Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

L'énigme de la Cathédrale de Chartres avec baltazar10668

par panthère58, mercredi 20 octobre 2021, 17:35 (il y a 292 jours) @ panthère58

:-) La Philosophie de l'Œuvre - Notre-Dame de Chartres
par baltazar10668 @, Nivelles Belgique, dimanche 20 septembre 2015, 08:27 (il y a 2222 jours)

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128149

Chaque détail de la construction de cette cathédrale est une énigme. A moins d'admettre l'existence de fabuleuses coïncidences, il est certain que Chartre nous délivre un message. Lequel ?

Pour certains, Chartres viendrait d'un mot grec qui signifierait "noix" : la noix était un fruit sacré des anciens Celtes et elle a toujours été considérée comme un symbole remarquable d'initiation et d'ésotérisme (il faut casser la coquille pour accéder à la saveur du fruit). La tradition veut que Chartres ait été le premier voire le plus important des collèges de Druides.

Ce qui était extraordinaire à Chartres, c'est que, des centaines d'années avant la naissance du Christ, les Gaulois y célébraient le culte de la Virgini Pariturae, la "Vierge qui doit enfanter". Il est même possible que ce culte matrimonial, symbolisé depuis toujours par une Vierge noire, soit beaucoup plus ancien que les Celtes et remonte à la vieille tradition de la déesse mère, dont on trouve des traces dans la mémoire de tous les peuples d'Europe.
Cette incroyable permanence de l'hommage rendu à la Virgini Pariturae pourrait expliquer la pénétration rapide et relativement facile du christianisme dans certaines régions de France, ainsi que l'attachement des fidèles français au culte de Marie... la Vierge noire adorée à Chartres devait se trouver dans une telle grotte. Comme à Lourdes, le culte d'une Vierge païenne se faisait dans une grotte.
[image]
On ignore aujourd'hui le nom de cette Vierge noire, mais on peut supposer qu'il s'agissait de Belisama. Dans le panthéon gaulois, Belisama était la soeur et l'épouse de Belem, le grand dieu des Gaules et la personnification du Soleil.
[image]
Il est probable que les églises chrétiennes qui ont précédés la cathédrale sur le site de Chartres ont été bâtie sur un dolmen dédié à Belisama.
[image]
les alchimistes ont découvert dans la cathédrale tout un parcours initiatique qui est pour eux une sorte de préparation au Grand Oeuvre.

Le Soleil et la Lune entourent l’alchimiste…
Le Soleil - Le rouge ---------------------- La lune - le bleu

[image]


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=6T7AHMC3zg8

À écouter à partir de 4:55:20 rayon violet couleur de l'Assomption.
[image]
Il n'y a qu'une entrée, un seul chemin possible et on ne peut s'y égarer.
Ce chemin converge vers le centre. Autres particularité de ce dallage : une pierre rectangulaire, scellée de biais par rapport aux autres dalles, de couleur blanche et marquée d'une pièce de métal reçoit un rayon de soleil par an. Pas n'importe quel rayon de soleil : celui de midi, le 21 juin, jour du solstice d'été. Cette pierre se trouve dans le bas-côté ouest du transept sud de la cathédrale et le vitrail - spécialement évidé par les bâtisseurs de la cathédrale - qui laisse passer cet unique pinceau de lumière .
Dans quel but ?

[image]
Un clin d'oeil qui, d'ailleurs, ne fait que renforcer le brouillard de mystère dont s'enveloppe cette cathédrale unique. Qui dit lumière , dit vitrail. Ceux de Chartres sont incomparables et inégalés à ce jour. Ce ne sont pas des verres teintés ordinaires. Ce sont de prodigieux amplificateurs de lumière, en même temps que diffuseurs d'une clarté particulière

Que le soleil les frappe directement ou qu'ils ne laissent passer qu'une pâle clarté d'hiver, les vitraux de Chartres resplendissent de la même manière lumineuse, à la fois discrète et chaudement colorée. Né dans la grande vague de construction des cathédrales, au début du XIIe siècle, l'art de ces vitraux semble s'être perdu vers le milieu du XIIIe siècle de la fin de la période gothique...

Le verre de Chartres, coloré " de l'intérieur ", est resté impossible à reproduire. Ses qualités ne sont même pas analysables. On sait
que l' " école " des vitraux de Chartres a fourni de nombreuse autres églises, à Paris, à Sens, à Rouen ou a Bourges. Il sont généralement signés
" Clément de Chartres ", sans qu'il soit possible de savoir s'il s'agit d'un nom de personne ou de celui d'une fraternité d'ouvriers.
[image]
Une abondante littérature a été consacrée à l'alchimie qui présidait à la fabrication des vitraux. Une chose est certaine : les maîtres verriers étaient, à l'époque, qualifiés de gentilhommes et ils avaient le droit de porter l'épée. Ce détail en dit long sur la " noblesse " que pouvait conférer l'art de travailler la pâte de verre et d'y inclure autant de lumineuse beauté. En tout cas, il est aujourd'hui délicat de traiter des symboles alchimiques représentés par les vitraux de Chartres : un grand nombre d'entre eux ont été détruit, entre 1773 et 1778, par Bridan, un évêque qui voulait qu'on l'admire en pleine lumière !
[image]
Pour Fulcanelli, l'auteur du Mystère des Cathédrales, les rosaces des sanctuaires gothiques n'en ont pas moins une signification alchimique très précise :
" La rose représente à elle seule l'action du feu de sa durée. C'est pourquoi les décorateurs médiévaux ont cherché à traduire, dans leurs rosaces, les mouvements de la matière excitée par le feu élémentaire, ainsi qu'on peut le remarquer sur le portail nord de la cathédrale de Chartres "
[image]
Les trois rosaces de Chartres présentent une particularité rare : les vitraux sont insérés dans des pierres évidées, et non, comme dans presque toutes les autres cathédrales dans des pierres ajustées. On imagine la minutie du travail exigée par la sculpture de ces pierres. Dans quel but ? Personne ne peut le dire...
[image]
Tous les personnages représentés sur les vitraux étaient figurés là pour " parler " aux initiés comme au peuple. Tous donnent lieu à deux interprétations possible ( symbole pour qui sait " lire " ).
Ainsi, attention aux pieds en équerre des deux chevaliers qui abrités derrière un même écu, montent la garde devant le transept sud-est.
Attention au livre fermé que tient le Christ de la porte centrale : il a les proportions exactes du Nombre d'or. Attention, aussi, au saint Jean de cette même porte : le livre qu'il tient a les proportions du rectangles sacré du choeur : 2 à 1 !

Toute la cathédrale sait parler à qui veut l'entendre et la questionner. Comme l'écrit Louis Charpentier dans ses Mystères de la Cathédrale de Chartres :
" Pendant tout son voyage, l'homme qui pénétrait dans la cathédrale était baigné d'effluves telluriques, sonores, visuels, lumineux dans lesquels les effets magiques du rite devaient donner une ampleur et une puissance extraordinaires, et l'homme devait s'en trouvé profondément. Même actuellement, nul ne peut se vanter de sortir de la cathédrale de Chartes identique à ce qu'il était avant d'y pénétrer. "

Fait stupéfiant, rarement noté dans les guides touristiques consacrés à la cathédrale : il n'existe quasiment pas de sculptures à l'intérieur du monument ! La décoration semble avoir été réservée à l'extérieur. Mais, même à l'extérieur, on ne trouve pratiquement pas de scène de crucifixion : sur les scènes sculptées de la vie de Jésus, on passe directement du baiser de judas à la mise au tombeau. Ailleurs, dans toute la cathédrale, aucune scène contemporaine de la construction ne montre le Christ en croix...

Y aurait-il un " mortel secret" des Templiers ?

S'il est des lieux ou souffle l'esprit, Chartres s'impose comme une référence. Depuis des milliers d'années, les hommes y viennent chercher un réconfort spirituel ou physique. La cathédrale n'a pourtant pas encore livré tous ses secrets : on murmure que, sous les tours, existent bien des cryptes secrètes, où pourrait se cacher des trésors. Non de l'or, mais de la sagesse !
Des trésors comme l'humanité n'en a pas trouvé depuis plusieurs siècles.
Peut-être depuis la construction de Chartres...
source:
http://mystere-et-insolite.lo.gs/la-cathedrale-de-chartres-le-secret-perdu-a47608529
Alchimie -Décomposition -Recomposition -Illumination
[image]
Comment décrypter par les symboles et l'alchimie.
La matière est une particularité de la lumière.
Assomption - réaction chimique sur l'humanité par la lumière.
[image]
C’est donc l’alliance des sens et de l’esprit, de la passion et de l’intellect, de l’amour et de la sagesse, etc. Le violet, bien qu’invisible sur cette lame, quand bien même les deux fluides s’unissent, semble être le résultat d’une transfusion spirituelle. Si cette couleur apparaît en guise de mystère, c’est très certainement parce qu’elle est la couleur du secret. En son sein « va s’accomplir l’invisible mystère […] de la transformation ». Raison pour laquelle le violet peut revêtir un fort pouvoir initiatique. Un rapport avec le pouvoir spirituel et magique, s’entend, étant une couleur de transmutation permettant d’atteindre la blancheur. A ce titre, le violet est une couleur permettant de faire accéder la conscience à de hautes sphères, il n’est donc pas étonnant que le chakra de la couronne soit lié à cette couleur précisément.

[image]

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  1393 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193427 messages dans 39306 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 82 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 82 invités)
Temps actuel sur le forum : 09/08/2022, 03:20
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum