Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Pour répondre...

par Michel Alliance ⌂, jeudi 16 février 2017, 11:10 (il y a 72 jours) @ Rama

Merci de vos participations et commentaires tous très intéressants pour développer sur un sujet sensible et pas toujours bien reçu :-)

J’aimerais répondre à Rama tout particulièrement.
Cher Rama,
Pardonner n’est jamais facile, j’en conviens, mais c’est aussi la sagesse des êtres en évolution. Mon père aime citer Corneille : « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». Un combat facile est-il un réel combat? Je crois que la colère d’un être humain se mesure à ses attentes.

Bien évidemment, certaines blessures cicatrisent très mal, personne n’y échappe, moi non plus, les échanges peuvent déraper même ici ou à l’Assemblée nationale comme mon exemple. Doit-on mettre dehors un député qui a « trop chialé » ? Doit-on ériger des murs comme le souligne adroitement Vulcain? D’accord, il doit tout de même y avoir des limites, là-dessus aussi j’en conviens. Le respect commence d’abord par soi-même et ensuite aux autres. Le dicton est clair sur ce thème, si tu ne t’aimes pas, difficile d’aimer les autres puisqu’ils sont un miroir de toi-même.
Le constat est évident, rares sont ceux qui s’aiment réellement et ceux qui réellement s’aiment, s’aiment beaucoup trop. La juste mesure est problématique pour tous.
« De la mesure dans l’excès » nous disait un personnage du film dans : « Quelque part dans le temps » qui m’a toujours fasciné. Je suis un tenant inconditionnel de l’équilibre. Rien de bon n’arrive sans l’équilibre et nous sommes tous à différents degrés, déséquilibrés par la souffrance, les envies, la jalousie, les possessions matérielles et quoi d’autres encore? Vous Rama, êtes-vous parfait? Sans tache, sans erreur de programmation? Permettez-moi d'en douter librement et sans malice.

Personnellement (et sans vouloir faire mon petit catho ) j’ai essayé la formule que beaucoup de personnes dans ce monde préconisent comme l’expression salvatrice d’un défoulement majeur qui s’appelle « la rancune », mais rien n’y fait. Je ne suis pas meilleur qu’un autre, mais ce n’est pas pour moi.
Ho, bien sûr, sur le coup, comme nous tous ou presque, je suis frustré, en rage, je chiale, sacre et j’en passe…je ne suis pas un sain, loin de là, mais pas longtemps plus tard, je relativise, je revois en image le « Pardonnez-leurs, ils ne savent pas ce qu’ils font » et je le retourne vers moi en me disant que je l’ignore moi-même. Et ma colère fait place au dépit, le dépit fait place à l’abandon et l’abandon fait place à la compréhension des besoins que l’ego a, d’obtenir, de ne pas aimer quand les choses glissent sans pouvoir y faire quelque chose et soudain, le détachement survient.

Je ne sais pas détester ou bien, je déteste mal…c’est peut-être un choix fautif, un dé-Faux.
Qui sait?
Nous avons tous notre place oui, car cette mini-société représentée par ce forum, est l’image exacte de ce que nous voyons partout ailleurs. Comme dans Astérix, il n’est peut-être pas frais notre poisson, mais on finit tous à la même table à la fin, sauf le barde (la raison pourquoi j’ai hésité à mettre mes musiques, lol :-) ).
Peut-être que si, ici, on ouvre les limites du respectable, de l’ouverture d’esprit, du pardon, de la saine mesure, nous pourrons regarder le ciel en disant courageusement « Voyez! Nous valons la peine d’exister. Nous pouvons faire mieux. Nous pouvons nous Âme-Éli-Orée. Faites-nous confiance encore un temps. On va réparer cette planète en souffrance, on va faire mieux que ceux d’avant. »

Mais bon, c’est peut-être autant trop tard que trop utopique, mais je suis naïf et j’aime y croire encore. Reste qu’il y a du bon, je le vois tous les jours. L’homme est "garroché" dans la souffrance partout, tout le temps, à tous les niveaux. La grande marmite bout et bout encore, mais à la fin, quand le bouillon quittera, est-ce que le repas sera prêt?

Il faut simplement faire taire l’ego et voir l’autre comme nous-mêmes avec nos rages, nos faiblesses certes, mais avec la grandeur d’âme qui habite aussi notre coeur.
Désolé si le ton semble par endroits un peu curé…ce n’était pas le but, plus une sorte de philosophie du « Aimons-nous quand même » :-)
Amicalement,
M.

---
“Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” [Martin Luther-King]

  164 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

139548 messages dans 29010 fils de discussion, 841 utilisateurs enregistrés, 17 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 17 invités)
Temps actuel sur le forum : 29/04/2017, 11:26
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum