Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Le Prieuré de Sion

par lumièreNoire, jeudi 21 octobre 2021, 12:03 (il y a 414 jours) @ panthère58

Le Prieuré de Sion est le nom donné à plusieurs groupes, à la fois réels et fictifs, notamment à une organisation fondée en France en 1956 par Pierre Plantard.

Dans une série de documents tapés à la machine à écrire et déposés à la Bibliothèque nationale au milieu des années 1960, intitulés Dossiers secrets d'Henri Lobineau, Pierre Plantard présente le Prieuré comme une confrérie remontant à 1099, liée à l'ordre du Temple en France.

De nombreux universitaires et spécialistes ont démontré l’inauthenticité de ces documents1, des faux confectionnés avec le concours de Philippe de Chérisey, le complice de Plantard. Néanmoins, de nombreux théoriciens de la conspiration persistent à croire que le Prieuré de Sion est une organisation obscure qui protège un secret capable de faire s'écrouler l'Église catholique.

Cette thèse est celle proposée par Henry Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh dans leur livre L'Énigme sacrée publié en 1982 et dont de nombreux éléments ont été repris par Dan Brown dans son best-seller intitulé Da Vinci Code, publié le 18 mars 2003.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prieur%C3%A9_de_Sion

Le falsificateur à l'origine de la mésaventure complotiste, Pierre Plantard s'essaie une vingtaine d'années en politique, à l'extrême droite de l'échiquier français. Convaincu par l’affaire Stavisky de la réalité d’un complot judéo–maçonnique mondial et, après un bref passage à l'Action française de Charles Maurras2, il fonde des groupuscules antisémites : l’Union française (1937), Rénovation nationale française (1941) et Alpha Galates en 1942 (association déclarée à la Préfecture de Police de Paris), mouvement d'extrême droite qui soutient le régime de Vichy dirigé par Philippe Pétain.

Plantard revient en prison pour une affaire de détournement de mineur en 1956, il déménage le Prieuré à Paris. Plantard se prétent à cette époque descendant du roi mérovingien Dagobert II, dernier monarque légitime de sa dynastie. Puis il récupère le mythe de Rennes-le-Château où existerait un trésor mérovingien comprenant des documents au contenu explosif. Il présente alors le Prieuré de Sion comme une société occulte défenderesse des droits des descendants des Mérovingiens ; il aurait été fondé par Godefroy de Bouillon et eu pour grands maîtres des alchimistes et occultistes célèbres.


Le Prieuré de Sion sort de son quasi-anonymat en 1967, lorsque Plantard contacte Gérard de Sède, déjà auteur d'un livre sur l'histoire de Gisors (Les Templiers sont parmi nous, 1962). Cette rencontre aboutit au deuxième livre de De Sède, L'or de Rennes (1967). Toute la fantasmagorie sur Rennes-le-Chateau et le trésor caché de l'abbé Saunière démarre alors, notamment entretenue par des « parchemins » fabriqués par Philippe de Chérisey pour ce livre, alors que l'abbé Saunière n'aurait fait que du trafic de messes, comme l'attestent ses comptes et archives consultables au diocèse de Carcassonne. De Sède et le journaliste Chaumeil dénonceront les documents de Plantard comme des faux.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Plantard

---
«La peur bloque la compréhension intelligente de la vie.»
Jiddu Krishnamurti

  1692 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

195010 messages dans 39638 fils de discussion, 1027 utilisateurs enregistrés, 318 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 318 invités)
Temps actuel sur le forum : 09/12/2022, 17:23
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum