Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

L'ÉNIGME SACRÉE / CORPUS DEAE / TEMPLIERS / GRAAL 19

par panthère58, samedi 30 octobre 2021, 20:44 (il y a 282 jours) @ panthère58

:-) L'ÉNIGME SACRÉE, CORPUS DEAE, LES TEMPLIERS, GRAAL 19

[image]

166. Célèbre suaire de Turin : tête de Jean Baptiste entre 1204 et 1307 à Templecombe

Nous sommes toujours en train d'essayer de circonscrire la fameuse "tête", le Baphomet des Templiers.

« Énigme Sacrée », en page 86 : On peut aussi rapprocher cette tête du célèbre suaire de Turin qui semble avoir été en possession des Templiers entre 1204 et 1307 ; en effet, une tête trouvée dans la commanderie de Templecombe dans le Somerset. On a voulu y voir celle de Jean-Baptiste, et certains ont alors suggéré que les Templiers avaient été contaminés par l’hérésie johannite ou mandéenne dénonçant Jésus comme faux prophète et reconnaissant le Baptiste comme le véritable messie.

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ZWOABl19bTI
Fin de Cycle ! avec François Chartrand et Richard Glenn pour ÉSOTÉRISME EXPÉRIMENTAL
2 652 visionnements • Première diffusée il y a 14 heures
OrandiaTV

Lien Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=182867
D'autres infos sur la Saint-Jean Baptiste, les solstices...

Fils d'un grand patriote, François Chartrand expose trois aspects de sa vie en rapport avec le changement de cycle actuel. Il nous présente les meilleurs survivalistes qui soient.

À partir de 0H04’15" du vidéo : Les Templiers en Belgique et Saint Jean-Baptiste

François Chartrand : La Saint Jean-Baptiste c’est un thème… Ça m’intriguait énormément parce qu’il y avait, j’avais lu que les Chevaliers Templiers, quand on parle de la Belgique, on sait que c’est la descendance des Francs, c’est les gardiens de la tradition des Francs, de la généalogie et tout ça. Mais à ce moment-ci, je n’étais pas certain qu’est-ce que ça veut vraiment dire ça, la Saint Jean-Baptiste. Parce qu’on disait que les Templiers étaient adorateurs de Saint Jean-Baptiste et je trouvais ça étrange. Et ça vient faire quoi, ça. Ce n’est pas un personnage très important dans la Bible. On n’a pas grand-chose sur lui. On ne sait pas grand-chose sur lui. C’était une grosse énigme pour moi. À force de me poser cette question…

Le père de François Chartrand a été le fondateur des Chevaliers de l’Indépendance au Québec.

À partir de OH16'00" du vidéo : Le conférencier Gilles Rhéaume sur l’origine de la Société Saint Jean-Baptiste

François Chartrand : La Société Saint Jean-Baptiste est inspirée d’un système de pensée qui vient de la franc-maçonnerie. Que les francs-maçons, en fait, sont derrière ça. Et que ça symbolise le solstice d’été. Ce n’est pas le 21 directement, c’est trois jours plus tard. Mais généralement parlant, c’est la période où la lumière, les journées sont plus longues, qui est à l’opposée de la fête de Jésus [Noël].

En lien avec l’année galactique, il évoque un équilibre. À preuve, le Sphinx en Égypte qui regarde entre la constellation du Lion et de la Vierge au moment de sa construction. Le Sphinx avait-il une tête de Lion au début ? Et nous sommes rendus à l’opposé du cycle, entre l’ère des Poissons et du Verseau.

Il ne faut pas oublier qu’il y avait la procession du Sacré-Cœur, de la Fête Dieu, du Saint-Sacrement. Soixante jours après Pâque. De mémoire, je me souviens d’une année, 1962-64, où il avait fait très chaud et on avait des petits drapeaux un peu comme le Québec mais le jaune remplaçant le bleu avec un cœur au milieu. Ça avait coïncidé avec ou très près de la Saint Jean-Baptiste cette année-là.

[image]

[image]

Liens :
https://avenues.ca/comprendre/histoire-en-photos/fete-dieu-des-processions-spectaculaires/

https://ville.montreal.qc.ca/memoiresdesmontrealais/la-fete-dieu-montreal

http://monlimoilou.com/2019/ce-drole-de-drapeau-andre-levesque/

L'origine de la Société Saint Jean-Baptiste serait-elle en lien avec les Templiers (francs-maçons), la Saint-Vincent de Paul, le petit "trésor"... ?

Les Templiers auraient-ils été créés par le Prieuré de Sion pour protéger un secret qui remonte aux Croisades et avant ?

Et comme je l'ai déjà mentionné, on en revient toujours à l'Égypte pré-dynastique. Alors pourquoi est-il si difficile, malgré les évidences, d'accepter que la sainte trilogie chrétienne n'est autre que la trinité égyptienne d'Osiris, Isis et Horus ? Bien 2000 ans de "fake news", ça explique tout ! Même les "élus" sont troublés...

Horus l'Aîné (Jean le Baptiste) 24 juin VS Horus fils d'Isis (Jésus) 21 juin

Voir lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151300

Râ, Horus l'Aîné ou Jean le Baptiste va perdre la tête dans "L'ORACLE DE L'OISEAU TONNERRE", le dernier tome des Chroniques du Girku d'Anton Parks.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=TYZnOQeJJnM
La Saint-Jean-Baptiste nationaliste [EN DIRECT]
11 370 visionnementsDiffusé en direct le 23 juin 2021
Nomos- TV

Soyez là le 23 juin à 22h (4h en Europe de l'Ouest) en direct pour une émission spéciale festive afin de souligner la fête des Canadiens français.

Heureusement, j'ai résumé le vidéo peu de temps après sa sortie et je le gardais en réserve. Mais il a été censuré depuis... Alors, ce n'est pas vrai que tout sera su et vu. Seulement ce qui ne sera pas censuré ! Même les enfants auront la connaissance. Mais à quelle « connaissance » les enfants auront-ils accès ?

À 0H10’15" du vidéo : Les Celtes, dans l’Antiquité, puis les Gaulois, fêtaient le solstice d’été avec des feux de joie

À 0H24’15" du vidéo : Une origine autre que religieuse pour la Saint-Jean-Baptiste

. La franc-maçonnerie fondée à Londres un 24 juin 1717
. La Saint-Jean-Baptiste, c’est l’inverse de Noël
. Jean le Baptiste patron des francs-maçons
. Les Patriotes et les idéaux maçonniques
. Les « fils de la liberté » sont la Milice patriotique inspirée de la franc-maçonnerie
. « Les frères chasseurs » inspirés aussi de rites maçonniques
. Louis-Joseph Papineau franc-maçon
. Feuille d’érable et castor, symboles de la Société Saint-Jean-Baptiste

[image]

. Vaudreuil, Pierre Le Moyne d’Iberville…

À 0H55’16" du vidéo : Le Ô Canada à la Saint-Jean-Baptiste de Québec le 24 juin 1880

. Le Ô Canada, chanté pour la première fois en 1880, lors des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste à Québec, est un chant patriotique canadien-français avant d’être l’hymne nationale

Wikipédia : Ô Canada ! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux !
Car ton bras sait porter l'épée,
Il sait porter la croix !

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.
Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits,
Protégera nos foyers et nos droits.

Paroles non incluses dans l'hymne canadien officiel

Sous l'œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant.
Il est né d'une race fière,
Béni fut son berceau.

Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.
Toujours guidé par sa lumière,
Il gardera l'honneur de son drapeau,
Il gardera l'honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l'auréole de feu.

Ennemi de la tyrannie
Mais plein de loyauté,
Il veut garder dans l'harmonie,
Sa fière liberté.
Et par l'effort de son génie,
Sur notre sol asseoir la vérité,
Sur notre sol asseoir la vérité.

Amour sacré du trône et de l'autel,
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel !

Parmi les races étrangères,
Notre guide est la loi :
Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la foi.
Et répétons, comme nos pères,
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! ».

Car ton bras sait porter l’épée, il sait porter la croix, ça fait penser aux Templiers… !

Sous l'oeil de Dieu (tribu de Benjamin/Mérovingien), près du fleuve géant, le Canadien grandit en espérant ; il est né d’une race fière, béni fut son berceau. La tribu de Benjamin, la race mérovingienne.

De son patron, précurseur (Jean le Baptiste / Horus l'aîné (Râ)) du vrai Dieu (Osiris/ Heru (Horus)), il porte au front l’auréole de feu. Ça évoque le Graal, la pierre incandescente, l’Œil d’Horus, de Lucifer, de Bel-Marduk.

Amour sacré du trône et de l'autel, rempli nos coeurs de ton souffle immortel. Le Grand Monarque

Le cri vainqueur pour le Christ et le Roi.

Ça tient la route avec la Compagnie du Saint-Sacrement, Saint-Vincent-de-Paul, le p'tit trésor des Templiers.

À 1H27’00" du vidéo : Saint-Jean-Baptiste devient le patron des Canadiens-français

. Saint-Joseph : patron du Canada
. Sainte-Anne : patronne du Québec
. Saint-Jean-Baptiste : patron des Canadiens-français par le pape Pie X (10 mai 1908)

« De son patron, précurseur du vrai Dieu, il porte au front l’auréole de feu. » Le Canadien-français a le Feu Sacré en lui… (le Feu Sacré bien expliqué dans Corpus Deae)

[image]
Anton Parks, Le Testament de la Vierge, Éditions Nouvelle Terre, 2009
pp.230-231

Extrait : La mission d’Horus l’Aîné (Râ) est effectivement de préparer le retour d’Osiris sous la forme de son fils Horus, pour ensuite s’effacer de la vie publique des divinités d’Égypte. Ce qui explique cette phrase énigmatique de Jean le Baptiste, qui prend encore plus de sens lorsqu’elle est replacée dans son contexte égyptien : "Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu’avant moi il était. […] Il faut que lui grandisse et que moi je décroisse" (Jean 1:30 et 3:30)

Jean le Baptiste, l’aîné du Messie, prophétise et prépare clairement la venue de Jésus comme l’a fait son double, Horus l’Aîné.

Pour l’anecdote… Mon parrain se prénommant Jean-Baptiste, j’ai ce nom sur mon baptistère, mon certificat de naissance, après « Joseph ».

À 1H35’35" du vidéo : Le 24 juin 1968, lundi de la matraque avec Pierre-Elliott Trudeau

. Pierre Bourgault, Gilles Proulx, Reggie Chartrand, se font brasser
. Fondation des « Chevaliers de l’Indépendance » par Reggie Chartrand
. Décapitation de Saint-Jean-Baptiste au défilé de 1969
. En 1977, la Saint-Jean-Baptiste devient la Fête nationale du Québec, de tous les Québécois

À 1H52’55" du vidéo : L’ouvrage de Lambert Closse

. Lambert Closse, héros de la Nouvelle-France, qui sauve la colonie des Iroquois grâce à sa chienne « Pilote »

Pour l’anecdote… c’est mon nom de famille et « Chien » mon signe chinois

[image]

Plusieurs autres références à une mystérieuse tête :

Dans « Corpus Deae », Anton Parks :

. La tête coupée de Robert de Saône en 1119 transformée en coupe ou objet sacré…
. La tête de Ptah-Osiris coupée par son ennemi Seth.
. La tête de cuivre fabriquée par le pape Sylvestre II et qui lui parlait…
. La tête tranchée d’Isis par Horus qui serait devenue la Méduse des Grecs

« Énigme Sacrée », en page 86 : Selon d’autres, cette tête serait celle d’Hugues le Payns lui-même, dont le blason portait trois têtes noires sur champ d’or.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 196 : En alchimie, le démembrement correspond à la dissolution, dite étape « Solve » avant l’étape de retour, le « Coagula ». L’étape de stase correspondant au moment où la matière du Grand Œuvre se trouve à l’état noir (putréfaction). En alchimie égyptienne, il s’agit de la phase où le Soleil est descendu au plus bas avant de remonter à la Lumière ; cette étape se nomme Ra’af (Soleil noir) qui correspond à une des épithètes d’Horus avant sa renaissance en Phénix.

« Énigme Sacrée », en page 88 : Mais revenons aux charges retenues contre les Templiers. Les plus graves d’entre elles sont celles les accusant de blasphème et d’hérésie et notamment d’avoir renié la croix, de l’avoir bafouée et couverte de crachats.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 191 : Nous retrouvons cette même idée de substitution du Fils de Dieu au supplice au début du christianisme lorsque certains chrétiens et gnostiques prétendirent que Jésus n’était pas mort sur la croix. À cette époque, il n’existait pas quatre évangiles, mais plusieurs dizaines… Les quelques documents rescapés se transformèrent en évangiles apocryphes et intertestamentaires.

« Corpus Deae », Anton Parks (p.279)
Parks explique à quoi correspond le fait de cracher sur Jésus à l’aide des « Textes des Pyramides ». Étonnamment, c’est inspiré d’un rituel de guérison envers Horus.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 280 : Une fois encore l’Égypte ancienne et les rites magiques éclairent parfaitement les comportements des Templiers.

167. L’attitude des Templiers face à Jésus n’est pas conforme à celle de l’Église romaine
168. En mai 1314, le grand maître Jacques de Molay monte sur le bûcher
169. Des Templiers anglais et français trouvent un refuge plus conciliant en Angleterre, mais plus sûr en Écosse

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=2JPTlcjnPnQ
Templiers et Francs-maçons, héritage ou mythe fondateur ?
35 145 visionnements • Diffusé en direct le 11 nov. 2020
Arcana les Mystères du Monde

L’Ordre du Temple a disparu au début du 14e siècle, mais aurait-il survécu dans l’ombre pour renaitre sous une forme différente au 17e siècle ? Cette épopée va nous conduire en Écosse, en Allemagne et en France du 14e siècle au 18e siècle, sur les traces des défenseurs d’une maçonnerie templière et de leurs opposants.

À 0H17’52" du vidéo : La survivance templière suite aux arrestations de 1307 et à leur dissolution en 1312

. En Allemagne, Templiers, et possessions fusionnent avec les Chevaliers Teutoniques
. En Italie, pas trop inquiétés non plus ; globalement, ils se joignent aux Hospitaliers
. À la dissolution de l’Ordre du Temple par le pape, les possessions vont aux Hospitaliers
. En France, Philippe le Bel va disputer ces possessions aux Hospitaliers
. Les Templiers qui échappent à la prison et au bûcher, choisissent les Ordres monastiques
. À Chypre, les Templiers vont résister et ça va mal se finir
. Aux royaumes du Portugal, de Castille, de Valence et d’Aragon (Ibérie) on refuse d’arrêter les Templiers
. Mais Jacques II d’Aragon revient sur ses intentions quelques semaines plus tard ayant un œil sur leurs possessions

Wikipédia : Il [Jacques II d’Aragon] a un rôle important pour la gestion des biens et des personnes lors de la dissolution de l'ordre du Temple dans le royaume d'Aragon, le comté de Barcelone et le royaume de Valence, comme le détermine la bulle pontificale Ad providam du 2 mai 1312.

. Au royaume du Portugal, les Templiers ne seront pas inquiétés mais leur Ordre va changer de nom en 1319 pour l’Ordre du Christ
. Ils vont ainsi devenir les Chevalier de l’Ordre du Christ
. L’Ordre devient séculier au XVIe siècle ; donc il n’y a plus de moines
. En 1834, il deviendra un Ordre honorifique dépouillé de ses possessions

. Au royaume de Castille, les Templiers seront isolés un certain temps sans plus
. L’Ordre de Calatrava (Christophe Colomb) du royaume de Castille, crée en 1164 pour la Reconquête, va absorber les Templiers
. L’Ordre va fusionner plus tard avec celui de Montesa
. L’Ordre deviendra honorifique en 1875 après avoir été dépossédé de ses biens par Joseph Bonaparte en 1808

[image]

Lien Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=150517

Extrait : [image]

[image]

Lien Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=87912

Extrait : TEMPLIERS ET DESCENDANCE ROYALE

Ils n'ont pas seulement réouvert la route des Amériques ; ils nous font franchir la porte du temps. C'est pourquoi on les nomme, dans la langue des oiseaux, les Chevaliers « du Temps plié » !

[image]

Les Templiers font une étrange réapparition sur les voiles de la Santa Maria de Christophe Colomb en 1492, soit près de 200 ans après leur extermination ! Christophe Colomb se devait d'arborer ce symbole pour ne pas que les Amérindiens l'attaque !! Partie du port de La Rochelle, Christophe Colomb savait exactement où il allait. Longtemps avant lui, des Templiers avaient établie des relations avec les Amérindiens de qui ils soutiraient beaucoup d'or. C'est pourquoi la croix des Templiers était un symbole bien connu des Amérindiens. Lors de la colonisation de la Nouvelle-France, beaucoup de Juifs furent aidés par des Templiers qui portaient désormais le nom de COMPAGNIE DU ST-SACREMENT. Officiellement cette compagnie avait pour rôle de protéger la foi catholique. Officieusement, elle devait protéger la descendance de Jésus. Mais, pourquoi les Juifs furent-ils aidés ?

La France de l'Inquisition pourchassait les Juifs sous prétexte qu'ils avaient tué Jésus. Les Templiers, eux, savaient que parmi ces Juifs, se trouvait un groupe qui protégeait une descendance bien particulière, soit celle de Jésus. C'est pourquoi tant de Juifs furent envoyés en Nouvelle-France loin du joug de l'Inquisition.

[image][image]

ST-VINCENT DE PAUL, membre de la compagnie du St-Sacrement et protecteur des orphelins disparus mystérieusement de l'Europe pendant deux ans. Aurait-il escorté un enfant très précieux jusqu'en Nouvelle-France ? Quoi qu'il en soit, après son retour en Europe, le volet français de la Compagnie du St-Sacrement fût dissous mais pas sa division de Nouvelle-France... qui existe toujours de nos jours ! La devise de la COMPAGNIE DU TRÈS SAINT-SACREMENT est :

"NOUS CONSERVONS PRÉCIEUSEMENT LE PLUS PETIT TRÉSOR QUI EST AUSSI LE PLUS GRAND SECRET QUE LE MONDE N'AIT JAMAIS PORTÉ."

Rien de moins qu'un enfant de la lignée davidique de par la descendance de Jésus ! St- Vincent de Paul est reconnu pour s'être occupé particulièrement des orphelins.

[image]

ON POURSUIT ET TERMINE AVEC LE VIDÉO D'ARCANA

. Au royaume de Valence, d’Aragon et de Majorque, sous la juridiction de Jacques II d’Aragon à partir de 1298, les Templiers vont résister
. C’est qu’en Ibérie, les Templiers combattent les musulmans, la Reconquista, et ont des forteresses, des citadelles, contrairement en France où il est plus question de moines, de clercs, que de guerriers
. Une reddition sera négociée pour créer un nouvel Ordre en 1317, celui de Montesa
. L’Ordre de Saint Georges d’Alfama est aussi créé ; l’Ordre de Montesa l’absorbera en 1400
. En 1587, l’Ordre de Montesa passe sous le contrôle de la couronne d’Espagne et deviendra un Ordre honorifique au XIXe siècle

Wikiépdia : La Reconquista (mot espagnol et portugais, en français : Reconquête) est le nom donné à la période du Moyen Âge durant laquelle s'est produite la reconquête, par les royaumes chrétiens, des territoires de la péninsule Ibérique et des îles Baléares occupés par les musulmans. Il est communément admis que la Reconquista commence lors de la première moitié du VIIIe siècle ; néanmoins, l'année exacte de son début reste sujette à débat. La victoire asturienne lors de la bataille de Covadonga en 722 est une des dates admises comme le point de départ de la reconquête. Elle s'achève le 2 janvier 1492 dans l'actuelle Espagne, lorsque les « Rois catholiques » prennent le dernier bastion musulman à Grenade.

À 0H31’58" du vidéo : Les Templiers en Angleterre

. Ne seront arrêtés qu’en 1308, et absouts de leurs péchés par Edward II en 1310
. En 1312, à la dissolution de l’Ordre du Temple, ils rejoignent l’Ordre des Hospitaliers
. La transition d’un Ordre à l’autre se perdura jusqu’en 1324
. L’Ordre sera dissout en 1540 suit à la réforme d’Henri VIII


À 0H36’50" du vidéo : Les Templiers en Écosse templière

. Peu nombreux en 1307, car ils avaient pris parti pour Edward II
. Comme l’Écosse est sous le régime anglais, même situation
. La légende veut que les Templiers aient soutenu Robert de Bruce, roi d’Écosse, victorieux contre l’Angleterre en 1314
. On ne sait sur ce qu’il adviendra des Templiers en Écosse
. Toutefois, avec la conversion au Protestantisme, l’Ordre des Hospitaliers sera dissout en 1563
. Pas de preuves directes entre les Templiers et le cimetière de Kilmartin et la chapelle de Rosslyn

« Énigme Sacrée », en page 83 : Au cours du XVIIIe siècle, diverses fraternités plus ou moins secrètes vénéreront les Templiers comme des précurseurs et des initiés mystiques ; de nombreux francs-maçons se diront leurs héritiers, et certains rites maçonniques seront considérés comme directement issus de l’ordre, et gardiens des mêmes secrets. Filiation discutable dans certains cas, mais possible dans d’autres si l’on envisage par exemple que l’ordre ait pu subsister en Écosse.

[image]

Entrevue avec Philippe Liénard, avocat, franc-maçon, auteur et essayiste, notamment sur les Templiers.

Lien : https://portail-rennes-le-chateau.com/les-templiers-proces-et-metamorphose-interview-de...

Sur la base des recherches, l’installation des Templiers en Écosse ne fait plus de doute. La bienveillance de la famille Saint-Clair d’origine normande [on retrouve nos Vikings] prouvée à leur égard non plus, et la prospérité de cette famille en France, en Angleterre, en Écosse et aux USA ne souffre pas non plus de doute.

De même il m’a été donné de rencontrer et de parler longuement avec des Templiers d’aujourd’hui, c’est-à-dire pour être plus précis, des néo-templiers, même si cette expression est regrettable. Mais après tout, la bulle vox in excelso de Clément V en 1312 a interdit de porter dorénavant la croix et de se revendiquer de l’Ordre du Temple sous peine d’excommunication et rien n’a changé, sauf des bulles ultérieures autorisant des Ordres comme celui du Christ en 1318 ou de Montesa en 1317 en d’autres contrées que la France. Ils ne seront que temporaires. Même la bulle ad providam christi vacarii qui cède aux Hospitaliers, devenus l’Ordre actuel de Malte, les biens des Templiers n’en fait pas des successeurs spirituels. Je me suis rendu compte que bien que l’on pense que les Hospitaliers ont tout récupéré selon le vœu du pape en 1312, les Templiers avaient déjà été spoliés dès 1307, par le Roi, par les donateurs ravisés, les diocèses, par le pape à ses fins propres et par des Templiers eux-mêmes, sûrement pour la bonne cause, du moins en partie.

[image]

Lien : https://histoire-templier.blogspot.com/

Extrait : En Angleterre, les relations entre le Temple et la royauté étaient plus cordiales, Henri Ier accueillit les Templiers qui reçurent plusieurs donations dans toute l’Angleterre. Le roi Richard Cœur de Lion fut même considéré comme Templiers d’honneur. C’est d’ailleurs lui qui leur vend l’île de Chypre. Le maître de l’ordre en Angleterre cosigna la « Magna Charta » de Jean Sans Terre et les maîtres d’Angleterre siégeaient au Parlement.

En Écosse, l’Ordre possédait deux grandes commanderies : Maryculter près d’Aberdeen et Balantrodoch près d’Édimbourg.

Les Templiers seront arrêtés sur l’ordre d’Édouard (poussé par le Pape Clément V). Les chevaliers seront détenus dans la Tour de Londres. Édouard sera peu pressé de faire arrêter les Templiers, ainsi, plusieurs réussirent à s’enfuir. En Irlande, les Templiers ne subirent pratiquement pas de maltraitance, mais, lorsque leurs biens furent confisqués, on ne trouva qu’une très petite quantité d’armes. Or, c’est à cette époque que le roi Édouard se plaignait de livraisons d’armes aux insurgés écossais. En Écosse, ce n’est qu’en 1309 que l’ordre d’arrêt des Templiers arriva et seuls deux membres furent arrêtés. En fait, l’ordre n’était pas exécutable puisqu’à cette époque, la majeure partie de l’Écosse était aux mains de Bruce. Celui-ci étant déjà excommunié et en mauvaise relation avec le Pape ne mit pas en application l’ordre d’arrestation.

Il est pensable que certains Templiers cherchèrent refuge en Écosse étant donné que le continent était devenu trop peu sûr pour eux. Le seul monarque d’Europe à ne pas appliquer l’ordre du Pape était Bruce. Ainsi, il n’est pas interdit de penser que l’Écosse soit un asile après pour les Templiers après 1307.

Ouvrons ici une parenthèse concernant la flotte du Temple. En effet, de l’importante flotte de l’Ordre en Europe, qui croisait dans les eaux de la Méditerranée, de la Baltique, de la Manche et de l’Atlantique, on ne trouve nulle trace après l’arrestation des Templiers. Les documents dressant l’inventaire des biens saisis ne font pas état de celle-ci. Le principal port de l’Ordre sur l’Atlantique était La Rochelle, port charnière entre les îles Britanniques, la Méditerranée et la Baltique.

Si des Templiers ont réussi à s’enfuir par voie de mer, on ne trouve aucune trace d’une flotte arrivée en Angleterre, dans les pays bordant la Baltique ou en Espagne et au Portugal. Il reste deux destinations possibles : l’Afrique ou le Proche-Orient et l’Écosse. Selon les auteurs du livre, la seule destination qui soit plausible reste l’Écosse. Ils en montrent comme preuve l’aide apportée par une troupe de chevaliers durant la bataille de Bannockburn.

Pour en revenir à la destinée du Temple en Écosse, alors que partout en Europe les biens du Temple seront donnés aux Hospitaliers, on ne trouve aucune trace juridique ou scripturaire d’une prise de possession des biens du Temple par l’Ordre des Hospitaliers. Ce ne sera qu’en 1338 que les Hospitaliers réclameront les possessions du Temple en Écosse. Les auteurs du livre apportent certaines preuves selon lesquelles il semble que les Templiers resteront malgré tout propriétaire de leurs biens.

Au début du XIXe siècle, un antiquaire nommé James Maidment découvre un cartulaire des terres templières au sein de l’Ordre de Saint-Jean qui donne la liste de 579 biens. Certaines propriétés du Temple n’y apparaissent pas.

[image]

« Énigme Sacrée », en page 81 : En 1314, ces derniers combattront aux côtés de Robert Bruce à la bataille de Bannockburn et selon la légende, apparemment authentifiée par l’Histoire, ils formeront en terre écossaise, au cours des quatre siècles suivants, une communauté solide. Lorsque, en 1689, John Claverhouse, vicomte de Dundee, sera tué sur le champ de bataille de Killiecrankie, on découvrira en effet qu’il portait sur lui la grande croix de l’ordre du Temple antérieure à 1307.

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=pkXEpu8FXcg

Wikipédia « Braveheart » (Cœur vaillant) : Wallace subit publiquement une terrible torture mais refuse d'implorer la grâce du roi. Au lieu de crier « Pitié » pour que cessent ses tourments, il hurle « Liberté », ce qu'entend le roi d'Angleterre, et les deux personnages meurent en même temps, Wallace décapité à la hache et le roi sur son lit.

Des années plus tard, Robert Bruce refuse de se soumettre à une armée anglaise et, invoquant la mémoire de Wallace, mène les Écossais à une écrasante victoire en 1314 à la bataille de Bannockburn face à Édouard II d'Angleterre, assurant l'indépendance définitive de l'Écosse.

[image]

Lien : https://histoire-templier.blogspot.com/

Extrait : Au Ve siècle, des colons celtes s’établissent en Écosse et fondent le royaume de Darialda. La lutte entre celui-ci et les Pictes dure jusqu’en 843. Le roi Kenneth Macalpin fut sacré en 850 à Scone comme monarque de toute l’Écosse. Durant le règne de Macaplin, l’Écosse reste une terre profondément celtique où l’influence du christianisme sera moins forte qu’ailleurs. La culture celtique y perdure jusqu’au XIIIe siècle, ainsi, lors du couronnement d’Alexandre III en 1249, des rites celtiques furent célébrés : un barde chante la généalogie du roi jusqu’au royaume de Darialda et aux premiers Écossais. L’église n’exerçait qu’une influence limitée en Écosse qui accueille d’ailleurs les survivants de l’église celtique d’Irlande et plus particulièrement les Culdee.

En 1286, Alexandre III meurt sans descendance et à partir de cette date, plusieurs prétendants se disputent le trône. Édouard Ier, roi d’Angleterre, profita de l’occasion pour s’emparer de l’Écosse en jouant sur les rivalités des Écossais. C’est à cette époque que Robert Bruce émerge comme l’un des leaders de la rébellion contre les Anglais.

[image]

Lien : http://templarii3m.free.fr/doc_robert_the_bruce_saint_clair.htm

Extrait : David Ier (entre 1083 et 1085 – 24 mai 1153) « le Saint » Roi d’Écosse accorda à Hugues de Payens et ses chevaliers les terres de Balantrodoch, par le Firth of Forth, mais maintenant renommé Temple, près du site de Rosslyn.

Robert the Bruce est couronné roi des Écossais à Scone le 25 mars 1306.

Après la disparition de l'Ordre du Temple et le supplice de son Grand-Maître, il est dit que le Grand Maître provincial d'Auvergne, Pierre d'Aumont, s'enfuit en terre celtique, sur l'île écossaise de Mull; il trouva là le grand commandeur Hauptoncourt, Georges Harris, ainsi que d'autres frères et ils résolurent d'y reformer un nouvel Ordre, afin d'assurer la transmission de la tradition, le roi d'Ecosse - Robert the Bruce - leur assurant "favorable accueil et pleine protection". A la Saint-Jean 1312, ils réunirent donc un chapitre et Aumont fut reconnu Grand Maître.

Les Templiers émigrés en Ecosse ont combattu glorieusement les troupes d'Edouard II également aux côtés de Robert the Bruce lors de la bataille victorieuse de Bannockburn (24 Juin 1314). En Écosse, l’Ordre possédait deux grandes commanderies : Maryculter près d’Aberdeen et Balantrodoch près d’Édimbourg.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=5KuolwhG8Cg

Cette bataille est retracée dans le film Braveheart, Mel Gibson, 1995. Outlaw King : le roi hors-la-loi (2018) peut se lire comme une suite de Braveheart.

C’est en commémoration de cette victoire et en l’honneur des Chevaliers du Temple que le Roi d’Ecosse Robert the Bruce créa l’Ordre de Saint-André du Chardon d’Ecosse (le chardon étant le symbole de l’Ecosse et figurant sur les armoiries de la Nouvelle-Ecosse), dont les réunions se tinrent en la Cathédrale d’Edimbourg. Les Templiers se fondirent donc dans cet Ordre prestigieux dont la devise est : "nemo me impune lacessit". On peut la traduire par « Nul ne me provoque impunément. »

Walter Stewart secondait le roi et commandait l'aile gauche de l'armée. Il était le sixième sénéchal (stigweard en vieil anglais), fils de de Jacques Stewart. L'histoire de ses ancêtres, Duncan 1er (1er prêtre-roi d'Ecosse), Banquo, lady Macbeth ont inspiré Skakespeare.

En 1280, William de Saint Clair, shérif d’Édimbourg se voit attribuer le titre de baron de Rosslyn. Son fils Henry a combattu à la Bataille de Bannockburn pour Robert the Bruce en 1314.

Les Sinclair étaient l'une des familles Rex Deus dont le sort était à jamais lié aux Templiers, selon la légende, lorsque leur ancêtre Catherine de Saint Clair épousa Hugo de Payens, environ une décennie avant de prendre les vœux monastiques en l'an 1128.

[image]

Lien : http://www.thenazareneway.com/rex_deus.htm

Extrait : ~ Rex Deus; La lignée du roi Dieu ~

[image]

Selon certains historiens révisionnistes, la lignée Rex Deus (latin pour « roi Dieu ») est, la branche européenne des descendants du grand prêtre Aaron et du roi David de l’ancien Israël, une élite d’Israélites de la diaspora qui ont réussi à préserver leur double lignée intacte pendant environ 2 000 ans et se sont désignés comme les gardiens des mystères du judaïsme et du christianisme.

Ils spéculent en outre que la lignée Rex Deus comprenait Jésus, Marie-Madeleine et les Desposyni, et qu’elle pourrait avoir été l’ancêtre de la dynastie mérovingienne.

Pour éviter la persécution, la lignée Rex Deus a adopté la philosophie de se fondre dans la culture et la religion dont elle se trouvait en présence tout en transmettant secrètement de génération en génération ses véritables croyances et rituels.

Ils l’ont également fait indirectement en diffusant certaines idées qui se sont ancrées dans la psyché des peuples d’Europe. Un exemple notable serait la légende arthurienne et la tradition du Graal.

Les chercheurs marginaux soutiennent que la « cour de l’ombre » du Rex Deus a ordonné aux premiers Templiers de creuser des tunnels sous le mont du Temple pour trouver le trésor du rouleau de cuivre, que leurs ancêtres parmi les Esséniens de Qumran y avaient enterré.

Ils suggèrent que cela pourrait expliquer l’une des accusations d’hérésie qui ont ensuite été portées contre les chevaliers par l’Inquisition médiévale.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  1568 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193427 messages dans 39306 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 77 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 77 invités)
Temps actuel sur le forum : 09/08/2022, 03:30
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum