Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

TOUR D'HORIZON DU FORUM & D'ORANDIA : TEMPLIERS 1

par panthère58, jeudi 21 octobre 2021, 11:36 (il y a 411 jours) @ panthère58

:-) L'ÉNIGME SACRÉE, CORPUS DEAE, LES VIKINGS, LES TEMPLIERS, GRAAL 13

UN P’TIT TOUR D’HORIZON DU FORUM ORANDIA & D’ORANDIA

ÉCOLE DJEDI
Impressions personnelles du COURS 250 donné samedi 1er septembre 2001 par Richard Glenn, ésotériste.

Lien : https://esoterisme-exp.com/EcoleDjedi/Resumes/Session04/cours250.php

Extrait : La création des TEMPLIERS est le fruit du PRIEURÉ DE SION.
En 1118, le champenois Hugues de Payns, Geoffroy de Saint-Omer et sept compagnons d'arme (certains étaient sans doute membres du Prieuré de Sion) proposaient au roi Beaudoin II de Jérusalem la mise en place d'une troupe en armes, permanente.

Sous la forme d'un ordre à la fois militaire et religieux cette troupe garantissait la défense de Jérusalem, ville sainte; et assurait également la protection des pèlerins sur les principales routes d'Europe menant vers la Terre Sainte.

Pour améliorer la sécurité des pèlerins, les Templiers fournissaient un gage, au lieu du départ en échange de la somme qu'ils s'engageaient à rembourser à l'arrivée en Terre Sainte ou dans n'importe quelle commanderie en cours de route, sur remise du gage. Nous pourrions affirmer que c'est la première forme du chèque de voyage avec les succursales bancaires. Peut-être que certains y verraient même le départ d'une certaine MONDIALISATION des marchés. Grâce aux intérêts perçus que les Templiers chargeaient pour ce "service-rendu", ils sont devenus très riches en peu de temps.

Ayant été admis près du Pape Honoré II afin d'obtenir une constitution particulière, ce pontife les envoya au Concile de Troyes en 1128 où Saint Bernard composa pour eux une règle fixe qui fut adoptée. (Retenez en passant que la race de chiens fétiches de la Suisse est bien le St-Bernard, n'est-ce pas ? Lisez la suite pour comprendre notre présente allusion.)

Les TEMPLIERS n'avaient à se soumettre à aucune autre autorité que celle du PAPE DE ROME par le fait que leur travail couvrait de larges territoires appartenant à différents rois, ducs et seigneurs. Seul le pape avait déjà cette juridiction "spirituelle".

Par ailleurs, tout nous porte à croire que le PRIEURÉ DE SION, à l'origine de la création des TEMPLIERS, avait autorité sur le PAPE DE ROME. En effet, occupant la Terre Sainte les membres imminents du PRIEURÉ DE SION savaient sans doute TOUTE LA VÉRITÉ sur Jésus, une autre vérité que celle professée par l'Église Catholique et Apostolique de Rome.

Sur place, au TEMPLE DE JÉRUSALEM et aux alentours, les membres du PRIEURÉ DE SION ont pu étudier librement, loin des regards inquisiteurs, pendant des années et des années, les manuscrits et les récits transmis par la Tradition locale sur Jésus et les débuts de la chrétienté. Certaines informations ont sans doute permis au PRIEURÉ DE SION de faire du chantage auprès du PAPE qui lui-même dirigeait "spirituellement et diplomatiquement" le Saint Empire c. à d. toute l'Europe.

[image]

RÉUNION DU CLUB CRÉÉE
Club de Recherches et d'Études en Ésotérisme Expérimental

Rencontre mensuelle au cégep Maisonneuve du dimanche 7 novembre 2004
avec Richard Glenn, ésotériste.
Texte de ALEPH
Corrections: Oxygène et Contact

Lien : https://esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/Resumes/Resume2004/creee414.php

Extrait : Denys l'aréopagite (60 av. J.C.)
Membre de l'École des Mystères. Converti et disciple de St-Paul. Il fut le deuxième évêque chrétien d'Athènes. Denys en grec se dit : Dionys [Dionysos]. Il est l'un des derniers dépositaires de la connaissance spirituelle du cosmos en tant que fondement de notre monde manifesté. Dixit Rudolf Steiner.

Pseudo-Denys l'Aréopagite (an 500)
Il fut le premier à avoir structuré la hiérarchie des anges. On lui doit des écrits comme : les noms divins, la théologie mystique, la hiérarchie céleste et la méthode de la prière. Le Concile de Constantinople de 533 considère ses écrits comme des œuvres majeures pour la chrétienté. ... Puis, arrive le Concile œcuménique de Constantinople de 869 qui rejette la notion de réincarnation et en interdit la croyance sous peine d'excommunication.

Une des nombreuses légendes raconte qu'au début du christianisme, les prêtres, plutôt que de donner des punitions aux paysans en rémission de leurs péchés, leur imposaient des travaux. Par exemple, pour tel péché, tu vas donner un jour de travail. Ce système était très pratique pour faire construire des églises. Cependant, à cause de la notion de réincarnation, il semble que les paysans avaient tendance à remettre à une autre vie l'exécution de ces travaux. Alors, l'église aurait décidé d'éliminer la notion de réincarnation pour s'assurer que les punitions reliées aux péchés seraient exécutées dans la vie présente. Avec le début des travaux de construction des Cathédrales, il fallait maximiser les ressources disponibles !

Denis le petit (an 540)
En 540, en Scythie (Arménie moderne... là où vivaient les Siths !), il fixe la date de la naissance de Jésus... et organise notre calendrier de l'ère chrétienne. (Avec une erreur de 6 ans de trop.)

Suger (1080-1151)
Suger est tout un personnage que l'Histoire semble avoir oublié. Pourtant, il a fait énormément de choses. Jugez par vous-mêmes.

Il est l'architecte de la basilique St-Denis qu'il fit inaugurer le 11 juin 1144. Une date assez originale dont la somme des chiffres fait 666. Il a appliqué des sciences ésotériques à la construction, la décoration et au contenu de la Basilique St-Denis.

· Auteur du Tarot de Marseille avec un groupe d'initiés français, irlandais, espagnol et arabe · Alchimiste et astrologue éminent ;
· Il était opposé à l'ascétisme de Bernard de Clairvaux
· Il fut conseiller du roi Louis VI et Louis VII
· Régent du royaume de France de 1147 à 1149 pendant que le roi est parti en croisade
· Il a ajouté 4 lettres à l'alphabet français pour en faire l'alphabet de 26 lettres que l'on utilise aujourd'hui
· Il a écrit les fondements théoriques de la Monarchie de Droit divin, etc.
. C'est avec lui que débute le temps des Cathédrales

Observation de Richard :
Dans le nom de Suger prononcé Sujé, on retrouve l'anagramme de Jésu !
Suger n'a pas pu construire exactement l'église qu'il voulait à cause d'un sol trop fragile qui empêchait l'érection de deux tours. Richard a trouvé une autre basilique semblable à celle imaginée par Suger. Elle est en Allemagne, plus précisément à Nuremberg, là, où furent jugés les criminels de guerre nazis.

Plusieurs personnages de l’histoire ont été décapités. Que l’on pense à St-Denis, à Jean-le-Baptiste ou même au futur Grand Monarque !

Denis la panthère (an 1958)
À la lumière du billet « Graal 12 » impliquant les Vikings, force est d’admettre que cet extrait est maintenant obsolète concernant la construction des cathédrales. Suger était probablement « odinien / hyperboréen ». Et 11 juin 1144 ne donne pas 666 dans une addition théosophique : 1+1+6+1+1+4+4 = 18 = 1 +8= 9 le chiffre d’Odin ! Et si le Grand Monarque vient, c’est plutôt pour rendre Justice et décapiter la tête du N.O.M.

[image]

****COMPLÉMENT DE GILLES SURPRENANT
par gilles surprenant ⌂, lundi 07 mars 2011, 01:47 (il y a 3880 jours) @ KIWAN
édité par gilles surprenant, lundi 07 mars 2011, 17:12

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=21332

Extrait : LA DEVISE DES MOUSQUETAIRES ÉTAIT: "UN POUR TOUS, TOUS POUR UN..."

C'est la Devise traditionnelle, mais pas officielle de la Suisse.

[image]

La devise des Templiers inscrites sur la porte : “Non nobis Domine, non nobis sed nomini tuo da gloriam” (non pour nous Seigneur mais pour votre gloire). Le Drapeau de la Suisse est exactement l'image inversée du drapeau des Templiers. Une croix blanche sur un fond rouge.

Celle des politiques est : "Un pour tous et tous pour moi...", ce qui n'est pas tout à fait la même chose. (Jean Amadou)

[image]

Pape Léon X
par AL, jeudi 29 mars 2012, 16:29 (il y a 3491 jours)
édité par AL, jeudi 29 mars 2012, 16:43

LA vraie histoire de la vie de Jésus de Nazareth n’a jamais été racontée au monde.
La connaissance des Templiers concernant l’histoire primitive du Christianisme était sans aucun doute la principale raison de leur persécution et de leur annihilation finale. Les divergences dans les écrits des premiers Pères d’Église ne sont pas seulement irréconciliables, mais démontrent incontestablement que même durant les cinq premiers siècles après Jésus Christ, ces érudits avaient pour base de leurs écrits un peu moins de substance que de folklore et de ragots.

Liens d’Al :
1. http://www.bible.chez-alice.fr/jc03.htm
2. https://www.nouvelordremondial.cc/2012/03/11/christianisme-mystique-partie-1/

Christianisme Mystique, Partie 1, par Manly Palmer Hall
Source : Manly P Hall.org

Extrait : LA vraie histoire de la vie de Jésus de Nazareth n’a jamais été racontée au monde, que ce soit dans les Évangiles reconnues ou dans les Apocryphes, bien que quelques indices errants puissent se trouver dans quelques-uns des commentaires écrits par les Pères anti-Nicéens. Les faits concernant Son identité et sa mission sont parmi les mystères inestimables préservés jusqu’à ce jour dans les coffres secrets en-dessous des « Maisons des Frères ». Pour quelques-uns des chevaliers Templiers, qui furent initiés dans les arcanes des Druzes, des Nazaréens, des Esséniens, des Johannites et d’autres sectes habitant encore les forteresses isolées et inaccessibles de la Terre Sacrée, une partie de l’étrange histoire fut narrée. La connaissance des Templiers concernant l’histoire primitive du Christianisme était sans aucun doute la principale raison de leur persécution et de leur annihilation finale. Les divergences dans les écrits des premiers Pères d’Église ne sont pas seulement irréconciliables, mais démontrent incontestablement que même durant les cinq premiers siècles après Jésus Christ, ces érudits avaient pour base de leurs écrits un peu moins de substance que de folklore et de ragots. Pour le simple croyant, tout est possible et il n’y a aucun problème. La personne objective à la recherche de faits est cependant confrontée à un nid de problèmes aux facteurs variables, dont les suivants sont typiques…

[image]

L'homme du Suaire de Turin est-il vraiment Jésus ?
par Totem, vendredi 11 mai 2012, 15:02 (il y a 3448 jours) @ Réjean de Kébek

Richard a déjà dit que le Suaire de Turin ne serait pas celui du Christ mais celui de [Jacques de Molay] de l'Ordre des Templiers, à qui on a fait subir le même sort que le Christ pour le torturé, d'ailleurs on dit que l'étude au carbone 14 daterait le Suaire du Moyen Âge... même si certains ne sont pas sûr à cause du peu de tissu examiné, je ne connais pas les sources par contre, de Richard.

J'ai vu passer cette info dans un vidéo, mais je ne me rappelle plus lequel. C'est une autre théorie.

[image]

***COMPLÉMENT SURPRENANT-
par gilles surprenant ⌂, lundi 28 mai 2012, 19:29 (il y a 3432 jours) @ KIWAN
édité par gilles surprenant, jeudi 31 mai 2012, 12:53

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53303

L'INQUISITION

« L'HÉRÉTIQUE N'EST PAS CELUI QUI BRÛLE DANS LA FLAMME, C'EST CELUI QUI ALLUME LE BÛCHER... »
– W. Shakespeare

[image]

Extrait : Si l'on s'en réfère à la définition du Petit Robert I (édition 1993), l'Inquisition est une "juridiction ecclésiastique d’exception instituée par le pape Grégoire IX pour la répression, dans toute la chrétienté, des crimes d’hérésie et d’apostasie, des faits de sorcellerie et de magie, active du XIIIe au XVIe siècle. (Saint-Office : Congrégation romaine instituée par le pape Paul III en 1542 pour diriger les inquisiteurs et juger souverainement les affaires d’hérésie"

On pourra ajouter à cela que, créée initialement pour lutter contre les hérétiques (cathares, vaudois et patarins), elle agit ensuite contre d’autres hérésies, la sorcellerie et, en Espagne – où elle se maintint bien longtemps – contre les juifs et les musulmans convertis et relaps. Elle fut également utilisée souvent comme un instrument politique (par exemple, en France, par le roi Philippe le Bel contre les templiers).

L’Inquisition fut chargée de l’index dès 1917. Paul VI réforma cette congrégation et la renomma « Congrégation pour la doctrine de la foi » en 1965.

[image]

***COMPLÉMENT SURPRENANT-COMPLET-
par gilles surprenant ⌂, mardi 05 juin 2012, 07:22 (il y a 3424 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, mercredi 06 juin 2012, 05:47

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=53754

Extrait : VÉNUS ET MÉRICA

[image]

Que sait-on de l'histoire de Christophe Colomb ? ce navigateur avait épousé la fille d'un Grand Maître de l'Ordre du Christ qui, au Portugal, avait pris la succession de l'Ordre du Temple. Qu'il eut beaucoup de mal à convaincre les puissants de l'époque d'aller traverser les mers pour découvrir un nouveau continent en suivant l'étoile du matin, cette étoile appelée la Merica depuis l'Égypte antique, nom repris par les communautés spirituelles qui entretenaient le savoir antique comme celle de Qoumrâne, celle des nazôréens de l'église de Jérusalem, celle plus tard des moines soldats templiers ! Et cette étoile du matin dans le nouveau monde, le continent tant recherché, est aussi, dans le nôtre, l'étoile du soir, l'étoile symbole des plus vieilles connaissances sur l'origine des connaissances humaines.

Il y a un lien entre le phénomène extraterrestre, Vénus et Mérica.
En suivant l'étoile du matin, cette étoile appelée la Mérica depuis l'Égypte antique, Qu'il fallait à nouveau suivre l'étoile de la Mérica comme les templiers.

[image]

Ceci sur instruction du roi de France qui s'intéressait à la conquête du Canada et c'est à Saint-Dié que le nom d'Amérique sera donné à ce nouveau monde après la méprise d'un moine passionné de géographie qui ayant lu les récits d'Amérigo Vespuci, proposa le nom d'America. Plus tard ce moine comprit que son erreur était minime car le nom donné par les navigateurs à ce continent vers lequel ils allaient en suivant l'étoile du matin, la Mérica, était bien le juste mais que son explication était fausse. C'était le continent des descendants de la Mérica, de la planète bleue et non pas le continent trouvé par Amérigo Vespuci. Comprirent-ils également que les vikings et les templiers n'avaient en fait que retrouvé le pays où s'étaient établi dans un premier temps les hommes blancs au sang bleu venus de la planète bleue, ces hommes qui enseignèrent les terriens ? Comprirent-ils que sur ce continent des descendants de la Mérica, ils se trouvaient en contact avec une histoire capable de détruire à jamais celle de la Bible et capable de les faire tous périr sur les bûchers de l'inquisition ?

Colomb qui connut l'histoire de la carte transcrite par les templiers, ignora-t-il l'histoire des templiers, l'histoire du signe que les voiles de ses caravelles portaient tout en suivant l'étoile du matin, la Mérica ?

[image]

Ésotérisme ou Symbologie ?Perennis.
par Perennis, lundi 11 février 2013, 01:22 (il y a 3172 jours) @ Perennis

Il s'agit des observations de Frédéric Lenoir sur l'ésotérisme :

Extrait : « C’est en effet un travail salutaire, mais ces thèses conspirationnistes et irrationnelles ne comportent-elles pas en germe de véritables dangers ? Bien sûr, certaines d’entre elles mènent d’ailleurs tout droit vers une idéologie typiquement sectaire : nous sommes les élus, le petit cercle des initiés qui possédons la vérité unique pendant que tout le reste de l’humanité erre dans l’ignorance. D’autres, qui insistent sur l’idée d’une tradition primordiale et critiquent tout progrès moderne ont souvent des saveurs d’extrême droite. Toutes sont guettées par des dérives irrationnelles graves. Dans la secte de l’Ordre du Temple solaire par exemple, la dérive meurtrière a été légitimée au nom des « maîtres invisibles » templiers ! Pour des esprits faibles, il existe un vrai risque de décrochage du réel. Umberto Eco, en bon sémiologue, a fait dans ses deux premiers romans la meilleure critique que je connaisse du délire interprétatif. Dans « Le nom de la rose », il dénonce le délire interprétatif de nature religieuse : les moines interprètent les crimes commis dans leur monastère comme une réalisation des prophéties de l’Apocalypse. Dans « Le pendule de Foucauld », il met en scène la folie ésotérique. On peut donc voir le retour (ou plutôt la permanence) de l’ésotérisme dans nos sociétés modernes comme un signe inquiétant du besoin de magie et d’irrationnel. On peut y voir aussi une tentative de rééquilibrage chez l’homme occidental moderne de ses fonctions imaginatives et rationnelles, des polarités logiques et intuitives de son cerveau. Ne faudrait-il pas admettre une fois pour toute, comme ne cesse de le rappeler Edgar Morin depuis quarante ans, que l’être humain est à la fois sapiens et demens ? Qu’il a autant besoin, pour vivre une vie pleinement humaine, de raison que d’amour et d’émotion, de connaissance scientifique que de mythes ? Bref de mener une existence poétique. »

[image]

Donc,
par Lucie Daudelin, mardi 30 avril 2013, 07:53 (il y a 3095 jours) @ Brigitte

J'ai un ami historien qui fait des recherches à Rennes-les-Bains depuis des années. Son travail est colossal et méconnu. Selon lui :

. Le vrai Sauveur fut Jean le Baptiste
. Il existe au moins sept "Jésus" historiques
. L'on a ainsi gommé des pans entiers de leur vie et embelli le mythe par des rajouts fabuleux puisés en d'autres cultes essentiellement solaires remontant aussi loin que celui voué à Osiris ressuscité en Horus
. Quant à la notion de "Jésus-Christ", fils unique de Dieu, il fallut attendre le Concile de Nicée au IVe siècle de notre ère pour que soit promulgué ce dogme
. Ce Jésus-là ne fut pas un "Juif", textes originaux à l’appui, car Jésus fut toujours désigné comme "Judéen" ou "Galiléen" (en référence à la Galilée d'où il était originaire) par ses contemporains et non comme un Juif, ce mot n'existant pas. Hors, les Galiléens étant des Celtes gaulois employés comme soldats et gardes du Temple en raison de leur courage et de leur force physique
. Or, nous savons qu'en latin IESVS n'est pas un prénom, mais une expression tirée du grec... Ainsi, le Judéen ou Galiléen historique correspond-il bien à un certain Jean le Gaulonite
. Le Jésus forgé par la catholicité romaine : Yeshu ben Pantera ha-Notzri, fils naturel de Tiberius Julius Abdes Pantera et Maria bat Bilgah, lapidée et pendue la veille de la Pâques. IOCHANAN DE GAMALA (Îohanan, Ioannès) alias Yohan de Got, "l'Ancien des Jours" et le "Porte-Croix", connu de l'histoire "officielle" du nom de Jean le Baptiste

Tiens, tiens. On retrouve la « panthère »… Pour l’anecdote, le prénom de mon parrain sur mon certificat de naissance est Jean-Baptiste et son nom de famille comme dans la télésérie « Les Tisserands du pouvoir ».

Lien Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=42518

Extrait : PANTHÉRA" SOBRIQUET SIGNIFIANT "LA PANTHERE"

[image]

Pour les Juifs, Jésus était le fruit de l'union illégitime de sa mère avec un soldat romain du nom de Julius Panthera ("Panthéra" étant un sobriquet signifiant "la panthère"). C'est pourquoi, dans le Talmud, on trouve 20 passages où il est appelé Yeshu'a ben Panthera (Jésus fils de Panthéra). Chose incroyable, on aurait retrouvé à Bingerbrück en Allemagne la tombe d'un soldat romain. Son nom était gravé : c'était Tiberius Julius Abdes Panthera, archer originaire de Sidon en Phénicie, qui fut muté en Rhénanie en l'an 9 après JC ! (...à vérifier) Celse, rapporté par Origène dans le "Contra Celsum", est le premier à le mentionner : "La mère de Jésus a été chassée par le charpentier qui l'avait demandée en mariage, pour avoir été convaincue d'adultère et être devenue enceinte des œuvres d'un soldat romain nommé "Panthèra". Séparée de son époux, elle donna naissance à Jésus, un bâtard. La famille étant pauvre, Jésus fut envoyé chercher du travail en Égypte ; et lorsqu'il y fut, il y acquit certains pouvoirs magiques que les Égyptiens se vantaient de posséder." (Contre Celse. I, 32 5. Cf. I, 28 10, 33 19 et 69 20. Cf. R.C. p. 355).

Plus tard, Épiphane (315-403) le répète : "Jésus était le fils d'un certain Julius, dont le surnom était Panthéra". Il y a aussi des passages du Talmud touchant Jésus et supprimés par la censure ecclésiastique du Moyen Âge ; ils ont été plus ou moins bien conservés dans quelques rares manuscrits (codices de Munich, de Strasbourg, de Vienne) et forment ce qu'on appelle les Hesronoth Hashass (Klausner, Osier).

Dans le traité Sanhédrin 43 a : " On pendit Jésus ben Stada sur un pieux la veille de Pâque"

Dans le traité Sanhédrin 67 a : "... et ils le pendirent la veille de Pâque. Jésus ben Stada était le fils de Pandéra... L'amant, c'était Pandéra. Le mari c'était Paphos ben Yehudah. Mais sa mère c'était Miriam (Marie), surnommée Stada..." (Osier, p. 136).

Il est intéressant de relever que panthera, ou plutôt pantheros, est une anagramme de parthenos, qui veut dire "vierge" en grec. La parthénogénèse.

« Le Testament de la Vierge », Anton Parks, en pages 154-155 : Premier constat : Jésus n’est jamais nommé "fils de Joseph" dans l’ensemble des Évangiles canoniques, mais "fils de Marie", comme en témoigne l’évangile de Marc (Mc 6:3), généralement considéré comme le plus ancien des évangiles synoptiques. Conformément à la tradition juive dont Joseph et Marie sont officiellement issus, Jésus devrait porter le nom de son père et non celui de sa mère. C’est donc une grave entorse à la coutume.

Pour expliquer cet écart, Marie fut dès le second siècle accusée d’avoir été la maîtresse d’un soldat romain ; elle fut traitée de courtisane, de prostituée, et on alla même jusqu’à insinuer qu’elle avait entretenu une liaison incestueuse avec son frère.

En Égypte, Meri ("la bien-aimée") Isis a créé le prodige de l’enfantement "sans" père, grâce à l’intervention du génie génétique des planificateurs (les Elohim). Dans notre langage moderne, cette intervention correspondrait simplement à une insémination ou fécondation artificielle effectuée à partir du code génétique d’Osiris. Donc, Isis (Meri) a bien eu une liaison avec le corps (Yuef) de son frère Osiris pour engendrer Heru (Jésus ?)...

Suite avec Lucie Daudelin

. Il est l'authentique Messie que tant de peintres initiés représentèrent au fil des siècles vêtu d'une peau d'agneau ou accompagné d'un agneau car ce fut bien lui l'Agneau de "Dieu"

Cette famille "DE GOT, DE GAUT, DE GOTH, DE GOTHIE, DE GOU, d'AGOUT, etc..." sera plus tard celle-là même des Rois Wisigoths, source même - par MEROVÉE DE GOTH - de la Lignée des authentiques premiers Rois de Francie, puis de France : les Capétiens de ligne directe, titre tiré de CAPET/CAPUT, la « Tête », hommage rendu par les "connaissant" à leur ancêtre commun Yohan de Got, Saint Jean le Baptiste, qui fut aux yeux des Templiers le vrai Messie, et qui s'engagèrent à être les protecteurs de la lignée : les DESPOSYNES. YOHAN DE GOT et MARIA DE MAGDALA : il est donc bel et bien question du couple géniteur de la vraie royauté française, usurpée par la fausse noblesse de papier (titres et possessions matérielles), bras séculier de Rome !

Généalogie de Mirjam ("sainte vierge" Marie) et Joseph ha-Rama Theo (d'Arimathie).

Début de l'Arbre généalogique sourçant la Lignée DE GOTH, les descendants de YOHAN l'Ancien alias Jean le Baptiste et MARIAMNE MIGDAL-EDER, alias Maria de Beth.Ana et/ou Magdala : l'Égyptienne, l'Étoile, l'Ourse Brillante. Leur descendance étant les "BRÖNTE" : Enfants du Tonnerre ! Nous trouverons là, la lignée royale Wisigothe qui se fixera dans le Sud de la France et en Espagne...

À noter que le pape Clément V qui va dissoudre l'Ordre du Temple après les arrestations et procès menés par le roi Philippe le Bel, se nomme Bertrand de Goth.

[image]

GÉOMÉTRIE SACRÉE DU KÉBEK...Complément
par Harmonie528, jeudi 22 août 2013, 12:12 (il y a 2981 jours) @ Baryton

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=85224

Le triangle sacré du Kébek et sa géométrie sacrée… Terre des trésors disparus des Templiers ? Une énigme à suivre avec Philippe-William Sinclair.

[image]

Par la suite, vous retrouvez le centre de ce pentacle qui est bien entendu le parc national de la Mauricie, le cœur de la Mauricie, pour ne pas dire l’AMOUR ICI OU ENCORE LA MORT ICI car…

À DAGOBERT II ET À SION EST CE TRÉSOR ET IL EST LA MORT !!!

Tout ceci allait débuter dans les années 70′ à la lecture d’un écrit qui me propulsa tout droit dans un petit village des Corbières dans le sud de la France… Il se nomme, Rennes-le-Château. Il a suffit de cette seule phrase latine écrite sur l’église « TERRIBILIS EST LOCUS ISTE » et qui veut dire QUE CE LIEU EST TERRIBLE pour que je comprenne que ceci allait me suivre toute ma vie !

La délimitation bien précise du premier triangle, est dans la région du sud, le Mont Saint-Hilaire… Du Mont St-Hilaire, endroit où il y a le plus d’observations d’ovnis au KÉBEK, et ressemblant beaucoup au Pech de Bugarach près de Rennes-le-Château, j’ai peint la toile TERRE D’OM.

Dans ce triangle qui est une zone protégée et privilégiée se retrouvent de très nombreux trésors… il est question ici de force, de puissance et de pouvoir.

Vous savez, il ne faut surtout point imaginer qu’à cette époque que les Atlantes en étaient encore à la charrette, sans moyens technologiques. Ils étaient nombreux à posséder déjà d’innombrables technologies. Ils étaient capables de les apporter d’un endroit à un autre tel ces différents vaisseaux que nous avons et qui se nomment avions. Ainsi certains se sont dirigés vers l’Amérique du nord et de façon précise dans ce territoire nommé aujourd’hui KÉBEK.

…ils décidèrent d’y laisser ce qui leur semblait être le plus grand des trésors, LES FAMEUX QUARTZ DES ANCIENS. Vous savez en terre D’ATLANTIDE, les humains qui y vivaient, connaissaient déjà les principes venant du pouvoir et des propriétés de ce que vous appelez le cristal, mais avec précision, celles du quartz.

Dans une histoire beaucoup plus près de vous, déjà de vaillants chevaliers devaient quitter l’Europe pour y cacher un bien mystérieux trésor, celui-ci, bien plus spirituel que vous ne l’imaginez. Et dire que vous croyez que Christophe Colomb puisse avoir découvert l’Amérique en 1492 et Jacques Cartier le Canada en 1534 ! Plus d’un siècle avant Cartier, de nombreux colons sont venus s’installer sur cette Terre du KÉBEK. Ils sont venus sous la protection de l’ORDRE DU TEMPLE. Les Templiers y ont caché des biens précieux, et un TRÉSOR SPIRITUEL que même les nations amérindiennes de cette époque pouvaient respecter et protéger. Les Amérindiens ont été aussi de grands gardiens de ce TRÉSOR SI SACRÉ ! Les Templiers ne sont que la partie visible d’une société secrète beaucoup plus ancienne et très hermétique ! Le meilleur reste à venir et surtout… à DÉCOUVRIR !

Liens : https://philippe-william-sinclair.com/

[image]

Peut-être?
par shlomo ar ak am @, mercredi 04 février 2015, 20:56 (il y a 2450 jours) @ Michel Alliance

Un ptit salut. J'ai entendu aux travers des branches que les Templiers avaient trouvé l'Arche d'Alliance, Excalibur, la Lance de Longin et la coupe de la dernière scène. Ils ont apporté tout cela en Nouvelle Terre, pour le donner au futur GRAND MONARQUE.
Shlomo qui sait écouter lorsque c'est le temps.

Eh bien, ça rejoint le propos de Nassim Haramein sur le sujet à la suite du billet « Graal » 12.

Arche de l'Alliance
par Lapprentis, mercredi 04 février 2015, 17:54 (il y a 2450 jours) @ AL

Elle est au Kebek, dans un lieu Public ;-) Elle doit rester cachée, pour le moment, et surtout des Incultes... Un dénommé Adlof l'a cherchée intensément pendent la Deuxième Guerre avec son Afrika Korps, d'autres états voyous voudraient aussi la retrouver de nos jours mais espérons que ça ne sera pas le cas... Et il y aurait aussi un morceau de Pierre Philosophale à l'Intérieur :-P

Lapprentis

[image]

COMPLÉMENT SURPRENANT 23 février -BOB & RG-COMPLET-
par Chelidoine, samedi 28 février 2015, 20:38 (il y a 2426 jours) @ gilles surprenant

Pierre Tremblay, le dernier templier

[image]

Daniel Tremblay, natif de Jonquière et père de deux enfants, est un observateur attentif de l’histoire et de la généalogie des Tremblay, une passion qu’il nourrit depuis de nombreuses années. En 1996, un terrible accident routier lui ouvre de nouveaux horizons tant spirituels que psychologiques. Monsieur Tremblay est également féru de chasse et de promenade dans la nature. C’est en toute humilité que celui-ci se réfère à de nombreux ouvrages dont « le Code de Vinci » et tente d’expliquer de manière personnelle, ce qui l’a interpellé lors de la lecture de ces recherches concernant le périple des Templiers et leurs suivants, jusqu’au Nouveau Monde.

Ainsi, Monsieur Tremblay fut surpris d’apprendre que l’un de ses ancêtres, Bernard du Tremblay, fut le cinquième grand maître du prieuré de Sion et des Templiers de 1150 à 1153 après Jésus-Christ. S’appuyant sur ses nombreuses lectures, il soumet l’hypothèse que le secret du saint Graal se retrouve dans le code génétique de la race mérovingienne jusqu’en Nouvelle-France et dont les Tremblay sont issus. Ce précieux legs se trouve ainsi au Québec, terre d’accueil de Pierre Tremblay. Donc, il n’est pas utile de chercher un trésor dans l’ancien monde, tel que prophétisé par Michel de Notre-Dame, dit Nostradamus, lui-même un grand Maître templier. De fait, l’on retrouve de nombreux indices dans ses quatrains quant au lieu d’origine du « sauveur de l’humanité », le Roi universel.

[image]

Le chant des templiers -Chants of The Knights Templar full
par letoiledumatin @, mardi 28 juillet 2015, 17:18 (il y a 2276 jours)

Le chant des templiers -Chants of The Knights Templar full
par gédéon ⌂ @, FRANCE, mardi 28 juillet 2015, 17:47 (il y a 2276 jours) @ letoiledumatin


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=13FrLGB_oK8


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=3hnUgXxU9YA
Non Nobis Domine - Chants des Templiers
292 390 visionnements • 18 août 2014

Jérémy Lainé

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=zL9tLvXewNo
VOR151121 François Chartrand, Rock Larochelle et Richard Glenn
5 023 visionnements • Diffusé en direct le 21 nov. 2015
OrandiaTV

À 0H43’53" du vidéo : Templiers, Francs-maçons, Prophéties, Pouvoir invisible générationnel

[image]

L'ésotérisme
par Michel ⌂, samedi 26 décembre 2015, 23:17 (il y a 2125 jours)

Voici une entrevue très intéressante avec Frédéric Lenoir parue dans le Nouvel Observateur Hebdo du 2 décembre 2004.

Extrait : De quand datent les sociétés secrètes qui excitent tant l’imagination du public ?

Du début du XVIIe siècle, un siècle plus tôt. Elles remettent en valeur la notion fondamentale d’initiation. La Rose-Croix est l’une des premières sociétés secrètes de l’âge moderne, précurseur de la Franc-maçonnerie. C’est un texte anonyme mystérieusement apparu en 1614 dans le royaume de Habsbourg qui révèle l’existence d’une fraternité d’adeptes, chargés de transmettre la mémoire d’un non moins mystérieux chevalier du XIVe siècle, Christian Rosenkreutz, qui avait pour mission d’unifier toutes les sagesses de l’humanité en vue du jugement dernier. Le mythe rose-croix s’inspire de celui des Templiers, cet ordre militaire et religieux fondé pour les croisades et dont la règle de vie a été écrite par saint Bernard en 1129. Il fut persécuté par le roi de France Philippe le Bel avec le soutien du pape. Le vendredi 13 octobre 1307, eut lieu l’un des plus incroyable opération de police de tous les temps : tous les templiers de France furent arrêtés à l’aube dans leur commanderie, torturés et massacrés. Depuis la mort sur le bûcher du dernier grand maître de l’Ordre, Jacques de Molay, en 1314, l’imaginaire occidental est hanté par cette croyance en la connaissance et aux pouvoirs occultes des Templiers.

La franc maçonnerie n’est-elle pas en effet d’inspiration templière ?

La Franc-maçonnerie est sans doute d’abord plus directement d’inspiration Rose-Croix. Mais son histoire est mal connue. Au Moyen Age, les maçons qui construisaient les cathédrales étaient ceux qui détenaient la connaissance des symboles, et donc celle de la dimension ésotérique du christianisme. A partir du début du XVIIIe siècle, on ne construit plus de cathédrales, le christianisme se rationalise et les connaissances ésotériques commencent à se perdre. On se met alors à organiser la transmission du savoir dans des cercles d’initiés et, en 1717, se crée la première grande loge de Londres. Quelques décennies plus tard, la franc-maçonnerie se donnera une légitimité très ancienne et fera remonter ses racines au Temple de Salomon via les Templiers… qui seraient devenus les héritiers de cette sagesse ancienne lors de leur séjour à Jérusalem.

Les sociétés secrètes et la franc-maçonnerie sont donc les grands mouvements de réaction face aux progrès du rationalisme et d’une vision matérialiste du monde ?

Les prémices seulement. La véritable révolte arrivera plus tard, avec la formidable ébullition intellectuelle, littéraire et artistique du romantisme allemand, à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles. Le romantisme, né de la postérité du Sturm und Drang, est le premier grand mouvement collectif de réenchantement du monde, une contestation en règle de la conception matérialiste, mécaniste et désenchantée qui prévaut dans la civilisation moderne occidentale. « La poésie est le réel absolu. », dit Novalis. C’est-à-dire que plus une chose est poétique, plus elle est vraie. C’est extraordinaire comme vision du monde ! Selon les Romantiques en effet, l’homme, le cosmos et le divin sont en étroite relation et constituent une harmonie, une totalité infinie. La quête de l’homme est de parvenir à cette unité, en expérimentant intérieurement et socialement l’intensité de ces relations. En ce sens, l’activité, la sensibilité poétique contribue au réenchantement d’un monde privé de ses charmes par une modernité marchande. Les romantiques vont réhabiliter les mythes et les contes populaires (les frères Grimm) et l’idée de l’Âme du Monde, l’anima mundi des Anciens, inventer une science de la Nature, la Naturphilosophie, qui se veut une alternative à la science expérimentale qui, elle, repose sur une conception univoque du réel : il n’existe qu’un seul niveau de réalité, celui qu’on peu observer et manipuler. On trouve cette philosophie de la nature en écho chez de nombreux poètes jusqu’à Baudelaire : « la nature est un temple où de vivants piliers… » (Correspondances). Les premiers romantiques faisaient partie de sociétés secrètes. Puis ils se sont tournés vers l’Orient dont on commence à découvrir en Europe la profondeur religieuse et philosophique. En 1800, Friedrich Schlegel affirme : « C’est en Orient que nous devons chercher le romantisme suprême. » Se reproduit alors le même scénario qu’à la Renaissance : ils idéalisent un Orient mythique dont ils pensent que les textes sacrés remontent à plusieurs milliers d’années et sont bien antérieurs à la Bible. La découverte de l’Orient répond au rêve romantique d’un âge d’or de l’humanité perpétué jusqu’à nos jours dans une civilisation radicalement différente de la nôtre, sauvage, primitive et pure de tout matérialisme. On va vite déchanter au fur et à mesure que la connaissance de l’Orient réel prendra le pas sur le rêve orientaliste et les romantiques vont perdre leur bataille contre le rationalisme, le matérialisme et le machinisme.

[image]

COMPLÉMENT SURPRENANT - #18- COMPLET-
par gilles surprenant ⌂, samedi 30 avril 2016, 12:12 (il y a 2000 jours) @ Spyrale

Lien Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135396

[image]

Extrait : En 1945, Borne demande à l'héraldiste Maurice Brodeur de créer de nouvelles armoiries pour la ville. Le nouvel écusson, inauguré en 1947, représente la caravelle de Champlain, Le Don de Dieu, et la devise de la ville devient Don de Dieu — Feray Valoir.Samuel de Champlain partait toujours du port de La Rochelle, port appartenant aux Templiers. Lors d'un certain voyage, il transmit de la France en Nouvelle-France, "LA" SOCIÉTÉ SECRÈTE, LA COMPAGNIE DU SAINT-SACREMENT.

[image]

DESCENDANCE DAVIDIQUE AU QUÉBEC
Lors de la colonisation de la nouvelle France beaucoup de juifs furent aidés par des templiers qui portait désormais le nom de COMPAGNIE DU ST-SACREMENT. Officiellement cette compagnie avait pour rôle de protéger la foi catholique. Officieusement elle devait protéger la descendance de Jésus. Mais, pourquoi les juifs furent-ils aidé ?

La France de l'inquisition pourchassait les juifs sous prétexte qu'ils avaient tué Jésus. Les Templiers eux savaient que parmi ces juifs se trouvait un groupe qui protégeait une descendance bien particulière soit celle de Jésus. C'est pourquoi tant de juifs furent envoyés en Nouvelle-France loin du joug de l'inquisition.

C'est ainsi que plusieurs familles du Québec portent aujourd'hui des noms génériques tels: Charpentier, Laforge, Meunier... Le premier agriculteur en titre, porte le nom de Louis Hébert... pour cacher son origine: L'hébreu. D'autre part on retrouve aussi des noms à consonance juive un peu partout au Québec: Les plaines d'Abraham devant la ville de Lévis etc. etc. etc. Ainsi plusieurs québécois seraient, sans le savoir, des descendants de familles juives. Certaines Sociétés Secrètes au Québec et ailleurs, savent que le Sang Royal -Sang Real pour ST-GRAAL- est ici au Québec. Faut-il le trouver ou le cacher? ... ce précieux descendant de la Maison de David, de la lignée de Jésus.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=SAtAJfRqLsI

Un vidéo à écouter au complet. Un, sinon le meilleur des VidéOrandias. On attend toujours la suite… Les Orphelins de Duplessis est un exemple parmi tant d’autres de complot avec la complicité de notre « bon » Gouvernement...

[image]

La Suisse : à l'origine du Mal sur Terre ?
par Java, lundi 23 mai 2016, 18:35 (il y a 1977 jours)

Selon cet homme qui dit avoir été torturé et dont son fils serait kidnappé, les attentats de Paris - du vendredi 13 novembre 2015 - auraient été perpétrés par une société secrète suisse, en représailles au jour où le roi français, Philippe IV le Bel, fit arrêter les Templiers, le 13 octobre 1307, cette même organisation qui fonda la Suisse en 1291 (1 + 2 + 9 + 1 = 13).


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Beb57H2RFqA

Infos intéressantes à mettre en perspective avec le reste sur les Templiers.
Liens surprenants mais vraisemblables, du moins, en apparence.
Une analyse originale qui alimente encore plus une saine réflexion cinq ans plus tard.
Paris = Par Isis (on le savait par différentes sources)
Islande = Terre d’Isis (M. Corbeau, VidéOrandia)
Suisse = Su Isis (sœur d’Isis, ça j’en prends connaissance)
Le Nouvel Ordre Mondial = Un retour au système féodal
Forum Économique Mondial à Davos, Suisse

Pour le reste, je n'ai pas fini de l'écouter...

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  1688 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

194925 messages dans 39627 fils de discussion, 1027 utilisateurs enregistrés, 32 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 32 invités)
Temps actuel sur le forum : 06/12/2022, 04:42
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum