Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #11 - COMPLET-

par gilles surprenant, dimanche 17 mars 2013, 17:20 (il y a 1614 jours) @ jfpoulin

[image]
VIDEORANDIA-(Une autre façon de voir l’actualité et plus précisément avec une approche ésotérique.La formule se présente sous la forme d’une vidéo présentant l’échange entre Richard Glenn et de Jean-François Poulin autour de l’actualité hebdomadaire.)
[image]

[image]

[image]

CONSTANTIN 1er EMPEREUR ROMAIN
il est le premier empereur romain à se convertir au christianisme

[image]

LIEN
En 313 Constantin se convertit et par un Edit, reconnaît officiellement le christianisme. C'est la fin des persécutions et le début de la religion d'État.
Constantin Ier, de son vrai nom Flauius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus en Mésie (aujourd'hui Niš en Serbie) le 27 février , proclamé 34e empereur romain en 306 par les légions de Bretagne et mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne, est une figure prépondérante du IVe siècle.
[image]

En rupture avec le règne de Dioclétien, il est le premier empereur romain à se convertir au christianisme ; non seulement il marque la fin d'une ère de persécutions des chrétiens, mais il aide l'Église chrétienne à prendre son essor, en établissant la liberté de culte par le biais de l'édit de Milan, et en plaçant le Dieu chrétien au-dessus de son rôle d'Empereur à l'instar du Sol Invictus. Il est considéré comme saint par l'Église orthodoxe, de même que sa mère Hélène. Par la promotion du christianisme, il favorise l'extinction du culte de Mithra.
LIEN DU VIDEO


PAR CE SIGNE TU VAINCRAS-- IN HOC SIGNO VINCES
"L'EMPIRE ROMAIN EST MORT, VIVE L'EMPIRE CATHOLIQUE ROMAIN".
[image]

Monté sur une hauteur, Constantin considérait avec perplexité la supériorité de ses adversaires lorsque, en plein midi, apparut dans le ciel une immense croix, constituée d'étoiles, autour de laquelle étaient écrits ces mots en grec : «par ce signe, tu vaincras ». La nuit suivante, le Christ Lui-même apparut à l'empereur et lui commanda de confectionner une croix semblable à celle qu'il avait contemplée dans sa vision et de la placer comme étendard à la tête de son armée. Le signe de la victoire resplendit alors de nouveau dans le ciel, et Constantin crut de toute son âme que Jésus-Christ est le seul vrai Dieu, le Créateur du ciel et de la terre, qui donne la victoire aux rois et guide toute chose vers la fin qu'Il a prévue avant l'origine du monde. Dès le lever du jour, il fit confectionner une grande croix en argent et donna l'ordre de la placer à la tête de ses troupes, à la place des aigles impériaux, comme "signe de victoire sur la mort et trophée d'immortalité". Dès lors Constantin commença à se faire instruire sur la Doctrine Chrétienne et s'adonna assidûment à la lecture des Livres Saints. Lors de la bataille décisive du pont Milvius, le 28 octobre 312, ce fut la Croix qui remporta la victoire. Maxence, en prenant la fuite, s'engagea sur le pont de bateaux qu'il avait fait construire, mais ce dernier s'effondra à son passage et le tyran périt englouti, avec tous ses officiers, comme autrefois Pharaon et ses cavaliers dans la mer Rouge (cf. Ex. 15).Rendant grâce à Dieu pour cette victoire qui inaugurait une nouvelle ère de l'histoire humaine, Constantin fit une entrée triomphale dans Rome, qui le saluait comme son libérateur, son sauveur et son bienfaiteur.Il fit aussitôt élever le signe de la Croix sur les principaux monuments de la ville et l'on érigea une statue de l'empereur tenant en main la Croix, comme signe de victoire et emblème de son autorité reçue du Christ.

[image]

COMMENT LE PAPE BENOÎT XVI FAIT ENTRER UN SCHISME AU COEUR DE L'ÉGLISE
[image]

texte a venir

[image]

LA COMPAGNIE DE JÉSUS
[image]
La Compagnie de Jésus, plus connue sous le nom de ses membres, les jésuites, est dirigée par un Praepositus Generalis, mot latin qui désigne un préposé général ou Supérieur général, communément appelé Père général ou Général, élu à vie à la tête de l'ordre. Il a une grande autorité, de type exécutif, sur la Compagnie. L'autorité suprême de l'ordre - ou pouvoir législatif - est détenue par les congrégations générales. Le rôle du Supérieur général, son mandat et ses pouvoirs sont définis par les « Constitutions » de l'ordre et les décrets ou instructions qui lui sont donnés par les congrégations générales. Les médias aiment qualifier de pape noir le Supérieur général de la Compagnie de Jésus (un terme jamais utilisé par les jésuites eux-mêmes) en raison de son influence au sein de l'Église, et de la couleur de son habituel habit noir, par opposition à la soutane blanche du pape.Le Supérieur général des jésuites actuel, Adolfo Nicolas, a été élu en janvier 2008 par la 35e congrégation générale.
[image]

IGNACE DE LOYOLA/L'ORDRE DES JÉSUITES
SOURCE
[image]
Ignace de Loyola (origine juive) a fondé l'Ordre des Jésuites en 1534 pour en faire une armée, théoriquement au service de Rome. Cette société s'appelle la Compagnie de Jésus, et son chef porte le titre de Général. Comme par hasard, cette société apparaît quelque temps après la disparition des Templiers.
[image]
...Les exercices d'Ignace de Loyola sont calqués sur les techniques du yoga tantrique indien qui fut adapté par les lamas. De plus, le processus d'éveil qu'on porte à Loyola lors de son Illumination s'est appuyé sur la technique tantrique de sublimation de l'énergie sexuelle. Cela nous indique que, Saint-Ignace de Loyola, vénéré par l'Église catholique est en réalité un initié venu d'Orient pour accomplir une mission à l'intérieur du Catholicisme...Les fondateurs des SS s'inspirèrent de l'Ordre des Jésuites, et les services secrets internationaux y prennent leurs racines...

Dès sa fondation, l'Ordre se répand sur la terre, d'abord en Inde, puis au Japon et en Chine. De Chine, les Jésuites sont passés au Tibet, sans doute les premiers – et, l'on verra l'importance de cette pénétration clandestine. À chaque étape, ils se fondent dans la foule, comme un poisson dans l'eau. (Cette formule de Mao fut empruntée aux Jésuites, ses véritables maîtres.)...Loyola était un militaire espagnol du XVI ° siècle qui rêvait de conquérir le monde, mais qui réalisa que la religion était le meilleur moyen pour entrer chez l'ennemi avec des paroles de paix à la bouche...

Toutes les armées de Satan n'ont pas fait autant de mal sur la terre que les Jésuites. Cette phrase est remarquable, car Blavastky en connaissait un bout sur le sujet. C'est pourquoi elle fut mise sous camisole occulte durant un temps...Préparation de la Deuxième Guerre mondiale... en grande partie les objectifs cyniquement dévoilés dans Mein Kampf, cet audacieux défi lancé aux démocraties occidentales, sous la signature d'Hitler, par le père jésuite Staempfle : c'est la Compagnie de Jésus qui mit au point le fameux programme pangermaniste développé dans cet ouvrage, dont le Führer endossa la paternité...La scène était prête pour la venue de la nouvelle vedette catholique : Adolph Hitler. Un prêtre (le père jésuite Staempfle) s'occupait à rédiger pour lui un livre intitulé Mein Kampf, destiné à lui faire prendre le pouvoir en Allemagne...Heinrich Himmler conçut la Gestapo (service secret allemand) selon le principe des Jésuites...
______________________________________________________________________________

FRANÇOIS XAVIER/JÉSUITE
[image]
Saint François Xavier (en espagnol Francisco Javier, en basque Frantzisko Xabierkoa), né Francisco de Jasso y Azpilicueta le 7 avril 1506 à Javier, près de Pampelune en Navarre et décédé le 3 décembre 1552 sur l'île de Sancian, au large de Canton en Chine, est un missionnaire jésuite basque navarrais1. Proche ami d'Ignace de Loyola, il est un des cofondateurs de la Compagnie de Jésus.

Ses succès missionnaires en Inde et en Extrême-Orient lui acquirent le titre d'« Apôtre des Indes ». Béatifié en 1619, il est canonisé trois ans plus tard par Grégoire XV. Liturgiquement, il est commémoré le 3 décembre aussi bien par les catholiques que par les anglicans.Il rencontra des difficultés incroyables, l'ignorance des langues, l'absence de livres en langues indigènes, les persécutions, la défiance et la rivalité des ministres païens. Xavier, par son énergie et le secours de Dieu, triompha de tout ; Dieu lui donna le don des langues, le pouvoir d'opérer des miracles sans nombre. Il évangélisa, en onze années, cinquante-deux royaumes et baptisa une multitude incalculable. Son plus beau et son plus difficile triomphe fut la conquête du Japon. Il aspirait à convertir la Chine, pour rentrer en Europe par les pays du Nord, quand Dieu appela au repos cet incomparable conquérant des âmes, qu'on a justement surnommé l'apôtre des Indes et du Japon.

[image]

______________________________________________________________________________

JOSEMARIA ESCRIVA DE BALAGUER/ OPUS DEI
[image]
L’Opus Dei (« Œuvre de Dieu » en latin), également appelé Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei (en latin : Prarelatura sanctae crucis et Operis Dei) , est une organisation de l'Église catholique romaine qui regroupe en majorité des laïcs ainsi que des membres du clergé. Elle a été fondée le 2 octobre 1928 par un prêtre espagnol, Josemaría Escrivá de Balaguer, canonisé rapidement par le pape Jean-Paul II en 2002.

[image]

En 1950, l'Opus Dei reçoit une approbation officielle en tant qu'Institut séculier (Décret « Primum inter » du 16 juin 1950) du Pape Pie XII2 alors que l'organisation compte presque 3 000 membres. À la mort du fondateur le 26 juin 1975 à Rome, leur nombre atteint 75 000. L'Opus Dei est érigé en prélature personnelle par la constitution apostolique du 28 novembre 1982. En 2010, l'Opus Dei compte 90 260 membres dont 88 245 membres laïcs et 2 015 prêtres. Ces nombres ne prennent pas en compte les prêtres de la Société sacerdotale de la Sainte-Croix estimés au nombre de 2 000 en 2005.L'Opus Dei a fait l'objet de différentes controverses, notamment en ce qui concerne son aspect secret et son influence politique.

_____________________________________________________________________________

MATTEO RICCI/JÉSUITE EN CHINE
[image]
Matteo Ricci, en chinois chinois simplifié : 利玛窦 ; chinois traditionnel : 利瑪竇 ; pinyin : Lì Mǎdòu1 (Macerata, 6 octobre 1552 - Pékin, 11 mai 1610) est un prêtre jésuite italien et missionnaire en Chine. Un des premiers jésuites à pénétrer en Chine il en étudie la langue et la culture. Acquérant une profonde sympathie pour la civilisation chinoise il y est reconnu comme un authentique « lettré » et comme l'un des rares étrangers à être considéré comme père fondateur de l'histoire chinoise. Au « Millennium Center » de Pékin, le bas-relief consacré à l'histoire de la Chine ne comporte que deux étrangers, tous deux italiens : Marco Polo à la cour de Kubilaï Khan et Matteo Ricci scrutant le ciel et habillé comme un mandarin confucéen.

Il dessine des mappemondes qui font connaître aux chinois le reste du monde, traduit en chinois des livres de philosophie, de mathématiques et d'astronomie. Inversement, il révèle à l'Occident Confucius et sa philosophie, créant de la sorte un dialogue très conséquent avec les lettrés et les hommes de culture 2.

Il incarne aussi la nouvelle démarche d'inculturation de la religion chrétienne en Chine3 telle que définie par Valignano.

A l'ère de la mondialisation et des échanges interculturels généralisés, Matteo Ricci incarne ce que peut être un passeur et un pont entre la Chine et l'Occident .

En 1935, l'union astronomique internationale a donné le nom de Riccius a un cratère lunaire.

_____________________________________________________________________________

PLACIDE GABOURY/ JÉSUITE
QUELQUES LIVRES
[image]
PLACIDE GABOURY fait ses études classiques au Collège universitaire de Saint-Boniface au Manitoba, affilié à l'Université du Manitoba dans la ville de Winnipeg. Gaboury obtient son Baccalauréat en arts en 1949. En septembre de la même année, il entre dans la COMPAGNIE DE JÉSUS et suit le cycle traditionnel de la formation JÉSUITE,durant 34 ans - de 1949 à 1983.L'écrivain québécois Placide Gaboury, auteur de plus de 60 livres, est décédé en 2012, à l'âge de 84 ans, des suites d'un cancer, dans un hôpital de Louiseville.
dans la SALLE 1206 aux abonnés du CLUB CRÉÉE,
un entretien public avec Placide Gaboury en 1979 ''HORS DE L'AUTOROUTE'' est mémorable à plus d'un titre.

[image]
_____________________________________________________________________________


FIDEL CASTRO ÉLEVE DES JÉSUITES
[image]
Né le 13 août 1926 à Biràn, fils d’une famille aisée,Fidel Castro (à droite sur la photo) effectue ses études secondaires chez les Jésuites, au collège Belén de La Havane. Voici ce que dit de lui un ancien camarade d’école, le Frère Alfredo Morales:

“Je l’ai connu au Collège La Salle. Il était assez agité. Quand on allait en promenade il se faisait toujours gronder : Fidel par-ci, Fidel par-là. Raul était un petit bout de chou de cinq ans. Il dormait dans le fauteuil du directeur et restait toute la journée, car les trois étaient internes. Ramon était le plus silencieux ; c’était l’aîné et il a toujours était très discret. Ensuite il a été l’éleveur de la famille, celui qui s’est consacré au domaine agricole. Il l’a toujours été, jusqu’à présent. Mais celui-ci, Ramon Castro, n’est pas très connu. Mais Fidel était très agité. À tel point qu’à la fin du primaire, le directeur du collège dit qu’il ne pouvait pas continuer ; la mère de Fidel, Lina Ruz, vint donc et demanda au directeur de lui recommander un autre collège catholique, car elle voulait qu’il poursuive ses études dans un collège catholique, et c’est ainsi qu’il alla au Collège Dolores (des Douleurs) des Pères Jésuites. En peu de temps, le directeur des Jésuites dit : qu’a cet enfant on ne peut rien en faire. Et donc, ils décidèrent de l’envoyer au Collège des Jésuites de La Havane, le grand collège Belén (Bethléem), le collège le plus prestigieux de Cuba. Le Père Jésuite l’emmena jusqu’au Bac. Fidel Castro est diplômé du Primaire chez les Frères et du Secondaire chez les Jésuites.”

_____________________________________________________________________________

LE PAPE FRANÇOIS, UN JÉSUITE AU VATICAN
[image]
Le cardinal Jorge Mario Bergoglio n'est pas seulement devenu le premier pape originaire d'Amérique, il est également devenu le premier jésuite à se hisser à la plus haute fonction de l'Église catholique. En fait, il était le seul Jésuite en lice parmi les 115 cardinaux présents au conclave.Une partie de la surprise des 140 jésuites qui vivent au Québec provient du vœu appelé les dignités ecclésiastiques que chacun d'eux doit formuler lors de son accession définitive dans la Compagnie de Jésus. Selon ce vœu, un jésuite ne peut pas atteindre les hauts rangs de l'Église.

Saint-Ignace-de-Loyola, le fondateur du groupe religieux, avait mis en place cette mesure afin de lutter contre le carriérisme qui prévalait au sein de l'Église à la Renaissance.Il avait tout de même ajouté une clause qui stipulait qu'un jésuite pouvait accepter plus de responsabilités si le pape en faisait la demande directement.«Ce qu'on appelait un pape noir, c'était le général des jésuites qui demeurait à Rome. Et il y avait le pape blanc. Et là...c'est le même».Mais la question se pose: est-ce que le nouveau pape avantagera les jésuites dans ses décisions?
_____________________________________________________________________________

LE FILM DE CINÉMA MISSION/JÉSUITE
Le film se présente comme un éloge des Jésuites, contre les attaques dont ils ont été l’objet au 18° siècle de la part des pouvoirs et aussi des philosophes.
[image]
Le cardinal Altamirano, visiteur apostolique des missions jésuites en Amérique du Sud, écrit son rapport au pape. Au fil de ce qu'il écrit, il revoit ce qu'il a appris au cours des derniers mois. Un prêtre jésuite espagnol s’aventure dans la forêt tropicale sud-américaine au XVIIIe siècle afin de convertir les Amérindiens : un travail d'approche difficile mais réussi grâce à la musique. Il est bientôt rejoint par un ancien chasseur d’esclaves converti et cherchant la rédemption. Le prêtre fait visiter plusieurs missions au cardinal Altamirano qui est impressionné par la qualité de développement et de vie qu'il y découvre. À la fin de son séjour, Altamirano révèle la décision, qui en fait avait été prise avant même son arrivée en Amérique du Sud : les jésuites doivent quitter les réductions. Le prêtre et le frère Rodrigo refusent d'abandonner les Guaranis. De manière différente, ils organisent la résistance à l'assaut de l'armée portugaise venue appliquer les accords, signés en Europe, de partage des terres entre Espagnols et Portugais. La mission est détruite: les Guaranis retournent dans la forêt. Le cardinal conclut son rapport: « Et donc, Votre sainteté... vos prêtres sont morts... et moi... vivant. Mais à la vérité, c'est moi qui suis mort... tandis qu'ils sont vivants. Car il en va toujours ainsi, Votre sainteté. L'esprit des morts survit... dans la mémoire des vivants ».
LIEN DU VIDEO


LIEN DU VIDEO

[image]

PAPE JEAN-PAUL II ÉCHO...''FRANÇOIS''
[image]
CLIQUEZ SUR CETTE IMAGE SUR LA PAGE DU LIEN POUR ENTENDRE
CLIQUEZ SUR LA PHOTO SUR CETTE PAGE
C'était lors d'une cérémonie à Montréal au parc Jarry. Comme dans toute célébration extérieure, il y avait beaucoup d'écho. Mais à un moment donnée l'écho a répondu autre chose !
''La Mémoire Vivante permet de reconnaître la présence du Christ ...
( et l'écho dit mystérieusement ...) ... François ...
... qui nous interroge ..."
Tel est l'enregistrement officiel du discours de Jean-Paul II
fait à Québec au Canada en 1984.

JEAN-PAUL II DISA AU PARC JARRY AVEC EN ARRIERE PLAN LE MONT-ROYAL ET SA CROIX:Un homme un jour gravira une montagne (comme Moïse sur le Mont Horeb - Ici au Kébek, ce sera le Mont Royal de Montréal.)
[image]

[image]

BÉNÉDICTION ATYPIQUE DU PAPE FRANÇOIS AUX JOURNALISTES
pape François devant la presse ce samedi 16 mars à Rome.
[image]
l’audience publique accordée par le pape François en la salle Paul VI au quelque 5 000 journalistes et professionnels de la communication accrédités qui ont couvert la période du sede vacante, des congrégations générales et du conclave, audience à laquelle, évidemment, le directeur d’Inside the Vatican assistait. À la fin de l’audience, écrit Moynihan, « [le pape] François fit quelque chose qui surprit tout le monde, en satisfit beaucoup et en choqua quelques uns. Le moment était venu pour lui de nous accorder sa bénédiction apostolique, mais il ne le fit pas à la manière habituelle. De fait, il ne fit aucun geste extérieur et ne dit pas le “au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit” à haute voix. Il dit en italien : “J’accorde à tous de tout cœur ma bénédiction. Merci”. Puis, en espagnol, il donna l’explication suivante : “Je viens de vous dire que je vous accordais de tout cœur ma bénédiction. Dès lors que beaucoup d’entre vous ne sont pas membres de l’Église catholique et que d’autres ne sont pas croyants, je donne en silence cette bénédiction de tout cœur à chacun d’entre vous par respect pour la conscience de chacun mais en sachant que chacun d’entre vous est un enfant de Dieu. Que Dieu vous bénisse !” Et sur ces mots il s’est retourné et est parti. ». C’est « sans précédent »

LIEN DU VIDEO

[image]

LA RENONCIATION DE BENOÎT XVI EN DATE DU 10 FÉVRIER 2013
SOURCE
[image]
La renonciation de Benoît XVI est en date du dimanche 10 février 2013, même si l'annonce a été faite le lendemain 11 février. Qu'est-ce qui habitait donc Benoît XVI pour qu'il renonce à signer sa décision de la fête de Notre Dame de Lourdes, si vénérée qu'il a voulu faire le pèlerinage du jubilé des 150 ans des Apparitions? La réponse se trouve certainement dans les paroles mêmes de Benoît XVI qui prennent une signification plus forte à la lumière de l'annonce du 11 : il avait déjà pris sa décision lorsqu'il les a prononcées, alors que nous, tous ceux qui étaient à l'écoute, avons pris ces paroles comme un message finalement non pas banal, mais attendu.

Au terme de l'angélus du 10 février, Benoît XVI a en effet adressé ses vœux aux peuples qui célébraient le Nouvel an lunaire – ou Nouvel an chinois. Il a souhaité "que l'aspiration à une vie heureuse et prospère puisse s'accomplir pour ces Peuples".

[image]

"Cette circonstance joyeuse célèbre les valeurs universelles de la paix, de l'harmonie et de la reconnaissance envers le Ciel, valeurs désirées par tous pour construire sa famille, la société et la nation", a souligné le pape. Chaque parole est calibrée.

Benoît XVI a adressé également un salut spécial "aux catholiques de ces pays, afin qu'en cette Année de la foi, ils se laissent guider par la sagesse du Christ". En l'année du Serpent, symbole de sagesse, il les confiait à la sagesse du Christ.

La renonciation à la Charge de Successeur de Pierre est datée du Nouvel an de l'Asie, ce n'est vraiment pas banal.

Au moment de se retirer, Benoît XVI semble avoir spécialement pensé aux 4, 2 milliards d'habitants du grand continent et au petit troupeau des catholiques de ces nations.

[image]

CARTE DU CIEL DE JORGE MARIO BERGOGLIO
SOURCE
La carte du ciel du personnage laisse clairement entrevoir la marque de Saturne (Lune en Capricorne et Saturne en Verseau).Nous ne connaissons pas son heure de naissance mais il est certain que cette concentration d’astres en signes saturniens suffit à elle-même
.L’opposition Neptune/Saturne montre que les affaires qui embarrassent actuellement le Vatican sont loin d’être terminées et pourraient le concerner directement.

[image]
Sa Mars natale se trouve en effet conjointe à la Lune natale de Benoit XVI prouvant la continuité dans le changement et le lien de ce dernier dans son intronisation.L’influx astral qui conduisit à son élection lors du conclave fut le résultat du transit de Venus en Verseau en opposition exacte avec la Neptune natale du Cardinal Bergoglio (j’avais précisé le rôle de Neptune dans les nominations de précédents Papes).Cet aspect nous rappelle étrangement celui qui conduisit Benoît XVI à laisser sa place le 28 février; il s’agissait alors d’une conjonction exacte Venus/Neptune en Verseau.La transition était donc déjà assurée et le conclave ne pouvait devenir qu’une simple orchestration visant à jouer sur les symboles eschatologiques (13/03/13 à 20H13).On notera également le retour de Pluton sur sa Mercure natale synonyme de triomphe, mais aux issues pas forcément des plus positives…Une élection lors de la présence de Saturne en Balance et d’une comète dans le signe des Chrétiens semble confirmer la tendance sombre de ce pontificat

______________________________________________________________________________


SIGNE CHINOIS DE JORGE MARIO BERGOGLIO
SOURCE
[image]
François Ier, né Jorge Mario Bergoglio le 17 décembre 1936 donc sagitaire,qui est un signe double, et raz de feu en chinois.

Vous êtes Rat de Feu (1936, 1996): Le Rat de Feu reste rarement en place. Il semble bénéficier de réserves d'énergie et d'enthousiasme inépuisables. Il aime se trouver au centre de l'action, que ce soit en voyage, dans la poursuite d'idées nouvelles ou dans la défense d'une cause en laquelle il croit avec ferveur. C'est un penseur original qui déteste se sentir limité par des restrictions mesquines ou recevoir des ordres. Il lui arrive d'exprimer franchement ses opinions, mais il se laisse parfois emporter par l'excitation du moment et s'engage dans diverses entreprises sans en mesurer toutes les conséquences. Il a du ressort et, avec des encouragements adéquats, il est capable de grandes choses.

[image]


[image]


SERPENT INTELLIGENCE
[image]
Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'éternel Dieu avait faits. L'esprit immortel du serpent dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit; vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu à dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.
[image][image]
Alors l'être immortel du serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea...
[image]


NAHASH = SERPENT = MESSIE

Le serpent apparaît dans de multiples mythes créationnistes où il est décrit comme un esprit sage et bienveillant. En hébreu, il est nahash, dérivé de la racine « Nhsh » signifiant « déchiffrer », « trouver ».

[image][image]

Nahash ="Serpent"= Messie
D'après la Gnose ce reptile n'est pas l'incarnation du mal, mais le porteur de la révélation, de l'esprit de Lumière, donc du Christ. D'après la mysti­que des nombres, chère à la Kabbale, le serpent, en hébreu nahash, représente 358 tout comme le Messie, Mashiha.
L’une des principales catégories d’anges de la tradition juive est celle des Séraphins ou « serpents ardents ». Nous trouvons plusieurs allusions à ces créatures dans la Bible. Le mot « Eve » est apparenté au mot hébreu « hève » ou « hava » désignant à la fois la vie et le serpent. C’est de ce verbe « hava » que les latins tirèrent les « ave ». Les Chaldéens n’avaient qu’un mot pour désigner le serpent et la vie. En arabe, le serpent est « al-hayyah » et la vie « al-hayat ».

le serpent participa à toutes les genèses dans la mesure où il a toujours été lié aux eaux génitrices primordiales, aux Dieux et Déesses créateurs initiaux et qu’il a figuré l’opposition régnant à l’intérieur de l’Unité androgyne primitive. Le reptile représentait la dualité essentielle à toute création. Il était le maître de la distinction, de la différenciation, l’empereur du deux. Le serpent de la Genèse, loin d’être un esprit malfaisant, fut un éveilleur de consciences. Il symbolisa la séparation, le mal nécessaire, le recul sans lesquels aucune liberté de choix, aucune évolution ne seraient possibles. Le serpent permit aux créatures humaines de devenir des individus à part entière. L’Eglise a volontairement occulté l’aspect bénéfique du reptile reconnu pourtant dans toutes les anciennes civilisations. En raison de sa capacité spécifique à créer la distanciation, elle l’a associé au diable, à Satan, au semeur de trouble, à « l’opposé » de Dieu. Dans nos sociétés occidentales, le serpent est devenu par sa faute le symbole du mal absolu et est toujours considéré comme l’ennemi juré du bien, de la race humaine et de Dieu. Durant le Moyen âge, la condamnation unilatérale du reptile a pris une réelle importance théologique. Le serpent d’Eve, responsable de la chute originelle et condamné à ramper a occulté le serpent créateur et initiateur. Il est devenu une pièce maîtresse de l’enjeu théologique, l’incarnation de la luxure, du vice, de toutes les dépravations, le symbole de l’archange déchu, du mal, du péché, de la chute, de la mort et des Enfers. L’Eglise a relié de manière totalement erronée l’archange déchu au « grand dragon », à « l’antique serpent », donnant tant à l’animal qu’à Lucifer une connotation uniquement péjorative. Du reptile protecteur dressé fièrement, il est devenu le vil serpent que l’on foule aux pieds. La connaissance qu’il véhiculait a été considérée comme maudite.

[image]

SAINT FRANÇOIS d’ASSISE COMME PATRON DE L'ÉCOLOGIE
[image]
Saint François d’Assise fait partie des saints et des hommes illustres qui ont singulièrement vénéré la nature comme un don merveilleux de Dieu à l’humanité. Il a tenu, en effet, en grande estime toutes les œuvres du Créateur et, avec une inspiration quasi surnaturelle, il a composé ce beau « Cantique des Créatures », à travers lesquelles, en particulier Frère Soleil, soeur Lune et les étoiles, il rendait louange, gloire, honneur et toute bénédiction au Seigneur omnipotent et bon.En 1979, saint François né à Assise a été proclamé «patron des écologistes» par Jean Paul II.
_____________________________________________________________________________


FRANÇOIS ET LE CHEMIN DU SOLEIL
VIDEO
MERCREDI 27 MARS 2013
TVA-0H15
[image]
Italien-1972 -"Assise, en Italie, début du XIIIe siècle. Fils d'un commerçant prospère, le jeune François, âgé de 18 ans, hédoniste, part, revêtu de sa belle armure, pour défendre Assise contre la ville de Pérouse. À son retour, épuisé et malade, François a changé : il s'ouvre à l'amour de Dieu à travers la nature et son prochain. En même temps, il découvre la misère, la souffrance, et les conditions misérables dans lesquelles vivent les ouvriers de son père. Il se révolte et brise toutes les richesses familiales. Furieux, son père le traîne au tribunal.


[image]

LA PROMESSE DU LOUP ET SAINT-FRANÇOIS D'ASSISE
[image]
A l'époque où Saint François vivait dans la ville de Gubbio, on vit apparaître dans la campagne environnante un grand loup féroce et cruel. Ce loup terrorisait tous les habitants de Gubbio à un tel point que plus personne n'osait sortir des remparts sans être armé. Cela ne changeait pas grand chose puisque personne ne savait se défendre -même avec une arme- face à ce loup cruel. Le jour arriva où, rongés par la peur, plus aucun habitant n'osait s'aventurer hors de la ville.

Pour venir en aides aux habitant de Gubbio, Saint François décida d'aller à la rencontre du loup. Les habitants de la ville, qui avaient d'abord essayé de le retenir, le suivaient en nombre pour assister au miracle. Lorsque le loup le vit Saint François s'aventurer hors de la ville, il s'approcha en courant la gueule ouverte, prêt à attaquer ce dernier. A ce moment, Saint François fit le signe de croix et dit au loup "Viens ici, frère loup ; je te commande de la part du Christ de ne faire de mal ni à moi ni à personne. " Tout d'un coup, le loup que tout le monde redoutait ferma la gueule et cessa de courir. Il s'approcha calmement de Saint François et s'allongea à ses pieds. Saint François dit alors au loup:

Frère loup, tu fais par ici beaucoup de dommages, et tu as commis de très grands méfaits, blessant et tuant sans sa permission les créatures de Dieu ; et non seulement tu as tué et dévoré les bêtes mais tu as eu l'audace de tuer et de blesser les hommes faits à l'image de Dieu, ce pourquoi tu mérites les fourches comme voleur et assassin très méchant ; et tout le monde crie et murmure contre toi, et toute cette ville t'a en inimitié Mais je veux, frère loup, faire la paix entre toi et ceux-ci de telle sorte que tu ne les offenses plus, et qu'ils te pardonnent toutes les offenses passées, et que ni les hommes ni les chiens ne te poursuivent plus.
Le loup, sensible au paroles du Saint, acquiesça en inclinant la tête et Saint François continua :
Frère puisqu'il te plait de faire et de garder cette paix, je te promets de le faire donner toujours ce qu'il te faut, tant que tu vivras, par les hommes de cette ville, et ainsi tu ne pâtiras plus de la faim, car je sais bien que c'est la faim qui t'a fait commettre tout ce mal. Mais puisque je t'obtiendrai cette grâce, je veux, frère loup, que tu me promettes de plus nuire jamais ni à aucun homme ni à aucun animal me promets-tu cela ?

A nouveau, le loup inclina sa tête en signe de bonne volonté.

Vient alors une scène de "promesse" qui a été grandement reprise dans l'iconographie du louvetisme catholique (comme sur les mats de meute): tout en étendant sa main pour recevoir la foi du loup, Saint François lui demanda:
Frère loup, je veux que tu me fasses foi de cette promesse, afin que je puisse bien m'y fier.
Le loup leva sa patte droite et la déposa en signe de foi dans la main tendue de Saint François. Celui-ci dit alors :
Frère loup, je te commande au nom de Jésus-Christ, de me suivre maintenant sans rien craindre, et nous allons conclure cette paix au nom de Dieu.
Les habitant s'émerveillèrent tellement lorsqu'ils virent le loup suivre Saint François que très rapidement toute la ville s'était réunie sur la place pour voir le Saint en compagnie du loup qui les terrorisait autrefois. C'est là que Saint François déclara à la foule:
Écoutez, mes frères : frère loup, qui est ici devant vous, m'a promis, et il m'en a donné sa foi, de faire la paix avec vous et de ne jamais plus vous offenser en rien, si vous lui promettez de lui donner chaque jour ce qui lui est nécessaire ; et moi je me porte garant pour lui qu'il observera fidèlement le pacte de la paix.
La ville toute entière était d'accord et promis de nourrir le loup.

Il continua en s'adressant cette fois au loup :
Et toi frère loup, promets-tu d'observer avec eux le pacte de paix, en sorte que tu n'offenseras plus ni les hommes, ni les animaux ni aucune créature ?

[image]

LES FRANCISCAINS
[image]
Les Franciscains, Frères mineurs, ou Minorites, comme ils s'appelaient eux-mêmes par humilité sont un ordre religieux, fondé en 1208 par Saint François d'Assise, à la Portioncule d'Assise, faisait voeu de pauvreté et renoncent à tous les biens de ce monde c'est un des ordres mendiants. Ils portaient un froc gris, de laine grossière, avec une ceinture de corde et un capuchon court et arrondi. Ils avaient le droit de se livrer dans leurs églises à la confession et à la prédication. Ces religieux, protégés par les papes, se répandirent par toute l'Europe, et comptèrent bientôt des milliers de monastères, enrichis par la piété des fidèles.Les Franciscains étaient en rivalité avec les Dominicains surtout depuis leur introduction dans les chaires de l'Université de Paris.A L'Aide de 3 branches d'Arbres,ils pouvaient faire une Tente afin de se Protéger et se Reposer.

[image]

SAINT-PIERRE CRUCIFIÉ A L'ENVERS
[image]

La tradition rapporte que l’Empereur Constantin, converti avec tout l’Empire au Christianisme, fit construire la Basilique Saint-Pierre, et que le centre de l’Autel Papal se trouvait à la verticale du Tombeau de saint Pierre. La Basilique fut détruite plusieurs siècles plus tard pour en reconstruire une plus grande, l’actuelle Basilique Saint-Pierre, mais l’on maintint la tradition : l’Autel Papal, surmonté d’un magnifique baldaquin, fut placé de la manière, en veillant à ce que son centre soit à la verticale du Tombeau de Saint Pierre.Pierre, condamné à la crucifixion par Néron, empereur romain, s’opposa, par humilité, à subir le même supplice que le Christ et demanda d’être crucifié la tête en bas.Pierre retourne à Rome et demande à être crucifié la tête en bas, par humilité, afin de ne pas mourir comme le Christ. on situe sa mort vers 64 ou 67, le même jour que Paul.

[image]

LETTRE D'UN PRÊTRE CATHOLIQUE AU NEW YORK TIMES
[image]
Cher Frère Journaliste:
Je suis un simple prêtre catholique. Je me sens heureux et orgueilleux de ma vocation. Cela fait 20 ans que je vis en Angola comme missionnaire.
Je lis dans de nombreux moyens de communication, surtout dans votre journal, l'amplification du thème des prêtres pédophiles, cela d'une manière morbide, recherchant en détail dans la vie de ces prêtres, les erreurs du passé.
Il y en a un, dans une ville des Etats-Unis, dans les années 70, un autre, en Australie dans les années 80, et ainsi de suite, d'autres plus récents..... Certainement tous des cas condamnables!

Il y a des présentations journalistiques pondérées et équilibrées, d'autres amplifiées, remplies de préjudices et même de haine. Je ressens moi-même une grande douleur pour le mal immense que des personnes qui devraient être des signes de l'Amour de Dieu, soient un poignard dans la vie d'êtres innocents. Il n'y a pas de paroles pour justifier de tels actes. Il n'y a pas de doutes que l'Église ne peut être, sinon du coté des faibles, des plus démunis. Pour cette raison, toutes les mesures que l'on peut prendre pour la prévention et la protection de la dignité des enfants seront toujours une priorité absolue.

Mais c'est curieux le peu de nouvelles et le manque d'intérêt pour les milliers de prêtres qui sacrifient leur vie et la consacrent pour des millions d'enfants, pour les adolescents et pour les plus défavorisés aux quatre coins du monde.
Je pense qu'à votre journal, cela ne l'intéresse pas :

1) Que j'aie dû transporter beaucoup d'enfants faméliques par des chemins minés à cause de la guerre en l'année 2002 depuis Cangumbe à Lwena (Angola), car ni le gouvernement pouvait le faire ni les ONG n'y étaient autorisées;

2) Que j'aie dû enterrer des douzaines d'enfants morts à cause des déplacements de la guerre;

3) Que nous ayons sauvé la vie à des milliers de personnes au Mexique au moyen du seul centre de santé existant dans une zone de 90,000 km2 avec la distribution d'aliments et de semences;

4) Que nous ayons pu y procurer l'éducation et des écoles dans ces dix dernières années à plus de 110,000 enfants;

5) Cela demeure sans intérêt qu'avec d'autres prêtres, nous ayons eu à secourir près de 15,000 personnes dans les campements de la guérilla, après qu'ils aient rendu les armes, parce que les aliments du gouvernement et de la ONU n'arrivaient pas;

6) Ce n'est pas une nouvelle intéressante qu'un prêtre de 75 ans, le Père Roberto, parcourt la ville de Luanda, soignant les enfants de la rue, les conduisant à une maison de refuge, pour qu'ils soient désintoxiqués de la gazoline qu'ils aspirent en gagnant leur vie comme lanceur de flammes;

7) L'alphabétization de centaines de prisonniers n'est pas non plus une nouvelle;

8) que d'autres prêtres, comme le Père Stéphane, organisent des maisons de passage pour que des jeunes maltraités, battus, et même violés y trouvent refuge;

9) Non plus, que le Père Maiato avec ses 80 ans, visite les maisons des pauvres, une à une, réconfortant les malades et les désespérés;

10) Ce n'est pas une nouvelle que plus de 6,000 parmi les 40,000 prêtres et religieux actuels aient quitté leur pays et leur famille pour servir leurs frères dans une léproserie, dans les hôpitaux, les camps de réfugiés, des orphelinats pour enfants accusés de sorcellerie ou orphelins de parents morts du sida, dans des écoles pour les plus pauvres, des centres de formation professionnelle, des centres d'accueil pour les séropositifs...... etc......

11) Ou, surtout, dépensant leur vie dans des paroisses et des missions, motivant les gens pour mieux vivre et surtout pour aimer;

12) Ce n'est pas une nouvelle que mon ami, le Père Marc-Aurèle, pour sauver des enfants pendant la guerre en Angola, les ait transportés de Kalulo à Dondo et qu'en revenant de sa mission, il ait été mitraillé en chemin; que le Frère François avec cinq Dames Catéchètes, soient morts dans un accident, en allant aider des régions rurales les plus reculées du pays;

13) Que des douzaines de missionnaires en Angola soient morts par manque de moyens sanitaires, à cause d'une simple malaria;

14) Que d'autres aient sauté dans les airs à cause d'une mine, en visitant leurs fidèles; en effet, dans le cimetière de Kalulo sont les tombes des premiers prêtres qui sont arrivés dans la région...... aucun ne dépassait les 40 ans.......... ;

15) Ce n'est pas une nouvelle, celle de suivre un Prêtre "normal" dans son travail journalier, dans ses difficultés et ses joies, dépensant sa vie sans bruit en faveur de la communauté qu'il sert.

La vérité, c'est que nous ne cherchons pas à faire les nouvelles, sinon simplement apporter la " Bonne Nouvelle ", cette Nouvelle, qui sans bruit, a commencé le matin de Pâques.

Un arbre qui tombe fait plus de bruit que mille arbres qui poussent.

On fait beaucoup plus de bruit pour un prêtre qui commet une faute, que pour des milliers qui donnent leur vie pour des milliers de pauvres et d'indigents.
Je ne prétend pas faire l'apologie de l'Église et des prêtres.

Un prêtre n'est ni un héros ni un neurotique. C'est simplement un homme normal qui, avec sa nature humaine, cherche à suivre Jésus et à Le servir dans ses frères.
Il y a des misères, des pauvretés et des fragilités comme chez tous les êtres humains; mais également il y a de la beauté et de la grandeur comme en chaque créature.........

Insister d'une manière obsessionnée et persécutrice sur un thème douloureux, en perdant de vue l'ensemble de l'oeuvre, crée véritablement des caricatures offensives du sacerdoce catholique, par lesquelles je me sens offensé.

Je te demande seulement, ami journaliste, de rechercher la Vérité, le Bien et la Beauté. Cela fera grandir ta profession.
Dans le Christ,

P. Martin Lasarte, sdb

"Mon passé, Seigneur, je le confie à ta Miséricorde; mon présent à ton Amour; Mon futur à ta Providence".

(Il est des fois qu'il nous arrive des courriels comme celui-ci. En vérité, cela vaut la peine de les renvoyer...... espérant que tous les catholiques puissions faire un peu de contre-poids........ non seulement en renvoyant ces courriels, sinon avec l'exemple de notre vie.)

[image]


LES GOÉLANDS AU VATICAN ENCORE UN SIGNE?
[image]
Rappellez vous juste 1 semaine avant la démission du Pape Benoit XVI lors du traditionel jeté de colombe un goéland attaque la colombe juste devant la fenêtre du pape Benoît XVI.
[image]
Et la journée de l'Élection du Nouveau Pape, un goéland a élu domicile depuis de longues minutes sur la fameuse cheminée de la chapelle Sixtine vers laquelle tous les regards sont rivés, alors qu'on attend dans les heures qui viennent le résultat des quatrième - et éventuellement cinquième - scrutins.Le goéland est donc très symbolique dans le cas présent . Si on se base sur le nom de St-François d'Assise ... Alors , ce Goéland était venu nous porter le message d l'arrivée du nouveau Pape François 1er.

_____________________________________________________________________________


JONATHAN LEVINGTONE LE GOÉLAND
j'attire l'attention vers gull, le goeland en anglais, car ceci me transporte à tire d'aile vers un célèbre JONATHAN le Goéland, au nom de famille évocateur LIVINGSTONE ( la pierre vivante ! )pierre philosophale.
LIEN DU VIDEO

Le goéland qui voit le plus loin vole le plus haut.»

«Ce que je veux, c’est savoir ce qu’il m’est possible et ce qu’il ne m’est pas possible de faire.»

«Ca marche toujours lorsqu’on sait ce qu’on fait.»


«Nous sommes libres d’aller où bon nous semble et d’être ce que nous sommes.»

«Votre corps, d'une extrémité d'aile à l'autre, n'existe que dans votre pensée, qui lui donne une forme palpable.»

«Tu peux t'élever davantage encore, car tu as voulu apprendre.»


«Nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libres !»
«Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.»

«Le paradis n’est pas un espace et ce n’est pas non plus une durée dans le temps. Le paradis c’est simplement d’être soi-même parfait.»

[image]

80,000 MANUSCRITS NUMÉRISÉS BIBLIOTHEQUE DU VATICAN
[image]

A peine sorti du long processus de succession, le Vatican se lance un nouveau défi de taille : numériser la bibliothèque Apostolique.

Une des plus riches et plus ancienne s du monde, la bibliothèque du Vatican contient 80 000 manuscrits historiques et 8 900 incunables (œuvres imprimées datant des premières années de l’imprimerie) dont le premier livre imprimé, la bible de Gutenberg.

Etant donnée l’immensité et la complexité du travail, la numérisation de toute la collection devrait prendre environ 9 ans. Elle sera effectuée par EMC, une société spécialisée dans le stockage de données, en partenariat avec l’Université d’Oxford, la Fondation Polonsky et l’Université d’Heidelberg.

La plus grande difficulté de cet ambitieux chantier sera de nature technique, les œuvres scannées étant des plus fragiles, rares et précieuses. Afin de préserver cet unique patrimoine de la connaissance, la société EMC a mis à disposition du Vatican un espace de stockage de 2,8 petaoctets (1 petaoctet égale environ 1 million de gigaoctets).

Une fois numérisés, les documents seront mis à disposition des chercheurs et des étudiants. Quant à l’application permettant l’accès au public plus large, elle fera peut-être partie de la prochaine étape de l’évolution (numérique) du Saint-Siège.

[image]

OMBRAGE DIABLE ÉLECTION PAPE FRANÇOIS
Sur cette Photo lors de l'Élection du Nouveau Pape françois,apparaît une Ombrage en forme de Diable.L'image du soit-disant diable cornu en ombrage du pape François n'est pas réelle.
J'ai visionné en détail les multiples vidéos de mes enregistrements "live" -en direct-sur trois chaînes de télé différenteset JAMAIS je n'ai vu l'ombrage du pape François prendre cette apparence diabolique.Certainement que d'autres instances ont des intentions sombres...Méfions-nous toujours des images sur Internet...

[image]

[image]

''UN PAPE DE LA FIN DU MONDE''
A la fin du video le Pape mentionne que ses Freres Cardinaux sont allez le chercher presqu'a la FIN DU MONDE.,en Français en général les Médias traduisait par ''Du Bout du Monde'' mais en France ils ont dit comme en Anglais.
LIEN DU VIDEO

[image]

PROPHÉTIE DE SAINT-FRANÇOIS D'ASSISE
[image]

Peu de temps avant sa mort, saint François d’Assise a réuni ses disciples et les a avertis des problèmes à venir, en disant:

« Le temps approche où il y aura de grandes épreuves et des afflictions; Perplexités et des dissensions, à la fois spirituel et temporel, abonderont, la charité du plus grand nombre se refroidira, et la malice des méchants vont augmenter. Les démons auront le pouvoir inhabituel, la pureté immaculée de notre Ordre, et d’autres, sera d’autant occulté qu’il y aura très peu de chrétiens qui obéiront à la vraie souveraineté Pontificale de l’Église romaine avec un cœur fidèle et la charité parfaite. Lors de cette tribulation, un homme, et non canoniquement élu, sera porté au pontificat, qui, par sa ruse, s’efforcera d’attirer un grand nombre dans l’erreur et la mort. Ensuite scandales seront multipliées, notre Ordre sera divisé, et bien d’autres seront entièrement détruit, parce qu’ils consentiront à l’erreur, au lieu de s’y opposer. Il y aura une telle diversité d’opinions et de schismes parmi le peuple, les religieux et le clergé, qui, si ces jours n’étaient abrégés, selon les paroles de l’Evangile, même les élus seraient induits en erreur, si elles n’étaient pas spécialement guidées, au milieu d’une grande confusion telle, par l’immense miséricorde de Dieu. Alors notre Règle et notre mode de vie seront violemment combattus par certains, et de terribles épreuves viendront sur nous Ceux qui sont trouvés fidèles recevront la couronne de vie. Mais malheur à ceux qui, se fiant uniquement à leur Ordre, ils tomberont dans la tiédeur, car ils ne seront pas en mesure de soutenir les tentations permises pour la pathogénèse des élus. Ceux qui conserveront leur ferveur et se conformeront à la vertu de l’amour et du zèle pour la vérité, souffriront de blessures, de persécutions et que les rebelles et les schismatiques; Pour leurs persécuteurs, poussés par les mauvais esprits, diront qu’ils rendent un grand service à Dieu en détruisant ces hommes pestilentiels de la face de la terre. Mais le Seigneur sera le refuge des affligés, et sauvera tous ceux qui se confient en Lui. Et pour être comme leur chef, [le Christ], ceux-ci, les élus, agiront en toute confiance, et par leur mort vont acheter pour eux-mêmes la vie éternelle; choisissant d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, ils ne craignent rien, et ils préfèrent mourir plutôt que de consentir au mensonge et la perfidie. Certains prédicateurs garderont le silence à propos de la vérité, et les autres le fouleront aux pieds et le nieront. Le caractère sacré de la vie tournera en dérision, même par ceux qui la professent extérieurement, car en ce temps Jésus-Christ ne les enverra pas un vrai pasteur, mais un destructeur. «

______________________________________________________________________________


PROPHÉTIE DE ST-JEAN BOSCO
SOURCE
Les songes de saint Jean Bosco sont « de véritables visions », disait le bienheureux don Rua, son premier successeur, « car les choses qui lui étaient ainsi annoncées symboliquement se sont toujours réalisées et se réalisent encore exactement ».
[image]

Le songe du 24 mai 1876, découvrait l’avenir de l’Église : l’exil du Pape quittant Rome, suivi par une foule de gens désorientés. Un beau jour, le Pape revient à Rome et c’est un retour triomphal.

La prophétie est claire : elle annonce non pas un voyage terrestre, mais une errance spirituelle du chef de l’Église entraîné dans la désorientation diabolique d’un monde rendu barbare par près de deux siècles de gouvernement anticlérical… La vie de don Bosco, dirigée par Notre-Dame Auxiliatrice, nous montre qu’il suffira de fonder des institutions et de conduire les âmes à la confession et à la communion par la médiation de la Sainte Vierge pour changer ce monde barbare en une Chrétienté florissante, antichambre du Ciel. Mais cela ne se fera qu’à l’heure de Marie et sous sa direction effective.


UN SONGE PROPHÉTIQUE DE DOM BOSCO
le rêve des deux piliers (fin mai 1862) appelé aussi « songe des Trois Blancheurs »
[image]

Don Bosco vit la mer, et là, rangée en bataille, des vaisseaux innombrables remplis d'armes de toutes sortes. Cette immense armada s'apprête à livrer un assaut sans merci à un grand et majestueux vaisseaux, lequel commande à toute une flottille massée contre ses flancs.

Et la bataille navale s'engage. Or, le vent s'est levé et la tempête se déchaîne. La mer démontée favorise les assaillants. Soudain, voici qu'apparaissent, dominant les flots en furie, deux colonnes. L'une, la plus grande, porte sur son faîte une lumineuse hostie, et sur le fût, cette inscription : « SALUT DES CROYANTS ». L'autre où sont gravés ces mots : « SECOURS DES CHRÉTIENS », est surmontée d'une statue de la Vierge Immaculée, ayant un chapelet passé à son bras. Le socle des colonnes est garni d'ancres, de crochets et de chaînes. L'assaut tourne à l'avantage des agresseurs.

C'est alors qu'apparaît à la proue du grand vaisseau l'homme qui en assume le commandement. Et c'est le Pape. D'où il devient désormais fort clair qu'il s'agit de la Nef de l'Église. Le commandant suprême du grand Vaisseau (le Pape) convoque à son bord les capitaines des vaisseaux auxiliaires (les Évêques) afin de délibérer des décisions à prendre.

La tempête, un instant apaisée, se ranima plus violente, obligeant chacun des capitaines à regagner son navire. Une accalmie se fit sur la mer et l'hostilité des ennemis parut fléchir. La grande Nef reprit sa route. Le pilote suprême en profite pour appeler de nouveau les autres pilotes à son bord.

Mais voici, soudain, que la tempête une fois encore se déchaîne, plus violente que jamais. Mais les colonnes sont toujours là, dressées immobiles sur la mer en furie. Et le Pape, tenant ferme la barre, s'efforce de maintenir la Nef entre elles deux. Or, le Navire est assailli de toutes parts et de toutes les manières. Les vaisseaux ennemis vomissent le feu de toutes les gueules de leurs canons, ou foncent sur lui, le frappant de leurs étraves cuirassées.

Pourtant, quelque acharnement qu'ils mettent en leurs assauts, et quelques très grands dommages qu'ils infligent, les efforts des ennemis ne peuvent venir à bout de la grande Nef. D'un formidable coup de sa proue, un vaisseau des assaillants ouvre une large blessure dans le flanc de la Nef de l'Église. Mais un souffle mystérieux, venu des Colonnes, referma la brèche par où allait s'engouffrer la mer. La confusion se met alors dans la flotte ennemie. Dans le vacarme énorme du combat, ses propres vaisseaux se heurtent entre eux, se brisent et coulent. « L'ennemi entreprend alors sur les ponts un corps à corps furieux; les mains et les poings se tordent dans la mêlée, pendant que pleuvent blasphèmes et malédictions»

«Tout à coup le Pape est frappé. Il tombe, ses sujets le relèvent ; mais un deuxième coup l'abat ; il est frappé à mort. Un cri de victoire retentit. Sur les vaisseaux ennemis on exulte et on danse»

«La mort du Pape est à peine connue que le successeur est élu. Les adversaires perdent courage. Le nouveau Pontife passe à travers tous les obstacles et conduit le Vaisseau entre les deux Colonnes, où il amarre solidement la proue à la Colonne de l'Hostie et la poupe à celle de la Vierge.

«Alors, panique générale, désordre indescriptible. Tous les ennemis se dispersent. Leurs navires se heurtent et se brisent. Ceux qui coulent tâchent de faire couler les autres.

« Quelques vaisseaux qui avaient lutté vaillamment, pour le pape viennent, eux aussi, s'attacher aux colonnes. D'autres qui, loin du danger, avaient attendu prudemment la victoire, suivent leur exemple.

LIEN DU VIDEO

[image]

  7798 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

141335 messages dans 29590 fils de discussion, 848 utilisateurs enregistrés, 11 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 11 invités)
Temps actuel sur le forum : 17/08/2017, 11:26
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum