Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Anton Parks et LE SECRET DES ÉTOILES SOMBRES

par panthère58, vendredi 11 janvier 2019, 07:57 (il y a 7 jours) @ panthère58

:-) Voici les liens vers les anciens dossiers, vers le nouveau dossier "SMALLVILLE", vers le dossier "2023" et vers le dossier X-FILES:

1. Dossier Anton Parks : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348
2. Dossier Secrets de la Bible : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123255
3. Dossier VidéOrandias : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655
4. Dossier Smallville : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150923
5. Dossier VidéOrandias VERS 2023 : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151671
5. Dossier VidéOrandias X-FILES : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153323

********************************************************************************

:-) ANTON PARKS / LES CHRONIQUES DU ĞÍRKÙ

Les Chroniques du cristal « Ğírkù » dénommé Ugur.

Informations sous forme de visions qui seraient transmises par ce cristal à Anton Parks grâce à un phénomène lumineux que celui-ci nous relaie sous forme de roman.

Dans ses essais et ses notes de bas de page des Chroniques, Parks tente de valider cette information par ses propres recherches en autodidacte.

Voici le lien vers le nouveau site d’Anton Parks : https://www.antonparks.net/

M’inspirant du film La Belle Histoire/1992 de Claude Lelouch, je veux faire la généalogie de nos origines à travers les chroniques d’Anton Parks. En même temps, sans vouloir en faire un résumé, je mets des extraits du livre que je trouve pertinents ainsi que mes réflexions personnelles qui jalonnent ces chroniques.

********************************************************************************
:-) Tome 1 Le Secret des Étoiles Sombres

[image]
2005/2016, Éditions Pahana Books / La Source de nos Origines
(édition intégrale, revue et complétée par l’auteur)

En avant-propos

En page 9 : À la mémoire d’Alain Gossens (7/12/1961 – 7/07/2010)

"Il y a quelque chose de brisé en ce bas monde, quelque chose qui exhale une odeur fétide de gangrène, de vieux problèmes rances, antédiluviens, comme un énorme conflit irrésolu au cœur même de la conscience humaine."
Alain Gossens

Alain Gossens (Karma One), journaliste du site karmapolis.be, s’est intéressé à l’œuvre de Parks de 2005 jusqu’à son décès en 2010. Anton Parks fait un résumé biographique de Gossens qui aurait obtenu des infos dignes de notre interlocuteur des années 90, Serge Monast.

Préface d’Alain Gossens

En pages 20-21 : J’étais fortement préoccupé à l’époque par le sujet du conditionnement et du contrôle de l’esprit rempli par les religions et les sectes dans l’histoire de nos civilisations. Et Anton Parks montrait de façon éclatante dans son livre comment une caste d’extraterrestres reptiliens à polarité masculine, agissant comme des sortes de seigneurs de guerre [voir ci-dessous vidéo de Def Leppard, « Gods of War »], avaient pu jouer un rôle primordial dans la genèse des religions judéo-chrétienne qui sont essentiellement patriarcales, messianiques et apocalyptiques. Parks montrait que ces thèmes d’un Dieu masculin, colérique, châtiant l’homme désobéissant et d’un messie sauvant les justes n’avaient pas surgi de façon innocente dans notre histoire.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=h3obfW8fEvA

Au choix : Kingalàm, Ušumgal et/ou Kingú Babbar (Grands Blonds).

Un autre extrait de la préface de plusieurs pages de Gossens :

En page 21 : Il sera l’Enki sumérien aux multiples surnoms puis avatars, comme l’Osiris égyptien, son fils Horus, le Lucifer porteur de lumière diabolisé par les religions du Livre, l’image du Prométhée qui a défié l’autorité des dieux patriarcaux pour apporter la connaissance à ces extraordinaires créatures que sont les hommes. En effet, l’homme est pour les "dieux" un pitoyable fœtus à peine intelligent, fourbe et dangereux, un esclave, mais d’autres "dieux" savent très bien que le projet humain avait fait l’objet d’un hold-up et qu’il contenait au départ les germes d’un miraculeux programme de vie et de conscience. […] À ma grande stupéfaction, j’ai constaté par exemple qu’un militaire comme Bob Dean estimait au terme de quarante années d’expériences, de contacts avec des collègues militaires que les Anunnaki des textes sumériens "existaient, avaient un rapport avec notre genèse et étaient certainement toujours présents dans notre environnement aujourd’hui".


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=5DskGVObuzY

En page 23 : Trouver à la fois dans le même livre une richesse romanesque, une cohérence historique et surtout spirituelle qui offre un sens au monde qui nous entoure, c’est une gageure. Un petit miracle !

--------------------------------------------------------------------------------

En page 28 : Nous avons discuté de nombreuses fois dans l’Assemblée. J’ai prêté l’oreille et entendu de nobles paroles, mais les nobles paroles de chacun n’ont pas protégé les miens. Le spectre de la guerre nous fit descendre ici-bas et notre race fit trembler votre monde sur ses fondations.

Je me remémore bien tous ces discours ainsi que les nombreuses promesses non tenues. Telle une blessure refusant de se cicatriser, mon cœur est toujours chargé de douleur, car cette histoire résonne en moi tel un écho lointain.

Sa’am-Nudímmud-Enki-Ašár

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Première partie L’HÉRITIER DES UŠUMGAL

Chapitre 1 DANS LE RÊVE DE BARBÉLÚ

Ce chapitre commence là où le Tome 0 des Chroniques se termine. Nuréa sortie de sa transe, rencontre Barbélú dans sa réalité. Les révélations de celle-ci résument bien le premier tome des Chroniques. Pour le lecteur, c’est un plus pour mieux saisir l’intrigue, le fil du récit, sur fond de physique quantique, qui se répercute dans notre réalité du troisième millénaire. Si dans le VOR181229 on parle du voyage dans le temps, il en est amplement question dans cette introduction, surtout de ses répercutions. Et dans ce labyrinthe de réalités, une quête commence : celle de retrouver celui qui devrait possiblement revenir à notre époque comme le Grand Monarque.

En page 37, Nuréa conclut ainsi sa rencontre avec Barbélú : Elle et moi allions nous enfoncer dans la Nuit des Mondes, dans une lumière froide et sanglante, à la recherche de notre frère perdu…

Chapitre 3 NALULKÁRA ET SON ABZU

En page 53 : Les Gina’abul apprécient beaucoup la chaleur et je précise qu’il s’agit d’un élément vital pour notre race.

À tout hasard, j’ai mis cet extrait à cause du facteur « chaleur » qui semble omniprésent dans les présentes perturbations climatiques. Et si c’était un facteur désiré par certaines entités ?


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=GuK8lsKWoDA

Chapitre 4 UNULAHGAL, LA CAPITALE DE NALULKÁRA ET DES FAISEUSES DE VIE

En page 66 : La maladie des Šutum n’avait rien de naturel. Le virus semblait trop sophistiqué et ne ressemblait à rien de connu. Il paraissait muter de lui-même. […] Je fis face à un monstre, un monstre tueur entrainant l’effondrement du système immunitaire.

J’ai mis cet extrait en lien avec le VIH (même si c’est l’AZT qui entrainait l’effondrement du système immunitaire), la maladie de Lyme, et autres qui pullulent et qui semblent sortir de nulle part.

Chapitre 6 NINMAH, LA GRANDE PRÊTRESSE DE NALULKÁRA

En page 79 : La planète Uraš [la Terre], située dans le système Ti-ama-te (le Système Solaire), représente à nos yeux le centre majeur de notre Univers. […] La planète Uraš se situe à un carrefour où de nombreuses routes galactiques se croisent.

Force est d’admettre qu’effectivement, sous un certain angle, la Terre est le centre de l’Univers ! Ça me rebutait avant qu’on le mentionne au point de vouloir faire tourner le Soleil autour de la Terre mais avec les Chroniques de Parks, je vois ça sous un œil nouveau.

--------------------------------------------------------------------------------
:-) Deuxième partie LA GENÈSE DES NUNGAL ET DES ANUNNA

Chapitre 2 LA CONFRONTATION AVEC ABZU-ABBA

En page 105 : An le bienfaiteur allait-il sortir ses frères du mauvais pas dans lequel il venait de les impliquer une nouvelle fois ? Mon créateur, roi du désordre et un grand maître dans l’art du mensonge, se passionnait pour le simulacre de résoudre les problèmes qu’il créait de toutes pièces.

Cet extrait nous ramène à la venue du Nouvel Ordre Mondial (et/ou du faux messie, que ce soit une entité ou un groupe d’extra-terrestres) qui aurait la solution à tous les problèmes, à tous les maux de la planète. Dans ce récit, An complote contre son roi, sa reine et les Gina’abul. Sa’am, créé par An, tente d’apaiser la colère du roi qui s’apprête à faire la guerre au traître d’An et ses complices. Dans l’extrait suivant, le roi injure Sa’am et se nourrit de sa rage pour le terrasser. Toujours en parallèle avec la façon dont certaines entités provoquent l’humanité pour se délecter de nos énergies. Les Pléiadiens de Barbara Marciniak y font grandement allusion. Mais Sa’am trouve la solution pour déjouer la tactique du roi : soit se débarrasser de sa haine destructive et inutile.

En page 109 : Sa voix haletante, mêlée à une extrême violence, engendra chez moi une profonde animosité. […] Son esprit pervers ne cessa de l’inciter à déverser des mots dont la puissance perturbait mes pensées. […] Comment étais-je devenu aussi vulnérable en si peu de temps ? Abzu-Abba bavait de contentement et sortit sa langue fourchue. Il semblait se délecter de ma rage et se nourrissait de mes basses énergies.

En page 154, les dragons Mušgir : Dans ces lieux détestables, les mâles dragons passaient leur temps à nous effrayer, car ils se nourrissaient de nos émotions.

Un autre extrait met en garde contre la puissance des émotions.

En page 198, Mamítu-Nammu à Sa’am : Maîtrise tes impulsions, contrôle tes élans émotionnels. Comme je te l’ai appris, notre corps agit à la manière d’un émetteur d’ondes. Ne tombe pas dans le piège qu’on nous a préparé. La haine n’apporte rien de bon, mon fils, elle stimule la peur.

Chapitre 3 MAMÍTU-NAMMU ET SA’AM

En page 114 : Chez nous, les Gina’abul ne s’embrassent pas de la même façon que sur Uraš et d’autres parties de l’Univers. Lorsqu’une prêtresse nous ordonne de l’embrasser, ce n’est pas sur la bouche mais sur les pieds. Sans doute une autre façon de marquer notre soumission face au sexe féminin.

Laver les pieds aurait une connotation sexuelle, alors les embrasser… C’est pour ça que je mets en valeur cet extrait.
Voici donc un lien qui nous ramène à un épisode de la série télévisée « Les Secrets de la Bible » :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124163

Extrait :

:-) Épisode #6 Les Secrets de la Bible

LA SEXUALITÉ DANS LES ÉCRITURES SAINTES

. meilleur épisode jusqu'à maintenant
. en reprise lundi 01H et 15H, mercredi 10H
. la première chose qui me vient à l'esprit pour résumer l'épidose : maintenant on sait d'où vient l'expression "prendre son pied" ! :-D
Merci à Ruth, David, et Marie-Madeleine...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_de_Ruth

Le livre de Ruth (en hébreu מגילת רות Megilath Ruth, le rouleau de Ruth) est un livre de la Bible hébraïque, classé parmi les livres historiques de l'Ancien Testament chrétien et parmi les livres des Ketouvim (Écrits) dans la tradition juive.

L'histoire de Ruth se déroule à l'époque où les Juges dirigeaient le peuple d'Israël. Il s'agit de montrer comment une femme étrangère est non seulement entrée dans le peuple d'Israël mais est devenue l'ancêtre du Roi David. Le récit met l'accent sur la loyauté exemplaire de la Moabite Ruth, vis-à-vis de sa belle-famille comme de YHWH.

http://www.bible-en-ligne.net/bible,08O-3,ruth.php

3:4 Et quand il ira se coucher, observe le lieu où il se couche. Ensuite va, découvre ses pieds, et couche-toi. Il te dira lui-même ce que tu as à faire.

http://www.bible-en-ligne.net/bible,10O-11,2-samuel.php

11:8 Puis David dit à Urie: Descends dans ta maison, et lave tes pieds. Urie sortit de la maison royale, et il fut suivi d'un présent du roi.

http://www.bible-en-ligne.net/bible,42N-7,luc.php

7:37 Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum,

7:38 et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.

7:44 Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.

Somme toute un très bon épisode qui replace les choses pour certains faits comme l'homosexualité. Merci à David et Jonathan !

http://www.bible-en-ligne.net/bible,09O-18,1-samuel.php

18:1 David avait achevé de parler à Saül. Et dès lors l'âme de Jonathan fut attachée à l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme.

En fonction de ce que l’on sait maintenant grâce à l’archéologie « La Bible dévoilée », je relis David à Horus. Par contre, qui est Jonathan ?! Par contre, si dans le contexte biblique il est justifié d’y voir une connotation sexuelle, dans le contexte de nos origines et du rôle d’Horus (Jésus le Christ), on peut y voir un serment de fidélité au roi d’Égypte (Is Râ El). Quoique, tout est possible… !

------------------------------------------------------------------------------

En page 116 : Je décidai donc, malgré quelques hésitations, de tout révéler à Mamítu par la pensée. Je lui soufflai de ne pas s’inquiéter et de me faire confiance quant à l’influence qu’elle allait endurer. Je posai alors ma main droite sur son front, ouvris mon sixième Šagra [chakra] principal, siège sacré de toutes les facultés supérieures, et en un clin d’œil, lui projetai toute ma courte histoire depuis ma création jusqu’à cet instant.

Cet extrait met en valeur une faculté du sixième chakra. Comme je n’ai pas le troisième œil « ouvert », je ne peux me prononcer. Mais cela me semble très crédible.

Chapitre 4 LA MAÎTRESSE ET SON ÉLÈVE

En page 123, Sa’am à Mamítu-Nammu : Oui, je connais Kundalini. Elle est le principe qui régit l’énergie latente présente en chacun de nous. Cette énergie est la conscience suprême et infinie. Sans elle, je ne pourrais utiliser le Níama [la Force dans Star Wars]. Aussi longtemps que Kundalini est inactive, l’être reste semblable à un animal et le véritable entendement n’émerge pas.

Quand je pense à Sa’am, je vois l’image de Yoda. Avec du recul, Yoda évoque presque la théorie du champ unifié de Nassim Haramein !


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=oTfWFxsb1gw

En page 126, Sa’am : En fait, je n’avais pas l’habitude de faire monter l’énergie le long de Kundalini pour méditer, mais uniquement pour obtenir la potentialité complète du Níama [la Force dans Star Wars]. Cet automatisme inné, ce réflexe gravé dans mes gènes, me donnait la possibilité d’irradier mes Šagra [chakras] en un clin d’œil. Là, résidait la clef de la force des Ušumgal, mais aussi leur faiblesse, ce procédé apportant une fatigue fulgurante.

En page 126, Mamítu-Nammu à Sa’am : Tu es l’auguste que j’ai souvent vu en rêve. […] Toi seul possède le pouvoir de rééquilibrer un passé funeste engendré par le fils de la déraison [Ía’aldabaut].

Voilà : Ainsi, le roi Éa’am (Tome 0) s’est réincarné en Sa’am (Tome 1). Dans Star Wars III, La Revanche des Sith, Obi-Wan Kenobi dénomme Anakin Skywalker « l’élu ». Pour ma part, le véritable élu est Luke Skywalker. L’élu (Grand Monarque) se présente là où on l’attend le moins. Le taux de médicloriens est une chose ; ce qu’on en fait en est une autre. À la deuxième minute du vidéo : « C’était toi l’élu ! »


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ZV5LqPzoQAs

Le pouvoir des pensées (foi) d’où l’importance de ne pas adhérer aux prophéties de malheur de peur de les créer, de les faire arriver dans les douleurs de l’enfantement. On peut les évoquer ; mais y adhérer, c’est se faire complice de. Voilà toute la subtilité du côté sombre de la Force. De quel côté êtes-vous ?

En page 128, Mamítu-Nammu à Sa’am : Retire vite cette horrible forme de pensée de ta tête, car tu sais bien que tu pourrais facilement la créer si tu ne cesses de la projeter dans ton esprit. Tu possèdes la maîtrise du Níama [la Force dans Star Wars], ne t’en sers pas comme d’un instrument [côté sombre] qui se retournerait contre toi ou contre nous. Mon charmant mâle, ne sois pas l’esclave de tes pensées.

Chapitre 5 LES HÉRITIERS DE L’ABZU

En page 132, Lamahu à Sa’am : La planificatrice d’Uraš [Mamítu-Nammu alias Nuréa] soutient le dogme de la reine déchue [Pištéš alias Barbélú (Mère des Origines)] dont nul ne doit prononcer le nom. Sa réalité n’est pas la nôtre et ne l’a jamais été ! La Matrice Primordiale la souilla de son sang lors d’un pacte honteux [conclu avec son fils Ía’aldabaut] qu’elle ne peut défaire.

Ici, un clin d’œil à Harry Potter (Voldemort) et Star Wars (Darth Vader). Et je dois souligner que les deux premiers tomes des Chroniques siéent bien au propos de George Kavassilas sur le fond, parce que sur la forme, il y a des petites choses à rectifier et/ou à mieux préciser.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=FjnQ0Q9kV74

En page 133, narration de Sa’am : Désormais, nous filtrions avec précaution les eaux douces du royaume de l’Abzu, car grâce à mes révélations, nous découvrîmes qu’elles subirent toutes un empoisonnement programmé.

Encore une fois, j’ai relevé cet extrait en lien avec la télésérie X-Files, Smallville et le fluor.

En page 134, narration de Sa’am : Nous avions cette fâcheuse habitude de donner des surnoms à chaque fois qu’une personne réalisait de remarquables exploits. C’était un véritable honneur, mais plus nous en possédions, plus c’était déconcertant.

Voilà une explication pour les nombreuses façons d’interpeler les héros des Chroniques et de nos mythologies. C’est sans compter les divers langages pour les identifier sur Terre. De Sa’am à Jésus Christ, jusqu’au Grand Monarque à venir, si GM il doit y avoir.

Chapitre 6 L’ÉPREUVE DU FEU DE L’AŠ
"LE MYSTÈRE DE L’ARBRE ET DU FRUIT"

En page 141, narration de Sa’am : Le poison commença dangereusement à me faire souffrir, j’eus alors le réflexe naturel de vouloir me servir du Níama [la Force dans Star Wars] afin de quitter mon corps pour pouvoir m’orienter malgré mes yeux bandés, mais tous mes Šagra [chakras] semblaient paralysés.

Une autre facette de cette puissante énergie. Sa’am passe avec succès l’épreuve initiatique. Et le thème de "l’élu" refait surface. Est-ce que le Grand Monarque devra passer une épreuve initiatique ?

En page 147, une initiatrice à Sa’am : Pour mériter notre savoir il faut avant tout l’éprouver afin de le comperndre. Mamítu-Nammu t’a choisi et vient de nous confirmer qu’elle avait vu juste à ton sujet. Tu es bien celui qui apportera l’équilibre dont nous allons avoir besoin.

Chapitre 8 UN "SANG-MÊLÉ" EMBARRASSANT

Création d’Enimin (Seigneur sept) qui deviendra Enlil / Seth sur Terre. L’assassin d’Enki / Osiris.

Chapitre 10 VOYAGE À TRAVERS UNE PORTE DES ÉTOILES

En page 183, narration de Sa’am : De par mon entendement d’Alağní [clone], j’avais une idée assez précise sur ces vortex où la notion du temps disparaît et dont l’utilisation permet de se déplacer d’un point à un autre plus vite que la lumière.

Un extrait dans la foulée de ceux qui concernent la physique quantique, le voyage interstellaire, l’astronomie. D’ailleurs, en voici un autre extrait. Qu’en penserait Nassim Haramein (et/ou Jean-Pierre Petit) ? Ça serait intéressant que ce(s) dernier(s) se penche(nt) sur les Chroniques de Parks. Contrairement aux préjugés négatifs de plusieurs, il y a beaucoup de sujets abordés dans ces Chroniques qui peuvent combler les attentes, différentes d’un lecteur à l’autre.

En pages 184-85, narration de Sa’am : Nous savons qu’il est possible d’extraire une puissante énergie à partir des champs de Turzalag (particules tachyons) dont la présence invisible forme la structure principale de la matière obscure de l’Univers et des vortex intemporels. Pour cela, il nous faut créer un vide autour de nos vaisseaux afin de capter la propagation de la lumière corpusculaire (de l’infiniment petit). Ce vide s’obtient en abordant une vitesse supérieure à celle du son, tout en inversant brutalement le plan giratoire de l’appareil volant. L’accélération qui résulte de cette manœuvre conduit à effet antigravitationnel…

Chapitre 14 LE FUNESTE PROJET D’AN

En page 218, An à Sa’am : La guerre se propagera au cœur des colonies Gina’abul si l’ancienne religion matriarcale de Tigeme (Tiamata) et des Kadištu [planificateurs] persiste à nous imposer sa ridicule loi universelle sans fondement ! Si les Anunna possèdent l’assurance de pouvoir conserver leur mode patrilinéaire, la paix sera préservée. Que crois-tu ? Ta grand-mère et sa fille Nammu s’abreuvent des jours anciens appartenant au système de pensée de Barbélú, la Mère des Origines. Elles sont esclaves de sa chute. Toutes deux vénèrent une illusion produite à partir du chaos de la matière inféconde de la Reine Sombre.

Il y est aussi questio du mystère à élucider qui entoure une Matrice Primordiale et pour lequel Sa’am aurait été créé dans cette optique. Cet extrait met donc en exergue l’origine de bien des conflits qui perdurent jusqu’à aujourd’hui puisque finalement, cette dynamique intergalactique finira par se transposer sur la Terre où on en retrouverait les traces dans les textes gnostiques.

En page 219, narration de Sa’am : An et ses acolytes ne reconnaissaient pas la Source originelle. […] Cette Source, honorée par l’ensemble des Kadištu [planificateurs] et dont nous sommes tous issus. […] Les Ušumgal se considérant visiblement comme des dieux. L’extravagance de la situation se trouvait là, sous mes yeux : les femelles et les mâles Gina’abul ne pratiquait pas le même culte. La dissension majeure qui les opposait tirait ses racines d’une guerre de croyance et de culte. Mais aussi de deux civilisations séparées par des espace-temps différents, par le rêve de Barbélú…

Et depuis des millénaires, les humains confondent eux aussi ces « dieux » d’avec cette Source créatrice de toutes choses. Même les « élus » en sont encore troublés aujourd’hui, si on en juge par la teneur de leurs discours.

:-) Troisième partie L’HÉRITIER DES UŠUMGAL

Chapitre 2 AU CŒUR DES DIMENSIONS : LA NATURE DES KUR ET KI GINA’ABUL

Les prochains extraits aident à mieux saisir et définir les Kadištu [planificateurs].

En page 228, narration de Sa’am : Les Kadištu ne possédant pas les mêmes vibrations que les Gina’abul, la majorité d’entre eux n’a jamais pu évoluer dans les mêmes dimensions que nous. Parmi les Gina’abul, seules, certaines Amašutum possédaient, paraît-il, la capacité de se mouvoir dans la quatrième dimension, mais pas au-delà.

En page 237, narration de Sa’am : D’une façon générale, les planificateurs ne vivent pas enfermés dans les mêmes notions de temps que les êtres évoluant dans un univers tridimensionnel limité.

Chapitre 3 LES REFLETS D’UNE GUERRE TERRIBLE

J’ai relevé ces extraits en lien avec le symbolisme et l’énergie de certaines dates comme le 11 septembre et certains lieux comme « Ground Zero ».

En page 236, narration de Sa’am : Nous, Gina’abul mâles, possédions la fâcheuse habitude d’utiliser des sites hautement symboliques pour y célébrer nos cérémonies civiles, religieuses et militaires.

En page 278, narration de Sa’am : Les Gina’abul possédaient la faculté de s’imprégner des énergies d’un lieu, pour eux, favorable. De la même façon, ils savaient aussi absorber les énergies d’un être et annihiler ce dernier totalement.

Chapitre 4 UN SEXE POUR DEVENIR ROI

Sa’am, ayant été créé asexué, se voit dans l’obligation de se faire greffer un sexe pour obtenir une légitime reconnaissance royale. Et ce, malgré certaines appréhensions sur l’impact de cette sexualité à venir.

En page 240, narration de Sa’am : Le doute me fit tourner la tête, cette opération me condamnerait à jamais à la dualité : la sexualité animale allait-elle se révéler en moi au détriment de la puissance de l’esprit ?

En page 244, narration de Sa’am : Sans que je le sache encore, ce nouveau chemin me conduirait vers une meilleure connaissance de moi-même, des autres, et de la Source Originelle.

Le prochain extrait explique en partie la folie à venir d’Enlil sur Terre où ils vont échouer lors de l’affrontement à venir. Enlíl (Seth) représente bien les Sith… !

En page 243, narration de Sa’am : La propagation du Níama [la Force dans Star Wars] par voie sexuelle transmet toujours de l’hérédité, il s’y trouvait maintenant un peu de la folie de An et de Ninmah en Enlíl…

Le tantrisme transpire tout au long des Chroniques. Cet extrait le met en évidence alors qu’une prêtresse ayant participé à l’opération vérifie le membre viril nouvellement greffé de Sa’am.

En page 235 : Nous n’allons pas insister, il est encore trop tôt pour le stimuler. Lorsque tu sentiras le moment venu, éveille-le tout en dominant ton réflexe éjaculatoire. Ne prends pas la mauvaise habitude de diminuer ta puissance sexuelle.

Chapitre 5 L’INTRONISATION DIVINE

Cet extrait concerne des informations sur les pyramides.

En page 249 : Toutes nos pyramides s’érigent généralement sur des cavités naturelles ou artificielles. Ces lieux forment généralement ceux des grands mystères liés au culte de la féminité.

Chapitre 6 L’UNION SACRÉE AVEC LA DÉESSE-MÈRE

Chapitre réservé à la description des étapes d’une union sacrée dont l’auteur précise qu’elle s’apparente aux pratiques tantriques de l’Inde.

Chapitre 7 LE SECRET DE L’UBŠU’UKKINNA

Apparition du fameux cristal (Ğírkù) des Chroniques d’Anton Parks, d’où viendrait toute l’information sous la forme narrative. Aussi, Sa’am rencontre deux planificateurs qui lui donnent un aperçu du futur et de son rôle à venir auprès des siens, tout en lui servant des mises en garde.

En pages 282-83 : Nous sommes ici pour te rappeler que la plupart des Gina’abul sont enfermés dans des concepts déformés de la Source et en souffrent terriblement. Tout en gardant à l’esprit qu’il n’y a pas de séparation entre toi et les tiens, tu devras aider tes frères à combler leur déficience. Voilà l’une des grandes missions que tu t’es donnée en t’incarnant parmi les Gina’abul.

On sait que Sa’am sera identifié sur Terre comme étant Enki (le Serpent biblique), puis Ptah et ensuite Ašar (Osiris) et réincarné (ressuscité) en Horus. Et qu’il est la réincarnation du roi Éa’am. Reviendra-t-il en tant que Grand Monarque (le Roi Arthur / Optimus Prime / Clark Kent / Luke Skywalker) ?

En page 283, réaction de Sa’am : Le pardon continuel entraîne perpétuellement la faute.

Planificateur Abgal : La rancune et l’incompréhension alimentent aussi le non-amour. […] L’initié garde espoir dans son ego et dans sa lutte contre l’amertume. […] L’initié, sans cesse éprouvé, garde foi en la Lumière, car il est lui-même lumière. […] Tout être perdu a besoin de lumière pour trouver le chemin. Il en sera de même pour les Anunna… […] Il te faudra aller au-delà du bien et du mal, au-delà de tes peurs.

ESPOIR


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Hl274UYXiz4

MERLIN


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=tZM_XVDVUAE

ARTHUR


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=i56vAxsv9KE

Grand Dragon à Merlin : Si nul homme sur Terre, aussi puissant soit-il, ne peut connaître son destin, il en est pourtant certains qui depuis la nuit des temps, ont été annoncés. Arthur n'est pas n'importe quel roi, car il est le Roi qui fut et qui sera. Reprends courage car lorsqu'Albion aura besoin de son plus grand serviteur, Arthur renaîtra de ses cendres. Ce fut un véritable privilège de te connaître, jeune sorcier. L'Histoire à laquelle nous avons pris part, restera à jamais gravée dans la mémoire des Hommes.

OPTIMUS PRIME


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wygu5B2LvMA

YODA / LUKE


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=oTfWFxsb1gw

:-) Quatrième partie ARCHIVES ET DÉCODAGES

En page 329 : Les concordances mythologiques relevées dans cette partie vous apporteront quelques éléments nécessaires à la bonne compréhension du secret de l’immortalité ; celui des Étoiles Sombres, c’est-à-dire "des arbres" de la mythologie sumérienne et d’autres traditions du monde.

Secret d’immortalité révélé aussi dans les livres de Barbara Marciniak mais pas de façon aussi complète et précise. On comprend mieux en quoi consiste l’eucharistie ! Et on y apprend que l’or est présent dans la semence masculine ! Quant au sang des règles, il a lui aussi une caractéristique des plus surprenantes. Alors, la mixture qui les réunit, « ça donne des ailes » ! (mieux que Red Bull)

En page 333 : C’est justement sous un figuier sacré ou (le ficus religiosa, pippala) que Bouddha reçut la révélation de la véritable nature de la douleur terrestre et des moyens de guérir l’humanité de la souffrance.

----------------------------------------------------------------------------

Petite disgression de ma part

Lien : https://esoterisme-exp.com/Section_dossier/Sexualite/t5.php

Extrait : On réalise enfin que la sexualité ne sert pas uniquement à la reproduction.
Bientôt, en laboratoire, nous produirons des bébés de bien meilleures constitutions que par la voie naturelle, qui laisse beaucoup de place au hasard, n'est ce pas ? Lire "Le Meilleur des Mondes" de H. Huxley pour percevoir l'arrivée prochaine de nombreuses techniques de procréation artificielle qui permettront de choisir le sexe, la couleur des yeux, la constitution et même le type psychologique de nos enfants, sans un rapport physique "dégradant" (par pénétration du pénis dans le vagin) qui non seulement peut engendrer des maladies, mais laisse trop de place au hasard dans la procréation naturelle des êtres humains.

Plusieurs passages des Chroniques mettent en valeur la procréation par rapport sexuel. Et ce, malgré que la plupart des Gina’abul aient été clonés. Est-ce que « Dieu / la Source originelle » joue aux dés ? Pourquoi dénigrer la procréation naturelle ? Pourquoi est-ce "dégradant" ? Sexuellement ou par ingénierie génétique, les deux méthodes comportent leurs avantages et leurs inconvénients. Voilà une facette que nous révèle les Chroniques d’Anton Parks. Et ce n’est pas rien !

********************************************************************************
:-) SUJETS ÉVOQUÉS DANS LE RÉCIT

Clonage / assemblage génétique
Création des Anunna(ki) et des Nungal
Création des gardiens de la Terre, les Namlú’u, litt. "les immenses êtres humains"
Diranna (portes stellaires, des étoiles, qui mènent vers des vortex où la notion de temps n’existe pas)
Mìmínu (petits Gris)
Sexualité sacrée (tantrisme) et Kundalini(mi)
Mixture d’immortalité semblable à celle des Pléiadiens de Marciniak
Tantrisme et respiration
Voyage par les Diranna (portes stellaires)
Comment ils supportent les changements brusques de direction et les accélérations dans leurs vaisseaux
L’âme et la réincarnation
Dimensions et intervalles
L’hérédité
Rituel d’intronisation royal et mue de la peau
Rôle de la fine poudre d’or
Les pensées et le moment présent
Kâma-Sûtra
Bienfaits du massage des pieds
Description de l’ouverture des chakras pendant l’union tantrique
Description des pouvoirs et facultés du cristal des Chroniques.
La dimension KI (troisième dimension)
Immortalité du corps et son secret (arbre)
Dérive temporelle et sauts quantiques
Les êtres dits « élus », dits "Fils de l’eau", dits "Kirišti"
Le role des lamentations auprès du défunt

--------------------------------------------------------------------------------

SUJETS ÉVOQUÉS DANS LES NOTES DE BAS DE PAGE
(en lien avec le récit et que je trouve pertinent de relever)

• # 6 Contenu des manuscrits de Nag Hammadi et de la Mer Morte
• # 26 La Terre creuse
• # 30 Phénomène des aurores (en lien avec un soleil intérieur ?)
• # 34Elohim
• # 37 Patriarcat, Déesse-Mère et Saint-Esprit
• # 42 Vortex intemporels
• # 44 Étoile Maïa dans les Pléiades
• # 52-54 Kundalini, sexualité sacrée (tantrisme)
• # 60 Décodage de "KI-WA" (proche de Kiwan)
• # 61 Vaches Célestes et Taureaux Sauvages de l’Égypte
• # 62 Arbres du jardin d’Éden
• # 75 Trous noirs et tachyons
• # 82-85 Dimensions terrestres (enfer, Djinn)
• # 86 Mušgir et gargouilles
• # 90-91 Soma
• # 92 Barbélú, Barbélô, Barbîlô, Pistis, Sophia, Ennoia, Saint-Esprit
• # 93-95 Kâma-Sûtra
• # 99-107 Pratiques tantriques de l’Inde
• # 108, 111-112 Définition de Ğírkù, dénommé Ugur, avec informations
• # 132 Kirišti : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151435

--------------------------------------------------------------------------------

GÉNÉALOGIE

Tome 0 Le Livre de Nuréa

Le symbole « → » signifie : se réincarne en.

Les MUŠIDIM "Serpent(s) puissant(s) ou distingué(s)"
Voyageurs échoués dans notre système solaire, s’y développèrent et en fit leur Maison-Mère voilà 260 millions d’années. C’est une « Belle Histoire » à la Lelouch qui a du poil au menton ! Qui ne date pas d’hier

Roi Éa’am → Ašme → Sa’am → Horus
Reine Pištéš → Barbélú → Sé'et
La souveraine Nuhád remplace Pištéš disparue
La Reine-Mère Mámta

Les KINGALÀM (eux-mêmes des Mušidim irradiés) / ennemis des Mušidim

Révérende Agarin Šuhia / créatrice de la lignée des Matriarches Sombres
Matriarche Sombre Barbélú / astrophysicienne de renom et archiviste

Barbélú (Mère des Origines) sans son conjoint, par parthénogenèse = Gina’abul
Barbélú + Kingalàm = Ía’aldabaut = royaux Kingú-Babbar albinos (Grands Blonds)

Tiamata : deux filles Nuréa et Ninsikila
Nuréa + Enkù = un fils Ašme
Ninsikila + Enkù = une fille Šáran

--------------------------------------------------------------------------------
Tome 1 Le Secret des Étoiles Sombres

Les GINA’ABUL

Les UŠUMGAL au nombre de 7

1. Tigeme (Tiamata) : la reine
2. Abzu-Abba : le roi
3. Lahamu : fils direct de Tigeme et Abzu-Abba
4. Lahmu : fils direct de Tigeme et Abzu-Abba
5. Kišár : un des créateurs d’An
6. Anšár : principal créateur d’An
7. An : créateur de Sa’am

Sa’am / Nudímmud : mélange de gènes d’Ušumgal (An) et d’Abgal (Nuréa)
Ninmah (Ninsikila) : fille de Tigeme (probablement la réincarnation de Šuhia)
Mamítu-Nammu (Nuréa) / Damkina : fille de Tigeme (Tiamata)
Enimin / Enlíl : en partie génétiquement, fils de Sa’am et Nuréa
Sé’et (Barbélú) : fille génétique de Mamítu-Nammu (Nuréa) / Damkina

Les Amašutum : femêles Gina’abul, font partie des planificateurs Kadištu
Les Šutum : mâles Gina’abul de la Grande Ourse
Les Anunna : progéniture princière guerrière Gina’abul
Les Nungal : planificateurs Gina’abul dénommés "les grands princes"
Les Mušgir : anciens dragons guerriers Gina’abul
Les Sukkal : planificateurs Kadištu à forme d’oiseau
Les Urmah : guerriers des planificateurs

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Ébauche de la lignée du Grand Monarque (si GM il y a)

Comme dans La Belle Histoire de Lelouch mais sur des millions d’années, la même âme se réincarne en tant que roi des Mušidim, puis comme Gina’abul. S’incarnera-t-il en tant qu’humain au moment propice dans sa propre lignée génétique ou dans une lignée humaine complètement différente mais qui correspondra le mieux aux objectifs de son incarnation ? De même, sa contrepartie féminine se réincarne de la même façon et ils finissent toujours par se retrouver.

En tant que Mušidim : Roi Éa’am + Reine Pištéš → Se réincarne en Barbélú

Reine Pištéš → Se réincarne en Barbélú → Sé'et →

Roi Éa’am

En tant que Gina’abul / Abgal : Ašme + Šáran

En tant que Gina’abul / Ušumgal / Abgal : Sa'am

Sa’am (cloné par An) / Nudímmud / Enki / Serpent biblique / Ptah / Asar (Osiris)

Horus (lignée davidique) + Isis = Deux paires de jumeaux = Monarchie française = P’tit Trésor ? = Québécois ?

---
DOSSIER Parks / Bible / Grand Monarque : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151216

Formule 2017 :
[flash width=800 height=500]https://www.youtube.com/v/[/flash]

P(3)58

  165 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

147882 messages dans 31548 fils de discussion, 910 utilisateurs enregistrés, 20 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 20 invités)
Temps actuel sur le forum : 18/01/2019, 13:46
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum