Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #33 - Complet

par gilles surprenant, lundi 19 août 2013, 20:39 (il y a 1345 jours) @ KIWAN

[image]
----------------------------------------------------------------------------

[image]


VidéOrandia #33 - PHYsique vs PSYchique


[image]

AVANT LE BIG BANG


LA SYMPHONIE DE L'UNIVERS
SALLE 902 - Club Créée
[image]
La théorie des supercordes est actuellement l'hypothèse la plus avancée et la plus prometteuse vers la découverte des fondements ultimes de la matière. Toutes les particules qui constituent la matière (protons, neutrons, électrons, quarks, photons, etc.) seraient en fait l'émanation d'une seule entité, appelée "supercorde" et qui serait une vibration, un peu comme une note de musique. Selon la longueur d'onde de cette vibration, la corde apparaîtrait comme telle ou telle particule dans le monde de la matière.


LA PARTITION ÉTAIT ÉCRITE AVANT LE CONCERT
[image]
Voici une belle trouvaille de Richard Glenn:Avant c'est le Chaos cacophonique des musiciens qui ajustent leurs instruments Pendant, c'est le spectacle COSMIQUE de sons et lumières dirigé ds mains du MAESTRO. La partition musicale fut inscrite bien avant le BIG BANG.[/b]
De ce point de vue, l'univers serait... de la musique ! Une musique dont les notes formeraient une grande symphonie plutôt que du bruit...
1- Le chaos (la cacophonie avant le concert - ajustement des instruments).
2- Le cosmos ( le concert bien dirigé par le maestro - musique des sphères ).
3- Les nombres premiers ( Les atomes de notre réalité - mathématique).
4- La symphonie de l'univers de IAOUÉ - voyelles qui créent les mots.
5- Le chef d'orchestre qui rythme le TEMPS dans l'ESPACE...
6- La matrice sur les trois axes... avec ses 0 - 1 - 1 - 1 - 0 etc.
7- Le trou noir au centre de la galaxie... (Par où tout va recommencer ailleurs).Voici l’extrait d’un texte trouvé sur Internet qui exprime très bien l’essence de la relation entre musique et cosmos.

La musique, comme toute existence, comme le cosmos même, repose sur trois piliers : le rythme, la mélodie et l'harmonie.
Le RYTHME de la pulsation du temps qui construit la durée.
La MÉLODIE de l'accomplissement extrême de chaque instrument (dont le silence).
L'HARMONIE de la forme parfaite qui intègre toutes les résonances.

La musique, comme l'existence, comme le cosmos, est un processus de composition.La partition cosmique s'écrit, de mesure en mesure, de temps en temps, comme se compose une symphonie. Rien n'est pré-écrit.

•La musique fait de SONS ne peut exister sans le SILENCE.
• Les mathématiques faites de NOMBRES ne peuvent exister sans le ZÉRO.
• Les images ne peuvent exister sans le jeu de l’OMBRE et de la LUMIÈRE.
• Le langage fait de CONSONNE ne peut être parlé sans VOYELLES.
• Le monde phénoménal fait de MATIÈRE ne peut exister sans l’ESPRIT du monde nouménal.

______________________________________________________________________________


LA SINGULARITÉ
SOURCE
[image]
le mot SINGULARITÉ n'a pas la même signification pour le monde de la SCIENCE que pour nous tous.
1- SINGULARITÉ vient du mot singulier qui veut dire unique, sans copie... sans pluriel. En SCIENCE ce mot signifie: une explication théorique originale qui ne peut être vérifiée objectivement par des calculs ou des instruments.
2- SINGULARITÉ est un fourre-tout pour ce qui ne s'explique pas en SCIENCE, donc sans intérêt réel pour les hommes de science.La SINGULARITÉ est le mécanisme qui sécurise l'intellectuel en expliquant l'inexplicable, en justifiant les théories les plus surprenantes.

Voici deux exemples classiques en science astronomique:
1- Avant le Big Bang, qui avait-il dans l'univers ?
Une singularité immatérielle... l'ensemble de tout l'univers, groupé en une masse infiniment grande, dans un espace/temps infiniment petit.

2- Où va la matière qui tombe dans un TROU NOIR ?
Cette matière se densifie et passe dans une singularité astronomique. Cette masse doit sans doute percer l'univers spatio-temporel que nous connaissons pour aboutir de l'autre côté, dans un nouvel univers.

Pour l'ésotériste, l'occasion de faire le pont entre SCIENCE et SPIRITUALITÉ est trop belle pour la laisser passer...En SPIRITUALITÉ, la SINGULARITÉ est normale et souhaitable.
La SINGULARITÉ ouvre sur la VOIE MYSTIQUE. (voir le Pakoua Yin/Yang)
Dans le sens que chacun est UNIQUE et son expérience personnelle est ce qui est de plus valable tant pour l'individu que pour l'ensemble de la société. Chacun apporte sa participation personnelle à l'édification de la civilisation humaine.
Le nivellement, le manque d'originalité, le peu de créativité sont peut-être des produits d'une démarche scientifique, même dans notre culture actuelle qui rejette toutes formes de SPIRITUALITÉ.

Contrairement aux hommes de SCIENCE, la SINGULARITÉ en SPIRITUALITÉ est sans doute ce qui a le plus d'importance. C'est unique, personnel et subjectif, mais c'est ce qui fait justement son importance primordiale. Si en SCIENCE on tente d'oblitérer les éléments de SINGULARITÉ parce que trop peu vérifiables, trop rares et exclusifs, en SPIRITUALITÉ on souhaite que chacun se retrouve dans la ZONE DE SINGULARITÉ avec son vécu.À la limite de la MATIÈRE, la SCIENCE ouvre la porte sur le monde SPIRITUEL par cette notion de SINGULARITÉ.Ésotéristes que nous sommes, profitons de ce passage étroit pour créer le pont entre ces deux RÉALITÉS indivisibles.Plus la science progresse plus elle se heurte à ces limites.
L'homme de science pourra t'il franchir le pas pour voir au-delà du réel ?
Ce qui apparaît comme impossible aux yeux de la science trouve étrangement un écho familier en spiritualité.

Toute personne engagée dans une démarche spirituelle sait que chaque être humain est unique (singularité, singulier). Contrairement à la SCIENCE qui prétend qu'une expérience, pour être réelle, doit pouvoir se reproduire avec le même résultat dans les mêmes circonstances; la SPIRITUALITÉ sait bien qu'il n'y a jamais deux expériences identiques. Le simple fait de répéter une même expérience, le moment n'est pas le même dans le temps. Cause et effet, action et réaction ne sont jamais au rendez-vous dans exactement les mêmes paramètres. Les différences, aussi minimes soient-elles font que jamais les scientifiques ne pourront répéter la même expérience dans les mêmes conditions.

Tout est singulier en spiritualité. C'est même quelque chose de souhaitable. Perdre sa singularité c'est devenir mouton.

La zone singularité est le nom que donne la science à ce qui est non palpable, non vérifiable autrement que par des approximations théoriques appuyées sur des calculs complexes. La SINGULARITÉ est la frontière qui sépare le monde phénoménal du monde nouménal, le monde matériel du monde spirituel.

Plus les scientifiques creusent, plus ils trouvent des particules auxquelles, étrangement, ils attribuent (à la blague) des comportements dits "psychologiques". À croire que ces particules ont une conscience ! Imaginez la crise de conscience du scientifique aux prises avec ces particules qui réagissent à des "états d'âme". Comme on a déjà écrit ici:
"Peu de science nous éloigne de Dieu mais beaucoup nous en rapproche".
selon Malraux.


[image]
DÉCHARGE ÉLECTRIQUE/ACIDES AMINÉS
Dans les années 1950, un jeune chimiste de vingt et quelques années, Stanley Miller, se penche sur les théories d'Oparine et Haldane. Il décide de reconstituer l'environnement décrit par les deux chercheurs au moyen de l'expérience représentée par la figure ci-dessous.
[image]
Par peur des préjugés de ses aînés, Miller réalise son expérience dans le plus grand secret, appuyé toutefois par le chimiste Urey (prix Nobel pour ses travaux sur les isotopes), le directeur du laboratoire. Après avoir fait passer des décharges électriques dans le mélange gazeux (comme le montre notre figure), Miller découvre des acides aminés que l'on retrouve dans la composition de protéines vivantes ! Miller publie ses découvertes en 1953. C'est la consécration !


[image]

Miller réalisa trois versions de son expérience.

La première est celle que nous venons de décrire, et qui l'a rendu célèbre.

Dans la seconde, Miller augmentait la circulation de vapeur d'eau et de gaz, afin de reproduire l'environnement de volcans en éruption.

Dans la troisième, il remplaçait les éclairs par un autre type de décharges : celles obtenues lors de la rencontre du vent solaire avec l'atmosphère terrestre, et qui mène à la création des aurores boréales.

Miller compare les résultats des trois expériences ; c'est au terme de la première qu'il découvre des acides aminés en nombre conséquent, les deux autres n'ayant pas données d'éléments aussi probants. L'histoire pourrait s'arrêter là, mais...

En mars 2007, Stanley Miller confie l'une de ses fioles, qu'il avait soigneusement conservée pendant plus de cinquante ans, à Antonio Lazcano. Miller meurt au mois de mai suivant. Antonio Lazcano rencontre Jeff Bada, et tous deux partent en quête des autres fioles issues des expériences de Miller, et les retrouvent dans les archives du chimiste, parfaitement étiquetées. Ils procèdent de nouveau à l'examen du contenu des fioles, et, coup de théâtre, les deux chercheurs mettent en évidence la présence de 22 acides aminés dans la fiole correspondant à la seconde expérience (reproduction de l'environnement volcanique éruptif), contre 14 dans la fiole de la première expérience ! C'est grâce aux techniques actuelles d'analyse que cette découverte inattendue a pu être faite.

[image]
l'Arbre de Vie contient 22 chemins qui ont été corrélés aux 22 acides aminés. Le modèle Oriental reflète une ancienne intuition de l'ADN, tandis que le modèle Kabbalistique reflète une intuition correspondante des processus d'élaboration de protéines dans le code génétique. Avec ses épines dorsales parallèles et ses chemins de traverse, l'Arbre de Vie de la Kabbale ressemble à la double hélice. Les permutations géométriques de ce modèle incluent la proportion divine phi (1:1.618) ainsi que d'autres nombres générateurs du canon de la géométrie sacrée.

[image]

UN ARBRE QUI TOMBE FAIT-IL NÉCÉSSAIREMENT DU BRUIT ?
[image]
« chacun vit dans sa propre réalité et aucune réalité n’est plus vraie que les autres. La réalité est subjective et relative à chacun. » Cette dernière affirmation pourrait être soutenue ainsi : supposons que trois personnes se trouvent dans une forêt au moment où un arbre tombe. Pour la première personne, le bruit est aigu. Pour la deuxième, il est grave. La troisième personne est sourde : pour elle il n’y a pas de bruit du tout. Les trois personnes rentrent chez elles, chacune emportant son propre souvenir. Chacune aura raison dans sa réalité et personne n’aura tort.La représentation mentale est enregistrée dans la mémoire. Je peux me rappeler du bruit que j’ai entendu même en son absence. Ce souvenir que je fais remonter à ma conscience est ma représentation mentale du phénomène physique que j’ai perçu. La représentation mentale des faits peut être divisée en deux étages plus ou moins artificiels. Le niveau 1, obligatoire, est celui de la description du fait. Je me souviens du bruit que j’ai entendu. Je peux l’imiter. Le niveau 2, optionnel, est celui de l’explication. Ici, l’explication serait « le bruit a été produit par la chute d’un arbre ». Je pourrais approfondir cette explication en cherchant les raisons de la chute de l’arbre. Dans ce cas, la « chute d’un arbre » deviendrait une description dont l’explication traiterait de la loi de la gravité et du dommage que devait avoir subi le tronc de cet arbre. Je pourrais approfondir encore davantage ces affirmations, qui deviendraient alors des descriptions expliquées par des principes encore plus recherchés. Et ainsi de suite… jusqu’à ce que je remonte à l’explication ultime des origines de l’univers !l'organe crée la fonction, le bruit n'existe que si un tympan le transmet à des cellules nerveuses qui l'interprètent. De même pour les couleurs ou le toucher. L'arbre tombe en faisant du bruit dans notre monde avec des tympans, dans le monde sans tympan, un arbre tombe en silence.


[image]


LES 4 SOLDATS - bande-annonce officielle
PAGE FACEBOOK DU FILM
Le nouveau film de Robert Morin, Les 4 soldats arrive en salles le 16 août, après sa présentation à Fantasia. Dans ce bien étrange objet de cinéma (je n’en dis pas plus), quatre jeunes âgés de 13 à 20 ans se lient d’amitié et tentent désespérément de recréer un noyau familial, alors que leur univers s’écroule sous les bombes et les tirs d’un Québec en pleine guerre civile. Mais les jours paisibles passés au bord d’un étang régénérateur sont comptés.

[image]

GESTE MÛDRA D'OBI WAN KENOBI
SALLE 1111 - Club Créée
[image]
Regardez Obi Wan Sir Alec Guinness là-haut! ! Un mûdra jnana lui permet de convaincre les Stormtroopers que ceux-ci n'ont pas les droids qu'ils recherchent?! La force est dans vos mains!
[image][image]
Le Jnana Mudrâ (le geste de la connaissance) est un geste des mains qui stabilise le mental, qui fait circuler l'énergie. ll faut relier l'index et le pouce et en même temps exercer une légère pression comme si l'on voulait faire une pichnette. Les autres doigts sont accolés et tendus. L'index est ce qui sert à désigner et à identifier y compris nous même lorsque dans certaines occasions quelqu'un nous interpelle et que l'on veut savoir par l'index pointant notre coeur (sic) si c'est bien nous qui sommes en cause. Le pouce est le doigt le plus fort, de plus il est le seul à se trouver en opposition aux autres, il représente l'univers en tant que partenaire de notre propre personne. Ainsi en reliant l'index et le pouce, nous unissons notre personne à l'univers, le microcosme au macrocosme. Les autres doigts doivent être tenus en respect:
Le majeur représente l'égoïsme et l'orgueil.
L’annulaire représente l'attachement aux passions
L’auriculaire représente Mayà, la puissance d'illusion.

[image]
Stormtrooper : Montrez-moi votre carte d'identité.
Obi-Wan : [Petit geste de la main] Il est inutile de contrôler sa carte d'identité.
Stormtrooper : Il est inutile de contrôler sa carte d'identité.
Obi-Wan : Ce n'sont pas ces droïdes là que vous recherchez.
Stormtrooper : Ce n'sont pas ces droïdes là que nous recherchons.
Obi-Wan : Tout va très bien on peut s'en aller.
Stormtrooper : Tout va très bien vous pouvez vous en aller.
Obi-Wan : Bon, circulez.
Stormtrooper : Bon, circulez, allons circulez !

Obi-Wan : Grâce à la Force on arrive à influencer les esprits faibles.

[image]

LA SUEDE: UN EXEMPLE DE BONNE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

la Suède est comme un modèle à suivre. Un des pays les plus respectueux de leurs environnement. Un exemple de bonne gestion et de responsabilité de la part des dirigeants...comment font-ils pour se passer le plus possible de pétrole! Comment vivre sans pétrole? Les suédois sont nettement en avance sur le reste de l'Europe!

[image]

DR QUANTUM: EXPÉRIENCE DES FENTES DE YOUNG
LIEN INTERRESSANT
[image]
Les fentes de Young (ou interférences de Young) désignent en physique une expérience qui consiste à faire interférer deux faisceaux de lumière issus d'une même source, en les faisant passer par deux petits trous percés dans un plan opaque. Cette expérience fut réalisée pour la première fois par Thomas Young en 1801 et permit de comprendre le comportement et la nature de la lumière. Sur un écran disposé en face des fentes de Young, on observe un motif de diffraction qui est une zone où s'alternent des franges sombres et illuminées.


Cette expérience permet alors de mettre en évidence la nature ondulatoire de la lumière. Elle a été également réalisée avec de la matière, comme les électrons, neutrons, atomes, molécules, avec lesquels on observe aussi des interférences. Cela illustre la dualité onde-particule : les interférences montrent que la matière présente un comportement ondulatoire, mais la façon dont ils sont détectés (impact sur un écran) montre leur comportement particulaire.

EFFET D'OBSERVATION
SOURCE
[image]
La théorie quantique stipule qu’un phénomène a bien lieu que s’il est observé. On appelle ce principe l’effet d’observateur.

Les implications de cet effet invitent à une réflexion profonde. Puisque notre univers physique est une suite de manifestations, il a besoin d’un observateur pour rendre possible son dénouement. Qui a permis l’existence de l’observateur sinon une conscience capable de le produire ? Ce principe implique que notre univers est la conséquence directe d’une conscience.

En fait, les phénomènes du cosmos exigent un observateur pour être appris et compris par tous. L’observateur peut se présenter sous différentes formes :
Ø Un individu regardant une bactérie par le biais d’un microscope
Ø Une personne contemplant un coucher de soleil
Ø Quelqu’un qui se trouve dans une tour de contrôle en train de consulter les écrans d’ordinateur lui révélant la position d’un avion, d’un satellite ou d’une fusée.

L’observateur idéal serait celui qui ne causerait pas la moindre perturbation sur l’objet observé, donc qu’il soit sans idéal et sans aucune attente particulière.

En fait, l’observateur réel entraîne toujours une perturbation à l’expérience, car il est en attente de quelque chose. En physique quantique, l’observateur et l’objet observé sont mystérieusement liés de sorte que les résultats de l’observation semblent en partie déterminés par les choix de l’observateur. Cette situation est représentée par la fonction d’onde.

[image]
What do you Bleep - Partie 1
What do you Bleep - Partie 2
What do you Bleep - Partie 3
What do you Bleep - Partie 4

What do you Bleep - Partie 6
What do you Bleep - Partie 7


[image]
What the Bleep? Down The Rabbit Holle - Partie 1
What rhe Bleep? Down the Rabbit Hole -Partie 2
What the Bleep? Down The Rabbit Hole -Partie 3

[image]


LE CERN N'AURAIT PAS DÉCOUVERT UN MAIS DEUX BOSONS DE HIGGS
[image]
Le boson de Higgs est surnommé particule Dieu :L'expression "particule de Dieu pour désigner le Boson de Higgs provient du titre d'un livre de Leon Lederman. Au départ il avait nommé son livre "the goddamn particule" (la maudite particule, en référence au fait que c'est dur à trouver et diffcile à prouver) mais son éditeur ne voulait pas de ce titre, il a suggéré d'enlever le "damn" et le titre "The god particule" est resté. si les particules sont massives, ce serait (uniquement ?) grâce à lui ! D’où l’intérêt de le cerner : le CERN – Centre Européen de Recherche Nucléaire - Alors que les scientifiques du CERN de Genève étaient en passe de mettre la main sur le fameux boson de Higgs, celui-ci se serait dédoublé de façon parfaitement inattendue. Les résultats de l’expérience Atlas font état non plus de un mais de deux bosons de Higgs. C'est un virage totalement inattendu qu'a pris la quête du si mystérieux boson de Higgs. En effet, début juillet, les physiciens du CERN à Genève ont annoncé qu'ils avaient identifié une nouvelle particule et que celle-ci pourrait bien être le boson de Higgs, dont l'existence a été prédite il y a plus de 45 ans par le scientifique Peter Higgs. L'annonce de la découverte avait ainsi créé un véritable vent d'enthousiasme parmi les scientifiques.Qu’est-ce que le champ de Higgs et comment le concevoir? Pour nous, il est tout aussi invisible et indétectable que l’air pour un enfant, ou que l’eau pour un poisson ;
[image]
en réalité, il l’est même encore davantage, car en grandissant, nous apprenons à prendre conscience du flux d’air dans lequel baigne notre corps et à le détecter par nos sens, mais aucun de nos sens ne peut nous permettre d’accéder au champ de Higgs. »Le champ de (bosons de) Higgs peut être vu comme une "mélasse" dans laquelle baignent les particules qui nous entourent : selon leur interaction avec cette mélasse (frottements), ces particules s’y meuvent plus ou moins facilement, donnant ainsi l’illusion qu’elles ont un poids spécifique. En fait selon le mécanisme de Higgs, les particules que l’on connait n’auraient donc pas de masse intrinsèque, celle-ci ne serait qu’une mesure de leur interaction plus ou moins grande avec le champ de Higgs qu’il introduit.« Imagine une pièce remplie de physiciens. Tout d’un coup, Einstein arrive et essaye de la traverser, mais des physiciens éblouis par sa personne s’agglutinent autour de lui et entravent ses mouvements, ce qui augmente sa masse. Maintenant, imagine que je rentre dans la pièce. Un étudiant de seconde zone, personne ne veut me parler, ce qui fait que j’arrive à traverser relativement facilement la foule de physiciens – pas de masse effective pour moi ! Enfin, imagine que quelqu’un lance une rumeur, et que les physiciens se mettent à s’exciter et à se rassembler spontanément. » Dit autrement, on ne se fraye un chemin (dans l’espace-temps) que si on est ignoré, c’est-à-dire si personne n’interagit avec nous.

voici une image officielle du CERN à propos de boson de Higgs :
[image]
Et voici une photo de la porte du collisionneur de particules du CERN pour les expériences avec le boson de Higgs :
[image]
Il semble que les schémas du boson de Higgs et de la porte du collisionneur se ressemblent beaucoup trop pour être quelque chose d'anodin. Y aurait-il un lien étroit entre les formes de ces images? Est-ce que la forme de la structure de la porte du collisionneur déterminerait la forme du boson de Higgs lui-même?
[image]

LA ZONE 51 EXISTE BEL ET BIEN! C'EST la CIA QUI LE DIT!
[image]
CONSULTEZ LES PAGES
Son nom officiel était "Paradise Ranch". La Central Intelligence Agency (CIA) vient de reconnaître officiellement l’existence de la mystérieuse zone 51.Un document de près de 400 pages vient d’être déclassifié et publié par la CIA suite à une demande en 2005 de Jeffrey T. Richelson, un membre de l’Institut national de recherche de l’Université George Washington, en vertu du Freedom of Information Act (équivalent américain de la Loi sur l’accès à l’information canadienne).

Si la zone 51 avait déjà été citée dans quelques documents déclassifiés dans le passé, c’est en revanche la première fois qu’un communiqué reconnaît officiellement son emplacement et son existence.Toutefois, les documents déclassifiés ne font aucune mention de l’affaire Roswell de 1947.

[image]
En parcourant les pages, on apprend ainsi que la base est intimement liée au programme des avions espions U-2, utilisés durant la guerre froide pour espionner les Soviétiques et au programme des avions A-12 Oxcart.

Mais Jeffrey T. Richelson a déclaré à CNN qu’il pense que ce pourrait être le signe d’un changement radical dans la volonté du gouvernement de déclassifier des informations sur la fameuse base, ce qui signifie encore plus d’informations qui pourraient sortir sur la zone 51 dans le futur.

PDF DOCUMENT DÉCLASSIFIÉ
[image]

PINE GAP EN AUSTRALIE
[image]
Les Etats-Unis possèdent 3 bases principales en Australie.


Une se situe au Sud (Nurrenger, près de Woomera, T. N.), une autre est dans leNew South Wales, et la 3ème Pine Gap de loin la plus grande, est située à environ 230 km du centre géographique du continent, un peu à l'Ouest d'Alice Springs, dans les collines du versant sud de la chaîne de montagnes de Mac Donnel.

Cette une base entièrement souterraine, avec des entrées à peine visible à la surface, ces dimensions sont d’ailleurs à peine croyable, voir plus loin dans l’article.


[image]
Cette base Top Secret est entièrement financée par le Gouvernement des Etats-Unis, et est officiellement désignée comme le JDSRF. Le but initial de ce complexe fut d'effectuer des recherches scientifiques pour le développement supposé d'une technologie de défense spatiale.

On sait aujourd'hui que son objectif principal a été depuis le début la recherche sur la propulsion électromagnétique.Aussi étrange que cela puisse paraître, même les membres du Parlement Fédéral Australien ne le savent pas. Seul un petit nombre "d'initiés" parmi les membres du Cabinet ont une vague idée de quoi il s'agit exactement.Sous Pine Gap se trouve le plus grand trou jamais creusé en Australie plus de 8 km ( soit 25 fois la Tour Effel, 1,6 fois le Mont Blanc) !!
Un tel trou est généralement utilisé comme une antenne souterraine permettant de recharger les batteries de sous-marins dans les océans Pacifique et Indien par le biais d'émissions ELF.

Une telle antenne gigantesque peut être utilisée pour générer une énorme onde stationnaire autour de la Terre.Certains pensent que Pine Gap est un énorme générateur nucléaire fournissant de l'énergie à un nouveau type d'émetteur.Il semble également qu'un accélérateur de plasma à haut voltage particulièrement puissant puisse être installé afin de transmettre du courant électrique, ou même de produire un "rayon de la mort", ou tout simplement pour alimenter une arme à plasma.Tout ceci n'est pas si incroyable qu'il y paraît : on sait aujourd'hui que la base américaine deWest Cape possède un type d'émetteur précédemment utilisé à Pine Gap et qui sert à envoyer du courant électrique aux sous-marins américains immergés traînant derrière eux un fil d'antenne. Les courants électriques ainsi transmis sont appelés cellules plasmo-dynamiques.
[image]
Des habitants locaux eurent en de diverses occasions la possibilité de voir des disques blancs d'environ 30 m de diamètre en train d'être déchargés d'énormes avions-cargos dans les aéroports desservant Pine Gap. Ces disques portaient l'emblème de l'USAF.

Il semble qu'ils étaient assemblés et basés à Pine Gap. Le nombre de disques observés la nuit ne laisse aucun doute dans l'esprit de chacun. Une quantité incroyable de matériel fut acheminée par avion depuis les Etats-Unis. Les locaux déclarent également qu'une énorme quantité de nourriture est conservée dans les entrepôts de ce qui pourrait bien être une véritable cité souterraine de plusieurs niveaux.

Pine Gap est également bien connue pour être un des centres de contrôle les plus importants de satellites espions tournant autour du globe. Un article publié fin 1973 indique que l'installation de Pine Gap, avec son installation sœur à Guam, fut utilisée pour contrôler les missions photographiques des grands satellites américains en orbite autour de la Terre.

Pine Gap possède d'énormes ordinateurs connectés à leurs équivalents américains et australiens, collectant l'ensemble des informations relatives à la sécurité dans ces pays, non seulement à propos de la finance et des technologies, mais également sur tout aspect de la vie du citoyen lambda.

Ces ordinateurs sont connectés à des serveurs centraux situés à Guam, à Krugersdorp en Afrique du Sud, et à la base américaine d'Amundsen-Scott au Pôle Sud.

[image]


EXO-VATICANA PARTIES 1 À 8
CONSCIENCE DU PEUPLE
[image]

SOURCE

[image]


Partie 1 L'enquête commence


Partie 2 Les Nephilim en tant que « sauveurs de l'espace »


Partie 3 Qui est venu en premier – le VATT, ou le vrai LUCIFER ?


Partie 4 Les premiers hybrides


Partie 5 Le retour des humains hybrides.


Partie 6 Sont-ILS impliqués avec EUX.


Partie 7 Rencontres rapprochées.


Partie 8 Rencontres bestiales


Partie 9 Enfants de Fées et le Faux Messie de Magonia


Partie 10 ?

[image]


SOURCE

" LA SYNCHRONICITÉ ET LES ARTS "Conférence avec Paule Boucher, artiste ésotériste-DISPONIBLE CLUB CRÉÉE-
[image]
Il n'y a pas de hasard.Votre expression artistique est toujours révélatrice pour vous passer un message. Sans aucun talent, vous pouvez produire une oeuvre artistique malgré tout, par l'art instinctif...Mme Boucher nous explique ce mode original qu'elle enseigne dans la région de Québec.


Partie 1 de 2
Durée: 65 min.


Partie 2 de 2
Durée: 40 min .

______________________________________________________________________________

" DE LA FUSION À L'EXFUSION "-Conférence de Normand Pinard, métaphysicien et voyant-DISPONIBLE CLUB CRÉÉE-
[image]
Le processus d'individualisation est essentiel pour passer
de l'inconscient au conscient. Ensuite seulement on peut fusionner et au-delà, on peut vivre "l'exfusion".


Partie 1
Durée: 47 min.

Partie 2
Durée: 53 min. .

[image]

Merci de m'avoir suivi cette nuit ;-)

  4929 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

139488 messages dans 28991 fils de discussion, 841 utilisateurs enregistrés, 16 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 16 invités)
Temps actuel sur le forum : 25/04/2017, 20:24
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum