Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Pierre Teilhard de Chardin

par Baryton, Au coeur des pays d'en haut, lundi 18 mars 2013, 18:58 (il y a 2012 jours) @ jfpoulin

Lui, par contre, était jésuite :

Pierre Teilhard de Chardin

Noosphère

Pierre Teilhard de Chardin ([tɛ.jaʁ.də.ʃaʁ.dɛ̃]) 1, ( 1er mai 1881, Orcines - 10 avril 1955, New York) était un jésuite, chercheur, théologien, paléontologue et philosophe français.

Scientifique de renommée internationale, Pierre Teilhard de Chardin fut à la fois géologue spécialiste du Pléistocène et paléontologiste spécialiste des vertébrés du Cénozoïque. Considéré comme l'un des théoriciens de l'évolution les plus remarquables de son époque, l'étendue de ses connaissances lui permet de comparer les premiers hominidés, tout juste découverts, aux autres mammifères, en constatant l'encéphalisation propre à la lignée des primates paléoanthropologues 2.

Dans le Phénomène humain, il trace une Histoire de l'Univers, depuis la pré-vie jusqu'à la terre finale, en intégrant les connaissances de son époque, notamment en mécanique quantique et thermodynamique, ajoutant aux deux axes vers l'infiniment petit et l'infiniment grand la flèche d'un temps interne, celui de la complexité en organisation croissante, constatant l'émergence de la spiritualité humaine à son plus haut degré d'organisation, celle du système nerveux verticalisé. Avec Teilhard, matière et esprit ne sont plus que deux facettes d'une même réalité, ce qui lui permet, en tant que prêtre de la Compagnie de Jésus, de donner un sens à sa foi en l'incarnation du Christ, à la dimension de la cosmogenèse et non plus à l'échelle d'un cosmos statique comme l'entendait la tradition chrétienne biblique.(...)

(...) L'évolution se passe ensuite à son avis dans la possibilité qu'ont les consciences de communiquer les unes avec les autres et de créer de facto une sorte de super-être : en se groupant par la communication, les consciences vont faire le même saut qualitatif que les molécules qui, en s'assemblant, sont passées brusquement de l'inerte au vivant.

Toutefois, ce super-être est sans rapport aucun avec le surhumain de Nietzsche (« Ainsi parlait Zarathoustra ») dans lequel Teilhard ne voit qu'une extrapolation trop simple du passé, et qui ne tient nul compte du phénomène de communication croissante entre les individus (« La chenille qui interroge son futur s'imagine sur-chenille », résumera Louis Pauwels dans Blumroch l'admirable). Pour Teilhard, ce n'est déjà plus au niveau de ces seuls individus que le processus d'évolution se réalise; il écrit à ce sujet :

« Rien dans l'univers ne saurait résister à un nombre suffisamment grand d'intelligences groupées et organisées ».

Il y voit non pas Dieu en construction, comme avant lui Ernest Renan et — de façon plus sarcastique — Sigmund Freud dans l'Avenir d'une illusion — mais l'humanité qui se rassemble pour rejoindre Dieu, en cet hypothétique point oméga qui représenterait de facto, et sans tristesse aucune, la fin du Temps.

Pierre Teilhard de Chardin est considéré, avec Richard Buckminster Fuller et Paul Otlet, comme un des penseurs d'internet. En effet, la toile est parfois considérée comme le nouveau système nerveux de la noosphère : une grande quantité d'informations accessible à l'humanité tout entière et qui peut être partagée à double sens (depuis le Web 2.0) par tous.

« …l’avènement de l’homme marque un palier entièrement original, d’une importance égale à ce que fut l’apparition de la vie, et que l’on peut définir comme l’établissement sur la planète, d’une sphère pensante, surimposée à la biosphère, la noosphère.

---
Ce que vous avez, tout le monde peut l'avoir. Ce que vous êtes, personne d'autre que vous ne peut l'être.

  5117 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

146403 messages dans 31115 fils de discussion, 896 utilisateurs enregistrés, 22 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 22 invités)
Temps actuel sur le forum : 20/09/2018, 21:48
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum