Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

SMALLVILLE Saison 1 Partie 2

par panthère58, mercredi 14 février 2018, 19:00 (il y a 1646 jours) @ panthère58

:-) SMALLVILLE

En vert extrait de dialogue
En bleu résumé, impressions et opinions
Extrait de lien

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 14 : Zero / Les Fantômes du passé

Épisode 15 : Nicodemus / Nicodemus (Kryptomonstres)

J’ai choisi cette séquence parce que ça évoque la vue de la ville de Montréal à partir du toit d’une maison de Saint-Hilaire…


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7QRKzrzX1uI

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 16 : Stray / Pensées secrètes (Suite et fin dans la deuxième saison avec Ryan.)

Lionel à Lex : Secret et rapidité.

Lex à Lionel : Von Clausebitz, on War. / Tu parles comme un général sur le pied de guerre.

Comme vous pouvez le constater, la traduction française élude la référence. Comme les échanges entre père et fils Luthor sont récurrents et « succulents », j’écoute donc en français avec les sous-titres en anglais pour ne pas échapper d’autres références.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_guerre
Extrait : Cet article concerne le livre de Carl von Clausewitz. Pour le film de Bertrand Bonello, voir De la guerre.

De la guerre (en allemand : Vom Kriege) est un traité de stratégie militaire écrit par le général prussien Carl von Clausewitz.
Écrit en majeure partie après les guerres napoléoniennes entre 1816 et 1830, puis compilé, il fut publié par son épouse après sa mort en 1832.
C'est l'un des traités les plus importants sur la stratégie militaire jamais écrit et, encore aujourd'hui, il est toujours recommandé dans les académies militaires. C'est dans ce livre que la fameuse citation de Clausewitz trouve son fondement, selon laquelle : « La guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens ».


Ce qui est intéressant dans cette télésérie, ce sont les nombreuses références historiques. De plus, ça dépeint comment Lionel a élevé son fils en parallèle avec les Kent et Clark.

Lionel à Lex : Savais-tu que Philippe de Macédoine avait élevé son fils parmi les lions pour lui inculquer audace et héroïsme.

Lex à Lionel : N’a-t-il pas aussi voulu l’empaler sur une lance ?

Lionel à Lex : Lors d’un coup d’état manqué, oui. Mais, ce dont l’histoire se souvient finalement, c’est qu’il s’appelait Alexandre le Grand.

P(3)58 : Je n’ai rien trouvé de probant sur ces faits à propos d’Alexandre le Grand.

Chloé à Ryan : Alors, voilà donc la version moderne de Kaspar Hauser.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kaspar_Hauser
Extrait : Caspar ou Kaspar Hauser - dont le nom est parfois francisé en Gaspard Hauser, entre autres par Verlaine - est un adolescent qui a vécu au XIXe siècle. Apparu sur la place de Nuremberg, le 26 mai 1828, il était probablement âgé d'environ seize ans. Surnommé « l'orphelin de l'Europe », il est encore aujourd'hui au centre d'une énigme relative à ses origines.

Lex et Ryan ont en commun un intérêt pour la bande dessinée de Warrior Angel (Le Justicier volant), qui représente symboliquement Clark (Superman en devenir).

[image]

[image]

Clark à Lex : J’ignorais que tu aimais lire des BD.

Lex à Clark : Un mystérieux visiteur venu de l’espace qui protège la veuve et l’orphelin ?

Lex a une offre de son paternel pour quitter Smallville et donne à Clark un fleuret en cadeau de départ.

Chloé à Clark : Hey, Zorro, range ton sabre.

Clark à Chloé : C’est un fleuret.

P(3)58 : Plus tard, dans la télésérie, Clark se déguisera en Zorro. C’est anecdotique mais la seule fois où je me suis déguisé pour l’Halloween, c’était en Zorro lorsque j’étais au primaire. C’est pour ça que je le notifie.

Lex à Lionel : La plus grande peur de tous ces empereurs romains, à qui tu voues un tel culte, tu sais ce que c’était ? Que leurs fils se montrent vraiment à la hauteur et rentrent à Rome à la tête de leur propre armée. […] J’irai à Métropolis quand je serai prêt.

Lionel à Lex : À la tête d’une armée ?


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=g9uS-oJhX0k


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=5LejL8f2bvU

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 17 : Reaper / Cendres (Kryptomonstre)

Lex à un employé de confiance de Lionel : Quand j’ai eu 10 ans, savez-vous ce que mon père m’a offert ? Un exemplaire de La Volonté de Puissance. “Voici venir le surhomme. L’homme doit se transformer en surhomme.” Sun Tzu, Machiavel et Nietzsche, ce sont eux qui ont fait mon éducation à la mort de ma mère.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Volont%C3%A9_de_puissance
Extrait : La Volonté de puissance (Wille zur Macht) est une notion du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, que l'on trouve essentiellement dans ses Fragments posthumes, bien que l'expression soit déjà présente dans des œuvres publiées, notamment Ainsi parlait Zarathoustra, Par-delà bien et mal et Généalogie de la morale.
La Volonté de puissance ne désigne pas seulement chez Nietzsche une velléité de pouvoir, mais la force humaine la plus importante, plus forte que la volonté de vie. Elle est ainsi parfois désignée par Nietzsche comme l'essence de l'être ou l'essence de la vie.
N'étant pas définie de manière systématique dans l'œuvre de Nietzsche, elle a suscité des interprétations diverses et contradictoires.
Le concept de Volonté de puissance est, pour de nombreux commentateurs (Heidegger, M. Haar par exemple), l'un des concepts centraux de la pensée de Nietzsche, dans la mesure où il est pour lui un instrument de description du monde, d'interprétation de phénomènes humains comme la morale et l'art (interprétation connue sous le nom de généalogie), et d'une réévaluation de l'existence visant un état futur de l'humanité (le surhomme). C'est pourquoi il est souvent utilisé pour exposer l'ensemble de sa philosophie.
L'expression a donné lieu à un projet de livre, intitulé La Volonté de puissance. Essai d'inversion de toutes les valeurs, abandonné à la fin de l'année 1888, et à plusieurs compilations de fragments présentés comme son œuvre principale et aujourd'hui considérés comme des falsifications.


Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Tzu
Extrait : Sun Tzu ou Sun Zi ou Souen Tseu (chinois : 孫子, pinyin : sūn zǐ, Wade-Giles : sun tzu, prononcé /suən.ts̩/, signifie « maître Sun ») de son vrai nom Sun Wu (孫武, Sūn Wǔ, sun wu, wǔ signifiant « militaire », « martial ») est un général chinois du VIe siècle av. J.-C. (544–496 av. J.-C.).
Il est surtout célèbre en tant qu'auteur de l'ouvrage de stratégie militaire le plus ancien connu : L'Art de la guerre. L'idée principale de son œuvre est que l’objectif de la guerre est de contraindre l’ennemi à abandonner la lutte, y compris sans combat, grâce à la ruse, l'espionnage, une grande mobilité et l'adaptation à la stratégie de l'adversaire. Tous ces moyens doivent ainsi être employés afin de s'assurer une victoire au moindre coût (humain, matériel).
Les idées de L'Art de la guerre ont été reprises et adaptées par différents auteurs pour la stratégie et notamment la stratégie d'entreprise. Dans un sens plus large, L'Art de la guerre peut être interprété comme une méthode de résolution des conflits.


Lex à Clark : Quand mon père mourra, des rois viendront à ses funérailles ; mais quand ça sera le tien, ses amis viendront tous.

Lex à un homme de confiance de Lionel : Autrefois, chez les Perses, les rois faisaient tuer les messagers qui apportaient de mauvaises nouvelles. Seulement, à notre époque, trancher des têtes ça peut sembler un peu extrême. Un peu plus de raffinement s’impose.

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 18 : Drone / Les Abeilles tueuses (Kryptomonstres)

Épisode 19 : Crush / Télékinésie

À la fin de l’épisode, c’est la même chanson, la même séquence, sauf qu’ici, c’est au ralenti avec la chanson au complet, en avant-plan, non en background. Ça représente bien l’impasse amoureuse pour Clark avec Lana, pour Lana avec Clark, et pour Chloé avec Clark. De plus, la symbolique de la croix et de l’ange accolée à Clark y est très forte dans le cimetière. Et comme pour bien des héros, il y a une grande part de solitude qui pèse sur Clark. Clark incarne bien la symbolique de l’ange déchu – dans son cas, l’ange « échu », puisqu’il s’est échoué sur la Terre, bien que programmé – qui apporte la Lumière, et qui « visite » l’humaine.


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wv8FP-CIpwU

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 20 : Obscura / À travers ses yeux (Lana infectée par des météorites)

Le syndrome de Kretser. (Je n’ai pas trouvé d’information pertinente sur ce syndrome qui ferait qu’un lien psychique s’établirait entre deux personnes. Par contre, dans cet épisode, Lex est à la recherche d’un ovni sur son lieu présumé d’atterrissage. Il y trouve une clé octogonale en métal. (celle de l’appareil de Clark lors de son arrivée avec les météorites)

--------------------------------------------------------------------------------

Épisode 21 : Tempest / Avis de tempête

Dans cet épisode, l’ami de cœur de Lana s’engage dans l’armée et est appelé au service. On se rappellera de l’intervention américaine en Afghanistan. Il demande à Clark de veiller sur Lana d’ici son retour. Clark devient donc un « Veilleur (Ange déchu) ».

Lionel sert une autre référence d’Alexandre le Grand à Lex (Alexander) : Lorsqu’Alexandre le Grand était sur son lit de mort, ses généraux lui ont demandé à qui il désirait léguer son empire et s’il avait désigné un successeur capable de garder son héritage intact, pour éviter des siècles d’effusion de sang. Il répondit simplement « je le lègue au plus fort ».

Lex à Lionel : Un autre homme célèbre a dit également « ce qui ne me tue pas me rend plus fort ».

Finale de la saison 1 :


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=-ssJV6msnhg


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=uIOxv3d0AjM

--------------------------------------------------------------------------------
SMALLVILLE point de vue de JMtRoseCroix
par panthère58, vendredi 12 mai 2017, 10:56 (il y a 278 jours) @ panthère58

POINT DE VUE DE JMtRoseCroix

:-) Je me permets de ramener les billets de JMtRoseCroix sur Smallville / Superman, qui alimentent la réflexion sur cette télésérie.

Source : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=59061

Smallville Finale
par JMtRoseCroix, dimanche 02 septembre 2012, 23:34 (il y a 1712 jours) @ panthère58

Voir que Smallville aurait été inventé par des Juifs..... non, mais franchement on veut rire de moi là ! Ca fait un bout maintenant que je n'écoutes plus les vidéorandia parce que même si Kiwan est super intelligent, il faut en prendre et en laisser. On a bien dit que le Nazaréen était juifs alors que pas du tout. Dit moi ce qui peut rapprocher tout ça des Juifs ? Quoi parce qu'il n'est pas blond ou ben parce qu'il a été créer au USA ? Et puis c'est quoi le mal si ca aurait été créer par des JUIFS si c'est le cas.... car je vois la série BEAUCOUP comme étant Catholique Chrétien Chaldéen Egyptien etc !! C'est beaucoup plus des enseignements qui remonterait à l'égypte au Atlantes ou sinon plus.... Les juifs seraient des anciens prisonniers...venues des autres planètes alors peut que c'est peut être de seul lien que je peux voir mais sinon....

Source : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=59073

Smallville Finale
par JMtRoseCroix, lundi 03 septembre 2012, 10:40 (il y a 1712 jours) @ panthère58
édité par JMtRoseCroix, lundi 03 septembre 2012, 11:09

Au moins dire des références pour dire que c'est JUIFS même si les références ne sont pas tous véridique ! Parce que quand tu créer une histoire il y a toujours un lien avec ta religion ta façon de pensée etc etc..... c'est pourquoi j'ai dit avez vous vu quoi que ce soit dans ces histoires qui ont un lien avec la PENSÉE juive qui n'ont pas la même que celui d'une autre culture... POURQUOI ON FAIT RÉFÉRENCE TOUJOURS à CA ÉTÉ CRÉER par des juifs , mais pourquoi avoir mentionner juste ça ? Il avait pas autres choses à dire de plus ? Il n'y a pas de mal, mais la façon comment cela a été dit ! Quand c'est un blanc ben normal ON NE DIT pas hein cela a été créer par un blanc ! Voilà. Et si mon commentaire est bizarre alors je suis surement à la bonne place !
Et en plus, je te pris de le mentionner que pas parce que c'est l'Ancien Testamen que c'est Juifs et la mention EL n'est pas juifs du tout ! Mais d'Origine Chaldéo-Egyptien. Les Dieux qui sont nommés les EL n'ont rien de juifs du tout. Tout ceci est écrit dans bien d'autres ouvrages que la BIBLE car il y en a plein d'autres LIVRE sacrés... c'est une référence rien de plus qui peut être autant juifs, chrétiens ou islamique.
Alors désolé, si j'ai du mal comprendre MAIS JE N'AI pas dit que c'était vous qui aviez dit ça ! Quand c'est le temps de sauver et protéger l'intégrité des Gris au dépend des ELS qui représentent des EXTRATERRESTRES beaucoup plus évolués à des niveaux très près de l'énergie Christique en faite ilS travaillaiENt avec cette force pour aider à remettre l'humanité sur ces rails... ! Souvent les EL sont réelles, mais pas connus des humains.. Ils sont venus des mondes éthériques pour intervenir dans les Guerres des mondes pour maintenir une non ignorance sur la terre... Voilà pourquoi JE TROUVE QUE DIRE QUE SUPERMAN ou kal-el est juif parce qu'il a combattu les Nazis a rien avoir là-dedans car ces extraterrestre existent belle et bien.... Ils sont fait d'éther NEL et nous (juifs chrétiens, musulman, BOUDDHIQUE) nous sommes de chaire mortel.
Voilà un texte
Superman, un héros juif
Personne ne pourra plus l'ignorer après avoir visité l'exposition que le Musée d'art et d'histoire du judaïsme, à Paris, consacre à la bande dessinée : Superman est juif. Ne pas le savoir ne change rien au plaisir pris à la lecture des aventures du super-héros. Mais en prendre connaissance permet de mieux saisir comment, et pourquoi, la minorité juive aux Etats-Unis a utilisé la bande dessinée pour, dans une première phase, raconter sa propre histoire, puis modifier, de manière aussi inattendue qu'imprévisible, la culture populaire de son pays d'accueil.
Conçue de manière chronologique, l'exposition permet de saisir facilement ce phénomène. Les premiers dessins datent du début du XXe siècle, quand industrialisation et immigration étaient à l'origine des grands mouvements de populations. De 1910 à 1921, les immigrés arrivés à Ellis Island, et parmi eux une forte population de juifs d'Europe centrale, racontent dans la presse leurs premiers pas en Amérique, leur vie quotidienne et le choc des cultures dans les quartiers new yorkais du Lower East Side, du Bronx ou de Brooklyn. La presse écrite, alors média de masse, publie des comic strips (bandes dessinées en quelques cases). Les quotidiens en yiddish Die Varhayt ou Der Forverts, dont les tirages sont énormes, publient les cartoons de Samuel Zagat ou de Zuni Maud.
En exposant aussi des dessins de Milt Gross, de Rube Goldberg et d'Harry Hershfield (Abie the Agent ou Homeless Hector), l'exposition montre que aux Etats-Unis, dans la période qui sépare la Grande Dépression de la guerre froide, l'industrie de la bande dessinée devient en grande partie juive, et dépasse de loin le simple cadre de la presse yiddish, pour toucher l'imaginaire populaire.
Les illustrateurs et scénaristes juifs privilégient l'industrie du "comic book", conscients que les portes d'accès de la publicité et de l'édition leur sont souvent fermées. Ce qui a implications esthétiques indéniables, théorisées par le dessinateur Will Eisner. Celui-ci voit dans l'apparition du super-héros, à partir du succès de Superman, en 1938, l'expression d'un particularisme juif. "Le golem, une créature d'argile façonnée par un rabbin pour protéger les juifs de Prague, selon une légende juive du XVIe siècle, est le précurseur de la mythologie du super-héros. Les juifs, persécutés depuis des siècles en Europe, avaient besoin d'un héros capable de les protéger des forces obscures. Siegel et Shuster, les créateurs de Superman, l'ont inventé."
De fait, presque tous les créateurs de super-héros sont juifs, originaires d'Europe centrale : Bob Kane (Batman) ; Will Eisner (Le Spirit) ; Jack Kirby (Les Quatre Fantastiques, Hulk, les X-Men) ; Joe Simon (Captain America) et Stan Lee (Spiderman).
ROMANS GRAPHIQUES
Logiquement, Superman croise le fer avec les nazis, suivi plus tard par Captain America et Les Quatre Fantastiques. Ce qui apparaît, dans un premier temps, comme un désir de voir les Etats-Unis s'investir dans le second conflit mondial et, plus tard, comme la réparation fantasmatique d'une catastrophe - la destruction des juifs d'Europe - qu'aucune armée alliée n'a pu éviter.
Quand "l'homme d'acier" détruit le mur de l'Atlantique et la ligne Siegfried bien avant le jour J, le ministre nazi de la propagande, Joseph Goebbels, s'écrie lors d'une réunion : "Superman est juif !" Ce qui était une insulte doit être pris aujourd'hui pour une évidence.
Le parcours de l'exposition fait aussi la part des évolutions de la BD et de ses "avatars mémoriels", selon l'expression de Laurence Sigal, directrice du Musée, qui donnent différentes visions du passé juif.
Bien après la célèbre couverture de la BD de 1944, La bête est morte ! d'Edmond-François Calvo - dont l'original est présent dans l'exposition -, on retrouve ces traces de la mémoire et notamment de la Shoah dans le graphic novel. Ce terme forgé par Will Eisner en 1978 pour désigner son livre Un pacte avec Dieu désigne une BD qui veut faire oeuvre littéraire. Le "roman graphique" est ainsi devenu un genre à part et reconnu dans la BD, attirant des auteurs en prise avec la littérature de la mémoire.
Outre Art Spiegelman et son Maus (oeuvre récompensée par un prix Pulitzer), outre encore Ben Katchor, Robert Crumb, Jules Feiffer, etc., on (re)découvre dans cette exposition de jeunes auteurs comme Bernice Eisenstein ou Miriam Katin, dont les autobiographies dessinées renvoient à des événements historiques rarement décrits par la BD (le procès d'Eichmann, par exemple).
Cette exposition intitulée "De Superman au Chat du rabbin" fait aussi des incursions dans la BD d'humour et les pastiches de Gotlib, dans les légendes et les contes traditionnels revus aujourd'hui par Joann Sfar ou dans les tribulations des anti-héros underground d'Aline Kominsky. L'exposition montre enfin la façon dont un auteur comme Hugo Pratt, passionné par la kabbale, utilise les signes hébraïques dans son oeuvre. Autant de facettes singulières du mariage entre BD contemporaine et judaïsme.
"De Superman au Chat du rabbin, bande dessinée et mémoires juives". Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, Paris-3e. Tél. : 01-53-01-86-48. Mo Hôtel-de-Ville. Du lundi au vendredi de 11 heures à 18 heures, le dimanche de 10 heures à 18 heures.
Jusqu'au 27 janvier 2008. 5,50 €. Sur Internet : www.mahj.org.
Samuel Blumenfeld et Yves-Marie Labé
Le Monde, daté du 24 octobre 2007
Cinq ans de travail, des recherches multiples
Cinq ans : c'est le temps qu'il a fallu pour préparer l'exposition, recenser et trier dessins et crayonnés rares, originaux et rééditions de planches BD dans des archives privées ou publiques, en Europe et en Amérique du Nord surtout. "J'avais au départ l'intention de montrer le travail de deux auteurs, Ben Katchor et Will Eisner, explique Anne Hélène Hoog, la commissaire de l'exposition. J'ai eu le feu vert pour monter une exposition historiographique sur BD et judaïsme." Soit quelque 230 oeuvres retenues sur les 370 sélectionnées a priori. Anne Hélène Hoog s'est ingéniée à retrouver les supports originaux, souvent abîmés : "Ce qui m'intéresse, en plus des thèmes traités dans ces différents strips, c'est la matière de ce papier, de cette mémoire éphémère."

--------------------------------------------------------------------------------
SMALLVILLE point de vue de JMtRoseCroix
par JMtRoseCroix, dimanche 14 mai 2017, 16:58 (il y a 276 jours) @ panthère58

My God quand je lis ce que j'ai écris en 2012, j'aurais voulu tout effacer , pleins de fautes d'orthographes .... Sérieusement aujourd'hui je trouve que c'est un peu n'importe quoi ce que j'ai dit , sauf sur le fait que la série aurait été juifs... Je dirais un mélange de plusieurs cultures car il y a eu énormément d'auteurs .. On y parle dans la Saison 10, jeu d'échec , troisième guerre mondiale, antechrist , la marque de bête , de Lucifer l'étoile du matin , guerre entre extraterrestres

--------------------------------------------------------------------------------
SMALLVILLE point de vue de JMtRoseCroix
par JMtRoseCroix, dimanche 14 mai 2017, 17:10 (il y a 276 jours) @ JMtRoseCroix

[image]

--------------------------------------------------------------------------------
SMALLVILLE point de vue de JMtRoseCroix
par panthère58, dimanche 14 mai 2017, 21:00 (il y a 276 jours) @ JMtRoseCroix

:-) C'est pourquoi c'est la X ième fois que je réécoute la télésérie. La bande annonce du film est très symbolique :

. ville côtière / analogie avec La Rochelle (P’tit Trésor / Grand Monarque)
. la pêche (Jésus et ses apôtres)
. le papillon Grand Monarque
. la narration


Lien video Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Xw4VeR7tCxU

Tu donneras au peuple de la Terre un idéal à atteindre.
Ils se rueront sur tes pas ; ils trébucheront, ils tomberont.
Mais le moment venu, ils te rejoindront dans le Soleil.
Le moment venu, tu les aideras à accomplir des miracles.

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  5358 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193501 messages dans 39325 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 68 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 68 invités)
Temps actuel sur le forum : 19/08/2022, 00:42
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum