En 22.16,
Jésus s'attribue à lui-même ce titre

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

VidéOrandias EN COMPLÉMENT (3)

par panthère58, lundi 02 avril 2018, 11:17 (il y a 1702 jours) @ panthère58

:-) VidéOrandias qui viennent compléter le billet sur les points suivants et desquels j’ai quelques commentaires en rétroaction :

. Étoile du Matin
. Anubis Shénouda
. Anges / E.T. / Archontes
. Science-Fiction

. Passion chrétienne et Khoiak égyptien

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133707

079. Vidéorandia #1225 : Du 04 au 05 juin 2012

Lien du VidéOrandia : : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53740
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53754



À 3 :39 du vidéorandia : Chapelet en famille à CKAC (audio)

Kiwan : L’Étoile du Matin, donc Vénus, effectivement. Et Vénus a la propriété d’être à la fois l’Étoile du Matin qu’on associe à la Vierge Marie et à Lucifer au coucher. Et on sait que l’idée de Vénus est très très très ancienne. […] Ce qu’ils disent dans ça, c’qui est un passage très intéressant. Ils nous disent que « elle nous protège de la Foi », parce qu’on conserve la Foi grâce à elle, la Foi, l’Espérance et la Paix. Elle protège notre Foi, elle nous donne de l’Espérance et elle nous apporte la Paix. Vénus. Et on sait que même le temple de Jérusalem, de Salomon, le fameux temple, les Templiers, et tout ça, ç’a été construit sur les plans d’un temple en hommage à Vénus.

Lien complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53754
Extrait :

VÉNUS ET MÉRICA
[image]
Que sait-on de l'histoire de Christophe Colomb ? ce navigateur avait épousé la fille d'un Grand Maître de l'Ordre du Christ qui, au Portugal, avait pris la succession de l'Ordre du Temple. Qu'il eut beaucoup de mal à convaincre les puissants de l'époque d'aller traverser les mers pour découvrir un nouveau continent en suivant l'étoile du matin, cette étoile appelée la Merica depuis l'Égypte antique, nom repris par les communautés spirituelles qui entretenaient le savoir antique comme celle de Qoumrâne, celle des nazôréens de l'église de Jérusalem, celle plus tard des moines soldats templiers ! Et cette étoile du matin dans le nouveau monde, le continent tant recherché, est aussi, dans le nôtre, l'étoile du soir, l'étoile symbole des plus vieilles connaissances sur l'origine des connaissances humaines.

P(3)58 : Encore une fois, on retrouve l’Égypte antique dans le décor. Cette fois il s’agit de Vénus et ce, bien antérieur à Marie et Jésus tel que raconté dans la Bible. Cette étoile était associé à Horus... Tiens donc !

Lien : http://www.antonparks.com/main.php?page=neberu
Extrait : Dans mes différents livres, je soutiens également que l'ancien satellite de Mulge (sa lune ou son fils) serait la planète Vénus avant qu'elle ne se place à l'endroit qu'on lui connaît aujourd'hui. J'ai compilé pas mal de légendes du monde entier qui prétendent ou sous-entendent que la planète Vénus aurait bougé plusieurs fois dans le système solaire avant de se stabiliser et qu'elle aurait provoqué des problèmes climatiques sur la Terre. C'est pourquoi, par un étrange et heureux hasard, la planète Vénus (l'Etoile du Matin) est associée à Horus et à tous les rois d'Egypte, eux-même étant une image d'Horus et donc de Vénus dans la pensée de l'Egypte ancienne.

Il existe de nombreuses similitudes entre Vénus et Horus. Après la destruction de Mulge aujourd'hui la ceinture d'astéroïdes), son satellite Vénus a été éjecté de son orbite et a cherché à se stabiliser dans le système solaire, tel Horus, né de son père Osiris assassiné, cherchant à s'imposer et à trouver sa place dans un monde en guerre. Le bruit que Vénus émettait et les dégâts qu'elle occasionnait créait la panique chez les humains et les dieux. Comme je l'ai annoncé dans le Testament de la Vierge, Horus, en quête de recouvrer les territoires perdus de son père, ainsi que sa royauté légitime, profitait des passages de Vénus pour attaquer ses adversaires, car les dieux étaient désorganisés lors de ces déluges. Neb-Heru (Horus) était furieux, comme l'était la planète Vénus, errante dans le système solaire, laquelle créait de gros dommages sur ses passages. Une association évidente a été faite entre Vénus et Horus, qui sont tous deux nés en même temps…

Mes travaux concernant Vénus sont plutôt en accord avec ceux menés par le Dr Immanuel Velikovsky dans son ouvrage "Mondes en Collision". Le Dr Velikovsky a brillamment remarqué et démontré que la planète Vénus a engendré au moins un cataclysme sur la Terre par le passé et qu'elle n'était donc pas à la place qu'on lui connaît aujourd'hui. La seule divergence entre nous serait la datation possible de la stabilisation de Vénus. Immanuel Velikovsky situe cette stabilisation plus récemment que moi. Ce n'est finalement qu'un détail.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133519

074. Vidéorandia #1220 : 29 avril 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=50535
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=50622



[image]
Anton Parks
Éditions Nouvelle Terre
2010


Objet : Abeilles/Jésus dans le film La Belle Histoire de Lelouch

Salle 805 du Club CRÉÉE : L’initiation vécue par Anubis Shénouda dans la chambre de la Grande Pyramide est pratiquement identique à celle évoquée par Anton Parks dans son récit du tome 3 des Chroniques du Girku, soit Le Réveil du Phénix.

Extraits :

p.221 : Sabu (Anubis) posait un regard bienveillant sur ma personne. Ses deux prêtres qui nous accompagnaient, ne m’inspiraient aucune sympathie et je tentais de les effacer de mon esprit. Ils m’avaient presque mené de force au cœur de Bit-Râ-Hem (la Grande Pyramide) sans m’adresser la parole. Nous étions dans les profondeurs de notre Mer (pyramide), dans le Shetat ("chambre du roi"). C’était le grand jour. Sabu me fit allonger dans le lit d’Asar. Derrière le sarcophage se trouvait son couvercle, mais celui-ci ne semblait pas destiné au voyage que j’allais réaliser. J’étais enfin prêt à connaître la vérité sur mon père et sur moi. Sabu m’avait convaincu de franchir la porte de l’horizon des événements malgré l’interdiction formelle de notre mère.

pp.223-224 : Un bourdonnement étrange emplit la chambre. Le plafond se fait transparent au-dessus de moi : les différents compartiments des pièces à compensation forment comme une ruche gigantesque, des milliers d’abeilles battent des ailes sans relâche. Le bourdonnement se fait de plus en plus intense et se transforme en pulsation régulière.

p.227 : Je sais depuis mon plus jeune âge que l’abeille est notre symbole royal par excellence et qu’il provient de mon père. Nombre d’entre nous prétendent qu’Asar possédait une colonie importante de ces insectes dont il s’était occupé pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’il trépasse. Il en avait en A’amenptha (Atlantide) et en Kemet (Égypte). Mais nous avions perdu leur trace. C’est ma mère qui m’avait parlé de ces abeilles au cours de mon enfance. Elle m’avait raconté que le passage du Benu Céleste (le Phénix) avait fait monter les eaux un peu partout sur Uraš (la Terre). Les survivants de l’A’amenptha avaient suivi les abeilles d’Asar vers Kemet, alors que le sol était recouvert de boue et de cadavres de tout genre. Les souterrains qui reliaient autrefois l’A’amenptha à Kalam (l’Afrique) s’étaient effondrés.

Lien Gilles Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=125140
Extrait :
LYStoire du KÉKEK
[image]
Une abeille stylisée. L’abeille protège le Pharaon (le roi).

P(3)58 : Dans le film de Lelouch, on associe l'abeille à Jésus. Dans cet extrait d'un autre complément de Gilles Surprenant, une fois encore on voit que l'abeille est associée à l'Égypte ! C'est un point parmi tant d'autres qui ramène Jésus à Horus.

Lien complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=68541

L’historique
[image]
Les produits apicoles ont de nombreuses propriétés thérapeutiques qui sont connues et utilisées depuis des millénaires. En effet chez les Égyptiens, les produits de la ruche servaient déjà à la fabrication d’onguents.

À 28:38 du vidéorandia : Le taureau et Jésus dans le film de Lelouch

Kiwan : Et vous savez, curieusement, et c’est une bonne chose, ils n’ont plus le droit de tuer le taureau dans les corridas, depuis 2012, cette année, en Espagne, partout dans le monde. […] Et le Jésus, dans l’histoire où il fait couler son sang pour attirer les abeilles, c’est le Jésus qui va être réincarné plus tard. Et aujourd’hui, à notre époque, bien il naît dans une famille où il joue au taureau. […] Et on sait que chez les apôtres, il y avait quatre symboles : l’aigle, le lion, le taureau et l’ange. Alors, le taureau c’est important parce qu’on passait d’une époque du Bélier, du Taureau, etc. On arrive à l’ère du Poisson. Et maintenant, on entre dans l’ère du Verseau. Tout ça, c’est de l’ésotérisme. Tout ça, ça fait partie d’une Tradition. […] Alors le taureau, c’était le Jésus qui arrêtait l’histoire de tuer le taureau. Ç’a prit 2000 ans pour le comprendre ! [péninsule Ibérique, Iber = hébreu, Louis Hébert, Hébert = l’hébreu, en Amérique près de Lévis = Lévitique, l’autre bord, les plaines d’Abraham]

Lien complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=50622
Extrait :
DU TAUREAU AU REDEMPTEUR MARCHANT A LA MORT
[image]
Chargé de symboles, le rituel de la corrida l’est sans conteste, aux nombreuses références bibliques.
[image]
Ainsi le geste qui assimile le taureau au Rédempteur marchant à la mort dans la “ passe de Véronique ” parce qu’il consiste à tenir la cape devant la face du taureau comme la femme compatissante, sainte Véronique, présenta son voile au Sauveur épuisé et lui essuya le visage. Passe d’offrande de la cape au taureau.


[image]
Auteur : Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre
2009


Taureau

Extrait pp.83-84 : 3. Le bouc émissaire : Azazel et Umm el-Qaab

Le sacrifice du bouc, avec lequel Joseph est mis en relation dans l’épisode que nous décryptons, est une ancienne pratique instaurée par Yahvé lui-même pour laver les péchés de ses serviteurs. Les exégètes voient en ce bouc émissaire l’emblème du Christ immolé à Dieu comme rançon du monde ou comme emblème rédempteur d’iniquité. L’Ancien Testament est on ne peut plus clair à ce sujet : Lévitique 4:22-27


Ce bouc correspond au signe astrologique du dieu sumérien Enki-Éa. Peu comprennent pourquoi le bouc-bélier est attribué à la "divinité de la sagesse" des Mésopotamiens. C’est pourtant simple : Enki-Éa est le Christ ou Kirišti, "fils ardent de la vie", ou "poissons des étoiles et de la vie" en suméro-akkadien. La représentation zodiacale du capricorne englobe les symboles du bouc émissaire (ou bélier) et du Christ. Nous avons démontré dans Ádam Genisiš que la disparition d’Enki est subtilement annoncée dans le mythe akkadien d’Enki au Pays des Morts (cf. Ádam Genisiš p.457)

Figure 15 : Le bouc-poisson ou le bélier-poisson est le signe du dieu mésopotamien Enki-Éa. Il s’agit du signe zodiacal du capricorne. Cet emblème englobe les symboles du bouc émissaire et du Christ sacrifié. Le Bélier à cornes droite est une race qui s’est éteinte à l’époque du Moyen Empire.

En Égypte, le bouc ou le bélier était vénéré à Djedet (Mendès), ville consacrée à Osiris et au symbole solaire. On y adorait Bandebdjed, divinité incarnée sous la forme d’un bélier (Hérodote parle d’un bouc), et assimilée à Osiris. C’est en ce lieu que, selon la légende théologique, Râ (la lumière) et Osiris auraient uni leur Ka (esprit et force) en une seule âme incarnée dans un bélier.

Petite parenthèse : le fameux Baphomet est l’idole que les 30 000 hommes de guerre et leurs chevaliers de l’Ordre du Temple furent accusés de vénérer après leur retour des croisades. La très sainte Église et ses ecclésiastiques accusèrent ainsi les Templiers d’hérésie et en profitèrent pour les juger, les mettre à mort et récupérer leurs terres.


Extrait pp.85-86 : Le bouc émissaire se nomme Asa’el ou Azazel ou encore Azazyel en hébreu. Ce terme apparaît plusieurs fois dans le Lévitique de la Bible pour désigner le bouc sacrifié à Yahvé.

Un Azazel que les anges de Yahvé doivent donc supprimer comme l’a sauvagement été Osiris…


[image]

Lien : http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/1043381862.pdf
Extrait p.77 : En Égypte, Heru est symbolisé par le taureau céleste qui se fait massacrer. Vous allez découvrir plus loin que Walt Disney dissimule de nombreuses vérités dans ses histoires « pour les enfants » ! Vos « spectacles », telles que les corridas espagnoles illustrent parfaitement la symbolique du massacre du Christ. Des foules entières se déplacent pour encourager et cautionner la mise à mort du taureau ou de la vache. Allez-vous continuer à encourager une telle folie ? Allez-vous continuer à fermer les yeux sur la symbolique du massacre du Christ ?

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143615
2017/01/16 Anges dans 2 vidéorandias

:-) Anges / Extraterrestres

De 1H09:38 à 1H12:35 : Un article sur l'ufologie et on aborde la dénomination des anges/extraterrestres.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=LeMry7IG6-E

P(3)58 : J'écoute présentement le vidéorandia du 21 mars 2015 et on y retrouve le même propos que dans l'échange avec Serge Cazelais à 1H18:14.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=14OLodSrNEE

********************************************************************************
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=146090
2017/04/02 Les Archontes

:-) On retrouve des éléments d'information et de réflexion sur les archontes dans les livres d'Anton Parks. Voici donc un extrait pour alimenter cette réflexion sur les archontes (sans vouloir induire que c'est la vérité - seulement une information à prendre pour ce qu'elle est, une possibilité plus ou moins recevable selon chacun) :

:-) Le Testament de la Vierge

[image]

[image]

Éditions Nouvelle Terre
2009
Anton Parks

Extrait :

Extrait pp.244-245 : "Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est à ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement. Puis un second signe apparut au ciel : un énorme Dragon rouge feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d'un diadème. Sa queue balaie le tiers des étoiles du ciel et les précipite sur la terre."

Cette femme n'est autre que Marie-Isis. Le terme grec utilisé pour la nommer est Gune, également employé pour désigner une "vierge" ou une "veuve". Le soleil l’enveloppe, elle est la matrice du logos, du nouveau soleil. Elle porte la lune à ses pieds et les douze étoiles. Nous connaissons désormais la symbolique de la lune et avons noté plus haut que l’astre nocturne était régulièrement associé à Isis. Les gravures égyptiennes montrent souvent douze étoiles comme étant celles des douze heures du jour ou de la nuit. Ces étoiles sont très souvent en relation avec la résurrection de l’âme. Un Dragon menaçant surgit du ciel. Il possède sept têtes qui symbolisent les sept grands archontes qui dirigent le monde (selon les gnostiques), ou bien les sept Ušumgal ("Grands Dragons") ou encore les sept divinités de l’épopée babylonienne, l’Enûma Eliš. Cela sous-entend donc que ce dragon est à leur service. L’identification de ce Dragon ne fait aucun doute : il s’agit de Seth-Enlil, le Šàtam, "l’administrateur territorial" des sept Ušumgal. La queue du Dragon balaye les étoiles du ciel et fonce sur la Terre. Nous voyons ici l’aspect menaçant du Dragon assimilé à la venue de l’astre-perturbateur. Une combinaison regrettable, mais elle est à l’image de l’idéologie judéo-chrétienne qui mélange allègrement Satan (Seth) et Lucifer (Horus), qui se livreront une bataille féroce pour l’accès au trône.


Qui sont ces archontes (Ušumgal) : par ordre alphabétique
(du lexique du tome I des Chroniques du Ǧirkù)

1. An
2. Abzu-Abba
3. Anšàr
4. Kišàr
5. Lahamu
6. Lahmu
7. Tiamata


N.B. Une petite polémique a découlé de cet extrait que j'ai déjà mis sur le forum. Voici essentiellement l'intervention de Serge Cazelais :

Anton Parks : "Le terme grec utilisé pour la nommer est Gune, également employé pour désigner une "vierge" ou une "veuve"."

Serge Cazelais : Faux!

Encore de la confusion et de l'improvisation! Saperlopopette! Et il ne s'agit que du grec ancien… Une langue qui s'enseigne partout!

Imagine le sumérien maintenant et les étymologies étourdissantes et grandioses!
:-D

Gune = γυνή

Le Liddell-Scott-Jones Greek-English Lexicon, qui est pas mal LA référence en matière de lexique grec dit bien que ça signifie «femme», mais nulle part «vierge», ni «veuve»!

La signification de ce mot : femme, épouse, femme mortelle (antonyme de déesse), femelle (au sens animal).

Nulle part… «vierge» ou «veuve»!

En grec ancien, veuve se dit «chèra» = χήρα et «vierge» se dit «parthénos» = παρθένος


Je pense ici qu'il ne s'agit que d'une légère confusion (mauvaise lecture car Parks parle d'une femme et ne fait qu'ajouter une information supplémentaire en utilisant le terme "également") ou mal interprétation car sur ce lien on peut lire que le terme grec Gune est défini ainsi :

Définition de "Gune"
1. Une femme de n'importe quel âge, vierge, mariée, ou veuve
2. Une épouse : 1. Une fiancée

Généralement traduit par :
Femmes, épouse


Ainsi on peut dénommer une femme, une vierge ou une veuve GUNE. Je crois qu'ici, Parks ne voulait que transmettre cette définition à titre information, une digression, mais que sa façon de la présenter porte un peu à confusion pour quelqu'un qui a de la difficulté à lire un texte ou qui le lit trop rapidement avec des idées préconçues. Il n'a pas oublié de préciser que le terme est généralement traduit par femmes, épouse car il la dénomme exactement comme telle en utilisant le mot "femme". Il faisait donc allusion au terme "femme", et non à une "vierge" ou une "veuve", i.e. Cette gune n'est autre que Marie-Isis. Une autre allégation mal fondée par l'exégète du forum.

:-) Donc, si on prend le temps de bien lire l'extrait de l'Apocalypse, avant de lire le propos de Parks qui suit, il y est question d'une femme, mais qui n'est pas identifiée.

Donc, quand il utilise le mot "gune", c'est bel et bien pour l'associer au mot "femme" et non au mot "vierge", comme sous-entendu par Serge Cazelais dans son intervention.

Maintenant, à savoir si cette femme / gune non-identifiée serait bel et bien Marie-Isis, il est tout à fait raisonnable et légitime que Serge puisse y mettre son grain de sel et argumenter sur l'identité de cette femme / gune.


Extrait pp.244-245 : "Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme / gune ! le soleil l'enveloppe, la lune est à ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement. Puis un second signe apparut au ciel : un énorme Dragon rouge feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d'un diadème. Sa queue balaie le tiers des étoiles du ciel et les précipite sur la terre."

Cette femme / gune n'est autre que Marie-Isis. Le terme grec utilisé pour la nommer est Gune, également employé pour désigner une "vierge" ou une "veuve". Le soleil l’enveloppe, elle est la matrice du logos, du nouveau soleil. Elle porte la lune à ses pieds et les douze étoiles. Nous connaissons désormais la symbolique de la lune et avons noté plus haut que l’astre nocturne était régulièrement associé à Isis. Les gravures égyptiennes montrent souvent douze étoiles comme étant celles des douze heures du jour ou de la nuit. Ces étoiles sont très souvent en relation avec la résurrection de l’âme. Un Dragon menaçant surgit du ciel. Il possède sept têtes qui symbolisent les sept grands archontes qui dirigent le monde (selon les gnostiques), ou bien les sept Ušumgal ("Grands Dragons") ou encore les sept divinités de l’épopée babylonienne, l’Enûma Eliš. Cela sous-entend donc que ce dragon est à leur service. L’identification de ce Dragon ne fait aucun doute : il s’agit de Seth-Enlil, le Šàtam, "l’administrateur territorial" des sept Ušumgal. La queue du Dragon balaye les étoiles du ciel et fonce sur la Terre. Nous voyons ici l’aspect menaçant du Dragon assimilé à la venue de l’astre-perturbateur. Une combinaison regrettable, mais elle est à l’image de l’idéologie judéo-chrétienne qui mélange allègrement Satan (Seth) et Lucifer (Horus), qui se livreront une bataille féroce pour l’accès au trône.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142482

210. Vidéorandia #1444 : 21 juin 2014

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=106379
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=106388


Lien du vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=PQ4tvR9CSVE

P(3)58 : Concernant la question qui tue, chacun a droit à son point de vue. Le fait d’être en interrelation directement avec le phénomène extra et intra-terrestres donne beaucoup de crédibilité au point de vue de Kiwan, j’en conviens. Mais de mon point de vue, les explications, les informations, qu’on retrouvent dans les livres d’Anton Parks, m’apparaissent plus cohérentes, vraisemblables et précises. Mais ça reste le même casse-tête. Il parle des mêmes affaires.

L’esprit de Parks vivifie les textes anciens (religieux, hiéroglyphiques, tablettes sumériennes, etc.) et les mythologies comme jamais cela a été fait jusqu’à maintenant. Mais, en bout de ligne, peu importe, chacun vivra les événements selon ses croyances, ses vibrations comme l’ont dit Glenn, Kavassilas, Bernard de Montréal, et comme je le pense. Mais, on jase là. On alimente la réflexion.

De mon point de vue, on a tous la « foi » car c’est ça qui fait de nous des créateurs et des co-créateurs. (Braden / Haramein) Et si on parle d’environnement, le phénomène extra et intra-terrestres aurait commencé à exploiter la Terre bien avant l’humanité. Si on essaie de comprendre le phénomène qu’à partir de seulement d'une centaine d’année, notre risque de mal l’interpréter augmente considérablement.

Certainement que les Gris, Ébéens et Grands Blonds sont plus évolués technologiquement. Mais je suis loin d’être convaincu qu’ils le sont plus spirituellement.


Sujet : Poupée matriochka d’Anton Parks (notamment les Grands Blonds)


Lien du vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=jhFcFcMuWnI

Ça commence à être vraiment intéressant à partir de 0H30:35 du vidéo. C’est présenté par Frantz Lasvignes qui fait depuis quelques années les illustrations pour Parks.

À 1H10:26 du vidéo : Les Kingú-Babbar s’apparenteraient aux Grands Blonds

C’est seulement une piste de réflexion, une possibilité faite par Lasvignes. Ce n’est pas une affirmation.

À 1H25:57 du vidéo : On reparle des Kingú-Babbar et de leur association d’avec les p’tits Gris.

À noter que Frantz Lasvignes fait une erreur : Sa’am / Enki est abducté par les Kingú-Babbar dans le tome 2 des Chroniques du Ǧírkù « Ádam Genisiš ».

Autre lien : http://www.elishean.fr/jai-rencontre-un-kadistu-kingu/

Extrait : Anton Parks (Adam Genesis p.38, 50, surtout 64) rapporte que l’aigle (Urin) est le symbole des Kingú et Kingú-Babbar (concepteurs de la souche des Usumgal), la lignée royale des reptiliens Gina’abul présente sur Terre depuis des temps immémoriaux.

Autre lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130868

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130701
Extrait : Titre : DOSSIER ANTON PARKS : Entrevue / L'Après-vie + Créateurs

Il y aurait les planificateurs, les Kingu, An et ses Anunnaki, finalement, Enki et les planificatrices.


Extrait : Le groupe planificateur et multi-ethnique Kadistu, qui est responsable d’une bonne partie de la création sur la Terre, figure pour moi les Elohim bibliques. De son côté, le dieu Yahvé représente la caste masculine Gina’abul dirigée par le dieu sumérien An et ses « anges » Anunnaki. L’histoire relatée dans mes ouvrages est celle de rescapés d’une grande guerre, échoués sur la Terre, et qui doivent cohabiter ensemble. Ces rescapés font partie de la race Gina’abul qui comprend à la fois des membres Anunnaki et des membres planificateurs. Ces deux clans extraterrestres se sont affrontés sur la Terre et l’ensemble du système solaire. Ils se sont en quelque sorte emparés de notre planète. C’est pourquoi on trouve dans la Bible Dieu comme étant désigné sous les noms de Yahvé et Elohim ou encore Yahvé-Elohim. Les deux clans ont dû ensuite faire face à une autre souche appartenant à la leur, dénommée Kingu. Les Kingu sont les royaux Gina’abul. Ils possèdent la technologie pour passer d’une dimension à une autre. Ce sont eux qui tirent les ficelles dans l’invisible. Je pense que la souche planificatrice Gina’abul vit sous terre, en son centre. Quant aux Anunnaki, certains vivent aussi sous terre, dans des réseaux souterrains, d’autres parmi nous (ils ont la possibilité de se transformer, David Icke l’explique très bien) et d’autres encore fréquentent les sous-sols de la planète Mars.

Autre lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130795
Titre : DOSSIER ANTON PARKS : Entrevue Karmapolis #2.1

Extrait : Karmaone : Toujours selon ces auteurs, les reptiliens seraient toujours sur terre. Certaines «souches» ou «races» vivraient dans un monde souterrain. D’autres contrôleraient certains de nos dirigeants, ayant en quelque sorte pris en main et créé les lignées héréditaires de la noblesse régnante. Qu’en pensez-vous ? Peut-on vraiment parler d'un «plan reptilien» destiné à manipuler ce monde et nos âmes ?

Anton Parks : Les reptiliens sont en conflit entre eux depuis fort longtemps et cette guerre est toujours d'actualité sur Terre. L'humanité entière en paye le prix fort ! La Terre est un enjeu considérable pour la caste Gina'abul mâle. Les événements géopolitiques présents ne sont pas ma spécialité mais les renseignements dont je dispose aujourd'hui, grâce à ce que j'ai reçu pendant 10 longues années, me laissent à conclure les choses suivantes :

Depuis qu'il n'est plus en contact direct avec ses re-créateurs, l'être humain est soucieux de se donner l'impression de maîtriser sa propre histoire et sa destinée. Il se retranche sur la version officielle confectionnée par l'autorité dominante, elle-même manipulée en coulisse par les Gina'abul mâles (voir à ce propos l'introduction de la série dans le tome 1).

Les Anunna et leurs descendants terrestres sont en guerre contre les Gina'abul royaux dénommés Kingú qui se prétendent propriétaires de la Terre. Cette guerre très ancienne ne devrait en rien affecter l'humanité actuelle. Cependant, les Gina'abul mâles se servent de l'humanité comme de la chair à canon... Les humains qui ne figurent, à leurs yeux, rien d'autre que des Á-DAM (animaux), s'entretuent pour chacun des deux clans par conflits habilement interposés.

Plus simplement, je pense que les forces armées anglo-américaines travaillent pour la faction Anunna et leurs descendants directs. Alors que les Gina'abul royaux se servent des pays nordiques pour combattre leurs ennemis consanguins. Ceux qui se considèrent en haut de la pyramide sociale Gina'abul sont les royaux dénommés Kingú-Babbar, c'est-à-dire les Kingú albinos ! Ce sont des reptiliens à la peau blanche extrêmement redoutables. Ils ont en horreur les Ušumgal, leurs Anunna et leurs descendants, ce qui ne les empêche pourtant pas de conjuguer avec eux lorsque cela les arrange. Cette histoire incroyable de "race pure" (aryenne) vient de là.

Il existe plusieurs sources différentes qui attestent que les Etats-Unis seraient toujours en guerre contre l'Allemagne aujourd'hui. Relevons simplement le fait qu'il n'y a jamais eu de traité de paix signé entre les alliés et l'Allemagne à l'issue de la Seconde Guerre Mondiale. Est-ce vraiment un oubli ? Les Anunna et les Kingú (royaux) utilisent les êtres humains comme des pions et la Terre comme un grand échiquier. Ils règlent leurs comptes de cette façon sordide depuis des millénaires. Les uns comme les autres pensent détenir le plus de pouvoirs et donc de droits sur Uraš (la Terre).

Les Ušumgal-Anunna et leurs descendants se terrent dans des grottes et autres cavités terrestres. Les plus "purs" ou "inaltérés" d'entre eux ne supportent pas (ou plus) la 3ème dimension (le KI) qui ne cesse de (re)monter de fréquence au fil du temps. Certains d'entre eux fréquentent plutôt la 2ème dimension qui, par sa densité particulière sur Terre, pourrait très bien correspondre à la 3ème dimension sur une autre planète. D'après ce que je sais, les albinos royaux ne possèdent pas ce problème de fréquence. Ceux qui vivent sur Terre se situent plutôt aux pôles ou aux abords de l'Abzu (le monde souterrain). Je n'ai pas connaissance qu'ils vivraient actuellement dans l'Abzu même. Les royaux possèdent aussi des zones sous certaines montagnes et des bases sur l'ensemble du système solaire, la lune y comprise…

Le groupement Gina'abul dont a fait partie l'être dont je raconte les chroniques dans cette série se trouvait entre ces deux collectifs consanguins opposés. Ce groupement "rebelle" constitué essentiellement d'Amašutum (femelles planificatrices), d'Ama'argi (femelles Gina'abul terrestres) et de Nungal (clones planificateurs) a passé son temps à conjuguer avec ces deux collectifs ennemis – ce qui créa des complications politiques sur la Terre. Les humains, quelle que soit leur couleur de peau, ont toujours servi leurs re-créateurs. C'est d'ailleurs indiqué dans le terme africain Wazungu "le peuple ou les démons-tourbillon", terme pluriel utilisé par de nombreuses tribus africaines pour dénommer les extraterrestres de type "nordique". Sa décomposition en suméro-akkadien nous apporte son sens profond : WA (entendement) ZU (sagesse, connaissance) UN (gens, population) GU7 (apporter des offrandes alimentaires, nourriture, manger), soit WA-ZU-UN-GU "ceux à l'entendement et à la connaissance pour qui la population apporte des offrandes alimentaires (ou de la nourriture)" !

L'éclatement du langage originel en des milliers d'idiomes différents (décomposables en suméro-akkadien) résulte de ces oppositions entre les Gina'abul rebelles (au service des Kadištu-planificateurs) et les deux autres clans qui se disputent la légitimité de la Terre. La disparition progressive du langage du ciel dans la bouche de l'humanité fut échafaudée, non pour mieux régner, mais pour désorganiser l'assujettissement de l'humain par les Kingú (royaux) et les Anunna.

Ne faut-il pas voir là un espoir retentissant ? Ceux qui gardaient le jardin et qui ont offert un minimum d'autonomie à l'humanité savaient très bien ce qu'ils faisaient. Les traditions religieuses les ont transformés en ennemis de Dieu, alors qu'il s'agit du contraire ! Ces êtres – pour la plus grande majorité au service des planificateurs – n'ont cessé de codifier les langages de la Terre pour éviter une mondialisation qui n'aurait pour but que de centraliser les pouvoirs (vers qui vous savez) et robotiser l'humanité. Comprenez-vous enfin ce qui se passe actuellement ? Les conflits mondiaux, les attentats, l'instabilité croissante ne sont là que pour servir les carnassiers ! Ils poursuivent ainsi leur petite guerre interposée, ils tentent de réduire la fréquence du KI (3ème dimension) qui est sensée servir de tremplin vers les niveaux supérieurs, et ils affaiblissent l'humain…

Les temps sont venus de décoder ce qui a été crypté. Comme je l'ai démontré dans "Le Secret des Etoiles Sombres" et un peu ici, la décomposition de nombreux termes provenant des quatre coins de la Terre est possible grâce au langage codé des Gina'abul rebelles. Ces informations sont précieuses, car elles révèlent les origines de l'humanité et aussi la voie à suivre… Ce chemin spirituel n'est autre que celui de l'esprit et de la lumière qui relie les uns et les autres à une conscience universelle qui ne se limite pas à cette planète. Le terme spiritualité est tiré du latin SPIRITUALIS, lui-même provenant de SPIRITUS ("esprit"). Cela donne dans la langue des "dieux" : SI (lumière), PIRIG (brillant) et la forme verbale ÚS (être près de, suivre, atteindre), soit SI-PIRIG-ÚS "suivre la brillante lumière". C'est bien vers cette lumière que nous parviendrons tous un jour, humains comme Gina'abul…


Extrait du Complément Surprenant ci-haut :

[image][image]

Ça n'est pas par hasard que les Chrétiens ont placé à cette date Jean le Baptiste qui annonce la période d’obscurité qui va commencer en disant : "Il faut que Lui grandisse et que moi je décroisse".


Anton Parks, Le Testament de la Vierge, Éditions Nouvelle Terre, 2009
pp.230-231


[image]

Extrait : La mission d’Horus l’Aîné (Râ) est effectivement de préparer le retour d’Osiris sous la forme de son fils Horus, pour ensuite s’effacer de la vie publique des divinités d’Égypte. Ce qui explique cette phrase énigmatique de Jean le Baptiste, qui prend encore plus de sens lorsqu’elle est replacée dans son contexte égyptien : "Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu’avant moi il était. […] Il faut que lui grandisse et que moi je décroisse" (Jean 1:30 et 3:30)

Jean le Baptiste, l’aîné du Messie, prophétise et prépare clairement la venue de Jésus comme l’a fait son double, Horus l’Aîné.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=140094

176. Vidéorandia #1410 : 18 février 2014 / Ligne ouverte #3

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98885
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98915


Lien vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=h7lO2-1gheo

À 3:58 de la ligne ouverte : La Terre = un zoo ; les humains = des singes parlant

Il y a des E.T. qui devraient se la fermer et se regarder dans le MIROIR avant de frapper leur propre MUR...

Kiwan : Savais-tu qu’il y a beaucoup des, une espèce(s) d’extraterrestre(s) dans des meetings interplanétaires qui disent que les humains sont un peu considérés comme simplement des singes parlant ?

À 10:14 de la ligne ouverte : Paradis terrestre

Kiwan : On pourrait peut-être revenir au paradis terrestre. Si « lui » ne nous avait pas mis dehors…

Un retour à l'asservissement, non merci pour moi. D'ailleurs, c'est le genre de propos qui revient occasionnellement de la part de Kiwan et qui me met sur mes gardes face à ses "guides".

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134107

098. Vidéorandia #1244 : 14 octobre 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=61061
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=61065



À 19:46 du vidéorandia : Le succès du film E.T.

Kiwan : Il faut savoir que le film E.T. s’il a eu autant de succès, Gilles va le placer dans le complément de Gilles, j’ai déjà fait le parallèle entre E.T. et la vie de Jésus. « Laissez venir à moi les petits enfants », ce que E.T. faisait avec Elliott, avec la petite fille qui s’appelait Mary. Elliot, c’est la grande étoile. Marie, la mère de Jésus. Après ça, t’as Michael, le grand frère, Michaël, Michel-Archange, le protecteur de toute la famille. On voit qu’il y a vraiment une volonté de faire ça, de faire le parallèle entre la vie de Jésus, qui meurt, qui ressuscite, et qui finalement fait son ascension au ciel. On retrouve les mêmes symboles, la même mythologie que dans la vie du Christ, de Jésus.

P(3)58 : Il faut savoir que les Évangiles, s’ils ont eu autant de succès, c’est qu’ils ont fait le parallèle entre Jésus et la vie d’Osiris, d’Horus. Jésus, c’est Horus. Marie, c’est Isis, Meri. Jean le Baptiste, c’est Horus l’aîné, Michel-Archange, le protecteur de la famille. On voit qu’il y a une volonté de faire ça, de faire le parallèle entre la vie d’Osiris, qui meurt, qui ressuscite en Horus. On retrouve les mêmes symboles, la même mythologie que dans la vie du Christ égyptien.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98481

174. Vidéorandia #1408 : 08 février 2014

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98250
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98264


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4dszgTzy7ao

5. :-) X-Files

Concernant le décodage de la Bible dont on a fait allusion dans le VidéOrandia :

Saison 3 Épisode 1 : The Blessing Way


D'Albert Holdstein (Floyd Red Crow Westerman) de la tribu des Navajo :

Il y a un vieux dicton indien qui dit qu'une créature vit aussi longtemps qu'une seule personne se souvient d'elle. Mon peuple fait plus confiance à la mémoire qu'à l'Histoire. La mémoire est comme le feu : rayonnante, pure et inaltérable. Tandis que l'Histoire peut être truquée par ceux qui veulent s'en servir. Ceux-là voudraient étouffer la flamme de la mémoire pour éteindre la dangereuse lumière de la Vérité. Il faut se méfier de ces hommes car eux-même sont dangereux et ont oublié toute Sagesse. Ils écrivent une Histoire truquée avec le sang de ceux qui pourraient se souvenir, le sang de ceux qui cherchent la Vérité.

Par la suite, dans l'épisode, un membre du consortium gouvernemental qui conspire pour garder le silence sur l'existence d'une vie extraterrestre dit :

La meilleure façon de prédire le futur, c'est de l'inventer !

Pour moi, la Bible n'a rien d'un livre prophétique ; au mieux, un agenda. Contrairement à Anton Parks qui part d'une fiction qui révèle notre réalité historique, la Bible par d'une réalité historique et en a fait une fiction.

J'ai plus confiance en un Edgar Cayce qui lui a fait une lecture du futur potentiel qui se dessinait dans le moment présent où il l'a faite. Comme le moment présent est en mouvance, s'il faisait une autre lecture de ce potentiel aujourd'hui, il pourrait en être tout autrement dans ses "prophéties". Exactement comme un scanner montre la présence d'une tumeur cancéreuse, il arrive qu'elle disparaisse "miraculeusement" (pour la médecine conventionnelle) lors d'une lecture subséquente parce que le patient aura changer des croyances, modifier des choix pour faire face à cette maladie.

Saison 3 Épisode 2 : Paper Clip

Autre narration de la sagesse amérindienne de la tribu des Navajo par le personnage Albert Holdstein :

Les Indiens Navajo pensent que la Terre et ses créations ont une grande influence sur notre existence. Les histoires transmises de génération en génération nous aident à comprendre la raison de nos larmes de tristesse et de nos larmes de joie.

Les animaux comme l'ours, l'araignée et le coyote sont de puissants symboles pour notre peuple. Quand Mulder, l'homme du FBI guérit par les esprits, nous a quitté, nous nous sommes souvenus de l'histoire de Gila qui symbolise les pouvoirs magiques de nos guérisseurs.

Ce mythe raconte que le monstre de Gila a rendu la vie à un homme
(Enki alias Osiris ressuscité en Horus - Christ) en rassemblant tous ses membres et ses organes dispersés. Son sang a été recueilli par des fourmis, ses yeux et ses oreilles par le dieu soleil et son esprit par le dieu de la parole et de l'enfant pollen. Puis le tonnerre et la foudre ont rallumé en lui la flamme de la vie. (Dans la Grande Pyramide)

Les écrits bibliques ou apocryphes, de Nag Hammadi (et de l'autre endroit dont j'ai oublié le nom) rapportent des faits qui se sont déroulés voilà plus de 12 000 ans en date d'aujourd'hui. Et ce, avec les "exigences" du pouvoir en place. Que ce soit la mémoire des Amérindiens Navajo ou d'autres cultures et d'autres mythes, c'est toujours la même histoire qui se rapporte au mythe primordial d'Enki et de Seth.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134196

:-) Je suis encore Chrétien ! Eh oui, mais mon Christ est égyptien. Je préfère aller à la source... D'ailleurs, si jamais Grand Monarque il y a, et qu'il soit Québécois/Kébékois, ce sera un Christ d'ascendance égyptienne / osirienne ! Sinon génétiquement, du moins spirituellement.

Et la passion chrétienne s'apparente drôlement à la passion égyptienne ancienne dénommée Khoiak. QUI COPIE QUI ?


[image]

Extrait du tome II, d'Anton Parks, pp.360-361 : Osiris symbolise le renouveau de la nature, et tout Égyptien décédé portait son nom. En tant que premier "dieu" mort et ressuscité, il était considéré comme le premier initié d'Égypte. Les traditions lui attribuent l'invention du blé, il est la divinité de la germination du grain d'où les Égyptiens tiraient un présage d'immortalité. Une fête importante, celle du mois de Khoiak, célébrait les mystères de la passion, de la mort et de la résurrection d'Osiris.

Les inscriptions des murs du temple de Dendérah expliquent que le mystère de la passion d'Osiris débutait par une cérémonie de labours et de semailles le douzième jour du mois de Khoiak. Le 21, on couvrait d'orge, d'avoine, d'encens, d'aromates et de pierres précieuses la représentation en or de la momie d'Osiris. […] Grâce au KIR-IŠ-TI comme Osiris et Jésus, la mort n’est plus considérée comme une destruction mais comme un passage. Ce passage effectué par l’âme était gravé dans l’argile par les anciens Sumériens sous la forme suivante…

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Khoiak
Extrait : Dans l'Égypte antique, Khoiak (ou Choeac) est le quatrième mois de la saison Akhet du calendrier nilotique (basé sur la crue du Nil). Ce mois correspond à octobre-novembre du calendrier grégorien.
Durant le premier millénaire avant notre ère, les Mystères d'Osiris se tenaient au mois de Khoiak dans plusieurs villes égyptiennes afin de commémorer les principaux épisodes du mythe osirien ; assassinat d'Osiris par Seth, sa momification par Isis et Anubis et sa victoire sur la mort.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : POISSON DES ÉTOILES - KIRIŠTI - SIRIUS

par panthère58, mardi 13 mars 2018, 20:58 (il y a 1722 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 5

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134421

:-) Voici que le complément Surprenant du vidéorandia 1308, sur l'analogie entre le poisson et les papes, amène un autre lien entre l'Église chrétienne et l'Égypte :

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=74228

Extrait :

POISSON POURRI PAR LA TÊTE
[image]
SYMBOLE DE LA CHRÉTIENTÉ. SAVIEZ-VOUS QU'UN POISSON LORSQU'IL MEURT POURRI TOUJOURS PAR LA TÊTE EN PREMIER ? ET QUI EST A LA TÊTE DE L'ÉGLISE,LE PAPE.


LES PAPES ONT UN CHAPEAU QUI RESSEMBLE A LA TÊTE D'UN POISSON.La tête du POISSON avec sa gueule ouverte existait également dans la culte de MITHRA (la religion catholique fut largement inspiré par le mithraïsme) sous forme d’un chapeau, aussi il n’est pas étonnant de trouver ce couvre-chef sur la tête des évêques avec le nom « MITRE » qui provient directement du nom de « MITHRA ».

[image]
[image]

Qui est Dagon ? Selon un lien wikipedia, Dagon, forme ancienne Dagan, est un important dieu des populations sémitiques du Nord-Ouest. Il est le dieu des semences et de l'agriculture et fut révéré par les anciens Amorrites, les habitants d'Ebla, d'Ougarit et fut un des dieux principaux des Philistins. Très tardivement dans son histoire, à partir du IVe siècle ap. J.-C., on le trouve représenté sous la forme d'un poisson (dag en hébreu).

Osiris n'est-il pas décrit comme celui qui a apporté l'agriculture à l'humanité ? Osiris, l'Enki sumérien, l'amphibien Abgal, le Nommo des Dogons, qui figure comme Kiristi ! Le terme Kiristi étant défini par Anton Parks comme un "poisson des étoiles et de la vie" !
>
[image]

Anton Parks
Éd. Nouvelle Terre, 2006-2007
Extrait pp.349-350

Le terme égyptien Abdju (Abydos) possède un homophone dont le sens est "poisson". Ce poisson sacré servait de pilote à la barque solaire de Râ. Il devait prévenir les passagers de la barque à propos des ennemis envoyés par Seth. Nous n'avons aucun mal à assimiler le poisson Abdju à un Horus symbolique ou plutôt un Osiris réincarné, alors que la contrepartie sumérienne d'Osiris est Enki qui possède lui-même le poisson comme symbole. Ce poisson qui précède la barque solaire évoque évidemment la planète Vénus qui devance aujourd'hui la course du soleil (Râ).

Nous savons que le poisson figure également Sirius, l'autre astre sacré des Égyptiens, qui est le lieu où vivent les planificateurs amphibiens. Nous pensons bien entendu aux êtres aquatiques appelés "Nommos" dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans cet ouvrage. Les Dogons affirment que les Nommos ont restauré le monde plusieurs fois et qu'ils possédaient la parole et le grain qu'ils transmirent à l'humanité. Chez les Sumériens les Nommos sont les fameux Abgal soumis aux directives d'Enki. Le terme "Abgal" se décline en "Apkallû" en akkadien. Cette dénomination servait à désigner un sage et par la suite un prêtre.


Ça nous ramène aussi à Poséidon dans le film "Percy Jackson et le Voleur de Foudre".

Et comme le souligne Robert Saint-Onge à 19:26 dans l'émission d'ésotérisme-expérimental sur "la table ronde sur Jésus" de 1993 : les Égyptiens étaient en avance sur leur temps avec leur symbolique de l'ère du taureau, du bélier et des "poissons".

Finalement, voilà un autre symbole du christianisme que l'on peut relier à Horus / Osiris / Enki / Serpent du jardin d’Eden. Merci à Gilles Surprenant pour cette info. Alors, qui copie qui ?

********************************************************************************
:-) ANALOGIES ENTRE HORUS (ÉGYPTE) ET D’AUTRES HÉROS 3

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133362

Pour en savoir plus sur Serge Cazelais, Complément Surprenant #1251 :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67146
Son site : http://sergecazelais.com/

Club CRÉÉE, Septembre 2006 Salle 609 :
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Activites2006/609/609-tradition.php#BAT

Source : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=67145
Sur Viméo : https://vimeo.com/56182775#at=1933

Toujours en lien avec le vidéorandia de Noël 1992 avec comme invité, Serge Cazelais.

P(3)58 : D’une façon générale, Parks dans son récit du tome I, s’en tient principalement à ce qui amène des extraterrestres à venir s’établir dans notre système solaire, particulièrement sur la Terre. Et la très longue introduction n’effleure pas les analogies entre héros de l’Antiquité.

Dans son deuxième tome, il relate, toujours dans sa partie récit, la chronologie des événements de l’arrivée de ces extraterrestres, qui remonterait à quelques centaines de milliers d’années, jusqu’au Déluge qu’il situe à environ 10 000 ans avant notre ère. Cette histoire nous donne un aperçu du comment ces extraterrestres seraient devenus nos « dieux » par création et manipulation génétique.

En parallèle au récit, il cherche à authentifier ce qu’il a reçu sous forme de jets de lumière. (N’est-ce pas ça, la descente du Saint Esprit, le phénomène que l’on dénomme la « Pentecôte » ?) Donc, les deux tomes contiennent de nombreuses références, de nombreuses notes de bas de page, de nombreuses figures avec explications, qui viennent soutenir ce récit sur nos origines et lui donner une cohérence, une vraisemblance, à mes yeux en tout cas.

Ce faisant, son intérêt se porte principalement sur l’Égypte prédynastique avec les Osiris, Isis et Horus, ainsi que sur Sumer, la Mésopotamie. C’est dans sa section Archives et Décodages du tome II qu’il expose le fait que plusieurs mythologies, plusieurs cultures, semblent s’abreuver à la même source, la source égyptienne.

À savoir si Jésus est historique ou pas, Parks ne se prononce pas là-dessus. Ni sur la théorie qui voudrait que Jésus soit une copie d’Horus. Il se contente de présenter l’information, les faits. Il laisse le soin à chacun d’en tirer ses propres conclusions.

Les miennes n’engagent en rien l’auteur. Étant déjà engagé sur une voie de questionnement quant à la validité, l’authenticité, la véracité, la vraisemblance, la cohérence du christianisme, Parks n’a fait que me conforter dans cette avenue que j’ai empruntée dans les années 70.


TOME I : LE SECRET DES ÉTOILES SOMBRES

[image]

P(3)58 : Dans ce premier tome, il y a très peu en lien avec les propos tenus dans le vidéorandia sinon l’information concernant les Kirišti. Pourtant, à mes yeux, elle pose les premiers jalons pour une meilleure compréhension de nos origines à aujourd’hui. Voir l’extrait du lien à la fin pour comprendre d’où vient ce terme de Kirišti.

Section Récit

Mais dans cette section, il y a plusieurs notes de bas de page qui servent de compléments au récit avec des précisions, des explications, des références.

p.167 Note de bas de page No 37 Extrait : Quant au Christ, aussi très présent chez les gnostiques, il est bien entendu une sorte de sauveur, mais surtout un révélateur, il est celui qui révéla au monde le véritable Dieu mais aussi l’imposture du Démiurge et de ses Archontes qui dirigent le monde.

p.380 Récit : Il devint manifeste que les Gir de la Duat enfantaient par voie naturelle des êtres « élus » dont la réputation dépassait les frontières de l’Ubšu’ukkinna.

Chaque Gir est une Nindiğir susceptible d’engendrer un Kirišti, mais très peu d’entre elles eurent la possibilité de produire un tel événement par le passé.


p.380 Note de bas de page No 116 Kirišti : Terme formé des particules Gina’abul-sumériennes suivantes : KIR (poisson, fils), IŠ (étoile(s), montagne, brûlant, ardent), TI (vie). Il se traduit littéralement par « fils ardent de la vie » ou encore « poisson des étoiles ou de la vie ». Ce mot n’est pas sans rappeler le terme Christ tiré officiellement du grec Kristos « oint », mais aussi du terme Ichthys « poisson ». La décomposition de Kristos en KIR-IŠ-TUŠ apporte la définition suivante : « le fils qui réside dans les étoiles ». N’en déplaise à la religion judéo-chrétienne, le terme Christ est tiré de la langue des « dieux » ! Il n’est d’ailleurs pas étonnant que le symbole du christ soit un poisson et que l’emblème initial du christianisme fut également un poisson avant de se transformer en une croix. Le fait que la particule KIR, dont le signe cunéiforme archaïque en forme de poisson évoque à la fois un poisson et un fils, ne laisse aucun doute possible sur le bien-fondé de cette évidence ancestrale. Je précise tout de même que nous ne parlons pas ici de Jésus, dont l’avènement marqua, selon les textes bibliques, le début de l’ère du poisson, mais du terme KIR-IŠ-TI (Christ) bien plus ancien. De nombreuses traditions du monde évoquent des initiateurs ou des héros civilisateurs amphibiens, situés entre le poisson et le reptile. On trouve les Nommo chez les Dogons du Mali, Orejona sur le lac Titicaca en Amérique du Sud, les Abgal ou Oannès (Uanna) en Mésopotamie… Nous reparlerons des Kirišti dans les deux prochains ouvrages et vous verrez que ce terme est lié de près à l’Égypte antique.

p.381 Récit : Les Kirišti sont des fils des Étoiles, des émissaires Kadištu qui travaillent pour la Source. Ils ne dissocient jamais Gissu (l’Ombre) de Zalag (la lumière) et œuvrent sur des territoires où ces deux énergies sont désunies. Leur tâche n’est pas facile, il arrive souvent qu’ils soient confrontés directement à des êtres qui séparent Gissu de Zalag et qui ne vénèrent que l’obscurité.

p.382 Note de bas de page No 117 Extrait : La racine de Seker est à associer au verbe skr « offrir », « châtier » qui se prononcent pareillement. Le rapprochement entre Osiris/Seker/Sokaris est d’autant plus remarquable qu’Osiris fut lui-même châtié, offert… et ressuscité en Horus, « l’enfant de la lumière », un 25 décembre comme le Christ.

TOME II : ÁDAM GENISIŠ

[image]

P(3)58 : Ici aussi, il y a peu à dire dans le récit. Les informations sur les Kirišti y ont été répétées. Je ne les ai donc pas relevées. C’est dans sa section Archives et Décodages qu’il y a beaucoup matière à réflexion.

Section Récit

p.149 Récit : Nammu se méprend ! On ne devient pas Kirišti, mais on l’est dès sa naissance. Les Kirišti doivent habituellement être d’authentiques Abgal. Tu ne possèdes que ¼ de sang Abgal de par Nammu. Ta mère est Abgal à 2/4 – Tiamata, sa génétrice – n’étant absolument pas de Gagsisá (Sirius). C’est ta sœur Sé’et qui possède le plus de sang Abgal parmi vous, un taux qui avoisine les ¾. De plus, un Kirišti doit être procréé naturellement et exclusivement par une Gir.

p.277 Récit : Sé’et est une Gir véritable, une sainte accoucheuse de Kirišti (fils ardents de la vie)

p.310 Récit : Je suis une Gir. Le fils de l’eau sortira de mon sein comme un Kirišti ("fils ardent de la vie"), il sera finalement ce que Nut (Nammu) voulait faire de lui.

p.312 Récit : Après l’éclipse de Septj (Sirius) – l’étoile des Kirišti – nous avons massé l’ensemble du corps d’Ašár avec l’huile royale afin de l’assouplir.

Section Archives et Décodages

p.318 La 3e partie de ce dossier établira qu’Enki et Osiris ne formaient qu’un seul et même personnage. Cette démonstration nous concèdera la possibilité d’authentifier les filiations amphibiennes d’Enki-Osiris (Sa’am) ainsi que sa consanguinité avec les planificateurs Abgal provenant de Sirius. Ces mêmes planificateurs étant considérés comme des KIR-IŠ-TI, terme en rapport avec le mot "Christ". Tous ces faits réunis, nous rapprocherons alors les Kirišti du Christ et de l’Étoile du Matin qui symbolise distinctement ce dernier dans des passages hermétiques de la Bible. Ceci nous permettra de commenter le sens des différentes croix que nous trouvons à travers le monde. Pour finir cette partie, nous explorerons la tradition des Dogons qui retrace la mort du Nommo, le "Christ" du Mali. En conséquence de ce sacrifice, l’univers entier fut bouleversé ainsi que le positionnement des étoiles. Cette étude nous donnera l’occasion d’assimiler pour la première fois le Nommo céleste sacrifié à un astre dont la destruction provoqua la naissance de la planète Vénus.

p.319 Horus le vengeur, le fils posthume d’Osiris, représente l’Étoile du Matin. Nous relèverons que les divers pharaons (images d’Horus) symbolisent tous Vénus.

p.330 Même si ces hymnes sont retirés de leur contexte, il apparaît clairement qu’Agni était un astre du ciel avant de symboliser le feu et le sacrifice. D’ailleurs les Vedas ne nous cachent pas sa double personnalité, à la fois terrestre et céleste. Certains éléments nous laissent penser qu’il pourrait s’agir d’une forme védique de Lucifer (Vénus).

p.333 Les analogies ne s’arrêtent pas là. Plusieurs passages du Rig-Veda associent clairement Agni à l’Horus égyptien. [Extraits du Rig-Veda] Nous savons qu’Agni a pour père "le maître du sacrifice" alors qu’Osiris est lui-même le grand sacrifié. Nous apprenons ici qu’Agni possède deux mères, tout comme Horus (Heru).

p.336 Le rituel de résurrection ne peut s’effectuer sans l’appui précieux de l’Étoile du Matin (Vénus). Le chapitre 13 du Livre des Morts égyptien rapproche nettement l’Étoile du Matin du phénix…

pp.336-337 En fait, les divers textes funéraires égyptiens dénomment essentiellement Vénus de deux façons : "Neter Duau" en tant qu’Étoile du Matin et "Benu" (le phénix) en tant qu’Étoile du Soir. Si on se réfère à l’extrait du chapitre 13, ceci sous-entend donc que Vénus en qualité d’Étoile du Matin est symbolisée par un faucon, et en tant qu’Étoile du Soir par un phénix. Tous les deux représentent le roi défunt, image d’Heru (Horus).

p.338 Les Purânas indiquent que le père terrestre de Vénus œuvrait pour l’humanité et qu’il était en relation avec les prêtres et les agriculteurs. N’était-ce pas les fonctions principales d’Enki en Mésopotamie et d’Osiris en Égypte ? Le Mahâbhârata indique que Jamadagni, le père terrestre de Vénus, fut assassiné par un roi et ses fils appartenant à une caste guerrière. Nous savons qu’Osiris (Enki) fut assassiné par Seth (Enlil) et ses partenaires orgueilleux (les guerriers Anunna).

p.345 Fig.4 Dans l’inscription archaïque sumérienne (à gauche), [Fig.4] on retrouve le signe de la croix, symbole des KIR-IŠ-TI, litt. "fils ardent de la vie" ou "poisson des étoiles et de la vie" qui sera repris par l’église chrétienne comme symbole de Jésus le Christ (voir plus loin la partie intitulée "Sous le signe de la croix"). Le signe de la croix est bien antérieur au christianisme et se retrouve sur bon nombre de monuments antiques, particulièrement sur ceux d’Amérique centrale, où il est identifié comme étant "la croix de Quetzalcoatl". Ce même Quetzalcoatl étant assimilé à l’Étoile du Matin et au Christ de la culture précolombienne. Nous verrons plus loin qu’il s’agit d’un double d’Heru (Horus).

p.351 En Égypte, le poisson était consommé par le peuple, mais strictement interdit à la table royale du Pharaon ! Les pharaons connaissaient sans doute la véritable symbolique du poisson. C’est qu’ils se souvenaient avec certitude des origines "amphibiennes" de leur "dieu" Osiris, "massacré" par son ennemi Šeteš (Seth)… De manière étrange, Jésus le Christ fut sacrifié un vendredi, le jour où les chrétiens mangent du poisson. Décidément, l’église chrétienne se plaît à détourner les symboles…

pp.352-353 L’idée ancestrale d’un être amphibien – ou plus simplement en rapport avec des poissons - "détruit", "assassiné", pour ne pas dire "sacrifié", ressort ainsi nettement de nos découvertes. Cette notion nous évoque clairement le Christ Jésus, dont le symbole était aussi le poisson. L’Église primitive utilisa originellement cet emblème avant d’adopter définitivement la croix…

p.355 Nous trouvons ici plusieurs aspects extrêmement précis, qui sont en affinité évidente avec Osiris et Horus. Le terme grec "Christos" qui se dit "Messias" en latin, possède comme sens "oint, sacré par le seigneur".

p.357 En suivant notre pensée, nous n’aurons aucun mal à relever que le nom hébreu "Cohen", qui est extrêmement répandu, veut dire "prêtre". Si nous décomposons ce nom en sumérien, nous obtenons KÙ ("pur, saint, purifier") ; HÉ (abondant, abondance) ; EN ("seigneur, grand prêtre, ancêtre"), c’est-à-dire KÙ-EN : "saint grand prêtre" ou KÙ-HÉ-EN "celui qui purifie avec abondance pour le seigneur"… Comme pour Enki-Éa, Osiris-Horus, Jésus-Christ, nous retrouvons une fois encore l’idée d’une purification rattachée au seigneur.

p.359 La célébration égyptienne de la résurrection du roi défunt à travers son fils était opérée par des déesses-prêtresses qui portaient la croix ansée. Les deux KIR-IŠ-TI "fils ardent de la vie" Osiris et Jésus connurent la résurrection à laquelle participèrent activement des saintes, respectivement Isis et Nephtys ainsi que Marie et Marie-Madeleine. Ces êtres féminins représentent l’Esprit Saint, le Saint-Esprit des judéo-chrétiens.

p.360 Chez les chrétiens, le Christ est celui dont on attend le salut, il est le Messias (l’Oint), le messie transformé en "sauveur", en libérateur. Ces qualificatifs se rapprochent d’Horus en tant que justicier qui aura pour mission de venger son père, de libérer le peuple opprimé d’Osiris-Enki aux mains de Seth-Enlil et de laver le déshonneur de sa famille maternelle !

p.361 Grâce aux KIR-IŠ-TI comme Osiris et Jésus, la mort n’est plus considérée comme une destruction mais comme un passage. Ce passage effectué par l’âme était gravé dans l’argile par les anciens Sumériens sous la forme suivante…

p.370 Chez les Gnostiques, Jésus transmet, à l’instar de ses prédécesseurs KIR-IŠ-TI, un message en relation avec le culte de Sophia (la Sagesse), ce qui n’a sans doute guère réjoui la religion monarchique patriarcale qui administre ce monde. Les Gnostiques le voient comme un révélateur, comme un libérateur. Difficile de ne pas le rapprocher de son devancier Enki, le serpent gardien du jardin des "dieux" qui révéla la supercherie à l’esclave humain…

p.399 Chez les Égyptiens Neberu (Neb-Heru = le seigneur Horus), fils du maître de la royauté (Mulge = Osiris/Seker), succède à son père, il prend la royauté et porte le flambeau en se transformant en Vénus, le porteur de lumière, à savoir Lucifer chez les judéo-chrétiens. […] Les textes funéraires égyptiens sont explicites quant à l’assimilation d’Horus ou de ses suivants (les rois d’Égypte) à la planète Vénus.

p.410 Comme le souligne l’Évangile selon Philippe (Nag-Hammadi NH2, 15) : "Jésus est un nom caché, Christ est un nom révélé." Chaque Kirišti possédait manifestement un nom occulte. Avec un peu de perspicacité, nous n’aurons aucun mal à identifier le nom occulte d’Horus comme étant NEB-HERU "le Seigneur Horus", nom désignant le "Christ" égyptien qui personnifie à la fois le défunt roi et l’Étoile du Matin, c’est-à-dire le nouveau soleil…

p.436 La majorité des Gnostiques et occultistes considèrent Lucifer comme le Libérateur, celui qui a libéré l’humanité des chaînes de l’esclavage et de l’ignorance créées par le faux dieu qui gouverne ce monde malfaisant. Nous verrons dans le troisième volume des "Chroniques du Ǧírkù" que ce rôle incombera à Horus (Quetzalcoatl), le vengeur de son père, dont le but sera de récupérer le trône de son géniteur et de "sauver" l’humanité de l’oppression patriarcale des faux "dieux".

--------------------------------------------------------------------------------

[image]

Lien : http://www.antonparks.com/main.php?page=inter_sciences_sacrees
Extrait d’une entrevue :

Magazine : Depuis le début, notre revue a toujours soutenu l’idée que Enki, Lucifer et Jésus-Christ étaient liés par un lien d’essence. Il nous a paru évident qu’une même "énergie de lumière" avait animé tous ces bienfaiteurs de l’humanité, qu’ils étaient venus combattre le même ennemi, à savoir Enlil, Yahvé, Satan et que leur message avait été honteusement trahi. Ces alliés de la Source avaient prôné le culte de la Déesse-Mère, lutté contre le patriarcat imposé par Yahvé et tenté de donner à l’humanité les moyens de se libérer du joug de leur dictateur en se reliant directement au grand Dieu ineffable. Yahvé n’avait jamais été le père du Christ. Lucifer n’était en aucun cas Satan. Et jamais le Christ n’avait livré bataille contre Lucifer mais bien contre Yahvé. Qu’en pensez-vous ? Que pouvez-vous nous apprendre sur ceux ce que vous nommez les Kir-iš-ti, ces "fils des étoiles" ?

Anton Parks : Je ne pense que du bien de ce que vous m’exposez, car nous avons manifestement la même vision des événements. Effectivement, le dieu biblique Yahvé possédait comme sbire le fumeux Satan que l’on identifie facilement au Šàtam sumérien, c’est-à-dire à "l’administrateur territorial" de l’Edin (la plaine mésopotamienne) où les Ádam ("animaux") humains travaillaient pour nourrir les "dieux" du panthéon sumérien. Comme vous le voyez, le langage sumérien permet de déchiffrer de nombreux points obscurs volontairement détournés par les rédacteurs de la Bible…

Le véritable Eden biblique n’était pas le "Club-Med" contrairement aux déclarations propagées par les judéo-chrétiens qui nous le font croire encore aujourd’hui en vue de glorifier la gloire du tyran Yahvé (An) et d’attribuer la chute de l’humanité à la femme !! Quant à Lucifer, ce terme veut dire "porteur de lumière", il ne s’agit en aucun cas d’un diablotin au service du mal, mais plutôt d’un libérateur de l’humanité enchaînée par les soins de ce même Yahvé (An) et de son bras droit le grand Šàtam (Enlíl). Lucifer n’est autre qu’Heru (Horus), fils de Sa’am-Enki-Osiris (le serpent biblique) qui, comme vous le verrez dans le 3ème tome des Chroniques, Le Réveil du Phénix, devra utiliser la ruse et les armes pour faire face aux esclavagistes descendus du ciel et aux assassins de son père.

D’après ce que j’ai "reçu", le concept de Kirišti provient de Sirius. Ce terme se décompose en KIR-IŠ-TI ("fils ardent de la vie" ou "poisson des étoiles et de la vie") en sumérien. La particule sumérienne KIR voulant dire à la fois fils et poisson, nous ne serons pas étonnés de relever que Jésus, dit le Christ, possédait comme emblème le poisson et que ce même symbole fut utilisé par l’église chrétienne avant que ne soit définitivement adopté le signe de la croix. D’après ce que je sais, les Kirišti doivent posséder du sang Abgal, c’est-à-dire du sang d’amphibien originaire de Sirius. Ils ont un rapport certain avec l’élément liquide, comme l’indique d’ailleurs le terme latin Christus ("oint, qui a reçu l’onction")… La Terre a porté plusieurs Kirišti. Ils sont généralement au service de l’ancienne religion qui est celle de la Déesse-Mère. Tous ont eu pour mission de réveiller l’humanité et la plupart d’entre eux ont eu des fins tragiques parce que leurs messages remettaient en cause le système patriarcal et dictatorial du dieu unique. Tout Kirišti doit avoir été engendré par une GIR "Vache des temps intermédiaires" en sumérien. La décomposition de ce terme apporte plusieurs possibilités grâce au jeu de l'homophonie. GI6-ÍR "La sombre aux prières (ou aux lamentations)" ; GI7-IR10 "la noble qui porte (ou produit)" ou encore GI-IR7 "la colombe qui restaure"… Rappelons au lecteur que la colombe est le symbole que le christianisme utilise encore aujourd’hui pour désigner le Saint-esprit qui n’est autre qu’une représentation détournée de la Déesse-Mère...

********************************************************************************
:-) ANALOGIES ENTRE HORUS (ÉGYPTE) ET D’AUTRES HÉROS 4

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133573

À 0:44:08 du vidéorandia :

Serge Cazelais : ...si on revient à notre fameuse analogie entre Jésus et Horus, où on nous dit que, Horus aussi est né le 25 décembre, que des rois qui sont venus lui rendre hommage, qu’il est ressuscité le troisième jour, crucifié entre deux voleurs… Quand on voit ce genre d’affaire-là, et qu’on voit que d’un auteur à l’autre, ils se répètent les uns les autres, on peut alors facilement conclure que c’est simplement qu’ils se copient les uns les autres et qu’ils capitalisent sur des modes. Parce que ça ne correspond à rien. Il n’y aucun texte égyptien ancien, aucun hiéroglyphe qui nous parlent de ce genre d’affaire-là. Ou à un moment donné, Anton Parks, aussi, cite le Traité Isis et Osiris de Plutarque. Hors, il faut aller le lire, il est disponible en plus maintenant sur internet, dans une traduction du 19ième siècle. […] Vous pouvez le lire, vous allez voir, ça ne parle pas de ça du tout.

P(3)58 : Bon, ici il me semble évident que l’on fait référence à Zeitgeist et à Acharya. Honnêtement, moi aussi la première fois que j’ai écouté ces analogies dans Zeitgeist, j’ai trouvé ça « gros », surprenant, douteux. À part l’allusion à la date du 25 décembre, je n’ai rien lu dans les deux premiers tomes d’Anton Parks qui correspond à ce que Serge Cazelais avance ici. J’ai trouvé simpliste et gratuit que l’on associe Anton Parks à ça. Par contre, je saisis très bien que ces analogies ne sont pas littérales mais font référence à la course du Soleil, à des étoiles, à l’astronomie qu’incarnaient à divers degrés certains héros évoqués dont Jésus. Le plus drôle, c’est qu’on a anthropomorphisé trois étoiles pour en faire des Rois Mages, etc…

À 0:46:18 :

Kiwan : Il y a une question de, j’appellerais ça la culture populaire, qui veut que des gens fassent des analogies entre des traditions égyptiennes, sumériennes, chrétiennes ou sémites ou juives, pour se dire, « ben écoute, leurs histoires se ressemblent », même si on ne trouve pas des racines dans les textes anciens. Ils avaient le nez sur l’arbre ; ils ne pouvaient pas voir la forêt. Maintenant qu’on a du recul de 2 000 ans, on se dit, écoute donc, est-ce que c’est un mythe fondateur, le Jésus, ou est-ce que c’est un être humain qui a réellement vécu et qui était original dans son vécu unique même si ça ressemble à celui de l’autre, ou de l’autre, ou de l’autre… C’est ça la grande question de notre époque où on remet tout en question en se disant, il y a eu des textes, on peut retomber dans les textes. Mais, au-delà de ça, sans être un spécialiste, on prend du recul au lieu d’avoir le nez sur l’arbre, ou on voit la forêt de loin en disant, ah, tiens, leurs histoires se ressemblent toutes. Peut-être que derrière tout ça il y a une manipulation sociale ou planétaire qui veut que, on embarque les gens dans un… On change le héros à toutes les générations, à toutes les 1 000 ans ou toutes les 2 000 ans, on change le héros. C’était Batman, c’était Jésus, c’était Moïse, c’était… Tu vois ce que je veux dire ? On n’a pas la rigueur intellectuelle.

Serge Cazelais : Si tel était le cas, ça serait intéressant. Mais c’est ça l’affaire, c’est tel n’est pas le cas. Tous ces héros-là ne se ressemblent pas. Ils sont tous originaux. Il n’y a pas de ressemblances.

Kiwan : Ils sont tous nés d’une mère vierge, pour la plupart.

Serge Cazelais : Non. Ben non.

Jean-François Poulin : Horus, par exemple, décrit-nous un peu Horus dans sa différence, justement.

Serge Cazelais : Horus est né d’Isis. Isis qui, bon, son époux Osiris a été démembré par son frère qui était Seth. Isis est partie à la recherche des diverses parties du corps. Et elle a retrouvé toutes les parties sauf le phallus. Elle s’est fait alors un phallus en argile, puis elle s’est pénétrée avec ce phallus-là. […] C’est ça qui est la différence entre l’histoire de Jésus et l’histoire des autres héros. Dans l’histoire des autres héros, il y a toujours une manifestation sexuelle explicite. Alors que dans l’histoire de Jésus, il n’y a pas de manifestation sexuelle explicite. […]

Jean-François Poulin : Mais, l’analogie que tu faisais avec Horus quand même, un pénis d’argile, ça l’air d’un truc assez artificiel, comme une insémination artificielle, si on veut, quasiment, et à la limite.

Serge Cazelais : C’est quelque chose de ce genre-là. C’est ça.

Kiwan : Gabriel qui est venu annoncer à Marie…

P(3)58 : Oups ! C’est totalement faux de parler de manifestation sexuelle explicite. Il s’agit plutôt d’une symbolique sexuelle pour évoquer une procréation artificielle, ce qui est tout-à-fait appropriée pour la compréhension du phénomène en fonction du contexte, de la culture, des croyances de l’époque de ceux qui le rapportent.

Personnellement, et ici c’est une opinion, une réflexion bien personnelle, quand on dit que l’ange Gabriel « visite » Marie, ça ressemble drôlement plus à une relation sexuelle explicite que la symbolique de l’éléphant ou du dildo en argile. Est-ce que le Jésus des Évangiles pourrait être un Néphilim né de l’union entre Marie et l’ange Gabriel ? La question se pose. Elle est légitime mais éludée, occultée. La présence en soi de l’ange Gabriel est de loin beaucoup plus près d’une véritable manifestation sexuelle explicite parce que l’on met en présence deux entités qui peuvent s’accoupler réellement.

VidéOrandia du 31 mars 2012



À 3:41 du vidéorandia : Henoch et les anges déchus

Kiwan : Alors on s’est aperçu que Enoch a été prévenu. Qu’à cause de l’intervention de certains anges, c’est la raison pourquoi vous voyez des anges en premier plan [dans le vidéo], qui sont venus sur Terre parce qu’ils ont trouvé les filles des hommes très, très belles, trop aguichantes, et les ont… ils les ont « visitées » ! C’est l’expression qu’on utilise dans la Bible. Après avoir rencontré les femmes des hommes, les trouvèrent belles, ils ont eu plusieurs enfants avec eux, avec elles plutôt, et ç’a donné des géants. Et ç’a été une race les Néphilim, les Anakim, qui sont devenus géants, et puis ceux-là ont dominé sur la Terre très, très longtemps.

Lien : http://www.cerbafaso.org/textes/bioethique/bible_de_jerusalem.pdf
Extrait : Luc 1, 26 Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth,

Luc 1, 27 à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David; et le nom de la vierge était Marie.


Lien : http://la-bible.info/2012/12/10/un-ange-visite-marie/
Extrait : Dieu envoya l’ange Gabriel pour visiter Marie
Luc 1:26-38


À 0:50:54 :

Serge Cazelais : Tout ce récit d’annonciation qui est dans l’Évangile de Luc, en fait, c’est un écho au récit du paradis d’Adam et Ève. Parce qu’Adam et Ève, c’est la même chose. Ève est née et il n’y a pas eu de relation sexuelle. Dieu a jeté un sommeil sur Adam et il a sorti Ève, qui signifie la vie, Hawwa(h), c’est le mot vie. Alors, dans Luc, c’est la même chose. L’esprit qui vient couvrir Marie de son ombre aussi, c’est la même chose. C’est juste avant le récit du paradis, l’esprit qui plane au-dessus des eaux. C’est pour signifier une nouvelle création. C’est ça que le récit de Luc nous raconte. Il n’y a pas d’allusion sexuelle. Comme dans le récit d’Adam et Ève, il n’y a pas d’allusion sexuelle. Ce que le récit raconte, dans Luc, c’est une nouvelle création. C’est ça que les autres auteurs bibliques comme Paul vont dire ensuite. Dans l’Évangile de Jean aussi, c’est très très explicite. Le Christ est présenté comme étant un nouvel Adam. Il représente une nouvelle lignée spirituelle, non plus un Adam physique, mais un Adam spirituel. C’est ça que le récit de Luc veut signifier.

P(3)58 : On doit juger les textes bibliques avec le même œil critique que l’on juge les autres récits d’héros antiques. Ainsi, quant à moi, un esprit qui plane et qui vient « couvrir » de son ombre Marie, je trouve ça encore plus explicite sexuellement ! Surtout quand un « ange » est dans les parages… Si on lisait un poème ainsi écrit dans une soirée où le thème de la sexualité serait à l’honneur, tout le monde en saisirait le sens d'une manifestation sexuelle explicite ! C’est implicite à défaut d’être écrit de façon explicite. Alors, si c’est ça l’argument qui différencie les « héros », je dirais que c’est un argumentaire qui ne tient qu’à un fil, mais pour rester dans le thème, je dirai plutôt qu’il ne tient qu’à un hymen… ! Quand un gars tombe amoureux d’une personne, ce qui implique du désir sexuel pour celle-ci, je vous garantis que son esprit plane sur cette personne. Autrement dit, ses pensées sont dirigées vers elle. Alors ici, je trouve qu’on se sert du récit de la Création pour tenter de camoufler cette allusion et manifestation sexuelles du récit de l’annonciation. Et quand on dit que « Dieu a jeté un sommeil sur Adam », Dieu fait-il usage de GHB… ?! À moins que ce soit une mauvaise traduction en français, les récits bibliques sont tellement incohérents et invraisemblables, que les interprétations qu’on en fait sont dignes des contorsionnistes du Cirque du Soleil !


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=xneXcSp3w4U

Lien original : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134373

:-) Pour moi, c'est un argument de plus pour dire que l'allusion d'une relation sexuelle explicite est plus forte et présente dans l'épisode de l'Annonciation que chez les autres héros, contrairement à ce qu'avance Serge Cazelais.

Je viens de terminer l'écoute de la conférence d'André Moreau de la Salle du Club CRÉÉE 1307 sur le thème : Le génie est une fête ! C'est toujours un plaisir renouvelé que d'écouter une conférence du philosophe jovialiste.


Un passage m'a interpelé :

À 54:10 du vidéo : Sainte Thérèse de Lisieux

André Moreau : Mon père a été marié une première fois. Sa première femme était une enragée du sexe. Elle est morte en jouissant, à 24 ans. Incroyable, une véritable Sainte Thérèse de Lisieux. [rires] Non, non, mais c’était une grande jouisseuse Sainte Thérèse. C’était la source de ses extases.

Richard Glenn : Avec l’ange qui lui apparaissait dans sa chambre ? L’archange ?

André Moreau : Oui, oui. Quelque chose quoi, lui apparaissait, oui.

Bon, j'ai fait ma petite recherche. Il s'agirait plutôt de Sainte Thérèse d'Avila. Et comme ça va dans le sens de mon argumentation ci-haut, je fais cet ajout :

Lien sur l'extase de Sainte Thérèse d'Avila :
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Extase_de_sainte_Th%C3%A9r%C3%A8se

Extrait : Iconographie

Les deux personnages principaux de la sculpture tirent leur origine d'un passage écrit par Thérèse d'Avila dans son autobiographie publiée sous le titre la Vie de sainte Thérèse de Jésus (1515-1582), une mystique cloîtrée, carmélite déchaussée, réformatrice et religieuse (1622). On y trouve décrites des visions divines, y compris celle où elle a vu un ange jeune, beau et chatoyant debout à côté d'elle :

[image]

Visage de Thérèse d'Avila en extase.

« J'ai vu dans sa main une longue lance d'or, à la pointe de laquelle on aurait cru qu'il y avait un petit feu. Il m'a semblé qu'on la faisait entrer de temps en temps dans mon cœur et qu'elle me perçait jusqu'au fond des entrailles; quand il l'a retirée, il m'a semblé qu'elle les retirait aussi et me laissait toute en feu avec un grand amour de Dieu. La douleur était si grande qu'elle me faisait gémir; et pourtant la douceur de cette douleur excessive était telle, qu'il m'était impossible de vouloir en être débarrassée. L'âme n'est satisfaite en un tel moment que par Dieu et lui seul. La douleur n'est pas physique, mais spirituelle, même si le corps y a sa part. C'est une si douce caresse d'amour qui se fait alors entre l'âme et Dieu, que je prie Dieu dans Sa bonté de la faire éprouver à celui qui peut croire que je mens. ».

Certains critiques modernes expliquent les expériences religieuses proches de la syncope comme des phénomènes psychologiques qui relèvent de l'orgasme plutôt que comme des phénomènes spirituels.

Sur la sculpture, c'est la position du corps de sainte Thérèse et l'expression de son visage qui ont conduit certains à les expliquer comme le signe d'un moment d'extase sexuelle. Aussi séduisante que soit une telle théorie, les spécialistes du baroque la mettent en doute : comment le Bernin, qui avait suivi les exercices spirituels d'Ignace de Loyola, aurait-il eu des intentions aussi lubriques ?


Bon, on peut argumenter sur le fondement de la théorie d'une extase sexuelle. Mais, l'allusion sexuelle, elle, est très forte, très présente.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE

par panthère58, mercredi 28 mars 2018, 20:44 (il y a 1707 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 6

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134610

P(3)58 : Voici trois liens qui viennent soutenir ma réflexion présente : à savoir, d'une part, que les Évangiles et l'Ancien Testament raconte l'histoire d'Osiris, d'Isis et d'Horus et, d'autre part, que le Grand Monarque, si GM il y a, viendrait de l'Égypte via l'Atlantide.

Alors dans ce premier lien, on fait des rapprochements entre Versailles et l'Atlantide. Curieux quand même que le "petit trésor" origine d'une famille qui s'inspire de l'Atlantide... Et des références à l'Égypte y sont très présentes.

Dans les livres d'Anton Parks, le sumérien Enki a un point de vue divergent sur l'humanité. Il se crée donc un schisme parmi les "dieux". Enki fondera l'Atlantide et l'Égypte. Se faisant, pour se distinguer des autres dieux sumériens qui veulent lui faire payer sa trahison suite à la rébellion de l'Humanité, il change son dialecte et se dénommera maintenant Asar (Osiris en grec).


:-) Lien # 1. Lien entre Versailles et l'Atlantide

Lien : http://www.elishean.fr/?p=54406

[image]

Source : Didier Coilhac et son site –> Les révélations du passé

Vu sur http://www.lesavoirperdudesanciens.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag


Extraits : 1. Le domaine de Versailles doit essentiellement son existence à la volonté persistante de Louis XIV qui veilla à la construction du château et à l’aménagement des jardins tout au long de son règne. Ses successeurs ne firent que des ajustements somme toute assez modestes en respectant son œuvre. Versailles s’inscrit dans la continuité de Chambord en tant que palais symbolique de la grandeur de la Monarchie française.

Par Didier Coilhac

2. Le philosophe grec Platon est quasiment la seule source d’information concernant l’Atlantide, dans ses livres « Timée » et « Critias », écrits vers 358 avant JC.

Une petite disgression pour mettre en évidence la coïncidence du "358" Nahash, serpent biblique.

3. Le portrait de Louis XIV exprime l’idée que le savoir de Platon a été transmis à l’époque de Louis XIV. Dans une variante, c’est un écrit de Platon qui est posé sur la tête du vieil homme et qui inspire l’ange dessinant le portrait royal. Ainsi, le mythe de l’Atlantide narré par le philosophe trouverait-il une extension à l’époque du Roi-soleil.

4. La position prééminente de cet ensemble s’explique habituellement par le choix de Louis XIV de s’identifier à ce dieu solaire. Le soleil n’est-il pas le centre de l’univers, faisant rayonner chaleur et lumière sur chacune des planètes qu’il vivifie ?


Le Soleil si présent en Égypte (Râ) l'est autant avec Louis XIV.

5. Les jardins de Versailles codent de multiples façons la fin de l’Atlantide. Une telle insistance donne à croire que la Royauté possédait des objets, des preuves de l’existence d’une civilisation originelle.

6. La chapelle royale est la dernière création de Louis XIV. C’est un lieu où planent le secret et le mystère. Il ne s’agit pas d’une église banale:à l’intérieur, pas de statue de Jésus crucifié ou de Marie ou d’un quelconque Saint. Même parmi les 28 statues du pourtour extérieur, pas de Jésus ni de Marie. Il n’y a pas plus de grande croix apparente dans la chapelle.

Les deux grands panneaux du chœur, les plus grands de la décoration, sembleraient plus à leur place dans un temple israélite que dans une église catholique !


N'est-ce pas suspect l'absence de Jésus, Marie ?! Et les Israélites venaient d'Égypte.

7. Le château de Fontainebleau, palais de multiples Rois de France, comporte des exemples qui ne laissent aucun doute à ce sujet. Ces créatures hybrides sont inspirées des Sphinx de l’Égypte ancienne dont le plus connu est le grand Sphinx de Guizeh.

8. Pour le public informé, il est hautement plausible que l’Atlantide ait vraiment existé en tant que civilisation hautement évoluée qui aurait pu accéder à la technologie aéronautique ou spatiale. Tous mes travaux visent à démontrer qu’il existe des dépôts culturels sur le sol de France, dépôts par rapport auquel les sites des grands monuments ont été choisis. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, de tels complexes souterrains pourraient tout à fait contenir la Science de nos prédécesseurs, notre héritage, une science que l’on a pas égalé depuis sur la terre.

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Lien # 2. Jésus-Christ et Marie Madeleine

Lien : http://www.elishean.fr/?p=54449

En parcourant ce lien, une parole de Jésus a retenu mon attention. Et j'ai donc fait la recherche dans la Bible de Jérusalem.

Comme Horus est la réincarnation d'Osiris, on comprend mieux cette assertion si on remplace Jésus par Horus :


Lien : http://www.cerbafaso.org/textes/bioethique/bible_de_jerusalem.pdf

Extraits :
Jean 10, 25 Jésus leur répondit: "Je vous l'ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au nom de mon Père témoignent de moi;

Jean 10, 30 Moi et le Père nous sommes un."

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Lien # 3. Le Livre de l’Am-Douat (Thoutmôsis III)[/b]

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=144468

280. VidéOrandia #1543 : 31 octobre 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129326
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129327


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=eLWeh_GHto0

À 0H23:07 du vidéorandia : Le Livre de l’Am-Douat (Thoutmôsis III)

Yann Vadnais : Et puis le livre dont je vais vous parler ce vendredi, je vous invite fortement soit à l’écouter ou à venir. C’est un livre d’une grande valeur pour l’ésotérisme occidental. Il est à la source, quant à moi, de plusieurs courants ésotériques qu’on retrouve dans les littératures apocalyptiques, et la littérature apocryphe qu’on retrouve à l’époque messianique de Jésus, 1500 ans plus tard ! Mais ce livre est aussi important dans le cours de l’évolution spirituelle et littéraire de l’Égypte, comme on le voit à l’écran.

Extrait du Complément Surprenant :

"LA TOMBE' DE THOUTMOSIS III "
VENDREDI 6 NOVEMBRE A QUÉBEC A 19H30
[image][image]
Le livre secret du pharaon Thoutmès III: Écrit sacré qui aurait inspiré les textes des Évangiles (Histoire de Jésus) plus de 1000 ans avant J-C.L'intérêt de la tombe se trouve dans la chambre funéraire qui est la première connue à présenter une suite de tableaux figurant le trajet du soleil dans le monde souterrain pendant les douze heures de la nuit selon le Livre de l'Am-Douat (appelé aussi "Livre de ce qu'il y a dans l'Hadès"). La décoration ressemble à un papyrus funéraire.

Livre de l'Amdouat
[image]

Ça vient corroborer mon assertion à l'effet que les textes bibliques, canoniques ou apocryphes, sont issus de l'Égypte et raconte l'histoire d'Horus (Jésus).

********************************************************************************
DE CHAMBORD À VERSAILLES

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135937


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=y2R-vOdF7vI

Résumé :
Didier Coilhac
Publiée le 15 nov. 2015

Une autre perception des châteaux de Chambord et Versailles.
Les secrets codés dans le château et les jardins de Versailles.
Comment le château de Chambord est lié à la grande pyramide de Khéops . Symbolique, ésotérisme, hermétisme, décodage, secrets, révélation...

Un film de Marc Bielli. On peut acheter le DVD complet ici: http://www.marc-bielli.com/comEDRF.html

Voir, à ce sujet, la page du site de Didier Coilhac: http://revelations-du-passe.blogspot....

:-) Omniprésence des chiffre 8 (Chambord) et 17 (Versailles), et d’Apollon. Le 8 du Thot égyptien (Hermès chez les Grecs, Mercure chez les Romains). Neptune.

Il y le bassin du Miroir (VOR180310 / allusion au miroir), l’Arche d’Alliance, le Chandelier.

François 1er, Roi de France, peut-être la raison ésotérique du choix du "dernier pape" actuel en prévision d’un Grand Monarque issu de la monarchie française... de descendance égyptienne ou lié à l’Égypte ancienne !

Voir à 32:27 du vidéo : « Si la Renaissance française est la Renaissance de l’Antiquité, les témoignages liés à l’Égypte antique sont rares mais pas inexistants. […] Mais il subsiste une porte égyptienne commandée par François Ier. Elle représente les statues d’Isis et Osiris surmontées d’enfants portant le « F » emblématique du Roi. […] Et le château de Chambord ? À première vue, rien ne semble rappeler un quelconque témoignage ou hommage à l’antiquité égyptienne. Et pourtant, l’approche mathématique va nous révéler d’extraordinaires relations entre le chef d’œuvre architectural de la Renaissance et l’une des grandes réalisations de l’Antiquité, la seule des sept merveilles du monde qui subsiste encore aujourd’hui, la pyramide de Khéops ou Grande Pyramide. »

Pour moi, c’est un lien très fort le « F » emblématique de François Ier et les enfants qui surplombent la porte égyptienne d’Isis et Osiris.

Quand on lit les commentaires qui suivent le vidéo sur Youtube, on dirait que François Ier est l’émule d’Akhenaton si les allégations s’avèrent exactes. Didier Coilhac répond aux divers commentaires dont cette réponse en deux temps : Je pense que les extraterrestres sont cachés derrière tous ces codes, depuis des millénaires. […] Moi, je vais parler plus qu'avant d'aliens, pour essayer de toucher plus de gens. Le recadrage E.T. est nécessaire pour que le codage des châteaux se dévoile sous son vrai jour. Je vais voir ce que cela donne.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=DCgzWqYoShY

--------------------------------------------------------------------------------
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=140692

:-) EN COMPLÉMENT

Je mets ce complément de billet en lien avec JPII qui semblerait avoir évoqué un "François" selon la bande sonore de son discours lors de son passage au Québec (je n'exclue pas la possibilité qu'il s'agisse plutôt de "la présence du Christ en soi"; allez savoir) ; en lien évidemment avec le nom du Pape actuel (ce qui nous met sur une piste fort intéressante pour expliquer ce choix) et en lien avec le roi François 1er de France, en lien avec l'Égypte. Et on nous apprend finalement (à valider toutefois cette info journalistique) que le mérite de l'avènement du drapeau québécois ne reviendrait pas à Mauricie Duplessis.

Source :Journal de Montréal du vendredi 24 juin 2016 et la chronique "En cinq minutes" sur la Saint-Jean en page 19

Extraits : 1534 : Jacques Cartier est le premier à introduire le symbole de la fleur de lys en Nouvelle-France, en honneur du roi François 1er.

1948 : Le premier ministre Maurice Duplessis se plie à la pression populaire et officialise par décret le drapeau officiel du Québec, tel qu'on le connaît aujourd'hui.

********************************************************************************

LE MÈTRE COMME UNITÉ DE MESURE

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=136183


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=9wh0_RyC4Bk

:-) La France adopte le mètre comme unité de mesure en 1793. Et cette unité de mesure se retrouve dans la Grande Pyramide de Gizeh ! Les liens entre la France et l'Égypte s’accumulent. Malheureusement, ce vidéo avec Patrice Pooyard n’est pas ou plus accessible. Je retrouverai bien un autre vidéo contenant cette info. Mais j’ai la transcription de l’extrait :

À 1H02:07 du vidéo, Patrice Pooyard : Parce que, ce n'est pas simplement d'obtenir pi et le nombre d'or, c'est aussi la présence du mètre. Et ça, ça pose problème parce que tout le monde sait bien que le mètre a été adopté en 1793. (en France)

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=136293

:-) Entretien avec Jacques Grimault / Nurea TV / Tarot


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=D-Ekk9pn2H4

24/05/16 "La philosophie des Anciens, apprentissage à travers les emblèmes et le jeu de Tarot" avec Jacques Grimault NURÉA TV

À 0H39:44 du vidéo : Lys / Isis / France

Jacques Grimault : Donc, avant la Genèse, il y a le vide. Et si c’est lisse, c’est que le lys c’est une plante qui est utilisée dans toutes les anciennes représentations, c’est le vêtement. Dans la Bible on dit que Jésus était vêtu de blanc comme un lys, etc. Il y a de nombreuses allusions à cela. C’est en même temps une plante qui est issue des [mares… ?] et c’est la plante peu connue mais d’Isis, qui a donné beaucoup de choses dans l’histoire de France, notamment les emblèmes royaux.

À 1H26:27 du vidéo : Hébreu / Français

Jacques Grimault : Et de la même manière que François 1er, Fran/choix 1er, si je devais le dessiner, a été obligé d’interdire les ouvrages non-religieux. Il a dû ouvrir le Collège de France avec l’enseignement de trois langues : le latin, le grec et l’hébreu. C’est assez curieux d’avoir, comment dire, l’hébreu, puisque ça ne correspond à rien, en apparence, à la langue française. Or l’hébreu et le français, ce sont des langues très, très proches. Et contrairement à ce qu’on imagine, l’hébreu vient du français, chers amis. Tombés de vos chaises, c’est le moment.

À 1H46:53 du vidéo : Hébreu / Égyptien

J.G. : Pourquoi cette écriture, parce qu’en réalité on parle plutôt araméen qu’hébreu, pourquoi cette écriture a été rendue indispensable à une époque ? C’est que ça se perdait tellement rapidement avec le métissage des races, comme disent certains, mais des ethnies comme disent d’autres que, il a bien fallu composer quelque chose de très claire. Le caractère hermétique, il est absolu dans l’écriture hébreu. D’abord, ça s’écrit comme du cunéiforme, et ça se lit comme de l’hiéroglyphique. […] Salomon, c’est « Soleil montant », à tout hasard. On voit d’où le Soleil peut venir ; plutôt d’Égypte.

À 2H18:10 du vidéo : L’Or

J.G. : Donc, ils se sont mis à rechercher les principes naturels et n’ont trouvé qu’un matériau qui était pérenne, c’est l’or. Ils ont constaté qu’il était trop lumineux. Donc, ils ont pensé que cette chose-là venait de la lumière. Or, il y a le Christ, bien longtemps, bien longtemps après qui dit : « Je suis la lumière et je suis la vie ; je suis le chemin ». Et je dis qu’en bas de la cheminée, il y a le feu. Donc, les Anciens, très savants, ont déguisé les choses de manière à ce que seuls les vertueux les comprennent. Alors le feu, c’est ce que représente la Grande Pyramide et c’est le cycle du feu qui est donné dans le Jeu des Tarots. […] Donc, le tarot est une des formes de la magie et il est utilisé parce que, chez les Anciens, chez les Égyptiens, on mettait la magie, se connaître soi-même d’abord, l’astrologie, se connaître encore mieux, ensuite l’alchimie pour se transformer et s’améliorer. Et à la fin, la somme des trois ça s’appelle la théurgie. […] Et ça, ça figure Maât, la déesse de la Justice, de la justesse, de l’équilibre, de l’harmonie, etc. qui est dite la parèdre de Thot. Parce que, ça dit également à sa manière, si ce que l’on apprend ne sert à rien, comme à l’université, c’est un poids et c’est une écaille devant les yeux.

--------------------------------------------------------------------------------

:-) J'aime relire. Et souvent cette relecture ouvre des pistes. Voici donc un complément de réflexion sur l'attitude à adopter face au combat des forces de l'Ombre :

Lien :
http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/files/2014/03/le_langage_de_la_lumi...

Extrait d'Isis Blue Nebadonia pp.77-78 : Vous êtes née volontairement en France, ce pays est-il la terre d’une nouvelle vengeance ?

La France est mon pays emblématique. Elle est la terre des Francs ! Ces êtres étaient des sangs mêlés avec les Fils de la loi du Un, autrement dit, les Atlantes. Mon culte se retrouve dans de nombreuses villes, comme vous le découvrirez. Ce pays a une fréquence particulière car le cœur cristallin de la planète est situé dans ses montagnes. La France contient à elle seule le nœud karmique de la planète. C’est un pays dans lequel les humains ont versé le plus de sang. La fréquence de l’amour permet aujourd’hui de désagréger ce nœud karmique en vous rappelant vos origines galactiques et des vérités jusqu’à présent voilées. Vous voyez bien que nous ne sommes plus dans la course au Pouvoir. Par contre, nous assistons en direct à la chute de ceux qui sont au pouvoir. Percevez-vous la subtilité des énergies ?

********************************************************************************
:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 8 : LE BAPTÊME

Le christianisme est-il né avec Jésus comme on veut nous le faire croire depuis 2000 ans, ou en Égypte avec Horus voilà 12 000 ? Évidemment, dans mes sources de réflexion, Anton Parks occupe une grande place.

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135448


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=SAtAJfRqLsI

:-) À 1H30:30 il nous parle du baptême, de l'onction qui nous différencie d'avec les Protestants. Il parle aussi des signes royaux et monarchistes. Pourtant, le fleur-de-lys, les abeilles, ça vient d’Égypte !

Et, drôle de hasard, si hasard il y a..., dans ma nouvelle séquence de réécoute des vidéorandias, où j'en suis rendu, M. Lefebvre fait de même à partir de 0H50:21 du vidéorandia de janvier 2014. Et au-delà de la 56 ième minute, M. Lefebvre nous parle des pouvoirs « psioniques » des évêques. Un peu comme les pouvoirs évoqués chez les Québécois par MKultra.

Il y a un parallèle intéressant entre le discours de M. Lefebvre et les propos de MKultra sur le baptême, la confirmation, des pouvoirs. Malheureusement, plusieurs vidéos sur VIMEO ne sont plus disponibles pour je ne sais quelle raison. Censure française ?




ÁDAM GENISIŠ

À noter que ces extraits font partie de la section essai du livre, non du récit.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2006-2007

Extrait #1 p.355 :

Dans le chapitre 22 de l’Apocalypse, Jésus se présente comme celui qui vient. En tant qu’Alpha et Omega, il apparaît comme le premier et le dernier. Il est le roi, la source, l’Oint de l’Éternel. Son rôle de Messie est clairement défini.

Nous trouvons ici plusieurs aspects extrêmement précis, qui sont en affinité évidente avec Osiris et Horus. Le terme grec "Christos" qui se dit "Messias" en latin, possède comme sens "oint, sacré par le Seigneur". On dit d’une personne qu’elle a été ointe [du latin "unctum" ("onguent")] lorsqu’elle a été consacrée par une onction liturgique. C’était précisément ce en quoi consistait le rituel initiatique dans le cénotaphe d’Osiris à Abdju (Abydos) d’où découle le baptême chrétien. L’initié, mais aussi le futur roi, se présentait dans la piscine après un long parcours initiatique. Il montait les marches pour accéder à l’île primordiale où se trouvait la tête d’Osiris et renaissait tel un jeune soleil. Nous venons de relever que le terme "Messie" proviendrait du vocable latin "Messias", mais nous ne manquerons cependant pas de souligner que le terme égyptien "Mesi" se traduit par "naître" ou "enfanter".

Référence : papyrus égyptien de Leiden (T32-4, lignes 9 à 21), de "Les initiés et les rites initiatiques en Égypte ancienne", Max Guilmot, éditions Arista, 1991.


Extrait #2 p.356 :

Après s’être enfoncé dans la terre (le tunnel qui mène à l’Osireion souterrain), l’initié doit s’immerger dans l’eau sacrée avant de monter sur l’île sainte (la plate-forme) et rejoindre le sarcophage et le reliquaire contenant la tête d’Osiris. L’immersion totale occasionne une sorte de programmation qui a pour effet que l’initié exulte dans le miracle de la résurrection.

En Abzu ou en Abdju, l’initié fait face à l’oint, au Messie, c’est-à-dire au sauveur, le libérateur qui va l’absoudre de ses péchés. C’est bien le rôle qu’entretiendra symboliquement Osiris après sa mort, il deviendra le grand juge, le maître de l’éternité. Dans le judaïsme, Jésus est l’envoyé de Dieu qui rétablira Israël dans ses droits et inaugurera l’ère de la justice. Chez les Égyptiens, la justice est une déesse qui se nomme Maât, elle accompagne Osiris lors du jugement osirien qui se déroule dans le monde obscur des morts. Maât (la justice) juge l’âme des Humains en procédant à la pesée du cœur dont Horus est la forme divine tandis qu’Osiris prononce le jugement. Une fois encore, la Bible compilée par les prêtres hébreux ne manque pas cette occasion de se calquer sur l’idéologie ésotérique égyptienne.

"Vous faites bien de la regarder (la parole prophétique) comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’Astre du Matin (le Christ) se lève dans vos cœurs." – 2 Pierre 1.19


LE TESTAMENT DE LA VIERGE

À noter que ce livre est un essai. Il n’est pas un récit.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait #3 pp.155-156 :

Le terme Messie proviendrait du vocable latin Messias qui se dit Christos en grec et dont les définitions sont "oint" et "sacré par le Seigneur". L’onction divine joue un rôle considérable dans la définition d’une personne importante, parfois annoncée comme rédemptrice. L’onction qui se pratiquait à Abydos (Abdju), la ville sainte d’Osiris, relevait d’une forme de baptême pour l’initié, qui devait se plonger dans l’eau du temple de l’Osireion avant de rencontrer l’effigie du dieu, elle-même dénommée Mesi par les prêtres :

Ici, dans le livre, on retrouve des dessins égyptiens en lien avec « Mesi » que je ne peux reproduire. Je n’ai pas d’appareil-photo numérique, malheureusement.

De son côté, l’onction que l’on retrouve dans les rituels judéo-chrétiens relève plutôt d’un geste liturgique qui consiste à appliquer de l’eau bénite sur la tête d’une personne ou d’un objet. Dans la Bible, un être oint est une personne qui a reçu l’onction des prêtres pour être roi, prophète ou libérateur. Jésus-Christ revendique d’ailleurs le titre d’"oint", comme en témoigne Luc 4:18 : "L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction". Il s’agit ni plus ni moins de l’onction du Saint-Esprit, dont nous savons qu’il symbolise la Mère divine.

À plusieurs reprises, nous avons relevé dans cette enquête que le vocable Mesi trouve une valeur toute particulière dans le langage égyptien et que ce mot est en rapport avec le fait de "naître", "d’enfanter", et d’avoir été "fait à la ressemblance de". À la ressemblance de qui, nous n’en savons rien, mais sans doute du père, si ce n’est celle du dieu Osiris dont chaque Égyptien voulait se rapprocher. Nous avons également relevé que l’épithète Mesi-temu-em-whem était un nom donné à Osiris en tant que "celui qui donne naissance aux mortels une seconde fois".

La mère, comme l’image du père et comme son propre fils, pouvait porter le titre de Mesi. La mère, l’enfant, et la divine statue du dieu mort, sont indissociables, car ces trois acteurs symbolisent la divine triade : la mère, le fils et le père, précisément "recyclée" en Sainte Trinité par les judéo-chrétiens.


Extrait #4 p.236 :

L’élément liquide (l’eau) s’exprime de plusieurs façons en égyptien. Le terme le plus courant est Net. Par ailleurs, nous avons vu plus haut que le fleuve de Râ se nomme Net-Râ. De ce terme provient très probablement le Netra (la "chambre de l’eau"), la source de purification baptismale dont nous parlerons plus loin lorsque nous étudierons les chambres de la Grande Pyramide. Le Netra est la "salle" ou "chambre de l’eau" qui fait partie de l’hypogée royal égyptien et qui est reproduite dans la majorité des temples égyptiens.

LE RÉVEIL DU PHÉNIX

À noter que cet extrait fait partie du récit, information reçue sous forme d’impulsions lumineuses et qu’il retransmet le plus fidèlement possible. Il concerne le baptême d’Horus (Heru). C’est lui-même qui en fait la description, consignée dans son cristal.

Bit-Râ-Hem est la Grande Pyramide.
Amašutum est la dénomination des femelles Gina’abul.
Her-Râ est Horus l'Aîné, le Jean Baptiste judéo-chrétien, l’archange Michel.

[image]
Anton Parks, Ed. Nouvelle Terre, 2010

Extrait #5 p.212 :

On m’avait préparé à ce rite étrange. Ma mère m’en avait parlé plusieurs fois. Il s’agit d’une métamorphose corporelle et spirituelle qui nécessite un passage par l’eau des abîmes, en vue d’effacer les souillures de ses anciennes vies et de la présente. L’eau de la fosse de Bit-Râ-Hem pouvait tout à fait jouer le rôle du Nun (l’océan primordial). Tout futur souverain doit se soumettre à cet usage du bain sacré dans une eau qui figure celle des origines. Il s’agit d’un ancien rite Amašutum que plusieurs branches Gina’abul ont adopté depuis la nuit des temps. Mon père avait connu une forme de purification lorsqu’il était devenu l’époux de la grande Nut (Nammu), mais ce rite se pratiquait à deux, en couple. Comme je n’avais pas encore trouvé ma reine parmi mes trois concubines, je devais effectuer ce rituel plutôt que l’autre.

Rien de très compliqué ne m’attendait, juste une purification par immersion qui devait finir par une confirmation solennelle agrémentée d’une onction sacrée. Plusieurs officiants devaient m’attendre en bas, dont mon aîné Her-Râ.

Lien sur le cannabis et le baptême (merci à Chelidoine) : http://la-source-des-sagesses.blogspot.ca/2016/04/le-cannabis-dans-lhistoire-cachee-dan...

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133707

082. Vidéorandia #1228 : 25 juin 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=54837
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=54837


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=xmNySYKhuaU

Publiée le 15 juin 2012
Fête Nationale Québec 2009. Une Voix qui porte. Plaines d'Abraham 23 Juin 2009


[image]
Anton Parks
Éditions Nouvelle Terre, 2009


Extrait pp.238-239 :

Finissons sur ce sujet en indiquant une étrange correspondance. Le 24 juin est le jour de la Saint Jean, la fête de Jean le Baptiste. Cette fête est traditionnellement accompagnée de grands feux et marque d'une façon symbolique le solstice d'été. Or, le véritable solstice d'été se place trois jours avant, le 21 juin. Notons en aparté que le chiffre 3 symbolise en occultisme le sommet de la hiérarchie divine. Il est également le symbole du Christ qui est généralement regardé à la fois comme Roi, Prêtre et Prophète.

On a donc, trois jours avant le 24 juin, le 21. Le 21 juin regroupe plusieurs saints parmi lesquels se trouvent essentiellement Louis, Raoul, Rodolphe et Ralf. Ce dernier d'origine anglo-saxonne n'est pas s'en rappeler notre Râ'af * égyptien (le L n'existe pas en égyptien). Nous avons vu plus haut que Râ'af est le soleil nocturne. Il est le nom secret qu'Osiris a pris lorsqu'il a vaincu les ténèbres et qu'il atteint la lumière pour se transformer en Horus. Il s'agit d'une épithète d'Horus en tant que nouveau soleil, l'étoile rouge Neb-Heru, l' "oeil sonore" du firmament. Cette transformation physique du dieu en Mesi a connu plusieurs étapes. L'une d'elle étant justement le baptême d'Horus au coeur de la Netra ("la chambre de l'eau"), la chambre inférieure de la Grande Pyramide ; nous y viendrons. C’est là, au cœur des ténèbres, que le fils du dieu Osiris s’est retrouvé baigné par la lumière noire des origines, celle des prêtresses Étoiles Sombres. Ce rituel de la chambre noire se retrouve au cœur de l’initiation égyptienne reprise par les franc-maçons. Il symbolise l’étape régénératrice de la lumière des origines en lumière pure.

Le fait de trouver dans le calendrier grégorien les images de Râ (Yuan *, "la massue") et d'Horus (Râ'af *, "Soleil Noir"), tous deux associés au solstice d'été et séparés par le chiffre christique trois, n'est donc pas du tout le fait d'un hasard. Ils se suivent comme deux frères et forment les deux fils solaires, respectivement Horus l'Aîné et Horus, fils d'Isis. Ce fait essentiel, jamais compris jusqu'à présent, ne fait que confirmer la citation de Jean le Baptiste au sujet de Jésus dans l'Évangile de Jean (1:15) : "Celui qui vient derrière moi, le voilà passé devant moi, parce qu'avant moi il était". Oui, auparavant "celui qui vient" était Osiris et aujourd'hui, il est le Mesi, "fait à la ressemblance de [Osiris]", clairement sa résurrection. La prophétie de Yuan Bati *, est transparente. Non seulement sa réputation de grand leader touche à sa fin, mais ses suivants – ceux de Râ (la lumière) – vont le délaisser et devenir ceux d’Horus. Yshu (Jésus) *, "l’oint", baptisé par Râ lui-même dans la Netra, la chambre des secrets, va trouver la voie des sommets et prendre la place qui lui est destinée.


* Hiéroglyphes du nom et que je ne peux transposer avec mon clavier.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133519

075. Vidéorandia #1221 : 07 mai 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=51285
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=51338

Objet 2 : Sur le paraclet, Saint-Esprit, Science infuse, Connaissance absolue de ce qui est

Lien citation : http://www.bibleetnombres.online.fr/gdmonarq.htm
Extrait : " Et pourtant quelqu'un doit venir, quelqu'un d'inouï que j'entends galoper au fond des abîmes. La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peuvent pas périr, il faut qu'il vienne. Quand il paraîtra enfin, quand il frappera à la porte des cœurs avec le pommeau de l'Epée divine, le réveil de tous les aveugles sera prodigieux ". (Léon Bloy)

Citation qui se retrouve aussi dans l'intro du livre d’Isis Blue Nebadonia :
http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/1043381862.pdf

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143905

258. Vidéorandia #1521 : 30 mai 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124435
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124440


Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ddzmPeChB_8

À 1H22:16 du vidéorandia : Grand Monarque

Kiwan : Tous les rois de France, ou la plupart en tout cas, sont gardés dans une basilique en France au nord de Paris. […] Il y a des gisant qu’on appelle, c’est des tombes, c’est comme des sarcophages avec, sous forme d’un être humain sur le dessus. Il y en a un, c’est juste une tombe et elle est vide. La tombe est vide, la place est là. C’est celui qui manque dans la liste de tous les rois qui doivent représenter la monarchie française. Il y en manque un. On dit, dans la tradition ésotérique, que c’est celui qui va rassembler tous les peuples d’Occident. Au moment, alors que tout semblera perdu, il sera reconnu. Il ne le sait pas lui-même qu’il est le Grand Monarque. Et autour de lui, les gens ne le savent pas non plus. Au moment où les choses vont tourner tellement mal sur Terre que, cet homme, cet individu, qui peut être une femme, en passant, on peut penser à une espèce de Jeanne D’Arc, va être enlevé, abducté, conduit pour être initié, instruit et tout avoir le savoir intégral. Autour de cette personne qui va être ramenée ici sur Terre, il va y avoir des centaines, peut-être des milliers d’êtres humains qui auront tous été préparés, la nuit, en rêve ou en remote viewing, en dédoublement. Tous auront reçu une éducation, une préparation sans trop savoir à quoi ça sert. Et quand le temps sera venu, ils vont comme être tous dégelés, ils vont tous réaliser qu’ils savent déjà. Et tout ce qu’ils savent va servir à rebâtir le monde de demain. […] Et vous avez eu un peu la réponse, l’implication de ce Grand Monarque, qui représentera le dernier dont la tombe est prête, l’attend. Il va agir au moment où tout semblera perdu. Et il va avoir été éduqué, adombré, comme on dit dans le métier. Il va avoir été comme choisi et protégé pour accomplir un grand destin, une grande destinée.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=145956

337. VidéOrandia #1649 : 03 décembre 2016

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142222
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142223


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=yKC4HjpNpy8

À 0H09:06 du vidéorandia : Le peuple et la langue basques

Jean-Jacques : Mais pour en revenir à la région basque, parce qu’il y a beaucoup de particularités au pays basque, sans faire de tourisme. Le pays basque est l’un des plus anciens peuples d’Europe, puisqu’il remonte au néolithique. Les historiens, les paléontologues disent que c’est peut-être même un des plus anciens peuples d’Europe. Et au contraire de tous les peuples et de toutes les nations qui ont forgé l’identité de leur peuple et de leur nation sur une notion de territoire et de géographie, ça n’a jamais été le cas ici. Les Basques ont forgé l’identité du peuple et de la nation sur la langue. Et ceci, c’est rare. Et ce qui est intéressant aussi, c’est que cette langue basque n’est toujours pas élucidée quant à ses origines. On a cherché des similitudes avec toutes les langues latines dites analytiques, français, espagnol, italien, allemands, on ne trouve pas de similitudes. Ils ont cherché au niveau des langues aryennes, indo-européennes, pas de similitudes. [ni les langues celtes] Par contre, Hélène, il y a quelques mois, en parcourant un ouvrage d’Anton Parks, qui décomposait le sumérien…

Hélène : En fait, toutes les traductions qu’il donne [elle donne quelques exemples de mots], j’aurais donné exactement les mêmes traductions sans savoir que ça venait du sumérien. Après, je fais juste un constat. C’est un constat que je fais en lisant. Aujourd’hui, voilà.

Jean-Jacques : Certains mots basques sont rigoureusement identiques au sumérien. C’est très intéressant parce que Parks, ou d’autres, disent qu’il y avait à l’origine, donc à l’époque de Sumer, une langue mère… […] Alors c’est intéressant parce que les Amašutum donc, qui seraient créatrices, cette civilisation extraterrestre a lancé qu’elle serait les créatrices des humains, avaient une langue mère, d’après Parks. Et on retrouve le même vocabulaire chez les Basques. Peut-être auraient-ils conservé de manière intact certains mots de cette langue.

Kiwan : Compostelle = compost / la terre, le terreau et estelle / l’étoile

Jean-Jacques : le champs, le terrain des étoiles

À 0H15:00 du vidéorandia : Les Cagots et la patte d’oie

À 0H18:38 du vidéorandia : La patte d’oie

P(3)58 : Bien, au moment où j’arrive à ce vidéorandia, dimanche matin le 26 mars 2017, ça fait suite au VOR170325 et à la découverte d’une oie avec le cou dans la glace. Et c’est sûr que ce n’est pas la J-oie. Bien, toutes sortes de petites synchronicités ont accompagné ma révision des vidéOrandias depuis les débuts. C’en est un exemple. Alors, l’oie avait peut-être un message à nous livrer, car il n’y a jamais rien pour rien qui arrive. Alors je récidive.

:-) La patte d'oie a retenu mon attention. Je veux juste mettre un extrait du livre des Meurois-Givaudan "Par L'Esprit du Soleil" p.49.

[image]

Extrait : Votre langue porte les signes du sacré. Il faut apprendre à les percevoir. La Joie vous dit explicitement qu'elle figure l'association du "je" et de "l'oie", animal-interprète des forces divines, animal à la patte en forme de trident, oiseau qui sait "ouïr", c'est-à-dire comprendre ce qui est suggéré en autre chose. La redécouverte de la Joie n'est pas autre chose que la réconciliation de la personnalité avec la Connaissance immanente.

Eh, ça va bien avec la langue basque... ! Un sens littéral, et un sens à un autre niveau.

Vidéorandia 1649 Patte d"oie
par xalbat , dimanche 04 décembre 2016, 12:42


La patte d'oie est également une rune liée à l'élévation de conscience...
[image]

Coïncidence, le plus haut sommet du Pays Basque s'appelle... la Rhune ! ;-)

À 0H23:15 du vidéorandia : La déesse mère basque Mari et la patte d’oie, le chemin de Compostelle, vierges noires enterrées, le culte d’Isis

[image]

Le Testament de la Vierge
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre
2009, 401 pages


Extrait pp.120-121 : Dans ce nouveau chapitre, nous allons étudier les différents aspects de la Vierge-mère, génitrice du Fils solaire. Il en ressortira que cette déesse-mère possède différents visages que l’on retrouve dans plusieurs de ses doubles féminins égyptiens et biblique. Nous n’aurons aucun mal à constater l’obstination avec laquelle les anciens scribes se sont efforcés d’atténuer le rôle premier d’Isis, la dénommée Meri.

À la manière de son double égyptien Meri, "la bien-aimée", Marie est la mère du Christ Jésus. Très officiellement, le nom Marie, manifestement tiré de l’égyptien Meri, proviendrait de l’hébreu Miryam (Meer-Yawm). Ce terme Miryam serait tiré de Meryi qui signifie "être rebelle", "révoltée". Personne ne comprend pourquoi un tel prénom a été employé pour qualifier la mère du Messie. Il est fort probable que nous faisons face à un terme égyptien qui a été intégré dans le langage hébreu, pour dénommer Isis telle que les Hébreux la voyaient à travers la mythologie égyptienne. Qui d’autre qu’Isis est en effet la grande rebelle et la grande révoltée ?

Le langage hébreu nous confirme un fait essentiel : le terme Meryi découlerait de Marah qui exprime le fait d’être réfractaire, désobéissant envers son père ou envers Dieu. Une fois encore, nous sommes parfaitement en phase avec l’histoire d’Isis. Si nous associons les particules égyptiennes Mer et Yi qui forment le Meryi hébraîque, nous obtenons "pyramide de l’existence".

Lorsque l’on sait que la Grande Pyramide est souvent assimilée à Isis elle-même et que cette pyramide est, comme nous le verrons, le lieu où le grand assassiné Osiris a été réveillé sous la forme d’Horus, la sémantique se révèle ici comme inéluctable.


:-) LES ORIGINES ÉGYPTIENNES du Christianisme
Par Alain Poret
Auteur


[image]

En pages 51-52 : Ainsi, l’Égypte antique serait la « matrice du christianisme », avec le périple égyptien de la Sainte Famille. Déjà, le culte d’Isis disputa au christianisme et au culte de Mithra la place de la religion. Il s’avère impossible de comprendre les Mystères égyptiens si l’on ne tient pas compte du mythe d’Isis et d’Osiris. Et Isis, la divinité d’Égypte, portant Horus sur les genoux, s’identifie à Marie en Majesté portant l’Enfant Jésus. L’éminente égyptologue Christine Desroches Noblecourt écrit : « La théogamie, l’union d’un dieu et d’une mortelle, n’est rien d’autre que l’Annonciation et Marie, la fille spirituelle de la Grande Isis, dont le culte a fonctionné jusqu’en Gaule pendant des siècles. » Isis l’Égyptienne serait ainsi la représentation orientale de l’Immaculée Conception des chrétiens d’Occident. Les terres d’Isis recouvrent à la fois la Karnac et le Carnac breton, la terre celtique. Le menhir devient obélisque, le cromlech, la pyramide et le dolmen, le temple. De même, la barque d’Isis est le blason de « Par Isis », notre capitale parisienne. Paris est, en effet, la « nef d’Isis » qui « flotte mais qui ne sombre pas » (« Se Fluctuat Nec Mergitur »). En France, nos Vierges noires apparaissent comme des Isis. C’est pourquoi la Vierge noire est la déesse du Nil (Sarah), la grande Isis qui fut aussi Notre Dame dessous terre. Les nefs ancrées des cathédrales gothiques symbolisent la croix de vie égyptienne, qui est le nœud d’Isis. Cette croix ansée, l’Ankh, est le signe astrologique de Vénus. Gardien des mystères d’Isis, le Sphinx énigmatique du plateau de Gizeh transfigure quant à lui le règne animal en règne humain.

À 0H39:21 du vidéorandia : En lisant Anton Parks... Hélène a fait des découvertes intéressantes sur la langue basque.

Définitions par Anton Parks :

Amašutum : nom des femelles Gina’abul. Elles font partie des Kadištu (planificateurs)

Ama’argi : femelles Amašutum terrestres, elles sont gouvernées par Dìm’mege, fille de Mamítu-Nammu

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE : Blason + Jeanne d'Arc

par panthère58, mercredi 16 septembre 2020, 20:11 (il y a 804 jours) @ panthère58

:-) Il est question dans un premier temps du blason de Paris, en lien avec l'Égypte.

Puis dans un deuxième temps, la légende de Jeanne d'Arc.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=96hLNCd-w68
« Histoire secrète de France » (2ème Partie) avec Michel Deseille - NURÉA TV
73 560 visionnements•Diffusé en direct le 8 févr. 2018

NURÉA TV - Au coeur de l'inexpliqué

À 1H28'09" du vidéo : Blason de Paris / Égypte

À 1H45'50" du vidéo : Anglais, Charles VII et Jeanne d'Arc

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE Agnès Sorel & Marie Madeleine

par panthère58, mercredi 23 septembre 2020, 16:24 (il y a 797 jours) @ panthère58

:-)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=MDpo2cVxhFk
« Histoire secrète de France » (3ème Partie) avec Michel Deseille - NURÉA TV
55 310 visionnements•Diffusé en direct le 8 mars 2018

NURÉA TV - Au coeur de l'inexpliqué

Agnès Sorel : Maîtresse de Charles VII & Marie-Madeleine

À 0H28’12" du vidéo : Agnès Sorel, milieu du XVe siècle

. Elle se passionne pour Marie-Madeleine, pécheresse [prostituée] comme elle
. Marie-Madeleine a un rôle plus important que les apôtres puisqu’elle peut oindre le fils de Dieu et est la première à reconnaître le Christ ressuscité
. Donc, Agnès Sorel se voit jouer un rôle spirituel auprès du Roi de France, elle aussi

À 0H35’12" du vidéo : Agnès Sorel a deux tombeaux comme les pharaons d’Égypte

. Serait en lien avec Rennes-le-Château
. Agnès Sorel, personnage historique et à saveur ésotérique

[image]

Lien : https://esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Resumes/Resume2004/creee414.php
Extrait de : RÉSUMÉ CRÉÉE 414 LE GRAND MONARQUE - LE MYTHE

Jésus sacré roi

Voici une note intéressante que m'a remise Gilles et qui cadre bien dans ce résumé.
Depuis quelque temps, je me posais la question : Tous les Rois d’Israël et de France ont été sacrés roi, après avoir été oints… Pourquoi Jésus n’a-t-il jamais été consacré avec l’huile, alors même qu'il était de la lignée du roi David ? … Aujourd'hui, j’ai eu ma réponse, par hasard, en cherchant autre chose sur Internet :

· Le premier témoin de la résurrection est Marie de Magdala et non, Pierre.

· Jésus est Juif, et pour les Juifs de l'antiquité la non-procréation est un crime.

· Jésus est appelé rabbi, il est donc rabbin. S'il enseigne dans les synagogues, comme il est dit dans les évangiles, il est obligatoirement marié. En effet, la loi ne permet pas aux hommes célibataires d'enseigner dans les lieux consacrés.

· Jésus est prétendant au trône d'Israël. S’il veut être roi, il lui faut une reine. Pour fonder une dynastie et assurer sa lignée, il lui faut au moins un fils.

Marie-Madelaine est à la fois épouse du maître et a le pouvoir de le sacrer roi!
(L’huile parfumée qu’elle laissa tomber sur la tête et les pieds de Jésus).

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=EL27URA3F5s
SUR LE CHEMIN avec Bragi Bellovaque
2 928 visionnements•Première diffusée le 22 août 2020

OrandiaTV

La vision ésotérique de Bragi Bellovaque auteur de: "La Calèche sur le Chemin" nous réconforte et apporte une vision originale sur les éléments entourant ce qui se passe sur toute la Terre en 2020.

À 0H58’19" du vidéo : Apparitions mariales & les déesses Isis et Ištar

Bragi Bellovaque : Lorsque je creuse et que je retrouve ce message marial au travers des déesses qui sont Ištar chez les Sumériens, Isis chez les Égyptiens, Artémis chez les Grecs, on parle toujours de cette déesse blanche et lumineuse, immaculée. On se rend compte qu’elle existe depuis bien plus longtemps que le christianisme.

[image]

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2006-2007

Ninanna (Innana-Ištar) / Nephtys & Isis

En page 380 : Nous savons que dans la mythologie égyptienne, Isis représente l’aurore et Nephtys le crépuscule. […] Nous avons vu dans le présent ouvrage que Nephtys correspondait à Ninanna (Innana)…

En page 384 : Uruk, sa ville attitrée, est la cité des "prostituées et des filles de joie" où la femme avait pour instruction d’initier l’homme à la sexualité sacrée…

En page 385 : Dans cet ouvrage, nous avons assimilé Nebet-Hut (Nephtys) à Ninanna (Innana-Ištar). […] Inanna-Ištar est la divinité qui hante le plus les mythes mésopotamiens…

En pages 385-386 : An (le roi des dieux) invite les dieux à donner à Ninanna le nom "d’Ištar des étoiles" comme étant "la plus brillante d’entre eux". C’est Vénus qui montre la route des étoiles. Dilbat, en tant qu’Étoile du Soir, sera l’Ištar d’Uruk. Elle sera, en tant qu’Étoile du Matin, l’Ištar d’Akkad.

En page 386 : Elle [Ninanna (Inanna)] est d’une beauté fatale et n’est dépendante de personne. La Terre entière est à ses pieds.

[image]

Chapitre 17 : Qui est la grande prostituée ?

[image]

Extrait du Tome 1 du site « antonparks.net » : "L'Ombre de la Mère du Trône" d'Hanael Parks

Chroniques de la Maîtresse du Temple
Sortie juin 2019

Depuis sa naissance, Hanael Parks porte en elle l’histoire d’une certaine Anna, petite-fille d’Enlíl, figure importante du panthéon mésopotamien. À la fois princesse de haut-rang, fille de sang royal, elle fait partie d’une ancienne dynastie d’immortels échouée sur Terre lors d’une bataille céleste… Les anciens récits de Sumer et d’Akkad la nomment Inanna-Ištar, alors que l’Égypte ancienne lui attribue le nom de Nephtys, « la Maîtresse du Temple ».

[image]
Anton Parks, 2009

En page 140 : Quant à Inanna-Nephtys, étant la jumelle d’Isis et possédant des gènes similaires, elle était en droit de disposer des terres du fils d’An (Atum) en Mésopotamie.

[…] Ce qui est remarquable, c’est justement cet aspect de temple-tour placé sur la tête de Nephtys. En effet, la maîtresse du Messie Jésus est dénommée en hébreu "Miriam de Migdal", traduit par "Marie-Madeleine". Magdala ou Migdal est une ville de Galilée située sur la rive occidentale du lac Tibériade. Le mot hébreu Migdal veut dire "tour" et "étage" ou "lit surélevé". Ce qui nous renvoie donc à Nephtys avec sa tour surmontée de la coupe sur la tête. "Miriam de Migdal" ("Marie-Madeleine") est donc très clairement "Marie de la tour". Cette analogie aurait pu se terminer ici, sauf que le terme "tour" se dit Miktal en égyptien…

En page 141, le texte la figure 29 du livre : Meri (Isis), et Meri-Miktal (Nephtys) possèdent les mêmes attributs que les Marie et Marie-Madeleine du Nouveau Testament. La première est la sainte mère qui accouche du Messie, alors que la seconde est regardée comme la maîtresse de ce dernier. Sur cette scène, Isis et Nephtys sont autour du Yuef ("corps") de Sa’am ("l’assassiné"), à savoir Osiris qui prend la forme de Horus. Notez encore l’oiseau présent au-dessus du corps, qui figure le Saint-Esprit des judéo-chrétiens. Temple de Dendérah.

En page 142 : D’autres confirmations troublantes n’échapperont pas à notre œil vigilant. Dans le mythe akkadien dit de La descente d’Ištar aux enfers – étudié dans mon ouvrage précédent – , Inanna -Ištar est obligée de se dévêtir sept fois devant les sept portes du monde souterrain de sa sœur Ereškigal (Isis).

[…] Il ne faut pas oublier que dans les textes mésopotamiens, Inanna-Ištar est associée à la grande prostituée de Babylone.

[…] Or, dans le Nouveau Testament (Luc 8:2), il est dit que sept démons étaient sortis de Marie la Magdaléenne (Marie-Madeleine) grâce à la guérison du Christ.

En page 146 : Il ne fait aucun doute que les femmes qu'étaient Nephtys, Inanna-Ištar et Marie-Madeleine ne formaient primitivement qu'un seul individu. Un personnage emblématique très important, à la fois double d’Isis, seconde mère et nourrice d’Horus, ainsi que maîtresse d’Osiris et, nous le verrons dans mes prochains ouvrages, maîtresse d’Horus (comme elle l’est dans le Nouveau Testament avec Jésus sous sa forme de Marie-Madeleine). Il devient urgent de déterminer pourquoi nous sommes en présence d’une aussi grossière mystification.

Lien « la grande prostituée » : http://www.bible-en-ligne.net/bible,66N-17,apocalypse.php

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE De Louis XIII à Bonaparte

par panthère58, lundi 02 novembre 2020, 21:17 (il y a 757 jours) @ panthère58

:-)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=0bmuFuQy8Rk
« Histoire secrète de France » (4ème Partie) avec Michel Deseille - NURÉA TV
47 993 visionnements•Diffusé en direct le 17 avr. 2018

NURÉA TV - Au coeur de l'inexpliqué

À 0H20’57" du vidéo : Louis XIII [1601-1643] consacre son royaume à Notre-Dame, à la Vierge Marie (suite au siège de La Rochelle et la naissance d’un héritier)

. Louis XIII : 13 le chiffre de Marie, la Mort dans le tarot
. La France serait l’héritière du royaume de Judas
. Le pouvoir spirituel mondial était passé d’Israël, Jérusalem, à la France (avec l’immigration de Marie-Madeleine et compagnie)
. La France, fille aînée de l’Église avec Clovis
. Sous l’égide de Saint-Michel qui protège la France, de Saint-Martin et Jésus-Christ

À 0H29’49" du vidéo : Saint-Vincent-de-Paul [1581-1660] & la Compagnie du Saint-Sacrement

. Survient après les guerres de religions (suite aux indulgences critiquées par Luther) entre Protestants et Catholiques
. Pour relancer la foi et l’unité : un seul christianisme
. Soulager les misères humaines dont les rameurs dans les galères
. La Compagnie dirigée par un cénacle invisible et fraternel, donc secret, à l’image des Templiers
. Le chef officiel était Saint-Vincent-de-Paul, assisté de Nicolas Pavillon [1597-1677] (Rennes-le-Château) et de Jean-Jacques Olier [1608-1657], fondateur de l’Église et du séminaire de Saint-Sulpice (Saint-Sulpice lié à l’histoire de Rennes-le-Château)
. Histoire étrange écrite par lettre par Saint-Vincent-de-Paul qui explique sa « disparation » sur deux années…
. Michel Deseille y voit la possibilité d’une initiation templière dans une époque où émerge les Rose-Croix
. Suite aux décès de Louis XIII, du cardinal Richelieu et de Saint-Vincent-de-Paul, la Compagnie sera dissoute en 1660 par Louis XIV

À 0H48’32" du vidéo : Louis XIV (Dieudonné) [1638-1715]

. Roi Soleil, va régner pendant 54 ans (Versailles)
. Louis XIV : carte de la Tempérance dans le tarot, quatorze stations du Christ, quatorze morceaux d’Osiris
. Son règne de 1661 à 1715 : 1+6+6+1 = 14
. Le mystère de sa naissance attendue pendant 22 ans ; la Reine est enceinte de qui ? (serait démenti par un test génétique)
. Une des plus grandes énigmes : le masque de fer pour un prisonnier exceptionnel (frère jumeau de Louis XIV ou Henri II de Lorraine / mérovingien / Rennes-le-Château ?)

À 1H11’13" du vidéo : Château de Versailles

. D’où vient l’argent ? Rennes-le-Château ? Le peintre Nicolas Poussin
. Les Jardins de Versailles sont un parcours initiatique

À 1H38’16" du vidéo : Dans le siècle des Lumières, au 18e siècle, on se passionne pour l’Égypte

À 2H12’43" du vidéo : Changements de calendrier avec les semaines de 10 jours, des mois de 30 jours et 5 jours spéciaux à la fin de l’année, inspirés du calendrier égyptien.

À 2H31’49" du vidéo : La campagne militaire de Bonaparte en Égypte en 1799 et ses résultantes dont la découverte de la pierre de Rosette, décryptée par Champollion, et qui permettra l’interprétation des hiéroglyphes. Va s’ensuivre le sacre de Napoléon et l’emblème des abeilles.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE : Mitterrand & Grand Monarque

par panthère58, jeudi 05 novembre 2020, 16:54 (il y a 754 jours) @ panthère58

:-)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Hj7aHOx45HU
« Histoire secrète de France » (5ème Partie) avec Michel Deseille - NURÉA TV
47 564 visionnements•Diffusé en direct le 10 mai 2018

NURÉA TV - Au coeur de l'inexpliqué

Emission diffusée le jeudi 10 mai 2018 à 20h30

À partir de 1H47’14" du vidéo : Le personnage François Mitterrand

À 1H50’55" du vidéo : Surnommé le Sphinx parce qu’il était une énigme et qu’il aimait beaucoup l’Égypte

À 1H56’38" du vidéo : Mitterrand a été plusieurs fois en Égypte

. Rennes-le-Château & la Pentecôte
. Ses chiens noirs dont un appelé « Nil » (Anubis)

À 2H09’35" du vidéo : Mitterrand demeurait sur le site d’un ancien sanctuaire égyptien (Seth)

. Sur le méridien 0
. Construction des monuments de Paris, Mitterrand inspiré par les pharaons d’Égypte (pyramide du Louvre)

À 02H29’17" du vidéo : Le Grand Monarque

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : VIERGE NOIRE - ESPRIT SAINT - GR. MONARQUE -

par panthère58, jeudi 05 avril 2018, 20:06 (il y a 1699 jours) @ panthère58

HORUS / JÉSUS : VIERGE NOIRE - SAINT-ESPRIT - GRAND MONARQUE - MESSIE

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait pp.380-381 : À la fin de sa magnifique étude sur Osiris, l’égyptologue Bojana Mojsov s’interroge à juste titre sur les origines du Christianisme : "[…] À son arrivée, le christianisme se heurta à la spiritualité de l’ancienne Égypte, enracinée dans la vallée du Nil depuis plus de quatre mille ans. Une spiritualité aussi exceptionnelle existait depuis trop longtemps pour qu’il fût possible de l’éradiquer dans le cœur de la population. Le partage du corps d’Osiris, substance de la vie, le jugement de l’âme dans l’autre monde et la résurrection d’Osiris-Râ au soleil levant étaient profondément ancrés dans les esprits. Il en allait de même pour la purification et le baptême dans le fleuve sacré, le port noir en signe de deuil pour le sacrifice du dieu, et l’aspersion des fidèles avec de l’eau du Nil. Isis avait été appelée ‘Mère de Dieu’ bien des siècles avant Marie, et la naissance de l’enfant-sauveur au temps du solstice d’hiver continue d’être célébrée dans tout le monde chrétien.

La question se pose alors : le christianisme aurait-il ‘emprunté’ au mythe d’Osiris les doctrines de la résurrection, de l’immortalité de l’âme et du sacrement de l’Eucharistie ? Il est plus probable que l’art populaire transposa une grande partie de son symbolisme : Isis et Horus devinrent ainsi la Vierge et l’Enfant ; Horus et Seth, Saint-George et le Dragon…"

Œuvre alchimique dans la Grande Pyramide

Dans cette partie de son essai, Parks explique d'une façon fastidieuse le procédé scientifique qui vise à envoyer un écho de la signature de la personne décédée, en l'occurrence ici Osiris, pour rapatrier son âme par la loi d'attraction, et qu'il s'incarne dans le fœtus d'Isis. Ainsi, Osiris est ressuscité en Horus dans la Grande Pyramide de Gizeh. C'est donc ainsi que le Verbe s'est fait chair !

Extrait de l’essai p.342 : Ces faits sont déterminants pour notre histoire, car le dieu Thot, grand scientifique d’Isis et Osiris, était celui qui réglait l’univers. Lui seul pouvait donc déterminer le moment adéquat pour la mise en œuvre du prodige de l’enfantement, qui devait probablement coïncider avec l’une de ces tempêtes séculaires. Nous retrouvons cet épisode dans l’Annonciation du Nouveau Testament, lorsque l’ange Gabriel prophétise à Marie la naissance du Christ Jésus. Plus simplement, Thot-Gabriel ne lui annonce pas qu’elle est enceinte, mais lui signale le moment où elle devra être enceinte, précisément lorsque la souveraine pourra pratiquer l’insémination artificielle qui lui permettra d’engendrer au cœur même de la Grande Pyramide.

Extrait p.358 : Depuis la plus haute antiquité égyptienne, la science alchimique est pratiquée par les prêtes et les pharaons, de même que par la célèbre Cléopâtre. Tous les grimoires, quelle que soit leur origine (Égypte, Asie Mineure, Chine, etc.) sont conçus de la même façon, avec le même état d’esprit, celui d’un langage codé, dénommé "langage des oiseaux", composé sous la forme d’un jeu de l’oie…

Extrait p.359 : L’Œuvre alchimique est triple, dans son essence comme dans ses opérations. Il comprend trois baptêmes correspondant à l’eau, à l’air et au feu. Trois phases essentielles dénommées l’Œuvre au noir, l’Œuvre au blanc et l’Œuvre au pourpre. […] Osiris représente la divinité qui demeure et agit au cœur de la matière que représente la terre noire d’Égypte, d’où le premier secret révélé au néophyte lors du commencement de son initiation : "Souviens-toi qu’Osiris est un dieu noir."

La sainte Isis-Hathor qui enfantera le Mesi, "fait à la ressemblance de [dieu]", dans l’humidité chaude et obscure de la chambre de dissolution, est la Vierge noire qui couvre le corps d’Osiris de sa rosée céleste.

Extrait p.361 : Le feu du souffre philosophique travaille la matière. Cette matière est lavée régulièrement à l’aide de "la rosée de la Vierge". […] La rosée est un symbole important du Saint-Esprit dans la Bible.

Extrait p.363 : Poursuivons l’enseignement alchimique, lequel représente notre fil conducteur. La suite des opérations se nomme "Œuvre au blanc". […] L’Œuvre au blanc tout entier est en effet placé sous la protection de Marie, Vierge Blanche. La matière vierge succède à Isis, la Vierge Noire.

Extrait p.366 : Le "Miroir des philosophes" est un moment important de l’Œuvre où, lorsque la pierre au blanc est réussie, l’alchimiste a devant ses yeux comme un miroir où se reflète le passé et l’avenir du Monde.

Extrait p.298 : En Égypte, "miroir" se dit Ankh et symbolise l’éternité du rayonnement cosmique. À ce titre, Ankh est une puissance capable de retenir la lumière des origines. C’est un outil qui réfléchit et évoque les choses oubliées dans les profondeurs.

Extrait p.367 : Le miroir alchimique reflète le passé et l’avenir du Monde. L’obsession des anciens Égyptiens était de reprendre l’histoire à l’envers pour rééquilibrer le mythe osirien. […] La dernière phase alchimique se nomme l’Œuvre au pourpre. Comme le révèle l’auteur Pyrame, c’est "l’apparition du Christ glorieux". […] L’Œuvre au pourpre est, en effet, le mariage d’où naîtra l’enfant-Roi, d’où surgira la Gloire.

Extrait p.370 : L’enfant royal est né de la mère divine, son double céleste et terrestre. Les lumières solaires et cosmiques de la Duat rayonnent sur la mère Meri (Isis-Marie) qui allaite son enfant Heru-Jésus. […] L’obsession des anciens Égyptiens est enfin calmée : le passé a été rectifié et ne forme plus qu’un avec le présent. Osiris est ressuscité.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143091

224. Vidéorandia #1458 : 27 septembre 2014

Lien du VidéOrandia : http://orandia.com/forum/index.php?id=111674
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=111669


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=SR1zSfWoXo4

À 0H11:22 du vidéorandia : L’histoire de Marie-Madeleine et des Cathares

Dr. Luc Bodin : Et en fait, tout ça, on avait aussi toute l’histoire de Marie-Madeleine qui était arrivée, parce que Marie-Madeleine c’était toute la légende. Marie-Madeleine qui devait prendre la succession de Jésus à la suite de son décès. [Saintes-Maries-de-la-Mer] Elle est arrivée avec sa fille Sarah. Sa fille Sarah qui était née en Égypte et qui est Sarah l’Égyptienne. Donc, c’était Sarah la noire. Et donc, ça a donné la naissance à toutes les vierges noires qu’il y avait dans toute l’Europe.

Selon Roger Sabbah, le nom Égypte vient du grec. La terre des pharaons portait plutôt le nom de SA-RÂ, qui voudrait dire fils de Dieu, fils de RÂ. Alors, Jésus/Marie-Madeleine ou Horus/Isis ? Et comme on le retrouve dans l’un des Compléments Surprenant : « IS-RÂ-EL » !

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=127731

La constellation de la vierge
par baltazar10668, Nivelles Belgique, lundi 07 septembre 2015, 07:57 (il y a 934 jours)

La Vierge est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 septembre au 30 octobre.

C’est une constellation immense (la deuxième du ciel, après l’Hydre) et extrêmement ancienne.

La Vierge était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Il existe dans ce que fut autrefois, la Gaule Belgique, dans les anciennes provinces de Champagne, Picardie, Île-de-France et Neustrie, un certain nombre de cathédrales placées sous le vocable de Notre-Dame (celles du XII au XIII eme siècles). Or ces églises tracent sur le terrain, et presque exactement, la constellation de la Vierge telle qu’elle se présente dans le ciel. Si l’on accole aux étoiles les villes où se trouvent ces cathédrales, l’Épi de la Vierge serait Reims ; Gamma, Chartre ; Tzeta, Amiens ; Epsilon, Bayeux… Dans les petites étoiles on retrouve Évreux, Étampe, Laon, toutes ces villes ont une Notre-Dame de la bonne époque. On trouve même, dans la position d’une petite étoile, près de l’Épi, Notre-Dame-de-l’Epine, qui fut construite bien plus tard.

Louis de Batère

[image]

Construit sur des anciens site païens le message des anciens immenses vaisseaux de pierre.

[image]

Amiens

[image]

Amiens

[image]

Bayeux

[image]

Bourges

[image]

Chartres

[image]

Chartres

[image]

Evreux

[image]

Orleans

[image]

Orval ruines

[image]

Reims

[image]

Une statue d’Isis se trouvait à l’église de St-Germain des Prés jusqu’en 1514 ! Et lorsque Lutetia devint Paris (Par-Isis ?)

Des Vierges non chrétiennes

Il faut se rendre à l’évidence que ces Vierges noires nous mettent en présence de cultes qui dépassent les dogmes chrétiens sur la virginité de la « Mère de Dieu ».

Les Vierges Noires sont la manifestation d’un phénomène spirituel. Toutes les religions anciennes sont basées sur le principe de la Déesse-Terre ou Déesse-Mère primordiale, et d’un principe mâle avec le Dieu-Soleil fécondant. Toutes ont abouti à des représentations noires de ces déesses : Egyptiens, Indous, Iraniens, puis Grecs et Romains, même chez les Indiens d’Amérique.

[image]

Faites le plus souvent de pierre ou d’ébène, ces Vierges sont toujours somptueusement parées. Curieusement, elles portent presque toujours une couronne. Elles sont associées à des cultes de la Lune ou des étoiles. Il s’agit donc d’une pratique qui nous ramène à l’ère préchrétienne. Ces rites perpétuent des cultes païens en l’honneur de divinités féminines.

Venues du fond des temps, les Vierges Noires sont issues de 3 sources : celtique, orientale et monastique; mais elles sont la manifestation d’un phénomène spirituel beaucoup plus vaste.

Le fond de civilisation celtique avait imprégné les populations : ils connaissaient les lois profondes de l’âme de la pierre, des arbres, des eaux, des forces telluriques.

[image]

"JE SUIS LA MÈRE ET L'ENFANT. MOI, DIEU, JE SUIS MATIÈRE."

“Le symbole de la Vierge concerne le but global du processus évolutif qui est de protéger, de nourrir et finalement de révéler la réalité spirituelle cachée. Celle-ci est voilée par chaque forme mais la forme humaine est équipée et apte à manifester cette réalité d’une manière différente de toute autre expression de la divinité et, à rendre ainsi tangible et objectif ce en vue de quoi tout le processus créateur a été conçu. ...La Vierge est la Mère cosmique parce qu’elle représente cosmiquement le pôle négatif en lien avec le pôle positif qu’est l’esprit.”


source:
http://www.lettresdebatere.fr/index.php/ecrits/correspondances-de-louis/99-etude-sur-la...

Car sans ces forces négatives où serait la valeur d’un acte d’amour, si un choix contraire n’était pas proposé, où serait la valeur d’un don, si des forces en nous ne s’y opposaient pas ? Ainsi, notre libre arbitre est de ce fait entier.

Quand l’homme connaîtra la véritable nature de cette Vierge Noire, partout où il ira il sera chez-lui, il ne craindra plus les ténèbres pour aller vers la clarté, il ne fuira plus le noir pour ne vouloir que du blanc.

La confrontation de notre côté obscure pour l'alchimie de notre renaissance de cette fin de cycle.


********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128021

:-) La revue Ça m'intéresse Histoire Hors-série No 1 y fait allusion aussi en page 91 : «Nous autres Occidentaux sommes les héritiers de la civilisation égyptienne. Dans nos églises, les scènes de la Vierge à l'Enfant ne rappellent-elles pas celles d'Isis allaitant Horus?» - Karine Madrigal

[image]

Extrait qui cite Karine Madrigal/professeur de civilisation égyptienne à l'Université inter-âges du Dauphiné (UIAD), Grenoble :

«Le dogme chrétien de la Sainte Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit) nous renvoie aussi aux triades égyptiennes. En effet, certaines villes étaient sous le parrainage d'une triade divine (un dieu, sa parèdre et leur fils). À Abydos, on vénérait celle formée par Osiris, son épouse Isis et leur enfant Horus.

Alors, l'Église chrétienne = « une autre de plus » qui veut s'approprier Horus en le copiant, pour paraphraser Kiwan et Serge Cazelais dans le vidéorandia #1251 sur Anton Parks. Je considère mon assertion beaucoup plus vraisemblable et cohérente, surtout qu'Horus précède de plusieurs millénaires le « Jésus » qu'on veut bien nous vendre dans la matrice religieuse chrétienne. C'est simplement l'histoire d'Osiris/Horus qui est reprise dans les diverses cultures et mythologies du monde sous diverses appellations, de même dans les Évangiles.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135610

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2010

Extrait de l’essai p.139 : "Osiris fit plusieurs choses utiles à la société humaine : Il abolit la coutume exécrable qu’avaient les Hommes de se manger entre eux, et établit à la place la culture des légumes et des fruits. Isis, de son côté, leur enseigna l’usage que l’on pouvait faire du froment et de l’orge qui était auparavant inconnue et méprisé […] Avant de partir, Osiris laissa à Isis l’administration générale de son état, déjà parfaitement réglé, et lui donna pour conseiller et ministre Hermès (Thot), le plus sage et le plus fidèle de ses amis […] Tout cela étant agencé et organisé, Osiris se mit en marche à la tête de son armée […] C’est ainsi qu’Osiris, en parcourant toute la Terre, répandit partout les mêmes bienfaits […] de sa sagesse et de sa bonté"

Derkaoui, Vincent, Anthologie des mystères d’Égypte, éditions Ossmi, 2004.

Extrait de l’essai pp.147-148 :

[image]

Cette frise dépeint le thème très ancien de l’annonciation et de la naissance du nouveau soleil enfanté par Isis. Cette naissance est transposée ici en Neith à travers la reine Tiyi, épouse du pharaon d’Amenhotep III. La gravure se lit de gauche à droite : la scène à l’extrême gauche montre donc la déesse Neith sous la forme de la reine Tiyi. Le dieu Djehuti (Thot), le grand scientifique d’Isis et d’Osiris, est à ses côtés et semble lui faire l’annonciation que l’on trouve dans le Nouveau Testament, lorsque l’ange Gabriel signifie à Marie la future naissance du Christ Jésus. Il est remarquable de découvrir ici Djehuti (Thot), car nous avons relevé dans Ádam Genisiš que son nom décomposé en suméro-akkadien nous donne ZE-HU-TI, "le souffle (ou l’esprit) de l’oiseau de vie". N’est-il pas l’éclatant messager du Saint-Esprit, celui qui apporte à la bien-aimée Marie la prédiction du prodige ? Nous avons ici la démonstration que cette scène est bien initialement en relation avec Isis et Horus, dans le sens où seul Thot pouvait prédire le moment précis de la naissance divine à Meri. La Grande Pyramide où s’est effectué le prodige est, à mon avis, un capteur d’énergie cosmique. La Terre étant bombardée d’énergie cosmique à des moments bien précis, Thot était le seul apte à définir le moment de la divine naissance.

Extrait de l’essai p.277 :
Généalogie égyptienne, mésopotamienne et biblique

Thot
("Zehuti")
Ange Gabriel
Enoch

Lien : https://fr.scribd.com/doc/301688305/Anton-Parks-Testament-de-La-Vierge-Egypte
Extrait : L’ENOCH ÉGYPTIEN

Voyons une autre démonstration incontournable du Testament de la Vierge. Enoch, dit « le juste », est un initiateur, ce qui explique son nom hébreu Hanokh : « initié ». Comme l’indique Parks, en Égypte, le seul personnage mystagogue capable de jouer le rôle de messager comme le fait Enoch, le seul à prétendre posséder les secrets du Ciel et de la Terre, le seul à pouvoir parler au nom des dieux, à pouvoir régler les conflits entre les dieux, à pouvoir intercéder pour les dieux et les humains et à avoir l’aptitude d’écrire la Maât (justice), n’est autre que le dieu du pilier du temple : Thot. Sa sagesse fait de lui le pilier de l’Égypte entière, d’où son nom grec Hermès « le pilier ». Dans ces conditions, Thot n’est autre que « le Seigneur du Pilier » ‘N-Ukha (Enukha) « Celui du Pilier ». Le nom Enoch se retrouve également dans le terme hébreu Hanouka dont la racine signifie « inaugurer » ou « inaugu-ration » et dont le chiffre est le 8. Grâce à sa connaissance de la coudée royale, Thot ou Enukha (« Celui du Pilier ») est à l’image de l’Hanouka hébreu (« inauguration »), précisément celui qui inaugure, surveille et célèbre avec la déesse Séchat, les rites de fondation d’un temple. Le chiffre 8, associé à la fête juive des lumières Hanouka, est aussi relié à Thot en sa qualité de « chef des Huit » et Seigneur de Khnumu, la « ville des Huit » – titre faisant allusion aux 8 entités primordiales reptiliennes et amphibiennes qui auraient organisé la matière. Thot est également le « Vizir de la Lumière (Râ) », comme Enoch est le « ministre de Yahvé ». Enoch est un prophète, alors que Thot (Enukha) porte l’épithète de « Celui qui sait, qui annonce le lendemain et qui perçoit l’avenir sans se tromper ». Thot a annoncé la naissance d’Horus à Isis, comme Enoch a prophétisé la venue du Messie dans le Livre d’Enoch, au chapitre 61 (1 à 13).

********************************************************************************
Maurice Poulin

VOR180106 (VidéOrandia du samedi 06 janvier 2018

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150285
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150285


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wvSysWsZcN8

À partir de 0H48:48 du VidéOrandia : Référence à François Ier, Reine de Sagesse, du Midi, du Saba, Reine messianique

À écouter Maurice Poulin sur la position de Vénus en Lion et de Pluton en Scorpion dans les constellations, ça me fait penser à Isis et Osiris.

Extrait du Complément Surprenant :

Si le thème prophétique du Grand Monarque est bien connu, il en va tout autrement de celui de la Grande Mère. Clairement énoncé dans l’hindouisme, ce thème est également présent dans les textes de Nostradamus… Il fallait fouiller et trouver !

En 1989, l’auteur prit connaissance d’une citation cruciale du Shambhala oasis de lumière de l’auteur Andrew Tomas, extraite du Kalki Purana, équivalent hindouiste de l’Apocalypse de Jean de Patmos… Cette citation indique clairement la manifestation messianique attendue pour notre époque par les hindouistes. Elle concernait non pas un homme seul, mais bien un homme et une femme.

Son de cloche analogue dans l’authentique christianisme où Jésus annonça, pour la fin des Temps, LA MANIFESTATION CONJOINTE D’UN NOUVEAU SALOMON ET D’UNE NOUVELLE REINE DU MIDI…La Genèse indique que Dieu est à la fois homme et femme, dans le verset 27 : « Et Dieu créa l’homme, l’Humanité, à son image ; il le/la créa à son image; homme et femme il les créa. » De grands moments de lecture en perspective pour celles et ceux qui ne peuvent plus supporter une interprétation aussi réductrice que phallocrate de leurs Écritures sacrées respectives. La Grande Mère et le Grand Monarque seront les messagers du Verseau, idée novatrice de l’auteur dans la recherche identitaire du nouveau Messie.

********************************************************************************
VOR180324 (VidéOrandia du samedi 24 mars 2018 avec Maurice Poulin comme invité)

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151582
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151595


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=s2onyk2S-vw

À partir de 0H35:36 : Saint-Esprit = Principe féminin

Maurice Poulin : Parce que, selon moi, le Vatican connaissait depuis très longtemps, dès l’époque de Nostradamus, tu te rappelles Richard à notre émission de janvier [voir ci-haut], on a montré à l’écran l’extrait de son almanach où il parlait carrément dans la prière « au nom du Père et du Fils et », il ne parlait pas du Saint-Esprit, il parlait de la « glorieuse vierge mère… ? » une francisation d’un latinisme « Intemeratus », sans souillure, pure, sans tache, dont la Vierge immaculée céleste… on parle d’une femme spirituelle qui influence le principe féminin. […] Donc, le Saint-Esprit, finalement, n’est rien d’autre que la Mère céleste dont on a enlevé le nom.

Lien : http://www.dicolatin.com/FR/LAK/0/INTEMERATA/index.htm
Extrait « Intemeratus » : non profané, non souillé, non déshonoré voir: inviolé, non gâté, (pur, sans tache)

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2007

Extrait p.357 : Le signe archaïque GUDU, figure distinctement une croix Ankh égyptienne dont sera tiré le symbole qui personnifie à la fois la féminité et la planète Vénus. […] Nous pouvons donc conclure que le monde mésopotamien tel qu’il nous est parvenu du fond des âges percevait les prêtres purificateurs comme étant plutôt de sexe masculin. Ce n’est pas tout à fait le cas dans le pays d’Osiris. Il y avait certes des prêtres masculins aux rôles éminemment importants, mais la purification de l’âme du défunt était symboliquement attribuées aux déesses Isis, Nephtys, Maât et Kéket, toutes porteuses de la croix ansée qui est la manifestation de la résurrection de l’âme dans le culte osirien.

Extrait p.359 : La célébration égyptienne de la résurrection du roi défunt à travers son fils était opérée par des déesses-prêtresses qui portaient la croix ansée. Les deux KIR-IŠ-TI "fils ardent de la vie" Osiris et Jésus connurent la résurrection à laquelle participèrent activement des saintes, respectivement Isis et Nephtys ainsi que Marie et Marie-Madeleine. Ces êtres féminins représentent l’Esprit Saint, le Saint-Esprit des judéo-chrétiens…

Extrait p.480 : Il est indiqué sur la 12e tablette de l’Épopée de Gilgameš que les flots "sur la quille du bateau d’Enki se déversaient comme une ruée d’oiseaux". Les oiseaux qui encerclent la charpente du bateau nous suggèrent les deux déesses Isis et Nephtys qui se transforment en oiseaux pour escorter la barque divine. La transformation des deux déesses en oiseaux est à mettre en relation avec le renouveau de l’âme et de la lumière, l’oiseau étant le symbole de la résurrection en Égypte. Il représente le Saint Esprit chez les chrétiens. L’idéogramme égyptien pour la mère es "Mut", le vautour blanc. On l’utilisait également pour désigner la Déesse-Mère par excellence, la maîtresse du ciel, la mère du soleil ou encore la Mère des Mères, ce qui la rapproche d’Isis et d’Hator.

Extrait p.489-90 : De plus, nous remarquons que la description mésopotamienne de la sainte trinité suit le même ordre que celle des chrétiens, à savoir le Père, le Fils et le Saint Esprit (la Mère volontairement escamotée par l’Église chrétienne). Nous sommes désormais en mesure de comparer la trinité égyptiene que nous avons relevée dans le dossier précédent (Râ-Osiris = Père / Horus = Fils / Isis = Mère) à celle de Mésopotamie (Indugud-Kingù = Père / Anunna = Fils / Liltith-Lílitu = Mère). Le lecteur pourra par conséquent constater que la trinité égyptienne est une trinité unitaire, à la fois solaire et astrale (Soleil + Vénus + Sirius), alors que celle qui se présente dans la 12e tablette de Gilgameš est une trinité nimbée d’obscurité faisant intervenir des entités plurielles. Lorsqu’on sait que l’église romaine tire ses origines de l’antique Babylone, il y a de quoi avoir froid dans le dos.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.122 Le lecteur se souviendra de ce qui a été relevé dans mes ouvrages précédents : ce Saint-Esprit symbolise le pouvoir des "planificateurs", celui qui permet de donner naissance via la technologie des Elohim (planificateurs) et donc sans rapport sexuel.

Extrait p.127 Le mythe de la Vierge Marie n'a pas été inventé par les judéo-chrétiens. De nombreux indices nous informent que son origine est assurément égyptienne.

[image]

Extrait p.141, texte sous une figure qui s’apparente à celle que j’ai trouvée ci-haut : Meri (Isis), et Meri-Miktal (Nephtys) possèdent les même attributs que les Marie et Marie-Madeleine du Nouveau Testament. La première est la sainte mère qui accouche du Messie, alors que la seconde est regardée comme la maîtresse de ce dernier. Sur cette scène, Isis et Nephtys sont autour du Yuef ("corps") de Sa’am ("l’assassiné"), à savoir Osiris qui prend la forme de Horus. Notez encore l’oiseau présent au-dessus du corps, qui figure le Saint-Esprit des judéo-chrétiens. Temple de Dendérah.

Extrait pp.155-156 : De son côté, l’onction que l’on retrouve dans les rituels judéo-chrétiens relève plutôt d’un geste liturgique qui consiste à appliquer de l’eau bénite sur la tête d’une personne ou d’un objet. Dans la Bible, un être oint est une personne qui a reçu l’onction des prêtres pour être roi, prophète ou libérateur. Jésus-Christ revendique d’ailleurs le titre d’"oint", comme en témoigne Luc 4:18 : "L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction". Il s’agit ni plus ni moins de l’onction du Saint-Esprit, dont nous savons qu’il symbolise la Mère divine. […] La mère, comme l’image du père et comme son propre fils, pouvait porter le titre de Mesi. La mère, l’enfant, et la divine statue du dieu mort, sont indissociables, car ces trois acteurs symbolisent la divine triade : la mère, le fils et le père, précisément "recyclée" en Sainte Trinité par les judéo-chrétiens.

Extrait p.280 : L’usage de la Grande Pyramide de Gizeh semble faire appel à un savoir-faire ayant trait à l’énergie de la Terre et à l’Éternel féminin, incarné par Isis en présence de ses trois sœurs. Ce sujet pourrait largement faire l’objet de futures études très poussées. J’espère que ces informations inédites créeront une impulsion dans ce sens.

Extrait p.336 : Quelques jours après, nous étions à Dendérah, le site dédié à Nut et à sa fille, Isis-Hathor. Jamais aucun autre domaine antique ne m’aura autant connecté avec cette ambiance féminine, que je décris dans les Chroniques. Dendérah est le site de l’Éternel Féminin par excellence. Un nombre incalculable de prêtresses y ont séjourné pendant des millénaires, même si de nombreux prêtres y ont officié aussi à l’époque tardive, particulièrement durant la période gréco-romaine.

En page 342-343 : Le nom hébreu Gabriel est formé des particules Geber ("homme", "héros", "celui") et El ("Dieu", mais aussi "faux dieux"). Thot, alias ZE-HU-TI ("le souffle (ou l’esprit) de l’oiseau de vie" en sumérien), était bien le messager du Saint-Esprit, celui des Élohim de la Bible. Il est bien "l’homme de Dieu" ou "celui des faux dieux", c’est-à-dire des Élohim.

--------------------------------------------------------------------------------
:-) Dans la Salle 812 du Club CRÉÉE, Maurice Poulin nous révèle que ses recherches l'ont amené à développer une vision d’Isis Hathor, incarnation pré-chrétienne de la femme de l’Apocalypse, Reine du Midi.

[image]

:-) Extrait de sa conférence sur "Le Grand Monarque à l'Ère du Verseau" de la Salle 811 du Club CRÉÉE. Encore une fois, l'Égypte, Isis est en évidence...

[image]

Sujet : Isis et le Saint-Esprit

Passage d’un texte rapporté par Nostradamus de par sa beauté

Maurice Poulin : C’est un texte qui est un hommage au principe féminin à l’état pur. Il associe à ce principe féminin des concepts qui sont directement associés à la Vierge Marie du christianisme. Et ça va même juste qu’à dire qu’il y a un principe de sagesse éternelle associé à cette déesse féminine, Isis, qui était une préfiguration de la Vierge Marie, qui était en quelque sorte un prototype de ce qui est devenu éventuellement le Saint-Esprit [affectué] de l’Église catholique romaine.

Richard Glenn : Oui, parce que t’as le père, Dieu le Père, Dieu le Fils, le Jésus, mais le Saint-Esprit a remplacé Dieu la Mère.

Maurice Poulin : Et ça, ç’a été une trahison qui est survenue probablement au Concile de Constantinople… Malgré que dans l’Évangile, le proto-évangile de Thomas, on parlait de la mère céleste, carrément, noir sur blanc. Et sachant que la mère céleste était finalement reliée à la déesse Isis, j’ai regardé la mythologie d’Isis, et je me suis aperçu que, finalement, ça rejoignait le principe du Saint-Esprit, ça rejoignait le principe de la bonne mère associée à la Vierge Marie, mais aussi et surtout, à toute une série d’énergies qui sont bleues, c’est-à-dire, tous les soleils bleus de l’univers ou qui tendent vers le bleu, ont un lien avec cette énergie subtile qui est l’énergie de l’Esprit. Et de concert avec l’énergie du Seigneur des Seigneurs, qui est la couleur jaune, ça donne quoi le bleu et le jaune, ça donne la couleur verte du Saint-Esprit. Autrement dit, on pourrait dire que l’Esprit pur, bleu, évidemment pour nous ici sur la Terre est indissociable du jaune. Donc, c’est pour ça qu’on va dire que l’Esprit est vert. Mais, en réalité, cosmiquement, il est bleu. […] …mais l’espérance associée à une sincérité totale et surtout, c’est un message de la déesse Isis de la tradition égyptienne, elle était reliée à l’unité de la famille, tant biologique qu’humaine, la non-violence et un esprit de participation à la nature.

Et voici le reste du résumé que j'ai fait de la Salle 811 avec Maurice Poulin :

5. Le Grand Monarque

Au mois de novembre Richard recevait Maurice Poulin venu nous parler de son nouveau livre sur le Grand Monarque. Il y avait des années qu’on n’avait pas vu Maurice Poulin et le HASARD a voulu qu’il vienne nous voir le mois ou Obama est élu président aux États-Unis. Obama n’est pas le Grand Monarque évidemment. Mais il préfigure ce que sera la venue du Grand Monarque. Attendu et espéré par la majorité des humains de la Terre entière et élu démocratiquement.

P(3)58 : D’Obama, on peut parler de faux messie, de fausse lumière.

3. Conférence Maurice Poulin : Le Grand Monarque à l’ère du Verseau

. Mise à jour du premier livre Le Grand Monarque Messager du Verseau
. Le Grand Monarque : un protecteur de l’Humanité, monarchie universelle
. Quand on parle du dragon, on parle d’une force militaire (l’empire britannique)
. GM : un francophone de l’Amérique du Nord ou de l’Europe
. Alice Bailey : « Le nouveau messie sera associé à la France planétaire. » (la francophonie)
. Relié à la constellation de la Lyre, étoile Vega
. L’énergie métratonique
. Aurait voulu le titre : Le Couple Messianique du Verseau, mais pas subtile pour une diffusion internationale
. Le fœtus est conçu biologiquement au début pour être une femme ; ce n’est qu’après quelques semaines que le chromosome Y amène les changements. Pourquoi des mamelons chez l’homme puisqu’il n’allaitera jamais ?
. Grand Monarque avec l’énergie féminine de paix, d’amour et de partage
. L’arrivée du Grand Monarque n’est pas datée
. Couverture du livre : couleur violette de l’androgénie

LE TESTAMENT DE LA VIERGE

À noter que ce livre est un essai. Il n’est pas un récit.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Grand Monarque : un protecteur de l’Humanité

Ça correspond à Enki, Osiris, Horus. Ça va à l’encontre des sommations de COP15 contre l’Humanité, et de toutes les remontrances faites à l’égard de celle-ci par toutes sortes d’E.T.

Extrait pp.381-387 : L’assassinat d’Osiris cachait une volonté de briser le nouveau code royal instauré par les deux jumeaux célestes Isis et Osiris. Il est bien évident qu’Osiris était trop près du peuple. Sa vision moderne des choses, qui prévoyait de partager le savoir et la technologie avec l’humanité ne pouvait intéresser ses pères de la "lignée divine". La peur de perdre le contrôle sur l’humanité, comme du fait que celle-ci possède les secrets divins, sont des thèmes très présents dans l’ensemble de l’Ancien Testament et dans les chroniques sumériennes et égyptiennes. Le réveil qu’imposait Osiris à l’humanité mettait en péril le système monarchique de la "lignée divine". […] Osiris-Enki incarnait le bienfaiteur de l’espèce humaine. […] L’assassinat d’Osiris-Enki a sonné le glas d’une époque salutaire et d’un rêve perpétuel : celui de la libération de l’humanité. […] La religion judéo-chrétienne a transformé cet assassinat en sacrifice rédempteur à travers le sacrifice du bouc émissaire et celui du Christ. Comme nous l’avons démontré, le Christ Jésus, personnage ô combien emblématique, peut-être même historique, mélange pourtant les caractères d’Osiris et d’Horus. […] Nous l’avons amplement démontré – comme personne ne l’avait fait auparavant : nous sommes les témoins d’un véritable enterrement de l’épopée osirienne, dont le seul but est de promouvoir une nouvelle version, totalement réécrite, de l’histoire de l’humanité. […] Au risque, donc, de me répéter, ce qui a présidé à la biographie d’Horus semble définitivement avoir été astucieusement dupliqué et transposé dans le temps – et c’est là une chose indéniable. […] C’est bien le contrôle de l’histoire qui est l’arme millénaire absolue, celle qui façonne les comportements et assujettit ainsi l’homme à la tyrannie des Cercles de pouvoir. En occultant l’assassinat d’Osiris et en manipulant les faits historiques qui servaient de fondation aux cultes des mystères égyptiens, les scribes et le clergé bâtirent de fait une nouvelle fiction religieuses, sur laquelle se construisit l’ensemble de notre civilisation judéo-chrétienne. Le crime était ainsi presque parfait…

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : VIERGE NOIRE - ESPRIT SAINT - GR. MONARQUE -

par valet, jeudi 05 avril 2018, 22:22 (il y a 1699 jours) @ panthère58

panthère58, c'est remarquable le travail que tu fais et très agréable à lire !

Avatar

HORUS / JÉSUS : GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR

par panthère58, dimanche 08 avril 2018, 14:32 (il y a 1696 jours) @ panthère58

GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=t_paVCmttSs
Sirius d’Alan Parson’s Project de l’album avec l’œil d’Horus, et Optimus Prime.

[image]

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait de l’essai p.154 : Isis : "[…] Certaines âmes, en effet, descendant depuis la zone royale, car c’est l’âme homogène à ce lieu d’origine qui a fonction de régner. Or, il y a bien des sortes de royautés, celles des âmes, celles des corps, celles de l’art, celles de la science…"

Horus : "Qu’est-ce là encore ?"

Isis : "Par exemple mon fils Horus, le roi des âmes qui ont existé jusqu’ici est Osiris, ton père ; le roi des corps est le chef de chaque nation ; le roi de la sagesse est le père et initiateur en toutes choses, Hermès Trismégiste (Thot) ; le roi de la médecine est Asclépios, fils d’Héphaïstos ; le roi de la vigueur et de la force est de nouveau Osiris, après lequel, mon enfant, c’est toi-même…"

Korè Kosmou ("Vierge du Monde") IV:8-9

[image]

Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2007

ENKI AU PAYS DES MORTS

Extrait p.451 : Vous allez découvrir dans cette étude la seule tablette sumérienne connue à ce jour dont le contenu expose métaphoriquement la disparition d’Enki-Éa. En effet, comment exprimer la fin d’un "dieu" aussi marquant si ce n’est en présentant sa mort de façon voilée ? La limitation du regard humain n’a pour seule excuse que son absence de compréhension des lois élémentaires de la vie : un "dieu" ou un héros civilisateur ne peut mourir, car sa disparition bouleverserait le schéma universel idyllique qu’on a programmé au cœur du patrimoine génétique humain. La limitation – réversible – de l’humain fait de lui un être assisté. Son manque d’autonomie l’a métamorphosé en un individu en perpétuelle attente d’un secours salutaire et rédempteur. La religion a été engendrée pour remplir ce vide, implanté par ceux qui génèrent aujourd’hui encore la matrice physiologique humaine tout comme la matrice environnementale de la Terre. La plupart des religions se sont fait une joie de porter aux nues ce "complexe" du sauveur afin d’éviter au terrien de se prendre en main. Ainsi, le commun des mortels se sent à la fois secouru et reconnu. Sa foi aveugle envers ses geôliers lui permet chaque jour de vivre en toute quiétude, dans les chaînes de sa limitation outrancière…

Étant donné que nous avons largement contribué à prouver dans cet ouvrage l’évidente analogie qui lie les personnages d’Enki et d’Osiris, nous serons de fait pareillement en mesure de décoder cette tablette sumérienne grâce à l’idéologie funéraire égyptienne.

[image]

À première vue, on dirait que ces deux extraits, puisés dans deux des livres d’Anton Parks, sont contradictoires. Pourtant, comme pour « La Belle Histoire » de Claude Lelouch, il semble qu’un être christique se réincarne depuis des millions d’années toujours avec les même responsabilités royales. Aujourd’hui, il est légitime de croire que le « bienfaiteur » de l’Humanité revienne encore une fois pour essayer d’harmoniser les énergies antagonistes. D’où la teneur de l'échange entre Isis et Horus.

Maintenant, il est vrai aussi que l’Humanité endosse trop souvent à mauvais escient le « complexe » du Sauveur depuis des millénaires. Comment concilier les deux ? Il est légitime d’espérer ce « Retour du Roi » attendu, mais l’Humain doit en même temps se débarrasser de ce complexe en reprenant en main le contrôle de ses pensées (Foi) créatrices. Car il crée, qu’il en soit conscient ou pas. Voir Greg Braden et Nassim Haramein. Les religions ont usurpé, détourné ce pouvoir, avec la complicité d’entités manipulatrices qui se cachent derrière elles, et qui s’en nourrissent.

[image]

J’ai choisi cette scène où Merlin, après le décès d’Arthur, envoie vers Avalon le Roi sur une “barque” qu’il enflammera par la suite avec sa magie. (Barque d’Osiris et Thot) Juste avant cette envolée funéraire, le Grand Dragon s’est adressé à Merlin : Si nul homme sur Terre, aussi puissant soit-il, ne peut connaître son destin, il en est pourtant certains qui depuis la nuit des temps, ont été annoncés. Arthur n'est pas n'importe quel roi, car il est le Roi qui fut et qui sera. Reprends courage car lorsqu'Albion aura besoin de son plus grand serviteur, Arthur renaîtra de ses cendres. Ce fut un véritable privilège de te connaître, jeune sorcier. L'Histoire à laquelle nous avons pris part, restera à jamais gravée dans la mémoire des Hommes.

L’Humanité a-t-elle un urgent besoin de son « serviteur » ? En introduction de cette deuxième partie sur le Grand Monarque et Messie à venir, je me dois de me positionner : pour moi, le Grand Monarque et le Messie ne font qu’un. Question de cohérence et de vraisemblance.

Bien que l’esprit ou l’égrégore de ce personnage puisse avoir été transporté via la royauté française jusqu’en Amérique du Nord, il n’est pas dit que cette génétique soit en lien directe avec lui. Ni via les pharaons qui sont extrêmement divergents génétiquement d’une dynastie à une autre. Quant aux Hébreux, ce n’étaient que des Égyptiens cosmopolites exilés à cause d’un schisme religieux sous Akhénaton. Quant aux Sionistes, ils n’ont fait qu’embrasser une religion et tentent « d’inventer » le futur. Oublions le Jésus biblique qui est une fiction, un « remake » d'Osiris / Horus / Isis. Quant à la lignée davidique biblique, aucune envergure sauf si on la relie à la lignée osiriennne.

Moi, je me réfère au récit d’Anton Parks que je trouve cohérent et vraisemblable à peu de choses près. Ce Roi aurait transcendé l’espace-temps de millions d’années, s’incarnant dans diverses civilisations et diverses races au sein d’une même famille originelle. De ÉA’AM à OSIRIS. L’Humanité serait le dernier-né de cette famille dysfonctionnelle galactique. Il semblerait que les Planificateurs aient de grands desseins pour l’Humanité sur Terre où, semble-t-il, tout aurait commencé voilà des millions d’années. Il ne serait donc pas surprenant que cet « Arthur » s’incarne en tant qu’Humain, cette fois, pour propulser l’Humanité vers sa destinée.

Son retour est-il imminent ? Comment se fera son entrée en scène ? Aura-t-il toute sa mémoire ? Sera-t-il bien entouré ? Reprendra-t-il possession de l’Égypte ? L’Égypte renaîtra-t-elle, tel un phénix ? Y a-t-il vraiment un lien avec le Québec/Kébek ? Toujours plus de questions que de réponses. Toujours est-il que c’est un dossier fascinant, voire intrigant.

Et si cette fois, au lieu d’un Grand Monarque, nous étions tous de Petits Monarques prêts à éclore, à se transformer (Transformers) par l’entremise de notre MOI supérieur propre à chaque âme incarnée ? En tout cas, un n’empêche pas l’autre.

Et si on y va avec de la cohérence, de la vraisemblance, il serait nettement plus avisé que le Grand Monarque / Messie revienne pour permettre aux milliards d’êtres humains de se transformer en Petits Monarques. Parce que sinon, avec la durée de vie des humains, c’est toujours à recommencer. Et se frotter à l’énergie sombre, aux forces négatives sur cette planète, ça n’a rien de très édifiant comme alternative et ça entretient une confrontation sans fin dont l’Humanité en ferait encore les frais.

Alors si on parle de spiritualité élevée, le choix s’impose de lui-même puisque la limitation génétique humaine serait « réversible ». Donc le bienfaiteur de l'Humanité aurait plus un rôle d'enseignant que de guerrier. Une stratégie qui s'apparente plus au jeu de Go qu'aux échecs. Et puis, après quelques millions d'années, un Grand Monarque s'tanne de toujours devoir recommencer.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=131304

039. Vidéorandia #1134- B : 11 septembre 2011

Lien du VidéOrandia: http://www.orandia.com/forum/index.php?id=35496
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=35534



À 22 :22 du vidéorandia : Grand Monarque

Kiwan : Il va arriver à un moment donné où on va atteindre un niveau de conscience. Où ensemble, on est réuni ici autour du feu de camp, avant même de parler du merkaba, socialement, on va avoir une pédagogie de groupe. Et quand je dis toujours [que] le Québec est voué à un destin, et même attiré par une destinée bien particulière, où il y aura un Grand Monarque qui va diriger la pensée, l’intellect du monde ici au Kebek. Et vous le verrez, pour des raisons géologiques, des raisons climatiques, des raisons épidémiques et des raisons d’une intelligence [branchée] sur quelque chose. Que les autres ça leur passe dix pieds au-dessus la tête. Ils ne comprendront pas comment ça se fait que nous autres on va [avoir] passé au travers. On a fait ce qu’on a appelé, une révolution d’une société qu’on a appelé la Révolution tranquille. Ailleurs, dans les autres pays, quand on parle d’une révolution, ça se fait dans le sang et tout y passe. Nous autres, on a réussi à le faire d’une manière tranquille. Il faut comprendre que notre saint patron, c’est le mouton. Il y a des avantages à être des moutons. Les moutons ne se mangent pas entre eux autres.

Ça s'approche de ce que je souhaite. Au lieu de s'en prendre aux geôliers de l'Humanité, on libère celle-ci en réveillant et stimulant le code génétique humain qui serait réversible.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=145375

:-) QUELLE LIGNÉE DAVIDIQUE BIBLIQUE ?!

La terre de Canaan était un territoire égyptien où aurait été exilés les "Hébreux / Israélites" fidèles au culte mis en place par Akhénaton. Alors il n'est pas surprenant d'y trouver une stèle qui réfère à un "David". Mais comme tout est codé, et que l'archéologie a démontré que ce David n'avait rien de l'envergure et de l'ampleur des textes bibliques, forcément, on doit se tourner vers l'Égypte pour essayer de trouver qui se cache derrière cet avatar utilisé par les scribes. Pour moi, il ne fait aucun doute qu'on se réfère à la lignée osirienne. Quant au Temple de Salomon, ce qui se rapproche le plus de la splendeur et de la magnificence évoquées des textes bibliques, serait un fastueux temple construit par Akhénaton. Ça fait sens. D'autant plus que l'archéologie moderne démontre qu'il n'y a aucune preuve de la réalité historique des patriarches Abraham, Isaac et Jacob. Roger Sabbah nous démontre que ce seraient tous des avatars de pharaons ou dignitaires d'importance égyptiens.

Alors, pourquoi s'obstine-t-on à parler encore de lignée davidique pour le Grand Monarque ?!

P(3)58 : J’ai utilisé le format de poche de chez Gallimard, Collection Folio Histoire

[image]
© 2001

[image]
© 2002 Éditions Bayard, traduction française

[image]
Format poche chez Gallimard, Collection Folio Histoire N°127
554 pages


Israel Finkelstein : Dirige l’Institut d’archéologie de l’université de Tel-Aviv ; il est coresponsable des fouilles de Megiddo.

Neil Asher Silberman : Est directeur historique au Centre Ename pour la présentation de l’archéologie et de l’héritage public de Belgique.

Extraits sur la lignée davidique :

1. p.201 : David et Salomon ont-ils existé ? Des historiens de la Bible comme Thomas Thompson et Niels Peter Lemche, de l’université de Copenhague, et Philip Davies, de l’université de Sheffield, que leurs détracteurs surnomment les « minimalistes bibliques », n’ont en effet pas hésité à déclarer que David et Salomon, la monarchie unifiée, en réalité l’entière description biblique de l’histoire d’Israël, n’étaient rien de plus que des montages idéologiques, habilement élaborés, effectués par les différents cercles sacerdotaux de Jérusalem, durant la période postexilique, voire hellénistique. D’un point de vue purement littéraire et archéologique, certains arguments plaident en faveur des minimalistes.

2. pp.202-203 : Pourtant, au cours de l’été 1993, sur le site biblique de Tel Dan, au nord d’Israël, on a découvert un fragment d’objet destiné à changer à jamais la nature du débat. Il s’agit de l’inscription dite de la « Maison de David ». […] Écrite en araméen, qui était la langue des royaumes de Syrie, elle fait le récit détaillé de l’invasion d’Israël par un roi araméen, dont le nom n’est pas spécifiquement mentionné sur les fragments retrouvés jusqu’ici. Mais nul ne conteste qu’il s’agi[sse] de l’assaut mené par Hazaël, roi de Damas, contre le royaume nordiste d’Israël, aux alentours de l’an 835 av. J.-C. Cette guerre eut lieu à l’époque où Israël et Juda s’étaient scindés en deux royaumes différents. Elle se termina par la défaite sanglante de l’un comme de l’autre. Cette inscription témoigne de la renommée incontestable dont jouissait encore la dynastie davidique au moins un siècle après le règne du fils de David, Salomon.

3. p.204 : De toute évidence, la maison de David était connue dans la région. Cela authentifie la description biblique d’un personnage portant le nom de David, qui aurait fondé la dynastie des souverains judéens ayant régné sur Jérusalem. La question que nous devons nous poser à présent ne concerne donc plus la simple existence de David et de Salomon. Nous devons considérer si les preuves archéologiques confirment la description enthousiasme que nous fait la Bible des splendides victoires militaires de David et des gigantesques constructions entreprises par Salomon.

Roger Sabbah (et son frère) démontre bien que les Hébreux et les Israélites ont conservé leur patrimoine culturel égyptien après leur exil. Donc, il est présomptueux de prétendre que cette stèle corrobore l'existence du David biblique comme le laisse sous-entendre les auteurs/archéologues.

4. p.208 : Si l’on se fonde sur l’étude archéologique, jusqu’à l’époque de David et de Salomon, et même au-delà, la population sédentaire de Juda était très minime ; le royaume état isolé, très marginalisé ; la contrée n’avait aucun centre urbain digne de ce nom ; elle manquait de la hiérarchie habituelle : hameaux, villages, villes. L’image que l’on se fait de Jérusalem à l’époque de David, et davantage encore sous le règne de son fils Salomon, relève, depuis des siècles, du mythe et de l’imaginaire romanesque.

5. p.219 : Comme nous l’avons vu, Juda, patrie de David et de Salomon, était passablement sous-développé à l’époque – et on n’y trouve aucune preuve de la prospérité d’un vaste empire. […] Nous savons à présent qu’une datation complètement erronée est responsable des prétendues preuves archéologiques de l’extension des conquêtes de David et de la grandeur du royaume de Salomon.

6. p.222 : Il n’y a pas lieu de douter de l’existence historique de David et de Salomon. En revanche, il y a de fort bonnes raisons de remettre en question l’étendue et la splendeur de leur royaume. En l’absence d’un vaste empire, en l’absence de grands monuments, en l’absence d’une magnifique capitale, quelle pouvait être la nature du royaume de David ?

Ici, les auteurs auraient dû faire preuve d'une plus grande prudence dans leur propos. Il aurait été plutôt plus avisé de dire qu'il était possible qu'un David et un Salomon ait existé plutôt que d'affirmer qu'il n'y avait pas lieu de douter. Parce qu'aucune preuve ne vient étayer leur existence tel que les textes bibliques le racontent.

7. p.223-224 : Le fait que le deutéronomiste utilise la monarchie unifiée comme instrument efficace de propagande politique, prouve qu’à l’époque le souvenir des règnes de David et de Salomon sur une partie non négligeable des hautes terres du centre était encore vivace et largement répandu.

Ils auraient régné sur quoi pour que leur souvenir soit vivace et répandu ? Les auteurs nous démontrent archéologiquement tout le contraire. Voilà pourquoi je dis qu'il faille envisager que David et Salomon n'étaient que des symboles d'une Égypte bien antérieure qui étaient restés dans la mémoire des exilés et qui ont servi de propagande idéologique.

9. p.226 : Nous venons de le voir, la réalité historique du royaume de David et de Salomon diffère considérablement de l’histoire qui nous est contée.

10. p.232 : Comme nous l’avons vu, aucune preuve archéologique ne plaide en faveur de l’existence historique d’une grande monarchie unifiée, centrée autour de Jérusalem, gouvernant l’ensemble de la terre d’Israël.

11. p.245 : Et il n’existe toujours pas de preuve archéologique – malgré les descriptions bibliques de son exceptionnelle grandeur – que Jérusalem, à l’époque de David, de Salomon et de Roboam, fût rien de plus qu’un modeste village de montagne. […] Pour parler simplement, Juda était encore économiquement marginal et « attardé » tandis qu’Israël prospérait.

12. p.250 : Contrairement à ce que conte la Bible à propos du vaste empire de David et de Salomon… le Sud ne possédera pas d’État digne de ce nom avant deux bons siècles.

13. p.288 : Du point de vue archéologique et historique, la nouvelle datation de ces cités dites « salomoniques » à la période des Omrides a des implications considérables. L’unique preuve archéologique qu’il y eût jamais une monarchie unifiée régnant à partir de Jérusalem s’envole en fumée ; cela sous-entend que politiquement, David et Salomon ne furent guère que des chefs de clan dont le pouvoir administratif local, s’étendait uniquement sur la région montagneuse qu’ils contrôlaient. Plus important encore, cela prouve qu’en dépit de l’insistance biblique sur le caractère unique d’Israël, le royaume qui émergera dans le Nord au début du IXe siècle av. J.-C. était d’un type tout à fait répandu dans le Proche-Orient de l’époque.

15. p.295 : L’« israélité » du royaume du Nord fut, à bien des égards, une conception de la monarchie judéenne ultérieure.

16. p.296 : Plus le passé d’Israël avait été prospère, plus la Bible couvre ses rois de mépris et d’abjection. […] Omri et ses successeurs se sont attiré la haine de la Bible précisément en raison de leur force, précisément parce qu’ils étaient parvenus à transformer le royaume du Nord en un pouvoir régional d’envergure, qui faisait de l’ombre à ce pauvre royaume de Juda au sud, marginal et rural. De songer que des souverains israélites, qui avaient osé frayer avec les nations, épouser des étrangères et se construire des sanctuaires et des palais de style cananéen, étaient parvenus à la prospérité, était à la fois insupportable et impensable. En outre, du point de vue de la monarchie tardive judéenne, l’internationalisme et l’ouverture d’esprit des Omrides étaient gravement fautifs.

17. p.353 : Comme nous l’avons mentionné, les explorations de terrain indiquent que jusqu’au VIIIe siècle av. J.-C., la population des hautes terres de Juda ne représentait que le dixième de celle des hautes terres du royaume nordiste d’Israël. […] David, Salomon et les membres suivants de la dynastie davidique régnèrent sur une région rupestre, isolée, marginalisée, qui ne présentait aucun signe apparent de richesse ni d’administration centralisée.

19. p.358 : Du personnage historique de David, nous ne pouvons rien dire de précis.

P(3)58 : Ma conclusion serait que la « Maison de David » ferait référence à l’Égypte pharaonique. Sinon, ça fait pitié comme lignée pour le Grand Monarque, si GM il y a.

********************************************************************************
Maurice Poulin

VOR180106 (VidéOrandia du samedi 06 janvier 2018

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150285
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150285



Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wvSysWsZcN8

Extrait du Complément Surprenant :

Si le thème prophétique du Grand Monarque est bien connu, il en va tout autrement de celui de la Grande Mère. Clairement énoncé dans l’hindouisme, ce thème est également présent dans les textes de Nostradamus… Il fallait fouiller et trouver !

En 1989, l’auteur prit connaissance d’une citation cruciale du Shambhala oasis de lumière de l’auteur Andrew Tomas, extraite du Kalki Purana, équivalent hindouiste de l’Apocalypse de Jean de Patmos… Cette citation indique clairement la manifestation messianique attendue pour notre époque par les hindouistes. Elle concernait non pas un homme seul, mais bien un homme et une femme.

Son de cloche analogue dans l’authentique christianisme où Jésus annonça, pour la fin des Temps, LA MANIFESTATION CONJOINTE D’UN NOUVEAU SALOMON ET D’UNE NOUVELLE REINE DU MIDI…La Genèse indique que Dieu est à la fois homme et femme, dans le verset 27 : « Et Dieu créa l’homme, l’Humanité, à son image ; il le/la créa à son image; homme et femme il les créa. » De grands moments de lecture en perspective pour celles et ceux qui ne peuvent plus supporter une interprétation aussi réductrice que phallocrate de leurs Écritures sacrées respectives. La Grande Mère et le Grand Monarque seront les messagers du Verseau, idée novatrice de l’auteur dans la recherche identitaire du nouveau Messie.

Gros bémol sur ce NOUVEAU SALOMON et cette NOUVELLE REINE DU MIDI : voir ci-haut mes extraits du livre de l’archéologie moderne « La Bible dévoilée ». Alors la question qui tue à Maurice Poulin : qui sont réellement Salomon et la Reine du Midi pour qu’on ait une juste idée du NOUVEAU SALOMON et de la NOUVELLE REINE DU MIDI ?

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=121596

2. :-) Les Énigmes de l'Histoire

[image]

Dossier
• Le Temple de Salomon, à la recherche du temple perdu
- un, deux ou trois temples ?
- le premier temple
- entre mythe biblique et réalité archéologique
- du second temple au temple universel


Voici un extrait :

Objet : le Temple de Salomon


p.57 Construit sous le règne du roi Salomon, un roi que l'Histoire ne connaît pas, à la tête d'un grand royaume prospère dont personne n'a entendu parler, c'est un magnifique sanctuaire dont on n'a jamais pu retrouver la moindre trace archéologique, conçu pour abriter une arche dite ''d'Alliance'', qui elle aussi semble bien perdue à jamais, si toutefois elle a récemment existé.

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135647

Salomon serait-il Thot ?

P(3)58 : Encore une fois, l’Égypte est dans le portrait. Il semblerait que l’histoire de Salomon soit l’histoire de Thot, dit Hermès Trismégiste, dit ange Gabriel, dit Enoch. Quand on sait que l’archange Michael serait en fait Horus l’aîné, dit le Jean Baptiste…

2. Revue : Questions d’Histoire
Graphik Éditions
Rédacteur en chef : Philippe Ilial
No 19 Mai/Juin/Juillet 2015
Sujet : LE SCEAU DE SALOMON
Par : Jean-Roch Cousinier, auteur

Extraits

1. p.78 Avant de s’attacher à décrire le sceau de Salomon, il convient de rappeler qui il fut, peut-être. Les sources religieuses ne sont pas forcément en phase avec la science et l’archéologie. Si la Bible reste très précise sur le règne de ce roi antique, les chercheurs n’ont rien trouvé qui atteste de son existence. Un peu comme le roi Arthur, Salomon est un personnage semi-légendaire s’appuyant sur une réalité culturelle en relation avec un mythe, mais qu’on ne peut prouver par des traces, ou des inscriptions. […] Si la culture israélite est attestée à l’âge de fer, l’existence d’un tel royaume ne l’est pas par les archéologues. […] Si pour les religieux Salomon est réel, pour les archéologues il n’est qu’une légende…

2. p.81 L’étoile de David ou hexagramme n’est pas spécifiquement judaïque. […] Roi d’un petit peuple, on prête à Salomon des pouvoirs surnaturels, ceux-là mêmes qui lui permirent de réaliser ses grandes œuvres, et de soutenir, dans le cadre légendaire, la comparaison avec des Pharaons ou des empereurs.

3. pp.81-82 Dans un texte apocryphe chrétien appelé Testament de Salomon, on raconte comment l’archange Michael remit à Salomon un anneau magique…

4. p.82 Le testament de Salomon fait de ce dernier l’égal d’Hermès Trismégiste, le fondateur légendaire de l’alchimie antique. On pourrait même s’interroger sur le fait que ces deux légendes, parmi les chercheurs de pierres philosophales, pourraient se confondre.

P(3)58 : Curieusement, il se fait subtiliser son anneau qui sera finalement jeté en mer et il est question d’un poisson qui finira par l’avaler un peu comme le phallus d’Osiris l’aurait été lui aussi ! Et, ô miracle, ce « poisson » se retrouvera dans l’assiette de Salomon.

Bibliographie :

1. Michel Cazenave [dir.], Encyclopédie des symboles, Le livre de poche, coll. « La pochothèque », 1989
2. Ernest-Marie Laperrousaz, Salomon, roi d’Israël, Hachette Éducation, 2000
3. Claude Lichtert, Dany Nocquet [dir.], Le Roi Salomon. Un héritage en question, Bruxelles, Lessius [coll. Le livre et le rouleau 33], 2008
4. Israel Finkelstein, Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée, Paris, Bayard, Folio histoire, 2002

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130263

Pour moi, les arguments relevés par Kiwan et ALEPH (2004) relèvent plus d’une forme de déni, de résistance à la vérité archéologique moderne, donc une résistance au changement. Et pourtant, ALEPH dans le deuxième extrait touche de près à la source (Égypte).

Je sais qu’ils font allusion aux auteurs du livre « La Bible dévoilée », les archéologues Finkelstein et Silberman. Et nous sommes au début du millénaire. Moi, j’ai découvert ce livre en 2017. Un écart de plus d’une décennie. Et je m’aperçois qu’Orandia n’a pas ajusté son discours à la vérité de l’archéologie moderne, préférant plutôt rester dans la matrice ou le « mensonge cosmique », je ne sais trop.

018. Vidéorandia #1114 : 22 avril 2011

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=23907
Lien du Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=23964

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paraclet

Extrait : Les traditions chrétienne, musulmane, baha'ie et spirite ont interprété chacune à leur manière la personnalité du paraclet annoncé dans l'Évangile de Jean. Il est considéré par les chrétiens comme l'Esprit saint, par les musulmans et les baha'is comme le prophète Mahomet, et par les spirites comme un esprit instructeur. "Celui qui console" existe aussi dans la tradition juive, et il est assimilé au Messie.

Lien video sur VIMEO : https://vimeo.com/22755503

À 25 :35 du vidéorandia : Venue de Jésus

Kiwan : Parce que Jésus a choisi l’époque à laquelle il est venu. Il est venu à une époque où il n’y avait pas d’enregistrements, il n’y avait pas de photographies, il n’y avait rien de ça. Deuxièmement, s’il avait voulu, il aurait pu venir à notre époque et là, on aurait des photos, des vidéos, des entrevues, etc. On retrouverait tout ça. Il voulait que, qu’il y est quelque chose qui demeure. Il y en a beaucoup qui vont dire que Jésus n’a jamais existé, qu’historiquement, on a aucune preuve. Ce n’est pas vrai. Il y a des preuves qu’il y a eu un gars qui s’appelait Yeshua ben Yosef, c’est-à-dire Jésus fils de Joseph. Il y a un historien de l’époque qui était Romain, on ne sait trop là, mais qui a travaillé pour les Romains, en tout cas, et qui a écrit un passage d’un Jésus, un certain Jésus qui avait impressionné les peuples, qui était guérisseur et qui parlait [sur la place publique].

Lien : http://www.elishean.fr/?p=52319

Extrait 1 : Yeshua (Jésus) et la Sainte Famille. « Dieu soit loué ! », jamais un être humain portant le nom de Jésus… n’exista aux temps de la Palestine, aux temps de Ponce Pilate, préfet romain !… pour la simple raison que le « j » n’existe pas dans la langue hébraïque. Le prénom véritable dudit « Jésus » (dans sa translittération française) est assez peu connu, c’est-à-dire Yeshua. Dans la translittération grecque Yeshua devint Iesus, Îsâ pour les musulmans, Isha pour les Indiens et Népalais, puis Jésus pour les chrétiens. Yeshua, signifie « sauveur », lequel prénom était alors fort répandu en Judée.

D’emblée, les données que nous pourrions recueillir sur la généalogie et la vie du véritable Yeschua “bar Yosseph” (יֵשְׁזּ ע Yehoshoua, en abrégé Yeshua ou Joshua, fils de Yosseph) qui, en vérité, s’appelait Juda de Gamala, s’annoncent problématiques et nos recherches ardues, sinon relativement risquées car sujettes aux controverses les plus houleuses, furieuses, voire hystériques ! D’autant - et je m’en attriste - que nombre de personnes peuvent ainsi aller jusqu’à tenter de prouver que Jésus/Yeshua n’a pas existé. Nous ne serons pas de ceux-là. Cependant…

Lorsque nous essayons de confronter les données proposées par les textes officiels du IV siècle, dits « canoniques » (Nouveau Testament) à celles redécouvertes grâce aux « Rouleaux de Nag Hammadi », aux écrits gnostiques qu’ils révélèrent, aux commentaires de certains exégètes ou chercheurs contemporains tels Robert Amblain, Christian Doumergue, Roderic Dunkerly, Laurence Gardner, Paul Le Cour, Edouard Schuré, Pierre Sylvain, Geneviève Vanquelef, en tentant de les mettre en parallèle avec les faits établis par l’historiographe le plus immédiatement contemporain de Yeshua/Jésus, connu sous le pseudonyme de Flavius Josèphe, né vers l’an 37 à Jérusalem, et dont la véritable identité fut celle d’un juif nommé Yosseph ben Matityahou HaCohen, gouverneur de la Judée et donc de Gamala (il l’aurait été de Nazareth si cette bourgade avait existé du temps de Jésus, nous y reviendrons) ; mais encore de consulter les écrits d’historiens brahmines et bouddhistes de l’Inde et du Népal recueillis par Nicolas Notovitch, ou les dires respectueux du Coran…


Extrait 2 : Rappelons-nous ce passage de la Bible canonique (Matthieu, 34-39) où Yeshua nous prévient sans ambages :

« Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur terre. Je suis venu apporter non la paix, mais le glaive. Je suis venu mettre la division entre le père et le fils, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et la belle-mère ; et l’homme aura pour ennemi ceux de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n’est pas digne de moi. Celui qui ne prend pas sa croix (l’épée) et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. Celui qui aura conservé sa vie la perdra. Celui qui aura perdu sa vie à cause de moi, la retrouvera ».

Aussi les Zélotes étaient-ils fort craints, et en premier lieu Yeshua, fils de Juda de Gamala, maintenant prétendant au trône selon sa royale lignée.


Pour la suite, cliquer sur le lien ci-haut.

P(3)58 : On dit que la lettre tue et l’esprit vivifie ! Malgré toutes les incohérences, malgré toutes les invraisemblances, malgré tous les doutes légitimes sur la véracité et l’authenticité des écrits canoniques bibliques, on essaie toujours d’interpréter cette lettre de façon à la faire correspondre à la période romaine de voilà 2 000 ans. Un peu comme les explications qu’on nous donne pour faire correspondre la version officielle aux événements du 11/9 2001. Anton Parks, tente lui aussi d’interpréter « cette lettre qui tue ». Par ses visions et surtout ses investigations linguistiques et sur les divers mythes, il cherche à la décoder pour en trouver les racines profondes. Et on va de surprises en surprises. Il réussit à donner un sens à ces écrits. D’ailleurs, lorsque dans le deuxième extrait de l’article on mentionne que Yeshua est là pour apporter le glaive, non la paix, n’en déplaise, ça correspond beaucoup plus à l’histoire d’Horus. Et lui, assurément, était un initié d’Égypte.

À 36 :08 du vidéorandia : Mythe fondateur

Kiwan : Parce qu’il y a des gens qui pensent que le christianisme c’est une mythologie. On l’a appelé le mythe fondateur, le Jésus mythe fondateur comme il y en aurait beaucoup d’autres… Oui, peu importe, il y a un fond de réalité, et non seulement il y a un fond de vérité, mais si quelqu’un s’en nourrit totalement, il va réussir.

P(3)58 : Pour ceux qui pensent que Jésus est le mythe fondateur, et qu’importe qu’il ait existé ou pas tel que les écrits bibliques canoniques nous le présentent, malheureusement, chronologiquement, c’est impossible. Il ne peut y avoir qu’un seul mythe fondateur relié à nos origines : celui d’Osiris, Isis, Horus, en Égypte et leurs adversaires An, Seth et leurs Anunnaki à Sumer. Tout le reste, c’est du copier/collé ; les mêmes personnages, les mêmes « dieux », les mêmes événements, les mêmes rituels sous d’autres appellations ou d’autres mécanismes. Maintenant, à savoir qu’un Yeshua aurait fait parler de lui à partir de cette période de l’an 0 de notre ère, il est possible, selon l’article ci-haut, évoquant la popularité de ce prénom. Les Pléiadiens de Barbara Marciniak, eux, parlent plutôt d’un collectif d’êtres qui auraient accompli des « miracles » et qui auraient été pourchassés par les Romains.

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=24550
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Resumes/Resume2004/creee413.php
Texte de ALEPH, corrections par Oxygène et Contact : LE GRAND MONARQUE - LE MYTHE

Extrait 1 : On a écouté lors de la conférence un documentaire sur vidéo, où des archéologues israéliens mentionnent qu'il n'existe aucune preuve archéologique de l'existence d'Abraham. D'ailleurs, de plus en plus d'archéologues mettent en doute son existence. Abraham pourrait très bien n'être qu'un mythe au même titre que le roi Arthur ou le père Noël. Oh! Quel scandale !

Imaginez un instant les conséquences si Abraham n'a jamais existé historiquement. Ceci signifie qu'il n'a pas eu de fils et qu'il n'y a pas d'ancêtre commun aux juifs et aux arabes !

Qui a écrit la Thora, à quelle époque et pourquoi ? Voilà des questions importantes. Et si Abraham n'avait été qu'une légende créée par Moise comme moyen de rassembler son peuple dispersé en de nombreuses tribus, pour ainsi leur donner un ancêtre commun et une sorte de légitimité historique de groupe, de race, de peuple unique ayant un destin particulier. Et si pour répondre aux caprices d'une partie des tribus qui ne voulaient pas se rallier à l'autre, il avait inventé deux fils à Abraham, un pour les juifs et un pour les arabes. Ainsi, tout en étant semblable dans leur origine, ils sont différents.

Imaginez l'absurdité des combats entre juifs et arabes si la base de leur Histoire n'est qu'un mythe. La situation serait aussi ridicule que de vouloir conquérir le pôle Nord pour prendre possession de la fabrique de cadeaux du Père Noël.

Tout le monde sait que le père Noël n'existe pas. Pourtant, tous les enfants reçoivent des cadeaux à Noël ! Une certaine magie opère derrière le mythe.
Et Jésus ? Un mythe aussi ? Alors la lignée royale et le St-Graal n'existerait pas ? Il faut faire attention, ici, de ne pas tomber dans le piège inverse et de voir des mythes partout. Il y a certainement du vrai à la source de certaines histoires. Mais, comment faire la distinction entre mythe et réalité historique ?


P(3)58 : Pour aider à faire la distinction, il y a plusieurs pistes de réponses dans les livres d’Anton Parks !

Extrait 2 : Dans le cas de Jésus, le personnage a donné naissance à l'égrégore. Dans le cas du Grand Monarque, c'est l'égrégore qui donnera naissance au personnage. Un humain va incarner le principe du Grand Monarque, il est annoncé dans tous les textes sacrés. C'est un principe cosmique. Il faut retenir ici que c'est le principe du Grand Monarque qui est important pas le Grand Monarque lui-même.

Parks explique ce principe : l’incarnation des Kirišti. Voici une courte définition à la page 509, dans la partie du lexique, du Tome II des Chroniques :

"fils ardent de la vie" ou encore "poisson des étoiles et de la vie". Les Kirišti sont des fils des Étoiles, des émissaires Kadištu qui travaillent dans l’univers pour la Source


Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=24550
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Resumes/Resume2004/creee414.php
Texte de ALEPH, corrigé par Contact : L'ÉPOPÉE DU GRAND MONARQUE

Extrait 1 : Contrairement à ce que l'on pense généralement, la fleur de lys n'a pas pris son origine en France, mais plutôt en Égypte, où elle ornait plusieurs monuments et objets d'art égyptien. Dans ce pays, cet emblème floral distinguait les dieux et les souverains, car il représentait le double pouvoir spirituel et royal. Osiris, Isis et Horus en étaient couronnés et cet emblème se retrouvait souvent sur le front des statues et des sphinx.

P(3)58 : Si Grand Monarque il y a, voilà d’où origine sa génétique, des «dieux» égyptiens (qui seraient aussi les « dieux » atlantes – voir Anton Parks).

Extrait 2 : La fleur de Lys est un ancien symbole de l'Égypte tout comme l'obélisque. Des symboles que l'on retrouve dans tout l'Occident et qui remontent à l'Atlantide. Toutes les grandes villes du monde occidental dont le Vatican ont leur obélisque. Du côté asiatique, le passé semble plutôt remonter à la terre de Mu.

À 49 :41 du vidéorandia : Résurrection / Lazare

P(3)58 : Toute chose étant égale, la première personne à avoir été associée à la résurrection dans des traditions : OSIRIS ! (Et non pas Lazare, ni Jésus.)

Anton Parks, Le Testament de la Vierge, Éd. Nouvelle Terre, 2009

p.14 :
Ma vision désormais aiguisée de l’histoire et des religions, ainsi que mes connaissances linguistiques me poussent à avancer la chose suivante, preuves originales à l’appui : Marie, Jésus, Joseph, le Christ-Messie, l’étable où serait né le Christ, Bethléem, Nazareth, les rois mages, Marie-Madeleine, Lazare… tous ces noms et ces lieux trouvent leur source profonde en Égypte ancienne.

Je tiens à souligner que ce livre n’a pas pour intention de démontrer que Jésus-Christ n’aurait pas existé. Il est probable qu’un tel personnage ait vécu il y a près de 2000 ans. En revanche, l’objet de cette étude est d’attester que l’histoire de son origine familiale est formellement présente dans la mythologie égyptienne. Ceci tendrait à confirmer que les auteurs de la Bible ne se seraient pas seulement inspirés des légendes mésopotamiennes pour créer la Genèse, mais également de l’histoire d’Osiris, d’Isis et de Horus pour rédiger ou agrémenter le récit de Jésus le Christ qui trouve sa place dans le Nouveau Testament.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=141905

198. Vidéorandia #1432 : 03 mai 2014

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=103538
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=103525


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=zWjkfVB9vRQ

À 0H46:44 du vidéorandia : Médiumnité et Grand Monarque

Kiwan : C’est dommage, ça donne l’impression que Pauline Marois voulait juste la médaille d’être la première femme première ministre du Québec. […] On a reçu dans les émissions plusieurs fois des médiums, ils disaient : l’arrivée du Grand Monarque va se faire par l’entremise d’une femme qui sera première ministre. On a vu Pauline Marois, c’est elle qui est allé chercher Léo Bureau-Blouin. […] Ça ne veut pas dire que c’est Léo Bureau-Blouin qui va être le Grand Monarque.

P(3)58 : Si effectivement GM il y a, ils auraient peut-être dû ajouter « dans un Gouvernement majoritaire ». Elle est effectivement première, première ministre, mais par défaut, par la porte d’en arrière. Une vraie Première Ministre serait élue avec une majorité de députés.

À 1H02:14 du vidéorandia : L’enseignement chrétien

Kiwan : Pour moi, l’enseignement chrétien, l’enseignement chrétien, pas l’Église de Rome avec les curés, les prêtres et tout ça, l’enseignement du message de Jésus, tout est là ! […] Moi, le culte chrétien, je le trouve très très très bien. Très bien, très bien. Malheureusement, il y a toutes sortes de dérapages, mais l’ensemble est excellent, même très excellent !

P(3)58 : Pour moi, l’enseignement chrétien, dans le sens christique, pas celui récupéré, usurpé et adapté par l’Église de Rome avec les curés, les prêtres et tout ça, l’enseignement égyptien prédynastique d’Asar (Osiris / Enki / Horus/Isis/Thot), tout est là ! Moi, le culte christique, je le trouve très très très bien. Très bien, très bien. L’ensemble est excellent, même très excellent ! Malheureusement, il y a eu toutes sortes de faussaires qui ont fait déraper la Vérité, l'ont usurpée, se la sont appropriée.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (2)

par panthère58, jeudi 12 avril 2018, 14:07 (il y a 1692 jours) @ panthère58

:-) GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (2)

DOSSIER VidéOrandias : VERS 2023
Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142222
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142223


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=yKC4HjpNpy8

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142485

À 0H09:36 du vidéorandia : Lien entre la langue basque et le décodage sumérien d'Anton Parks

À 0H20:08 : Les Cagots / La patte d’Oie / Déesse Mère des Basques qui se prénomme MARI

À 0H25:21 du vidéorandia : Vierges noires

Jean-Jacques : Parce que sur ce chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, donc qui a un rapport forcément avec les étoiles, c’est à partir de là qu’on a découvert les Vierges noires. Si on remonte vers la France, le massif central et autres, on a trouvé beaucoup de Vierges noires. Mais les Vierges noires sont toujours enterrées quand on les découvre. Elles sont intra-terrestres. Et la légende concernant Mari au pays Basque dit que Mari vit dans la terre. Elle remonte de temps en temps à la surface, mais elle est intra-terrestre. Et toutes les Vierges noires ont été découvertes sous terre.

Kiwan : Et les Vierges noires, on les appelle comme ça parce qu’elles ont la peau noire.

Jean-Jacques : Non. Elles ont été faites et peintes en noir, mais elles ne sont pas forcément noires quand on les trouve. En revanche, comme elles sont enterrées, on les appelle Vierges noires. Mais par contre, elles sont toutes en rapport avec le culte d’Isis.

Par la suite, Jean-Jacques nous parle de la fuite du Graal, du Grand Monarque, des Amašutum...

À partir de 0hH47:13 : Les Basques et l’armée de Charlemagne, les Basques et la chute de Montségur (Cathares, Templiers, la fuite du « Graal » en lien avec les Amašutum).

Puis Kiwan enchaîne avec le descendant du Saint-Graal au Québec, à Précieux-Sang, par l’entremise de Samuel de Champlain et de Saint-Vincent-de-Paul.

Voir ce Complément Surprenant pour plus d’infos sur les Basques, les Vierges Noires, la patte d’Oie, les Cagots… Et sur Montségur Graal, la paroisse Précieux-Sang, Saint-Vincent-de-Paul et la lignée « davidique »… dont je mets les extraits sans les photos.

Le culte solaire fait référence à l’Égypte, de même que les Vierges noires. Même la langue basque trouve écho dans le décodage du sumérien par Anton Parks. Et on parle de lignée « davidique » !?

Le Saint-Graal est-il vraiment un descendant ?

Extrait du Complément Surprenant :

1. MONTSÉGUR

Montségur a longtemps été considéré comme étant le château du Graal où certaines clefs de la connaissance graalique étaient, dit-on, conservées par les cathares. Refuge de la hiérarchie cathare et des chevaliers languedociens mis en fuite par la Croisade et le pouvoir royal en 1243, ce château aurait abrité le fabuleux trésor des cathares dont on raconte qu'il aurait disparu la veille de la reddition afin de ne pas tomber dans les mains ennemies. Montségur n’était pas seulement une forteresse mais également un immense coffre-fort. Le trésor n’aurait pas été constitué d’or mais d’un objet bien plus précieux : la coupe du sang du Christ, le très précieux Graal. Lors du solstice d'été, le château est traversé de part en part par les rayons du soleil sans compter que le donjon au nord-ouest voit ses quatre archères alignées parfaitement avec le soleil. Un tel phénomène a donc laissé penser à l'existence d'un culte solaire à Montségur, conforté par le fait que le catharisme fut considéré par certains comme une religion solaire.

2. PAROISSE PRÉCIEUX-SANG

C'est ça l'histoire du Grand Monarque qui a été cachée... quelque part près de Trois-Rivières dans une ville que l'on appelle... Précieux-Sang ! Ce sont les mêmes initiales que le Prieuré de Sion, P.S. !! L'histoire est là au bout de nos doigts. On a caché l'enfant aux yeux de la France.

3. ST-VINCENT DE PAUL / LIGNÉE DAVIDIQUE

St-Vincent de Paul, membre de la SOCIÉTÉ DU ST-SACREMENT, est "disparu" d'Europe pendant deux ans, sans explication de la part de tous les historiens. Son "absence de l'Histoire" coïncide entre deux voyages de Samuel de Champlain de la France vers la Nouvelle-France puis son retour deux ans plus tard en France. La société du ST-SACREMENT fut dissoute en France très tôt alors qu'elle subsiste toujours au Québec dont la devise est :
"LA SOCIÉTÉ DU SAINT SACREMENT POSSÈDE LE PLUS PETIT TRÉSOR QUI EST AUSSI LE PLUS GRAND SECRET QUE LE MONDE N'AIT JAMAIS PORTÉ"
Rien de moins qu'un enfant de la lignée davidique de par la descendance de Jésus ! St- Vincent de Paul est reconnu pour s'être occupé particulièrement des orphelins.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143091

224. Vidéorandia #1458 : 27 septembre 2014

Lien du VidéOrandia : http://orandia.com/forum/index.php?id=111674
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=111669


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=SR1zSfWoXo4

À 0H12:13 du vidéorandia : Le Grand Monarque

Kiwan (pour Richard Glenn) : Et, nous allons encore plus loin, ici, au Québec, avec l’histoire des enfants légitimes de Jésus / Marie-Madeleine, qui étaient un couple de jumeaux, qu’on retrouve dans toutes les autres traditions mythiques où il y a toujours le « double »…

P(3)58 : La tradition mythique primordiale du couple Jésus / Madeleine : Isis et Osiris. Voilà pourquoi, l’intérêt de la France, de François 1er, du Roi Soleil, pour l’Égypte antique, voire prédynastique ! Alors, le Grand Monarque serait issu de la lignée génétique d’Horus, fils d’Isis et d’Osiris (Enki, le serpent biblique).

Mais est-ce vraiment important la génétique, lignée davidique ou osirienne ? Ne serait-ce pas plutôt l'esprit qui s'incarne qui fait foi de tout ? Dans les Chroniques du Girku d'Anton Parks, comme dans le film "La Belle Histoire", le Grand Monarque (et sa flamme jumelle) s'incarne dans diverses races et situations mais finissent toujours par porter la responsabilité de notre système solaire. Alors, le Grand Monarque pourrait être n'importe qui en autant que ce soit son esprit qui y soit incarné.

********************************************************************************

Lien du Complément Surprenant (VOR160625) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137314

COMPLÉMENT SURPRENANT #26 -VERSION 4-
par gilles surprenant, samedi 25 juin 2016, 12:23 (il y a 655 jours) @ Spyrale

Comme son billet est « bloqué », je ne peux recopier l’extrait avec son « script ». J’y vais donc à la pièce.

Extraits :

L'ORPHELIN DE SAINT-VINCENT DE PAUL-
[image]
[image]
ST-VINCENT DE PAUL, membre de la compagnie du St-Sacrement et protecteur des orphelins disparu mystérieusement de l'Europe pendant deux ans. Aurait-il escorté un enfant très précieux jusqu'en Nouvelle-France ? Quoi qu'il en soit, après son retour en Europe le volet français de la compagnie du St-Sacrement fût dissous mais pas sa division de Nouvelle-France... qui existe toujours de nos jour !La devise de la COMPAGNIE DU TRÈS SANT-SACREMENT est:
"NOUS CONSERVONS PRÉCIEUSEMENT LE PLUS PETIT TRÉSOR
QUI EST AUSSI LE PLUS GRAND SECRET QUE LE MONDE N'AIT JAMAIS PORTÉ." Rien de moins qu'un enfant de la lignée davidique de par la descendance de Jésus !St- Vincent de Paul est reconnu pour s'être occupé particulièrement des orphelins.

[image]
Vers la fin de l'Evangile de Philippe se trouve l'étrange déclaration suivante :
" Il y a le fils de l'homme et il y a le fils du Fils de l'homme. Le Seigneur est le fils de l'homme, et le fils du Fils de l'homme a été engendré par le Fils de l'homme. "

PROGRESSION DU LYS DE DAVID AU GRAND MONARQUE

Symbole de royauté, la fleur de lys est généralement associée à la royauté française. Pourtant, lorsqu'on y regarde de plus près on la retrouve aussi ailleurs. Mais, ce qui est curieux c'est que lorsqu'on regarde son utilisation sur les divers blasons, drapeaux et étendards des diverses royautés, on remarque une certaine progression. À partir d’une fleur avec le roi David jusqu'à quatre fleurs pour le Québec, va-t-on se retrouver avec cinq fleurs de lys avec le Grand Monarque ?
[image]

[image]
Étrangement, Nostradamus dit du Grand Monarque
qu'il sera un Prince de sang très mêlé.Chercher à identifier la filiation du Grand Monarque est un défi pratiquement impossible car, il ne s'agit pas d'une lignée pure remontant à la nuit des temps mais plutôt d'une lignée mélangée qui s'est enrichie, au cours des siècles, de nombreuses alliances. Le Grand Monarque issu de cette lignée pourra se revendiquer de toutes les royautés car dans son sang coule le monde.

LE SANG ROYAL SERA SI TRES MÊLÉ
[image]
Selon Nostradamus, le grand monarque serait un descendant de Louis XVI. Il vivrait en exil et dans l’ombre plusieurs années avant d’être reconnu. Son sang serait si mêlé qu’il semble que ce soit les gaulois d’Hespérie (les français vivant à l’ouest, les québécois!) qui le reconnaîtront les premiers. Un quatrain de Nostradamus nous dit ceci :
Le sang royal sera si tres meslé
Contraints seront les gaulois d’Hesperie
On attendra que terme soit coulé
Et que mémoire de la voix soit petite
(Centurie V, quatrain 40)
St-Jean-Baptiste, patron des québécois, représente aussi un symbole digne de mention. St-Jean-Baptiste n’est-il pas celui qui a annoncé une nouvelle ère, l’ère du poisson, en reconnaissant la mission de Jésus? Le peuple québécois n’a-t-il pas le rôle d’annoncer une nouvelle ère, de reconnaître ce prince à venir?

Il faut se rappeler que ils se sont fait couper la Tête autant St-Jean Baptiste autant le Roi Louis XVI(un 21 Janvier 1793 même date que le Drapeau du Québec 21 Janvier 1948) et il est prophétiser que le Grand Monarque finira la Tête Coupé également.

********************************************************************************
Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=40852

COMPLÉMENT SURPRENANT-no 50 -mise a jour-12 déc-
par gilles surprenant, dimanche 11 décembre 2011, 19:34 (il y a 2313 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, jeudi 15 décembre 2011, 15:01

Extrait :

LE TRIANGLE SACRE DU QUEBEC
LE TRIANGLE SACRÉ-ISRAEL-FRANCE-KEBEK
[image]

Ce triangle est une zone protégée et sacrée. Les points limitants cette zone se situe au Mont Saint-Hilaire (sud), à Chicoutimi (est) et à Kiamica (nord). Chacune de ces régions représente des points d’énergies telluriques puissants, tel un vortex. En d’autres mots, cette région est une porte grandiose qui joint d’autres dimensions et d’autres mondes parallèles.

[image]
LE TRIANGLE SACRÉ DU KÉBEK D'APRES PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR
La délimitation bien précise du premier triangle, est dans la région du sud, le Mont Saint-Hilaire, plus vers l’est ce que vous appelez la région de rivière éternité dans le Saguenay, et plus vers le nord region du bassin ou réservoir de Kiamika. Ressentant l’importance des pointes névralgiques de ce TRIANGLE SACRÉ ET DORÉ DU KÉBEK, j’en ai favorisé trois toiles que j’ai pu peindre comme pour consacrer chaque endroit et m’emplir de leurs effluves. Du Mont St-Hilaire, endroit où il y a le plus d’observations d’ovnis au KÉBEK, et ressemblant beaucoup au Pech de Bugarach près de Rennes-le-Château, j’ai peint la toile TERRE D’OM. De Rivière Éternité et de son Cap Rocheux et du fjord majestueux qu’est le Saguenay, j’ai peint NOTRE-DAME DES SANGUINIERS, (un prétexte au Sang Royal) et la troisième pointe au bassin de Kiamika, j’ai peint mon chef d’oeuvre… KI AMI KA, JE SUIS ( mon tremplin et mon point d’ancrage face au GRAND MONARQUE !)
[image]
Il y a plusieurs prophéties et histoires liées à ce triangle sacré. Apparemment que cet endroit a été le refuge de certains Atlantes à la suite de l’effondrement d’Atlantis, 12.000 ans passés, et que ces derniers auraient inséré des quartz et des cristaux à ces endroits de haute puissance spirituelle.
[image]
Il y aurait également des trésors qui ont été enfouis dans cette zone sacrée. Les quartz gigantesques des Atlantes seraient l’un de ces trésors. À cette époque, les Atlantes connaissaient les pouvoirs des pierres précieuses et les utilisaient pour la communication, l’énergie ou leur transport (vaisseau). Les Atlantes avaient des technologies très avancées, beaucoup plus que la technologie actuelle. Un autre trésor de cette zone est l’eau, c’est-à-dire l’eau qui est entrée en contact avec les quartz ou les cristaux. Cette eau miraculeuse permet de grandes transformations du corps humain et des cellules.
De plus, les Atlantes auraient enfoui des informations importantes concernant leur médecine et leur technologie dans des fissures terrestres ou surnaturelles à cet endroit. Ce triangle sacré serait est également entouré d’une aura dorée qui permet de transformer les gens à un niveau spirituel plus élevé. Par cette eau et cette couche dorée.
[image]
Un livre qui a été écrit sur le sujet, intitulé Aldaïra, par Bernard Gervès.


[image]

********************************************************************************

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=125140

LYStoire du KÉBEK
par gilles surprenant, mardi 23 juin 2015, 15:59 (il y a 1024 jours)

Extrait :

LE TRIANGLE SACRÉ DU KÉBEK
SOURCE
[image]
Au centre du quartz, le Parc National de la Mauricie

« La puissance du double triangle doré, sacré et béni de votre terre du KÉBEK, favorise un pentacle, une étoile de DAVID... Par la suite, vous retrouvez le centre de ce pentacle qui est bien entendu le parc national de la Mauricie, le coeur de la Mauricie, pour ne pas dire l'AMOUR ICI ! Et n'oubliez pas que cette zone est également nommée, coeur du KÉBEK ! »Mont Saint-Hilaire et Parc de la Mauricie (Shawinigan = Ville de l'Électricité.Lien ? entre le Centre de la Mauricie et le Mont Saint-Hilaire ?

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143844

:-) Pour être plus juste, la sonorité de la MAURICIE se rapproche plus de LA MORT ICI ! Mais, au-delà de la connotation négative que semble apporter cette association, si on veut un Grand Monarque, la chenille ne doit-elle pas "mourir" avant de se transformer ?

Si Iaraël est la grand-mère (loup sioniste), l'Égypte/Atlantide en est la matriarche. Surtout que l'Israël d'aujourd'hui n'a pas grand chose à voir avec les Israélites d'avant notre ère.

Je préfère parler du DÉBUT DE LYSTOIRE ! que de la fin comme tu l'écris dans ton billet. Ou encore LES ORIGINES DE LYStoire
;-)

1. En Italien : Amour = Amore = peut-être l'Amore/ici. C'est intuitif car je ne suis pas linguiste.

En Espagnol, Latin, Galicien et autres : Amor = L'Amor/ ici. Ici, en Mauricie, à Précieux-Sang comme évoqué antérieurement par Kiwan pour Richard Glenn.

2. Israël : La grand-mère serait-elle devenue une belle-mère acariâtre ou une marâtre ? N'est-pas Shlomo Sand qui disait qu'au niveau de la génétique des tribus d'Israël, qu'il y avait peut-être plus de Juifs palestiniens qui s'ignorent que de Juifs israéliens qui se pensent arrivés ?

J'avance dans mon dossier vidéorandia et rien n'arrive jamais pour rien ! Alors ça soutient la sonorité "La Mort Ici"... selon le propos de Rafael Payeur. ;-)

Lien complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124440

COMPLÉMENT SURPRENANT #22 -COMPLET-
par gilles surprenant, samedi 30 mai 2015, 23:49 (il y a 1048 jours) @ Spyrale


Extrait :

Le Grand Monarque passe par la « mort », via l'Ascension avec des extraterrestres, pour accéder à une grande connaissance, changement de corps après lequel il se prépare pour son futur règne...Raphaël Payeur: Le Grand Monarque est de deux filiations. Une filiation monarchique et une filiation religieuse. C'est pourquoi le Grand Monarque sera à la foi roi et prêtre. La filiation est un germe qui permet d'être roi mais qui ne fait pas nécessairement d'un individu un roi. C'est lors du sacre que les pouvoirs de ce germe sont conférés au futur roi. La filiation des rois de France est dite de droit divin et remonte aux extraterrestres. Une filiation monarchique est universelle et n'appartient pas à un pays. La France n'a été que la gardienne de cette filiation à travers les siècles de même que l'église romaine fut la gardienne de la filiation religieuse.-Rafael Payeur-

Et évidemment, comme c'est mentionné dans ton présent billet, s'il est destiné à se faire couper la tête, ça va bien avec "La Mort Ici"... !

Il faut se rappeler que ils se sont fait couper la Tête autant St-Jean Baptiste autant le Roi Louis XVI(un 21 Janvier 1793 même date que le Drapeau du Québec 21 Janvier 1948) et il est prophétiser que le Grand Monarque finira la Tête Coupé également.

Il va sans dire que je saisis bien ton jeu de mots « L’Amour Ici », et je ne le remets pas en question. C'est que même en étant fidèle à la sonorité première de la Mauricie « La Mort Ici », on arrive sensiblement au même résultat mais avec en plus d'autres significations.

Maintenant, pourquoi devrait-il se faire trancher la tête ? Dans l'essai d'Anton Parks, "Le testament de la Vierge", Horus l'Aîné, dénommé aujourd'hui comme étant Jean le Baptiste, cède sa place à Horus / L'Éoile du Matin. Donc, c'est Horus, fils d'Isis qui prend la tête une fois arrivé à maturité. Oui, Horus l'Aîné aurait perdu la tête, mais au sens figuré.

Alors, il se pourrait que le Grand Monarque perde la tête au sens figuré aussi... Comme je l’ai déjà mentionné, pour moi, il ne fait aucun doute que le Grand Monarque et le Messie ne font qu’Un. Le Grand Monarque qui donne la main au Messie, et se fait couper la tête, je trouve ça trop scénarisé et trop roman « Harlequin » pour ados. Et ça fait « Blue Beam ». Évidemment si Grand Monarque il y a.

Mais comme le dit le Dragon à Merlin, Arthur n'est pas juste un Roi, mais "le" Roi et celui à venir (the one and the future King). Et quand le monde en aura besoin, il reviendra. Alors le Grand Monarque serait peut-être le retour d'Enki dit Asar, Osiris, ressuscité en Horus l'Étoile du Matin. D'autant plus, que dans les Chroniques du Girku, les mêmes personnages reviennent d'incarnation en incarnation dans des rôles similaires. Un peu comme le film "La Belle Histoire" de Claude Lelouch.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=08OtHDrTFFU

Devise de la ville de Shawinigan/Shewenegen
http://www.shawinigan.ca/Ville/armoiries_131.html

Extraits : 1828-1879
1. ARRIVÉE DES PREMIERS COLONS

Pendant le 18e siècle, le territoire de Shawinigan est peu visité et peu exploité.

Mais en juillet 1828, l’arpenteur Joseph Bouchette entreprend une vaste expédition pour le compte du gouvernement du Bas-Canada. Il part des Trois-Rivières pour remonter le cours du Saint-Maurice. Il est mandaté pour faire des relevés du vaste territoire des bassins de l’Outaouais, de la Saint-Maurice et du Saguenay.

À la suite de ses travaux, des subdivisions du territoire sont réalisées. En 1846, le Canton de Shawenegane est ouvert à la colonisation.

2. Selon M. LaRochelle, il faut attribuer la paternité de la devise latine Age quod agis, qui signifie en français « Fais bien ce que tu fais », à M. Beaudry Leman, maire de Shawinigan de 1901 à 1907. Le croquis a été réalisé par un ami de M. Leman, M. Marcel Beullac, qui s’occupait d’art héraldique. De leurs conversations est née une effigie. Un jeune Amérindien tient dans sa main droite le symbole de l’énergie électrique et, dans sa main gauche, une corne d’abondance. Cette corne, encore vide de ses trésors, inspire la confiance dans l’avenir de Shawinigan et la prospérité qu’elle retirera de l’électricité, cette force mystérieuse de la nature.

La cascade, à l’arrière-plan, évoque la magnificence des chutes dont les eaux mugissantes et tumultueuses sont génératrices de la houille blanche, cette source d’énergie et de lumière.


AGE QUOD AGIS : FAIS BIEN CE QUE TU FAIS
Ce qui est très "virginal" astrologiquement.


[image]

[image]

Origine du nom Shawinigan :
http://www.ouellette001.com/Quebec_en_photos/04_Mauricie/Shawinigan/Cite_energie.htm

Extraits : Origine et signification
Shawinigan, Chaouinigane, Oshaouinigane, Assaouinigane, Achawénégan, Chawinigame, Shawenigane, Chaouénigane

La municipalité du village de Shawinigan Falls voit le jour en 1901 et accède au statut de ville en 1902. Elle comptait plus de 4 000 habitants en 1911. Elle recevra le statut de cité en 1958, à l'occasion de l'abrégement de la dénomination en Shawinigan.

Cette appellation, orthographiée de multiples façons (Chaouinigane, Oshaouinigane, Assaouinigane, Achawénégan, Chawinigame, Shawenigane, Chaouénigane, graphie fréquemment utilisée dans les textes rédigés au XIXe siècle par des francophones comme Arthur Buies et Stanislas Drapeau, Shawinigan(e)...), a été interprétée généralement comme portage du sud; portage aux hêtres; portage anguleux; crête, sommet de la côte.

On peut également relever la signification de perçoir, aiguille, laquelle pourrait résulter d'une mauvaise interprétation du mot aiguille qu'il faut voir ici dans son sens géographique de sommet effilé, de pointe rocheuse et non dans son sens en langue générale de fine tige d'acier pointue.

La forme Shawinigan apparaît vers 1800 et s'impose grâce à la raison sociale de la compagnie d'électricité Shawinigan Water and Power, qui se porte acquéreur des chutes et des espaces adjacents en 1898. On la retrouve notamment attestée sous une graphie curieuse en 1824 dans les Journaux de la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada 1823-1824, vol. 33, app. R, alors que le coureur de bois François Verreault (1760-1825) rapporte qu'à « ... une lieue et demie du côté du Sud, il y en a un autre [portage] de quinze arpents de long, nommé Shabonigan (Aiguille)... ». Cette forme pourrait résulter sans doute d'une transcription au son d'un greffier de la Chambre. En outre, Jean-Baptiste Perrault signale, vers 1830, la forme Chawinigan sur l'une des cartes de son voyage. Le sens le plus plausible de cet amérindianyme demeure crête, allusion à la crête de rochers que les Amérindiens devaient franchir quand ils effectuaient le portage des chutes.

En abénaquis, les lieux sont dénommés Azawanigan, le portage en pente. Étant l'une des premières villes du Québec à jouir de l'éclairage public à l'électricité, grâce aux chutes, Shawinigan a reçu les titres de Ville lumière et Cité de l'électricité.


Ce matin, ça me tentait de faire une petite recherche suite au vidédorandia d'hier. Il y a des choses que j'apprends en même temps que vous autres dont l'année 1958 qui est aussi mon année de naissance.

Parc national de la Mauricie : http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/qc/mauricie/activ/activ5.aspx

Extrait : Le pique-nique Shewenegan et ses cascades

Mon hymne :


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=zYYswcRxtr8

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124440
COMPLÉMENT SURPRENANT #22 -COMPLET-
par gilles surprenant, samedi 30 mai 2015, 23:49 (il y a 1046 jours) @ Spyrale

Extrait :

LE GRAND MONARQUE et les EXTRATERRESTRES

[image][image]

La Légende du Grand Monarque. Selon la Prophétie et l'Histoire.
L'épopée du Grand Monarque. L'aspect religieux et politique.
Le mythe du Grand Monarque. L'aspect pouvoirs occultes.

[image]
1- LA LÉGENDE DU GRAND MONARQUE

[image]
2- L'ÉPOPÉE DU GRAND MONARQUE

[image]
3- LE MYTHE DU GRAND MONARQUE

LA BASILIQUE ST-DENIS

[image]

Située en France, à environ 6 km de Paris, la Basilique St-Denis est considérée comme la nécropole des rois de France. La basilique contient les tombes de 42 rois de France ainsi que quelques autres membres de la famille royale pour un total de 70 gisants royaux dont un tombeau est encore vide. À qui est destiné ce tombeau ? Si on en croit l'écriteau sur la dalle de pierre qui s’y trouve, ce tombeau est dédié au futur grand roi. Curieusement, dans tous les reportages traitant de St-Denis, il n'est jamais fait mention de ce tombeau vide. Est-ce qu'il est réservé pour le Grand Monarque? Lorsqu'on regarde de plus près l'histoire qui entoure cette basilique, on y trouve des trésors d'une richesse insoupçonnée. En voici quelques exemples :
[image][image]
La Basilique St-Denis est la première cathédrale de style gothique en France. En opposition au style roman plus sombre et d'allure plus écrasée, l'architecture gothique est plus élancée, légère et laisse pénétrer la lumière à travers ses splendides vitraux.La rosace de St-Denis est composée des douze signes du zodiaque. Étrange de retrouver de l'astrologie dans une église ! Sur les portes on retrouve aussi les symboles des signes astrologiques.Les tombeaux des rois à l'intérieur de la basilique ont une allure qui rappelle étrangement les sarcophages égyptiens.Saint-Denis est le saint patron de la France. Alors que Jeanne d'Arc en est la sainte patronne. Lors des guerres contre les Anglais, le cri de ralliement des Français était : Mont-joye Saint-Denis. On peut retrouver cette phrase sur un des murs en face du Château Frontenac à Québec en souvenir des patriotes.

********************************************************************************

D'UN AUTRE COMPLÉMENT SURPRENANT

MONARCHIE FRANÇAISE (ajout) : Pourquoi la lignée davidique et le christianisme comme intermédiaires ?

Complément Surprenant VOR160702 :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137695

Extrait :

LA BASILIQUE SAINT-DENIS

Située en France, à environ 6 km de Paris, la Basilique St-Denis est considérée comme la nécropole des rois de France. La basilique contient les tombes de 42 rois de France ainsi que quelques autres membres de la famille royale pour un total de 70 gisants royaux dont un tombeau est encore vide. À qui est destiné ce tombeau ? Si on en croit l'écriteau sur la dalle de pierre qui s’y trouve, ce tombeau est dédié au futur grand roi. Curieusement, dans tous les reportages traitant de St-Denis, il n'est jamais fait mention de ce tombeau vide. Est-ce qu'il est réservé pour le Grand Monarque? Lorsqu'on regarde de plus près l'histoire qui entoure cette basilique, on y trouve des trésors d'une richesse insoupçonnée.


[image]

La Basilique St-Denis est la première cathédrale de style gothique en France. En opposition au style roman plus sombre et d'allure plus écrasée, l'architecture gothique est plus élancée, légère et laisse pénétrer la lumière à travers ses splendides vitraux. La rosace de St-Denis est composée des douze signes du zodiaque. Étrange de retrouver de l'astrologie dans une église ! Sur les portes on retrouve aussi les symboles des signes astrologiques. Les tombeaux des rois à l'intérieur de la basilique ont une allure qui rappelle étrangement les sarcophages égyptiens. Saint-Denis est le saint patron de la France. Alors que Jeanne d'Arc en est la sainte patronne. Lors des guerres contre les Anglais, le cri de ralliement des Français était : Mont-joye Saint-Denis. On peut retrouver cette phrase sur un des murs en face du Château Frontenac à Québec en souvenir des patriotes.

********************************************************************************

[image][image][image]

[image]

Un battement d'aile de papillon à Paris peut provoquer quelques semaines plus tard une tempête sur New York. Cette image décrit l'effet papillon tel qu'il a été mis en évidence par le météorologue. Une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps comme disait Edward Lorenz.

''Le Grand Monarque (Papillon Monarque) provoquera un effet infime au début, qui s'amplifiera progressivement jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps.''
-Gilles Surprenant-
[image]
''Le Grand Monarque vient tendre la main au Messie au nom de toute l'humanité. Il établira le premier contact entre les humains et la fédération des mondes habités. Après le Grand Monarque, l'humanité sera en rapport avec des civilisations extraterrestres''Est-ce que les gens attendent le Grand Monarque ? Non, pas vraiment. En fait, ce serait plutôt le contraire. C'est le Grand Monarque qui attend après nous.-Richard Glenn.

********************************************************************************
014. Vidéorandia #1110 : 26 mars 2011

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=22338
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=22399

Lien sur Vimeo : https://vimeo.com/21540155

À 0H47:49 : Quatre « Grands Monarques »

Kiwan : Du courrier, j’en reçois 40 lettres par jour. Je ne peux pas répondre à tout. J’ai du monde qui les lisent à ma place, la plupart du temps. Et quand c’est très très personnel, ils me l’envoient. Mais je fais très attention, parce qu’il y a toutes sortes de monde. J’ai des lettres du Grand Monarque régulièrement, qui m’écrivent. Il y a quatre Grands Monarques ici, qui m’écrivent.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  10425 vues
Avatar

HORUS / JÉSUS : GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (3)

par panthère58, samedi 14 avril 2018, 13:49 (il y a 1690 jours) @ panthère58

:-) GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (3)

DOSSIER VidéOrandias : VERS 2023
Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151742
par gilles surprenant, vendredi 30 mars 2018, 00:55 (il y a 12 jours) @ F Fernand

[image]

DAAT;LA CONNAISSANCE SECRETE
« La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. »- Albert Einstein-
[image]
En hébreu, Daath s’écrit ד ע ת -Daleth – Ayin – Tav – et vaut 474 en guématrie.Daleth signifie «la porte» Ayin, signifie «la perception, l’œil» … On a déjà les portes de la perception. Et Tav, qui est le Sceau du grand œuvre. Réussir à ouvrir Daath est donc, pour conclure, une porte que l’on ouvre pour la fermer à tout jamais derrière soi. Dans cette dimension, toute forme d’espace, de temps et de matière disparaît. Les kabbalistes accomplirent un exploit étonnant. Ils conçurent une façon de comprendre la vaste personnalité de Dieu, dont vous et moi faisons partie, en la décomposant en dix aspects, ou Sephiroth. Puis ils regroupèrent ces aspects en diverses combinaisons et attribuèrent des qualités à ces groupements. Les kabbalistes groupent les Sephiroth en trois colonnes, ou piliers, dans l’Arbre de Vie. La colonne de droite de l’arbre se compose de la Hokhmah, la Hesed et la Netsah. Les Sephiroth de cette colonne ont une polarité masculine et positive. La colonne de gauche se compose de la Bina, la Gevurah et la Hod. Les Sephiroth de cette colonne ont une polarité féminine et négative. La colonne centrale se compose de la Kether au sommet, la Tifereth au centre, puis la Yesod et la Malkuth en bas.

La tradition kabbalistique dit qu’il existe une sphère cachée, la Séphira Daat qui incarne la Connaissance. Il apparaît au regard des textes que Daat n’est pas invisible mais soustraite au regard des hommes. Elle est présente dans le système symbolique de l’arbre Shéphirotique en étant le passage incontournable qui mène à l’éveil de la conscience universelle. daath est considérée comme une non-sephira, elle n'est pas représentée dans l'arbre de Vie, c'est une sephira invisible.Elle n’est pourtant pas considérée comme une sphère à part entière, mais plutôt comme une non-séphira. Parfois notée en transparence, parfois en pointillés, voir, pas notée du tout, laissant un espace vide dans l’arbre, entre les 7 premières et les 3 dernières sphères.
Ce statut la rapproche du fruit de l’arbre de la connaissance dans la Genèse, la connaissance dans le sens gnostique de terme. On l'appelle la "connaissance Pourquoi la "connaissance " parce que c'est l'endroit où la conscience se fait lors de notre réalisation. Cet endroit renferme tout ce qui a pu se passer en nous depuis l'origine des mondes dans le bien comme dans le mal. Elle est dans l'axe du pilier du milieu là où se trouve kether et thiphereth.L'ARBRE DES SÉPHIROTH représente symboliquement les différentes SPHÈRES DE CONSCIENCE dans l'Univers Visible -phénoménal- (vue de devant) et de l'Univers Invisible -nouménal- (vue de derrière).La SÉPHIRA DAATH au centre de l'Arbre des Séphiroth vue de l'Univers Invisible qui représenterait le Messie. Le Grand Monarque serait la SÉPHIRA TIPHERETH située au centre de l'Arbre des Séphiroth de l'Univers Visible. Le Grand Monarque préparera les humains à recevoir le Messie. C'est lui qui "donnera la main" au Messie, au nom de l'humanité entière, au sommet d'une montagne.

http://www.esoterisme-exp.com/EcoleDjedi/Resumes/Session03/cours232.php
[image][image][image]
Dans le tarot de Marseille, cela serait le passage de la Papesse à L’Impératrice, et si on observe bien la gorge de l’impératrice, on voit qu’elle présente une sorte de… pomme d’Adam.Elle se situe également entre Binah (l’intelligence) et Hochmah ( la Sagesse), à l'endroit de la gorge probablement parce que c'est là que nous prononçons le Verbe. Conséquence de cette perte de Daat... on nous a enlevé la possibilité de passé de la théorie à la pratique.« Daath, la mystérieuse, l’invisible Séphire, qui n’est jamais marquée sur l’Arbre, est associée, dans le système occidental, avec la base du cou, le point où l’épine dorsale rencontre le crâne, celui où le développement du cerveau eut lieu chez nos premiers ancêtres. Daath est ordinairement considérée comme représentant la conscience d’une autre dimension ou celle d’un autre niveau ou plan ; elle évoque essentiellement l’idée d’un changement de clef » On peut étudier tant que l'on veut mais il nous manquera toujours un élément pour passer à la pratique (on parle de pouvoir ici). En fait, la onzième sphère n'a pas vraiment été enlevée elle a simplement été voilée. Elle est toujours accessible à qui sait trouver le chemin qui y conduit.La SÉPHIRA DAATH au centre de l'Arbre des Séphiroth vue de l'Univers Invisible représenterait le MESSIE.
[image]

[image]

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135248

:-) LA TRADITION PRIMORDIALE ET L'ARBRE DE VIE

P(3)58 : Dans mon esprit, il ne fait aucun doute que la tradition primordiale, d'où originent les diverses traditions qu'elles soient juives, hébraïques, asiatiques, Dogons, et autres, est issue des reptiliens qui ont quitté Sumer pour s'établir en Atlantide et en Égypte, c'est-à-dire Enki (le Serpent biblique) dénommé Asar (Osiris) en Égypte, ressuscité en Horus / Lucifer et sa gang de dieux. C'est antédiluvien. Ils ont eu le temps d'essaimer partout sur la planète incluant les Asiatiques.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=HnADPLiGkPE

[image]
Anton Parks, 2010

Extrait schéma p.63 :


[image]

Chapitre 3 L'ARBRE ROYAL ET LE SECOND MEURTRE D'ASAR

Extrait de l'introduction au chapitre p.54 : "Le monde des Sephiroth est celui du langage caché et des noms divins, leur rôle est de manifester l'activité descendante de Dieu, en remonter le flux c'est réintégrer la divine origine. Le principe des Sephiroth est né du fait que la lumière divine, ne pouvant être perçue dans sa totalité, se voile et se densifie en dix étapes successives, se cristallise en dix énergies divines, dix aspects de Dieu, dix archétypes..."

SPIRITUALITÉ DE LA KABBALE, Vedhas Virya, éditions Présence, 1986


Extrait du récit où Horus se confie au cristal d'Osiris pp.54-55 : Uatch (nom du girku/cristal en Égypte mais qui était Ugur à Sumer), ne t'attends pas à de la poésie ou de la rêverie de ma part, je ne suis pas Asar ! Je n'aurai jamais la patience de consigner mes impressions comme il l'a fait. La réquisition légitime de mes fonctions royales et de l'ensemble de mes domaines en terre sainte ne s'est pas amorcée comme l'avait envisagé la majorité des membres de la grande Assemblée (15) du Pays de Lumière. D'après ce qu'on m'a rapporté, c'est mon grand-père Itemu-Râ (Atum-Râ) qui semble contrarier le programme. Le grand conseil est composé de membres qui n'appartiennent pas tous à l'histoire de notre terre bienheureuse, Kemet (l'Égypte). L'ordre hiérarchique n'est déterminé par aucun décret précis, mais je le rapporte ici tel que me l'a enseigné Djehuti (Thot) et tel qu'il apparaît dans l'Assemblée :

Extrait note de bas de page No 15 en p.55 : Il s'agit normalement du Pesedjet ("groupe de neuf") ou Enneade ("assemblée divine"), composant le parlement divin qui gère les affaires de la terre égyptienne et du monde. Il existe différentes versions de cette assemblée, nous en restituons ici l'authentique, la primordiale, d'où découleront toutes les autres, à l'instar de celles vénérées plus tard à Heliopolis ou encore à Abydos.

Cette assemblée forme l'arbre de vie de la Kabbale ou l'arbre des Sephiroth de la culture juive. Les 10 Sephiroth (+ 1 cachée) de la Kabbale sont les 10 nombres primordiaux avec lesquels Dieu aurait créé le monde. L'arbre des Sephiroth représenterait en quelque sorte le processus d'émanation et de création de la vie. Chaque Sephiroth serait un peu une partie de Dieu, un puissant archétype qui engloberait des attributs divins, des qualités, des défauts, des niveaux de conscience, des perceptions, etc.

Dans l'Assemblée égyptienne, il y aurait 8 ou 9 dieux, alors que dans l'arbre de la Kabbale, se manifeste 10 archétypes ou aspects (+ 1 caché). Nous allons expliquer cette écart et, pour la première fois, démystifier cet arbre. Vous allez constater que tous les termes qui composent cet arbre ne sont pas hébreux, mais égyptiens.


01. Itemu-Râ qui se prénomme An chez les fils des ténèbres et désigné comme Khet-Her au Conseil.

Extrait pp.55-56 : Itemu-Râ est le grand usurpateur du trône du Pays de Lumière. Après la mort de son fils Asar, il s'est glissé à la tête de l'Assemblée en prétendant pouvoir garantir une paix durable entre les deux adversaires consanguins, Kalam (Sumer) et Kemet (l'Égypte) une revendication qu'il n'a jamais pu tenir.

02. Asar (Osiris) désigné comme Skh'Mâa au Conseil.

Extrait p.56 : Depuis son trépas, mon géniteur règne symboliquement sur le grand bas. Certains disent qu'il envoie toujours sa lumière à son double féminin, ma mère Meri-Aset. Ce point de vue diverge selon les deux clergés : celui qui suit encore la parole de mon père, et celui qui écoute les volontés de Itemu-Râ-Khet-Her (An).

03. Meri-Aset (Isis) désignée comme Bi-Na au Conseil.

04. Serkit (Ninmah) désignée comme Seshedj au Conseil.

05. Šeteš (Seth-Enlil) désigné comme Gep-Ura'a au Conseil.

Extrait p.58 : Šeteš est présent dans l'Assemblée uniquement grâce au bon vouloir d'Itemu-Râ (An) qui est manifestement sensible à la flatterie de ce vaurien et aux multiples services qu'il a rendu à Kalam (Sumer) depuis des millénaires ! Šeteš a été momentanément expulsé de l'Assemblée en raison de l'offense qu'il a perpétré contre nous tous.

P(3)58 : Šeteš = Satan ; Itemu-Râ = Yahvé et Her-Râ = Michel l'archange/Jean le Baptiste

06. Her-Râ (Horus l'aîné, fils de Nut) désigné comme Tih'Reth au Conseil.

Extrait p.59 : Tih'Reth est le point central autour duquel la totalité de l'assemblée s'organise. Ses éléments et attributs sont : le soleil, le feu, le roi, le fils, le cœur et l'équilibre. En tant que Grand Monarque, Râ-Tih'Reth doit me consacrer au sommet de la Mer (pyramide) d'Aset, la montagne artificielle qui m'a mis au monde.

07. Nebet-Hut (Nephtys-Ninanna) désignée comme Nedja au Conseil.

08. Djehuti (Thot) désigné comme Hut au Conseil.

Extrait p.60 : Nous lui devons beaucoup. Sans le soutien qu'il a apporté à mes parents, Kemet (Égypte) serait sans doute une terre annexée à Kalam (Sumer). [...] Les symboles et les attributs de Djehuti sont : les sciences, particulièrement les mathématiques et la médecine. [...] Djehuti est honnête et intègre, il est le fier défenseur de la mémoire de mon père. Les lois, les droits et la magie rituelle le personnifient très bien. Son nom véritable en Emenita (langage mâle), ZE-HU-TI, "le souffle (ou l'esprit) de l'oiseau de vie", fait de lui l'ingénieur et contremaître du plan de ma mère qui était de m'apporter la vie au cœur de la montagne sacrée. Son génie en fait le premier des suivants de la lumière et du principe féminin.

09. Neret (Neith-Dim'mege) désignée comme Ysut au Conseil.

10. Nut (Nammu) désignée comme Mal-Khut au Conseil.

Extrait p.57 : Dans l'Assemblée, on devrait ensuite trouver mon siège, juste après celui de mes ascendants. Mais la place qui m'est destinée est pour l'instant inexistante et invisible, c'est pourquoi elle n'est pas comptabilisée. Il est prévu que Her-Râ me concède son siège dans la grande Assemblée lorsque j'aurai définitivement été installé dans mes fonctions, car notre conseil ne peut comporter plus de dix places - à moins que je ne prenne celui de mon père ? Mais rien n'est clair à ce sujet.

Mon siège est "Dat", "l'autre monde", comme le nomme ironiquement le clergé d'Itemu-Râ (An). Ayant été engendré par la magie et le souffle de ma mère, et étant regardé par certains comme la réincarnation d'Asar, je suis vu comme provenant du monde de l'invisible. Tous me craignent, car je suis supposé posséder la connaissance de ma mère et la sagesse de mon père. Je suis la flamme transcendante et la voix de l'autre monde, celui de nos ancêtres.

********************************************************************************

Grand Monarque Compl. Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=27695

par gilles surprenant, dimanche 19 juin 2011, 02:32 (il y a 2490 jours) @ KIWAN
édité par gilles surprenant, mardi 21 juin 2011, 22:56

KEBEK

Le mot "KÉBÈK" est un mot d'origine amérindienne (ici écrit en langage sacré).
Il signifie "PASSAGE ÉTROIT" En référence à l'endroit ou le fleuve rétréci subitement.
C'est à cet endroit qu'est aujourd'hui située la ville de Québec (ici écrit en langage profane).


"NUL N'ENTRE ICI, S'IL N'EST GÉOMÈTRE" - Pythagore"

[image][image]
-REMARQUEZ LA FORME DU KÉBEK,PRESQU'UN TRIANGLE-

Lorsque le GRAND MONARQUE sera actif,l'ortographe du mot "QUÉBEC" sera changé.KÉBÈK sera un exemple pour le monde qui aura traversé par le "passage étroit"pour entrer dans le NOUVEAU MONDE.Le mot KÉBEK signifie en amérindien"PASSAGE ÉTROIT."
SENS OCCULTE KÉBEK

********************************************************************************

Grand Monarque Compl. Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=31784

par gilles surprenant, vendredi 05 août 2011, 01:52 (il y a 2443 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, dimanche 07 août 2011, 01:39

Il n'y aura pas de Troisième Guerre Mondiale car l'échéance de l'an 2000 est passée. Le monde change de paradigme. Il y aura certes des destructions massives mais pas de destruction planétaire totale comme nous étions en droit de s'attendre au XXe siècle. Depuis l'an 2000 trop de gens ont commencé à élever leur NIVEAU DE CONSCIENCE, de sorte qu'une certaine masse critique a finalement été atteinte. Il n'y aura pas de retour en arrière. Les manifestations mondiales contre la guerre en Irak témoignent de cette nouvelle conscience.

L'anti-bombe Atomique ne serait-ce pas la "Bombe Amour" dont les effets, les retombées sont sur l'Univers Nouménal ce que la Bombe Atomique est à l'Univers Phénoménal ?[/size]

Bombe A................Bombe A
ATOMIQUE..............AMOUR
matérielle.............spirituelle
Radiation.......Volonté (Unir pour créer)
Vent.......Intelligence (Le souffle de l'Esprit)
Feu...........Amour ( Le feu de l'Amour)
[image]
"Si l' Uranium est le coeur de la Bombe Atomique.
Le GRAND MONARQUE sera le coeur de la Bombe Amour".


Comme dans une déflagration nucléaire, d'un seul coup, tout le monde va être touché par les effets de cette Bombe Amour.
Comme il y a 2000 ans, Jésus conduisait trois de ses disciples (Pierre:-Volonté-, Jean:-Amour-, Jacques -Intelligence-:) en haut de la montagne pour sa Transfiguration -Sa Révélation-; un jour à venir, le Grand Monarque fera de même mais à une plus grande échelle.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137253

LYStoire du KÉBEK
par gilles surprenant, vendredi 24 juin 2016, 04:11 (il y a 656 jours)

Extrait 1 :

[image]
LE DRAPEAU DU kébek est adopté le jour anniversaire de l'exécution du roi Louis XVI le 21 janvier 1793...Une étape de dormance pour la royauté? Rappelez-vous que le drapeau québécois a été donné le 21 JANVIER 1948 et le 21 janvier est une date d'anniversaire importante car c'est exactement le jour où a été décapité LOUIS XVI.Remarquez comment le SANG D'UN ROI peut, par à travers les générations, féconder une terre.Le drapeau dans sa forme actuelle (les fleurs de lys en canton sont droites et non plus obliques) sera hissé sur le Parlement de Québec sur ordre du Premier ministre du Québec, Maurice Duplessis, le 21 janvier 1948.Israël, sur le plan mystique, est donc la mère de la France, qui est sa fille aînée. La France, fille aînée de l'Église, à son tour, met au monde le Québec et en devient ainsi la mère. Paradoxalement, ce sera le Québec, - petite fille d'Israël et fille de la France -, mis de côté pour les temps de la Fin, qui se portera au secours de sa grand-mère ISRAËL et de sa mère LA FRANCE grâce à la mission salvatrice du Grand Monarque, qui partira, lui, de Nouvelle-France (donc, du Québec).

[image][image]
Le symbole du lys représente la fleur vue de profil mais si on observe cette fleur du dessus, on obtient l'étoile à 6 branches dite étoile de David.
____________________________________________________________________________

[image][image]

-LE 14 MAI 1948 est aussi l'année de l'instauration d'Israël
-Le 21 JANVIER 1948, le Fleurdelisé devient le drapeau officiel du Québec- ce drapeau aux quatre fleurs de lys.

__________________________________________________________________________

LA FLEUR DE LYS EN ÉSOTÉRISME
SOURCE-CLIQUEZ ICI-

[image][image][image][image]
___________________________________________________________________________

DEVISE DU QUÉBEC

"JE ME SOUVIENS D'ÊTRE NÉ SOUS LE LYS ET D'AVOIR GRANDI SOUS LA ROSE"
[image]
__________________________________________________________________________

LE CHEMIN DU ROY AU QUÉBEC

[image]
''C’est une immense émotion qui remplit mon coeur en voyant devant moi la ville de Montréal française. Au nom du vieux pays, au nom de la France, je vous salue de tout mon coeur. Je vais vous confier un secret que vous ne répéterez pas. Ce soir ici, et tout au long de ma route, je me trouvai dans une atmosphère du même genre que celle de la Libération.''
[image]

À l'occasion de la visite du Général de Gaulle en 1967, plusieurs sections du chemin du Roy sont ornées de fleurs-de-lys peintes à même le pavé.

Charles De Gaule, sur le Chemin du Roy, en juillet 1967 rapporte de France les ampoules contenant le SAINT CHRÊME qui a servi au sacre des rois de France.Cette huile servira au sacre du dernier roi de France, ici au Québec (après les 69 rois de France), alors que l'Europe sera à feu et à sang. On le reconnaîtra comme étant:LE GRAND MONARQUE.


[image]
Briser l'Ampoule, briser les Rois
L'éternel retour du secretUne France à la foi refroidie serait-elle toujours en quête des situations providentielles ?
L'Abbé Goy se trouve confronté à un nouveau mystère. C'est le sulfureux ouvrage d'Eric Muraise, "Histoire et Légende du Grand Monarque" qui met le feu aux poudres. En 1793, Rhül aurait conservé l'authentique Sainte Ampoule. Elle se serait transmise, via ses neveux, de génération en génération pour être restituée (à Reims) au Général De Gaulle afin d'aller aux dires d'un certain "homme qui savait", dans les mains de "qui il convient".
dixit le Président de la République d'alors.
Le Général de Gaulle n'étant plus de ce monde, le secret s'épaissit et de nouveaux témoins masqués jouent à cache-cache avec un goût inné pour la disparition au moment fatidique du débat...
Ce qui fait dire à l'Abbé Goy, en guise de conclusion, que la Sainte Ampoule se trouve bien dans les mains de qui il convient, à savoir l'Église de Reims.

La mémorable visite officielle du Président de la France, Charles de Gaule en 1967 au Québec était aussi une mission précise en rapport avec LE GRAND MONARQUE. En effet, les ampoules contenant les huiles -le SAINT-CRÈME- pour le Sacre du futur Roi, ont été apporté par cet illustre personnage jusqu'à Montréal aux pieds du Mont Royal, en parcourant "Le Chemin du Roy" sous les acclamations de la foule. De quel roi au juste ? Celui à venir. Ce voyage dans le Nouveau Monde, aussi appelée "La Nouvelle France", s'est terminé par la célèbre phrase, qu'il a lancée haut et fort, du balcon de l'Hôtel de ville de Montréal:

[image]

"Vive le Québec, vive le Québec LIBRE !"
TRAJET DU GÉNÉRAL DE GAULLE-CLIQUEZ ICI-
_________________________________________________________________________

DU VATICAN A CATHÉDRALE MARIE-REINE DU MONDE AU KEBEK
[image]
PHOTO DU VATICAN A ROME
[image]
PHOTO DE LA CATHÉDRALE MARIE-REINE DU MONDE A MONTRÉAL
Après,il y aura des tribulations et le pape nommé et non élu par les cardinaux réunis en conclave se réfugiera à Montréal dans la Cathédrale Marie-Reine du Monde.Ce pape portera le nom de Pierre II et sera le dernier avant la fin de l'église catholique romaine.Raison:et retour du Christ glorieux...Plus besoin d'église de pierres...
___________________________________________________________________________

LE KÉBEK, LA PREMIÈRE TERRE DE LA PLANÈTE !
SOURCE
[image]
JE COMPRENDS MIEUX MAINTENANT POURQUOI L’ON DIT QUE LE KÉBEK EST UNE TERRE SACRÉE, C’EST ICI QUE CE SONT FORMÉES LES PREMIERS TERRITOIRES SUR TERRE IL Y A 4,28 MILLIARDS D’ANNÉES !

Ce qui suit est l’article en question que l’on a annoncé sur le réseau d’informations national de Radio-Canada.

Géologie: Les plus anciennes roches seraient québécoises

lundi 29 septembre 2008 | 9.52

(Source: Radio-Canada) Des roches vieilles de 4,28 milliards d’années découvertes le long de la côte de la baie d’Hudson sont les plus anciennes connues à ce jour.

Les plus anciens vestiges de la croûte terrestre découverts à ce jour seraient québécois. Des géologues québécois et américains affirment que des roches trouvées le long de la côte de la baie d’Hudson sont vieilles de 4,28 milliards d’années.Ces pierres, appelées fausses amphibolites, seraient ainsi plus anciennes de 300 millions d’années que celles connues à ce jour.

Elles proviennent de la ceinture de roches vertes de Nuvvuagittuq, située à 40 km au sud d’Inukjuak. Elle seraient une portion de la croûte primordiale de la Terre, c’est-à-dire de la toute première croûte à s’être formée sur la surface de la planète.Les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Science notent que des datations plus anciennes (4,36 milliards d’années) ont été faites en Australie, mais ils précisent que les roches découvertes au Québec sont les plus anciennes encore intactes connues.L’âge de la Terre est estimé à 4,6 milliards d’années et les restes de sa première croûte sont extrêmement rares. Les géologues estiment que cette découverte fournit des indices sur les premiers stades d’évolution de la Terre.

__________________________________________________________________________

Ce qui est curieux c'est que lorsqu'on regarde l'utilisation du LYS sur les divers blasons, drapeaux et étendards des diverses royautés,on remarque une certaine progression.

[image]
À partir de 1 LYS avec le roi David
_________________________________________________________________________

2 LYS
[image][image]
descendance de Jésus(Deux lys pour des jumeaux ?)
_____________________________________________________

3 LYS
[image]
Royauté de France De Clovis à Louis XVI
_____________________________________________________

4 LYS
[image]
Jusqu'à quatre fleurs pour le Québec

LONGUE VIE ET PROSPÉRITÉ
[image]
_____________________________________________________
[image]
Va-t-on se retrouver avec cinq fleurs de lys avec le Grand Monarque?
______________________________________________________________________________

DU CRAPAUD AU LYS
SOURCE

SOURCE
[image]

Chez les Francs, trois grenouilles figuraient sur l'étendard de Clovis où elle symbolisait, par ses métamorphoses, la démarche spirituelle vers la perfection, la résurrection et l'immortalité. Elle fut souvent représentée sur les bas reliefs où sa forme évoque fort bizarrement celle d'une fleur de Lys mal formée.

La grenouille est associée à la fécondité et à l'eau. Elle est l'un des symboles de la déesse mère et ses suivantes.

En ancienne Egypte, Hekat était la déesse des naissances et renaissances, responsable du bon déroulement des accouchements. Elle était représentée avec une tête de grenouille.

[image]

La déesse des accouchements est associée à la grenouille sans doute parce qu'à l'époque les femmes accouchaient accroupi, dans une position ressemblant à celle de la grenouille.

[image]

Suite à l'engloutissement de la cité d'Ys, on peut imaginer que le roi rescapé ait pu rendre hommage à son amour perdu sous le nom poétique de fleur de l'Ys (ou fleur de Lys en langage des oiseaux).

De plus il n'est pas impossible que la "fleur de l'Ys", mère de la sirène Dahut, est pu être associée à la grenouille, animal totémique de la déesse Hekat dont elle était l'avatara.
[image]

Sur les premiers étendards de Clovis figurait des grenouilles. Est-ce que cela signifierait que Clovis a un rapport avec la descendance d'Hekat et de Gradlon ?

Ou le rapport est-il a trouvé en la citée d'Ys qui a été déplacée sous Paris ("Par Ys") suite à son engloutissement ? Est-ce un hasard si Clovis en fit la capitale du royaume des francs ? Paris représenterait-elle la fleur de l'Ys ? Paris, fleur née par Ys, graine souterraine. Renaissance d'Ys aussi : d'où la grenouille, symbole des naissances et des métamorphoses.

Quoiqu'il en soit, en tant que roi mérovingien, Clovis appartient à la lignée de Mérovée initialisée par le dieu Poséidon. Lignée que partagerait Gradlon (Hercule).

Peut-être est-ce la raison pour laquelle la fleur de Lys s'apparente aussi à une sorte de trident ? Est-ce pour rappeler l'affiliation de la royauté mérovingienne à Poséidon, dieu des mers et des océans ?

[image]

La fleur de Lys n'est-elle pas une hybride chimérique résultant du croisement entre la grenouille et le trident, signant ainsi l'alliance entre la reine des Amazones Hekat et Poséidon représenté par Gradlon/Hercule ? Alliance de lignées concrétisée par celle des rois mérovingiens ?

______________________________________________________________________________

FLEURS DE LYS - CLOVIS
Fleurs de lys : emblème des armes de Clovis. Selon la légende, un ange les aurait donné à Clovis en précisant que ces signes lui donneraient la victoire.
[image]

______________________________________________________________________________

LE PREMIER AGRICULTEUR PORTE LE NOM DE LOUIS HÉBERT
SOURCE COURS DJEDI
[image]
Jésus aurait eu un fils qu'il avait présenté lors de la Dernière Cène "Celui-ci est mon corps, celui-ci est mon sang" C'est le Sang de l'Alliance nouvelle et éternelle entre le ciel et les hommes de la terre C'est ce fils que représente le symbole du Saint-Graal. Le mot Saint-Graal signifie Sang-Royal. Royal en effet, puisque Jésus, étant lui-même de la Maison de David, est LE digne successeur de la monarchie de droit divin instauré par Dieu lui-même chez les hommes.

Voici le suite...

Ce fils et sa descendance auraient survécus parmi la communauté juive de l'époque. Sur la proposition du roi de France, lors de la colonisation de la Nouvelle France, -le Québec d'aujourd'hui- plusieurs juifs persécutés en France comme ailleurs dans le monde, ont accepté d'aller vivre dans ce Nouveau Monde à la condition de changer de nom et de religion. Pendant la traversée, des prêtres catholiques romains s'occupaient de la conversion de ces déportés juifs, bien connus dans l'Histoire du Canada officielle sous le nom de "huguenot".

C'est ainsi que plusieurs familles du Québec portent aujourd'hui des noms génériques tels: Charpentier, Laforge, Meunier... Le premier agriculteur en titre, porte le nom de Louis Hébert... pour cacher son origine: L'hébreu. D'autre part on retrouve aussi des noms à consonance juive un peu partout au Québec: Les plaines d'Abraham devant la ville de Lévis etc. etc. etc.

Ainsi plusieurs québécois seraient, sans le savoir, des descendants de familles juives. Certaines Sociétés Secrètes au Québec et ailleurs, savent que le Sang Royal -Sang Real pour ST-GRAAL- est ici au Québec. Faut-il le trouver ou le cacher? ... ce précieux descendant de la Maison de David, de la lignée de Jésus, dont la destinée sera d'incarner.

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53754

par gilles surprenant, mardi 05 juin 2012, 07:22 (il y a 2138 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, mercredi 06 juin 2012, 05:47

PROPHÉTIE SUR LE GRAND MONARQUE
[image][image]
Rappelons-nous que les vrais légitimistes, c'est à dire ceux qui soutiendront l'Elu de Dieu, un descendant du second fils de Louis XVI, seront si peu nombreux qu'ils pourraient tous entrer dans un espace réduit à une cabine d'ascenseur, soit environ 4,50 m2.

Ça ressemble aux dimensions de l’ascenseur du Cégep de Maisonneuve, conférence déc. 2012, avec Denis, toi et… ;-) :-D

[image]
« […] Nous savons que le Grand Monarque sera plutôt jeune et inspiré par Dieu. Il sera guidé comme Jeanne d’Arc le fut elle-même par Saint Michel. Orphelin très jeune, il aura vécu une longue partie de son existence à l’étranger. Lorsqu’il partira pour sa mission, il quittera une île.

On peut penser à une île du Québec, car le Québec, dont parle plusieurs fois Nostradamus dans ses Centuries, est une des pointes du triangle sacré de l’Occident.

Bien sûr, on pense tout de suite à l’île de Montréal, appelée Ville-Marie au début de la colonisation, car il est clair que Marie et son drapeau fleurdelysé aura son rôle à jouer.

Je rappelle que le sang de nos rois de France coule dans les veines de nombreux Québécois, descendants des filles du Roy. Ces filles étaient souvent des enfants illégitimes des princes de France.

le drapeau du Québec, dans son langage muet, nous le rappelle, lui qui fut hissé sur le Parlement de Québec, le 21 janvier 1948, date anniversaire de la mort du roi Louis XVI.

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=63807

par gilles surprenant, lundi 26 novembre 2012, 02:10 (il y a 1965 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, samedi 01 décembre 2012, 15:40

IL VIENDRA QUAND TOUT SEMBLERA PERDU
LE GRAND MONARQUE
[image]
10 Min 50
Une partie de Hockey dure normalement trois périodes. Mais, il arrive dans certaines situations que la partie se prolonge à 4, 5 ou 6 périodes. C'est un peu ce qui se produit avec le Grand Monarque. Certaines choses doivent se produirent avant son arrivée. En ce qui le concerne il n'est pas pressé. Il attend que les morceaux s'imbriquent les uns dans les autres. Seuls les êtres des ténèbres accordent de l'importance au temps et sont impatients.

Est-ce que les gens attendent le Grand Monarque ? Non, pas vraiment. En fait, ce serait plutôt le contraire. C'est le Grand Monarque qui attend après nous.
Le Grand Monarque ne viendra pas comme Jésus. Il ne viendra pas faire des révélations. Il ne viendra pas imposer sa loi. Il viendra quand tout semblera perdu, quand les humains ne l'attendront plus, quand les humains n'y croiront plus, quand les humains le réclameront du fond de leurs coeurs.

Le Grand Monarque ne sera pas celui qui fera les choses. Le peuple fera les choses. Les québécois en premier lieu, suivis par tous les autres peuples de la Terre. Pour l'instant, il n'y a que les anges qui savent où se trouve le Grand Monarque

Pour moi, un vrai Grand Monarque / Messie « spirituel » viendrait avant que tout soit perdu. Sinon, c’est de l’opportunisme ; une façon de s’imposer vue l’urgence de la situation. Ce qui amènerait la population à l’accepter sans trop réfléchir aveuglée par la force des choses. Donc, il y a danger pour que cette façon de faire cache un « faux messie » qui autrement se buterait à diverses étapes pour être reconnu et accepté. Et en plus, ça me fait penser aux politiciens qui attendent de malheureux événements avant de se pencher et de statuer sur une situation qui, pourtant, a été soulevée à maintes reprises par la population ou de ses représentants. Mais le mal est fait, lui, pour ainsi dire.

********************************************************************************

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=60341

par gilles surprenant, samedi 29 septembre 2012, 21:37 (il y a 2022 jours) @ KIWAN
édité par gilles surprenant, lundi 01 octobre 2012, 17:15

LA COLLECTION PRIVÉE D'ALLIANCE PURE
Entrevue avec Daniel Surprenant chargé d'études en science politique a Bordeaux en 1995.
Voir les prophéties de RG à 53min 35 sec. ;-)
VIDEO DE LA PREMIERE PARTIE
(Du Grand Monarque aux Extraterrestres avec Daniel Surprenant) Ésotérisme Expérimental-

Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=OlpAXpPkRVE

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (4)

par panthère58, dimanche 13 mai 2018, 09:43 (il y a 1661 jours) @ panthère58

:-) GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (4)

DOSSIER VidéOrandias : VERS 2023
Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************

VOR160702

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137695

COMPLÉMENT SURPRENANT #27-COMPLET-
par gilles surprenant, samedi 02 juillet 2016, 00:19 (il y a 680 jours) @ Spyrale

Extrait : LE GRAND MONARQUE : Un thème que Richard chéri par-dessus tout. Si l'image publique de Richard a toujours été associée au phénomène extraterrestre, c'est d'abord à l'ésotérisme qu'il consacre sa vie. Il se définit lui-même comme un ésotériste et non un ufologue (deux termes qui, en passant, n'existent pas dans le dictionnaire !). Et s'il y a une mission qu'il chérit par-dessus tout, c'est bien celle de préparer le peuple du Kébek à l'arrivée imminente du Grand Monarque.

********************************************************************************
VOR140208


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4dszgTzy7ao

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=98264

Extrait vidéo à 1H06:17 : Rôle du Québec et du Grand Monarque

Kiwan (pour Richard Glenn) : Je te le dis : Au Québec, au Québec, ce n’est pas pour rien que je veux faire la conférence avec Bob, ou l’émission de télévision avec Bob sur le Grand Monarque, qui part du Québec. Il a un rôle le Québec, très précis qui est en train de se confirmer.

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=105702

COMPLÉMENT SURPRENANT #23 - COMPLET-
par gilles surprenant, dimanche 15 juin 2014, 00:31 (il y a 1427 jours) @ jfpoulin

Extrait :

[image]

" ÉTRANGES FAITS DE L'HUMANITÉ " par MARIE ROCA
Disponible Club Créée Salle 1406
Source
Des sujets ésotériques surprenants:Le Grand Monarque...Photo de Jésus ! Le dernier roi de France sur le linceul..Les Cagos venus du ciel en France.Et son témoignage vivant d'elle-même. Durée: 70 min.
[image]

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=111669

COMPLÉMENT SURPRENANT #38 -COMPLET-
par gilles surprenant, dimanche 28 septembre 2014, 00:26 (il y a 1322 jours)

Extraits :

LES CATHARES
''L'HÉRÉTIQUE N'EST PAS CELUI QUI BRÛLE DANS LA FLAMME, C'EST CELUI QUI ALLUME LE BÛCHER... »-W.Shakespeare

Source
Une fraternité "bonshommes", plus connue sous le nom de "parfaits" qui s'inspirait de la manière de vivre des Esséniens -vêtements blancs, propreté, vivre en communauté, tout partager-. Les Cathares disaient être fidèles aux enseignements de Jésus selon la plus pure VOIE SPIRITUELLE.Les Cathares vivaient en suivant les même principe que les Esséniens, Or le roi et le pape de l'époque se sont sentis menacés par ces gens insoumis à leur autorité matérielle, dont la seule acceptable pour ces gens est celle qui vient de Dieu par l'Esprit.Les Cathares voyant l'importance de la structure matérielle entourant l'Église Catholique Romaine proclamèrent que cette institution avait perdu son sens spirituel et donc était l'oeuvre du Diable. Les Cathares ont encouragé LA RÉBELLION non-violente contre le pape et son système politico-religieux devenu le prolongement de L'EMPIRE ROMAIN de jadis.

Lorsque le dernier Cathares meurt en 1321, la légende veut qu'un troubadour ait prophétisé cette parole:

" Le Laurier reverdira dans 700 ans."

1321 + 700 = 2021... encore une convergence près de 2023... autre événement majeur à inscrire dans le chronogyre !

********************************************************************************

Lien du Complément Surprenant (VOR160625) :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137314

COMPLÉMENT SURPRENANT #26 -VERSION 4-
par gilles surprenant, samedi 25 juin 2016, 12:23 (il y a 684 jours) @ Spyrale

LES JUMEAUX DE LA CHAPELLE RENNES-LE-CHÂTEAU

[image]

De chaque côté de l'autel, une statue de Joseph – père de Jésus – et une statue de Marie – mère de Jésus – Chacun des personnages tient un enfant dans ses bras ! Pourquoi deux enfants ? À droite une vierge avec un enfant. À gauche, Joseph portant lui aussi un enfant. Deux enfants Jésus dans une église.

[image]

[image]
Anton Parks, Éditions Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.172 : La mythologie égyptienne est catégorique : Horus prend une femme parmi les déesses du panthéon des divinités, et pas n’importe laquelle. Celle-ci n’est autre que Hathor, astucieux doublon d’Isis. Ensemble, ils auront quatre fils, deux paires de jumeaux, les "A’akhu" dénommés "Mestha", "Hapi", "Duamutef", "Kebhsennuf" : "Horus est leur père et Isis leur mère" proclame le chapitre 112 du Livre des Morts.

********************************************************************************
VOR141018


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=eHYFM3G7SP4

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=112650

À 1H11:45 du VidéOrandia : Grand Monarque

Kiwan (pour Richard Glenn) : Il faut savoir que ce n’est pas Marie qui tient Jésus, c’est Marie-Madeleine, l’épouse de Jésus, et Jésus, ce n’est pas Joseph, c’est Jésus qui tient l’autre enfant qu’ils ont eu. Ils ont eu une paire de jumeaux et c’est le début de toute une saga qui mène au Grand Monarque, qui se manifestera, qu’on dit de sang… […] Disons que moi non plus, ce n’est pas une certitude, mais j'adhère à cette version qui veut que par Sainte-Marie-de-la-Mer...

********************************************************************************
VOR141025


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=kFbzVjINvn8

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=112982

À 0H56:08 du VidéOrandia : Grand Monarque

Kiwan : Il y a deux enfants : un qui est tenu par Jésus et l’autre qui est tenu par Marie-Madeleine. C’est deux enfants, jumeaux, dont un des deux est monté vers l’Angleterre, et l’autre est arrivé ici en Amérique, transporté par l’un des voyages de… Ouais, c’est toute une histoire dont on entendra [parler] un jour.

********************************************************************************
VOR141115

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=114075

COMPLÉMENT SURPRENANT #45 -Version 2-
par gilles surprenant, dimanche 16 novembre 2014, 00:15 (il y a 1273 jours) @ jfpoulin

Extrait : Jésus était marié à Marie-Madeleine, ils ont eu 2 enfants
[image]
Confirmé par un Manuscrit, Jésus était marié à Marie-Madeleine, ils ont eu 2 enfants

Jésus aurait été marié à Marie-Madeleine et aurait eu des enfants avec elle, selon un manuscrit vieux de près de 1 500 ans mis au jour à la British Library.

Le soi-disant "manuscrit perdu", qui a été traduit de l'araméen, révèle des allégations surprenantes, rapporte le SundayTimes.

Le Professeur Barrie Wilson et l'écrivain Simcha Jacobovic ont passé des mois à traduire le fameux texte, et selon eux, celui-ci révèle que Jésus a eu deux enfants avec la vierge Marie-Madeleine.

De nombreux experts ont minimisé l'importance historique de la figure biblique, mais, selon les traducteurs du nouvel Évangile, la Sainte aurait beaucoup plus d'importance qu'on ne le pensait précédemment.

Marie-Madeleine dispose déjà dans les évangiles existants d'une présence importante dans la vie de Jésus. Et "l'Evangile perdu" n'est pas le premier à affirmer que Jésus a épousé Marie-Madeleine.

Nikos Kazantzakis dans son livre de 1953 "La dernière tentation du Christ" et, plus récemment, Dan Brown dans "Da Vinci Code" ont fait la même allégation, ce, même si l'on peut doutait de leur parole.

LES 2 ENFANTS DE RENNES LE CHÂTEAU
L'église de Rennes-le-Château est placée sous le vocable de Sainte Marie-Madeleine.L'abbé Saunière vouait un véritable culte à Marie-Madeleine. Il plaça de nombreuses représentations de la sainte dans l’ édifice et il appela également sa villa "Béthania" et sa tour "Magdala".
Selon de nombreux chercheurs, l'église, par sa décoration, serait entièrement codée et son décryptage permettrait d'accéder au trésor !- Ste Marie-Madeleine, la pécheresse repentie, est ici représentée avec ses attributs habituels, qui sont le vase à parfums, la tête de mort (posée sur un livre ouvert) et la croix. C’est à elle que le Christ apparut en premier après sa Résurrection.
[image]
- St Joseph et la Vierge : ces deux statues se trouvent respectivement à gauche et à droite de l'autel. Joseph et Marie ont la particularité étonnante de porter chacun dans leurs bras un enfant Jésus. Ces deux enfants pourraient être des jumeaux.

-Jésus est Juif, et pour les Juifs de l'antiquité la non-procréation est un crime.

-Jésus est appelé rabbi, il est donc rabbin. S'il enseigne dans les synagogues, comme il est dit dans les évangiles, il est obligatoirement marié. En effet, la loi ne permet pas aux hommes célibataires d'enseigner dans les lieux consacrés.

LES JUMEAUX DANS STAR WARS
Histoire de Double
[image]
Amidala accouchera d'un second enfant (des jumeaux !)... un fils. Elle gardera secrète l'existence de ce fils, pour le protéger de son père.Padmé accouche de deux jumeaux.
Celle qui deviendra la princesse Léïa.
Celui qui restera caché et sera Luke Sky Walker.Leïa et Luke Skywalker furent séparés pour éviter que leur père, passé du côté obscur de la Force, ne les entraîne avec lui.

THOMAS VEUT DIRE JUMEAU
[image]
Thomas est un prénom masculin, issu ultimement de l’araméen te'oma (תאומא) et qui signifie « jumeau ». Il signifie également "le dieu suprême" du portugais "tomios" qui est une divinité portugaise.

C'est également avec ce sens qu'on le trouve dans l'évangile selon saint Jean « Thomas, appelé Didymus », à savoir, « jumeau » en grec (didymos)1. La graphie du nom Thomas est une transcription du grec Θωμάς.

Le prénom Thomas a surtout été popularisé par saint Thomas, l’un des apôtres de Christ, voir Thomas (apôtre).

********************************************************************************
VOR160625

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137314

COMPLÉMENT SURPRENANT #26 -VERSION 4-
par gilles surprenant, samedi 25 juin 2016, 12:23 (il y a 686 jours) @ Spyrale

Extraits : LES JUMEAUX DE NICOLAS POUSSIN

[image]

"La Sainte Famille" Nicolas Poussin 1650
Serait-ce : Marie-Madelaine avec ses deux enfants jumeaux. Marie, la grand mère, à ses pieds et Jésus, le père, caché dans l'ombre.
Aussi auteur de la toile:"Les bergers d'Arcadie." Officiellement, le tableau représente Élisabeth, Jean Baptiste, Jésus, Marie et Joseph. Et, s’il s'agissait plutôt de Marie Salomé, Marie-Madelaine, Joseph d'Arimathie... et les deux fils jumeaux de Jésus ?

********************************************************************************
VOR150103 avec Jean Michel Raoux

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=117275

COMPLÉMENT SURPRENANT #1 -COMPLET-
par gilles surprenant, dimanche 04 janvier 2015, 00:29 (il y a 1224 jours) @ jfpoulin

Extrait : JEAN-MICHEL RAOUX(Livres et DVD)
SITE OFFICIEL

[image]
UN DVD SUR DES DECOUVERTES EXTRAORDINAIRES ET DES PHOTOS D'OVNI INEDITES.

[image]
Au fil des pages et au travers du périple initiatique qu'effectuent les deux personnages dans 'Les terres du saint Graal' en Provence, une véritable révélation, inhérente à l'existence d'un très grand secret, brise les sceaux intemporels qui scellent un 'Testament Sacré', à l'origine du mystère de Rennes-le-Château. Étape par étape, le lecteur découvrira le 'Chemin Initiatique des Étoiles' en Provence.

[image]
Les chercheurs Raymond Spinosi et Jean Michel Raoux, nous présentent dans ce DVD le résultat de leurs derniers travaux sur la géographie sacrée du sud de la France. La révélation johannique des deux aigles nous entraînent sur les sentiers secrets de la provence, pays de Marie Madeleine, là où une première étrange révélation sera faite, au coeur d'une nuit magique, a l'un des deux chercheur. Puis prenant son vol, l'aigle nous amènera vers les massifs vertigineux du pays Cathare là ou se cache, inscrit par des reliefs montagneux, la deuxième révélation. " Jean 1:1-5 " : " Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe etait Dieu ".

[image]
Il existe dans le sud de la France sur les terres messianiques foul?es par, il y a deux mille ans, Marie Madeleine, une fantastique ?nigme qui remonte ? la nuit des temps. C'est grace au contact privil?gi? que le chercheur Raymond Spinosi ? su d?velopper avec son double cosmique, " soma ", que la seconde r?v?lation, apport?e par le treizi?me cr?ne de cristal, a p? s'accomplir: la conscientisation d'une tr?s antique et vaste cit? situ?e au sein de la Terre creuse, et dont l'?nergie est repr?sent?e par deux ensembles de " matrices g?oglyphiques " r?parties dans le sud de la France. Ces "petites matrices" sont comme les pi?ces d'un puzzle, selon Platon et la tradition Atlant?enne, elles forment des sortes d'?lots qui, ensemble, constituent une resplendissante " cit? M?re ". L'ensemble des matrices du Sud-Ouest est en correspondance avec une cit? de lumi?re du nom d' "ANDROSIA ". Quand ? l'ensemnle des matrices Sud-Est, il est reli? ? la cit? " MEDHIA ". Ces deux cit? r?unies forment la cit? d' " ANDROSMEDHA ", m?gapole intraterrestre qui occupe une cavit? circulaire de plus de 400 kilom?tres de diam?tre ! ANDROSMEGHA est habit?e par des ?tres bienveillants, issus en partie de l'antique L?murie ( dont Telos fait partie ) et en relation avec les habitants de la galaxie M51 ( Androm?de ). Ces ?tres participent en ce moment m?me ? l'activation du processus ascensionnel en insufflant une nouvelle ?nergie ? la surface de la Terre ? partir de ces matrices en correspondance avec la cit? interdimentionnelle d'Androsmedha .

[image]
Au fil de ce film dont le but est de mettre en ?vidence des indices relatifs ? la pr?sence du Saint Graal en Provence, la dimension de Myriam de Magdala appara?t dans sa r?alit? messianique. Ainsi de nouvelles r?v?lations inscrites dans le paysage Proven?al, viennent compl?ter le secret de l'antique constellation du " Serpent d'étoiles".

********************************************************************************
VOR150124 avec Jean Michel Raoux

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=118767

COMPLÉMENT SURPRENANT#4 -Version 1 .
par gilles surprenant, samedi 24 janvier 2015, 23:23 (il y a 1203 jours) @ Spyrale

Extrait :

[image]

Le Baptême de Clovis par le Maître de Saint Gilles

Selon les historiens,69 rois ont régné sur ISRAEL et la France,Ce grand monarque annoncé, autant pressenti serait donc le 70e à venir.

[image]

Cette représentation de Clovis Ier, roi des Francs de 481 à 511, fut réalisée vers 1220-1230. Elle provient de l'église Sainte-Geneviève à Paris et fut transférée à Saint-Denis en 1817.

l'église St-Denis à Paris en France qui conserve une place vide pour le futur grand roi.Le dernier roi de France meurt le 21 janvier 1793 (Louis XVI) Le 21 janvier 1948 est inauguré le drapeau du Québec à quatre fleurs de Lys blancs, par Maurice Le Noblet Duplessis (ésotériste d'une loge occulte).

[image]

_______________ _______________________ ______________________

LE TRIANGLE SACRÉ -KÉBEK -FRANCE -ISRAEL

[image]
La population francophone du Québec a préservé sa langue et son lien à la vibration du cœur de la France. Le Québec fut à l’origine un avant-poste pour cette vibration et un point du triangle transmettant les énergies directement vers le pôle Nord. Cette liaison au pôle fait aussi partie des caractéristiques de la grille qui assurent les transmissions d’énergies depuis l’intérieur de la Terre à ce triangle, et de là, vers d’autres parties de l’ensemble de la grille. Quoique la religion de cette province fût principalement le catholicisme à l’instar de la France, le Québec, et spécialement Montréal, présente une connexion avec la race juive.

SUGGESTION : Remplaçons Israël par l’Égypte ! Ça fait plus authentique. L’Israël d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec les Hébreux exilés d’Égypte. Ça me lève le cœur d’être associé avec les Sionistes. Donc, ce n’est pas un triangle sacré, mais un « sacré » triangle…

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=87912

COMPLÉMENT SURPRENANT #39 -
par gilles surprenant, dimanche 29 septembre 2013, 02:14 (il y a 1685 jours) @ KIWAN

Extraits : TEMPLIERS ET DESCENDANCE ROYALE
ils n'ont pas seulement réouvert la route des Amériques ; ils nous font franchir la porte du temps.C'est pourquoi on les nomme, dans la langue des oiseaux,les Chevaliers du Temps plié.
[image]
Les templiers font une étrange réapparition sur les voiles de la Santa Maria de Christophe Colomb en 1492 soit près de 200 ans après leur extermination! Christophe Colomb se devait d'arborer ce symbole pour pas que les amérindiens l'attaque !! Partie du port de Larochelle Christophe Colomb savait exactement ou il allait. Longtemps avant lui des Templiers avaient établie des relations avec les amérindiens de qui ils soutiraient beaucoup d'or. C'est pourquoi la croix des Templiers étaient un symbole bien connu des amérindiens.Lors de la colonisation de la nouvelle France beaucoup de juifs furent aidés par des templiers qui portait désormais le nom de COMPAGNIE DU ST-SACREMENT. Officiellement cette compagnie avait pour rôle de protéger la foi catholique. Officieusement elle devait protéger la descendance de Jésus. Mais, pourquoi les juifs furent-ils aidé ?

La France de l'inquisition pourchassait les juifs sous prétexte qu'ils avaient tué Jésus. Les Templiers eux savaient que parmi ces juifs se trouvait un groupe qui protégeait une descendance bien particulière soit celle de Jésus. C'est pourquoi tant de juifs furent envoyés en Nouvelle-France loin du joug de l'inquisition.

[image]

LE MYSTERE DU PUITS DE OAK ISLAND
[image]
REPORTAGE DE RADIO-CANADA
Tout a commencé aux alentours de 1795 quand un jeune homme du nom de Daniel McGinnis s'aventura aux alentours de l'île de Oak Island, petite île canadienne dans Magone Bay en Nouvelle Ecosse. A un certain moment, il trouva une dépression dans le terrain et tout près d'elle un chêne avec avec une vieille poulie posée dessus. Le jour d'après, avec deux de ses amis, John Smith et Anthony Vaughan, il retourna à l'endroit où il avait remarquer cette dépression et ils commencèrent à creuser trouvant à environ 60 cm une couche d'ardoise, un matériau que l'on ne trouvait pas sur l'île. Ils continuèrent jusqu'à 3 m et ils découvrirent un pavement en bois de chêne avec des marque de hâche évidents. A 7 m ils comprirent qu'avec leur force ils ne pouvaient continuer tous seuls...
[image]
Voilà comment commença le mystère du puits de Oak island, appelé aussi "Money Pit", c'est-à-dire le puits de l'argent. Nombreuses sont les légendes et les questions qui flottent autour de cet étrange construction hydraulique, d'anciennes civilisations comme les Vikings, à des luttes de pirates, où des mystères bien plus profonds encore comme la couronne française ou les Templiers et le Saint Graal.

Dans la deuxième partie des années 90, j'ai fait un drôle de rêve avec François Payotte où ce trésor était enfoui en-dessous de la ruelle de notre quartier où je demeurais, dans la paroisse Saint-Marc à Shawinigan.

[image]

SERPENT DE MOISE/SERPENTS DU PHARAON
[image][image]
Comme vous le savez, DJEDI est un mot égyptien, un mot qui veut dire à la fois guerrier et mystique. Se sont des DJEDI que Moïse affronta devant le pharaon entre le Serpent de Moise et Les Serpents du Pharaon. Moïse et Aaron se rendirent de nouveau chez Pharaon. Aaron jeta devant lui son bâton, qui devint un gros serpent. Mais les sages d’Égypte en firent autant. Ils jetèrent leurs bâtons, qui devinrent des serpents. Mais le serpent d’Aaron se mit à engloutir ceux des sages. Pharaon refusa néanmoins de laisser partir Israël.

[image]

Encore l'Égypte dans le portrait ! Et avec le décodage de l'Exode biblique fait par Roger Sabbah et son frère Messod, on comprend mieux l'enjeu des serpents et des bâtons. Aï serait Joseph, Horemheb serait, lui, Aaron, et Ramses Ier, Moïse. Ils confrontent et conspirent contre Akhénaton pour rétablir le culte d’Amon.

[image]

Sabbah, Roger et Messod, Le Livre de Poche, 2000

Extrait p.459 à 461 : Les textes bibliques évoquent Moïse et Aaron utilisant la magie devant Pharaon et ses sages. Les versets se réfèrent aux anciennes croyances égyptiennes sur la puissance de Pharaon. Dans ces Textes des Pyramides, le bâton est symbole de pouvoir et de vie éternelle. Celui-ci, représenté par le sceptre, incarne l’unicité, l’autorité, la justice Maât ainsi que la connaissance Thot. […] Semblable au serpent dont il prend forme, le bâton de Moïse inspire crainte et discipline, ainsi que magie transformatrice. Cette dernière est issue directement de dieu, assurant à Pharaon protection et pouvoir de divination. Le serpent, selon les Textes des Pyramides, est l’intermédiaire entre le monde d’en bas et le monde céleste. […] La légende du bâton de Moïse et d’Aaron se transformant en serpent prend ici tout son sens : il s’agit d’un véritable défi à l’autorité pharaonique en place. Doté de pouvoirs identiques à ceux de Pharaon, le bâton de Moïse avalant les serpents de Pharaon est représentatif de la victoire historique de Aï, Horemheb et Ramses Ier sur les pharaons monothéistes. […] Les Textes des Pyramides relient le bâton à la parole de Pharaon. Moïse et Aaron se présentent devant Pharaon avec le bâton sacré, pouvoir attribué par Aï afin de parlementer.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=145325

306. VidéOrandia #1618 : 30 avril 2016

Code du vidéo : VOR160430

Liens :
Forum : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135395
Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=SAtAJfRqLsI&feature=youtu.be

Durée : 1H55:55

Animation : Kiwan pour Richard Glenn, l’ésotériste du Nouveau Monde
En studio : François Chartrand
Au téléphone : Dr. MK Ultra
Ligne ouverte : NON

Thème officiel : LA RADIO PARANO
(Pour qui et pourquoi ?)
Thème plus officiel : SANG ROYAL AU QUÉBEC ET GRAND MONARQUE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=SAtAJfRqLsI

Sur le thème :

P(3)58 : À partir des livres d’Anton Parks, et des informations recueillies comme par exemple dans le livre “La Bible dévoilée”, j’envisage trois cas de figure :

#1. Enki / Osiris aurait intégré de son ADN dans une partie de l’humanité créée génétiquement par ses soins, et qui se retrouve au Québec aujourd’hui. Ou bien, ressuscité en Horus (le vrai Christ), son histoire étant cryptée dans la Bible, il aurait eu des jumeaux dont une descendance qui se retrouve au Québec.

#2. La génétique ne serait pas importante. C’est sa signature électromagnétique, spirituelle, réincarnée dans un corps qui le serait, et que seuls certaines entités peuvent détecter, comme dans NURÉA et LE RETOUR DU PHÉNIX d’Anton Parks. À moins que ce soit comme dans Merlin et Arthur, et que seul le Grand Monarque puisse manipuler le Girku (la sainte épée) qui serait retrouvée.

#3. Pas de Grand Monarque. Une chimère. Mais comme notre foi crée, y croire pourrait co-créer quelque chose de positif.


Voir Complément Surprenant : Les sujets y sont amplement développés
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135396

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=145314

:-) 314. VidéOrandia #1626 : 25 juin 2016

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137304
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137314


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=fqgFgMr4Lxo

À 1H12:36 du vidéorandia : Sang royal des orphelins

P(3)58 : Grand Monarque ou Pharaon ? On dit que nous sommes des « porteurs d’eau » au Québec. Voici ce qu’Antoine Gigal dit des pharaons :

Elle parle de l'étymologie du mot pharaon qui voudrait dire le « porteur ». Au Québec, il y a le « porteur d’eau » ! Sachant que l’eau est très importante pour Enki/Osiris… Il n’y a qu’un pas pour parler de la descendance du Christ égyptien au Kebek ! Alors, Antoine Gigal vient ainsi appuyer mon point de vue "ésotérique" sur la question de la génétique du Grand Monarque, si Grand Monarque il y a.

Voir Complément Surprenant : Les sujets y sont amplement développés
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137314

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

AJOUTS

par panthère58, mercredi 16 mai 2018, 20:31 (il y a 1658 jours) @ panthère58

:-) GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (4)

DOSSIER VidéOrandias : VERS 2023
Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************

VOR160702

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=137695

COMPLÉMENT SURPRENANT #27-COMPLET-
par gilles surprenant, samedi 02 juillet 2016, 00:19 (il y a 680 jours) @ Spyrale

Extrait : LE GRAND MONARQUE : Un thème que Richard chéri par-dessus tout. Si l'image publique de Richard a toujours été associée au phénomène extraterrestre, c'est d'abord à l'ésotérisme qu'il consacre sa vie. Il se définit lui-même comme un ésotériste et non un ufologue (deux termes qui, en passant, n'existent pas dans le dictionnaire !). Et s'il y a une mission qu'il chérit par-dessus tout, c'est bien celle de préparer le peuple du Kébek à l'arrivée imminente du Grand Monarque.

********************************************************************************

:-) AJOUTS

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142482

210. Vidéorandia #1444 : 21 juin 2014

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=106379

Lien sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=PQ4tvR9CSVE

Voir complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=106388

Extrait :

[image][image]
Ça n'est pas par hasard que les Chrétiens ont placé à cette date Jean le Baptiste qui annonce la période d’obscurité qui va commencer en disant : "Il faut que Lui grandisse et que moi je décroisse".

[image]
Anton Parks, Le Testament de la Vierge, Éditions Nouvelle Terre, 2009

Extrait pp.230-231 : La mission d’Horus l’Aîné (Râ) est effectivement de préparer le retour d’Osiris sous la forme de son fils Horus, pour ensuite s’effacer de la vie publique des divinités d’Égypte. Ce qui explique cette phrase énigmatique de Jean le Baptiste, qui prend encore plus de sens lorsqu’elle est replacée dans son contexte égyptien : "Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu’avant moi il était. […] Il faut que lui grandisse et que moi je décroisse" (Jean 1:30 et 3:30)

Jean le Baptiste, l’aîné du Messie, prophétise et prépare clairement la venue de Jésus comme l’a fait son double, Horus l’Aîné.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143905

258. Vidéorandia #1521 : 30 mai 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124435
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124440


Lien sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=ddzmPeChB_8

Durée : 1H36:35

À 1H22:16 du vidéorandia : Grand Monarque et ufologie

Kiwan : Tous les rois de France, ou la plupart en tout cas, sont gardés dans une basilique en France au nord de Paris. […] Il y a des gisants qu’on appelle, c’est des tombes, c’est comme des sarcophages avec, sous forme d’un être humain sur le dessus. Et il y en a un, c’est juste une tombe, elle est vide. La tombe est vide, la place est là. C’est celui qui manque dans la liste de tous les rois qui doivent représenter la monarchie française. Il en manque un. On dit, dans la tradition ésotérique, que c’est celui qui va rassembler tous les peuples d’Occident. Au moment, alors que tout semblera perdu, il sera reconnu. Il ne le sait pas lui-même qu’il est le Grand Monarque. Et autour de lui, les gens ne le savent pas non plus. Au moment où les choses vont tourner tellement mal sur Terre que cet homme-là, cet individu, qui peut être une femme, en passant, on peut penser à une espèce de Jeanne D’Arc, va être enlevé, abducté, conduit pour être initié, instruit et tout avoir le savoir intégral. Autour de cette personne qui va être ramenée ici sur Terre, il va y avoir des centaines, peut-être des milliers d’êtres humains qui auront tous été préparés la nuit, en rêve ou en remote viewing, en dédoublement. Tous auront reçu une éducation, une préparation sans trop savoir à quoi ça sert. Et quand le temps sera venu, ils vont comme être tous dégelés, ils vont tous réaliser qu’ils savent déjà. Et tout ce qu’ils savent va servir à rebâtir le monde de demain. […] Et vous avez eu un peu la réponse, l’implication de ce Grand Monarque, qui représentera le dernier, dont la tombe est prête, l’attend. Il va agir au moment où tout semblera perdu. Et il va avoir été éduqué, adombré, comme on dit dans le métier. Il va avoir été comme choisi et protégé pour accomplir un grand destin, une grande destinée.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134203

105. Vidéorandia #1251 : 25 novembre 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=63804
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=63807

À partir de 53:36 du VidéOrandia : Grand Monarque

Kiwan : On est sur une ligne de temps désastreuse. Alors que tout semblera perdu, alors que tout semblera perdu, arrivera l’intervention que d’autres vont connaître comme étant celui qu’on appelle le Grand Monarque. Et ça, c’est inévitable et ce n’est pas prévisible. Et lui-même, le Grand Monarque, ne sait pas. Il saura dans les derniers jours, avant les événements, bien pas rien que les derniers jours, il va être enlevé un sapré bout de temps avant, pour avoir une préparation parfaite. Puis après, il va pouvoir agir en représentant de l’humanité, la nouvelle humanité.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=144468

276. VidéOrandia #1539 : 03 octobre 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128635
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128638


Lien sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=yJyB6-UArSQ

Durée : 1H36:35

P(3)58 : On répète qu’au moment où tout semblera perdu, le Grand Monarque émergera. Dans le dernier épisode de la dixième saison, l’humanité est sur le point d’être exterminée sauf quelques élus. Et au moment où tout semble perdu, pour Mulder, en tout cas, devinez qui semble se pointer le bout du nez au volant d’un ovni ? William… Enfant, il avait été conçu étrangement, reconnu et adoré à sa naissance, kidnappé, et puis ensuite, a été donné en adoption. Et on a perdu sa trace. Beau parallèle avec le « petit trésor » de Précieux-Sang !

[quote]Une petite digression : on parle de point d’assemblage, d’une question de perspective, d’un certain pourcentage de notre capacité d’agir sur les événements. Pourquoi, alors, on continue d’alimenter une culture du drame apocalyptique pour la naissance d’un Nouveau Monde ? Ça ne tient pas la route d’un point de vue spirituel. Pourquoi le Grand Monarque, si Grand Monarque il y a, n’arriverait pas justement avant que les choses ne se dégradent pour élever la conscience de 7 milliards d’individus ? Comment peut-on parler de Nouveau Monde s’il est enfanté par l’ancien monde ? On a besoin d’un guide, pas d’un guerrier. Moi, en tout cas, ça fait partie de ma prière quotidienne. J’essaie de mettre en branle une pensée créatrice pacifique, harmonieuse, spirituelle et ce, malgré les constats que je fais sur l’actualité, les manipulations, les prophéties et les conspirations.[/quote]

Je n’ai rien contre l’évocation de divers scénarios comme celui annonçant la venue d’un Grand Monarque en des temps troubles, apocalyptiques. Mais j’en ai contre l’adhésion à un tel scénario. Parce qu’à ce moment-là, on participe à sa concrétisation, à sa matérialisation au lieu de co-créer un enfantement sans douleur.



Lien sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=ekNIB4uV0ow


Lien sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=5Ga4h0VBjyg

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134203

Lien citation : http://www.bibleetnombres.online.fr/gdmonarq.htm

Extrait : " Et pourtant quelqu'un doit venir, quelqu'un d'inouï que j'entends galoper au fond des abîmes. La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peuvent pas périr, il faut qu'il vienne. Quand il paraîtra enfin, quand il frappera à la porte des cœurs avec le pommeau de l'Epée divine, le réveil de tous les aveugles sera prodigieux ". (Léon Bloy)

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

HORUS / JÉSUS : GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (5)

par panthère58, lundi 14 mai 2018, 11:58 (il y a 1660 jours) @ panthère58

:-) GRAND MONARQUE / MESSIE À VENIR (5)

DOSSIER VidéOrandias : VERS 2023
Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************
Pour moi, les livres d’Anton Parks sont incontournables si on veut cerner le Grand Monarque / Messie (GMM). De la façon que je vois ça, Anton Parks serait le messager (prophète) du « GMM ».

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait pp.155-156 :

Le terme Messie proviendrait du vocable latin Messias qui se dit Christos en grec et dont les définitions sont "oint" et "sacré par le seigneur". L’onction divine joue un rôle considérable dans la définition d’une personne importante, parfois annoncée comme rédemptrice. L’onction qui se pratiquait à Abydos (Abdju), la ville sainte d’Osiris, relevait d’une forme de baptême pour l’initié, qui devait se plonger dans l’eau du temple de l’Osireion avant de rencontrer l’effigie du dieu, elle-même dénommée Mesi par les prêtres :

Extrait p.156 : La mère, comme l’image du père et comme son propre fils, pouvait porter le titre de Mesi. La mère, l’enfant, et la divine statue du dieu mort, sont indissociables, car ces trois acteurs symbolisent la divine triade : la mère, le fils et le père, précisément "recyclée" en Sainte Trinité par les judéo-chrétiens.

Extrait p.157 : De son côté, le langage sumérien ne nous épargne pas son lot de surprises, puisque le terme MEŠ veut dire "fils", "jeune homme" ou "prince". Si nous lui ajoutons le i manquant, nous obtenons MEŠ-I, "le fils qui émerge" ou le "prince vainqueur" ou encore "le fils de l’huile ou du Chrême", c’est-à-dire l’"oint" que l’on retrouve dans les termes Messias et Christos cités plus haut !

Extrait p.159 : Autre similitude entre Horus et Jésus : Horus est le fils de Meri, dont le sens est "bien-aimé(e)", alors que Jésus-Christ est appelé "fils de דָּוִיד" ("David") qui veut également dire "bien-aimé", mais en hébreu. Sauf que dans ce dernier cas, le concept relève du patriarcat, cher aux judéo-chrétiens, la Déesse Mère ayant été une fois encore ensevelie. [...] Nous savons qu'en Égypte, "le bien-aimé" est Ptah-Osiris, titre repris plus tard par plsieurs pharaons.

Notez que le mot David en hébreu, דָּוִיד, a été pris sur Wikipédia et qu'il n'est pas identique en tout point à celui du livre. Mais faute de mieux...

Et voici un lien pour la traduction de David :
https://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-hebreu-david-1732.html

Extrait : Définition de "David"
David = "bien aimé "

Alors de quelle lignée davidique se réfère-t-on finalement ? Celle de Jésus, ou celle d'Horus ?

Extrait p.161 : Il faut savoir que dans la littérature funéraire égyptienne, chaque roi, descendant d’Horus, est systématiquement assimilé à l’Étoile du Matin.

Extrait p.166 (Lazare) : Nous sommes donc encore une fois confrontés à des éléments indiscutablement reproduits à partir du mythe osirien. Si nous replaçons cet épisode dans son véritable contexte millénaire, il ressort clairement qu’Horus – Yshu , l’"oint" – doit ressusciter ou réveiller la religion de son père, qui perd du terrain et qui est sous le contrôle du clergé égyptien d’Atum.

********************************************************************************

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=74228

par gilles surprenant, mardi 26 février 2013, 01:55 (il y a 1874 jours) @ KIWAN
édité par gilles surprenant, dimanche 03 mars 2013, 02:05

PÉRÉNIS-FORUM
[image]

Je ne sais pas si la plupart des gens réalisent à quel point ces notions sont fondamentales pour l’avenir de l’humanité. En fait, tout est là-dedans. Considérant l’ampleur que cela représente pour tous, j’ai décidé d’offrir ici, à chacun de vous, mes meilleures explications sur le sujet, car tous, vous êtes les acteurs de ce changement qui est à l’œuvre en ce moment même. Sachez que ce n’est pas une pièce qui se termine. En vérité, vous n’avez fait jusqu’à présent que vous pratiquer et vous préparer en coulisse avant la montée du rideau. Maintenant, il est enfin venu le temps de jouer la plus belle pièce qui soit, votre pièce. Prenez place sur la scène et que votre spectacle commence !

PARTIE 1

PARTIE 2

PARTIE 3

Les liens de « Perennis » ne sont plus actifs. Mais je sens qu’il pousse dans la direction de Maurice Poulin. Et comme je me suis récemment procuré son livre, suite à ses deux passages dans les VidéOrandias, je vais vous partager l’endos de son livre contenant sa plus récente mise à jour, livre que je me suis procuré suite à ses deux présences dans des VidéOrandias de 2018 :

[image]

Si le thème prophétique du Grand Monarque est bien connu, il en va tout autrement de celui de la Grande Mère. Clairement énoncé dans l’hindouisme, ce thème est également présent dans les textes de Nostradamus… Il fallait fouiller et trouver !

En 1989, l’auteur prit connaissance d’une citation cruciale du Shambhala oasis de lumière de l’auteur Andrew Tomas, extraite du Kalki Purana, équivalent hindouiste de l’Apocalypse de Jean de Patmos… Cette citation indique clairement la manifestation messianique attendue pour notre époque par les hindouistes. Elle concernait non pas un homme seul, mais bien un homme et une femme.

Son de cloche analogue dans l’authentique christianisme où Jésus annonça, pour la fin des Temps, LA MANIFESTATION CONJOINTE D’UN NOUVEAU SALOMON ET D’UNE NOUVELLE REINE DU MIDI…

La Genèse indique que Dieu est à la fois homme et femme, dans le verset 27 : « Et Dieu créa l’homme, l’Humanité, à son image ; il le/la créa à son image ; homme et femme il les créa. »

De grands moments de lecture en perspective pour celles et ceux qui ne peuvent plus supporter une interprétation aussi réductrice que phallocrate de leurs Écritures sacrées respectives. La Grande Mère et le Grand Monarque seront les messagers du Verseau, idée novatrice de l’auteur dans la recherche identitaire du nouveau Messie.

Évidemment je remplace Jésus par Horus tout en sachant qu’Isis incarne l’Esprit Saint ce qui nous donne un indice sur le Nouveau Salomon et la Nouvelle Reine du Midi.

Si j’ai tardé à me procurer le livre de Maurice Poulin, c’est qu’il fut une période où je lisais assez régulièrement la revue mensuelle Horoscope Quotidien dans laquelle il avait une chronique. Et je trouvais ça « trop lourd » à lire. Trop technique.

Maintenant que je l’ai lu, je dirais qu’il m’est apparu plus accessible que je ne le croyais au départ. Hormis le passage où il accorde beaucoup d’importance à Edgar Cayce et à la vision que celui-ci a d’Isis, je n’ai rien à redire. Il aurait cependant avantage à s’enquérir des travaux de Roger Sabbah, d’Anton Parks, de Mauro Biglino, et de l’archéologie moderne tel le livre « La Bible dévoilée ».

D’abord parce qu’il se réfère souvent à des versets et des soi-disant prophéties bibliques. Il se réfère aussi au trône et à la lignée de David, à l’Exode biblique, à Salomon. Puis parce qu’il semble se contenter d’Edgar Cayse pour définir et cerner Isis.

On voit que Maurice Poulin est sérieux et qu’il s’est totalement investi dans son livre. Il serait dommage de ne pas considérer les ouvrages ci-haut mentionnés qui pourraient amener sa quête encore plus près de la cible convoitée.

Voici des points intéressants que j’ai relevé au fil de ma lecture :

le tarot égyptien et plusieurs sources dites ésotériques d’origine égyptienne figurent avantageusement

ce qui se rapproche le plus d’un monarque à la fois Roi et Pape tel que le défini Maurice Poulin, est un pharaon d’Égypte

pour l’anecdote : Bloy → Blois → Blais…

pour l’anecdote : étoile Véga → Suzanne Véga


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=VZt7J0iaUD0

pour l’anecdote, extrait p.51 : Il est probable que l’étoile Véga fasse partie de cet ensemble stellaire, autant pour les raisons précédemment exposées qu’à cause d’un élément kabbalistique vital, que voici : la somme des composantes de la 17e lettre de l’alphabet hébraïque, Phé, soit 85, donne, en réduction guématrique, soit 8 + 5 = 13 = 1 + 3 = 4, soit le chiffre de l’arcane dont Véga est précisément une des correspondantes célestes.

pour l’anecdote, extrait p.53 : Philologiquement, on peut donc assimiler l’Arc-en-ciel au Fils de l’homme.

pour l’anecdote, extrait p.71 : Considérant qu’il n’y a que 58 sixains, en tout, il m’a été facile de vérifier que ces sixains 4 et 40 sont inséparables.

pour l’anecdote, extrait p.73 : Mieux encore : cette lame 3, reliée à la constellation de la Vierge, se justifie par le fait que le lys a toujours été considéré comme l’emblème fondamental de la Vierge…

Hercule / Égypte / Phénix

Osiris / Jésus (Anubis Schénouda) *

pour l’anecdote, extrait p.65 : Même Dyonisos [Dionysos], autre appellation du futur Grand Monarque dans les Centuries…

pour l’anecdote, extrait p.101 : Et Denis n’est que la francisation de Dionysos.

Jupiter / Neptune

extrait p.108 : Rappelons-le, Nostradamus puisa largement dans la tradition égyptienne…

pour l’anecdote, extrait p.108 : L’étoile Sirios nous permet également d’éclaircir (c’est le cas de le dire) un passage obscur de l’épître adressée à Henry Second, où le Grand Monarque est appelé « le grand chien »…

Grand Monarque = l’Étoile du Matin (Horus)

Sirios = anagramme d’Osiris

extrait p.115 : Ce texte confirme ce que nous savons déjà : le Grand Monarque sera en quelque sorte roi-prêtre… [un pharaon quoi !]

extrait p.118 en lien avec le thème « Bicaméral » des derniers VidéOrandias : Ces deux vers, extraits d’un de ses quatrains-présages, nous permettent de comprendre que ce « bon », c’est-à-dire le Grand Monarque, sera rejoint d’une façon très inhabituelle, par ce que je pourrais très imparfaitement qualifier de contact « télépathique…

pour l’anecdote, extrait p.128 : Donc, le Phénix serait au fil de ses 39 ans mis (de façon spéciale et personnelle) en relation avec l’électricité, près d’un cours d’eau…

origine basque du « Castulon monarque » [langue basque/sumérien, Anton Parks, petit « trésor »] [VOR161203]

pour l’anecdote, extrait p.180 : Et avec raison, du point de vue mathématique, car Naos a une lattitude sud de plus de 58 degrés…

extrait pp.190-191 : Pléiades que les Égyptiens figuraient fréquemment par une colombe, qui est l’oiseau préféré de Vénus, déesse de la beauté et de l’amour, dans la mythologie ; ce qui renforce évidemment notre propos féminin. Colombe qui est également, dans l’Église, un emblème de l’Esprit-Saint, comme on l’a aussi vu dans le présent chapitre.

extrait p.199 : En passant, Hatshepsout signifie la même chose que le titre qu’on donna au roi de France Louis XIV, mis au féminin bien entendu : Reine Soleil. [autre lien entre la monarchie française et l’Égypte]

pour l’anecdote, extrait p.203 : Caleb signifie Chien.

extrait p.204 en lien avec le travail des frères Sabbah : Ce dernier point est fondamental pour notre props, car selon le spécialiste anglo-germanique de langues anciennes Max Müller, il y aurait un terme hébreu d’origine hiéroglyphique égyptienne pour l’étoile Caleb/Sirios…

référence à l’exégète Rachi, abondamment cité par les frères Sabbah

* Je suis à la recherche d’un exemplaire du livre d’Anubis Schénouda intitulé : La Légende d’Osiris et la Mort de Jésus, 1980 (Ben oui, je suis 38 ans en retard…) :-(

********************************************************************************

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=74826

par gilles surprenant, dimanche 03 mars 2013, 02:05 (il y a 1869 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, lundi 04 mars 2013, 00:45

L’information est plus complète dans cet extrait du Complément Surprenant. Donc je laisse la partie qui apparaît aussi dans mon billet précédent d’un autre Complément Surprenant.

IL Y A VINGT SIECLES PLUS L'ÂGE DU SAUVEUR-2033

[image]
Où croyez-vous fuir, maintenant que vous avez détruit les églises et tué le dernier Père? Attendez le signe de Jean. L’agneau est prêt. Avant l’ultime lumière, les pasteurs auront reconnu le signe. Tous parleront la même langue. Le règne de Dieu arrive sur terre, sa cité se dresse même pour qui ne l’a pas voulue. Ouvrez votre cœur au lys. La voix sera puissante, annoncée par les trompettes. ''Il y a vingt siècles plus l’âge du Sauveur. »
Cette dernière précision est souvent interprétée comme désignant l’année 2033, parce que Jésus est mort à 33 ans.

ET

LE SAINT PAPE AUX PIEDS NUS ET LE GRAND MONARQUE
SOURCE
[image][image]
« On ne peut servir deux maîtres à la fois ». Mais on peut vivre dans deux royaumes à la fois surtout s’ils appartiennent au même roi. Chose qui sera faite dans les prochaines années avec « le Saint Pape aux pieds nus» accompagné « le Grand Roi, le Grand Monarque» qui se rendront à Jérusalem pour remettre leur couronne respective au représentant du « Royaume d’En-haut » et ainsi faire accéder toute l’humanité terrestre à la « Fédération des Mondes habités ».

[image]
Rappelons-nous que les vrais légitimistes, c'est à dire ceux qui soutiendront l'Elu de Dieu, un descendant du second fils de Louis XVI, seront si peu nombreux qu'ils pourraient tous entrer dans un espace réduit à une cabine d'ascenseur, soit environ 4,50 m2.
____________________________________________________________________________

SA MISSION
SOURCE
Elle sera triple :
•Chasser les envahisseurs de l’Europe (les musulmans et les forces de l’ex-Urss) et rétablir la paix.
•Rétablir le Pape à Rome dans ses prérogatives de chef de l’Eglise, qui sera rénovée dans le sang des martyrs. Il y aura à cette époque une grande crise dans l’Eglise due à un anti-pape, qui provoquera un schisme avec l’autorité légitime.
•Délivrer les lieux saints de Jérusalem de la domination arabe, car Israël pourrait perdre le contrôle du pays à un certain moment et être submergé par les musulmans.

Pour comprendre sa mission, le Grand Monarque recevra des signes du Ciel et des messages, comme jadis Jeanne d’Arc en avait reçu de ses voix.Ensuite, guidé par ses voix, il va chercher le Grand Pontife dans un monastère de l'Ordre des carmes déchaussés, puis il part avec lui en Italie, pour l'installer à Rome. Là, beaucoup de difficultés les attendent, du fait d'un schisme et d'un antipape.


« […] Nous savons que le Grand Monarque sera plutôt jeune et inspiré par Dieu. Il sera guidé comme Jeanne d’Arc le fut elle-même par Saint Michel.

Il est né en France. Il est d’origine capétienne. Orphelin très jeune, il aura vécu une longue partie de son existence à l’étranger. Lorsqu’il partira pour sa mission, il quittera une île.

On peut penser à une île du Québec, car le Québec, dont parle plusieurs fois Nostradamus dans ses Centuries, est une des pointes du triangle sacré de l’Occident.

Bien sûr, on pense tout de suite à l’île de Montréal, appelée Ville-Marie au début de la colonisation, car il est clair que Marie et son drapeau fleurdelysé aura son rôle à jouer.

Je rappelle que le sang de nos rois de France coule dans les veines de nombreux Québécois, descendants des filles du Roy. Ces filles étaient souvent des enfants illégitimes des princes de France.

rappellez-Vous,que son Drapeau fut hissé sur le Parlement de Québec, le 21 janvier 1948, date anniversaire de la mort du roi Louis XVI.


Il (le Souverain Pontife) réformera l’univers, principalement par la puissance de ses exemples et la vénération profonde qu’il aura inspiré. Il ramènera les ecclésiastiques à la manière de vivre des temps apostoliques… ». Jean de Vatiguerre.

« Il sera élu d’une manière extraordinaire…. Il fera la réforme de l’État et des mœurs des peuples. Il reformera l’Église et le clergé séculier et régulier, les rappelant à l’observance exacte… Le bras tout-puissant de Dieu sera avec lui et le fera triompher ». Anna Maria Taïgi.

« Elle refleurira cette religion sainte ; mais ce ne sera ni le Pape ni le Roi actuellement régnant qui la feront refleurir, mais un roi selon son cœur. Il fera de grandes choses avec un Pape que je donnerai à mon Église dans ma miséricorde… Le nouveau Pape sera un grand personnage ». Une religieuse.« Dieu suscitera un Pape d’une vie si sainte que les anges eux-mêmes en seront dans l’admiration. Éclairé d’En-Haut, il réformera le sacerdoce, le rappellera à la vie des Apôtres, il transformera presque le monde entier par sa sainteté et ramènera tout le monde à la vraie Foi. Partout règneront la crainte de Dieu, la vertu, les bonnes mœurs Il ramènera au bercail toutes les brebis égarées et il n’y aura plus sur la terre qu’une seule Foi, une Loi, un Baptême, une même vie ». Jean de Roquetaillade.

« ... Un pasteur remarquable s’assiéra sur le trône pontifical, sous la sauvegarde des anges. Pur et plein d’aménité, il résiliera toutes choses, rachètera par ses vertus aimables l’état de l’Église, les pouvoirs temporels dispersés… il l’emportera sur toute autre puissance, et reconquerra le royaume de Jérusalem. Alors un monarque gracieux de la postérité de Pépin viendra en pèlerinage voir l’éclat du glorieux pasteur dont le nom commencera par un R. Un trône temporel venant à vaquer, le pasteur y colloquera ce roi qu’il appellera au secours… Le saint pontife (lui-même français) invoquera l’aide du monarque généreux de la France… ». Merlin Joachim.

« En ce temps-là, un moine qui aura la paix dans son nom et dans son cœur sera en prière ; il aura la même mission de Jeanne d’Arc ». Abbé Souffrand.

« Le Grand Pontife sera ramené par le Grand Monarque. Toutes les vertus refleuriront dans l’Église de Dieu, surtout dans le sacerdoce ». Prophétie des Catacombe

À RELIER AU VOR180505 (Bicaméral/Entendre une ou des voix)

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=90955

COMPLÉMENT SURPRENANT #45 -En Construction
par gilles surprenant, dimanche 10 novembre 2013, 00:50 (il y a 1643 jours) @ jfpoulin

Extrait : STATUE DE LA LIBERTÉ

Un autre lien à ajouter entre la France et l’Égypte !

VOIR - Du haut de son promontoire (socle) la statue de LA LIBERTÉ voit au loin, même avant que les choses n'arrivent ici et maintenant.
AVOIR - Le flambeau éclaire pour mieux voir la réalité du Plan Hominal. Cette statue porte la lumière au monde comme Lucifer -Lucie- a dérobé le feu des dieux.
SAVOIR - Le livre "sacré" dans lequel est inscrit toute la connaissance, en vérité.
POUVOIR - La couronne royale témoigne de son autorité suprême sur le monde humain.


[image]

La statue représente la Diane antique l'ISIS égyptienne ou l'Isthar Babylonienne, couronnée, brandissant une torche,
porteuse de lumière. représentée avec une coupe ou avec une torche en main, une couronne sur la tête car elle était " reine des cieux ", chargée de bijoux et vêtue de pourpre et d'écarlate.La statue de la liberté est un cadeau de la France aux Etats Unis pour le centenaire de leur indépendance. Son concepteur, Frédéric Gustave Bartholdi, (né à Colmar en 1834) était Franc-maçon, tout comme Gustave Eiffel qui en a conçu l'ossature en fer de l'édifice. Edward Laboulaye fût à l'origine du concept de cette statue et de la levée de fonds pour la faire construire.

LE GRAND MONARQUE
SOURCE
[image]
Ce n'est pas que les gens soient de moins en moins bien branchés qui fait que le futur est difficile à prévoir. C'est plutôt que des êtres spirituels provoquent volontairement des perturbations dans le but de protéger des êtres comme le Grand Monarque. Voici une manière imagée de comprendre la situation:Lorsqu'on lance une pierre dans l'eau celle-ci provoque des vagues à la surface.
La roche est un événement qui arrive dans le temps et les vagues arrivent après, dans le futur.Les médiums sont des êtres sensibles qui peuvent sentir ces vagues. Plus grosse est la roche, plus facile sera sa détection. À partir du moment où un médium sent les vagues il peut remonter jusqu'à la roche. Jusque-là pas de problème.

Dans l'exemple ci-haut le Grand Monarque est semblable à une roche. Il fera beaucoup de vague lors de son passage.Comme il n'y a pas que de bon médium, des êtres de ténèbres voulant éliminer le Grand Monarque pourraient tenter de le retrouver avant qu'il ne fasse de vagues. Remonter dans le temps pour enlever le Grand Monarque avant qu'il puisse agir.Pour éviter ceci des êtres spirituels ont volontairement brouillé la surface de l'eau pour que les vagues produites par le Grand Monarque soient impossible à localiser dans le futur.

Ce brouillage spirituel entraînera des temps de confusion pour les simples d'esprit, comme le dit l'expression consacrée.Les simples d'esprit sont bercés par les vagues des événements. Sans vagues les simples d'esprit vont perdre leur référence. Plus aucune religion, plus de valeurs externes qui leur dit quoi penser.Voilà une raison de plus pour laquelle il faut que les êtres humains deviennent responsables de leur propre destin et de leurs propres actions.On arrive à l'étape de la maturité en tant qu'humain.
Le temps des influences est terminé.
On enlève les petites roues d'apprentissage (béquille) sur le bicycle et il faut maintenant garder l'équilibre soi-même.Comment tu te situes toi, par rapport à toi-même ?Il faut que tu sois responsable de ce qui te concerne dans ton intérieur.Avec le brouillage externe il va falloir avoir des bases internes solides pour passer à travers.

Tout les repères externes vont tomber.La force intérieur est ce qui va permettre de choisir ceux qui seront enlevés.
Ceux qui décide par eux-même et non par rapport aux autres ou aux événements.
Bref, ceux qui sont centriques.

À RELIER AU VOR180505 (Bicaméral/Responsabilité)

********************************************************************************
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=96769

-COMPLÉMENT SURPRENANT -LIGNE OUVERTE 21 JANVIER
par gilles surprenant, mercredi 22 janvier 2014, 00:30 (il y a 1570 jours)

Extrait : UN ROI AMÉRICAIN par HERVÉ FISHER
VIDEO REPORTAGE
[image]

Le couronnement de Denys Tremblay comme roi de L'Anse-Saint-Jean, le 24 juin 1997, a eu des échos médiatiques sur toute la planète. L'événement a inspiré le philosophe Hervé Fischer pour la rédaction d'Un roi américain.

Denys Tremblay, artiste et professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi, aussi surnommé l'Illustre Inconnu, a eu un jour l'idée de se faire élire roi municipal afin de relancer l'activité touristique au Saguenay, durement éprouvée après le déluge de 1996.

Par son œuvre, Denys 1er, qui s’est aussi fait connaître comme l’Illustre Inconnu, rappelle que l’imagination et l’audace en l’art peuvent être d’une grande aide en temps de morosité économique. Il suffit d’un peu de courage et de visions pour faire progresser des situations qui a priori semblaient aller nulle part.il est parvenu à se faire élire légalement et démocratiquement comme le Monarque dans sa ville. Il est même allé plus loin en imprimant sa propre monnaie qui avait cours légal dans son royaume. Sa monnaie était un peu comme du troc. Par son exemple, il a prouvé que cela était légalement possible.Depuis, ses projets sont tombés à l'eau...mais .le chemin qu'il a tracé par son exemple, demeurera... Ce que Denis de L'Anse St-Jean a réalisé à l'échelle d'une petite ville, le Grand Monarque le réussira à l'échelle du Québec. Puis, ce que le Grand Monarque réalisera au Québec servira ensuite d'exemple au reste de la planète par mimétisme planétaire..
Au prise avec des dettes astronomiques, les pays du monde seront très ouverts à cette nouvelle vision du CONTRAT SOCIAL

********************************************************************************
VOR140401


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=OQWPLNweK9o

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=101704

À 0H33:32 du VidéOrandia : Grand Monarque

Kiwan à son invité Yvan Poirier (lapressegalactique.com) : Mais, est-ce que toi tu t’attends qu’il va y avoir un développement dans le même sens, on passe de l’ère du Poisson à l’ère du Verseau, on va avoir un Grand Monarque ou il va y avoir un paraclet qui va descendre et tout le monde va avoir la fusion avec la Lumière, là les gens vont enfin comprendre la Vérité, la Vie, la Voie pour pouvoir vivre, arrêter d’être esclave ?

Voir la suite de l’extrait vidéo pour la réponse d’Yvan Poirier. Voici pour avoir une idée :

Sujet : L’Arbre de Vie
Liens : http://www.arcturius.org/chroniques/71104-2/
http://lapressegalactique.com/2016/11/05/larbre-de-vie-2/

Par Yvan Poirier, sam 05 nov. 2016

Extrait : Prenons un autre exemple qui nous signale la présence infinie de la Géométrie Vibrale en ce qui concerne les différences fondamentales entre le Feu du Cœur et le Feu de l’Esprit. Le Feu du Cœur est spécifique pour nous dans l’incarnation. Il est le lien multidimensionnel du Christ ou de KI-RIS-TI; c’est-à-dire, le Fils Ardent du Soleil ou si vous préférez de la Source Centrale d’Alcyone. Le Feu de l’Esprit n’est pas limité parce qu’il est infini dans son Essence. Il n’est pas délimité par le système solaire. Son omniprésence représente le Feu de la Création qui se présente partout dans les univers, les multivers et l’Omnivers.

[image]

Le Secret des Étoiles Sombres
Anton Parks
Pahana Books 2016 (2005)
p.314


Kirišti : Terme formé des particules suméro-akkadiennes suivantes : KIR (poisson, fils), IŠ (étoile(s), montagne, brûlant, ardent), TI (vie). Il se traduit littéralement en "fils ardent de la vie" ou encore "poisson des étoiles et de la vie". Ce mot n’est pas sans rappeler le terme Christ tiré officiellement du grec Kristos "oint", mais aussi du terme Ichthys "poisson". La décomposition de Kristos en KIR-IŠ-TUŠ apporte la définition suivante : "le fils qui réside dans les étoiles". N’en déplaise à la religion judéo-chrétienne, le terme Christ est tiré de la langue des « dieux » ! Il n’est d’ailleurs pas étonnant que le symbole du Christ soit un poisson comme l’était l’emblème initial du christianisme avant de se transformer en une croix. Le fait que la particule KIR, dont le signe cunéiforme archaïque en forme de poisson évoque à la fois un poisson et un fils, ne laisse aucun doute possible sur le bien-fondé de cette évidence ancestrale. Je précise que nous ne parlons pas ici de Jésus, dont l’avènement marqua, selon les textes bibliques, le début de l’ère du poisson, mais du terme KIR-IŠ-TI (Christ) bien plus ancien. De nombreuses traditions du monde évoquent des initiateurs ou des héros civilisateurs amphibiens, situés entre le poisson et le reptile. On trouve les Nommo chez les Dogons du Mali, Orejona sur le lac Titicaca en Amérique du Sud, les Abgal ou Oannès (Uanna) en Mésopotamie… Nous reparlerons des Kirišti dans les prochains ouvrages et nous verrons que ce terme est lié de près à l’Égypte antique.

********************************************************************************
VOR141129

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=115285

COMPLÉMENT SURPRENANT #47 -COMPLET-
par gilles surprenant, dimanche 30 novembre 2014, 00:20 (il y a 1259 jours) @ jfpoulin

Extrait : ÉLU LE GRAND MONARQUE
[image]
La filiation est aussi importante dans l'histoire du Grand Monarque. Pour accomplir sa mission il doit absolument posséder cette génétique (sorte de programme biologique). Il est l'élu d'abord parce que c'est dans sa nature (innée). Probablement qu'il existe des centaines d'individus sur la Terre qui ont cette génétique (filiation) particulière. Alors lequel sera le Grand Monarque ?La réponse se trouve peut-être en partie dans le deuxième aspect de la théorie de Lorenz; le phénomène de l'empreinte. Peut-être que les êtres qui ont le potentiel (filiation) d'être des Grands Monarques sont mis en contact en très bas âge avec une culture particulière (par exemple extraterrestre) afin qu'ils s'y identifient et développent (ou activent) leurs capacités innées qui leur vient de leur nature. Pour milles raisons plusieurs ne parviennent pas à développer leur plein potentiel. Beaucoup d'appelés mais, un seul élu... Le Grand Monarque.

********************************************************************************
VOR141206

Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=115752

COMPLÉMENT SURPRENANT -#48 - Version 3-
par gilles surprenant, samedi 06 décembre 2014, 22:39 (il y a 1252 jours) @ KIWAN

Extrait : DE L'ARCHÉTYPE AU MYTHE DE JÉSUS
SOURCE
[image]
ARCHÉTYPE et MYTHE: sont deux mots très importants en ésotérisme.

Définitions du dictionnaire Larousse 2000.
L' ARCHÉTYPE est le modèle sur lequel sont construits un ouvrage, une oeuvre
Un MYTHE est un récit populaire ou littéraire mettant en scène des êtres surhumains et des actions remarquables. S'y expriment sous le couvert de la légende, les principes et les valeurs de telle ou telle société.

De la source du mot ARCHÉTYPE on retrouve les mots architectes, architectures et archanges. Rappelez-vous du cours 338, avec une explication du rôle futur de St-Michel l'archange guide de Jeanne d'Arc, de Hénoch et du futur Grand Monarque.

Richard a défini l'ARCHÉTYPE comme le "wire frame" des modèles 3-D fait par ordinateurs. C'est la structure de base sur laquelle on dépose une surface, avec une texture, une couleur, un éclairage particulier. Donc l'ARCHÉTIQUE est une structure de base sur laquelle on dépose un personnage avec un visage, un rôle et un comportement particulier. Tel serait le Jésus de Nazareth. Le fond de son histoire est basée sur l'ARCHÉTYPE du DIEU FAIT HOMME.
[image]
Le film "E.T. L'EXTRATERRESTRE" de Steven Speilberg répond exactement au même ARCHÉTYPE que celui du mythe de Jésus. C'est, d'après Richard, ce qui a assuré le succès mondial incroyable de ce film mettant en vedette un "envoyé du ciel" sur terre. E.T. recherchait la présence des petits enfants. E.T. faisait des miracles (redonner vie aux fleurs... faire des lévitations... communiquer par télépathie...) et E.T. avait une conscience écologique qu'il a transmise à son ami -libérer les grenouilles à l'école-. Après être mort et ressuscité, E.T. monte au ciel en laissant un message à celui qui lui avait pourtant promis de ne jamais l'abandonner -Le jeune garçon Éliott s'était endormi la nuit alors que E.T. tentait de communiquer avec sa maison "home". Le message de E.T. à la fin de son passage ici sur terre:"Je suis toujours avec toi".
[image]
Le Père Noël correspond sensiblement au même ARCHÉTYPE. Lui aussi vient du ciel (dans son traîneau tiré par des rennes) Le Père Noël vient pour juger au mérite, les gens et leur donner des cadeaux. Le Père Noël vient d'un royaume où tout est su sur chacun. Des êtres de services lui obéissent et en une nuit (celle de Noël) le Père Noël rencontre tout le monde de la terre...

Arrive un jour où l'enfant atteint un niveau de compréhension qui lui permet d'apprendre la vérité sur le Père Noël.
Le Père Noël n'existe pas réellement et pourtant on continue de recevoir des cadeaux à Noël même entre adultes qui savent la vérité.
Pourquoi ? Parce que ce personnage MYTHIQUE comble un besoin social et individuel et correspond à l'ARCHÉTYPE profondément encré dans la nature humaine. Chacun reconnaît que les cadeaux sont une marque d'affection agréable à vivre au moins une fois l'an. Père Noël ou pas !

Si nous faisons le parallèle avec Jésus, disons-nous bien que peu importe qu'il ait vécu ou non, nous en avons besoin socialement et individuellement.

Jésus a indiqué le chemin, la voie, la vérité et la vie.
Le message de Jésus est un cheminement... une direction à suivre...
Devons-nous regarder fixement la main qui pointe du doigt une direction ou devons-nous regarder dans la direction indiquée par cette main ?
Ceux et celles qui sont "paniqués" de découvrir que Jésus n'a probablement jamais vécu, -pas plus que le Père Noël- doivent se demander s'ils ont LA FOI !
En effet, c'est maintenant, plus que jamais que nous devons CROIRE EN JÉSUS.
Croire sous-entend que justement nous n'avons pas d'autres moyens d'adhérer à son message puisque nous n'avons pas de preuves scientifiques à apporter. N'est-ce pas là le principe même de toutes CROYANCES. Lorsque nous savons qu'une chose est réelle, nous n'avons pas d' ACTE DE FOI subjectif à faire puisque ce n'est plus par croyance mais par preuves que nous sommes convaincus de sa réalité objective.
Celui ou celle qui reste fixé à l'image de Jésus fait homme est comme le chien qui fixe son regard sur la main de son maître sans comprendre que celui-ci lui indique une direction. Un être évolué dirige immédiatement son regard dans la direction indiquée par la main.
Jésus a indiqué le chemin, la voie, la vérité et la vie. N'est ce pas que c'est ce qu'il faut suivre sans regarder en arrière et discuter de l'existence biologique ou non de ce Jésus. N'est-il pas préférable de constater par soi-même si le chemin indiqué par ce MYTHE nous convient individuellement et collectivement ?

Après les sectes, le matérialisme s'attaque directement aux religions fondamentales.C'est en utilisant les mêmes arguments contre les sectes que les matérialistes tenteront de détruire en bonne partie les croyances des adeptes des grandes religions fondamentales telles le Christianisme, le Judaïsme et l'Islamisme.
"C'est toutes des folies ces affaires là". Ceux qui ont un peu de bon sens réalisent que rien n'est vérifiable dans les écrits sacrés, tant sous les aspects philosophiques et spirituels que les aspects plus concrets comme historiques et scientifiques. -Josué ne pouvait pas arrêter le soleil sans que toute vie sur terre disparaisse du même coup - Une étoile ne peut pas être passée juste au dessus du champs des bergers pour les conduire à la crèche sans que la terre ait été totalement consumée-

Il n'y a qu'un pas pour constater historiquement que Jésus n'a jamais existé puis qu'aucun historien de son époque n'en a écrit mot. D'autant plus que les seuls textes qui abordent des éléments factuels de la vie de Jésus -des faits- ont tous été écrits longtemps après sa soi-disante disparition physique. D'autant plus que ces textes -les Évangiles- se contredisent les uns les autres. -Jésus est né d'une femme vierge... il est de la descendance de la Maison de David... Joseph est simplement son père nourricier qui lui, est de la Maison de David-

JÉSUS comme tous les dieux sont des RÉALITÉS NOUMÉNALES. Ils sont avant la forme. "L'humain est le phénomène" -pour paraphraser Theillard de Chardin qui a écrit le livre "Le Phénomène Humain" dans les années'50 -jésuite anthropologue-
[quote]Et le GRAND MONARQUE s'inscrit dans cette lignée de personnages illustres, à une nuance près qu'il provient du futur, tout comme le MESSIE.[/quote]

L'ESPRIT est libre de l'espace/temps. L'UNIVERS NOUMÉNAL est CRÉATEUR, CAUSAL et PRO-FORMAT.
Nous avons déjà appris que l'UNIVERS est partagé entre les deux faces d'une toile (de Spandex c. à d. extensible dans toutes les directions spatio-temporelle) Une bosse d'un côté est un creux sur l'autre face. Une action du côté NOUMÉNAL entraîne une réaction immédiate du côté PHÉNOMÉNAL. Cette action est déterminée par les POUVOIRS DE L'ESPRIT -Volonté, Intelligence et Amour-.
[image]
Un ÉGRÉGORE est une entité spirituelle créée par le pouvoir de l'Esprit des humains réunis par une même Volonté, Intelligence et Amour.
Égrégore -mot qui a été retiré des dictionnaires français ... pourquoi ?-

LE MYTHE EST LA NOURRITURE D'UN ÉGRÉGORE
[quote]Ainsi, Jésus, Bouddha, le Grand Monarque et le Messie sont vivants, chacun dans leur propre ÉGRÉGORE. -forme spirituelle- depuis leur vie terrestre réellement matérielle ou depuis ce que l'Esprit des humains réunis par une même Volonté, Intelligence et Amour ont décidé de créer.
[/quote]

[image]
Anton Parks, Éditions Nouvelle Terre, 2009

[image]

L’archétype de la résurrection : Image qui se rapproche le plus de celle du livre d’Anton Parks.

Extrait p.169, Image # 35 : La scène de la résurrection d’Asar (Osiris) se trouve sur de nombreux bas-reliefs égyptiens. Horus réveille symboliquement Osiris. Isis et Nephtys se trouvent parfois à ses côtés. C’est Isis qui est ici présente. Cette scène est l’archétype de la résurrection de l’El Azar du Nouveau Testament. Elle se trouve à Abydos et à Dendérah. Voir pages centrales de cet ouvrage.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143278

235. Vidéorandia #1469 : 13 décembre 2014

Liens :

Forum : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=116210


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=xmLcJQfs2BE

Durée : 1H44:19

Principaux sujets d’intérêt discutés avec JF Poulin à la co-animation, avec les invités Hervé Lapointe, avec P.-C. Dubreuil et en ligne ouverte :

- Économie, informatique et la montée en puissance de la Chine ; problèmes vs solutions.
- Hervé Lapointe : éliminer ce qui est contre-nature, en trop, de trop. Humains vs Machines.
- Système financier, économique, monétaire. Pierre-C. Dubreuil sur le paradisme (Raël).
- Le transhumanisme. Clonage / Âme. Immortalité.
- Extrait vidéo humoristique de Richard Glenn en Père Noël dehors dans un décor hivernal

À 1H37:16 du vidéorandia : Le Paraclet

Kiwan : Il faut comprendre que le sens du mot paraclet, ce n’est pas un individu qui est branché. Le paraclet, c’est l’esprit de vérité qui descend comme sur la tête des douze apôtres en même temps. Ça va rejoindre une grande partie de l’humanité d’un coup sec. […] Le paraclet, ça va être une énergie qui va adombrer l’humanité prête à accueillir et à comprendre. Ça va ouvrir l’esprit comme pour les douze apôtres ont reçu.

Extrait du livre « Le Livre de Nuréa » d’Anton Parks :

[image]

p.20 : Cette saga, je la partage avec mes frères humains. Elle est inscrite de toute éternité dans notre ADN et attend que l’heure propice s’affiche sur l’horloge cosmique pour se révéler à tous. Je n’en suis que le scribe. J’en mesure la chance, mais aussi toute la responsabilité.

Extrait du livre « Terre » de Barbara Marciniak :

[image]

p.196 : Il sera étonnant pour vous de constater qui jettera le masque et qui sera activé, car le temps écoulé, les enregistrements écoutés ou les livres lus n’ont rien à voir. Au moment où l’esprit frappera à votre porte et que vos codes seront allumés, l’éveil se produira rapidement. Ce que certains apprirent en vingt, trente, ou cinq ans, d’autres le saisiront en une seconde. Vous n’aurez pas à l’apprendre, vous saurez, tout simplement.

Voir complément Surprenant : Les sujets y sont amplement développés
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=116215

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

ROGER SABBAH / SECRETS BIBLE / ÉZÉCHIAS / MESSIE

par panthère58, dimanche 27 mai 2018, 18:42 (il y a 1647 jours) @ panthère58

:-) LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255

LES SECRETS DE LA BIBLE
avec Roger Sabbah, et l’éditeur qui l’a publié Olivier Magnan
interview Roger Sabbah 2004


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=_NZlWUIChs8

Publiée le 1 avr. 2013

Jadis, Freud avait pensé que Moïse n'était peut-être pas hébreu, mais plutôt égyptien. Depuis lors, les progrès de la recherche archéologique ont ratifié cette audacieuse hypothèse. Pour les auteurs du présent ouvrage, non seulement Moïse n'était pas hébreu mais Abraham ne l'était pas davantage. L'un et l'autre, de surcroît, étaient des pharaons. Les Hébreux ne furent jamais esclaves des Egyptiens et le " peuple élu " était tout simplement composé des habitants (égyptiens) de la ville sainte d'Akhet-Aton. Messod et Roger Sabbah montrent bien

- que la Genèse reproduit la cosmologie égyptienne,
- que l'alphabet hébreu tire son origine des hiéroglyphes égyptiens
- que les personnages historiques de l'Ancien Testament sont en fait des personnalités de l'histoire égyptienne.

En creusant l'histoire du monothéisme, les auteurs ont exhumé des épisodes fort romanesques : récits d'amour et d'aventures, de meurtres et de trahison, non exempts de fanatisme, qui se déroulèrent dans le grand royaume de la Vallée du Nil. Les Secrets de l'Exode nous convient à une lecture nouvelle de l'Ancien Testament et à la découverte de l'histoire véritable, incluse au sein de la tradition biblique

L'histoire de l'Exode décrite dans l'Ancien Testament ne serait qu'une sorte de "calque" superposée à une vérité ignorée : le peuple égyptien et le peuple hébreu ne seraient qu'un. Pour audacieuse qu'elle puisse paraître, cette thèse part d'un premier constat : en nul endroit dans l'Égypte antique n'est mentionnée la présence d'un peuple hébreu. Messod et Roger Sabbah accumulent éléments et preuves aux fins d'authentifier leur découverte.

Ainsi sont comparés rites traditionnels égyptiens et hébraïques ; de même pour les noms qui permettraient de retrouver Joseph dans le pharaon Aï ou de lire le nom de Jéthro dans un cartouche royal. Les auteurs poursuivent leur démonstration en analysant les points communs entre l'alphabet hébreu et les hiéroglyphes, voient des analogies entre les habits de cérémonie de pharaon et ceux des rites sacrés hébraïques (kippa, téfilines, etc.). À chaque chapitre, la Bible est comparée mot à mot avec l'histoire de l'Égypte.

Après avoir démontré dans Les Secrets de l'Exode l'origine égyptienne des Hébreux, Roger Sabbah va plus loin encore sous le texte apparent, la Bible cache une autre histoire, bien plus extraordinaire encore, et confirmée par les dernières découvertes archéologiques. Deux mille sept cents ans après, c'est une remise en cause profonde. C'est aussi un message de paix offert à l'humanité. Le temps est venu de le comprendre. Roger Sabbah nous éclaire la Bible à partir des textes de la tradition juive. Descendant d'une longue lignée de rabbins, il lit l'hébreu biblique, connaît l'araméen et dévoile le sens caché des hiéroglyphes égyptiens. Pour ses recherches, il a séjourné en Egypte à plusieurs reprises, d'où il a rapporté une importante documentation photographique.

********************************************************************************

LES SECRETS DE LA BIBLE

En bleu : mes commentaires
En vert : mon résumé
En or : extraits


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=_NZlWUIChs8

LES POINTS QUI RETIENNENT MON ATTENTION

:-) Jusqu’à 0H39’00’’ : DE LA CRÉATION À LA TERRE DE CANAAN

Éditeur : Olivier Magnan (éditions CARNOT)
Auteur : Roger Sabbah (48 ans, né au Maroc, parents juifs, petit-fils de rabbins, chercheur indépendant avec son frère Messod)

Son livre est la suite de : Les Secrets de l'Exode.

À travers la Bible, ce sont les anciens Égyptiens, sinon les pharaons eux-mêmes, qui nous parlent.
Sarah (Abraham) : fils, fille de Râ / symbole d’Isis
Résumé des principaux épisodes de la Bible, de la Création à l’Exode, à la terre de Canaan
Pour les Juifs : c'est le sacrifice d'Isaac ; les Musulmans : c'est le sacrifice d'Ismaël
Région de Madian jamais vraiment située : symbolique ?
Jéthro / Balaam / Job les ministres de Pharaon
Midrach : ce sont les commentaires des textes hébreux

:-) De 0H39’00’’ à 1H10'05" : MÉTHODOLOGIE

Ici on aborde l'approche et la méthode de Roger Sabbah. Essentiellement, à partir de la Tradition, des textes de la Kabbale, du Midrach [Midrash], du Zohar, du Talmud. Corpus extra-biblique.

Les Hébreux : descendants des anciens Égyptiens.
L'Égyptien est une langue sacrée de prière et non populaire. Voilà pourquoi les hiéroglyphes auraient perduré.
La langue hébraïque a les mêmes formes/sonorité/symbolisme/significations que les hiéroglyphes. L'hébreu vient des anciens Égyptiens.
Sabbah est l'un des premiers à faire une étude comparative.
Champollion : « La connaissance réelle de l’Égypte ancienne, importe également aux études bibliques, et la critique sacrée devra en retirer de nombreux éclaircissements. »
L'empire romain interdit les hiéroglyphes, massacre les derniers prêtres, ferme les temples égyptiens. (Justinien, Antonin le pieux)
Hébreu veut dire celui qui passe d'un endroit à un autre = passant = nomade. Mais les Hébreux ont une écriture, ce qui signifie forcément qu’ils sont une civilisation. Et leur écriture remonterait à l’ancienne Égypte.
À partir de la langue hébraïque, on peut écrire plusieurs langues, dont le français. L’hébreu, ce sont des consonnes. Vous insérez les voyelles et…

Ça rejoint l’idée exprimée par Jacques Grimault qui, lui, va encore plus loin.

Exilés en Mésopotamie vers le 6 ième siècle av. J.-C., les grands prêtres vont codifier, crypter leurs écrits. Leur écriture vient des hiéroglyphes donc des Égyptiens. Les prêtres Yahouds.
En traversant la mer Rouge, les Juifs donnent naissance aux 3 religions monothéistes malgré leurs contradictions : 2 à 3 millions traversent, soit l'équivalent de l'humanité. De la kabbale : pas un seul homme n'est resté en Égypte.
En Égypte on retrouve : jours de repos, l'équivalent des 10 commandements.
L'écriture hébraïque = consonnes = hiéroglyphes.
Midrach : Abraham est le Roi des rois. Donc, ne vient pas de Mésopotamie.

Ça ressemble à la description du roi Arthur faite par le dragon à la fin de la télésérie MERLIN.

Moïse = Sargon, Gilgamesh = Horus : même histoire à la naissance

:-) De 1H10' à 1H48' : AKHÉNATON à l’origine du mythe de MOÏSE

Ici, Roger Sabbah évoque le règne d'Akhenaton (ancien nom Aménophis IV), aux environs de 1350 av. notre ère, où tout bascule. Auparavant, il le qualifie de « diabolique ».

Akhenaton met en place une réforme religieuse passant du culte d'Amon (plusieurs dieux incluant ceux des étrangers) à celui d'Aton (dieu unique comme dans la Bible). Il crée une ville fabuleuse : Akhet-Aton.
Aton = dieu oublié, culte du dieu solaire
Akhenaton se lit "culte du lever du Soleil" et aussi de bas en haut signifiant "la croix ansée"

[image]

Il devient l'incarnation humaine de dieu, la voix de dieu ; se fait adorer.
Le culte amonien était monothéiste, les pharaons rejoignant Aton dans la mort.
Le clergé amonien se voit privé du pouvoir d'être l'intermédiaire de dieu auprès de la population.
Amon = dieu secret, invisible, dont on rend le culte dans la partie la plus sombre du temple
Aton = visible, soleil, et Akhenaton fait enlever les toits des temples ou construit des temples sans toit pour laisser la lumière du soleil pénétrer
Le clergé, en rupture avec son passé et les traditions égyptiennes, va se rebeller.
D'habitude très pudique, Akhenaton rompt avec cette tradition pharaonique et crée une cité où la nudité est mise en valeur ; Roger Sabbah la qualifie de "Sodome".
Mort tragique et mystérieuse d’Akhenaton sans laisser de traces
Sa citée subit les foudres du clergé d'Amon : malédiction des dieux, exode de ses habitants, ville maudite qui ne sera plus jamais habitée, abandonnée par sa population.
Cet exode évoque celui des textes bibliques : les pharaons qui succèdent à Akhénaton vont mettre dans leur tombeau une figure qui représente la mer ouverte avec le serpent apophis qui représente l'infini, à l'origine du mythe de Moïse !
Les anciens Égyptiens seraient à l’origine du zéro et du signe de l’infini.

[image]

:-) De 1H48 à 2H43 : L’HISTOIRE DE MOÏSE

Pour les Égyptiens, chaque jour, suivant la course du Soleil, Dieu recrée le ciel et la Terre.
Moïse va s’opposer à Akhénaton. Moïse comme Horus, a été trouvé dans un couffin et la fille du pharaon, comme Isis pour Horus, allongent ses bras de plusieurs coudées pour le recueillir. C’est l’image des dieux égyptiens qui attrapent l’arche d’Horus.
Couffin de Moïse = l’aspect d’un sarcophage et arche = sarcophage
Dans la Bible, Moïse se tourne vers ses frères et voit leur peine. Dans la Kabbale, ses frères sont princes d'Égypte. Moïse voit donc un pharaon (serpent primordial / Akhénaton) qui frappe son fils pour une histoire d'intrigue amoureuse.
[Human]nité = Amon = Amen / Nous sommes tous des Égyptiens. Est Égyptien celui qui boit l'eau du Nil.
Moïse, général d'Égypte, serait le régicide d’Akhenaton et du fils Semenkharé. (Zohar)

Lien du passage dont fait référence Sabbah :
http://www.bible-en-ligne.net/bible,02O-2,exode.php

Qui t'as nommé Osiris (Asar) pour nous juger ? Osiris = pain sacré.
La fuite de Moïse serait à Héliopolis où Jethro est le grand prêtre et Madian serait un temple. Dans le culte d'Amon, il faut enlever ses sandales en entrant dans le temple. Voilà pourquoi à Héliopolis, Dieu (un prêtre oracle) lui dit de les enlever parce que sous Akhénaton, on pouvait les garder.
Jethro est une métaphore du Nil.
Séphora, Zipporah/Tzipora = fille de Jethro (l'une des 7) = vache céleste = Sirius
Sirius disparaît pendant 70 jours et sa réapparition coïncide avec la crue du Nil : les 70 jours correspondraient à la période de deuil du pharaon.
Ceux qui s'opposent au culte d'Amon = hérétiques = lépreux = pestiférés comme Ménathon décrit les ancêtres des Juifs. Voilà pourquoi la main de Moïse devient lépreuse.
Moïse doit ramener l'équilibre en Égypte.
Le serpent de Moïse qui avale les 7 serpents des prêtres égyptiens se retrouve dans les textes des pyramides : Moïse revient pour prendre le pouvoir comme pharaon mais est devancé par son frère Aaron.
Les 10 plaies d'Égypte = une durée d’un an, soit le règne de Semenkharé = annonce la mort du fils d'Akhenaton.
Toutankhamon succède mais est sous la tutelle du grand prêtre Aÿ qui maudit la ville lumière d'Akhenaton et procède à un exode massif de sa population. Aÿ à son tour succède à Toutankhamon et rétablit non seulement le culte d'Amon mais l'économie de l'Égypte (les 7 vaches maigres et grasses du rêve de Joseph).
Horemheb (qui serait Aaron) succède à Aÿ en prenant de vitesse son frère Moïse retiré sur la montagne pendant 40 jrs pour le deuil du pharaon Aÿ. Moïse succéderait à Horemheb, selon Sabbah, en tant que Ramses I.
Le veau d'or est un péché biblique alors qu'il représente le visage du pharaon dans sa cérémonie royale = visage de Râ, que l'on retrouve dans le temple de Dendérah. Aaron avait le visage du veau d’or, de Râ.

:-) De 2H43 à 3H02 : Moïse/Aaron

Moïse / Ramsès I brise le nom de dieu (pharaon Aaron / Horemheb qui l’a devancé) inscrit sur les deux tables / cartouches.
Retour au culte d'Amon avec Aaron / Horemheb en tant que pharaon.
Moïse et Aaron, i.e. Ramsès I et Horemheb, presqu’une co-régence.
Explications de « Moïse sauvé des eaux » qui serait la symbolique d’enfantement (Horus), sauvé des eaux amniotiques.

[image]

La suite est une ligne ouverte. À suivre...

:-) De 3H03:16 à la Fin : APPELS TÉLÉPHONIQUES

Roger Sabbah répond aux questions des auditeurs :

À 3H03:35 : Quel est l'enjeu des découvertes de Sabbah face à la Tradition juive ? (Ça rappelle la perspective de Freud.)

Si les Juifs acceptent que la Torah est le livre des Égyptiens, ça pourrait engendrer une fraternité entre les trois religions juive, chrétienne et musulmane au lieu des sempiternelles confrontations.

• À 3H09:52 : Qu'en était-il avant la période d'Akhénaton / Moïse ? Et pourquoi coder la Bible en hébreu ?

Bible codée pendant le séjour des prêtres Yahouds en Babylonie pour ne pas irriter Nabuchodonosor II (et ses dieux) qui les avaient déportés ; un compromis pour retrouver leur mythe fondateur d'Égypte.

Pas de traces archéologiques d'Abraham + Isaac + Jacob = Trinité de la Bible = une seule entité, soit le Père des Nations. Abraham : nom à consonnance égyptienne.

• À 3H19:20 : Symbolique à consonnance égyptienne des lettres hébraïques. Qui est le représentant de Dieu, Moïse / Jethro ? Que pensez-vous à quoi se rapporte Jésus en se référant à la porte ?

La bataille entre Moïse et Dieu = entre Pharaon et Serpent ; une bataille contre soi-même.
Jésus : "Je suis la porte !" = porte égyptienne pour le voyage des morts, la résurrection. Le message de Jésus viendrait de la profonde sagesse égyptienne. « Aimez-vous les uns les autres. »

• À 3H34:44 : Existe-t-il cette dimension secrète d’un Dieu qui ne se représente pas et dont le nom ne peut se prononcer hors rituel et, est-ce que là, il y a un rapport avec la tradition d’Aton et d’Amon ? Et les chiffres 12 et 7 chez les anciens Égyptiens ?

Proclamations d’Osiris. L’essence des 10 commandements. Il y a cette notion de Dieu caché, secret. Comme Juif, Roger Sabbah veut resituer les Juifs/Hébreux dans leurs origines égyptiennes.

• À 3H43:53 : Un rêve troublant… Est-ce qu’il y a quelque chose qui est relatif aux abeilles ?

Relation entre "abeille" et la Bible : la Bible en parle très peu sinon pour désigner la terre de Canaan et l'Égypte où coulent le lait et le "miel" ! C'est aussi, l'abeille, un puissant symbole de la royauté pharaonique. En hébreu, abeille = deborah (rah = Râ).

• À 3H51:44 : Les premiers Égyptiens étaient-ils noirs ?

Des coutumes égyptiennes chez les Maasaï, ou Massaï. Possiblement des pharaons noirs.

• À 4H01:02 : Sur la religion juive et celle d’Aton.

La Bible condamne plutôt le culte d’Aton mis en place par Akhénaton, le dernier pharaon monothéiste, idolâtre.

********************************************************************************
AJOUT :

Lien du texte de l'éditeur : http://citoyenlibre.nonalaguerre.com/?p=1714
par Olivier Magnan

La Bible n’est pas le texte fondateur d’une nouvelle religion révélée à Moïse. Sous les métaphores du Pentateuque, il faut lire les rébus codés de l’antique, universelle, inspirée, cosmique religion de l’Égypte ancienne des pharaons. Dès lors, toute l’histoire du monde et les fondements de ses guerres sont remis en question. Violent ? Assez. Pourtant, celui qui ose ainsi dire aux Juifs qu’ils furent égyptiens et non esclaves est un Juif maroco-français tout ce qu’il y a de humble et de doux. Il se nomme Roger Sabbah. Il est temps de montrer en quoi sa recherche contestée n’est pas moins scientifique que celle des exégètes patentés.

LE Livre, la Bible*, raconte mille « histoires ». C’est une compilation, des écrits des origines, des textes législatifs, des récits historiques, des textes savants, des livres de prophètes, des lettres… Le fruit de plusieurs siècles et le fondement de la religion judéo- chrétienne. Rien à voir avec l’Égypte ancienne et « ses » dieux. Ah ? Pourquoi, dès lors, n’y trouve-t-on que dieux égyptiens, noms égyptiens, religion égyptienne, symbolisme égyptien? Un Juif quasi-anonyme, plutôt timide, mais têtu et tenace, nommé Roger Sabbah, se pose ces questions depuis plus de quinze ans.

* On devrait dire « Les livres », puisque le mot grec biblia est un neutre pluriel. Et à juste titre, ils sont plus de 40. Le mot provient de la ville grecque de Byblos, au Liban (aujourd’hui Jbeil), d’où s’exportaient des papyrus parfaitement traités.

Son troisième livre, paru en 2008, est un feu d’artifice de réponses, de pistes, de trouvailles, d’intuitions, de révélations (1) . Il cherche, il se trompe, il rectifie, il tâtonne… Oui, mais depuis l’an 2000, année de son premier livre, Les secrets de l’Exode(2) (un best-seller), il tient bon : la Torah (le Pentateuque), dit-il, a été composée il y deux mille cinq cent ans par des prêtres égyptiens en exil sous les rois perses vainqueurs de l’Égypte. Leur but ? Sauver la fantastique vision du monde des anciens Égyptiens bâtisseurs des pyramides sous le couvert de métaphores supérieurement codées. Sous l’autorité de leurs vainqueurs, il en allait de leurs vies et de la sauvegarde de ce « testament ». Décrypter cette religion pharaonique, c’est dire que les Yahouds de la Bible, prétendument exilés en Canaan, étaient des Égyptiens, et pas des moindres. Pas des esclaves. Pas le lumpen prolétariat des puissants pharaons. Ils étaient les pharaons eux-mêmes! Sacré choc! Car alors, Israël en conflit avec les Palestiniens, ça n’a pas de sens historique, et ces ennemis sont des enfants perdus de l’Égypte et de la Bible! Sacrilège aux yeux des haineux de toute la terre et des partis de la guerre. Sabbah sera-t-il un jour Prix Nobel de la Paix si ses découvertes s’imposent sous la lumière de Râ ? On peut le rêver…

Si vous croyez au sens littéral de la Bible…

Lire Roger Sabah, c’est se perdre. À tous les sens du mot. Perdre ses repères judéo-chrétiens. Perdre sa foi (ou la conforter au sens universel du terme hébraïco-égyptien Émouna-Amon, la foi en un dieu caché). Perdre son temps, au dire de ses contempteurs (presque tous les égyptologues « officiels », auxquels s’ajoutent bien sûr les gardiens sourcilleux de la religion juive). Et se perdre dans des livres foisonnants, riches à chaque ligne d’une image nouvelle. Roger Sabbah a trop à dire, à expliquer, il digresse souvent pour mieux démontrer. Ses livres fascinent mais restent difficiles à synthétiser. Et pour cause: sous chaque ligne de la Torah se cache selon lui une image, un symbole, un jeu de mot savant. Rien à voir avec les prétendus « codes» de la Bible où des amateurs de chiffrages voient des messages divins pour les temps passés, présents et à venir. Les rédacteurs de la Bible étaient sans aucun doute des savants de génie, de là à leur prêter des calculs d’informaticiens inspirés par un ordinateur divin, il y a un précipice. Mais pour qui veut bien reconnaître l’évidence, les « secrets de la Bible » décryptés par Roger Sabbah sont à tout prendre plus convaincants que les interprétations de premier degré auxquelles restent accrochés les croyants (la mer Rouge qui s’ouvre… réellement, Dieu dictant les commandements… par sa toute-puissance, le Rocher qui génère une source… par miracle divin, etc.). Quant aux égyptologues, ils restent murés dans leurs mastabas: pour eux, une civilisation immense, certes , mais dont les prêtres et les pharaons furent de grands adorateurs polythéistes, conquérants, conquis , inventeurs d’un système d’écriture prodigieux, crédules sectateurs d’une religion haute en couleurs où l’éternité était assurée aux âmes droites, où le Nil alluvionnait des terres cernées par les déserts … Les Hébreux ? Sans doute des sémites asservis. La Bible ? Connais pas, ce n’est plus notre domaine, rien à voir.

Juifs =Yahouds =Yahvé =Yahou

Dommage. Car toute la démarche de notre chercheur a consisté justement à découvrir la continuité incontestable entre Égypte ancienne et Bible juive. « Le nier, c’est fausser la vision des fondements mêmes de l’humanité aujourd’hui » estime Roger Sabbah. Résumer ses découvertes est une gageure. Au pire , l’on caricature en risquant le raccourci suicidaire par lequel va s’engouffrer la critique pas souvent très honnête. Mais risquons- nous pour vous donner, lecteurs mis en éveil, une petite idée des découvertes de Roger Sabbah. L’une des plus solides ressemble à une évidence enfouie : Juif =Yahoud =celui qui adore Yahvé =Yahou. Dieu des Hébreux ? Certes, mais avant tout Dieu des Égyptiens. «Yahou, Yah, Hou, Hé, sont les noms du dieu de l’Égypte, selon l’archéologie… et les noms de Yahvé selon la Kabbale» écrit Roger Sabbah. Quand le pharaon de la Bible, celui de l’Exode, « reconnaît Yahvé », il ne prête pas allégeance à la religion de ses prétendus esclaves. « Yahvé-Elohim, le dieu de la Bible, n’est autre que le dieu unique venu des eaux célestes, que les anciens Égyptiens avaient adopté sous divers noms, Yahou, Yah, Hou, Hé, Amon, Râa, Aton, Atoum, etc., depuis les premières dynasties pharaoniques comme en attestera la Kabbale … » On devine la méthode de notre égyptologue « amateur » mais lucide: ce n’est pas un hasard si les Juifs et leur dieu portent les noms du dieu égyptien. Or, des « coïncidences » de cet ordre affluent. Sabbah les puise sans fin dans Le Livre des morts égyptien (au nom mal traduit)(3) confronté à la Kabbale, ce « code de lecture de la mythologie et de la cosmogonie de l’ancienne Égypte ». Exil ? Symbole. Mer Rouge ? Symbole. Sortie d’Égypte ? Fondement de la religion égyptienne. Mais symboles de quoi ? C’est là que se met en route la méthode Sabbah : en confrontant sans cesse texte biblique, textes égyptiens, textes des commentaires bibliques (des plus simples aux plus ésotériques), cet autodidacte de l’hébreu ancien, des hiéroglyphes , de l’araméen établit le pont manquant entre égyptologie scientifique et exégèse biblique, non moins scientifique. Et ses découvertes vont très loin …

La religion égyptienne est monothéiste depuis toujours

Parmi les révolutions sabbahiennes, ses lecteurs découvrent celle-ci, que les égyptologues ouverts admettent de plus en plus: la religion de Mitsraïm , dès l’origine de sa conceptualisation, fut monothéiste, universelle ! J’écris « Mitsraïm » pour redonner un tant soit peu son identité laminée à l’Égypte. Aegyptos n’est que le nom gréco-romain d’une conquête que les « Ich » (ses habitants, littéralement « les hommes »)(4) nommaient Mitsraïm, à l’étymologie incertaine. Roger Sabbah, fidèle à son approche, y devine l’allusion aux « eaux de la création », de la création (en hébreu Yétsèr) sortie des eaux (Maïm). La religion des pharaons était monothéiste donc, et le fut dès l’origine. Car les « dieux de l’Égypte », démontre Roger Sabbah aisément, en accord avec d’autres spécialistes, ne sont que les manifestations, les hypostases d’un dieu unique, caché derrière le symbole de sa création et de sa puissance, le Soleil, Rê ou Râ Amon était l’unique, le dieu « caché », qui symbolisait à lui seul le grand mystère de la création. Tout comme Aton , le dieu solaire, autour duquel le pharaon « hérétique » Akhenaton (l’horizon d’Aton) a tenté de bâtir la religion d’un dieu visible, lui, en rupture avec le clergé d’Amon. Jusqu’à faire bâtir loin de Thèbes une cité atonienne , Akhetaton , aujourd’hui Tel-El-Amarna. On connaît le drame: Akhenaton sans doute assassiné, le retour au dieu Amon , l’abandon de la ville – dont Sabbah a pu croire un temps que les Égyptiens chassés avaient pu constituer le peuple hébreu en exil, idée sur laquelle il est revenu – l’arrivée sur le trône et la mort subite de Toutankhamon. En fait d’hérésie, Roger Sabbah soupçonne le pharaon déchu d’avoir connu la tentation de se croire Dieu lui-même, incarné en sa personne, « une abomination » aux yeux des prêtres amoniens, pour qui Dieu devait rester caché, secret, universel… Ainsi s’explique, pendant les années d’Akhénaton , la construction de temples à ciel ouvert, la négation du « saint des saints » propre à Mitsraïm l’amonienne, où le principe créateur caché ne se révèle qu’aux grands prêtres initiés . Mais de polythéisme, point. Les égyptologues honnêtes reconnaissent: la notion d’unicitée partout, proclamée dans les Textes des Pyramides et des Sarcophages. Si Rê est le dieu visible, Amon est le dieu unique, indéfinissable, au véritable nom interdit et inconnu, caché derrière l’astre solaire…[/b]

Pour mieux comprendre le dilemme Aton versus Amon : Anton Parks qui prend le relais de Sabbah.

Le passage de la mer Rouge, image de la migration des âmes

Dans Le Pharaon juif, le dernier livre de notre chercheur de plus en plus écouté par les cénacles religieux ouverts , c’est tout particulièrement Le Livre des morts égyptien, « livre essentiel, fondateur » estime notre symboliste, que Roger Sabbah redécouvre dans le Pentateuque. Le Livre des morts décrit la migration de l’âme après la mort terrestre. L’exil vers les ténèbres à travers la mer qui s’ouvre. Ça ne vous fait penser à rien ? Mais oui, l’exil hébreu à travers la mer Rouge. Tous les Cecil B. de Mille de la terre n’y pourront rien : imaginer que cet exode soit le souvenir d’une quelconque aventure humaine réelle est vain. Tout comme l’âme du mort égyptien exprime la nostalgie de la terre et du paradis perdu, les Hébreux – symbole de l’Égyptien circoncis – ne veulent pas de Canaan et reprochent à Moïse de les priver du pays où coule le lait et le miel, l’Égypte. Sur le plan symbolique, c’est exprimer l’idée que les âmes aspirent à retourner à la vie terrestre… Cette mer Rouge qui s’ouvre – omniprésente sur les mastabas, dans les tombes des pharaons ! -, c’est le Noun, le symbole même de la pyramide, les espaces – célestes à franchir pour l’âme en quête d’immortalité. Sabbah ne tire pas du néant ses interprétations. Sur les pas de son analyse jaillissent tant et plus de nombres, d’images, de noms, de révélations tirées de la Kabbale dont il est devenu un familier au même titre que les rabbins, lesquels commencent à le lire avec considération. Les commentaires juifs, de la Kabbale au Talmud – accréditent même la sortie de l’Égypte comme la lit Sabbah : une parabole de l’humanité. Abraham , Aaron, Moïse, les douze tribus, les soixante-dix nations, les soixante-dix langues et les soixante-dix marches vers la connaissance, autant d’images et de symboles derrière lesquels survit, intacte, la religion des fils de Mistraïm. Elle continue ainsi, au-delà des millénaires, à nourrir les religions du Livre. Est-ce un hasard si les chrétiens, vous-même peut-être, évoquent le nom d’Amon sous la forme de l’amen au terme des prières ? Il n’existe ni hasard ni coïncidence dans l’expression de la foi des peuples …

Les rois d’Israël coiffaient la couronne des pharaons

Si vous demandez à Roger Sabbah ce qui lui paraît son intuition documentée la plus extraordinaire, il y a des chances qu’il vous réponde : le sarcophage de Joseph. Et il est vrai que le résumé de sa démonstration donnera une idée précise de la méthode Sabbah. Imparable. Les familiers des commentaires kabbalistiques connaissent ce passage : « Quand Israël a traversé la mer Rouge, le sarcophage de Joseph allait devant lui. Dès que la mer le vit, elle s’enfuit […] Joseph a eu les honneurs dans ce monde et il les a également dans le monde futur; il a été introduit au-delà du rideau céleste. » Difficile d’imaginer métaphore plus obscure , encore plus difficile de prendre les choses au pied de la lettre, n’est-ce pas? Qu’en dit Roger Sabbah , aidé par la Kabbale ? Il délivre une vision eschatologique, métaphysique de ce passage clé, puisée aux sources de l’Égypte. Les rédacteurs de la Bible rappellent par cette grandiose image la croyance de leurs ancêtres en une vie après la mort. Et le passage de la mer Rouge est celui des âmes de l’humanité vers « l’En-Haut ». Précis, Sabbah se fonde sur le texte : « La sortie d’Égypte est décrite dans la Bible comme le « moyen de Pharaon « , ou « l’honneur de Pharaon »» (Exode XIV, 17 et 18). « La Kabbale , écrit- il encore, rapporte que la personne de Pharaon est la cause, le « moyen » du rapprochement des Enfants d’Israël avec Yahvé (=Yahou, le Dieu de l’Égypte). Pharaon est la « cause » de la sortie d’Égypte et de ses conséquences ; il est en quelque sorte, selon la Kabbale , l’instrument omniprésent mais essentiel. » Le pharaon n’est plus déchu. Le passager de la mer Rouge met en scène un « processus osirien ». Le sarcophage de Joseph n’est autre que celui du dieu Osiris, et pour cause : au cours de plus de trois millénaires de civilisation égyptienne, il n’existe pas d’autre cérémonial ni d’autre forme de sarcophage que celui où chaque Égyptien, pharaon compris, s’identifie à Osiris au jour de sa mort afin d’être « justifié ». Sortir d’Égypte, c’est passer d’un monde à l’autre. L’identité juif-égyptien, rois d’Israël- pharaons est soulignée dans la Kabbale de façon entêtante. La couronne de Yahvé , dit le texte, « est rouge et blanche ». Comme celle des pharaons. Sabbah : « Difficile d’être plus clair: les rois d’Israël étaient les pharaons! »

Guerres sans fondement

Complexe car riche de milliers de rapprochements probants, la lecture des livres de Roger Sabbah exige un effort minimum. Ses adversaires n’ont pas manqué de l’attaquer sur ce terrain. Du reste, ce chercheur passionné ne connaît guère de repos. Il a d’abord subi, avec son premier livre vendu à des dizaines de milliers d’exemplaires, la trahison de son premier éditeur (Les Secrets de l’Exode) qui l’a spolié de ses droits et devra en répondre devant les tribunaux. Son deuxième ouvrage, publié chez un autre éditeur, se voit d’abord détourné et réécrit (Les secrets des Juifs). Puis Roger Sabbah obtient qu’une seconde édition, Les Secrets de la Bible, rétablisse son texte original. Mais l’éditeur dépose le bilan avant que l’ouvrage ne soit promu et diffusé. Enfin accueilli chez un éditeur de poids, Lattès, sa déception continue: le titre ne fait l’objet d’aucune promotion particulière. De là à parler de… cabale au sens très profane de complot, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas : Roger Sabbah attend toujours l’éditeur qui misera sur lui en octroyant les moyens d’une promotion à la hauteur des enjeux d’idées.

Il est vrai que lorsque la critique cessera de boycotter l’œuvre de Roger Sabbah au nom de préjugés politico- religieux omniprésents, quand les égyptologues s’apercevront que les paraboles bibliques ne font que renvoyer, de façon géniale, à ce qu’ils ont décrypté sur les pyramides et les tombeaux des pharaons, c’est toute l’histoire de l’humanité qui sera à reconsidérer. Et les postures de haine non fondées, fixées dans des écrits bibliques arbitrairement réunis – et l’Ancien Testament et le Nouveau Testament mariés contre nature -, pourraient se voir privées enfin de l’essentiel de leur raison d’être. Reste aux nations à comprendre que, de la Bible au Coran, c’est la religion universelle de Mitsraïm alias Égypte et de son dieu unique qui continue à s’exprimer. Croyant ou pas, il faut lire Sabbah.

Notes

(1) Le Pharaon juif - le secret égyptien de la Kabbale. JC Lattès, 2008.

(2) Les Secrets de l’Exode, Jean-Cyril Godefroy.

(3) Curieusement, la traduction « officielle » des égyptologues cache le sens hiéroglyphique précis : « Le Livre de la sortie vers la lumière »… La sortie d’Égypte après la mort bien sûr !

(4) Ich, l’homme.« IS » en hiéroglyphe. N’est-il pas étrange que l’allemand moderne ait le même mot pour « je », « moi » ? Remarque purement personnelle.

Source : Science et inexpliqué, N°9 – Mai-juin 2009[/color]

********************************************************************************
Le roi biblique Ézéchias
par Serge C, samedi 02 janvier 2016, 01:35 (il y a 867 jours)

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=131721

Extrait : Premièrement, une nouvelle fort intéressante - et je suis étonné que les soi-disants intéressés par l'archéologie n'en aient pas parlé en ces lieux - mais c'est probablement que c'est sans intérêt pour les théoriciens du complot ou qu'ils sont encore à penser comment détourner la nouvelle de son sens et nourrir la bé-bête…

Une fouille archéologique livre un sceau qui nomme le roi Ézéchias

Le 2 décembre 2015, l’archéologue israélienne Eilat Mazar annonce avoir fait une découverte historique : l’empreinte du sceau au nom d'un roi de la Bible, Ézéchias, qui régnait à Jérusalem à peu près de -716 à -687… Allez prendre connaissance de ça sur le blog de Michael Langlois de l'Université de Strasbourg qui nous livre aussi son interprétation.

[image]

L'inscription en paléo-hébreu se lit :

«À Ézéchias (fils de) Ahaz, roi de Juda»

L'image de ce roi dans la Bible est positive. On le considère comme celui qui a entreprit une réforme religieuse à Jérusalem. Cependant, le fils d'Ézéchias, le roi Manassé est décrit dans la Bible comme un idolâtre qui vénérait des dieux astraux (Deuxième livre des Chroniques, chapitre 33, 5).

Son histoire est racontée dans le Deuxième livre des rois, chapitres 18 à 20, ainsi que dans le Deuxième livre des Chroniques, chapitres 29-32 (si vous vous intéressez à la chose, idéalement allez les relire.)

Notons en passant qu'une tradition préservée dans le Talmud raconte qu'il aurait pu être choisi comme le Messie, mais qu'il ne chanta pas la louange de Dieu et qu'il ne fut finalement pas choisi. (ça c'est mystérieux et très intéressant pour la suite… la Talmud a l'habitude d'être bref et de receler de nombreuses “pognes” comme on dit en québécois!) Serait-ce une allusion voilée au fait qu'il vénérait des dieux étrangers en plus du dieu national? Laissons la question ouverte parce qu'elle demande qu'on se mette le nez dans le Talmud, dans la langue originale et sur un forum on veut rester accessible.

Le sceau qui vient d'être trouvé porte une inscription en caractères paléo-hébreux (l'alphabet hébreu ancien qui a précédé celui qui est en usage actuellement), mais aussi deux symboles égyptiens, une divinité solaire et la croix ansée, (ânkh). Étonnant puisqu'Ézéchias est reconnu pour avoir été l'artisan d'une importante réforme religieuse. Quel est donc le sens de ce sceau qui dit bien «À Ézéchias…»

La découverte est importante puisqu'elle vient confirmer d'une part ce que les historiens savent déjà, que la région était sous l'emprise égyptienne, mais aussi que les autorités politiques du Royaume de Juda à Jérusalem connaissaient des divinités étrangères en plus du dieu national (et avec Manassé, le fils d'Ézéchias, même la Bible en parle, donc rien de bien secret là).

Lien : http://sergecazelais.com/?s=roger+sabbah&searchsubmit=

Extrait de ce que pense M. Cazelais de Roger Sabbah : La cerise sur le sundae : un des proches collaborateurs de Richard me fait soudainement part de l’intention de ce dernier d’inviter Roger Sabbah. J’avais auparavant exposé sur le forum (exemples à l’appui) à quel point les travaux de M. Sabbah ne relevaient pas de l’histoire en tant que science, ni de la linguistique et encore moins de l’ésotérisme, mais plutôt de certains lieux communs très en vogue de la culture pseudo-ésotérique populaire. D’apprendre par la bande que Richard avait le projet de l’inviter (avec l’idée de me faire débattre avec lui) m’a désillusionné. Dans les circonstances, j’avais informé le public que je ne serais pas présent à la rencontre-jardin prévue pour le lendemain, le 19 juillet et je l’ai confirmé dans un courriel envoyé à un de ses collaborateurs et en copie conforme à Richard (demeuré sans réponse).

Moi qui s’intéresse au travail de Roger Sabbah sur la Bible avec une ouverture d’esprit et un assez bon discernement, je ne suis pas « étonné » par cette découverte archéologique concernant Ézéchias. Et celui-ci nous en offre un sens. Alors, la question que je me pose : pourquoi un exégète se dit-il « étonné » par cette découverte !? J’ai l’impression qu’il n’est pas au bout d’autres surprises.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=pCQJpj1Mqsc

Sabbah Roger
Publiée le 23 janv. 2018

Cette vidéo est la démonstration de la plus grande imposture scientifique des deux derniers siècles, et qui cache une autre imposture, plus de deux fois millénaire celle-ci.
C'est la preuve scientifique que le nom du dieu de l'Egypte, Osiris, se lit "Israël" en hiéroglyphes. ISRAEL n'est autre que la lecture d'Osiris, le dieu de ceux que l'on nomme par erreur les anciens "Egyptiens", parce qu'ils étaient historiquement les Juifs. "Egyptiens" est une vaste usurpation des anciens Grecs, qui ont introduit le nom AEGYPTOS, le nom d'un dieu grec, arrière petit-fils de Zeus, pour désigner la vallée du Nil.
La découverte OSIRIS = ISRAEL remet totalement en question la sortie d'Egypte des Hébreux de la Bible, et surtout fait s'effondrer la Révélation de YAHVE à Moïse au mont Sinaï.
Jean-François Champollion, père de l'égyptologie moderne, avait pressenti que les anciens Egyptiens étaient les "enfants d'Israël" et, dans sa "grammaire égyptienne", avait demandé que la "Critique Sacrée" de la Bible, c'est-à-dire que l'étude critique approfondie et le décryptage scientifique de l'Ancien et du Nouveau Testament, soit la base scientifique de toute l'égyptologie... souhait sur lequel il n'a été que très très peu, voire pas du tout suivi.

À 0H03:50 du vidéo : Découverte archéologique d’un sceau royal d’Ézéchias

Enfin, on a découvert dernièrement le sceau royal du roi d'Israël Ézéchias qui comprend des hiéroglyphes qui affirment qu'Ézéchias portait l'un des noms d'Osiris "Yahoo", et régnait sur la vallée du Nil, etc. etc. Tout cela fait beaucoup de coïncidences. Et il y en a encore.

À 0H10:16 du vidéo : Imposture de l’Église et Osiris est Israël
À 0H12:38 : Le Veau d’Or
À 0H18 :36 du vidéo : L’Oie sacrée
À 0H20:34 du vidéo : Grand Monarque / Messie

********************************************************************************


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=FS8Imsu5igc

[image]

extrait p.204 en lien avec le travail des frères Sabbah : Ce dernier point est fondamental pour notre propos, car selon le spécialiste anglo-germanique de langues anciennes Max Müller, il y aurait un terme hébreu d’origine hiéroglyphique égyptienne pour l’étoile Caleb/Sirios…

Max Müller vient soutenir la thèse de Roger Sabbah pour qui l’écriture hébraïque – l’écriture de la Bible – vient des hiéroglyphes égyptiens.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

ANTON PARKS / ÉGYPTE / BIBLE / ROGER SABBAH / CULTE D'OSIRIS

par panthère58, dimanche 16 septembre 2018, 17:43 (il y a 1535 jours) @ panthère58

:-) Voici les liens vers les anciens dossiers, vers le nouveau dossier "SMALLVILLE" et vers le dossier "2023" :

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348
2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655
4. Dossier Smallville (à jour) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923
5. Dossier VidéOrandias VERS 2023 (à jour) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671

********************************************************************************

:-) EN CE 16 SEPTEMBRE 2018 : JUDAÏSME = CULTE D'OSIRIS


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7gwO8-oqwFw


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ayWWv1A4RaI


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=m3RKN2MFbvs

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135734

L’Égypte et la Bible

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 10 : L’Égypte

N.B. On est toujours dans la foulée de mon argumentation à savoir que pour moi, l’histoire du « Jésus » des Évangiles, c’est l’histoire d’Osiris ressuscité en Horus.

Le christianisme est-il né avec Jésus comme on veut nous le faire croire depuis 2000 ans, ou en Égypte avec l’assassinat d’Osiris/Enki, ressuscité en Horus voilà 12 000 ? Évidemment, dans mes sources de réflexion, Anton Parks occupe une grande place.

--------------------------------------------------------------------------------

L’ÉGYPTE

P(3)58 : Voici donc d’autres sources qui se tournent vers l’Égypte ancienne. Pour moi, c’est une preuve circonstantielle qui vient conforter ma réflexion à savoir que l’Égypte ancienne pré-dynastique joue un rôle de premier plan, particulièrement pour la compréhension des textes bibliques, précisément les Évangiles.

L’ÉGYPTE ET LA BIBLE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Ga5uU9l8U5U

Publiée le 21 sept. 2014

Avec cette émission, La Foi prise au mot inaugure un nouveau partenariat avec la revue Le Monde de la Bible. A raison d'une fois par trimestre, suivant le rythme de publication de cette belle revue éditée par Bayard, Régis Burnet nous propose d'entrer plus en profondeur dans les Écritures. Pour cette première émission consacrée à " L'Égypte et la Bible ", Benoît de Sagazan, rédacteur en chef du Monde la Bible, et Pierre Grandet, égyptologue et historien, nous instruisent sur les liens historiques et spirituels unissant Israël et l'Égypte au travers des multiples références qui y sont faites dans la Bible.
La Foi prise au Mot du 21/09/2014.

[image]

P(3)58 : Information fort intéressante et pertinente sur l’Exode, la terre de Canaan, sur le terme Apirou qui serait à l’origine du mot hébreu et sa désignation sociologique avant de devenir une désignation ethnique. Ici, je ne relève que les passages où l’Égypte est directement en relation d’avec les textes bibliques. Parce qu’on souligne les influences indirectes de l’Égypte dans le vidéo. On souligne aussi les Shasou (le Yahvé, le tétragramme, y serait associé) et les Hyksôs qui pourraient être associés aux Hébreux. Et finalement, le rôle joué par les Juifs grecs en Alexandrie.

Roger Sabbah (et son frère Messod), Anton Parks, Nassim Haramein, pour ne nommer que ceux-là, tentent eux aussi d’éclaircir le mystère de l’Exode, de sa réalité historique, du réalisme de l’événement tel qu’il nous est raconté, de l’authenticité des Hébreux, des Israélites, des Juifs.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait pp.24-25 : L’influence égyptienne sur les Hébreux n’est pas nouvelle. Déjà en 1977, le grand anthropologue et historien sénégalais Cheikh Anta Diop criait haut et fort les répercussions que l’Égypte a eues sur le récit biblique : "Si comme le dit la Bible, les Hébreux sont entrés en Égypte au nombre de 72 individus groupés en 12 familles (clans) et en sont sortis 400 ans plus tard au nombre de 600 000 en tant que minorité brimée, il est certain qu’ils ont puisé tous les éléments de leur culture en Égypte même. La Nation israélienne n’existera que par réaction contre la Nation égyptienne, la culture égyptienne résonne à travers l’Ancien et le Nouveau Testament". (16)

Nous n’épiloguerons [pas] sur l’origine du peuple hébreu qui ne concerne pas notre étude, ni des dates annoncées par ces différents auteurs. Nous garderons simplement en mémoire que les ancêtres du peuple juif sont restés en terre égyptienne suffisamment longtemps pour s’imprégner des textes et traditions de ce pays. Qu’ils aient été à l’origine égyptiens ou un peuple adopté par l’Égypte ne change rien aux données qui vont être exposées dans cet ouvrage.

(16) Anta Diop, Sheikh, Parenté Génétique de l’Égyptien Pharaonique et des Langues Négro-africaines, les Nouvelles Éditions Africaines, 1977.

À 4:07 du vidéo / Pierre Grandet : Il y a des spécialistes, par exemple, qui considèrent que l’idée des rois choisis par, les rois fils de Dieu, les rois d’Israël fils de Dieu ou quelque chose comme ça, c’est, il y en a qui considèrent que c’est une influence égyptienne.

À 5:47 du vidéo / Benoît de Sagazan : La Bible a fait de nous des héritiers de l’Égypte aussi. Parce que si la mention de l’Égypte n’a jamais quitté même l’Occident, je pense que, par la Bible, et par Alexandrie aussi mais pour d’autres raisons, on évoquera sûrement tout à l’heure, nous sommes, nous Occidentaux, des héritiers de l’Égypte aussi. Et je pense que c’est quelque chose qui est très fort. Autant l’Égypte, le discours égyptien imprègne la Bible, autant nous en sommes aussi nous forcément des héritiers.

À 15:08 du vidéo / Pierre Grandet : On ne voit pas comment expliquer autrement le nom de Moïse que comme une forme abrégée d’un nom propre égyptien, très fréquent à l’époque. Ce qui ne nous permet pas de dire que c’est telle ou telle personne.

À 28:45 du vidéo / Pierre Grandet : Si on nous avait représenté ça au Moyen Âge, et on nous représente au Moyen Âge, n’est-ce pas, le pharaon qui poursuit les Hébreux. On représente pharaon comme un roi de France…

P(3)58 : Cette assertion est intéressante de mon point de vue sachant le lien établit entre Versailles, Louis XIV et l’Atlantide, l’Égypte.

Lien entre Versailles et l’Atlantide (Égypte) : Mes sources de réflexion 6
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134610

À 29:40 du vidéo / Benoît de Sagazan : Bien, je pense qu’il y a quand même une connaissance des us et coutumes égyptiens, quand même. Les rédacteurs de la Bible n’ignoraient pas tout. C’était le référent culturel.

À 30 :19 du vidéo / Régis Burnet : Pourquoi, à votre avis, dans cette reconstruction idéologique ou cette constitution d’une identité, l’Égypte va jouer ce rôle un peu de miroir d’Israël ? Parce que souvent quand on parle de l’Égypte dans la Bible, on pense que c’est toujours négatif. Pas toujours. Et souvent, comme vous l’avez dit justement, le salut vient de l’Égypte quelquefois. Et les prophètes en sont très conscients. Il y a même certains comme Isaïe disent clairement qu’il n’aurait pas fallu rompre cette alliance avec l’Égypte parce que, d’ailleurs avec raison, ça s’est mal fini. Pourquoi cette construction avec l’Égypte un peu en miroir, fascination ?

À 31 :47 du vidéo / Benoît de Sagazan : La Bible est un formidable métissage. Je vous expliquais tout à l’heure, on n’hésite pas même à mêler des sources de deux civilisations. Moïse trouvé des eaux, c’est un mythe babylonien, mythe mésopotamien. Ce passage par l’Égypte, il est capital et il se répète après.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.153 : Après avoir relevé dans mes deux ouvrages précédents l’influence manifeste des écrits mésopotamiens sur les rédacteurs de l’Ancien Testament, nous découvrons peu à peu à quel point des pans entiers du Nouveau Testament, voir la Bible elle-même, trouvent leur source dans les chroniques égyptiennes, aussi bien celles de la plus haute antiquité que celles des 18 et 19e dynasties. Les ombres cumulées d’Isis, Osiris et Horus déchirent enfin le voile des mystères de nos origines.

À 32:54 du vidéo / Pierre Grandet : Tout à l’heure, Benoît de Sagazan nous parlait, nous disait que nous sommes des héritiers de l’Égypte à travers la religion. Nous sommes aussi les héritiers de l’Égypte à travers l’anti-religion.

À 36:23 du vidéo / Régis Burnet : Il n’y a aucune raison pour que Jésus aille en Égypte. Soyons clairs. Pourquoi est-ce qu’on tient à ce qu’il aille quand même en Égypte ?

À 36:57 du vidéo / Benoït de Sagazan : Et ce qui est intéressant, c’est qu’on sent que les auteurs ont saisi ce prétexte de la fuite en Égypte pour inscrire Jésus à la fois dans une prophétie, qui est peut-être celle d’Isaïe, je crois qu’Isaïe dit : « il y avait sur un nuage léger, vient en Égypte et les dieux chancellent devant lui ». Donc, Jésus étant la nouvelle manifestation de Dieu, devait apparaître en Égypte, répondre à la prophétie. Les auteurs évangélistes sont très soucieux d’inscrire Jésus dans les prophéties. Et ensuite, Jésus apparaît comme l’auteur, le créateur de la nouvelle alliance. Donc, il fallait qu’il apparaisse aussi comme un nouveau Moïse, qu’il sorte d’Égypte et qu’il revienne à Canaan, ou ce qui était plutôt la Judée de l’époque.

Régis Burnet : L’idée d’un roi oint, donc d’une messie, [messiah/mashiak] ça veut dire oint, ça aussi c’est une idée égyptienne, modifiée bien entendu, enfin, je veux dire, mais.

Pierre Grandet : […] Il ne faut pas oublier également le fait que Jésus ait été en Égypte, ça reflète une coutume bien établie. C’est-à-dire, lorsque Nabuchodonosor a pris Jérusalem, une partie de la population a fui en Égypte. C’était un refuge aussi. C’était un exode à l’envers. Ce n’est pas pour rien qu’après la principale communauté juive du Proche Orient se trouve à Alexandrie. Il y a une tradition d’aller se réfugier en Égypte devant les aléas.

Oui donc, comme je le disais, beaucoup d’universitaires, et non les moindres, considèrent que l’idée de rois fils de Dieu, de rois choisis par Dieu et oints par le Seigneur, est une idée qui a été hérité au pays de Canaan des siècles d’occupation égyptienne. Malheureusement, il n’y a pas de traces formelles si vous voulez de cette transmission. […] Il faut comprendre que dans la définition théologique du roi d’Égypte, théologique au sens de la théologie égyptienne elle-même, le roi est le messie des Égyptiens. Il est placé justement par Dieu sur Terre pour annuler les effets du péché originel, pour les sauver. […] Et c’est cette définition qui est reprise par les rois d’Israël, en fait.

À 42:16 du vidéo / Benoît de Sagazan : Si la Bible est devenue universelle, c’est grâce au rôle qu’ont joué les auteurs juifs grecs à Alexandrie, en la traduisant et qu’elle soit disponible, y compris pour le monde grec. Dans ce foyer-là, donc, le christianisme est né. Et ensuite, pour qu’il se diffuse en dehors d’Alexandrie, il a fallu qu’il soit traduit en copte Le copte, la langue copte, c’est une langue égyptienne dont l’écriture, finalement, l’alphabet grec, a remplacé plus ou moins l’hiéroglyphe.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.191 : Le peuple hébreu ayant vécu de nombreuses années sur le sol égyptien, nous avons largement démontré qu’un nombre infini de termes égyptiens trouve de multiples correspondances dans le vocabulaire hébreu et araméen. C’est pour cette raison que la Bible contient tellement de mots égyptiens et de similitudes historiques.

En même temps que ce christianisme se développe, on travaille aussi les textes. On traduit de plus en plus de textes. À travers ces textes naissent de nouveaux mouvements, les mouvements gnostiques, notamment toute la littérature apocryphe. Et parmi cette littérature apocryphe, il y a l’Évangile du pseudo Matthieu qui raconte même l’itinéraire de la Sainte Famille en Égypte. […] Il y a tout un foisonnement spécifiquement égyptien au christianisme qui est très, très fort. Ensuite, toute cette littérature donc, bien sûr, a été traduite en copte. […] La naissance du monachisme s’est faite en Égypte. Les Pères du désert se sont éloignés des villes et ont bâti leurs monastères dans le désert égyptien. Et ces moines nous ont donné des sagesses, des livres, enfin des textes fabuleux.

À 43:57 du vidéo : Il y avait une image dont on a parlé tout à l’heure. Parce que ça montre aussi l’acculturation de ce christianisme égyptien. […]

[Image dans la revue où on confronte l’image d’Isis allaitant Horus avec celle de la Vierge Marie faisant de même avec Jésus.]

[…] On utilise un vocabulaire et des images qui existent déjà chez les Égyptiens de l’époque pour les amener vers le christianisme…

Pierre Grandet : C’est un témoignage de l’influence de l’Égypte justement dans tout le Proche Orient, une influence culturelle. Puisque, effectivement, ce n’est pas un hasard si vous avez la représentation d’Isis [lactence] comme on l’appelle et de la vierge qui sont... D’ailleurs, pourquoi les vierges noires sont-elles noires aussi ? Une des théories, ce serait parce qu’elles viennent d’Égypte. C’est une manifestation justement d’un emprunt iconographique. […] Donc, ce n’est pas tout à fait par hasard que cette image a été mise en évidence. On pourrait citer d’ailleurs l’image de la crèche. Vous avez vraiment des thèmes iconographiques égyptiens qui ont inspiré fortement par exemple l’image de la crèche avec… […] Je ne veux pas dire que ce soit une idée qui soit transmise à travers ça. Par contre, il y a une iconographie qui s’est adaptée, qui était parfaite pour véhiculer un nouveau message. Peut-être que les messages ne sont pas si loin finalement, d’ailleurs. Après tout…

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.97 : Dans l’iconographie chrétienne, Joseph est régulièrement représenté avec des fleurs de lys blanches (symboles de royauté), accompagné d’un enfant qu’il porte à son côté et qui figure Jésus. Notons pour l’anecdote que le lys est également un symbole de royauté en Égypte et que le nom égyptien Fai-Heru était donné à Osiris en tant que "porteur d’Horus". Encore deux malencontreuses coïncidences.

À 49:12 du vidéo / Pierre Grandet : Comprenez-moi bien, lorsque je dis, lorsqu’on me demande : y a-t-il des traces archéologiques de la présence des Hébreux en Égypte ? Non. On m’a demandé d’écrire un article sur les traces archéologiques de la conquête de Canaan, j’ai dit aux gens qui m’avaient demandé ça, gardez votre argent. En une phrase, il n’y en a pas. Bon, ça ne veut pas dire que je rejette la Bible. Moi, comme source historique, je la revendique comme source historique.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait p.377 : Roger Sabbah se révolte dans son ouvrage, Le Pharaon Juif, contre Christiane Desroches-Noblecourt qui désigne les Hébreux comme des "emprunteurs" séduits par la religion égyptienne, tel qu’elle l’indique dans son livre, Le fabuleux héritage de l’Égypte. Nous comprenons l’irritation de R. Sabbah, mais la remarque de C. Desroches-Noblecourt a le mérite de réaffirmer l’étrange similitude qui existe entre la religion juive et celle de l’ancienne Égypte.

********************************************************************************


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=inIxXYlFpwQ

LES ANCIENS EGYPTIENS ETAIENT LES JUIFS - ANCIENT EGYPTIANS WERE THE JEWS
Sabbah Roger

Publiée le 1 mai 2018

Après avoir décrypté les hiéroglyphes, Jean-François Champollion avait soupçonné les Juifs d'être les véritables descendants des anciens Égyptiens. Sigmund Freud l'avait aussi découvert par la psychanalyse.
Chercheur libre et indépendant, Roger Sabbah en apporte les preuves écrites, aussi bien dans les textes en hiéroglyphes, que dans certains passages de la Bible et surtout dans la Kabbale, le corpus des secrets cachés de la Bible. La démonstration culmine avec les preuves que le YOD (le roseau sacré, le calame, origine du mot JUIF) est le hiéroglyphe du MOI, du JE, de l'Homme image de Dieu, AMON, ATON, etc., symbolisé lui aussi par le YOD. Le YOD est le fondement de toute la civilisation dite faussement "Égyptienne"
Une découverte qui bouleverse les fondements de notre civilisation.

Ce vidéo reprend celui du billet précédent mais en plus complet. Deux heures au lieu des 24 minutes que j’avais résumées succinctement.

Sabbah nous explique pour les dénominations « anciens Égyptiens » et « pharaons » sont une erreur historique monumentale. Les anciens Égyptiens seraient en fait les Juifs, les enfants d’Israël. Les pharaons seraient, eux, les Rois d’Israël de la vallée du Nil.

le judaïsme serait la religion d’Osiris avec ses 42 commandements, soit la Torah d’Osiris

Ici, à 0H01’50’’ du vidéo, Roger Sabbah y va d’une déclaration qui vient nuancer les propos de notre exégète du forum : C’est pourquoi cette découverte a été rapidement enterrée, oubliée, frappée d’omerta. Un verset de la Bible confirme que tous les Égyptiens étaient les roseaux, les YOD de la Maison d’Israël. (Ézéchiel 29-6)

Lien : http://www.bible-en-ligne.net/bible,26O-29,ezechiel.php

Extrait : 29:6 Et tous les habitants de l'Égypte sauront que je suis l'Éternel, Parce qu'ils ont été un soutien de roseau pour la maison d'Israël.

Roger Sabbah décortique le « YOD » sous toutes ses coutures
il parle de la symbolique de la Mer Rouge dite Mer des Roseaux
lien entre les 22 lettres hébraïques et les hiéroglyphes
à la recherche des Juifs, des Hébreux
similitudes entre les rites, les us et coutumes de l’Ancien Testament et l’ancienne Égypte
l’influence grecque de Ptolémée sur la Bible notamment l’Exode

À 0H19’15’’ : C’est ainsi que, d’après le kabbaliste Charles Mopsik et l’égyptologue Jan Assmann, la Kabbale, la tradition cachée, contient le grand secret des sagesses de l’Égypte ancienne, donc, le mystère d’Osiris. La Kabbale affirme que le jour où le secret sera dévoilé, les barrières et les divisions entre les hommes s’écrouleront, les trois religions monothéistes s’effondreront, et les hommes redeviendront frères, car c’est le mystère d’Osiris qui sera dévoilé, et ce mystère est inséparable de l’ancien Israël, de l’ancienne Égypte. Et cela concerne chacun d’entre nous car il s’agit de l’avenir de l’humanité.

Sabbah se réfère souvent à la tradition juive, i.e. la Kabbale qui nous ramène à l’Égypte que ce soit pour le trône de Salomon ou la couronne de David en lien avec Toutankhamon.

À 0H34’49’’ : En réalité, les anciens Égyptiens étaient monothéistes et cela, à toutes les époques. Même si l’on pense qu’il y avait plusieurs dieux, les prétendues idoles étaient en réalité des images formant un langage destiné à enseigner l’unicité de Dieu mais aussi sa multiplicité à travers sa création. Plus de deux siècles d’Égyptologie permettent de constater que la religion que nous qualifions d’Égyptienne, n’est autre que l’antique religion juive.

énoncé des similitudes entre la religion juive et celle d’Égypte dont la circoncision

À 0H40’35’’ : Osiris est, comme le Christ, le Fils de Dieu mort et ressuscité, symbole de la rédemption de l’humanité. […] Toutes ces traditions et croyances issues de l’ancienne Égypte, sont communes au judaïsme, au christianisme et à l’islam.

Torah d’Osiris plutôt que la Torah de Moïse
l’Égypte, l’ancien pays d’Israël ; terre de Canaan ou terre d’Égypte ?

À 0H46’30’’ : En commençant par la question : qui sont les anciens Égyptiens ? Pourquoi les appelle-t-on « anciens Égyptiens » sachant que les noms « Égypte », « Égyptiens » et « pharaons » n’existent pas une seule fois dans les hiéroglyphes ?

l’importance des lettres d’El-Armana
Ptolémée (demi-frère d’Alexandre le Grand) et la Septante ; les anciens grecs ont remplacé le YOD par le LOGOS ; la parole de Ptolémée / Zeus est confondue avec la parole de Dieu
la symbolique de la Mer des Roseaux, la Mer Rouge, le Nil ; l’Exode une traversée symbolique
Égypte = Israël

À 0H56’33’’ : Une fois de plus, la Bible confirme le lien entre le roseau royal, le YOD et la royauté d’Israël. La couronne d’épines du Christ est bien évidemment une couronne solaire. Et comme le buisson d’épines de Jacob, qui symbolise la couronne du dieu d’Israël, le Christ porte la couronne symbolique solaire d’Osiris Israël.

Lien : http://www.bible-en-ligne.net/bible,40N-27,matthieu.php
Extrait : 27:29 Ils tressèrent une couronne d'épines, qu'ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite; puis, s'agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant: Salut, roi des Juifs!

explications sur la découverte récente du sceau d’Ézéchias / Hezekiah qui ramène à Osiris

À 0H59’17’’ : Ainsi, Israël est l’un des noms d’Osiris sinon le vrai nom d’Osiris.

Sabbah aborde de multiples facettes du YOD en se référant à des hiéroglyphes et à des cartouches de pharaons pour expliquer, par exemple, le un devenu trois, l’origine de la trinité du christianisme
sur l’origine et l’identité des Juifs : Flavius Josèphe VS Apion et Manéthon et autres

À 1H17’03’’ : Toutefois, dans les mensonges de Manéthon, il reste une part de vérité. Je cite Manéthon : « On dit que le prêtre d’origine Héliopolitaine, donc le chef des Juifs, ordonna une constitution et des lois appelées Osarseph du nom d’Osiris, Osarseph signifie la puissance du serpent, la puissance du roseau, la puissance de Dieu, symbole d’Osiris et puissance de Ra selon Plutarque. » Ainsi, selon les propres écrits de Manéthon rapportés par Flavius Josèphe, les Juifs observaient la Loi d’Osiris, donc les 42 commandements d’Osiris.

Roger Sabbah donne le sens du terme « esclavage » dans le contexte d’un culte et du terme « elohim » = dieu et dieux

À 1H21’52’’ : Avec le culte du veau d’or qui, nous le verrons dans la seconde partie de ce documentaire, est l’image de la renaissance d’Israël.

découverte archéologique d’ostraca et de poterie à Éléphantine pouvant faire s’effondrer les trois religions monothéistes, découverte qui fut frappée d’omerta
le judaïsme = religion d’Osiris
symboles égyptiens et hébreux semblables selon un des Pères de l’Église dont le fameux YOD
pourquoi les anciens Égyptiens avaient en aversion les anciens Grecs, l’envahisseur devenu l’usurpateur
les faussetés d’Hérodote

À 1H32’04’’ : Nous allons voir que 150 ans après la mort d’Hérodote, le pharaon grec Ptolémée Philadelphe avait tout intérêt à ce que l’on supprima des écritures la véritable identité des YODS, des fils de SARA, des fils d’Osiris, d’Israël, et ordonna qu’on remplace la mention "Juif" par Aegyptos, "Égyptien".

le mystère d’Osiris aurait été caché et dissimulé dans la Bible et la Kabbale
pourquoi la stèle de Mérenptah serait faussement nommée stèle d’Israël
démonstration qu’Israël est le nom d’Osiris
Jacob/Israël, Osiris, Sirius, Grande Ourse, résurrection des ténèbres vers la lumière
Arche d’Alliance étrangement semblable au sarcophage de Toutankhamon

[image]

résurrection d’Osiris, résurrection de l’humanité

À 2H00’33’’ : Un passage du Zohar attribue la traversée de la Mer Rouge et, par conséquent, toute la sortie d’Égypte vers le désert, au grand voyage des âmes des morts, des âmes des enfants d’Israël qui sortent d’Égypte vers une nouvelle vie, vers une nouvelle terre dans l’au-delà. La sortie d’Égypte n’est donc pas historique car c’est une sortie eschatologique dans l’au-delà, comme cela est écrit dans "Le Livre de la Sortie vers la Lumière" faussement nommé "Livre des Morts".

Ptolémée interdit le culte d'Osiris sous peine de mort


********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=149859

:-) LES SECRETS DE L’EXODE
L’origine égyptienne des Hébreux

[image]

© Seld / Jean Cyrille Godefroy, octobre 2000
Format éditions « Le Livre de Poche » : septembre 2015
567 pages
Auteurs : MESSOD ET ROGER SABBAH

En page 22 : Faut-il rappeler que Pharaon est un acteur important de la Bible même si son nom n’est pas dévoilé ? Par les nombreux enseignements qu’elle apporte, la Bible doit être considérée comme un ouvrage d’égyptologie.

[image]


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=CmXh5lsRBdA

À 0H34’35’’ du VOR171125 : Égypte VS Bible

Kiwan : Pourquoi dans la Bible, ils ont quitté l’Égypte, avec Moïse, et nulle part dans la Bible on parle de l’Égypte, on parle des pyramides ? Les pyramides avaient déjà été bâties.

Extrait Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=149753

« vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les pyramides égyptiennes et les grands temples ne sont pas mentionnés dans la bible ? Savez-vous que l’Egypte est mentionnée dans la bible environ 600 fois ? Ce chiffre est phénoménal et laisse perplexe en même temps, car personne ne peut revisiter l’Egypte tant de fois et ne jamais se référer une seule fois à ses icônes passées: les Pyramides.Il n’y a même pas eu une mention des pyramides, une des merveilles du monde ancien, dans les histoires israélites. Vous ne pouvez pas demeurer si longtemps en Egypte sans remarquer les pyramides. La très vaste majorité des historiens et des leaders militaires qui vinrent en Egypte depuis l’antiquité comme Alexandre le Grand, Strabo, Diodorus Siculus et bien sûr Hérodote, tous mentionnèrent et documentèrent leurs souvenirs et commentaires au sujet de ce site si célèbre.Mais quand on en vient aux Israélites, leur bible hébraïque est complètement silencieuse non seulement au sujet des pyramides mais aussi de toute caractéristique de l’ancienne culture ou architecture égyptienne ancienne.70 ans de captivité à Babylone ont laissé leur marque sur la culture hébraïque, le talmud et la bible hébraïque. Des thèmes de la mythologie sumérienne et babylonienne comme ceux du déluge, d’Adam et Eve et de l’arbre de la connaissance peuvent être reconnus dans la bible hébraïque.Le séjour de 400 ans en Egypte aurait dû laisser une empreinte sur les Israélites et leur culture, mais on ne la trouve nulle part.Peu importe la profondeur à laquelle vous creusez dans les histoires israélites, vous ne trouverez aucune influence égyptienne, pas un gramme d’impact culturel, à part peut-être la seule mention du mot “pharaon”. »

Pour l’anecdote, en page 44, les frères Sabbah datent le règne d’Aménophis IV / Akhénaton de 1358 à 1340… (Sur Wikipédia, on date de -1355/-1353 à -1338/-1337.) Dans le Larousse, il est dit qu’il serait de « sang-mêlé ».

Je trouve qu’il y a une drôle de coïncidence entre le tandem Aï / Toutankhamon et le tandem Hilqiyyahu / Josias. Et dans un cas comme dans l’autre s’amorça une importante réforme religieuse. Et on sait que c’est sous Josias que fut principalement écrit la Bible sous l’influence nationaliste des Deutéronomistes.

Selon les auteurs, la description des objets sacrés de la Bible transpire les secrets de l’art égyptien, et ils l’explicitent. De même pour la musique.

Les auteurs se réfèrent à divers cartouches (à Karnak et chambre funéraire de Toutankhamon) et à la Bible araméenne (ainsi qu’à Champollion) pour soutenir certains points dont le nom oublié de Dieu par les scientifiques et les biblistes : « Yod-Yod ». Le concept de création se retrouve dans l’ancienne Égypte, bien avant les écrits bibliques.

En page 201 : Les lettres hébraïques s’apparentent parfaitement aux divinités égyptiennes. Les scribes monothéistes arrivés à Canaan, fiers de leur appartenance à l’Égypte, les introduisirent dans l’alphabet hébraïque, et ceci malgré le deuxième commandement biblique interdisant les représentations imagées des dieux amoniens Mout (Mêm), Thot (Thet), Ptah (Aïn et Pé) et Hator (Tav). Les Égyptiens considéraient que leur écriture était formée d’images des dieux.

En page 218 : La notion d’Arbre de Vie se retrouve dans le Grand Hymne au dieu Amon.

En page 219 : En accord avec la Bible, l’arbre de vie a pour fonction de conférer longévité à Pharaon ou à celui qui mange ses fruits.

Les auteurs poursuivent en mettant en lumière de nombreux liens et caractéristiques que la Bible partage avec l’Égypte et ses pharaons.

Et concernant le pluriel du mot Elohim, en page 240 : Cyril Aldred souligne qu’Akhénaton avait proscrit de l’écriture sacrée la forme plurielle du mot « dieu », afin de valoriser sans ambiguïté son unicité.

Les auteurs identifient les différentes influences qui ont créé l’hébreu.

En page 254 : Par conséquent, le berceau de la langue hébraïque se trouve à Akhet-Aton où vivaient à côté des prêtres yahouds une « pluralité de nations », que la Bible appelle le « érèb-rav » ou « arab-rab », la tourbe nombreuse, origine du nom « hébreu », et du nom « arabe », représentant les nations nouvellement converties au monothéisme.

En page 255 : Il était normal que ces diverses nations trouvent un langage commun pour se comprendre.

En page 275 : Abraham (Ab-Râh-Amon) est par conséquent un nom purement lié à l’Égypte ancienne.

En page 278 : Les scribes ont caché la lignée royale d’Abraham (Akhénaton) dans le terme hébreu « Roé Tsé-One », ce qui leur permettait d’avoir une attitude d’humilité devant les rois babyloniens.

Tous les personnages bibliques découlant d’Abraham, Joseph et ses frères, les épouses des patriarches et autres, ainsi que, par exemple, les villes de Sodome et Babel, trouvent une correspondance, voire une origine ou une réalité égyptienne grâce à la démonstration des frères Sabbah. On traite des temples d’Aton et des offrandes du pain et du vin qui seraient à l’origine des rituels monothéistes. De plus, l’architecture du temple de Jérusalem serait calquée sur celle de l’Égypte.

En page 290 : Akhénaton sacralisa Jérusalem, lui conférant un statut supérieur à celui des autres villes.

Régulièrement, les auteurs tracent un bref résumé succinct établissant un parallèle entre la Bible et l’Histoire égyptienne.

Comme Abraham et Jacob, Aménophis IV change de nom pour devenir Akhénaton.

En page 336 : Les trois patriarches de la Bible sont l’image d’Akhénaton, père du monothéisme.

En page 349, avec en référence Mathieu, XVI, 18 : Le Nouveau Testament se réfère spirituellement à l’Ancienne Égypte.

Pourquoi les Gouverne « ments » s’appuient sur la Bible : parce qu’elle contient l’Ancien et le Nouveau Test à « ment » !

Les auteurs nous expliquent comment Akhénaton et Jacob partage le chiffre « 17 ».

En page 371 : Les recherches sur les talatates de Karnak permirent de retrouver l’image gravée d’Akhénaton, élevant sa coupe vers Aton pour l’offrande du vin. La prière monothéiste sur le fruit de la vigne a pour origine l’ancienne Égypte, premier pays à consacrer la « boisson des dieux ».

En page 372 : Comme pour le pain sacré, la prière sur le vin, tradition familiale à Aket-Aton, remerciant Dieu d’avoir créé les fruits de la vigne, fut conservée par les Yahouds dans les différents rituels.

En page 383 : La tradition du lavement des mains (en hébreu : nétilat-yadayim) a été pratiquée par les prêtres judéens (Yahouds), et jusqu’à nos jours dans certaines traditions monothéistes. Une main verse de l’eau sur l’autre, chacune jouant le rôle de « serviteur ». Les talatates de Karnak permettent de reconstituer ce rituel. Elles montrent un serviteur versant de l’eau sur les mains d’Akhénaton.

De même pour l’ablution des pieds qui origine de l’Égypte. Si tous les rituels catholiques proviennent d’Égypte, pourquoi il en serait autrement du Christ Jésus (Horus) ?

Comme pour « Dieu », on ne peut voir la face de Pharaon. Et la décision de faire la circoncision à la naissance plutôt qu’à 13 ans, serait à l’origine du décès de plusieurs des nouveaux-nés. Qu’en fait, l’exode est plutôt une déportation des monothéistes d’Akhet-Aton, encadrée par l’armée égyptienne.

Il n’est donc pas question d’une errance de 40 ans dans le désert mais plutôt d’une attente parce que l’armée égyptienne a été confrontée à des difficultés pour mener à terme cette déportation à Canaan et y établir les déportés.

Selon les Textes des Pyramides, Pharaon a le pouvoir de séparer les eaux. Ce n’est donc pas la Mer Rouge, mais la Mer des Roseaux, avec une toute autre signification.

En page 402 : La Mer des Roseaux est l’océan des pharaons, le « noun » dans lequel triomphe le Divin Père Aï sur Akhénaton et Semenkharé, les pharaons monothéistes. La séparation des eaux représente la rupture entre Amon et Aton, entre l’Égypte et ses prêtres.

En page 430 : Les paroles de Dathân et Abiram, prêtres et notables, sont explicites : le pays où coulent le lait et le miel est l’Égypte.

Les auteurs expliquent l’ascendance que procure le « bâton sacré » pour l’accession au trône en Égypte. Le culte du veau d’or symboliserait le désir des exilés de revenir au culte d’Amon pour pouvoir revenir en Égypte, leur « paradis terrestre ».

En page 453 : Moïse est un être princier, lumineux, voguant sur une arche parmi les roseaux d’un fleuve de lumière, conformément à Pharaon selon les Textes des Pyramides.

En page 506 : La puissance égyptienne n’aurait jamais permis les campagnes bibliques de Josué, à moins que celui-ci ne fût son allié.

En page 526 : Il existe un peuple aux traditions millénaires, vivant au Kenya et en Tanzanie, ayant gravé en son passé une histoire analogue à celle de la Bible : les Massaïs. Comment les Massaïs ont-ils épousé un monothéisme biblique avec des noms divins analogues aux dieux égyptiens ?

Les auteurs soulèvent la possibilité qu’il y ait eu deux exodes : l’un vers le Nord et l’autre vers le Sud.

En page 538 : Les nombreuses similitudes entre Bible, tradition orale, commentaires des sages et l’histoire de l’Égypte, témoignent de l’existence d’une première Torah hébraïque disparue.

********************************************************************************
ENTREVUE AVEC ROGER SABBAH

LIEN SOURCE : http://jkanya.free.fr/Texte15/messagecache020215.pdf

Extraits :

Les Hébreux étaient des Egyptiens adorateurs du dieu Aton. C'est ce qu'ont découvert deux chercheurs français. Une hypothèse pressentie, au siècle dernier, par Champollion. […] Cette découverte fera du bruit. Elle agace, déjà, le milieu scientifique - historiens et archéologues -, et trouble le monde religieux. […] Que nous disent Messod et Roger Sabbah? Ce que le Lotois Jean-François Champollion avait, bien avant eux, probablement pressenti - il est mort trop tôt pour aller au bout de ses convictions. Ce que le psychanalyste Sigmund Freud avait, il y a soixante ans, géniale intuition, soupçonné en évoquant, dans ses écrits, l'hypothèse d'une transmission aux Hébreux, par Moïse l'Egyptien, de sa propre religion, celle du dieu Aton. Messod et Roger Sabbah vont plus loin encore en soutenant que tous les Hébreux sont des descendants des anciens Egyptiens.

Les auteurs des « Secrets de l'Exode » ne sont ni des farfelus ni des iconoclastes. Messod et Roger Sabbah sont issus d'une lignée de rabbins et de grands rabbins, ils ont effectué des études bibliques et talmudiques poussées. Leur livre est le fruit de vingt ans de recherches. « Si tout ceci était un canular, dit Roger Sabbah, nous nous cacherions... »

DDD. / LA DEPECHE DU DIMANCHE.- Pensez-vous que Champollion, s'il n'était pas mort prématurément, aurait abouti aux mêmes conclusions que vous?

R. S. / ROGER SABBAH.- Certainement. D'ailleurs, dans son dernier ouvrage, il exhorte les chercheurs à la critique de la Bible. C'est son grand message: il a voulu dire que l'Egypte devait servir à appréhender la Bible d'une façon différente. La Bible elle-même nomme 700 fois le mot Egypte, ce sont des clins d'œil pour dire: fouillez là-bas pour approcher la vérité! Notre recherche à nous va se poursuivre car il y a bien d'autres analogies entre la Bible et l'histoire de l'Egypte ancienne.[color]

DDD.- Si on prolonge l'analyse, on en déduit que Jésus est d'origine égyptienne...

R. S.- Certains soutiennent même qu'il n'a pas existé, qu'il est un symbole de l'Egypte ancienne. D'autres disent que c'est en Egypte qu'il a découvert la véritable histoire des Hébreux et qu'à partir de là, révolté, il a justement voulu tout chambouler...

DDD.- Comment est perçue votre découverte? Elle est tout de même dérangeante pour les égyptologues, et surtout pour les Juifs qui verraient, si vous dites vrai, toutes leurs valeurs s'effondrer...

R. S.-Les égyptologues font front commun contre nous. Mais ils ne remettent pas en cause les découvertes principales: il y a trop d'analogies pour qu'il n'y ait pas un fondement. Nous pensons que l'égyptologie a fait une faute de parcours, négligé l'étude des religions. Quant à la symbolique juive, elle garde sa valeur. La mystique juive fait partie d'une certaine forme de fondement de l'être humain. J'espère en tout cas que ce livre rapprochera les trois religions monothéistes qui ont un tronc commun.

Ph. B.
La Dépêche du Midi

--------------------------------------------------------------------------------
:-) [image]

Son troisième essai :
LA DERNIÈRE MARCHE DES DIEUX
de l'Atlantide à Abydos


LIEN DU VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=X3Iky2GtYP4

Lien : http://www.antonparks.com/main.php?page=dernieremarche
Extraits :

[image]

[image]


OU LIEN VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=SzhC3bHfEy8

En page 20 : Cette ville [Abydos] étrange et peu fréquentée est pourtant le centre religieux de toute l’Égypte et la ville d’Osiris par excellence. La légende transmise dans les Textes des Pyramides soutient qu’Osiris y aurait été un jour assassiné par son frère Seth et ses complices. […] Ces événements se déroulèrent à une période sombre de notre histoire, à une époque lointaine, juste avant que les dieux de l’Égypte ne quittent leurs îles mystérieuses, détruites par un cataclysme, pour rejoindre Abydos avec l’espoir de recréer ce qui avait été à jamais perdu. b]

En page 27 : Dès les époques reculées, le culte du dieu [Osiris] disparu et ressuscité était pratiqué à Abydos. […] Abydos était la Jérusalem ou la Mecque de l’antiquité.

En page 34 : Osiris achevait son rôle dans le mythe de la royauté et descendait dans le monde du bas pour devenir le dieu des morts. Mais sa résurrection sous la forme de son fils posthume, Horus, redonna espoir à l’humanité.

ESPOIR : N’est-ce pas là le thème de l’année 2018 ?!


OU LIEN VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=B3_8AHNdeo0

LE RÉVEIL DU PHÉNIX
Les Chroniques du ĞÍRKÙ III

[image]
Anton Parks
Éditions Nouvelle Terre
2010

En page 221 : "Où veut-il se rendre ? Le roi veut se rendre au ciel pour toutes vies et autorité afin qu’il puisse voir son père [Osiris] et qu’il puisse voir la lumière."

- Textes des Pyramides, 914c-915a

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

DOSSIER VIH = SIDA : LE MENSONGE CONTINUE... 1

par panthère58, mardi 20 novembre 2018, 13:08 (il y a 1470 jours) @ panthère58

:-) Voici les liens vers les anciens dossiers, vers le nouveau dossier "SMALLVILLE", vers le dossier "2023" et vers le dossier X-FILES:

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348
2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655
4. Dossier Smallville (à jour) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923
5. Dossier VidéOrandias VERS 2023 (à jour) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671
5. Dossier VidéOrandias X-FILES : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153323

********************************************************************************

:-) DOSSIER VIH = SIDA : LE MENSONGE CONTINUE...

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130365

Le plus bel exemple de collusion et de corruption qui implique des milliards de dollars depuis les années 80.

Le plus bel exemple de médecins qui ne font que suivre les directives/les ordres/les consignes de l'OMS, de la Santé Publique, de la FDA américaine, du Collège des Médecins du Québec, sans rien remettre en question, aveuglément. La prescription de l'AZT faisait partie d'un véritable génocide ! Avez-vous entendu un ou des médecins faire leur mea culpa ? Avez-vous entendu le Collège des Médecins faire le point sur cette délicate question ? Avez-vous entendu la Santé Publique ? On tue des gens sur prescription, et on se réfugie dans le déni, l'hypocrisie...

Comme dans l'armée, comme dans les corps policiers, comme les politiciens... Et probablement souvent de bonne foi, comme ça semble être le cas pour le Dr Réjean Thomas, devenu le symbole au Québec de la lutte contre le SIDA.

Même les revues gaies sont devenues des courroies de transmission de ce mensonge, les compagnies pharmaceutiques achetant de la pub $ à profusion dans ces revues homosexuelles, revenus devenus essentiels pour la survie de bien de ces revues ! Conflit d'intérêt vite éjecté sous le couvert encore d'une morale. Là aussi, le mensonge est devenu un dogme que l'on ne peut remettre en question sans en essuyer les coups bien nourris.

Ce qui plane sur l'équation VIH = SIDA, plane aussi sur toute la question du cancer.

Mon opinion personnelle sur la question : L'AZT prescrit a tué des milliers, voire des millions de personnes, rapidement, en faisant porter le chapeau au virus VIH. La trithérapie fait le même travail mais lentement... ! Ça donne l'illusion que ce traitement fonctionne bien. Et aujourd'hui, on veut l'imposer à titre préventif... !?

********************************************************************************

:-) DOSSIER VIH / SIDA : Première partie


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4z2DtNW79sQ

Entre [ ] signifie que j’ai soit corrigé une faute de français ou que j’ai complété la phrase parce que l'article a été coupé et il manque quelques mots.

Entre […] signifie que je saute un ou des paragraphes ou des phrases de l'extrait.

Des coquilles peuvent être présentes malgré mes révisions.

1. Dr Jean-Marc Brunet n.d.
Journal de Montréal, Chronique quotidienne
Mercredi 11 Janvier 1995

VIVEZ EN SANTÉ / VIVEZ HEUREUX !

Virus du sida

Un lecteur me demande sur quoi se basent les gens qui soutiennent que le virus du VIH n’est pas la cause du sida, alors que cette réalité est reconnue universellement.

Le virus VIH (virus de l’immunodéficience humaine) a été découvert par le professeur Luc Montagnier, de France, à partir d’un tissu ganglionnaire prélevé chez un individu qui présentait les symptômes du sida. On a conclu que ce virus était responsable du sida puisqu’il s’agissait d’un nouveau virus.

Mais le fait qu’un virus soit présent dans les tissus d’un individu qui présente un trouble quelconque de santé ne prouve pas que ce virus soit la cause de ce trouble. En fait, jamais personne n’a pu démontrer que le VIH causait les symptômes reliés au sida. Il s’agit d’une affirmation totalement gratuite. Même si cette affirmation est véhiculée universellement, elle n’en demeure pas moins gratuite pour autant.

On prétend que le VIH attaque les lymphocytes T 4 et les détruit. Comme le soulignait le Dr Peter Duesberg, de l’Université de la Californie à Berkeley, le VIH n’infecte qu’un nombre très limité de cellules. On parle d’une cellule sur 10 000 ou d’une cellule sur 100 000. Cette faible contamination par le virus rend d’ailleurs le VIH difficile à déceler. Pour le Dr Duesberg, le VIH est un rétrovirus qui semble passablement inoffensif.

Si le taux des lymphocytes T 4 infectés par le VIH est faible, ces derniers ne peuvent pas être détruits par ce virus parce [que] chaque mois, la moitié de ces lymphocytes est renouvelée. Le taux de renouvellement dépasse largement le [nombre de lymphocytes infectés.]

Il faut donc que le sida soit causé par d’autres facteurs. Le sida pourrait tout simplement résulter d’un effondrement du système immunitaire, engendré par de mauvaises habitudes de vie. D’ailleurs, cette hypothèse est vraisemblable puisqu’on rencontre des cas de sida chez des personnes chez qui le VIH n’est pas présent. C’est à Amsterdam, en 1992, que ce phénomène a été observé. Si des gens présentent les symptômes du sida sans être porteurs du VIH, c’est qu’une autre cause justifie cette affection.

Chez les gens porteurs du VIH, on estime qu’au bout d’une période de sept ans, 33% demeureront sans symptômes. Un deuxième tiers aura des symptômes variés, sans toutefois qu’on puisse parler du sida. Si donc 66% des porteurs du virus s’en sortent, on ne peut pas affirmer que ce virus cause le sida. Il faut nécessairement que d’autres facteurs soient impliqués dans l’effondrement du système immunitaire. Ces autres facteurs pourraient tout simplement être de mauvaises habitudes de vie.

Au lieu de s’affoler devant les dangers du sida et d’adopter une attitude défaitiste, il vaudrait beaucoup mieux prendre les bons moyens pour tonifier le système immunitaire. Au lieu de condamner les gens à mort, à plus ou moins long terme, lorsqu’on découvre qu’ils sont porteurs du VIH, il vaudrait beaucoup mieux modifier leurs mauvaises habitudes de vie, combler leurs carences nutritionnelles et favoriser leur désintoxication.

Évidemment, l’approche des bonnes habitudes de vie pour tonifier le système immunitaire n’est pas populaire dans la recherche impliquée dans la lutte contre le sida. Pour cette industrie, il semble préférable de retenir l’hypothèse que le VIH cause le sida et s’impliquer dans le développement de tests, de médicaments et de vaccins. À l’heure actuelle, on consacre des milliards de dollars à travers le monde dans la recherche sur le sida. Tout laisse croire qu’il serait beaucoup plus rentable de s’impliquer plutôt dans l’éducation de la santé et la prévention de la maladie.

********************************************************************************

:-) :-) :-) DOSSIER VIH / SIDA : Deuxième partie

Jean Pierre Olivier
Journal Vert
1995-2003 ? Revue hebdomadaire, dont la date n'apparaît pas sur les pages


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=BXk2TTitjxc

Un film indépendant de Jean-Marc Vallée

[image]
SIDA : la vérité qui fait peur
Les médicaments et les drogues sont peut-être les vrais responsables

Soyons clair : personne ne meurt du sida. Tout simplement parce que le sida n’est pas une maladie en tant que telle, mais bien, comme son nom l’indique, un syndrome (ensemble de symptômes) d’une immunodéficience dite « acquise ». Et si on meurt de quelque chose, ce n’est pas du sida mais de maladies qui surviennent lorsque notre système immunitaire est délabré. Des maladies parfois communes, parfois aussi assez rares il est vrai, mais qui ont toujours existé et sont répertoriées depuis longtemps : pneumonie pneumocystis carinii, sarcome de Karposi (une forme de cancer), cytomégalovirus ainsi qu’une vingtaine d’autres moins connues. Depuis la conférence de presse fortement médiatisée du 23 avril 1994 où le Dr Robert Gallo, un éminent virologue américain, a annoncé qu’il avait trouvé la «cause» du sida, il est généralement admis dans la communauté scientifique que le sida est causé par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). À l’époque, cette retentissante déclaration avait été entérinée par la secrétaire du Département de la Santé des États-Unis, si bien que pendant de longues années, on n’a plus jamais remis en question l’équation VIH = SIDA.

L’un des premiers à le faire fut le Dr Peter Duesberg, professeur de biochimie et de biologie moléculaire à l’Université de Californie à Berkeley. Pionnier dans la recherche des gènes du cancer, ses travaux lui ont valu d’entrer à la prestigieuse Académie Nationale des Sciences, en 1986, pour avoir dressé le plan de la structure génétique des rétrovirus. Or un jour, au grand scandale des milieux scientifiques officiels, le docteur Duesberg a osé soutenir que le VIH n’a rien à voir avec le sida. Ce sont, a-t-il soutenu, les drogues illégales et des médicaments hautement toxiques, incluant l’AZT et les nombreux antiviraux que l’on donne comme traitement aux personnes infectées qui sont responsables de l’effondrement de l’immunité et par conséquent, du sida. Aujourd’hui, le Dr Duesberg, est dans le collimateur de ce lobby colossal et à l’échelle du monde, qui maintient que le VIH est le premier et le seul responsable des maladies du sida. Par la suite et comme par hasard, le gouvernement américain a coupé la plupart des subventions dont bénéficiait ce chercheur scientifique et des pressions sont faites pour que les étudiants universitaires évitent ses cours sous peine d’être pénalisés par le jury lors des examens…

Ce que soutient le Dr Duesberg, ainsi que d’autres dissidents de la théorie officielle, c’est que le VIH n’obéit pas aux exigences des postulats de Koch *, lesquels sont reconnus pour définir les rapports spécifiques entre un microbe et la maladie dont il est réputé responsable. Alors que la théorie officielle dit que la multiplication du virus cause l’affaissement du système immunitaire et ouvre la porte à toutes sortes d’infections dites « opportunistes », le Dr Duesberg et beaucoup d’autres scientifiques depuis, affirment au contraire que le virus en tant que tel est inoffensif et ne se multiplie que parce que le système immunitaire du malade est déprimé. Mais comment expliquer d’autre part que tant de personnes séropositives depuis fort longtemps ne semblent pas s’en porter plus mal ? Lors du 12e Congrès international de pharmacologie qui se tenait à Montréal il y a quelques années, le Dr Jay A. Levy déclarait : « La moitié des gens infectés par le sida n’ont pas encore développé la maladie après dix ans ». Il serait malaisé de vider la question car si l’on possède de nombreuses statistiques sur les personnes atteintes de maladies, on n’en a guère sur les bien-portants (qui ne consultent pas, comme de raison).

La seule question est : le VIH cause-t-il le SIDA ou pas ? Et si tel est le cas, d’où vient-il ? Est-il transmissible, sexuellement ou autrement ? Comment l’homme a-t-il pu un jour être infecté par ce virus ? Des théories courent à l’effet que des chimpanzés seraient à l’origine de la contamination. On sait depuis longtemps que certaines races de singes sont porteuses d’un virus appelé VIS (virus de l’immunodéficience simiesque) mais ce virus ne les rend pas malades en aucune façon. Or, on a pu démontrer [que] cette souche de virus était très proche du VIH et il n’en fallait pas plus pour [que] des scientifiques affirment que le virus a été transmis à l’homme par ces primates. Par ailleurs, le magazine Rolling Stones a déjà accusé le Wistar Institute de Philadelphie, considéré comme un leader mondial pour ce qui touche, en biologie, aux virus et à la recherche sur le cancer, d’avoir répandu le virus du sida en Afrique par le biais de vaccins contre la polio, au début des années soixante.

Ça ressemble drôlement à la théorie conspirationniste dans la dixième saison des X-Files !

UN VIRUS DE CULTURE

Une autre théorie, plus troublante celle-là, nous vient du Dr Robert Strecker, spécialiste en médecine interne. Pour lui et son équipe de chercheurs, il y a deux possibilités : la première est que le virus a muté dans des bovins ou des moutons et a été adapté artificiellement à l’homme grâce à un développement dans des cultures de tissus humains ; un certain virus bovin fonctionne en effet comme un destructeur sélectif de cellules-T (exactement comme le fait le VIH). L’autre éventualité est que le virus a été carrément fabriqué en laboratoire par manipulation génétique. Il faut se rappeler que ces techniques étaient déjà à la disposition des scientifiques des années soixante et que les laboratoires du monde entier qui travaillent sur la guerre bactériologique ont toujours eu une dizaine d’années d’avance sur les autres spécialités. Selon le Dr Strecker, le VIH ressemble beaucoup au BLV, le virus de la leucémie bovine. Quand on reprend les travaux vétérinaires de l’époque, dit-il, on s’aperçoit que tout le domaine de l’immunodéficience faisait l’objet d’études dans des laboratoires qui s’occupaient, entre autre, de recherches sur les armes de guerre biologique pour différents départements du gouvernement américain…

Le même Dr Strecker évoque la possibilité d’un traitement contre le sida pour le moins non conventionnel : « En théorie, dit-il, c’est très simple, mais dans la pratique, c’est plus compliqué. Comme les virus ressemblent à de petits cristaux, on devrait pouvoir les fracasser avec des fréquences électromagnétiques et les détruire. Tout comme on peut faire tomber du cristal et le détruire sans que la maison s’écroule, on devrait pouvoir en théorie ébranler les virus sans détruire la structure cellulaire environnante. »

Richard Glenn avait évoqué cette possibilité dans une de ses émissions sur le câble dans les années 90.

Quant à lui, le Dr Horowitz soutient que les membres du FBI et de la CIA qui dirigeaient un programme de contre-espionnage anticommuniste, appelé COINTELPRO, sont responsables de la transmission du sida à des populations américaines bien précises de même que dans certains pays du Tiers-Monde…


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=O9QMVUwE5jE

On se souvient de l’époque du célèbre sénateur McCarthy qui, dans les années quarante et cinquante, pourfendait tout ce qui pouvait recéler le moindre brin de communisme. Vingt ans plus tard (c’est l’époque de Nixon), cette chasse aux sorcières sévissait toujours mais en secret et s’en prenait aussi bien à certaines minorités comme les homosexuels et les Noirs qu’à toute personne soupçonnée de sympathies communistes. Exagération ? On n’a qu’à se rappeler le cas de cet Américain qui a récemment demandé au Canada le statut de réfugié, persécuté qu’il est dans son pays parce qu’il est un communiste avoué.

Mais revenons à la thèse voulant que le VIH ne soit pas la cause du sida. Plusieurs études soulignent que 40% des maladies du sida n’auraient aucun lien avec la chute de l’immunité. « Première zone d’ombre, dit Renaud Russeil dans son ouvrage Enquête sur le sida, un virus s’attaquant à l’immunité devrait entraîner des maladies liées à l’état du système immunitaire. (…) La maladie est d’origine virale et contagieuse, mais l’épidémie reste généralement confinée autour des comportements à risques. » D’après un virologue allemand, le docteur Stefan Lanka, on n’a jamais publié la moindre photo d’une particule isolée du VIH, ni de ses protéines ou de ses acides nucléiques (ARN). Aucune expérience contrôlée selon le protocole d’usage * n’a été publiée à ce jour. Ce qu’on nous a montré, selon lui, ce sont des photos de particules semblables à des virus en culture, mais jamais le virus isolé. La différence en virologie est celle du jour et de la nuit ! « L’existence du VIH, souligne-t-il, est déduite d’un test sur des anticorps, mais la façon dont tout ceci opère reste un mystère, tant qu’on n’aura pas prouvé que le virus existe réellement et qu’il n’aura pas été isolé sans contaminants. »

On a aussi soutenu que le virus du sida a délibérément été créé par le gouvernement des États-Unis pour servir d’instrument de dépopulation.

Tiens, ça nous ramène aux Guidestones / Pierres Guides de Géorogie.

À l’appui de cette thèse, le NSM 200 (National Security Memorandum), un document top secret du début des années soixante-dix, rédigé par le secrétaire d’État de l’époque, Henry Kissinger et dans lequel il indiquait que « la dépopulation devrait être la plus haute priorité du gouvernement américain concernant la politique étrangère sur le Tiers-Monde. » Et ailleurs dans le texte : « La réduction du taux de population dans ces États est une question vitale pour la sécurité nationale des États-Unis. » Le document contient même une carte géographique de ces régions où la dépopulation est souhaitable : ce sont tous des pays du Tiers-Monde… On peut avoir accès à ce dossier aux archives nationales des États-Unis. Voilà un exemple flagrant des agissements d’un véritable « gouvernement secret en action » car rien de tout cela n’était connu du Congrès et encore moins de la population américaine.

On peut trouver à la bibliothèque du Sénat américain un autre document encore plus troublant appelé Army Appropriations Hearing. Il s’agit d’un rapport datant de juillet 1969, concernant des demandes de budget pour l’armée américaine qui réclamait (et a obtenu) 10 millions de dollars pour développer « un agent biologique synthétique qui pourrait affaiblir ou détruire le système immunitaire humain ». Et à la même époque, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publiait plusieurs articles favorisant des recherches visant à développer « un virus hybride qui pourrait affecter sélectivement le système immunitaire humain ». Ces textes, Kissinger Memorandum, Army Appropriations Hearing et les articles émanant de l’OMS, sont des documents officiels et vérifiables dont on ne peut contester l’authenticité. Toutes ces informations ont été mises en lumière dans une émission de télévision provenant de Network 23 et diffusée sur un canal du câble de la région de Los Angeles. On y fait notamment état d’une incroyable coïncidence, à savoir qu’en 1972, une importante délégation de l’OMS s’est rendue en Afrique Centrale – dans une région connue aujourd’hui comme la ceinture du sida – afin d’administrer à des milliers d’Africains un vaccin contre la variole. Un événement qui a aussitôt été suivi par les premières manifestations du sida (qui ne portait pas encore ce nom) sur la planète. Cette remarquable coïncidence avait fait la une du London Times mais curieusement, n’a jamais eu droit à la moindre mention, nulle part dans la presse américaine. Par la suite, on a institué des campagnes de vaccination gratuite contre l’hépatite dans les communautés homosexuelles de New York et de San Francisco et, coïncidence ? ces populations ont dans les quelques années qui ont suivi été qualifiées de groupes à risque et les statistiques officielles ont fait [état] d’un nombre alarmant de cas de sida dans ces communautés.

Quoi qu’il en soit la question demeure : le sida est-il causé par le VIH, comme le soutiennent une majorité de scientifiques ? Ou l’effondrement du système immunitaire n’a-t-il rien à voir avec ce virus ? Et d’où vient ce virus ? Des animaux ? Ou bien a-t-il été délibérément fabriqué par l’homme ? Bien malin qui pourrait répondre à ces questions. Peut-être bien qu’aucune des hypothèses n’est la bonne. Que Gaïa, cette bonne vieille terre, a tout simplement décidé de faire le ménage sur cette planète surpeuplée que de toute manière, les hommes ne cessent de maltraiter. Que périodiquement, à différentes époques, surgissent des fléaux qui ont pour objectif de nettoyer la planète et que le sida n’est autre chose qu’une autre de ces vastes opérations de nettoyage organisé par l’écosystème de l’Univers…

À lire : La Guerre des virus. Leonard Horowitz. Éditions Félix.
Enquête sur le sida. Renaud Russeil. Éditions Vivez Soleil.
HIV - reality or artefact. Stefan Lanka. Continuum, avril-mai 1995. Vol. 3 Issue I.

* VACCIN IMPOSSIBLE (Postulat de Koch)

Des doutes sont émis sur la relation de cause à effet entre le VIH et le sida parce que ce virus ne répond pas au postulat de Koch, condition scientifique indispensable pour lui en attribuer la cause et développer un vaccin.

1) Le microbe doit être présent dans chaque cas de la maladie, en quantité suffisante pour entraîner des effets pathologiques (ce qui n’est pas le cas : des milliers de personnes qui sont mortes d’un effondrement de leur système immunitaire et d’infections opportunistes sans qu’on ait constaté, lors d’examens ou même d’autopsies, la présence du virus VIH).

2) L’agent ne se trouve pas dans d’autres maladies (le VIH est présent dans le cas de plusieurs types d’infections).

3) Après isolation et propagation du microbe en culture, l’agent peut entraîner de nouveau la même maladie (le virus mute continuellement et sa présence peut ne jamais entraîner la maladie comme chez ces prostituées africaines infectées qui ne sont pas malades).

4) À partir de l’hôte expérimentalement infecté, il faut pouvoir isoler de nouveau le microbe spécifique (très souvent, on ne déduira sa présence que si les tests détectent des anti-corps. C’est comme dire que si une ville est « infestée » de policiers, elle est probablement « infectée » par des bandits).

********************************************************************************

:-) DOSSIER VIH / SIDA : Troisième partie

Vous remarquerez, étrangement, que le Collège des Médecins, la FDA américaine, la Santé Publique et autres intervenants officiels, sont complètement fermés aux dissidents de la théorie officielle : VIH = SIDA ! Et ce malgré des preuves irréfutables. Ça met à mal notre démocratie et le journalisme que défend bec et ongle notre ami forumien "aiki".

Quand le même phénomène s'observe pour d'autres situations comme pour le fluor dans l'eau, comme pour le 11/9, comme pour le cancer, comme pour la guerre à l'État islamique, comme pour la dette, et j'en passe, c'est qu'il y a dans l'ombre un autre pouvoir qui gouverne et qui a une mainmise.

3. Claudia Rainville
Métamédecine : La guérison à votre portée
Les Éditions FRJ
1995

[image]

Extrait 1 (pp.74 - 79) : Arrêtons-nous quelques instants, et demandons-nous quel peut être l’effet sur le psychisme d’une personne qui apprend qu’elle est séropositive. Question bien secondaire pour le virologue occupé à traquer les subtilités biochimiques des virus dans ses éprouvettes !

Question intéressante pour les psychologues et les thérapeutes qui cherchent à conserver le moral de la personne anéantie par cette nouvelle.

Mais, pour la personne elle-même, c’est une réalité avec laquelle elle doit vivre. Un tel décidera de se battre contre la maladie et aura recours à l’AZT, la diététique, la médecine holistique ou la prière, selon ses conceptions. Un autre le prendra sereinement jusqu’à ce qu’un spécialiste consulté à l’occasion d’une infection lui annonce qu’il a maintenant atteint le stade du sida. Il sera choqué et n’y croira pas. Un autre demandera à son partenaire de le quitter pour tenter de refaire sa vie et s’enfoncera lui-même dans un isolement de plus en plus désespéré. Beaucoup connaîtront la panique, cherchant à se faire rassurer à la moindre « manifestation » jugée suspecte, ce qui multipliera les examens, les traitements et le maintiendra dans un état d’anxiété. Enfin, d’autres vendront tout ce qu’ils possèdent et vivront comme s’il ne leur restait plus qu’un an ou deux à vivre, se préparant déjà psychologiquement à mourir.

Chacun réagit avec les ressources propres à sa personnalité, mais on peut dégager deux grandes tendances : celle de sombrer dans un processus de désespoir et d’abandon, en se repliant sur soi, en attendant la fin, et celle d’accuser le coup mais avec le sentiment d’avoir une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête. Et, c’est souvent ce qui arrive. Après des mois ou des années de séropositivité assumée sans trop de difficulté, ces personnes vivent un conflit qui se répercute sur le corps, conformément aux lois de cause à effet. Si le lien avec la séropositivité est établi, l’épée, jusqu’alors suspendue, le transperce et c’est le commencement d’une fin qui peut survenir en très peu de temps.

ET SI L’ÉQUATION VIH-SIDA ÉTAIT FAUSSE ?

Et si l’état d’anxiété entretenu et les traitements préconisés, et non la présence du virus VIH, qui était responsable de la destruction du système immunitaire ? Voilà la conclusion de plusieurs spécialistes de la question, dont un éminent chercheur américain, Peter Duesberg.

Peter Duesberg est professeur de biologie moléculaire à l’université de Berkeley, et membre de l’Académie nationale des sciences. Sa renommée internationale et sa spécialité en virologie l’a amené à participer au décodage chimique du VIH. Familiarisé avec la pathologie virale et les rétrovirus en particulier, il prend sérieusement en compte les lacunes et les incohérences liées à ce qu’il considère être devenu un dogme aveugle : le sida est engendré par ce rétrovirus. Il relève encore d’autres arguments :

- Le VIH atteint moins de lymphocytes que le taux naturel de renouvellement de ces cellules ;
- L’absence de maladie chez les chimpanzés infectés artificiellement ;
- La proportion beaucoup plus grande de séropositifs qui passeront au stade du sida en Occident par rapport à cette même proportion en Afrique ;
- Le nombre important de cas de sida diagnostiqués cliniquement se développent sans la présence du virus VIH, ni même d’anticorps. Ce phénomène est en contradiction avec la doctrine de l’étiologie spécifique qui enseigne que pour pouvoir établir un lien de causalité entre un germe et une maladie infectieuse, il est indispensable que 100 % des individus atteints de cette maladie soient contaminés par le germe responsable.
[Postulat de Koch]

Peter Duesberg en arrive à la conclusion que l’équation VIH = SIDA est fausse, que le virus est probablement très ancien, nouvellement décrit mais inoffensif en soi. De tradition orthodoxe, il continue à croire à une atteinte immunitaire, mais il la relie à d’autres facteurs, notamment à la montée des drogues utilisées par les homosexuels, aux diverses formes de toxicomanie et à la malnutrition.

Plus graves encore sont ces affirmations : le principal médicament anti-sida qu’est l’AZT provoquerait des dégâts majeurs dans l’organisme, notamment sur le système immunitaire, puisqu’il s’agit d’un produit chimiothérapique cytostatique (famille de substances qui inhibent la division cellulaire) qui participerait directement à la propagation du sida. Et, c’est ce produit qu’on offre à ceux et celles qui sont séropositifs.

[Depuis 1995, on a substitué la trithérapie à l’AZT : au lieu de tuer rapidement les personnes séropositives, on les tue lentement donnant ainsi l’illusion de son efficacité. J’avais lu de la documentation scientifique à cet effet. Je vais faire la recherche ultérieurement pour compléter le dossier. Probablement dans des documentaires vidéos.]

Les répercussions sont lourdes de conséquences puisque cela signifie que le sida n’est pas une maladie infectieuse et n’a rien à voir avec la sexualité. Quant au traitement préconisé, il s’apparente davantage à un génocide thérapeutique. […]

« Le sida ne mène pas inévitablement à la mort, surtout si l’on veille à supprimer les cofacteurs qui aggravent la maladie, il est très important de dire cela aux gens qui sont affectés. Les facteurs psychologiques sont critiques pour maintenir la fonction immunitaire. Si l’on supprime le soutien psychologique à quelqu’un en lui annonçant qu’il est condamné à mort, ces mots seuls peuvent représenter pour lui une condamnation. »
- Prof. Luc Montagnier (découvreur officiel du virus VIH)


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=bAPZnPuPuwc

ET SI LE VACCIN N’ÉTAIT EN DÉFINITIVE QU’UN VESTIGE D’UN VACCIN REÇU ?

Le VIH fut officiellement « découvert » en 1983 à l’Institut Pasteur à Paris par le professeur Luc Montagnier. Certaines personnes se sont penchées sur cette question et ont fait d’étonnantes découvertes qui les ont amenés à conclure que le VIH était une pure création de laboratoire et non la découverte d’un virus déjà existant.

Robert Strecker, médecin gastro-entérologue et docteur en pharmacologie, a conclu « Le sida a été délibérément provoqué, soit volontairement soit involontairement, par des essais de vaccination contre l’hépatite B sur les homosexuels. » Il est également convaincu que le continent africain a été contaminé de la même façon, au moment des campagnes de vaccinations contre la variole, pour étudier, à la demande de l’OMS, les effets de certaines bactéries et de certains virus. Il explique que le VIH ne peut venir de la nature, tant il est différent des autres virus connus. Il serait le résultat d’un clonage de virus d’animaux.

Eva Lee Snead, pédiatre, auteure de plusieurs communications scientifiques et des volumes intitulés Some Call it Aids… I Call it Murder et The Connection between Cancer, Aids, Immunizations, and Genocide. Elle a entrepris, depuis plusieurs années, une série de recherches médicales sur l’augmentation des taux de cancer et de leucémie chez les enfants. Elle établit la ressemblance des syndromes cliniques du VIH et ceux du SV 40 des singes verts d’Afrique. On a retrouvé du SV 40 chez certains individus. La seule façon pour un humain d’avoir le SV 40 du singe c’est soit en ingérant sa chair, soit en se le faisant inoculer en même temps qu’un vaccin. On a également trouvé ce même SV 40 dans le vaccin Sabin contre la polio (« la soupe du singe » SABIN) avec lequel on a vacciné des millions d’enfants pendant des années. Or, on a constaté que le SV 40 cause des anomalies congénitales, des leucémies, des cancers, une grave immunosuppression, des symptômes semblables à ceux du sida. La pédiatre démontre la responsabilité des vaccins dans l’apparition du sida et dans l’accroissement des leucémies et des cancers.

« Essex et un autre chercheur, Abroy, se demandent si la contamination n’aurait pas pu se faire par voie médicale, c’est-à-dire par des produits réalisés à l’aide de sang de macaques, tels que le vaccin polio (Sabin) oral et d’autres compsantes de médicaments. »4

Rappelons toutefois, comme le disait Claude Bernard (biologiste), que « le microbe n’est rien, le milieu est tout ».

Qui n’a pas reçu le vaccin Sabin contre la polio ?

Je suis persuadée que, si l’on faisait passer des tests de dépistage du VIH dans une population saine non soupçonnée d’être séropositive, on retrouverait une quantité surprenante de personnes séropositives. Séropositif ne veut rien dire de plus qu’avoir été en contact avec le rétrovirus VIH.

Et si ce [constat], contrairement à ce qu’on a voulu nous laisser croire, n’était qu’un vestige d’une vaccination reçue ? Quel soulagement pour la personne qui ne vit plus depuis qu’on lui a annoncé qu’elle était séropositive ! Et pourtant, c’est la conclusion à laquelle en arrivent d’éminents professionnels, chercheurs et médecins que l’on veut faire taire.

Le professeur Peter Duesberg fut mis au ban de ses pairs, il fut écarté des débats et des médias, on lui a retiré ses subventions pour ses recherches sur le cancer.

Le docteur Ryde Geerd Hamer, Allemand dont la démarche diffère fondamentalement de l’étude scientifique habituelle, dans la mesure où il prend en considération le psychisme de l’individu et le fonctionnement de son cerveau sans se limiter aux seuls aspects organiques et symptomatiques de la maladie, a été radié à vie en 1986 de l’Ordre des médecins. Il lui est donc interdit de pratiquer. En plus, il a été menacé à plusieurs reprises d’internement psychiatrique et ignoré des médias.

On peut se demander pourquoi on veut tant faire taire ceux qui ne cherchent qu’à réveiller leurs frères et leurs sœurs de la terre pour qu’ils recouvrent la santé. Serait-ce que la maladie est une entreprise très lucrative ?

On peut être séropositif et dormir bien tranquillement sur ses deux oreilles. Sans déficience immunitaire, pas de sida. Le sida est une maladie d’autodestruction reliée le plus souvent à une culpabilité de vivre. Il sera approfondi au chapitre « Le mal de vivre, comment s’en libérer ».

Extrait 2 (p.166) :

Le sida et la séropositivité sont deux affections bien différentes à ne pas confondre, même si certains séropositifs sont devenus sidatiques par la peur, l’angoisse ou les traitements d’AZT qui ont eu raison de leur système immunitaire.

Le sida est une forme d’autodestruction reliée à un mal de vivre ou à la culpabilité de vivre. C’est en intervenant au niveau de ce mal de vivre qu’on peut espérer une véritable guérison.

(4) « Sida, la voie du singe », Sciences & Vie, no 821, février 1986

Elle donne un exemple de cette culpabilité de vivre chez un homosexuel.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=63UGa7NiEjA

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

DOSSIER VIH = SIDA : Dr. Fauci 1983

par panthère58, jeudi 20 mai 2021, 21:38 (il y a 558 jours) @ panthère58

:-) Lien : https://twitter.com/MohamedTahiri_/status/1395455217815146498

Exttait : Les fausses nouvelles de Fauci : En 1983, il accuse les enfants de propager le SIDA

Publié parMohamed Tahiri20 mai 2021

Fauci
Pendant la crise du sida des années 1980, Anthony Fauci, une étoile montante de la bureaucratie des National Institutes of Health (NIH), a promu une hypothèse fausse et non scientifique selon laquelle les enfants pouvaient propager la maladie au sein de leur famille par des contacts étroits. Selon Great Game India, les médias ont rapidement diffusé cette désinformation, provoquant une frénésie médiatique nationale et une hystérie publique.

Le 6 mai 1983, Fauci a publié un article dans JAMA Network, la revue médicale mensuelle à accès libre de l’American Medical Association, dans lequel il promulguait cette fausse théorie sur un syndrome peu connu récemment découvert.

Il a également mentionné dans cet article que le journal avait publié dans le même numéro une étude documentant l’un des premiers cas de maladie d’immunodéficience chez un nourrisson, augmentant « la possibilité que des contacts étroits de routine, comme au sein d’un foyer familial, puissent propager la maladie. »

« Les chercheurs concluent que la maladie peut être transmise par contact sexuel et par transfusion sanguine. Toutefois, « si la transmission non sexuelle et non sanguine est plausible, l’ampleur du syndrome peut être énorme », poursuit Fauci, « le SIDA prend une toute nouvelle dimension », alimentant la confusion et l’inquiétude en donnant un tour plus théorique à son hypothèse.

Les médias se jettent sur les affirmations de Fauci et agissent presque immédiatement.

L’hypothèse de Fauci était trompeuse, non étayée et rapidement démystifiée. On a découvert que l’infection du nourrisson décrite dans le JAMA, sur laquelle il avait fondé sa théorie, impliquait une transmission verticale de la mère à l’enfant pendant la grossesse. En outre, selon le consensus médical et scientifique, le VIH, le virus ultérieurement lié à la cause du sida, ne se transmet que par contact avec des fluides corporels contaminés, comme le sang, ou par contact sexuel.

Cependant, le mal était déjà fait. Des centaines de journaux ont publié l’hypothèse trompeuse de Fauci, et les médias ont vigoureusement travaillé à sensibiliser les gens à la propagation du SIDA par le biais de la communication quotidienne.

Les craintes de transmission par simple toucher, qui n’étaient pas fondées, sont devenues l’une des bévues les plus dommageables de toute la crise du sida.

Faire une comparaison avec la crise du COVID-19, également connu sous le nom de virus du Parti communiste chinois (PCC). Plusieurs détails indiquent que Fauci est un stratège de la manipulation qui utilise la tromperie pour atteindre des objectifs liés à ses intérêts financiers.

TheBL a commenté l’un de ces faits connexes dans un article révélant comment Fauci a admis avoir incité les Américains à se faire vacciner sans fournir de preuves scientifiques à l’appui ou d’études préalables correctement validées. On dit qu’il reçoit une forte rémunération sur les ventes de vaccins.

[image]

Autre lien : https://www.aier.org/article/fauci-was-duplicitous-on-the-aids-epidemic-too/

Extrait traduction Google : En mai 1983, au milieu de l’escalade rapide de la crise du sida, un médecin des National Institutes of Health (NIH) a promu une théorie étonnante sur la maladie nouvellement rencontrée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Notant que le même numéro de la revue contenait un article documentant l’un des premiers cas de l’apparition de la maladie d’immunodéficience chez un nourrisson, l’auteur a sonné l’alarme au sujet de « la possibilité que le contact étroit de routine, comme dans un ménage familial, puisse propager la maladie ».

L’article a pris une tournure de plus en plus spéculative dans la promotion de cette nouvelle théorie. « Si ce dernier est vrai, alors le sida prend une toute nouvelle dimension », a-t-il poursuivi. « Si nous ajoutons à cette possibilité que la transmission non sexuelle et non transmissible par le sang soit possible, l’étendue du syndrome peut être énorme. » Bien que l’article ait réitéré la nécessité d’être « prudent » en acceptant ces résultats car ils attendaient plus de preuves, la découverte « devrait au moins nous alerter sur la possibilité que nous traitions vraiment le sida chez les enfants », tel que transmis par l’interaction de routine.

L’auteur de l’article a depuis atteint une grande familiarité. Il s’agissait du Dr Anthony S. Fauci, une étoile montante de la bureaucratie des NIH.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

DOSSIER VIH = SIDA : LE SIDARNAQUEUR ! / Nouveau Monde

par panthère58, samedi 12 mars 2022, 18:49 (il y a 262 jours) @ panthère58

:-) Lien / Vulcain : https://nouveau-monde.ca/pas-de-fleurs-pour-le-sidarnarqueur/

Extrait : Pas de fleurs pour le sidarnarqueur

(Publié par Jean Bitterlin) 2022-03-12 1

12/03/2022 (2022-03-12)

[Source : Néo Santé]

Par Yves Rasir

Depuis son décès, beaucoup d’entre vous me demandent pourquoi je ne me suis pas joint aux multiples et vibrants hommages rendus au Pr Luc Montagnier. Et depuis ma lettre du 26 février, certains lecteurs me suggèrent d’ajouter son nom à la liste des morts suspectes survenues chez les opposants au covidisme et chez les antivaxs inquiets de la présence éventuelle de graphène. Concernant cette deuxième réaction, je fais remarquer que le célèbre Prix Nobel de médecine 2008 était âgé de 89 ans – un âge propice à un trépas naturel – et que, selon ce qu’on en sait, il s’est éteint paisiblement entouré des siens. Cela ne cadre pas beaucoup avec l’hypothèse d’un meurtre maquillé. À ce compte-là, je suis nettement plus troublé par les récentes disparitions successives de l’ex-député européen Paul Lannoye et du docteur en sciences Pierre Lutgen, qui venaient juste de faire cause commune pour dénoncer l’inefficacité et la dangerosité du nouveau vaccin antimalaria du laboratoire GSK. Ces deux vieux amis de Néosanté avaient l’air en bonne forme lors de leur conférence de presse du 28 octobre 2021, mais comme ils étaient tous deux octogénaires, il serait sot d’écarter une double perte attribuable aux rigueurs de l’hiver. Le complotisme et moi, ça ne fait toujours pas un, ou en tout cas pas toujours un. Concernant mon abstention à la glorification post-mortem du professeur Montagnier, il me faut visiblement rappeler que je n’ai jamais été son admirateur et que je me range au contraire parmi ses détracteurs impénitents. Comme je l’ai toujours critiqué de son vivant, il eût été hypocrite de ma part de pleurer son départ et de faire chorus aux éloges posthumes.

Une effroyable mystification

Attention : ma réticence à manier l’encensoir n’a évidemment rien à voir avec le méprisable mépris dont ont fait preuve l’establishment médical, le monde politique et les médias à la botte de ces deux pouvoirs. Par leur silence gêné et leur absence aux obsèques, ces trois composantes de la société ont véritablement craché sur le cercueil d’un homme qu’elles ont auparavant vénéré pour sa co-découverte du VIH. Elles ont brûlé le savant qu’elles avaient adoré au triple prétexte que celui-ci s’était égaré plus tard dans des recherches sur la mémoire de l’eau, qu’il avait proposé une explication peu conventionnelle à l’épidémie d’autisme (piste infectieuse sur fond de diverses pollutions) et qu’il avait, à l’occasion de la crise covid, rejoint ouvertement les rangs des vaccinosceptiques. Pour ma part, ce sont au contraire ces trois « déviances » qui me faisaient garder de l’estime envers Luc Montagnier. J’ai notamment beaucoup aimé que ce nobélisé couvert d’honneurs sorte des sentiers battus, reprenne audacieusement les travaux de Jacques Benveniste sur les propriétés de l’eau et qu’il en explore à son tour la mystérieuse capacité à conserver la trace électromagnétique de molécules pourtant physiquement éliminées par les hautes dilutions. Son rêve d’une médecine d’avenir basée sur la compréhension des énergies ondulatoires me semblait même visionnaire et très complémentaire des découvertes du Dr Hamer. Pour l’avoir rencontré à deux reprises, je peux également témoigner des qualités humaines du Pr Montagnier, personne affable et délicieusement courtoise, toujours ouverte à la conversation et ne prenant jamais de haut ses interlocuteurs. Mais comment voulez-vous que je participe au panégyrique alors que je tiens le virologue pour co-responsable de la plus grande escroquerie médico-scientifique de tous les temps ? Pour moi, en effet, Luc Montagnier restera à jamais, avec son collègue américain Robert Gallo, celui qui aura mystifié la planète en faisant d’un innocent rétrovirus le coupable du syndrome d’immunodéficience acquise. Par respect envers la majorité des lecteurs qui suivent Néosanté depuis longtemps, je ne vais pas répéter ici tout ce que nous avons déjà écrit dans la lettre hebdomadaire et publié dans notre mensuel. Je vous renvoie aux archives de la newsletter (notamment celle du 14 décembre 2014) et aux numéros de la revue (n°2, 6, 17, 28 et 53) qui abordent le thème du sida. En très résumé, cette maladie n’en est pas vraiment une, elle n’est pas d’origine virale et n’est donc pas sexuellement transmissible, comme en attestent notamment la fausseté systématique des prédictions pandémiques catastrophistes et l’impressionnant cantonnement du fléau aux hommes occidentaux. Ses vraies causes sont un mode de vie délétère (usage de drogues dures ou récréatives mais très nocives, abus d’antibiotiques, malnutrition, existence nocturne, sexualité anale débridée…) et bien évidemment un terrain psychologique prédisposant aux comportements suicidaires. Pour ceux qui veulent se ré-informer sur le sujet, je conseille toujours le livre « L’invention du virus du sida » (éditions Marco Pietteur), du rétrovirologue américain et célèbre «dissident » Peter H. Duesberg. Dans l’édition française de cet ouvrage, plusieurs annexes démontent le mythe du sida africain et démontrent que cette épidémie frappant essentiellement les homosexuels toxicomanes a d’incontestables racines chimiques. La mystification opérée par le duo Montagnier-Gallo a ceci d’effroyable qu’elle a permis de recycler l’AZT, médicament anticancéreux abandonné en raison de sa toxicité, dans le traitement antiviral des sidéens. Avant sa dilution dans les trithérapies au milieu des années 90, ce redoutable poison immunodépresseur aura probablement tué des millions de patients !

Un revirement insuffisant

Ce que peu de gens savent, c’est que l’auteur principal de la théorie HIV/sida avait lui-même partiellement renié sa découverte. Assez rapidement, Luc Montagnier a réalisé que la piste virale était truffée de tellement d’anomalies et d’incohérences (malades sans virus, virus sans maladie, tableaux cliniques par trop hétérogènes, séropositifs invulnérables, guérisons spontanées…) qu’elle ne tenait plus debout. Il a donc amorcé un virage en soutenant que le VIH était bien le coupable principal mais qu’il lui fallait nécessairement des complices, des « cofacteurs » sans lesquels les défenses immunitaires n’entraient pas en dépression. Dans certains cas, comme il l’avoue dans le chapitre « Pourquoi nous n’avons pas vaincu le sida » de son livre « Les Combats de la Vie », il est même évident que l’infection par le virus ne constitue elle-même qu’un facteur de risque et que le déclenchement de son agressivité dépend d’autres facteurs immunodéprimants. Aux yeux du futur Prix Nobel de médecine, il était clair que l’effondrement de l’immunité était surtout imputable au stress oxydant, c’est-à-dire à l’oxydation cellulaire consécutive au stress psychologique et/ou à des nuisances environnementales comme la malbouffe ou les radiations électromagnétiques. Pour lui, la première parade au sida devait être de réformer l’alimentation et de combler les carences vitaminiques. Ça vaut la peine de relire son bouquin autobiographique car il permet de voir que l’ancien chercheur à l’Institut Pasteur avait considérablement évolué et qu’il accordait désormais une importance primordiale au terrain par rapport aux microbes. Ce livre paru en 2008 est d’ailleurs sous-titré « Mieux que guérir, prévenir ». À l’époque, sa lecture ne m’avait pas cependant pas étonné car j’avais assisté, 5 ans plus tôt, au colloque « Le sida en Afrique » organisé au parlement européen par le regretté Paul Lannoye. Dans son intervention à ce congrès, le virologue insistait déjà beaucoup sur la nécessité de combattre la malnutrition pour espérer vaincre l’épidémie. Ça vaut aussi la peine de relire les actes de ce colloque (publié par Marco Pietteur) car il y avait également plusieurs orateurs « repenseurs » qui y prenaient la parole, comme le Pr Etienne de Harven, autre spécialiste des rétrovirus et co-auteur deux ans plus tard du livre « Les 10 plus gros mensonges sur le sida » (éditions Dangles). Aux cours des échanges, Montagnier a concédé que le VIH n’avait jamais été isolé ni purifié et qu’il n’y avait que des « preuves indirectes » de son implication causale dans l’écroulement immunitaire. À un moment de la discussion, il a même admis que la charge virale ne voulait rien dire et que le dépistage moléculaire était inapproprié pour mesurer le degré d’infectiosité. Pour rappel, l’inventeur de la technique PCR, le prix Nobel de Chimie Kary Mullis, était un fervent « dissident du sida » qui a d’ailleurs signé la préface du bouquin de Duesberg. Dans celle-ci et dans son autobiographie, il raconte comment il a vainement tenté d’obtenir de Montagnier la preuve scientifique que le VIH était responsable du sida. Celui-ci s’est toujours accroché à ses « preuves indirectes » mais n’a jamais fourni ce qu’on lui demandait….

Une pitoyable courbe rentrante

Non content de balayer les critiques et de refuser à ses pairs les preuves réclamées, celui que sanctifient aujourd’hui les résistants au covidisme a commis pour moi un délit beaucoup moins pardonnable : le parjure. Il a en effet nié avoir tenu des propos qu’il avait bel et bien tenus mais qui lui valaient l’opprobre des gardiens de la doxa sur le sida. Les faits remontent à 2009 : de manière assez surprenante, Luc Montagnier accepte d’être interviewé par le jeune réalisateur américain Brent Leung pour son documentaire « House of Numbers » (*), un film qui ne fait pas mystère de contester l’hypothèse HIV/sida et qui fera couler beaucoup d’encre. De manière encore plus surprenante, le professeur se lâche durant l’entretien et affirme carrément que l’exposition au virus n’a guère d’importance et que le système immunitaire peut s’en débarrasser en quelques semaines moyennant de simples mesures d’hygiène. Comme le montre la séquence, le cinéaste est tellement stupéfait qu’il fait répéter au virologue français ce qu’il vient de dire en anglais. Montagnier persiste et déclare que le sida africain peut être efficacement combattu par une meilleure nutrition et par l’accès à l’eau propre (« l’eau est la clé », insiste-t-il), des mesures qui ne sont pas spectaculaires mais ne sont pas mises en œuvre parce qu’elles ne rapportent rien à l’industrie pharmaceutique. Plus tard, sans doute impressionné par les levées de boucliers contre le film qualifié de « négationniste », Montagnier prétendra qu’il n’a pas vraiment dit ça et que le montage de l’interview avait déformé ses propos, ce qui n’est pas du tout le cas. À l’époque, cette courbe rentrante m’a tellement irrité que j’ai publié dans Néosanté la transcription exacte des paroles prononcées par Montagnier. À ma connaissance, il ne les a jamais assumées pleinement et n’a plus jamais osé s’écarter à ce point de la théorie pasteurienne. Au contraire, il avait rejoint ces médecins obsédés par les germes et qui leur attribuent toutes sortes de responsabilités pathogènes par le mécanisme des « infections froides », un concept dont la solidité m’a toujours paru sujette à caution. Dans le dossier covid, j’ai évidemment apprécié son engagement aux côtés des « novaxs » décommandant de se soumettre aux injections expérimentales et alertant sur les phénomènes d’échappement immunitaire ou de facilitation des infections par la vaccination. À force d’espérer un vaccin antisida qui n’est jamais venu et dont l’impossibilité à le développer avait dû le faire réfléchir, l’homme était visiblement devenu un « vaccinoprudent », si pas un adversaire résolu de cette méthode qu’il rendait responsable de l’apparition de variants. En revanche, je prends avec des pincettes son ralliement empressé à l’hypothèse du coronavirus artificiel et à la théorie hyper-complotiste selon laquelle une séquence du VIH aurait été ajoutée au génome du sars-cov-2. Si je ne m’abuse, ce scénario d’épouvante repose sur une seule étude indienne rétractée et n’a jamais été confirmé par d’autres recherches. Et quand bien même on aurait bricolé du matériel coronaviral pour lui greffer des éléments rétroviraux, est-ce que cela justifie l’énorme effet nocebo que le cri d’alarme de Montagnier a pu ajouter à l’hystérie covidienne ? Avant de balancer sa bombe, le co-découvreur du VIH aurait été bien inspiré de ressortir ses propos « rassuristes » sur l’immunodéficience humaine, ses causes réelles et ses solutions naturelles. La frayeur irrationnelle suscitée envers la grippe covid aurait alors été amoindrie au lieu d’être amplifiée. Comme il ne l’a pas fait, ne comptez pas sur moi pour m’associer au chœur des lanceurs de fleurs. Que le sidarnaqueur repose désormais en paix et nous la fiche maintenant qu’il a rejoint son gourou Louis Pasteur et pris conscience de leurs communes et lamentables erreurs…

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

Petite Rectification

par panthère58, vendredi 17 juin 2022, 19:11 (il y a 165 jours) @ panthère58

:-) Dans ma transcription de l'article de la revue VERT, c'est évidemment en 1984 et non en 1994 que le Dr Robert Gallo a fait sa déclaration sur le VIH.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

Avatar

DOSSIER VIH = SIDA : LE MENSONGE CONTINUE... 2

par panthère58, mardi 20 novembre 2018, 18:15 (il y a 1470 jours) @ panthère58

:-) Voici les liens vers les anciens dossiers, vers le nouveau dossier "SMALLVILLE", vers le dossier "2023" et vers le dossier X-FILES:

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348
2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655
4. Dossier Smallville : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923
5. Dossier VidéOrandias VERS 2023 : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671
5. Dossier VidéOrandias X-FILES : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153323

********************************************************************************
:-) DOSSIER VIH = SIDA : LE MENSONGE CONTINUE... 2

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=130365

:-) DOSSIER VIH / SIDA : Quatrième partie

:-) DOSSIER VIH / SIDA : Quatrième partie

Guylaine Lanctôt, M.D.
La Mafia Médicale
Éd. Voici La Clef
1994

N.B. Je vais éviter de retranscrire certains passages qui sont pratiquement identiques au livre de Claudia Rainville notamment sur l’origine du virus. De même pour la saga du sida (historique de 1950 à 1992) qu’elle présente dans son livre et qui reprend des étapes qui ont été déjà soulignées dans le dossier jusqu’à présent.

[image]

Extrait (pp.135-136) : Toute la question est là : qu’est-ce qui cause le sida ? Parce qu’un bon diagnostic conduit à un bon traitement. Si les maladies du sida ont en commun une faiblesse immunitaire, il est logique d’orienter nos efforts vers les causes de cette faiblesse immunitaire pour corriger la maladie… et, surtout, la prévenir. Les CAUSES DE LA FAIBLESSE IMMUNITAIRE les plus fréquentes chez les personnes malades d’une des maladies du sida sont :

1. La drogue. Elle semble être la plus dévastatrice. Ce ne sont pas les seringues contaminées qu’il faut stopper, c’est l’usage même de la drogue.

2. Les médicaments : antibiotiques, anti-inflammatoires, chimiothérapie, transfusion, dérivés sanguins… "Nous sommes une société immunodéprimée", s’exclamait Dr. McKenna. Aux U.S.A., par exemple, on dépense par année 30 milliards $ en médicaments prescrits, 50 milliards $ en médicaments non prescrits (OTC : over the counter).

3. Les vaccins. Nous savons que les vaccins dépriment le système immunitaire. Les enfants reçoivent près de 20 vaccins avant d’entrer à l’école. Puis on soumet la population de tout âge aux vaccinations ciblées annuelles et aux vaccinations de masse occasionnelles.

4. La pollution de l’air, de l’eau, des aliments. Les innombrables produits chimiques industriels polluent l’eau que l’on boit et l’air que l’on respire. De plus, nos aliments sont remplis de radioactivité, d’ondes électromagnétiques, de pesticides et d’engrais chimiques, sans parler des vaccins et des hormones contenus dans la viande que nous mangeons.

5. La malnutrition. Soit par carence (manque), soit par excès, soit par alcoolisme. Elle va de pair avec les maladies infectieuses. Elle est surtout présente dans les pays du Tiers-Monde et chez les femmes enceintes.

6. Les infections répétées, de toutes sortes, aigües ou chroniques.

7. Les facteurs qui affectent l’âme de la personne : désespérance et impuissance. Absence de sens à la vie. Soumission au pronostic fatal.

8. Style de vie débauché et décousu. Absence d’amour et de soutien affectif.

9. La peur qui nous emprisonne. Elle est notre pire ennemie.

Au congrès de Copenhague sur le sida, en mai 1992, les patients "survivants" du sida étaient tous d’accord. Pour vivre, il faut corriger les causes de la déficience immunitaire. Avant tout, il faut se libérer de la peur. Elle nous tue. Les autres solutions proposées par la médecine scientifique sont inefficaces, surtout l’AZT. Aucun de leurs amis qui avaient pris l’AZT (fort dépresseur immunitaire) n’avait survécu. On survit au sida, mais on ne survit pas à l’AZT. […]

Plus encore, cette approche V.I.H. = sida tue des gens en bonne santé et empêche de guérir les vrais malades du sida. Car le sida, ça se prévient et ça se traite… mais pas à l’AZT. Le solide bon sens nous permet de deviner que ce n’est pas avec des médicaments immunodépresseurs (qui affaiblissent le système de défense) que l’on renforce un système immunitaire….

La Dr Lanctôt pose la question à savoir pourquoi les autorités imposent-elles par la force l’équation VIH = SIDA qui inclus un seul virus, une seule maladie, par transmission sexuelle et ce, malgré l’opposition de plusieurs spécialistes, malgré des lacunes scientifiques (postulat de Koch) ? Et pourquoi imposent-elles un traitement toxique à l’AZT ? Les réponses incluent la question financière, de la collusion, de la corruption, des politiques de dépopulation ciblée.

********************************************************************************
:-) DOSSIER VIH / SIDA : Cinquième partie

NoName Tv - La Vérité sur le virus du Sida (2010)


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Z5ENmg3xRWM

Publiée le 11 août 2013

[image]

Invités :
Co-auteurs du livre « Les 10 plus gros mensonges sur le sida », 2005
Dr Étienne de Harden, chercheur canadien
Jean-Claude Roussez, journaliste scientifique
Et Dr Luc Montagnier par l’entremise d’un vidéo intégré dans l’entrevue

RÉSUMÉ :

. Plus grande erreur médicale du siècle dernier ? Une mystification ?
. Livre : « Les 10 plus gros mensonges sur le Sida ».
. Précisions sur le VIH et le SIDA et la séropositivité (qui n’est pas basée sur la présence du VIH mais sur les anticorps censés le combattre).

Questions posées aux invités :

1. Virus : observé ou pas ?

Non.

1972 : Nixon (9 ans de recherches infructueuses sur le cancer malgré des crédits colossaux).
1981 : Premiers cas de Sida qui tombent à point pour renouveler les subventions de recherches qui a amené un faux lien, un lien d’opportunité.
1983 : Dr Luc Montagnier, découverte de ce qui serait un virus.
1984 : Dr Robert Gallo, prétendue découverte de virus sur un échantillon provenant du labo du Dr Montagnier, avec en prime le dépôt du brevet du test qui l’a rendu très riche !

Une déclaration officielle gouvernementale américaine s’ensuivra, une première, qui crée la probable équation VIH = SIDA avec la collaboration médiatique qui élude le terme « probablement » de cette déclaration pour en faire une affirmation.

2. Quelle est la valeur du test du sida et le fait d’être reconnu séropositif puisque le virus n’a jamais été observé ?

Le test n’identifie pas le virus mais des anticorps supposés combattre la multiplication du VIH. On n’a pas démontré non plus la spécificité de ces anticorps.

Christine Johnson, auteure américaine, publie en 1998, un article important qui évoque 70 conditions médicales qui peuvent par elles-mêmes causer ladite séropositivité dont la vaccination antigrippale. Voilà qui expliquerait les nombreux cas en Afrique.

À 11 :30 du vidéo :

Étienne de Harden : Donc, ce test n’a strictement aucune valeur. A uniquement permis de terroriser la population du monde entier et de justifier d’une façon qui ne peut être mieux caractérisée que celle d’un génocide pharmacologique, a semblé justifier la prescription à tous ces patients séropositifs, de médicaments d’une toxicité tout à fait mortelle. […]

Jean-Claude Roussez : Eh oui. Dans cette histoire de sida, il y a eu deux phases. La première phase avec des vrais malades, i.e. des gens qui étaient atteints d’immunodépression. Il y a des gens immunodéprimés, qui n’ont plus de système immunitaire, ceux-là, on les soigne. Bon. Mais, le plus honteux dans cette histoire de sida, c’est le fait d’avoir justement inventé ces tests de séropositivité, qui ont permis de classer parmi les malades, des gens qui sont parfaitement sains ! Et là a commencé le gros génocide.

Une notice accompagne ces tests sur leur non-fiabilité. Une même personne pouvait être testée séropositive dans un pays et ne pas l’être dans un autre selon les critères.

Le scandale de l’approbation du traitement à l’AZT par la FDA. En 1987, le taux de décès des hémophiles augmente dramatiquement suite au traitement à l’AZT.

Il n’y a pas de vrai sida en Afrique, juste des compagnies pharmaceutiques voraces !

Le virus ne peut choisir son hôte, son pays… C’est un assemblage inerte. Même son de cloche qu’en 1993, alors qu’on nous laissait sous-entendre que le virus de la méningite ne pouvait pas traverser le pont qui séparait Hull d’Ottawa ! Mais qu’il pouvait se retrouver partout ailleurs au Québec. (les cas venaient principalement de la région de l’Outaouais)

Études épidémiologiques et les prostituées qui démontrent que ce n’est pas infectieux.

L’hypothèse de départ est fausse : VIH ≠ SIDA !

L’improbabilité d’un vaccin !
L’argent et des emplois en jeu.

--------------------------------------------------------------------------------
:-) En complément : http://www.alterinfo.net/Les-10-plus-gros-mensonges-sur-le-sida_a8262.html

Samedi 31 Mars 2012

Commençons par la fin, le 10e mensonge : Les scientifiques sont tous d’accord au sujet de la cause virale du sida

Plusieurs centaines de scientifiques, et non les moindres, ont préféré prendre des risques sur des carrières qui s’annonçaient souvent très prometteuses plutôt que d’accepter les nombreux mensonges et incohérences distillés par les instances officielles. [Vous trouverez des références à la fin de cet article.]

Présentation de cet article

« Les 10 plus gros mensonges sur le sida » Livre écrit par le Dr Étienne De Harven et le journaliste scientifique et technique Jean-Claude Roussez. Publié en 2005 aux éditions Dangles, en France Article de Dany Quirion pour Alter Info Il est important ici de souligner que cet article est uniquement composé d’extraits intégraux tirés du livre. Plusieurs autres informations cruciales ne sont pas abordées ici et elles demeurent à découvrir dans le livre.

Reprenons depuis le début. 1er mensonge : Le sida est une nouvelle maladie.

Aussi bien le grand public que la majorité des professionnels de la santé sont persuadés que le sida est un phénomène épidémique apparu soudainement au début des année 80, causé par l’émergence d’un nouveau virus. Le syndrome d’immunodéficience acquise, ou sida, n’est pas à proprement parler une maladie. Un syndrome n’est qu’un ensemble de signes et de symptômes survenant simultanément chez le patient, qui se caractérise par une forte diminution, voire un effondrement, des défenses immunitaires. Depuis longtemps les deux principales causes d’immunodéficience acquise étaient parfaitement connues et documentées : - la malnutrition; - l’usage de substances dangereuses pour le système immunitaire (drogue, certains médicaments, sang transfusé).

2e mensonge : Il existe un virus du sida : le VIH

Lorsque l’on prend le temps (et il en faut beaucoup) de consulter la littérature scientifique relative au virus proprement dit, on est frappé par le fait qu’aucune de ces investigations n’a jamais réussi à mettre directement en évidence la présence de la moindre particule virale, et en particulier pas la moindre particule rétrovirus, chez un malade du sida. […] C’est une équipe de l’Institut Pasteur dirigée par Luc Montagnier qui a la première annoncée la découverte d’une activité virale, en 1983, à partir de prélèvements effectués sur un malade du sida. L’année suivante, l’équipe de Robert Gallo, aux États-Unis, fit une annonce similaire. On s’apercevra par la suite que Gallo avait quelque peu fraudé en utilisant pour sa « découverte » un échantillon que Luc Montagnier lui avait généreusement offerte quelques mois auparavant. Il arriva la même mésaventure à Robin Weiss, le grand spécialiste britannique du sida, qui fut obligé de reconnaître que sa propre découverte du virus résultait du fait qu’il avait, lui aussi, reçu un échantillon de la culture de Luc Montagnier. On peut ainsi constater que, de part et d’autre de l’Atlantique, les trois équipes les plus en pointe sur le sujet, n’ont réussi à annoncer qu’une très vague présomption à partir de cultures cellulaires issues d’un même patient! Il n’y a d’ailleurs dans toute la littérature médicale pas un seul article dans lequel on pourrait trouver la conclusion selon laquelle un tel rétrovirus a été isolé, et que ce virus est la cause du sida.

3e mensonge : Le VIH est la cause du sida

Revenons au début des années 80. Les premiers cas de sida ont été détectés aux États-Unis au sein de la communauté homosexuelle et chez les toxicomanes par voie intraveineuse. Il est nécessaire de préciser que ce n’est pas le fait d’être homosexuel qui constitue un facteur de risque vis-à-vis du sida. Seul le style de vie de certains homosexuels masculins est de nature à provoquer une immunodéficience. […] Différentes drogues circulaient abondamment (cannabis, cocaïne, amphétamines, LSD, barbituriques, héroïne…), mais les vedettes incontestées étaient les « poppers », petites fioles contenant du nitrite d’amyle, un puissant vasodilatateur possédant des vertus apparemment aphrodisiaques. À l’origine, ce produit était un médicament utilisé comme dilatateur coronarien dans le traitement des crises d’angine de poitrine. La communauté homosexuelle détourna les nitrites de leur usage thérapeutique pour en faire leur stupéfiant le plus prisé, et cela dès les années 60. […] Dès qu’ils sont dans le sang, les nitrites se transforment en oxyde nitrique et endommagent les parois internes des vaisseaux sanguins, ce qui explique leur implication dans un cancer des capillaires : le sarcome de Kaposi. Bien qu’interdits, les poppers ont continué jusqu’à aujourd’hui à être disponible, que ce soit en empruntant des noms innocents comme « nettoyant pour cuir », ou bien en plein jour, par exemple dans les sex-shops. Le phénomène s’est même aggravé par la suite puisqu’ils ont été adoptés par certains hétérosexuels en quête de performances. Malgré l’évidence que l’usage des poppers était associé à la majorité des cas de sida chez les homosexuels, aux États-Unis, certains médias appuyés par les organismes de santé publique diffusèrent dès 1983 auprès de la communauté gay des informations disculpant totalement les nitrites. Cette attitude peut être qualifié de criminelle. Il a fallu attendre 1994 pour que Robert Gallo, « co-découvreur » du « VIH » et (riche) promoteur du premier test de dépistage, admette lors d’une conférence du NIDA (National institute on drug abuse) que le sarcome de Kaposi, maladie typique de la communauté homosexuelle, ne pouvait être causé par un virus mais que les poppers devaient en être la principale cause. Cet aveu tardif n’a absolument rien changé à l’attitude officielle. [Ce chapitre contient d’autres informations sur les toxicomanes, les hémophiles, les mal-nourris, etc.]

4e mensonge : Les médicaments antiviraux sont bénéfiques

En 1987, apparut le premier médicament antiviral prétendument spécifique au sida : l’AZT. L’azidothymidine, ou AZT, fut découverte dès 1964 et proposée en vue d’une utilisation dans les thérapies anticancéreuses. Ses effets dévastateurs (et systématiquement mortels chez les souris de laboratoire!) ont suscité un rejet catégorique de la part des autorités chargées de l’accréditation des nouveaux médicaments anticancéreux. Autres temps autres mœurs : le besoin de fournir aux malades du sida une thérapie […] on accorda de toute urgence l’autorisation surprenante de mettre sur