Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

L'ÉNIGME..., CORPUS..., MÉROVINGIENS / GRAAL 31 suite et fin

par panthère58, mercredi 26 janvier 2022, 17:57 (il y a 159 jours) @ panthère58

:-) L'ÉNIGME SACRÉE, CORPUS DEAE, MÉROVINGIENS, GRAAL 31

[image]

540. Qu’avaient découvert les Chevaliers du Temple à Jérusalem et qu’en advint-il ?

« L’Énigme Sacrée », en page 382 : Or le Temple abritait probablement tout autre chose que de l’or et de l’argent. On sait en effet que politique et religion étaient étroitement liées dans le monde juif ancien, le Messie, prêtre-roi, détenant un pouvoir à la fois spirituel et temporel. Il est donc presque certain que le Temple de Jérusalem renfermait des archives officielles relative à la lignée royale d’Israël…

« L’Énigme Sacrée », en page 388 : [L’essentiel de cette hypothèse] réside avant tout, nous le croyons, dans notre propre appréciation, maintenant définitive, du mystère de Rennes-le-Château. Or ce mystère, apparemment anodin comme nous le disions en début de cet ouvrage, est en réalité l’expression d’une tentative de rétablissement de la monarchie mérovingienne sur le trône de France et peut-être d’Europe ; et une tentative de cette envergure sous le couvert de personnalités influentes se justifie par les origines de la dynastie mérovingiennes, qui descend en ligne directe de Jésus. Dans cette perspective, un grand nombre des anomalies et des énigmes évoquées au cours de nos recherches, trouvent une réponse logique.

541. La croix de Lorraine, emblème de René d’Anjou, devient le symbole des Forces françaises libres sous le général de Gaulle
542. Lien entre le général de Gaulle et Pierre Plantard
543. Croix de Lorraine qui se retrouve dans des vers composés par Charles Péguy peu avant sa mort à la bataille de la Marne en 1914

[image]

Malgré les apparences, si des liens s’avèrent identiques à ceux des Compléments Surprenants par moments, ça fait des semaines, sinon des mois, que ce dernier billet, qui vient clore le résumé de « L’Énigme Sacrée » commencé en juin 2021, était en attente d’être publié sur le forum. C’est juste un concours de circonstance s’ils ont été publiés dans les Compléments Surprenant avant moi. Dans le cas où je puise l’information dans ces-dits Compléments Surprenant, je le souligne pour lui en attribuer le mérite et inciter les gens à aller les consulter.

Comme ce lien : https://croix-chretiennes.com/blogs/blog-croix-chretiennes/croix-de-lorraine-signification

Extrait : CROIX DE LORRAINE PATRIARCALE

L’une des premières utilisations a eu lieu en Samarie (aujourd’hui la Jordanie) comme idéogramme de la souveraineté. Puisqu’elle représentait un bâton de berger. Elle a été adoptée comme croix patriarcale, l’emblème d’un archevêque. Elle est devenue les armes du patriarche de Jérusalem, qui a autorisé les Templiers à la porter en plus de leur croix pattée.

Le pape Eugène III leur accorda la Croix de Lorraine et les rendit responsables devant le pape seul. Le pape Eugène III était également un disciple de Saint-Bernard de Clairvaux qui fonda les Templiers au Concile de Troyes, dans le nord-est de la France, au 12e siècle. La croix à deux niveaux signifiait une autorité supérieure, métropolitaine et patriarcale. Le duc de Lorraine, Godefroy de Bouillon, a utilisé cette croix comme étendard lorsqu’il a participé à la prise de Jérusalem. L’héraldique a ensuite été transmise à ses successeurs.

CROIX D’ANJOU

La croix de Lorraine est appelée également la "croix d’Anjou". Dans la Chapelle de la Girouardière, Anjou au XVe siècle, le duc d’Anjou, en a hérité après la bataille de Nancy. Suite à la défaite de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Cela n’a cependant pas donné lieu à l’appellation alternative de la croix d’Anjou. La Croix d’Anjou avait déjà été façonnée par les orfèvres de Charles Quint (1338-1380) comme reliquaire pour abriter un morceau de la Croix du Christ ramenée de Terre Sainte en 1244. En 1379, le dessin avait été adopté comme emblème du duché de Lorraine sous René d’Anjou.

[image]

Lien : https://comptoir-des-croix.com/blogs/comptoir-des-croix/signification-croix-de-lorraine

Extrait : Signification : croix de lorraine

La croix de lorraine est une croix à double traverse ; elle porte également le nom de croix patriarcale et fut jadis appelé la croix d'Anjou. Nous allons voir ensemble son origine, son histoire, son symbolisme et ses différentes représentations.

ORIGINE DE LA CROIX DE LORRAINE

Reliques de la vraie croix de Jésus

Cette croix double est la forme d'un assemblage de prétendues reliques de la "Vraie croix" en bois noirci. Ces reliques se trouvaient à Constantinople au début du treizième siècles, puis passèrent de Manuel Comnène à Germain († 1219), patriarche latin de Constantinople, puis ensuite à Thomas, évêque de Hiérapetra, en Crète. Celui-ci vendit les reliques au chevalier Jean d'Alluye, qui les vendit lui-même contre 550 livres tournois, en 1244, à l'abbaye de la Boissière en Anjou.

La croix d'Anjou

Pendant les guerres de Cent ans, ces croix, qui étaient considérées comme des reliques, furent placée en sécurité aux jacobins d'Angers. Ces reliques furent particulièrement vénérées par les ducs d'Anjou, depuis Louis 1 de Naples qui fit broder la croix sur sa bannière. Ces reliques sont conservées depuis 1790 dans la chapelle des Incurables de l'hospice de Baugé (Maine-et-Loire) fondé par Anne de la Girouardiére. Le roi René, petit-fils de Louis premier d'Anjou et duc de Bar, par mariage, utilisa la croix d'Anjou qui passa au cou des aigles support d'armes, d'où la croix de Lorraine dans les armoiries (mais pas dans le blason) des ducs de Lorraine et son apparition en France lors de la Ligue, en tant que symbole de la famille de Guise.

LA SYMBOLIQUE DE LA CROIX DE LORRAINE ET SES DIFFÉRENTES UTILISATIONS

La symbolique de la croix de lorraine

[image]

La France libre l'adopta la croix de lorraine pour emblème sur la proposition du vice-amiral Émile Muselier faite à de Gaulle le 1 juillet 1940, en présence du capitaine de corvette Thierry d'Argenlieu « en opposition à la croix gammée ». Les raisons probables de ce choix sont que l'amiral Muselier était d'origine lorraine et que les armes du 597 e régiment de chars de combat que commandait le colonel de Gaulle en 1937-1939 comportaient une croix de Lorraine.

Les différentes utilisations notables de la croix de lorraine :

• Elle est l’emblème des villes de Roulers et d'Hypres
• Elle est utilisée comme emblème par l'american lung association.
• Elle est l'emblème du club de football du FC Metz.
• Elle est présente sur le drapeau de la Slovaquie.
• Elle fait partie d'un des emblèmes de l'Elysée.


La croix d'Anjou est également utilisée dans certains films (le film Casablanca par exemple) ou par certains groupes de musiques (le groupe punk britannique Gallows, entre autres).

Colombey-les-deux-églises

[image]

Dans la ville de Colombey-les-deux-églises se trouve le mémorial Charles de Gaulle. Dans ce mémorial est érigé une croix de Lorraine en béton armé de 44,30 mètres de haut pour un poids total sans fondations de 950 tonnes, revêtue d'un parement en granit rose de Perros-Guirec et habillée de surfaces en bronze de 10 mm d'épaisseur et d'1,68 mètre de longueur, soit un poids total de 16 tonnes, provenant d'une fonderie alsacienne.

RÉSUMÉ DE LA CROIX DE LORRAINE

Des croix ayant été soi-disant faites dans le bois de la vrai croix jésus, furent vénérée par les ducs d'Anjou, et au fil du temps la vraie croix porta le nom de croix d’Anjou. Lorsque le Roi René épouse Isabelle de Lorraine, il emporte la précieuse relique qui incarne alors l’emblème de la province de Lorraine. La Croix d’Anjou devient Croix de Lorraine. Elle fut longtemps un chrétien fort avant d'être désormais surtout vu comme un symbole de résistance.

[image]

« L’Énigme Sacrée », en pages 388-389 : Enfin, pour en venir à la croix de Lorraine, pour quelles raisons mal définies devint-elle, pendant la Seconde Guerre mondiale, le symbole des Forces françaises libres par le général de Gaulle ? Pourquoi cette croix, emblème de René d’Anjou, fut-elle à ce point assimilée à la France alors que la Lorraine, longtemps duché indépendant et ancienne terre d’Empire, n’en avait jamais été véritablement le cœur ?

[image]

La réponse est pour nous inscrite entre les lignes : sûrement en raison du rôle important joué par le Prieuré de Sion dans la résistance et des rapports étroits entre le général de Gaulle et certains membres du Prieuré comme Pierre Plantard. N’est-il pas d’ailleurs extrêmement troublant de noter que, presque trente ans auparavant, Charles Peguy, ami intime de Maurice Barrès auteur de « La colline inspirée », avait déjà consacré des vers suivants à la croix, peu de temps avant sa mort en 1914 à la bataille de la Marne :

Les armes de Jésus c’est la croix de Lorraine,
Et le sang dans l’artère et le sang dans la veine,
Et la source de grâce et la claire fontaine ;

Les armes de Satan c’est la croix de Lorraine,
Et c’est la même artère et la même veine
Et c’est le même sang et la trouble fontaine…

Rappelons encore, pour terminer, qu’à la fin du XVIIe siècle, le père Vincent, historien nancéien, publia un premier ouvrage consacré à Sion en Lorraine, puis un second, « La véritable histoire de saint Sigisbert », augmenté d’un récit de la vie de Dagobert II. Or quelle phrase figurait en épigraphe sur la page titre de ce second volume ? Celle-ci, extraite du quatrième Évangile : « Il est parmi vous et vous ne le reconnaissez pas. »

Rappelons encore, pour terminer, qu’à la fin du XVIIe siècle, le père Vincent, historien nancéien, publia un premier ouvrage consacré à Sion en Lorraine, puis un second, « La véritable histoire de saint Sigisbert », augmentée d’un récit de la vie de Dagobert II. Or quelle phrase figurait en épigraphe sur la page de titre de ce second volume ? Celle-ci, extraite du quatrième Évangile : « Il est parmi vous et vous ne le reconnaissez pas. »

[image]

Lien : https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/vraie-croix-bauge-crucifix-lorraine-auth...

Extrait : la vraie Croix de Baugé - 2

[image]

Avant un regroupement communal en 2015, Baugé était une commune de 3500 habitants située au nord-est d'Angers. Il est vraiment surprenant qu'une ville si modeste possède cette relique de la vraie croix du Christ, que nous avons décrite dans un article précédent et qui mesure 27 cm de hauteur et 9,7 cm de largeur pour la plus grande traverse. Tout cela met en doute son authenticité : une relique si insigne devrait être au moins à la cathédrale d'Angers. D'un autre côté, il serait bien surprenant que cette croix si richement ornée ne soit qu'une supercherie de quelques personnes sans scrupule, qui auraient ramassé dans la forêt voisine deux morceaux de bois qu'elles auraient ornés d'or et de pierres précieuses, pour faire croire que c'est un morceau de la vraie croix.

Cette croix de Baugé mérite qu'on étudie sérieusement son authenticité avant de la considérer comme une fausse relique, ou à l'inverse comme une très précieuse relique de la Passion du Christ Sauveur.

La date d'arrivée de la vraie croix de Baugé en Anjou est connue avec certitude ; en l'an 1244, un gentilhomme tourangeau, Jean d'Alluye, revenant d'une croisade avec cette croix, l'offrit à l'abbaye très florissante des Bernardins de la Boissière (commune de Denezé-sou-le-Lude). De 1356 à 1456, la vraie croix passa à la chapelle du château d'Angers en raison des risques de pillage dus aux malheurs de la guerre de Cent ans. Sous la protection des ducs d'Anjou la sainte relique fut entourée de vénération et c'est aux ducs d'Anjou que nous devons cette riche décoration.

[image]

La famille ducale d'Anjou introduisit dans leurs armoiries cette croix. Selon certains historiens, cette croix d'Anjou est à l'origine de la croix de Lorraine car au XVème siècle des ducs d'Anjou devinrent ducs de Lorraine après la mort de Charles le Téméraire.

Quoiqu'il en soit de cette parenté entre la croix d'Anjou et la croix de Lorraine, après la guerre de 100 ans, les religieux de la Boissière purent récupérer l'insigne relique qui resta dans leur abbaye jusqu'en 1790.

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4MYwKDlbHyA

À 0H44’46" du VidéOrandia : La croix de Lorraine / patriarcale

. Fleur de Lysée patriarcal derrière l’invité, sur son mur, la croix patriarcale étant à l’origine de la croix de Lorraine
. La Résistance et le général Charles de Gaulle

Voir aussi lien Complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197020

[image]

Le présent dossier vient jeter un éclairage nouveau sur la télésérie « Millennium » de Chris Carter. Le groupe « Millennium » représente finalement le Prieuré de Sion, les Mondialistes et même le nazisme qu’ils combattent. Tous les sujets qui y sont abordés, reflètent ce dossier. La croix patriarcale fait l’objet de deux épisodes consécutifs dans la deuxième saison.

15 Les Chouettes - 1re partie (Owls - Part 1)
16 Les Coqs - 2e partie (Roosters - Part 2)

Les Chouettes et les Coqs forment les deux sous-groupes du groupe occulte Millennium.

Les Coqs croient aux prophéties apocalyptiques bibliques de fin du millennium ; ils croient aussi au pouvoir des artéfacts religieux comme un morceau de la croix de crucifixion du Christ. Ils s'y préparent.

Les Chouettes trouvent cela absurde et croient plutôt que cela ne sert qu'à mélanger les gens et les mener sur de fausses pistes. Ils se basent sur la science et pensent qu'un cataclysme cosmique à venir dans 60 ans (2058, feux d’artifices pour l'année de mon centenaire :-P ) amènera un nouveau monde, une nouvelle réalité de paix. Les Coqs sont les théistes et les Chouettes les laïcs.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Lau3mtNsReI

Saison 2 Épisode 15 : Les Chouettes - 1re partie (Owls)

Mystère et meurtre entourent la recherche d'un morceau de la croix de la Crucifixion qui déclenche des luttes intestines au sein du groupe Millennium.

À Damas, en Syrie, une équipe d'hommes fouille un morceau de bois pétrifié, la Vraie Croix. Ils sont interrompus par l'arrivée de deux assaillants armés ; l'un des excavateurs, Le Fur, saisit le bois comme un bouclier, et les armes des assaillants se bloquent lorsqu'ils tentent de tirer sur lui. Cependant, lorsque Le Fur tente de faire sortir le bois du pays en contrebande, il est tué par une bombe à l'aéroport et la croix est prise par un homme nommé Helmut Gunsche. Gunsche appelle plus tard son employeur, Rudolf Axmann, pour l'informer du vol ; les boutons de manchette d'Axmann portent une rune germanique.

Le membre du Groupe du Millénaire, Peter Watts (Terry O'Quinn) rencontre plusieurs autres membres du Groupe pour discuter des factions concurrentes au sein du Groupe. Les Coqs croient que le prochain millénaire déclenchera une apocalypse théologique, tandis que les Chouettes croient que la fin du monde sera un désastre matériel et laïque. La découverte et le vol de la Vraie Croix menacent de faire basculer le conflit interne en faveur des Hiboux, les laissant sous le contrôle du Groupe ; les membres assemblés sont des coqs et souhaitent arrêter cela.

Saison 2 Épisode 16 : Les Coqs - 2e partie (Roosters)

Un membre vénérable du Millennium Group relie le schisme au sein de l'organisation aux actions d'une clique clandestine nazie.

Dernier épisode de la télésérie Millennium qui se termine sur une narration du personnage principal, soit le médium Frank Black. Et sur un petit échange avec sa fille, elle aussi possédant un don médiumnique. Le tout alimentant une saine réflexion. :-)

Titre : We are all sheperds (Nous sommes tous des bergers)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=DXH6AD-kU_k

Frank Black : J'ai vu l'avenir : celui où la lutte entre le bien et le mal s'achève enfin, au bout de tant de millénaires.
(I've seen the future where the battle between good and evil that has raged for millennia is fought to conclusion, and the struggle...)

Celui où l'on décide pour nous de la pureté des cœurs et des esprits. Celui où nous survivrons, peut-être. La survie n'est possible qu'en cessant de tout rapporter à soi. Au lieu de se demander ce que nous voulons, essayons plutôt de chercher à savoir ce que veut le monde, ce dont a besoin l'univers, ce que la vie elle-même attends de nous.

(And the struggle for our hearts and minds is decided for all time. We survive, maybe, but only by dis-c-arding the question that confuses us "what do I want ?" and asking what the world, what the universe wants and needs. Asking "what does life itself expect of me ?")

Après cette narration, Jordan demande à son père qui va gagner entre le bien et le mal : Which side wins, daddy ?

Frank Black : That's what I'm saying. It's up to us. (C’est ce que je dis. Ça dépend de nous.

Jordan : We are all sheperds (Nous sommes tous des bergers).

Frank Black : Yes, honey. Yes, we are. (Oui, mon cœur, nous le sommes tous.ùùù)

On boucle bien la boucle du dossier « L’Énigme Sacrée », avec cet extrait final qui conclut la télésérie « Millennium » de Chris Carter. On revient avec ce thème des bergers que l’on retrouve dans la fameuse peinture du début, celle de Nicolas Poussin, « Les Bergers d’Arcadie »…

« Le Testament de la Vierge », Anton Parks, en page 75 : Le Joseph de l’Ancien Testament est un berger qui s’occupe du petit bétail. Le personnage d’Osiris, dénommé Enki-Éa en Mésopotamie – alias ‘Nki-Sa’am, "le véritable assassiné" en égyptien – est lui aussi regardé comme un berger dans les mythologies mésopotamiennes et égyptiennes.

« Le Testament de la Vierge », Anton Parks, en pages 78-79 : La déesse Nut, autrement dit Mamítu-Nammu, la mère d’Osiris, serait donc logiquement la Rachel biblique. Dans la Genèse, Rachel est une bergère… Oui, qu’elle soit Nut, Mamítu-Nammu ou Rachel, c’est bien une bergère, celle qui guide les troupeaux d’animaux, les Á-DAM [l’espèce humaine] en sumérien.

[image]

Je conclurai ce dossier en disant que les événements d’aujourd’hui [avec Klaus Schwab et compagnie qui nous perçoivent maintenant non plus comme des Á-DAM, mais comme des objets (marchandises dans X-Files) à relier à l’internet ou à la 2D...] semblent en lien direct avec cette hypothèse de rétablir la monarchie mérovingienne. À moins que Schawb soit la marionnette des Kingalàam et Kingú. (Voir plus bas) Mais cela ne justifie pas les moyens mis en place pour y arriver. En cours de route, au fil des siècles, quelque chose s’est perdu.

Et Horus (Jésus-Christ / Lucifer / Étoile du Matin) doit se retourner dans sa tombe. Pour moi, et mon dossier va dans ce sens-là, il est le Grand Monarque à venir puisqu’il incarne à la fois Arthur et Merlin.

Kilgharrah, Grand Dragon de Camelot et mentor de Merlin dans la télésérie du même nom :

« Arthur n'est pas n'importe quel roi, car il est le Roi qui fut et qui sera. Reprends courage car lorsqu'Albion aura besoin de son plus grand serviteur, Arthur renaîtra de ses cendres. »

[image]

[image]
Anton Parks, Éditions Pahana Books (rachetées par les Éd. Nouvelle Terre), 2017

[image]

N.B. Le livre « L’Énigme sacrée » n’apparaît pas dans l’imposante bibliographie de « Corpus Deae » d’Anton Parks.

INTRODUCTION DE L’AUTEUR

En pages 19-20 : …le Porteur de Lumière [Lucifer] lutta maintes fois contre le grand Accusateur des Nations [Satan], c’est inscrit à l’encre sur de nombreux papyrus et même gravé sur la pierre.

À l’issue d’une de ces batailles divines, le Graal primitif fit son apparition dans notre monde avec le thème universel de la voie menant vers le dépassement de soi-même et la connaissance du divin. Il ne s’agit pas du Sang Real ("sang réel" en anglais ou "sang royal" en espagnol), transformé en Saint Graal par quelques précédents auteurs… Ni même de Marie-Madeleine, proclamée "porteuse de la lignée christique". Nous parlerons plutôt du Garâal égyptien maintenu vivant au cœur du temple. Ou encore du GAR-À-AL, dont les définitions sumériennes nous apportent déjà quelques indices importants : "distribuer l’entendement de l’image" ou "restaurer l’entendement de l’image" ou "l’image qui restaure l’entendement" ou encore GAR-A-AL : "la puissante statue qui restaure", etc.

De quelle statue ou image s’agit-il ? Ne serait-ce pas, par hasard, la fameuse image baphométique des Templiers qui leur porta tant préjudice ?

En page 20 : Nous découvrirons également que ce Baphomet possède un lien assez logique avec le Graal de nos légendes.

En page 24 : Que découvrirent les Templiers à Jérusalem qui leur procura puissance et respect ?

En page 71 : Alors qu’apprirent ou que découvrirent les Templiers exactement ? L’ombre d’une ancienne déesse, dérivée d’Isis-Hathor planait encore dans tout le Proche-Orient, et même à Jérusalem, lors de leur arrivée en Terre Sainte.

…les Templiers découvrirent cette tradition dont on retrouve des échos importants en Égypte pharaonique.

Comme nous allons le découvrir, l’obstination des Templiers à sillonner l’Égypte pour y prélever une tradition cachée (la Gnose égyptienne) ainsi que des objets de culte, nous démontre qu’ils prirent cette histoire très au sérieux.

En page 25 : Le voile d’Isis va-t-il enfin se lever et divulguer aux yeux du profane le Secret le plus inavouable au monde ? Dissimulé à tout prix par les Templiers, au sacrifice de leur vie, ce fameux Secret aurait pu ébranler les trois grandes religions monothéistes…

[image]

« L’Énigme Sacrée », en page 390 : L’ensemble de la théologie chrétienne repose sur le principe d’un Jésus incarnant Dieu sur terre.

« L’Énigme Sacrée », en page 391 : Il nous est impossible à l’heure actuelle de désigner un homme comme étant le descendant de Jésus par excellence.

« L’Énigme Sacrée », en page 392 : Il est certain que dans le passé les diverses familles de race mérovingienne étaient profondément engagées dans la politique, et que, parmi leurs principaux objectifs, le pouvoir tenait une place primordiale.

…et cela reste valable aujourd’hui autant qu’hier, pour Sion et la lignée mérovingienne.

[image]

Manifestes rosicruciens, Protocoles des Sages de Sion

DANS LE CLUB CRÉÉE de Juin 2021 avec FRANÇOIS CHARTRAND

À 0H34’30" du vidéo qui est réservé aux membres : L’élite en question ou la dynastie babylonienne

François Chartrand : Oui, ils viennent de Babylone et se sont dispersés. Il y a plusieurs branches parties dans plusieurs directions. On insiste beaucoup sur les Khazars parce qu’ils sont en contrôle d’Israël, mais il y a d’autres factions, les Mérovingiens, par exemple, étaient de cette lignée [de Caïn]. Toutes les familles royales européennes sont d’origine mérovingienne.

« CORPUS DEAE », Anton Parks, en page 82 : À la décharge de ceux qui ne font que répéter des propos déformés depuis longtemps, et comme l’a fait remarquer Tau Eléazar un peu plus haut, la confusion infiltra sans doute plusieurs sociétés secrètes et particulièrement les hautes sphères en quête de domination mondiale. Ces réseaux soutiennent un plan "supérieur" qui n’a rien de divin, mais qui sert plutôt l’Église de Satan. Rien n’est plus puissant que de détourner les énergies ! Ce mode de fonctionnement est celui de Satan et non de Lucifer dont le but est, normalement, d’éveiller les consciences et non de les asservir.

La Kabbale juive d’A.D. Grad, hébraïque, viendrait de l’Égypte, de Lucifer (Horus) par l’Exode.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4MYwKDlbHyA

À partir de 0H25’23" du VidéOrandia : La dépopulation pour régler le cas des malheureux, des ignorants, des parasites, des gens fragiles…

Kiwan pour Richard Glenn : Tout le monde priait pour que ça change. Ça commence le changement. Ça ne fait que commencer. C’est un nettoyage qui va être fait… Alors, il faut comprendre que si on voulait qu’il y ait une amélioration dans la société, il fallait que ça commence par… Alors toi, si tu étais à leur place, comment t’aurais procédé pour nettoyer la place ?

Oui, le nettoyage a commencé, mais par ceux qui sont à la base du problème. HELLO ! Comme Kiwan pour Richard Glenn aime s’appuyer littéralement sur les textes bibliques (comme pour le discours d’adieu de François Legault), posons la question au Christ. Est-il venu pour les pauvres, les malades, les malheureux, les ignorants, les fragiles ou pour les mondialistes qui ont créé les conditions favorables pour qu’il y ait de ces personnes pauvres, malades, malheureuses, ignorantes, fragiles ? Pour qui va-t-il revenir et qui va-t-il passer par l’épée ?

Il aurait été facile pour le Grand Monarque, pas le faux, de mettre à leur place les Bill Gates, Big Pharma, Black Rock, McKinsey, les médias, les collabos, les traîtres, les guidounes comme Legault, Sinclair-Castro et Macro-n et soigner les gens au lieu d’imposer une dictature sanitaire qui ne vise qu’à asservir l’Humanité en imposant un crédit social avec l’identité numérique, ou pire, les connecter au 2D... Et les Legault, Castro-Sinclair et Macro-n ne sont pas là par hasard. C’est sciemment qu’ils servent Satan, ses pompes et ses œuvres, même si ça dépasse maintenant Satan. Par contre, le satanisme lui aurait subsisté comme le machiavélisme a survécu à Machiavel.

Mais quand je regarde où on en est avec la nanotechnologie, avec l’ARNm, ce n’est pas la marque des Anunnaki, mais celle des Kingalàm d’où est issu le Grand Archonte Ía’aldabaut et les Kingú-Babbar, ses créatures.

[image]

[image]
© 2020, Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre

En pages 277 à 281 Message de Nuréa-Nammu, créatrice d’Osiris, et grand-mère d’Horus et Sabu que ces derniers découvrent par des circonstances singulières : « Il existe une histoire derrière l’Histoire. Tout ce que nous croyons savoir, les certitudes que nous chérissons le plus ne sont en réalité pas plus crédibles que les superstitions des mortels… Le pacte que j’ai passé avec la Matrice Primordiale m’interdit de révéler certains détails qui te permettraient de découvrir le fin mot de toute cette affaire, mon fils, mais je sais que par-delà certaines de mes limitations, je peux néanmoins partager quelques-uns de mes secrets avec toi. Je prie la Source de m’accorder suffisamment de temps pour t’apporter ces révélations de vive voix, mais un mauvais pressentiment me pousse à consigner cela ici-même, dans ce vaisseau que j’abandonne entre les mains d’un de tes plus fervents sujets… »

« …Tu dois savoir que les Kingalàm de l’époque très lointaine de nos ancêtres Mušidim ne sont pas de simples individus au sens où nous l’entendons toi et moi. Leurs multiples voyages, soumis aux radiations et effectués lors d’explosions de soleils [Transformers 2 : La Revanche du Fallen] les changèrent radicalement. Si tu es au fait de l’errance de la Mère des Origines, tu dois comprendre à quel point cette information est cruciale… »

Horus : Nammu fait référence au fait que la Matrice Primordiale a procréé celui dont on ne doit pas prononcer le nom [Ía’aldabaut] à l’aide du matériel génétique d’un Kingalàm, résumai-je simplement à l’attention de Sabu.

« …Elle n’a pas uniquement été un utérus pour cette créature. Elle fut celle qui offrit un corps physique, un corps individuel, un fractionnement à ce qui était une entité collective. [Est-ce là leur dessein de faire de l’Humanité une entité collective cyborg avec l’ARNm qu’ils pourraient investir individuellement ?] Chaque Kingalàm est le maillon d’un interminable hyper-calculateur. Ces corps agissent pour le compte de leur conscience collective. Cette conscience est si vaste qu’elle pourrait se comparer à l’étendue d’une Galaxie. La jugeant trop dangereuse, ce type de technologie fut théorisé puis bannie par nos ancêtres, les Mušidim. En effet, le principal risque en cas de corruption serait – contrairement à nous où un seul individu peut être contaminé par un virus – pour les Kingalàm : c’est l’ensemble de leur race qui pourrait être annihilé, et ce, de manière rétroactive, effaçant ainsi leur existence de la trame de la réalité depuis le Commencement lui-même. Comme tu le sais déjà, les Kingalàm sont en effet friands de cette technologie de distorsion temporelle dont ils usent et abusent… »

« …Les Kingalàm sont au-delà de toute notion de clonage ou d’individualité. Ils pratiquent le transfert et la duplication concomitante d’une même conscience au sein de corps différents. Notre pratique du Kinsağ (télépathie) doit leur paraître risible quand on sait que ces créature voyagent à travers le temps, l’espace et les univers parallèles. Ils pullulent entre l’espace et le temps, et en fracturent les barrières, manipulant toutes les versions possibles de l’Histoire des Univers dans le but d’asseoir leur totale domination. Leur but ultime n’est pas tant le pouvoir en lui-même que le contrôle sans faille de la moindre fraction du tissu de la réalité. L’Univers est depuis les Origines empreint de leur présence, les Kadištu [Planificateurs primordiaux] n’ayant aucune possibilité d’y remédier sans risquer de compromettre l’existence même de l’ensemble des réalités. Et pour cause, la Source elle-même est une forme d’hyper-calculateur qui rivalise avec la conscience collective Kingalàm présente en son sein tel un symbiote… »

« …Malheureusement pour elle [et pour nous autres…], la Mère des Origines voulut procréer avec un matériel technologique contenu dans le génome du Kingalàm. En buvant le sang du Kingalàm elle s’est contaminée. Cette souillure lui a néanmoins permis d’accéder à la technologie miraculeuse de nos ennemis. Désormais, la Mère était en mesure d’employer des calculs cosmologiques pour modifier la réalité. Cette technologie n’aurait jamais dû pouvoir être scindée. Mais Barbélú a accompli ce miracle. L’Anomalie qu’elle engendra par la création de son fils innommable n’aurait jamais dû pouvoir ne serait-ce qu’exister. Il y a fort à parier que le Gal-níğ-kas (l’hyper calculateur) Kingalàm avait néanmoins anticipé cette Anomalie et peut-être même encouragé sa venue au monde. Nous ne le saurons jamais avec certitude. Attribuer une individualité, une personnalité, des émotions et une histoire individuelle à cette création l’a également doté d’orgueil, d’amour propre et de vanité. Comme tu l’auras désormais compris, mon fils, ces émotions sont normalement absentes chez les Kingalàm – les Kingú-Babbar [Grands Blonds / Morlocks] – qui font sans cesse passer leur l’intérêt collectif avant l’intérêt personnel.

Les Kingú-Babbar et leurs maîtres concentrent leurs forces sur le fait de dominer cet Univers. Les Kingalàm sont particulièrement bien implantés en Anriba (notre Galaxie). Mes enquêtes au fil des millénaires m’ont conduit à penser que l’une des principales colonnes de leur Gal-níğ-kas (l’hyper calculateur) se trouve en Ti-ama-te (notre système solaire). Il est fort probable qu’elle se retrouve dans notre dimension même, et précisément sur Uraš (la Terre). [avec ce qui se passe présentement, je n’en doute même pas…] En effet, pour pouvoir se répliquer ainsi à l’infini sans risquer de disparaître en raison d’une anomalie ou d’une attaque, le système de l’hyper calculateur doit être hébergé en un Cœur, un bastion secret qui protège son Essence. Quel endroit plus propice que cette planète vue comme une réserve naturelle ou un lieu d’exil pour les nôtres ? Les Gina’abul que les Kingalàm hésitent à considérer comme une menace ou même comme des êtres dignes d’intérêt. Sans doute veillent-ils aux abords de ce Cœur pour le compte de leurs maîtres sans même connaître la nature de ce qu’ils gardent ? L’Innommable semble lui aussi volontairement négliger l’emprise que l’hyper-calculateur Kingalàm a sur lui. Il semblerait que ce calculateur le détermine et l’influence malgré lui ou sans qu’il puisse s’en rendre compte. Cette créature impossible – l’Innommable – est dotée de la même clef d’accès que celle que les autres Kingalàm utilisent pour leur Gal-níğ-kas (l’hyper calculateur) intriqué dans les moindres recoins de la réalité. C’est pourquoi il manipule ainsi l’espace et le temps comme ceux d’entre nous qui disposent des privilèges inhérents au Níama (la force vitale) [la Force, le Nouménal, le Vide]. Pour le fils de la déraison, ce ne sont là que de simples jouets ; les univers sont des créations qu’il remodèle à sa guise en instrumentalisant cette puissance de calcul pour sa satisfaction personnelle. Je peine à concevoir quel sorte d’équilibre précaire le fils de Barbélú doit sans cesse préserver pour accomplir ses différents prodiges sans risquer de voir les univers s’effondrer les uns sur les autres à travers un effroyable effet domino cosmique. De trop grands pouvoirs sont tombés aux mains d’un seul individu. Jamais les Kingalàm n’auraient dû exister ainsi dotés d’une individualité autonome et d’une personnalité propre… »

« …Mon fils, pour que tu puisses tout saisir de cette affaire, je vais utiliser une métaphore pour t’expliquer le fonctionnement de la technologie Kingalàm. Il faut considérer leurs apparences physiques comme la manifestation artificielle visible de leur existence dans notre dimension. En réalité, ils sont dotés de prolongements technologiques macro et microscopiques. Leurs nanotechnologies assoient leur contrôle dans chaque univers dont ils manipulent le moindre atome, la moindre structure, le moindre flux, tandis que leurs technologies massives sont chargées de générer de l’énergie pour les animer. Pour cela, les Kingalàm placent des systèmes stellaires entiers sous des structures sphériques massives, et ce, dans des univers bien précis pour en extraire inexorablement toute l’énergie… »

« …Tu dois concevoir les Kingalàm comme les parties intégrantes d’un circuit immense qui contrôle l’espace et le temps. Leur civilisation a franchi le pas de l’immortalité, puis elle s’est affranchie de l’individualité pour ensuite se passer de limites corporelles, leur apparence étant à ce propos trompeuse. Aussi dense qu’une Galaxie et aussi solide que le fer du ciel, voilà comment tu dois considérer le vaste nuage de leur conscience collective intriquée au sein même du tissu de la réalité. C’est pourquoi la Mère des Origines plaça une barrière entre eux et nous. Elle ne le fit pas seulement pour limiter les Ušumgal, mais aussi nous protéger des kingalàm… »

Ça fait très « Matrix » et ça s’apparente drôlement au transhumanisme de Klaus Schawb…

En pages 291 à 293, Sabu / Anubis : Seule la plus élémentaire des technologies, la plus rudimentaire des civilisations pourra mettre en échec les ennemis que nous affrontons, que ce soit des partisans des Ušumgal ou Kingù. La soumission d’un individu est bien la dernière chose qu’un immortel puisse se vanter de pouvoir obtenir d’un claquement de doigts. Si un être est souvent malléable, influençable ou sujet au chantage, il demeure en effet impossible de purement et simplement le subjuguer sans se heurter à quelque résistance. Moins il a de capacités cognitives et d’informations, moins un être dispose du libre arbitre ; il ne peut pourtant pas être purement et simplement comme un pantin. En revanche, son cœur, lui, est une place forte dont la conquête n’est pas accessible au premier venu. Les Abgal les amphibiens Nommos chez les Dogons m’ont dit un jour que le mensonge et la ruse représentaient les types de technologies les plus avancées de tout l’Univers.

Car conformément aux prophéties des amphibiens, une guerre bien plus féroce et bien plus critique que celle que nous menons contre Šeteš Enlil / Satan et ses partisans est en train de se jouer dans l’ombre. Une guerre qui n’existe ni dans le présent, ni dans la matière. Un affrontement terrible qui réduira à néant toutes les civilisations et tous les êtres qui aient même jamais existé… Lorsque les troupes déchaînées de l’Innommable trouveront le chemin qui les ramènera vers nous via les artifices que la Mère des Origines créa entre eux et nous, le véritable affrontement aura alors lieu. Mais je me demande si je peux encore faire confiance aux prédictions des Abgal…

Il serait bien possible que ce ne soit pas l’Apocalypse attendue par plusieurs qui se présente...

Ésotérisme: de l'alpha à l'oméga en sept claques
par Spyrale, dimanche 16 janvier 2022, 23:23 (il y a 7 jours)

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=196899

Voir le Complément Surprenant et le VidéOrandia VOR220122 juste ci-haut et Charles Lieber.

[image]

C’est ici que se termine cette quête faite principalement à partir du livre « L’Énigme Sacrée », et des livres d’Anton Parks en soutien, particulièrement « Corpus Deae ». Je ne pensais jamais que ce résumé, commencé au printemps 2021, prendrait cette tournure. Je trouvais approprié de relire ce livre et d’en faire strictement un résumé en plusieurs points (543 au total en plus des nombreux extraits, finalement). Mais, je me suis laissé porter par l’inspiration, ce qui a mené à un dossier assez étoffé. Et curieusement, j’ai senti à travers plusieurs petites synchronicités qui ont jalonné ce dossier, une guidance.

Évidemment, j'y ai fais plusieurs découvertes et trouvé un fil, peut-être pas celui d'Ariane, mais un fil...

Ma conclusion ne surprendra pas ceux qui me suivent depuis des années dans mes différents dossiers, et sera très vraisemblable aux yeux aussi de ceux qui ont été fidèles à suivre ce dossier, s’ils ne font pas preuve de mauvaise foi : Dans le Nouveau Testament, remplacez respectivement Dieu, Marie, Marie Madeleine, Jésus et Satan par Osiris, Isis, Nephtys, Horus et Seth (Enlil), et vous avez là une partie de l’énigme du « Grand Monarque » à venir, résolue.

Bien sûr, ce dossier ne s’arrête pas avec la fin du résumé de « L’Énigme Sacrée ». Des ajouts viendront l’enrichir, augmenter sa version originale, dans les mois à venir. Au plus tard, février 2023. Quoique...

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  821 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

192966 messages dans 39190 fils de discussion, 1011 utilisateurs enregistrés, 55 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 55 invités)
Temps actuel sur le forum : 05/07/2022, 07:51
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum