Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Mont-Saint-Michel, Tombelaine avec Oleg de Normandie

par panthère58, jeudi 14 juillet 2022, 18:05 (il y a 76 jours) @ panthère58

:-)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=MPhK5XWM8h4
Les secrets du Mont St-Michel par le sage esprit Viking
21 793 visionnements • 21 févr. 2020
Pagans TV – Oleg

Les secrets d'un Mont pas très catholique...

Intro : Le Mont-Saint-Michel s’appelait à l’origine le Mont Belen, comme le dieu gaulois Belenos

[image]
Mont-Saint-Michel

À 0H01’20" du vidéo : Trois secrets

[image]
Tombelaine à 2 Km du Mont-Saint-Michel

1. Tombelaine (à 2 km du Mont-Saint-Michel) : La tombe de Belaine
2. Les attributs de Saint-Michel : des ailes avec un visage solaire

[image]
Au sommet du Mont-Saint-Michel

Mêmes attributs que Belenos

3. Sanctuaire édifié à l’époque de l’Atlantide

Il est le centre de trois monts alignés à la proportion du nombre d’or
Trois monts, trois triangles, le Valknut d’Odin, Thot / Hermès (triangle comme emblème)

À 0H06’38" du vidéo : La religion orientale conquérante s’est appropriée des lieux atlantes

Ainsi le culte religieux a délogé la culture hyperboréenne et le mont Saint-Michel est devenu, par défaut, un attrait touristique

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=EL27URA3F5s
SUR LE CHEMIN avec Bragi Bellovaque
2 928 visionnements Première diffusée le 22 août 2020
OrandiaTV

La vision ésotérique de Bragi Bellovaque auteur de: "La Calèche sur le Chemin" nous réconforte et apporte une vision originale sur les éléments entourant ce qui se passe sur toute la Terre en 2020.

À 0H56’24" du vidéo : Maillage, grille énergétique de la planète

Bragi Bellovaque : Dans mon livre, je mets les cartes avec le maillage que j’ai redécouvert, sur lequel je repositionne l’intégralité des cathédrales gothiques, les mégalithes du nord de la France…

J’en viens aussi à l’explication effectivement que Jules Verne était forcément au courant puisqu’il se trouve une des méridiennes principales ; sa maison à Amiens se trouve non loin de la cathédrale sur la méridienne en question. Il le savait très bien. Et je parle aussi de la bagarre occulte qu’il y a eu entre Nicolas Fouquet et Louis XIV pour ce savoir…

Lorsque je creuse et que je retrouve ce message marial au travers des déesses qui sont Ištar chez les Sumériens, Isis chez les Égyptiens, Artémis chez les Grecs, on parle toujours de cette déesse blanche et lumineuse, immaculée. On se rend compte qu’elle existe depuis bien plus longtemps que le christianisme. Qu'elle apparaît pour demander effectivement que des temples lui soient construits sur ces nœuds du maillage. C'est de l'acuponcture planétaire en quelque sorte. Et que l'archange Saint-Michel fait de même, mais lui le fait légèrement différemment sur les cent méridiennes que j’ai fait apparaître, planétaires...

Et cet archange Saint-Michel, en fait, est apparu depuis bien longtemps. Les premières fois qu’on peut retracer ces apparitions, c’est à l’époque sumérienne avec le dieu Shamash, qui est le dieu de la montagne, qui réimpulse la civilisation. Eh bien, Saint-Michel, il a refait pareil sur le Mont-Saint-Michel, il a refait pareil sur le Monte Gargano… Il faut savoir que ces temples-là sont sur le maillage… et que le mont Saint-Hilaire [Québec] est sur l’une de ces cent lignes.

Wikipédia : Le dieu-Soleil

Shamash est le Soleil, c'est d'ailleurs le sens de son nom en akkadien, dérivé de šamšu(m) (terme issu d'une racine sémitique à rapprocher de l'arabe شمس : šams), qui signifie aussi « lumière solaire », « jour », « disque solaire » et peut servir d'épithète pour des rois ou des dieux (du type « Mon Soleil »).

Il représente donc la lumière du soleil qui illumine la Terre chaque jour, ce que célèbre un passage du grand hymne qui lui est dédié, daté de la seconde moitié du IIe millénaire av. J.-C. et considéré comme un des chefs-d’œuvre de la littérature akkadienne

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=KIQQxRvwQ4o
Méridiennes : le Secret de l'Archange Solaire
4 445 visionnements • 23 mai 2021
Bragi Bellovaque

Il n’est pas nécessaire d’être introduit dans une quelconque loge initiatique ou de se procurer d’hypothétiques dossiers classés secret défense, pour avoir accès à ce qui se cache derrière la réalité visible de notre Monde.

Pour celui qui a la réelle volonté de comprendre par lui-même, il est possible de découvrir, dans notre histoire et notre patrimoine, des éléments troublants qui mettent clairement en lumière l’existence d’une volonté invisible, semblant guider l’Humanité depuis des milliers d’années.

Pour nous en convaincre, je vous propose de faire un focus sur un phénomène lié à la montée en puissance des religions dites : « du livre ». Je veux parler des apparitions surnaturelles d’une seule et même volonté exogène : l’Archange Saint Michel…

Dans ce reportage, nous ne nous arrêterons pas uniquement sur les récits historiques, flirtant avec la légende dorée de l’Archange. Car au bout du compte, nous en ressortirons une incroyable découverte, gravée dans la géographie sacrée de notre planète. C’est par la géométrie et les mathématiques que nous irons bien au-delà de la croyance, mettant le doigt sur un mécanisme énergétique mystérieux, caché et employé par cette conscience subtile, en arrière-plan de notre propre réalité matérielle.

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=0bmuFuQy8Rk
« Histoire secrète de France » (4ème Partie) avec Michel Deseille - NURÉA TV
47 993 visionnements•Diffusé en direct le 17 avr. 2018

À 0H23’00" du vidéo : Saint-Michel et la pyramide du mont Saint-Michel

[image]

[image]
© 2020, Éd. Nouvelle Terre, Anton Parks

En page 381, entrée de Sabu (Anubis) dans le cristal / Ğírkù : Heru [Horus] fut déposé en pleine forêt, sur une grande colline où l’attendait Ninurta (63). Nous vîmes en dessous de nous Heru échanger avec son bourreau et geôlier. Anna insista pour que nous nous conformions au vœu d’Heru. Elle affirma qu’il était nécessaire de suivre ses instructions. Alors que nous avions décidé de nous incliner face à la résignation de notre Prince, nous vîmes Ninurta précipiter brutalement Heru dans ce qui était manifestement un trou aménagé au sommet de la colline.

Cette grotte aux parois indestructibles serait sa prison, bien qu’elle ressemblât davantage à un tombeau. Il aurait dû se dérouler ici une bataille épique opposant les dieux entre eux – c’est ce que raconteront les légendes, sauf que rien de tout cela n’advint jamais. C’est en ces lieux maudits que fut fait prisonnier le Porteur de Lumière, celui qui devait affranchir les nôtres et éclairer tous nos mystères. Sa rébellion vis-à-vis de l’ordre établi fut l’un de ses nombreux exploits ; c’est là tout ce que retiendront de lui les textes sacrés consignés par le genre humain.

Note de bas de page # 63, de ladite page : Il s’agit probablement du Mont Tombe (aujourd’hui appelé Mont-Saint-Michel) ou du rocher de Tombelaine situé à 2,800 km du Mont-Saint-Michel, les deux étant localisés dans le département de la Manche en France. À l’époque où se situe cette histoire (vers 3300 av. notre ère = phase climatique du subatlantique – palynozone VIII), la baie du Mont-Saint-Michel est recouverte d’une abondante végétation constituée d’une forêt de chênes. On retrouve la trace de cette forêt dans la légende de la forêt de Scissy (ou Quokelunde) commentée par le géographe et abbé François Manet (1764-1844). Le mot Tombe initialement utilisé pour désigner le Mont-Saint-Michel serait dérivé du latin Tumba (« tombe, sépulture, fosse couverte d’un tertre ») ou encore du celtique Tum (« élévation »), terme que l’on retrouve dans Tumulus (tertre élevé au-dessus d’une tombe). Concernant l’îlot de Tombelaine situé tout près du Mont-Saint-Michel, son étymologie proviendrait de Tumba Beleni – Belenus (« Belenos ») étant le nom que les Gaulois et les druides donnaient au soleil, qu’on assimile au dieu gréco-romain Apollon, divinité de lumière. Ce Belenus ou Belenos dériverait du Bêlu akkadien (« maître, propriétaire, diriger ») ou encore de son homophone Belû (« être éteint, détruit »). De ces derniers proviennent certainement Bel ou Baal, les noms attribués à Bel-Marduk, fils d’Enki, lequel connut la Passion et la Résurrection (voir à ce propos mon ouvrage Corpus Deae). Il se trouve probablement une ancienne faille et une grotte sur le Mont-Saint-Michel ou sur l’îlot de Tombelaine.

En extrapolant Oleg de Normandie et Anton Parks, j’en arrive à la conclusion que Tombelaine / Mont Saint-Michel s’avère être le « tombeau du Christ » !

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  252 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193970 messages dans 39429 fils de discussion, 1017 utilisateurs enregistrés, 64 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 64 invités)
Temps actuel sur le forum : 28/09/2022, 08:39
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum