Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Halloween et Samhain avec Oleg de Normandie et co

par panthère58, mercredi 02 novembre 2022, 20:02 (il y a 96 jours) @ panthère58

:-) JOYEUSE HALLOWEEN ! JOYEUSE SAMHAIN !

Du Facebook « L'esprit Viking éditions »

29 octobre 2022

[image]

Découvrez les incroyables secrets de l'araignée. L'insecte emblématique d'Halloween est en fait un animal sacré de la religion primordiale ; elle a tissée la toile de l'ancienne civilisation mondiale.

Et n'oubliez jamais qu'Halloween n'est qu'une dégénérescence de la fête celte odinique de Samhain, par Teutates-Odin !

Joyeuse Samhain pour Lundi soir !

Merci à la team Odin pour cet article.

Oleg de Normandie - Pagans TV

[image]

La Fête de Samhain ????️, l’ancêtre d’Halloween ????& l’incroyable secret de l’araignée !

Source : https://esprit-viking.com/fete-paienne-samhain-ancetre-halloween-secret-araignee/

Dans cet article exceptionnel sur la fête celtique de Samhain, nous allons dévoiler les grands secrets liés à la symbolique de l’araignée, l’insecte emblématique de cette fête qui figure également dans Halloween et dans d’autres anciennes traditions et religions, car l’araignée est magique !

Lundi 31 octobre au coucher du soleil, ce sera Samhain !! Une fête païenne très importante dans le calendrier celte. C’est la fête qui célèbre le passage de la saison estivale claire à la saison sombre de l’hiver. La saison sombre durera jusqu’à la prochaine fête de Imbolc ou de Beltaine selon les latitudes. Samhain est une fête païenne très importante, puisqu’il s’agit de la fête des ancêtres et des héros morts pour la tribu. Samahain symbolise la fin d’un cycle, la mort. Samhain signifie “fin de l’été” (Samhuinn en Gaélique) et se prononce : « Sow-in en Irlande, sow-een dans les Pays de Galles, sav-en en Écosse ». Dans cet article, nous allons montrer ce qu’était cette fête ainsi que ses traditions, ses coutumes et ses croyances chez nos ancêtres.

[image]

Les traditions celtiques Vikings

L’histoire de cette tradition prend sa source dans la tradition Celtique. Chez les celtes, il y avait 4 festivals du feu qui étaient célébrés dont le plus important est Samhain. Les anciens Celtes considéraient Samhain comme une fête très importante, se déroulant à mi-chemin entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver. À cette époque de l’année, on laissait les feux de foyer s’éteindre dans les maisons familiales pendant la récolte. Une fois la récolte terminée, les célébrants se joignaient aux druides pour allumer un feu communautaire à l’aide d’une roue qui provoquait des frictions et des étincelles. La roue était considérée comme une représentation du soleil et était utilisée avec des prières. On mangeait du sanglier braisé autour d’un banquet, et les participants ramenaient chez eux une flamme du bûcher communautaire pour rallumer l’être.

Samhain, l’ancêtre d’Halloween ?

Halloween tombe le 31 octobre car l’ancienne fête gaélique de Samhain, considérée comme la plus ancienne racine connue d’Halloween, avait lieu ce jour-là.

Le mot Halloween signifie littéralement “soirée sacrée” (hallowed evening), et les premiers célébrants européens le connaissaient sous le nom de “All Hallows’ Eve”. La veille de la Toussaint (31 octobre) et la Toussaint (1er novembre) rendaient toutes deux hommage aux saints (“hallows” = saints). Le nom a finalement été raccourci en “Halloween”, que nous connaissons aujourd’hui.

Symboles de Samhain

Couleurs : Noir, brun, jaune, violet, or, argent, rouge.

Aliments : Pommes, citrouilles, gibier à plumes rôti, cidre, vin noir, poires, légumes racines.

Pierres : Quartz fumé, ambre, obsidienne, pyrite, onyx, cornaline, turquoise.

Animaux : Araignée, chauve-souris, chat, merle.

Fleurs : Calendula, tournesol, gingseng sauvage, absinthe.

Déités : Loki, Heimdall, Odin, Sleipnir, Nertha (ou Nerthus), Ishtar, Seth, Perséphone, Dionysos

Samhain : fête Boréale

[image]

Samhain est d’origine polaire. Il y a 10000 ans la zone boréale était tempérée, habitable et habitée par les ancêtres des Européens. En zone polaire, l’hiver est marqué par une très longue nuit de deux mois, pendant laquelle le Soleil ne se lèvera absolument pas. Cette très longue nuit est précédée par un très long crépuscule d’environ 30 jours. Le premier jour de ce crépuscule est marqué par la fête de Samhain. C’est pourquoi on célèbre cette fête la nuit du 31 octobre, en souvenir de l’époque de Borée, et pour commémorer la mort de cette civilisation et de ce continent.

Cette fête célébrait donc l’arrivée de la nouvelle saison sombre. Si Samhain caractérise fort bien la fin d’un cycle, la fin de l’année, la mort, il renvoie aussitôt automatiquement à sa polarité inverse qui est la renaissance, le recommencement d’un nouveau cycle, en somme la Nouvelle Année. Chez les Vikings, cette fête était un moment où l’on commémorait les ancêtres. Ce jour-là est un jour très particulier, qui est situé hors du temps, entre les deux mondes : le monde terrestre où le temps s’écoule, et le monde céleste où le temps n’existe plus. Dans le calendrier solaire odinique, le jour de la Samhain n’est ni daté, ni nommé. Il s’établit ce jour-là un pont entre notre monde et l’au-delà, d’où son lien avec le dieu Heimdall, le gardien du pont qui mène au ciel, Bifrost.

Comment célèbre-t-on Samhain ?

Dans la soirée du 31 octobre, il est conseillé de ne plus regarder l’heure afin d’être dans l’esprit de cette fête, pour être “hors du temps”. Cette soirée se veut familiale au cours de laquelle on dresse une table chaleureuse, en prenant soin d’ajouter un couvert supplémentaire pour l’ancêtre, pour l’Hamingja de nos ancêtres ( l’esprit de notre clan, prononcer : Haminia). On peut boire un peu d’hydromel, en racontant des petites histoires au coin du feu. On peut également aller dehors rejoindre d’autres familles ou d’autres amis autour d’un feu. La fête traditionnelle est familiale, beaucoup plus que celle pratiquée par les wicca et wiccans, dont le Sabbat des sorcières, a été inspiré des campagnes de propagande chrétienne anti-païenne.

C’est une soirée sans excès car c’est une fête dédiée à la mémoire de nos ancêtres.

[image]

Le lendemain matin, on peut aller faire une promenade en forêt en famille. On peut aller s’y recueillir pour méditer, réfléchir sur le sens de la vie, sur ses ancêtres...

Après pour le retour à la maison, on n’oublie pas de nourrir Nertha, avec le repas de l’ancêtre. On enterre le contenu de l’assiette dans la terre de son jardin afin de rendre à la terre ce qu’elle nous a donné jusqu’ici. La Samhain c’est le début de l’hiver donc la terre ne va plus donner et c’est désormais nous ainsi que la pluie, le gèle etc… qui allons nourrir la terre.

Mes idées recettes pour une ambiance Samhain réussi???????? :

????Cinnamon rolls????Gaufres????Pancakes ????Des cookies????Pomme d’amour au caramel
Des gâteaux faits maison :

????Tarte aux pommes ????Gâteau à la citrouille????Tarte amandine à la poire☕un bon Café????Pumpkin spice latte ????un bon Chocolat chaud????un bon Thé????Un chaï thé avec un nuage de lait

[image]

Ailleurs dans le monde

Les traditions en Grande Bretagne

Au Moyen âge, le festival du feu a évolué vers des pratiques que nous retrouvons actuellement. Chez les Gallois, dans les Highlands écossais, un feu de joie était allumé dans la grande rue des villes. Les garçons de plus de 8 ans et les domestiques, afin d’effrayer les fées, étaient chargés de sortir allumer des torches qui étaient placées en limite des propriétés et qui servaient aux habitants à allumer des feux de joie sur leurs terres.

Afin de se protéger en allant chercher le feu, les domestiques et les garçonnets, sortaient avec une lanterne appelée “Jack O’Lantern.” Celle-ci était fabriquée avec un navet creusé pour y placer un charbon ardent, puis relié à une ficelle. Cette tradition fait référence à une légende chrétienne du forgeronOld Jackqui dit que le ciel et l’enfer ne voulant pas de lui, il fut condamné à marcher sur les routes la nuit d’Halloween en traînant une lanterne navet pour éclairer son chemin.

Mexique : Dia de los Muertos

Les Mexicains, avec le Dia de los Muertos (le jour des morts), rendent hommage à leurs ancêtres. La fête trouve son origine dans une tradition aztèque qui s’étendait sur un mois entier. On sait que la Tradition aztèque tire ses racines de la religion primordiale païenne, apportée par les celto-vikings aux quatre coins de la planète. Mais lorsque les conquistadors espagnols sont arrivés au Mexique, avec, dans leurs valises, le catholicisme, la tradition a été écourtée.

Aujourd’hui, le Día de los Muertos est célébré du 31 octobre au 2 novembre : en d’autres termes, la fête s’étend sur Halloween, la Toussaint et le jour des Morts. Les Mexicains rendent hommage à leurs ancêtres avec des défilés, des fêtes, des parades et des repas. À l’occasion du Día de los Muertos, les vivants s’habillent comme leurs ancêtres. Ils rendent hommage aux défunts en faisant des offrandes déposées sur les autels, avec des bougies, des crânes en sucre, de la tequila, des œillets, etc.

On fête la Samhain en Irlande, au Canada, aux Etats-Unis, etc… C’est une fête célèbre mais qui prend d’autres noms car elle a été dévoyée de sa racine originelle, tout en gardant des éléments folkloriques intéressant.

L’araignée, cette tisseuse

[image]

Le nom d’araignée vient du mot Araneae, qui a un lien direct avec les motsariane, aries, arienne, c’est un insecte qui tisse des toiles afin de survivre. C’est un insecte noble capable de secréter par ces appendices de la soie qui sert à produire le fil qui leur permet de se déplacer, de tisser leur toile ou des cocons emprisonnant leurs proies ou protégeant leurs œufs ou petits, voire de faire une réserve provisoire de sperme ou un dôme leur permettant de stocker de l’air sous l’eau douce. Cette toile symbolise les liens de ce monde, les liens entre le passé, présent et futur, c’est la toile des 3 tisseuses de la mythologie nordique, celtique et hellénique entres autres. Dans l’Edda odinique, on les appellent les 3 nornes qui tissent le destin, et elles sont vénérés comme des divinités de premier plan. Les nœuds produits par le tissage font penser à la Triquetra, symbole celte viking qui figure le lien entre les 3 nornes et Odin. Sur les cathédrales gothiques, on retrouve beaucoup de Triquetra, ainsi que les 3 nornes à Notre-Dame de Chartres. L’intérieur de ces mêmes cathédrales contient des labyrinthes, mais si on les regarde de haut, on peut y voir des toiles d’araignées… Quand à Odin, il est surnommé Haptagud “le dieu lieur”, “le dieu qui fait des nœuds”, qui plus est quand il voyage dans le temps, donc sur la toile, il utilise son cheval à 8 pattes nommé Sleipnir car il est capable de retourner au royaume des ancêtres. Il est amusant de remarquer que l’araignée a souvent 8 pattes, et toujours huit yeux. Le chiffre huit figure le temps dans la Tradition. Les liens que fait Odin sont les liens entre les différents monuments de la planète, des liens illustrés par le labyrinthe “toile d’araignée” de Notre-Dame d’Amiens, les liens entre les cultures et les religions natives des différents peuples de la terre (Mayas, Incas, Celtes, Dogons, Égyptiens, Hmong, Samouraïs…) des liens surprenants qui renvoient à cette ancienne civilisation dite “des pyramides” ou du “swastika” ou de “l’Atlantide” qui a tissée une toile d’araignée autour de la Terre.

[image]

L’araignée par son intelligence tisse, elle planifie, elle se projette un avenir gagnant face à une proie, elle fait preuve de patience.

Dans l’œuvre de J.R.R. Tolkien, Arachne est une créature de fiction de la Terre du Milieu. C’est une araignée géante, considérée comme l’ultime descendante d’Ungoliant ; elle garde le col du Mordor dans son antre de Torech Ungol. Son antre est parsemé de toiles qu’elle tisse et que seule une épée elfique peut couper.

Dans la Grèce antique, l’araignée est une divinité déchue : Arachnée était une femme tisserande qui fut punie par Athéna. Cette dernière transforma Arachnée en araignée car elle ne supportait pas qu’elle tisse mieux qu’elle.

En Inde, l’araignée est un symbole cosmologique, la forme de la toile géométrique symbolisant le Soleil. Aux îles Gilbert (Océanie), le seigneur Araignée est le premier de tous les êtres.

Depuis au moins 4000 ans, l’araignée est utilisée comme symbole dans de nombreuses civilisations, soit comme prédatrice, soit en raison de sa toile étonnamment régulière, fragile et évoquant la fragilité de nos certitudes et des apparences trompeuses, régulièrement reconstruite, mais si bien adaptée au piégeage des insectes, soit en raison du fil qu’elle tisse. L’araignée (ou sa toile) est présente dans certains décors, et dans divers mythes fondateurs en tant que démiurge, en tant que créatrice cosmique. C’est l’animal associé aux 3 Nornes nordiques qui sont mères créatrices dans la Tradition originelle, même si Odin a un peu pris cette place, c’est toujours en gardant le lien avec les Nornes tisseuses, toujours très importantes, en gardant le rôle de tisseuses du destin. Connue sous le nom de « Anansi » en Afrique de l’Ouest, elle est présentée comme ayant préparé le matériau qui a produit les premiers hommes. Créatrice du Soleil rayonnant, de la Lune et des étoiles, elle aurait aussi apporté les céréales et la houe aux hommes. Au Mali, une légende raconte que déguisée en oiseau, elle régule le temps et initie la rosée (Tegh 56). En Inde, les Upanishad voient un symbole de liberté dans l’araignée qui peut descendre, mais surtout s’élever le long du fil qu’elle crée selon ses besoins ; une image qui ne peut nous empêcher de nous faire penser à Odin lorsqu’il est suspendu par une corde à l’arbre sacré…

Joyeuse Samhain !

Irina, pour la team Odin.

PS : Pour en savoir plus sur cette ancienne civilisation qui a tissée une toile d’araignée à travers la Terre, le livre « Le secret de l’Atlantide » est une source que nous recommandons.

[image]

[image]

GEORGE KAVASSILAS sous la loupe ! 8
par panthère58, samedi 30 avril 2022, 09:55 (il y a 186 jours) @ panthère58

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=199409

[image]
© 2020 Édition intégrale, revue et complétée par l’auteur

En pages 90-91, narration d’Asar (Osiris-Enki-Ptah-Odin) : Les Sinumun (Amérindiens) n’en savent rien. Ils ne savent pas non plus que leur divine mère Kùkiangu’úhti ("Mère-Araignée") ne les a pas abandonnés et qu’elle exerce toujours ses pouvoir et autorité à mes côtés. Kùkiangu’úhti est un statut de fondatrice Urašienne (terrestre) qui se transmet de conceptrice en conceptrice ou de mère en fille. Nammu a été la première Kùkiangu’úhti, ensuite Ninmah lui a succédé à la place de ma sœur qui avait disparu. Aujourd’hui, c’est mon Aimée Aset, réanimée par mes soins, qui occupe cette fonction.

En page 90, note de bas de page #53 : Rappel du « Secret des Étoiles Sombres » : Kùkiangu’úhti se retrouve dans le langage hopi des Indiens de l’Arizona en tant que Kohkyangwwuhti (litt. « Mère-Araignée »). Décomposé en sumérien, cela donne KÙ-KI-ANG-GU7-ÚH-TI, « la sainte du Ciel et de la Terre, nourrice à la salive vivifiante ». Nous avons vu dans « Le Secret des Étoiles Sombres » que le symbole de l’araignée est un des plus importants sur Terre et qu’il désigne la Déesse-Mère.

Asar (Osiris) à la souveraine du Dukù dans les Pléiades, planète principale de l’Ubšu’ukkinna (l’étoile Maïa) : Je suis également venu ici pour ramener avec moi la famille Sinumun ("descendance de lumière") qui appartient à Nammu. La sainte Kùkiangu’úhti ("Mère-Araignée") souhaite récupérer ses enfants et les faire prospérer sur Uraš.

La souveraine : Accordé ! Ces êtres et l’ensemble de leurs gènes appartiennent à Uraš, il est naturel de les rendre à cette planète et à leurs frères Ukubi (genre Homo).

Suite narration d’Asar (Osiris) : Les anciens Sinumun me reconnurent comme le Mas’su (Masaw, ou Masa’u, surnom du Grand Esprit chez les Hopis) et partenaire de la grande Kùkiangu’úhtiMère-Araignée »), leur créatrice. Leur départ pour Uraš (la Terre) en ma compagnie leur avait été annoncé par la souveraine du Dukù ; mais leurs protecteurs ne le virent pas d’un très bon œil.

Notre départ… fut retardé pour la raison inattendue que les membres Kašin’a (collectivité planificatrice) ne souhaitaient pas abréger leur mission de vie et abandonner les Sinumun aux mains des « prédateurs » séjournant sur Uraš.

Voilà donc, comment les Ukubi (genre Homo) de Nammu, baptisés Sinumun, se sont retrouvés sur Uraš. Nous les avons déplacés de multiples fois sur la demande de ma mère. Ils ont souvent séjourné dans l’Abzu (monde souterrain). Le collectif planificateur Kašin’a veille sur eux. Les Kašin’a sont liés aux Sinumun et font périodiquement des allers et retours entre les systèmes stellaires Mulmul (les Pléiades) et Ti-ama-te (le Système Solaire) sans pour autant entrer en contact direct avec nous.

[image]

Du Facebook « L'esprit Viking éditions »

01 novembre 2022

[image]

À Samhaïn, on n’est jamais seul.

Ce soir, nous allons dresser un couvert symbolique pour nos ancêtres dans lequel nous servirons à boire et à manger.

Demain matin, nous irons nourrir notre terre mère en creusant un petit trou dans le jardin, dans lequel nous mettrons les aliments prévus pour les ancêtres.

À Samhain, la déesse Nertha reprends ; à Oestra, la déesse Jörd nous donnera à nouveau.

Une pensée pour vos ancêtres, et pour nos grands ancêtres.

Je lève ma corne à Hasting, le héros véritable, le plus grand des Vikings, en ce moment au Valhöll chez Odin ; en compagnie des Valkyries, il boit de l'Hydromel et mange du sanglier.

Joyeuse Samhain à toutes et à tous.

Oleg de Normandie

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=sr5vHekHNws
Une Samhain confinée - mourir pour renaître.
11 587 visionnements • 31 oct. 2020
Pagans TV - Oleg de Normandie

Intro : La Samhain, c’est la fête des grands ancêtres du passé et de leur héritage des civilisations précédentes

L’esprit de Samhain, c’est conscientiser ce qu’on a perdu, à savoir le Nord

À 0H04’49" du vidéo : La légende de Baldr, divinité nordique

La Samhain incarne la commémoration de la mort de Baldr
Il faut trouver un moyen de ressusciter Baldr

À 0H15’00" du vidéo : La chevauchée d’Hermod au royaume des morts pour sauver Bladr

Cette chevauchée d’Hermod symbolise le début d’une renaissance, une lueur d’espoir
Pour ce faire, on lui prête Sleipnir, le cheval à huit pattes d’Odin qui a la capacité magique de voyager à travers les mondes
Hermod va cheminer dans les ténèbres pendant 9 nuits

[image]

Tour d’horizon du forum Orandia

VideOrandia #42 - Et Halloween..
par Gaïa @, samedi 22 octobre 2011, 21:54 (il y a 4028 jours) @ JRacing
édité par Gaïa, samedi 22 octobre 2011, 22:21

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=38230
Extrait (avec des correctifs) :

Un Père de l'ésotérisme ne doit dire que des choses vrais me semble.. :-(

Si nous avons un message à comprendre là-dedans, il faut dire les vrais choses ??

Et qui s'intéresse à la fête de l'Halloween ?

Au début, c'est la fête de mort, et c'est repris comme plusieurs autres fêtes pour des fins commerciales. Pas fort pour l'ésotérisme.. :-( :-(

Il y a environ 3000 ans, l'année celte se terminait non pas le 31 décembre comme maintenant, mais le 31 octobre. Et cette dernière nuit était la nuit de Samain, le dieu de la mort.

Les nuits se rallongeaient et les fantômes des morts en profitaient pour rendre visite aux vivants. Ces esprits n'étaient pas tous sympathiques et bienveillants. Et Samain, le dieu des morts, rôdait pour rassembler les âmes de ceux qui étaient trépassés dans l'année.

Pour les Celtes, la fête de la Samain est donc essentiellement la fête des morts et celle du renouveau.

À ce jour, nous ne pouvons pas dire que la Toussaint ou l’Halloween soit directement issue de la Samain, cependant les historiens tendent d'avantage vers la Toussaint comme continuité de cette fête.

C’était autrefois une fête religieuse. Halloween, mot anglais, est l’abréviation de All Hallow’s Eve, c’est à dire < La veille avant la Toussaint > (Hallow venant de Holy : saint). Elle a pourtant une source païenne : une ancienne fête celte en l’honneur du Samhain, dieu de la mort et une fête romaine en l’honneur de la déesse des fruits et des arbres, Pomona. Les couleurs d’Halloween, noir et orange, combinent les deux idées : mort et moisson.

[image]

apocalypse sur l'inquisition et la chasse aux sorcieres
par merlin, mercredi 31 octobre 2012, 15:36 (il y a 3654 jours)

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=61824
Extrait (avec quelques correctifs) : Il y a quelques mois, il y avait eu une discussion animée sur le forum avec, il me semble, « Réjean de Kébek » et « Arcenciel » d'un côté et panthère58, entre autres, de l'autre côté, sur la véracité historique de l'Inquisition et de la chasse aux sorcières.

D'après nos deux premiers protagonistes, la chasse aux sorcières était une légende urbaine contemporaine inventée pour nuire à "la très sainte église catholique" :-D .

Eh bien mes chers amis, apprenez qu'en ces temps d'Apocalypse, les révélations sur la vérité sortent et voici ce que, il y a 5 siècles, certains fanatiques [les Jésuites et moines de l'Inquisition] ont écrits pour nuire à d'autres êtres humains. Ce livre très rare (il n'y a que 4 exemplaires dans le monde) vient d'être redécouvert à l'université d'Edmonton.

http://www.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/6461099#

Donc voici mon clin d'oeil en ce jour sacré de Samhain.

Les vérités finissent toujours par ressortir ; la vérité est comme un phénix, elle ressort toujours de ses cendres.

Et un petit cadeau dédié à tous les païens.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=eRPoFOVm_gM

Malgré tous les mensonges et toutes les tentatives pour l'éradiquer le paganisme, la religion primordiale n'a jamais été aussi forte.

Pour ceux qui sont intéressés à pratiquer la vieille religion sur Montréal, voici une très bonne adresse.

http://www.charme-et-sortilege.com/

Païennement vôtre, puisse l'esprit de Samhain vous bénir !

merlin )o(

[image]

Joyeuse fête de samhain
par merlin, samedi 02 novembre 2013, 10:23 (il y a 3287 jours)

Lien (avec quelques correctifs) : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=90007

Joyeuse fête de Samhain à tous les paiens ainsi qu'aux membres des autres religions (car toutes les religions si elles sont bien comprises sont des sentiers qui mènent l’âme vers la source unique) et autres athées, agnostiques, etc...

Tolérance et respect pour tous

Un peu de musique pour cette célébration :


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=G_L__a7AjOI

Une chanson qui célèbre le cycle des morts et renaissances, et l'harmonie avec les lois de la nature.

A rhythm stirs within the earth / Un rythme suscite au sein de la terre
That tells all nature of a birth / Qui raconte toute la nature d'une naissance
A return to light, return to life / Un retour à la lumière, le retour à la vie
And lead us from this darkest night / Et ne nous soumets à cette nuit la plus sombre
God of the Sun, now have you come / Dieu du Soleil, ont maintenant vous venez
Your reign of light has just begun / Votre règne de la lumière vient juste de commencer
Though all must die to be reborn / Bien que tous doivent mourir pour renaître
Return now on a bright new morn / Retour maintenant sur un nouveau matin lumineux
My lord applauds my Pagan ways / Mon seigneur applaudit mes voies païennes
[quote]nd in my heart he'll always stay / Et dans mon cœur il va toujours rester[/quote]
Pagan Born ! / Païen né !

In winter's cloak we've sheltered long / Dans le manteau de l'hiver, nous avons abri longue
Waiting for spring's sweet song / En attendant le doux chant du printemps
Tho' warmth we found beside the hearth / Chaleur Tho 'nous avons trouvé à côté du foyer
Its glow could not break through the dark / Son éclat ne pouvait percer l'obscurité
I look toward the fiery sky / Je regarde vers le ciel de feu
And know that your return is nigh / Et sachez que votre retour est proche
Though I shall fall as the harvest corn / Bien que je tomberai comme la récolte de maïs
It is my fate, I'm Pagan Born ! / C'est mon destin, je suis né païen !

merlin )o(

[image]

VidéOrandia #1544 : Rétroactions en vrac...
par panthère58, dimanche 01 novembre 2015, 12:00 (il y a 2558 jours) @ Spyrale

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129337
Extrait : Supernatural / Halloween

Sur cette image de l'épisode 7 de la quatrième saison : It's a great pumkin / La légende d'Halloween, pour justement éviter d'être tué par Samian, Sam se met du sang sur le visage comme déguisement et en met aussi sur le visage de son frère.

Résumé

Quelques jours avant Halloween, Sam et Dean enquêtent sur deux morts mystérieuses dans une petite ville. Les deux frères trouvent des sachets ensorcelés et en déduisent qu'une sorcière sacrifie des gens afin d'invoquer un dangereux démon nommé Samhain. Castiel fait son apparition et apprend aux Winchester que la libération de ce démon est l'un des sceaux menant à l'apocalypse.

Ennemis : Sorcière (Tracy) / Samain (démon de haut rang)

[image]

Dans cet extrait de l'épisode, une sorcière veut faire revenir Samian le soir de l'Halloween. Si les frères Winchester échouent à mettre en échec ce plan diabolique, les anges Castiel et Uriel les avertissent qu'ils n'auront d'autre choix que d'éliminer la ville comme pour Sodome et Gomorrhe.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=cm3FW2URLUc


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=1JO-b1SWBZc


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=HKFIF6vLp0I

On retrouve aussi cet aspect de Samhain dans la télésérie « Merlin », à la saison 4, dans les deux premiers épisodes : « L’Heure la plus sombre », première partie et deuxième partie

Wikipédia : De son côté, Morgane a gagné en puissance. Accompagnée par Morgause, très affaiblie, elle se rend sur l'île Fortunée et grâce au sacrifice de sa sœur, Morgane libère une des plus grandes menaces pour le royaume. En effet, elle a "ouvert" un voile entre deux mondes: les esprits des morts où le Dorocha reviennent hanter les nuits des vivants; seuls des êtres d'une grande puissance magique peuvent survivre à ces attaques. Aussi, Merlin voit apparaître lors de la célébration de la fête de la Toussaint à Camelot, la Cailleach, gardienne "du voile". Lui seul peut la voir. Elle s'adresse à lui en le nommant Emrys.

Par ailleurs, Morgane, au moment de l'ouverture du voile a elle aussi vu la gardienne, la Cailleach. Elle lui apprend qu'Emrys est son destin mais aussi celui qui causera sa perte. Le lendemain, une jeune femme arrive au château, elle est traumatisée. Arthur la reçoit et elle lui explique que son village s'est fait attaquer par des êtres dépourvus de corps, sa famille et le reste des villageois ont tous été tués. Arthur décide alors de s'y rendre pour constater les faits, accompagné de ses chevaliers et de Merlin.

Sur la route les menant à l'île Fortunée, Arthur, Merlin et les chevaliers se font attaquer alors qu'ils s'abritaient pour passer la nuit. Un être fantomatique manque de "traverser" Arthur (c'est en traversant les personnes que ces êtres arrivent à tuer ; ils les "congèlent" d'une certaine manière); Merlin se place alors devant son maître pour le protéger et se retrouve projeté contre un mur. Arthur lui est sain et sauf. Les autres chevaliers arrivent et grâce à une torche enflammée, ils parviennent à faire fuir le Dorocha. Tous se précipitent alors vers Merlin, celui-ci est à terre, gelé.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=YleIpvDDexs

À la suite de l’accident de Merlin, désormais entre la vie et la mort, Arthur décide de le ramener à Camelot. Lancelot se propose de le reconduire, en empruntant la Vallée des Rois Déchus pour qu’ils arrivent plus rapidement. Arthur accepte. Lancelot et Merlin partent donc en direction de Camelot. Arthur, Gauvain, Perceval, Elyan et Sir Léon, eux, reprennent leur route vers l’île Fortunée.

Sur le chemin les menant à Camelot, Lancelot s’arrête au bord d’un ruisseau pour reposer Merlin et reprendre des forces durant la nuit. C’est alors que Lancelot entend une voix l’appeler… il aperçoit alors, flottant au-dessus du ruisseau, une petite bulle d’eau dans laquelle se reflète un visage ; celui d’une femme. Perplexe, Lancelot se méfie. Cette dernière se présente et s’explique : « nous sommes les Vilias, les esprits des cours d’eau et des courants. La déchirure du voile a rompu l’équilibre du Monde. Les bons comme les mauvais esprits errent librement mais cette situation dangereuse ne serait durer plus longtemps ». Lancelot comprend alors que ce sont des êtres bienveillants et assure que le prince Arthur s’avance en ce moment même vers la Cailleach afin de restaurer le voile. Mais lui doit secourir Merlin et l’amener de toute urgence à Camelot. L’esprit lui confie que ses sœurs sont en train de guérir son ami et qu’elles les protégeront du Dorocha toute la nuit. Lancelot, soulagé, s’endort paisiblement.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=164vA183mlY

Pendant leur nuit dans la cabane, Merlin est réveillé par le froid soudain… leur feu venant de s’éteindre. Il réveille Lancelot à temps pour fuir les créatures qui les attaquent. Ils courent dans la foret et Merlin, désemparé, appellent le grand dragon à l’aide. Kilgharrah apparait alors en brûlant par la même plusieurs êtres fantomatiques. Lancelot brandit son épée mais Merlin le rassure : Kilgharrah est son ami. Le grand dragon demande à Merlin qui est le jeune homme l’accompagnant. Lancelot se présente et Kilgharrah prononce une phrase étonnante concernant le chevalier : « Messire Lancelot, le plus valeureux et le plus noble d’entre tous ». Lancelot reste perplexe. Par ailleurs, le grand dragon leur explique que le voile séparant les deux mondes ne peut rester ainsi, il doit être restauré. Lancelot et Merlin lui assure qu'ils sont en route pour cela mais Kilgharrah leur dit que la Cailleach demandera un sacrifice. Merlin lui explique qu'Arthur a pour intention de donner sa vie mais qu'il prendra sa place au dernier instant. Son destin étant de veiller sur le roi, c’est à lui que revient cette tâche. Le grand dragon le défend de faire cela mais devant l’entêtement du sorcier, il lui avoue: « le monde sera désespérément vide sans toi jeune sorcier » et après avoir échangé un dernier regard avec Merlin, il s’envole.

[image]

P'tit mot sur Halloween ou Samhain (Fin de l'année celtes)
par andre68 ⌂ @, jeudi 30 octobre 2014, 09:41 (il y a 2925 jours)

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=113210

Samhain se prononce « sau-ène », il est l'un des huit sabbats que l'on appelle aujourd’hui Halloween. Il marquait la fin de l’année celte. La nouvelle année commençait au coucher du soleil le 31 octobre ou la première pleine lune en scorpion. Parmi les noms donnés as ce rituel il y as "Nuit des ancêtres, fête de tous les saints ( la Toussaint), samonios ou fête des Morts" car le filtre entre le monde des morts et des vivants est plus mince a ce moment de l’année et il semblerait que c’est le meilleur moment pour la divination et la communication avec l’autre monde. Afin d’affirmer que la vie existe au-delà de la mort, les gens festoyaient en l’honneur des défunts ancêtres et profitaient de l’occasion pour leur demander support et secours dans la résolution des problèmes et conflit. On dit aussi que c’est l’époque de la vieille Dame de la triple Déesse. Mais il faut bien faire la différence entre Halloween d'aujourd'hui et Samhain.

Halloween : est une fête avec les enfants, pour cette occasion, on se déguise en monstre ou en quelque chose de sinistre, ou encore en super héros allant chercher des bonbons de maisons en maisons. Pour d'autres, c'est l'occasion de se donner des frissons avec des films d'horreur, etc.

Samhain : est un sabbat d'origine celtique et sa signification n’a rien à voir avec une quête aux friandises ni de frisson d'horreur, mais, plus tôt une célébration en l’honneur de la nature et de ces divinités, mais surtout un hommage a ces ancêtres.

Saviez-vous que la fête chrétienne de Tous les Saints était célébrée à l'origine le 13 mai ? Puis en 835, devant l'attachement toujours ancré pour les traditions originelles, le clergé a décrété que la Toussaint aurait dorénavant lieu le 1er novembre, et la fête des morts le lendemain, afin d'étouffer la fête ancestrale celte. On a même assisté à un beau retour de bâton au début du XXIe siècle, quand la chrétienté a commencé à s'émouvoir de la “récupération païenne” de la Toussaint par Halloween. Les gens n'ont décidément pas de mémoire...

Tout ceci pour dire qu'il existe encore de nos jours de nombreuses survivances de traditions préchrétiennes dont les gens ont oublié jusqu'aux fondements. Preuve s'il en fallait que nous soyons restés très liés, même inconsciemment, aux traditions issues de la Nature. (Ce bout de texte est extrait du livre « Les 4 éléments de la magie naturelle » de Lise-Marie Lecompte).

Quoi qu'il en soit, fêtez bien, fêtez fort, mais portez-vous bien, et ne faites pas de tort.

Joyeuse Samhain... ou Halloween...

[image]

GEORGE KAVASSILAS sous la loupe ! 14
par panthère58, mercredi 04 mai 2022, 09:30 (il y a 182 jours) @ panthère58

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=199473
Extrait :

[image]

Wikipédia : Saint Graal

La mythologie chrétienne suggère que Chalice Well marque le site où Joseph d’Arimathie a placé le calice qui avait attrapé les gouttes de sang du Christ à la Crucifixion, reliant le Puits à la richesse des spéculations entourant l’existence du Saint Graal. Le rouge de l’eau est également dit par certains chrétiens pour représenter les clous de fer rouillés utilisés lors de la crucifixion. « On dit que sous ses eaux, Joseph d’Arimathie cacha le calice de la Cène et immédiatement les eaux coulèrent rouges. Selon Guillaume de Malmesbury (mort en 1143 ?), qui a enregistré le puits pour la première fois, les eaux jaillissaient tantôt rouges, tantôt bleues. Selon la tradition locale, les eaux de ce puits ont trois attributs en commun avec le sang humain : les eaux sont rouges ; l’eau coagule tout comme l’hémoglobine; et l’eau est chaude. La teneur en fer donne à la fois la couleur rougeâtre et la coagulation de la rouille et l’accumulation d’oxyde ferrique. L’eau souterraine du puits est souvent plus chaude que la température du sol de surface, et même en hiver, les roses près du puits fleurissent lorsque d’autres plantes et fleurs plus éloignées ne le font pas. En effet, l’arbre à épines sacrées, également connu sous le nom d’épine de Glastonbury (Crataegus Monogyna praecox) fleurit dans le jardin du puits de calice chaque Noël. La légende locale dit que cet arbre a pris racine lorsque Joseph d’Arimathie a enfoncé son bâton dans le sol près du puits.

Des événements fréquents ont lieu dans l’enceinte de Chalice Well, y compris des célébrations annuelles pour les solstices d’hiver et d’été, la Journée mondiale de la paix, Pâques, Michaelmas et Samhain (Halloween).

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  439 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

195986 messages dans 39833 fils de discussion, 1036 utilisateurs enregistrés, 34 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 34 invités)
Temps actuel sur le forum : 07/02/2023, 04:04
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum