Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Bitcoin ou nouveau système monétaire

par Vulcain @, mercredi 19 février 2014, 08:51 (il y a 3708 jours) @ gilles surprenant

La grande question passée sous silence concernant le Bitcoin est : qui l'a créé? Car étant donné son mode spéculatif et de fonctionnement, le seul (ou les seuls) qui peut (peuvent) le contrôler ou en tirer un maximum de bénéfices au détriment alors des autres utilisateurs, c'est le créateur (ou les créateurs).

Seule une monnaie basée sur une ressource tangible (et pas purement virtuelle) peut éviter tout caractère spéculatif.

J'ai exposé dans le Manifeste pour un nouveau monde comment la monnaie pourrait fonctionner au niveau mondial pour être plus juste et non spéculative :
- L'argent est à la base, dans le principe, une énergie d'échange. Et donc la meilleure équivalence pour estimer la valeur d'un produit est l'énergie elle-même, donc la quantité d'énergie émise pour créer un produit ou pour réaliser un service. L'unité monétaire est alors une unité énergétique, telle que le Joule ou la Calorie. En première approximation, on pourrait au moins dans certains cas, utiliser le temps mis pour créer le produit ou pour réaliser le service, en se basant sur un temps moyen de création ou de service (et donc de dépense de l'énergie nécessaire à sa réalisation). Cependant, il faut alors savoir que tout le monde (et toutes les machines) n'ont pas nécessairement la même puissance de travail et cette durée peut être variable.
- Un nouveau système sera réellement novateur s'il sort complètement des ornières actuelles. La nouvelle monnaie devrait alors être d'une quantité virtuellement illimitée pour une période de temps donnée (par exemple un an) tout en reposant sur quelque chose de tangible. En assurant la valeur de la monnaie sur le potentiel de travail et de création de l'Humanité entière (et donc approximativement sur la somme du PIB de toutes les nations du monde) augmentée de toutes les ressources naturelles exploitables en un an de manière raisonnable, on obtient un montant d'argent disponible pour un an qui serait supérieur à la somme des besoins annuels. Une bonne partie de cet argent peut être électronique et le reste sous forme de papier ou de pièces métalliques.
- Une seule banque centrale, créée, servie et contrôlée en toute transparence par le peuple serait nécessaire. Elle pourrait au départ s'appuyer sur la fusion des banques actuelles (au niveau des infrastructures et des réseaux). Il va de soit que dans un tel monde, le concept de corporations privées (qui presque inlassablement finit par conduire à une forme ou une autre de fascisme) devra disparaître, tout projet commun restant public et transparent.
- Au début de chaque période de temps considérée comme la plus facile à gérer dans la pratique au niveau mondial (mois ou année, par exemple), chaque individu recevrait un montant d'argent légitime et raisonnable en fonction de son projet de service, de travail, de création... pour le rembourser par l'énergie (ou le nombre d'heures) dépensées. Et les individus adultes non productifs recevraient un montant forfaitaire de base apte à leur assurer une condition d'existence suffisamment confortable. La productivité de l'Humanité et des machines est largement suffisante pour cela.
- Le remboursement de l'emprunt (à zéro pour cent d'intérêt) se ferait dans la période en cours (mois ou année) par les productions, services, créations de l'individu (ou du groupe, si un groupe veut réaliser un projet en commun de plus grande envergure).
- Avec un tel système, il n'y a plus besoin d'impôts, ni de se préoccuper de faire circuler l'argent, car ce sont les productions, services et créations qui sont la partie principale et tous les échanges se font soit par troc (énergie contre énergie ou heure contre heure), soit par le biais d'interactions avec la Banque centrale unique. L'argent est disponible pour tous en début de période en quantité largement suffisante et adaptée aux besoins de chacun en fonction des buts et projets mensuels ou annuels. Il n'y a ainsi plus aucun obstacle à la créativité et au travail.
- La Banque centrale n'a pas non plus besoin de recourir à des intérêts ou des montants forfaitaires pour payer son fonctionnement, car ce sont les individus y assurant leur service qui remboursent leur allocation annuelle (ou mensuelle) par le fait même d'y travailler et de lui faire remplir son rôle.

---
François

https://nouveau-monde.ca/

  3971 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200407 messages dans 40791 fils de discussion, 1173 utilisateurs enregistrés, 57 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 57 invités)
Temps actuel sur le forum : 15/04/2024, 02:23
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum