Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

LIVRE DE LA RÉVÉLATION / APOCALYPSE Partie 2

par panthère58, jeudi 23 juillet 2020, 20:31 (il y a 929 jours) @ panthère58

:-) Jusqu’à un certain point, on se croirait dans Game of Thrones / Le Trône de Fer

Westeros, le Royaume des Sept Couronnes (Sept Églises / Turquie)

En tout cas, on peut dire que les Sept Églises se font intimider. Quel genre de dieu s’adonne à ce genre de semonces ?

Mais la meilleure, j'ai trouvé dans ce chapitre 2 des relents de la propagande deutéronomiste (Fake News bibliques).

[image]

Lien : http://www.bible-en-ligne.net/bible,66N-2,apocalypse.php

2:1 Écris à l'ange de l'Église d'Éphèse: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or:

2:2 Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs;

2:3 que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé.

2:4 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour.

2:5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

2:6 Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi.

Mon interprétation personnelle : Ils (la hiérarchie d’archontes) haïssent le Christ. Et voici pourquoi :

Lien : https://rcg.org/fr/questions/p062-fr.html
Extrait : Qui sont les Nicolaïtes dont Apoc 2 :6,15 parlent ?

Le mot Nicolaïtes signifie un « disciple, un fidèle de Nicolas ». Ses racines grecques sont nikos qui signifie « conquérant » ou « destructeur », et laos qui signifie « peuple ». Le Nicolas original — Nimrod (Gen 10 :8) — était le destructeur de peuples. Nicolas n’est que l’équivalent grec pour Nimrod. Moins de deux siècles après le Déluge, Nimrod avait conquis les peuples et fondé la civilisation humaine.

Pendant sa vie, celui-ci avait ordonné à ses sujets de l’adorer à la place de Dieu. Même après sa mort, ses fidèles continuèrent à l’adorer en tant que leur chef héroïque. Il était appelé « Baal ». Ce nom signifie « Maître » et « Seigneur » et on le retrouve à plusieurs reprises dans l’Ancien Testament. Ce nom décrit les titres dont Nimrod s’est approprié — ceux qui montraient qu’il voulait être considéré en tant que Seigneur et Maître de la Création.

Mais « Baal » n’était qu’un des noms que Nimrod s’est attribué. Un autre de ses noms fut « Santa ». L’ouvrage intitulé « Langer's An Encyclopedia of World History » explique que l’expression anglaise « Santa Claus » est une forme diminutive de « Saint Nicolas » ou « Santa Nicolas ».

Dans le nouveau Testament, les disciples de « Saint Nicolas » étaient appelés les Nicolaïtes. Ces gens, se disant erronément Chrétiens — honoraient Nimrod du temps de l’Apôtre Jean tout comme le font les gens aujourd’hui.

Quel jour les gens honorent-ils le plus « Saint-Nicolas » ? Plusieurs honorent Nimrod sans le savoir le 25 décembre !Noël était originellement appelé Les Saturnales — l’anniversaire de naissance de Nimrod, ou Saturne. Les coutumes de cette fête païenne furent ensuite transmises et maquillées pour sembler bonnes et innocentes.

Les gens ne savent pas que Noël honore « Nicolas » — Nimrod — le premier dictateur et despote !La chrétienté traditionnelle sert et honore Nimrod le jour de Noël — pas Jésus-Christ !

Finalement, s'il s'avère que Baal est en fait Bel-Marduk alias Horus, le Christ égyptien et possiblement le Christ biblique, la fête du 25 décembre célèbre bien Jésus-Christ !

[image]

[image]
Gallimard, Collection Folio Histoire, Éditions Bayard, 2002, Israel Finkelstein & Neil Asher Silberman

En page 362 : Les véhémentes condamnations des différents prophètes judéens indiquent clairement que YHWH était adoré à Jérusalem « en compagnie » d’autres déités, comme Baal, Asherah, les entités célestes, voire parfois les déités nationales des contrées voisines.

En outre, les objets de culte dédiés à Baal, à Asherah et aux entités célestes étaient installés à demeure dans le Temple même de YHWH, à Jérusalem.

[image]

[image]
Éditions Pahana Books, Anton Parks, 2017

En page 50, « Baal » : Tout au long de leur conquête, les Hébreux firent face à un problème récurrent : la présence de Baal et d’Asherah., "deux divinités idolâtres", doubles cananéens de Bel-Marduk et d’Ištar de la culture babylonienne. Le problème devient sérieux lorsque les "enfants d’Israël" délaissent YHWH au profit de Baal et sa déesse, créant une concurrence impardonnable aux yeux du dieu unique. Les textes font de Baal (ou des Baals) une identité centrale d’une extrême importance, en concurrence avec YHWH pour un enjeu sociopolitique et religieux hors norme.

Bel-Marduk et Ištar représentent Horus et Nephtys, Christ et Marie-Madeleine.

En page 144 : Pourtant, Bel-Marduk, prototype même de Lucifer, est un dieu de Lumière. Les textes récités lors de la deuxième journée ne cessent d’acclamer la lumière qu’il dégage et qu’il transmet à l’humanité…

En page 146 : Comme Lucifer, Bel-Marduk porte un feu incandescent sur sa tête. Comme Lucifer, il se bat contre l’autorité suprême et on l’associe à la planète Vénus. Nous le savons, ces différents aspects se retrouvent chez Horus.

En page 157 : Isis transmit à Horus un don de puissance pour libérer l’humanité de l’emprise de Seth.

En page 168 : Les combats entre Horus et Seth rappellent étrangement la confrontation entre Jésus et Satan dans le désert.

À ce titre, Anton Parks nous montre un parallèle entre un texte de la Bible et le papyrus Chester Beatty I.

En page 51 : Dans les chroniques bibliques, le nom de Baal désigne régulièrement un collectif pour nommer toute sorte d’idolâtrie. […] Les chroniques évoquent aussi la "maison de Baal" à Jérusalem (2Ch 23:17). Toutefois, Jérémie 35:35 présente un passage, sur lequel beaucoup se sont acharnés, où se manifeste une association entre Baal et les sacrifices à Molek (Moloch).

En page 53 : Certains chercheurs, comme Klass A.D. Smelik (théologien, linguiste et professeur d’études hébraïques dans différentes universités) établissent un lien entartre Moloch et YHWH.

En page 68 « Asherah » : Asherah était la déesse principale des Cananéens, à la fois épouse d’El et mère des dieux. Comme l’Isis-Hathor égyptienne, on liait Asherah à la naissance des souverains cananéens et elle incarnait leur mère et nourrice. […] De toute évidence, Asherah forme un mélange des déesses égyptiennes Hathor et Bat, d’Inanna chez les Sumériens, d’Ištar chez les Babyloniens…

[image]

2:7 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

2:8 Écris à l'ange de l'Église de Smyrne: Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie:

2:9 Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.

2:10 Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

2:11 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.

2:12 Écris à l'ange de l'Église de Pergame: Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë, à deux tranchants:

2:13 Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'as pas renié ma foi, même aux jours d'Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antipas_de_Pergame
Extrait : Antipas de Pergame est un personnage du ier siècle (décédé en 83 ou en 92 à Pergame) vénéré comme saint par les églises catholique et orthodoxe. Son nom signifie "comme le père" ou "à la place du père". Évêque de Pergame, il a été martyrisé sous Domitien, vers 83. La tradition relate qu'il aurait été brûlé vif dans un taureau d'airain, communément utilisé par la population païenne de Pergame dans des rites de rejet des démons.

Mention est faite de lui dans l'Apocalypse de saint Jean, chapitre 2 verset 13

Il est fêté dans les églises d'Orient et d'Occident le 11 avril.

2:14 Mais j'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu'ils se livrassent à l'impudicité.

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Balaam
Extrait : Balaam et Balak

Aux chapitres 22 à 24 du Livre des Nombres, Balaam est mandé par Balak, roi de Moab, pour maudire les Israélites qui, après avoir traversé le désert, traversaient ses territoires vers le pays de Canaan.

Le devin, monté sur une ânesse, se rend chez Balak ; mais, en chemin, un ange, tenant une épée nue à la main, empêche l'ânesse d'avancer malgré les coups donnés par son maître. L'ânesse, douée tout à coup de la parole, reproche à son maître sa dureté. Dieu ouvre alors les yeux de Balaam ; devant Balak, il bénit, par trois fois, le peuple qu'il avait pour mission de maudire.

Il prophétise : « De Jacob monte une étoile, d'Israël surgit un sceptre ».

L'infidélité de Péor

À Péor, un grand nombre d'israélites se livrent à la débauche avec des filles de la région, et au culte de Baal (Baal Péor = Belphégor).

Balaam est tué par les hébreux, durant le massacre de la population du pays de Madian organisé en représailles.

Dans le Nouveau Testament

Balaam est cité comme occasion de chute du peuple de Dieu dans les épîtres de Jude et l'Apocalypse (Apocalypse 2. 14).

Dans la Deuxième épître de Pierre, ceux qui écoutent les faux docteurs, introducteurs d'hérésies, s'égarent en suivant la voix de Balaam.

Dans la littérature rabbinique

Balaam est souvent mentionné dans les sources rabbiniques. Il est le type même du méchant : idolâtre, séducteur d'Israël et sorcier (en tant que sorcier, il aurait eu le pouvoir de s'élever dans les airs). Il y est tantôt associé à Jésus, tantôt confondu avec lui. Selon l'historien Thierry Murcia, dans le Talmud, Jésus est « identique à Balaam : idolâtre, sorcier et séducteur ».

Tiens pour une deuxième fois on dénigre Jésus-Christ !
Ce texte a vraiment un double langage.

[image]

2:15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.

Je me permets de dire : « De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine du clan d’Osiris. »

2:16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l'épée de ma bouche.

2:17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.

2:18 Écris à l'ange de l'Église de Thyatire: Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain ardent:

2:19 Je connais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières.

2:20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9zabel
Extrait : Jézabel est une princesse phénicienne, fille d'Ithobaal Ier, roi de Tyr et de Sidon. Elle est l'épouse du roi d'Israël Achab qui règne de -874 à -853.

Épouse d'Achab, elle introduit dans le royaume de Samarie le culte du dieu Baal et d'Astarté.

L'Apocalypse, dernier livre du Nouveau Testament, dans le chapitre « Lettres aux Églises qui sont en Asie », appelle Jézabel une femme malfaisante et prophétesse de malheur : elle enseigne et égare les serviteurs de Jésus-Christ pour qu'ils « se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles », pratiques par avant reprochées aux nicolaïtes.

On retrouve ici un autre ressentiment contre Baal, les Nicolaïtes…

[image]

[image]

Je mets ici des extraits du livre d’archéologie « La Bible dévoilée » pour mettre un bémol sur ce que colporte les textes bibliques comme dans ce chapitre du Livre de la Révélation.

En pages 260-261 : Si les auteurs et les éditeurs de la Bible avaient été des historiens au sens moderne du terme, peut-être auraient-ils décrit Achab comme un puissant souverain, le premier à avoir permis au royaume d’Israël d’accéder à une place éminente sur la scène internationale ; peut-être auraient-ils présenté son mariage avec la fille du roi phénicien Ittobaal comme un choix d’une grande finesse diplomatique…

En pages 296-297 : Pourtant, aujourd’hui, les preuves archéologiques et les sources extérieures permettent de constater avec quelle habileté le portrait saisissant, qui a couvert Omri, Achab et Jézabel de mépris et de ridicule pendant des siècles, est parvenu à masquer le caractère authentique du premier et véritable royaume d’Israël.

2:21 Je lui ai donné du temps, afin qu'elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.

2:22 Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de leurs œuvres.

2:23 Je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos œuvres.

Encore le meurtre d’enfants… après les premiers-nés de tout acabit.

Lien : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1721515/martin-carpentier-norah-romy-mort-sq-suret...
Martin Carpentier a tué ses deux filles et c’est un drame ; dieu peut tous les tuer et c’est spirituel !?

2:24 A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis: Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau;

2:25 seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne.

2:26 A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations.

2:27 Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père.

« Avec une verge de fer », je ne sais pas pourquoi, j’ai tout de suite pensé à Margaret Thatcher (main de fer dans un gant de velour).

2:28 Et je lui donnerai l'étoile du matin.

Et je lui donnerai l’étoile du matin, Vénus, Horus, Christ. Je ne le sais pas, mais ça me semble avoir une connotation négative dans le sens de « je te livrerai l’étoile du matin ».

2:29 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises!

Panthère (3)58 à l'écoute !

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  2495 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

196003 messages dans 39836 fils de discussion, 1036 utilisateurs enregistrés, 76 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 76 invités)
Temps actuel sur le forum : 07/02/2023, 20:20
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum