Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #17 - 7 de 7-COMPLET-

par gilles surprenant ⌂, samedi 25 avril 2020, 00:24 (il y a 1010 jours) @ Spyrale

[image]

[image]

[image][image]VIDÉORANDIA #17[image]

[image]


Deuxième volet de "AU BOUT DU TUNNEL" sur la période initiatique planétaire avec cette fois: "L'aspect humain".
Joane supervise plus de 500 cas de SURVIe (l'anagramme du mot VIRUS) dans la région de St-Jean sur Richelieu, au Québec. (proche des États-Unis par Lacolle)
Jean de Flor. (par téléphone) fait la mise à jour des nouvelles informations scientifiques concernant cette pandémie.
Bientôt, semble-t'il, la période de confinement sera levée. Est-ce la fin ?
Vos impressions et commentaires sont toujours appréciés ici sur le FORUM ORANDIA, aussi sur FaceBook ainsi que sous la vidéo de YouTube au VidéOrandia #17 du samedi soir 20h.
Le clavardage sera ouvert à tous !
Le lien sera ajouté en fin de journée aujourd'hui, et vous devrez rafraîchir cette page pour le voir apparaître (vers 19h30) et seulement après 20h. pour visionner alors cette émission.
Bonne journée ENSOLEILLÉE. Profitez-en au maximum.
Les rayons UV du soleil sont LA meilleure arme contre cette maladie!

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
le 17 est considéré comme le nombre de la « bonne étoile ». Symbole de protection permettant de surmonter les obstacles ou difficultés . Il apporte habituellement la chance dans le domaine professionnel et sentimental. Une aide du destin est souvent donnée dans les moments cruciaux de la vie. Le 17 représente aussi l’harmonie et l’espoir. Le 17 peut aussi être associé à une recherche approfondie, l’esthétisme, ou à une création sophistiquée. Dans ses aspects négatifs le 17 est souvent synonyme d’illusions, de naiveté, d’utopie, d’égoïsme, d’ego trop important, ou de manque d’ouverture.17 est le Nombre du Fils de l’Homme, participant aux deux mondes, céleste et terrestre.
17 représente l’action de l’évolution sur le Cosmos et sa tendance à la libération karmique .17 est un chiffre d’homme, le corps humain est divisé en dix-sept parties essentielles :

– tête
– cou
– thorax
– bassin
– deux bras comprenant : bras + avant-bras + mains
– deux jambes comprenant : cuisses + jambes + pieds
Ce qui nous fait un total de 16 auquel nous ajoutons ce qui permet de différencier, sur le plan général, l’homme de la femme : le sexe… ce qui nous donne effectivement dix-sept.

La mort d’Osiris aurait eu lieu au 17e jour du mois d’Athyr selon la mythologie égyptienne. Saint Augustin déclare:

« Dans le nombre dix-sept comme dans ses multiples on trouve un sacrement admirable ».Jésus voyagea dix-sept ans en vue de sa préparation avant son ministère public.
La prière du Rosaire de la Vierge Marie est composée de 17 Pater et de 153 Ave Maria. Or la somme des 17 premiers nombres donne 153.-


[image]

[image]
2012 - VIDÉORANDIA #17
LIEN INEXISTANT

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=49954
_____________________________________________________________________

2013 - VIDÉORANDIA #17
LIEN INEXISTANT

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=78975
_____________________________________________________________________

2014 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?v=2LsE0T8wN1M


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://orandia.com/forum/index.php?id=102575
_____________________________________________________________________

2015 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?time_continue=1632&v=j3x5yHCvUXY


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=123340


[image]
2016 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?v=HnADPLiGkPE

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135230
_____________________________________________________________________


2017 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?v=luVLMrzBZuA&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=146419
_____________________________________________________________________

2018 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?v=76dcE-5_s4g

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=152192

2019 - VIDÉORANDIA #17
https://www.youtube.com/watch?v=EeADO3oSYKM&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=156209


[image]

[image]
-SOURCE
[image]
Les maisons de soins infirmiers de New York ordonnent la sortie des hôpitaux des patients de Covid-19.L'État cite le besoin urgent d'augmenter la capacité hospitalière; groupe de médecins dit que la décision «représente un danger clair et actuel pour tous les résidents d'une maison de soins infirmiers.»New York a déclaré aux exploitants de maisons de soins infirmiers qu'ils seront tenus d'accepter les patients infectés par le nouveau coronavirus qui sortent des hôpitaux, mais peuvent encore être en convalescence, au milieu de plus de cas dans l'État qui pèsent sur le système de soins de santé.

[image]


[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Version Courte-

VIDÉO CLIQUEZ ICI-Version Longue-

[image]
William Bryan, sous-secrétaire à la sécurité intérieure des sciences, annonce que l'administration intensifie les études qui examinent l'effet du soleil, de la chaleur et de l'humidité sur la demi-vie du coronavirus. Extrait d'une conférence de presse du groupe de travail sur les coronavirus à la Maison Blanche le 23/04/2020.


[image]
-VIDÉO-REPORTAGE À TVA -RICHARD LATENDRESSE
WASHINGTON | Le coronavirus, responsable de la pandémie de Covid-19, s’affaiblit dans une atmosphère chaude et humide ainsi que sous les rayons du soleil, selon une étude du gouvernement américain présentée jeudi à la Maison-Blanche.
[image]
« Notre observation la plus frappante à ce jour est l’effet puissant que semble avoir la lumière du soleil pour tuer le virus, aussi bien sur des surfaces que dans l’air », a déclaré un haut responsable du département de la Sécurité intérieure, Bill Bryan.

Les scientifiques s’interrogent depuis son apparition sur la possibilité que le nouveau coronavirus s’affaiblisse avec l’augmentation des températures, c’est-à-dire avec l’arrivée de l’été dans l’hémisphère nord.

« Nous avons vu un effet similaire à la fois des températures et de l’humidité. La hausse des températures ou de l’humidité, ou des deux, est généralement moins favorable au virus » a ajouté ce responsable, présentant les résultats préliminaires de cette étude.

Le vice-président américain Mike Pence a qualifié ces observations d’ « encourageantes ». Donald Trump, de son côté, est resté prudent, mais a noté que les États-Unis pourraient être en meilleure position avec l’arrivée de l’été.« Si la chaleur est bonne (pour affaiblir le virus), si la lumière du soleil est bonne, je pense que c’est une très bonne chose », a-t-il dit.

« Nous avons identifié quelques-uns des maillons faibles dans la chaîne de transmission du virus. Nous avons identifié que la chaleur et l’humidité étaient des éléments faibles de cette chaîne. Nous avons identifié que la lumière du soleil, les rayons UV étaient une faiblesse dans cette chaîne », a insisté Bill Bryan, expert en science et technologie auprès du ministère de la Sécurité intérieure.
[image]
À l’appui de ses dires, l’expert a présenté quelques données chiffrées de cette étude menée au National Biodefense Analysis and Countermeasures Center.
https://www.dhs.gov/science-and-technology/national-biodefense-analysis-and-countermeas...
Selon ces données, une demi-vie du virus, à savoir le temps nécessaire pour réduire de moitié sa puissance, est de 18 heures avec une température comprise entre 21 et 24 degrés Celsius, avec 20 % d’humidité sur une surface non poreuse. Cela inclut des surfaces telles que des poignées de porte.

Mais cette demi-vie est ramenée à six heures quand le taux d’humidité monte à 80 %, et seulement à deux minutes lorsque la lumière du soleil est ajoutée à l’équation. Quand le virus est suspendu dans l’air, la demi-vie est d’une heure avec une température de 21 à 24 degrés Celsius et 20 % d’humidité. Avec un même taux d’humidité, une même température, mais avec l’ajout de la lumière du soleil, cette durée tombe à une minute et demie.

[image]

[image]
[image]
Oui, il faut prendre des marches, dit le premier ministre. C’est bon pour le moral,il fait beau!-Tranquillement, le Québec va renaître comme la nature au printemps. Le Québec va renaître mais pas tout-à-fait pareil comme avant. Je pense qu’on va sortir grandi de cette épreuve, unis et plus forts. Courage, les beaux jours s’en viennent », affirme François Legault.

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
À part l'apparition de points plus petits, les grandes zones d'épidémie n'ont pas beaucoup changé. Les points représentant l'État de Washington, l'État de New York sont plus sombres (près de 1 000), tout comme les points en France et en Scandinavie."Des températures plus élevées affectent la survie du nouveau coronavirus." Je voulais offrir quelques données et cartes supplémentaires ici sur mon blog.

La carte météo sur laquelle les chercheurs ont tracé les épidémies de COVID-19 est présentée ci-dessous.
[image]
Ce qu'ils insinuaient dans le document, c'est que leur analyse rapide a montré que les plus grandes épidémies de COVID-19 étaient localisées dans des zones de température similaires et méritaient une analyse plus approfondie. Je pensais qu'ils avaient peut-être trouvé une corrélation, mais pas un lien de causalité, et que les données n'étaient pas fiables, alors j'ai voulu approfondir cette question.

Pour commencer, je voulais supprimer les données météorologiques de la carte. Je me suis demandé: "Les épidémies les plus importantes se produisent-elles à une latitude constante car les plus grandes populations vivent à ces latitudes?" Ci-dessous, une carte que j'ai créée avec le logiciel ESRI qui montre la carte de population la plus récente [estimée en 2016], avec les données du Johns Hopkins Coronavirus Board.
[image]
La chose la plus importante que cette animation montre est que, si le virus est le plus répandu dans une zone de température étroite, il se déplacera beaucoup plus au nord, hors des zones peuplées d'ici mai ou juin. Mais y a-t-il vraiment une corrélation significative?
[image]
La plupart des épidémies (cercles plus sombres) se situent dans la même plage de températures, environ 0 à 10 degrés Celsius, mais une grande partie des États-Unis et de l'Europe de l'Est (qui n'ont pas montré de grandes épidémies) se trouvent également dans cette région. Si vous contractez davantage la zone de température, vous commencez à perdre les épidémies en Chine. Si c'était vraiment la température, j'aimerais voir une corrélation plus élevée que cela.
[image]

[image]

[image]
-SOURCE
[image]

______________________________________________________________________


[image]
[image]SITE SUGGÉRÉ PAR JEAN DE FLOR
[image]
L'Université du Maryland a cartographié les graves épidémies de COVID-19 avec les conditions météorologiques locales à travers le monde, des États-Unis à la Chine. Ils ont découvert que le virus se développait dans un certain canal de température et d'humidité. «Les chercheurs ont constaté que toutes les villes connaissant des flambées importantes de COVID-19 ont des climats hivernaux très similaires avec une température moyenne de 41 à 52 degrés Fahrenheit, un taux d'humidité moyen de 47% à 79% avec une distribution est-ouest étroite le long de la même 30–50 N de «latitude», a déclaré l'Université du Maryland.
-UNIVERSITY OF MARYLAND

[image]


[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
Des robots sophistiqués sont mis à contribution dans le cadre de la pandémie de coronavirus, aussi bien pour désinfecter des pièces que pour minimiser les contacts en personne qui pourraient faciliter la propagation de la maladie.

La compagnie danoise UVD Robots a ainsi confié à la BBC britannique qu’elle peine à répondre à la demande et qu’elle a expédié «des camions pleins» de ses robots vers la Chine. La demande serait aussi en hausse en Asie et en Europe.
[image]
Les robots, qui coûtent 67 000 $ US chacun, balaient la pièce où ils se trouvent avec des rayons ultraviolets UV-C concentrés pour détruire les pathogènes. Chaque opération de nettoyage prend de dix à vingt minutes.

Les humains doivent patienter à l’extérieur, puisque les rayons UV-C sont aussi dangereux pour eux.La compagnie américaine Xenex produit elle aussi un robot qui utilise des rayons UV-C pour désinfecter des salles, selon le magazine «Forbes».

De plus, poursuit la publication, des médecins de Washington utilisent un appareil de télémédecine sur roues appelé Vici pour interagir avec leurs patients par le biais d’un écran, sans les rencontrer en personne.
[image]
D’autres robots sont aussi utilisés pour transporter des fournitures médicales dans les hôpitaux ou livrer leurs médicaments et leurs repas aux patients.


[image]

[image]
[image]

[image]

[image]
MONTAGE - GILLES SURPRENANT-

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
[image]
[image]
Didier Raoult a beau être une sommité mondiale en matière de virus, il ne pèse pas très lourd face au concurrent qui pousse ses pions depuis plusieurs semaines : Gilead Sciences, qui détient le brevet (entre autres) du Remdesivir, l’antiviral à large spectre mis en avant dans l’essai clinique Discovery.Et le fabricant du Remdesivir, Gilead Sciences, est tout sauf un nain capitalistique. Avec près de 100 milliards $ de capitalisation boursière, 22 milliards $ de chiffre d’affaires et 5 milliards $ de résultat net, le laboratoire américain ne chasse pas dans la même cour que l’IHU Méditerranée, dont le budget annuel est d’à peine 75 millions €.

Disons même qu’il faut être un « fou furieux », pour reprendre les termes des conseillers de la startup Nation, pour oser se frotter à un géant américain de la pharmacie quand on est un nain du jardin méditerranéen.Gilead a dépensé sur les 7 dernières années près de 65 millions $ pour asseoir son influence en France, tant auprès des praticiens que des institutions.

Certaines agences de communication ont perçu, de la poche du groupe, plus de 300.000 $ sur cette période. Gilead est par ailleurs inscrit officiellement comme lobbyiste à l’Assemblée Nationale.

C’est sans doute cette capacité à communiquer urbi et orbi qui explique que, dès la fin février, le groupe annonçait qu’il testait le Remdesivir contre le coronavirus. Selon le site américain The Intercept, l’enjeu portait sur un revenu immédiat de 2,5 milliards $.

Avec sa minable chloroquine inventée il y a plusieurs décennies, Raoult ne fait évidemment pas le poids.
-SITE SUGGÉRÉ PAR JEAN DE FLOR
-LIEN:- le Remdesivir et le laboratoire américain Gilead Sciences-


[image]

[image]
-SOURCE
[image]

[image]

[image]
[image]-SITE SUGGÉRÉ PAR JEAN DE FLOR
[image]
Les médias, y compris le rapport Drudge, se moquent du président Trump pour ses commentaires lors du briefing du groupe de travail sur le coronavirus de la Maison Blanche jeudi, où il a émis des suggestions pour traiter les patients selon la chimiothérapie ou la luminothérapie.Voici ce que le président Trump a dit. Extrait de la transcription de la Maison Blanche:

LE PRÉSIDENT: Merci beaucoup. J'ai donc posé à Bill une question à laquelle certains d'entre vous pensent probablement, si vous êtes totalement dans ce monde, que je trouve très intéressant. Donc, en supposant que nous frappions le corps avec une énorme lumière - que ce soit une lumière ultraviolette ou juste très puissante - et je pense que vous avez dit que cela n'a pas été vérifié, mais vous allez le tester. Et puis j'ai dit, en supposant que vous apportiez la lumière à l'intérieur du corps, ce que vous pouvez faire à travers la peau ou d'une autre manière, et je pense que vous avez dit que vous allez tester cela aussi. Ça semble intéressant.

SECRÉTAIRE BRYAN: Nous allons trouver les bonnes personnes qui pourraient.

LE PRÉSIDENT: D'accord. Et puis je vois le désinfectant, où il l'assomme en une minute. Une minute. Et est-il possible de faire quelque chose comme ça, par injection à l'intérieur ou presque un nettoyage. Parce que vous voyez qu'il pénètre dans les poumons et qu'il fait un nombre énorme sur les poumons. Il serait donc intéressant de vérifier cela. Donc, vous allez devoir recourir à des médecins. Mais ça sonne - ça me semble intéressant.

Alors on verra. Mais tout le concept de la lumière, la façon dont elle la tue en une minute, c'est - c'est assez puissant ...

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
https://www.accesswire.com/585857/Aytu-BioScience-Signs-Exclusive-Global-License-with-C...
Une société pharmaceutique spécialisée axée sur la commercialisation de nouveaux produits qui répondent aux besoins importants des patients, a annoncé aujourd'hui qu'elle a signé un accord exclusif licence mondiale de Cedars-Sinai pour développer et commercialiser la technologie de plateforme Healight («Healight»). Cette plate-forme technologique de dispositifs médicaux, découverte et développée par des scientifiques de Cedars-Sinai, est étudiée comme un traitement potentiel de premier ordre pour le coronavirus et d'autres infections respiratoires.
[image]
Dirigée par Mark Pimentel, MD, l'équipe de recherche du programme MAST (Medically Associated Science and Technology) de Cedars-Sinai développe la plateforme Healight en instance de brevet depuis 2016 et a produit un nombre croissant de preuves scientifiques démontrant la sécurité préclinique et l'efficacité de la technologie comme traitement antiviral et antibactérien. La technologie Healight emploie des méthodes exclusives d'administration d'une lumière ultraviolette (UV) intermittente via un nouveau dispositif médical endotrachéal.
[image]
Les résultats précliniques indiquent l’impact significatif de la technologie sur l’éradication d’un large éventail de virus et de bactéries, y compris le coronavirus.«Notre équipe a montré que l'administration d'un spectre spécifique de lumière UV-A peut éradiquer les virus dans les cellules humaines infectées (y compris les coronavirus) et les bactéries dans la région tout en préservant les cellules saines», a déclaré le Dr Pimentel de Cedars-Sinai.

[image]

[image]
[image]
L’Ozone (O3) est un gaz incolore existant dans la nature. L’odeur ressemble à celle de la plage ou à celle qui règne après un orage. Si l’ozone est correctement appliquée, elle peut être diversement utilisée. C’est une molécule naturelle composée de trois atomes d’oxygène.Effectivement, cette odeur fraîche de « pluie de Printemps » est un cadeau de la Nature. L’ozone naît généralement dans la Nature comme réaction aux éclairs pendant un orage lorsque les rayons ultraviolets du Soleil réagissent avec l’atmosphère terrestre supérieure (qui forme la couche d’ozone) protégeant la Terre.Le recours à l’ozone dans la médecine n’est pas nouveau. Pratiquée dès la fin du XIXe siècle, cette thérapie a été utilisée par l’armée allemande pour soigner les blessures et les infections de ses soldats durant la Première Guerre mondiale. Dans les années 1940, des traités scientifiques ont été publiés sur les propriétés curatives et bactéricides de l’ozone.
[image]
Les vertus de ce gaz de couleur bleutée à l’odeur âcre, découvert en 1840 par un certain Christian Schönbein, en Suisse, étonnent par la puissance et l’étendue de leurs applications thérapeutiques possibles.
[image]
Aujourd’hui, évoquer « le trou dans la couche d’ozone », c’est faire référence à cette béance dans la stratosphère qui provoque de graves dérèglements climatiques présageant eux-mêmes de catastrophes pour l’humanité. Cette couche d’ozone joue en effet un rôle essentiel à la vie, tant végétale qu’animale, en protégeant la Terre de certains rayonnements solaires – au final, à peine 50 % d’entre eux parviennent donc sur notre belle planète. C’est d’ailleurs grâce à l’action des ultra-violets sur des atomes d’oxygène à très haute altitude que la couche d’ozone est produite. L’ozone, chimiquement parlant, est formé de trois atomes d’oxygène réunis par l’énergie solaire. Celle-ci a le pouvoir de faire et de défaire les molécules d’O2 et d’O3 dans un jeu de ping-pong atomique pour instaurer un équilibre dynamique et protecteur. Identifié il y a près de deux cents ans, cet ozone protecteur ne fut utilisé que bien plus tard pour ses capacités antibactériennes, curatives, hyper ciblées et durables. L’ozonothérapie s’est ainsi développée, petit à petit, grâce à des découvertes majeures.Par une microscopie perfectionnée l’on a découvert la capacité de l’ozone à perforer les parois cellulaires des virus, des levures, des bactéries et des tissus de cellule anormales, qui sont ainsi
tués
.Aujourd’hui, après 125 ans d’usage, la thérapie par l’ozone est reconnue dans pas moins de 16 pays.


-VIDÉO CLIQUEZ ICI

[image]

[image]
«La force de guérison naturelle à l'intérieur de nous est la plus grande force de guérison"-Hippocrate, père de la médecine moderne-
[image]
Après les médecines douces, les médecines parallèles, les médecines alternatives et complémentaires... Nous voici arrivés à l'ère de la médecine intégrative, ou comment allier le meilleur des progrès technologiques, au meilleur des sagesses anciennes. Aux États-Unis, il y a actuellement un mouvement qui commence à s'implanter et qui est appelé "médecine intégrative" (integrative medicine). Il s'agit d'une médecine axée sur la guérison des différentes composantes de l'être humain (physique, émo- tive, psychologique et énergétique). Elle vise ainsi la globalité des individus, en incluant tous les aspects de leur vie. Plusieurs approches thérapeutiques sont alors offertes dans un même centre de santé, dont la médecine moderne, l'acupuncture, l'ostéopathie, la chiropractie, la massothérapie, la naturopathie et la psychologie.

La médecine intégrative vise ainsi à ne pas seulement traiter les symptômes physiques, mais aussi la composante émotive et énergétique des désordres corporels. Pour ce faire, les médecins et thérapeutes se doivent d'avoir une ouverture sur d'autres approches que la leur afin de permettre aux patients une meilleure compréhension et résolution de leurs symptômes. Aux États-Unis, à certains endroits, la médecine intégrative commence également à s'implanter dans les centres hospitaliers. L'acupuncture et d'autres approches se retrouvent donc, au même titre que la médecine moderne, comme étant des élé- ments très actifs dans les soins apportés aux patients.
[image]
En France, l'assistance publique des hôpitaux de Paris a décidé d'introduire une vingtaine d'approches complémentaires dans ses hôpitaux, dont un tiers en médecine traditionnelle chinoise.

"C'est vraiment une ouverture très grande sur une médecine tout à fait différente, totalement empirique, mais qui a fait ses preuves. Il ne s'agit pas de remplacer nos traitements par d'autres traitements. Il s'agit de les compléter."Le Québec accuse ainsi un énorme retard à ce niveau, car à l'heure actuelle, le milieu hospitalier offre principalement des services médicaux, mis à part la physiothérapie, l'ergothérapie, l'inhalothérapie, la psychologie et les services en travail social.Un système de santé dont le pivot central est la médecine moderne est un système de santé qui traite principalement les symptômes physiques, et non pas nécessairement la composante émotive et énergétique des maladies. Il s'agit donc d'un système de santé qui ne fait qu'éteindre des feux, sans pour autant prendre en considération le terrain de la maladie et la globalité de la personne. la médecine intégrative diminue les chances de récidive de ces mêmes symptômes, et favorise ainsi une meilleure prévention de la maladie.l'implantation de la médecine intégrative dans les cliniques et les hôpitaux favoriserait un traitement plus en profondeur des symptômes physiques et une meilleure éducation auprès de la population pour qu'elle soit davantage autonome vis-à-vis de sa propre santé. Le système de santé québécois aurait donc avantage à aller dans cette direction, autant pour le bien-être de la collectivité que pour diminuer ses frais d'exploitation.La Médecine intégrative considère le patient comme un être unique et entier, dans ses dimensions sociales, psychologiques,spirituelles et communautaires autant que biologiques et corporelles.Elle considère que le patient est un acteur important dans la gestion de sa santé et des soins qu’il reçoit.

Origine de la médecine intégrative
Andrew Weil et David Einsenberg, deux médecins américains sont les principaux pionniers de la médecine intégrative. Faisant son apparition aux États-Unis dans les années 1990.
[image]


MÉDECINE INTÉGRATIVE: approche innovante brimée au Québec
Platon le disait déjà 350 ans avant notre ère : “Que les thérapeutes séparent l’esprit du corps est une grande erreur de notre époque lors du traitement des êtres humains “
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Le Centre de Médecine Intégrative de Montréal a dû fermer ses portes en mai dernier. La cause de cette fermeture? C’est surtout l’arrivée de la loi 20 qui a empêché de recruter de nouveaux médecins suite à quelques départs à la retraite. On pourrait ajouter le conservatisme du collège des médecins qui a toujours réprimandé cette pratique.

[image]

[image]
[image]-SITE SUGGÉRÉ PAR JEAN DE FLOR
[image]
La tragédie de la pandémie de COVID-19 semble entrer dans la phase de confinement. Des dizaines de milliers d'Américains sont morts, et les Américains recherchent désespérément des décideurs sensés qui ont le courage d'ignorer la panique et de s'appuyer sur des faits. Les dirigeants doivent examiner les données accumulées pour voir ce qui s'est réellement passé, plutôt que de continuer à mettre l'accent sur des projections hypothétiques; combiner ces preuves empiriques avec les principes fondamentaux de la biologie établis depuis des décennies; puis de manière réfléchie restaurer le pays à fonctionner.

Cinq faits clés sont ignorés par ceux qui appellent à la poursuite du verrouillage quasi total.

Fait 1: L'écrasante majorité des gens ne courent aucun risque important de mourir du COVID-19.

La récente étude sur les anticorps de l'Université de Stanford estime maintenant que le taux de mortalité en cas d'infection est probablement de 0,1 à 0,2 pour cent, un risque bien inférieur aux estimations de l'Organisation mondiale de la santé précédentes qui étaient 20 à 30 fois plus élevées et qui motivaient les politiques d'isolement.

À New York, épicentre de la pandémie avec plus d'un tiers de tous les décès aux États-Unis, le taux de mortalité chez les personnes de 18 à 45 ans est de 0,01%, soit 10 pour 100 000 dans la population. En revanche, les personnes âgées de 75 ans et plus ont un taux de mortalité 80 fois supérieur. Pour les moins de 18 ans, le taux de mortalité est nul pour 100 000.

De tous les cas mortels dans l'État de New York, les deux tiers concernaient des patients de plus de 70 ans; plus de 95% avaient plus de 50 ans; et environ 90 pour cent de tous les cas mortels avaient une maladie sous-jacente. À ce jour, sur 6 570 décès confirmés par COVID-19 ayant fait l'objet d'une enquête approfondie sur les affections sous-jacentes, 6 520, soit 99,2%, étaient atteints d'une maladie sous-jacente. Si vous ne souffrez pas déjà d'une maladie chronique sous-jacente, vos chances de mourir sont faibles, quel que soit votre âge. Et les jeunes adultes et les enfants en bonne santé n'ont pratiquement aucun risque de maladie grave due à COVID-19.

Fait 2: La protection des personnes âgées et à risque élimine la surpopulation hospitalière.

Nous pouvons en apprendre davantage sur l'utilisation des hôpitaux à partir des données de la ville de New York, foyer de COVID-19 avec plus de 34 600 hospitalisations à ce jour. Pour les moins de 18 ans, l'hospitalisation à cause du virus est de 0,01%, soit 11 pour 100 000 personnes; pour les 18 à 44 ans, l'hospitalisation est de 0,1%. Même pour les personnes âgées de 65 à 74 ans, seulement 1,7% ont été hospitalisées. Sur 4 103 patients confirmés au COVID-19 présentant des symptômes suffisamment graves pour demander des soins médicaux, le Dr Leora Horwitz du NYU Medical Center a conclu que «l'âge est de loin le facteur de risque le plus élevé d'hospitalisation». Même les premiers rapports de l'OMS notaient que 80% de tous les cas étaient bénins, et des études plus récentes montrent un taux d'infection beaucoup plus répandu et un taux de maladie grave plus faible. La moitié des personnes testées positives pour l'infection ne présentent aucun symptôme. La grande majorité des jeunes, autrement en bonne santé, n'ont pas besoin de soins médicaux importants s'ils attrapent cette infection.

Fait 3: L'immunité vitale de la population est empêchée par des politiques d'isolement total, prolongeant le problème.

Nous savons depuis des décennies de science médicale que l'infection elle-même permet aux gens de générer une réponse immunitaire - des anticorps - de sorte que l'infection est contrôlée dans toute la population par «l'immunité collective». En effet, c'est le principal objectif de l'immunisation généralisée dans d'autres maladies virales - pour aider à l'immunité de la population. Dans ce virus, nous savons que les soins médicaux ne sont même pas nécessaires pour la grande majorité des personnes infectées. Il est si doux que la moitié des personnes infectées sont asymptomatiques, comme le montrent les premières données du navire Diamond Princess, puis en Islande et en Italie. Cela a été faussement décrit comme un problème nécessitant une isolation de masse. En fait, les personnes infectées sans maladie grave sont le véhicule immédiatement disponible pour établir une immunité généralisée. En transmettant le virus à d'autres membres du groupe à faible risque qui génèrent ensuite des anticorps, ils bloquent le réseau de voies d'accès vers les personnes les plus vulnérables, mettant ainsi fin à la menace. L'extension de l'isolement de l'ensemble de la population empêcherait directement le développement de cette immunité généralisée.

Fait 4: Les gens meurent parce que d'autres soins médicaux ne sont pas effectués en raison de projections hypothétiques.

Les soins de santé essentiels pour des millions d'Américains sont ignorés et les gens meurent d'envie d'accueillir des patients «potentiels» au COVID-19 et de peur de propager la maladie. La plupart des États et de nombreux hôpitaux ont brutalement interrompu les procédures et les interventions chirurgicales «non essentielles». Cela a empêché les diagnostics de maladies potentiellement mortelles, comme le dépistage du cancer, les biopsies de tumeurs désormais inconnues et les anévrismes cérébraux potentiellement mortels. Les traitements, y compris les soins d'urgence, pour les maladies les plus graves ont également été manqués. Les patients cancéreux ont différé la chimiothérapie. On estime que 80% des cas de chirurgie cérébrale ont été ignorés. Les patients ayant subi un accident vasculaire cérébral aigu ou une crise cardiaque ont raté leurs seules chances de traitement, certains mourant et plusieurs maintenant confrontés à une invalidité permanente.

Fait 5: Nous avons une population à risque clairement définie qui peut être protégée par des mesures ciblées.

Les preuves accablantes partout dans le monde montrent systématiquement qu'un groupe clairement défini - les personnes âgées et les autres personnes souffrant de maladies sous-jacentes - est plus susceptible d'avoir une maladie grave nécessitant une hospitalisation et plus susceptible de mourir de COVID-19. Sachant cela, c'est un sens commun et un objectif réalisable que de cibler la politique d'isolement sur ce groupe, notamment en surveillant strictement ceux qui interagissent avec eux. Les résidents des maisons de soins infirmiers, les plus à risque, devraient être les plus simples à protéger systématiquement contre les personnes infectées, étant donné qu'ils vivent déjà dans des endroits confinés avec une entrée très restreinte.

La politique appropriée, basée sur la biologie fondamentale et les preuves déjà en main, consiste à instituer une stratégie plus ciblée, comme certaines décrites en premier lieu: protéger strictement les personnes vulnérables connues, isoler automatiquement les personnes légèrement malades et ouvrir la plupart des lieux de travail et des petites entreprises avec quelques précautions prudentes en grand groupe. Cela permettrait à la socialisation essentielle de générer une immunité parmi les personnes présentant un risque minimal de conséquences graves, tout en sauvant des vies, en empêchant le surpeuplement des hôpitaux et en limitant les énormes préjudices aggravés par l'isolement total continu. Cessons de sous-estimer les preuves empiriques tout en doublant les modèles hypothétiques. Les faits comptent.
[image]
Scott W. Atlas, MD, est chercheur principal David et Joan Traitel à la Hoover Institution de l'Université de Stanford et ancien chef de la neuroradiologie au Stanford University Medical Center.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Dr. Scott Atlas: Virus Panic Induced By Overestimation Of Fatality Rate Of Infected
-

[image]

[image]
[image]SITE SUGGÉRÉ PAR JEAN DE FLOR
[image]
S'adressant à Geraldo Rivera, de Fox News, dans son émission de radio, Pence, qui préside le groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche, était optimiste quant à la possibilité de réouverture de certains États d'ici les vacances.

"Vais-je être sur mon bateau et pêcher début juin, monsieur le vice-président?" Demanda Rivera.

"Si vous regardez les tendances d'aujourd'hui, je pense que d'ici le Memorial Day Weekend, nous aurons largement cette épidémie de coronavirus derrière nous", a déclaré Pence. "Les autorités nationales et locales commenceront à rouvrir leurs activités, vous allez voir les États en avance ici commencer à le faire."

En Géorgie, le gouvernement républicain Brian Kemp prévoit de rouvrir certaines entreprises, notamment des gymnases, des salons de coiffure et des salons de manucure, vendredi - bien que l'administration ne soit pas d'accord avec sa précipitation à le faire. Le président Trump a déclaré que la réouverture constituait une «violation des directives de la phase I» que l'administration a publiées.

La Maison Blanche fait pression pour que les États se conforment à un plan de réouverture en trois parties, qu'ils aimeraient commencer lorsque l'État dispose de 14 jours de nouvelles infections en déclin.Plus tôt jeudi, Pence a déclaré que seize États avaient dévoilé des plans officiels pour lever leurs restrictions sur les coronavirus.

"À l'heure actuelle, 16 États ont publié des plans officiels de réouverture", a déclaré Pence lors d'un point de presse à la Maison Blanche. «Les États commencent à élaborer ces plans et nous sommes encouragés de voir autant d’États adopter l’approche par étapes de la réouverture de leurs économies qui est envisagée dans nos directives pour rouvrir l’Amérique.»

[image]

[image]
Voici le nouveau lien pour suivre JEAN DE FLOR.
Il mettra des liens vers des articles.Voici l'Adresse:

[image]https://t.me/jeandeflor

[image]

[image]


[image]

Bien qu’il soit connu depuis fort longtemps, la reconnaissance de l’effet placebo découle de la généralisation des études cliniques contrôlées (ECC) par la Cornell Conferences of therapy en 1946. La popularisation de cet effet ne sera réelle qu’après les publications de Beecher (1955) et de Haas (1959).
[image]
Beecher étudie 15 articles rendant compte du traitement de 1052 patients et estime l’effet placebo, toutes pathologies confondues, à une moyenne de 32 %. Ces résultats sont confirmés par Haas, quelques années plus tard, à partir de 1400 cas issus de 96 articles. Il trouve lui aussi une moyenne de l’ordre de 30 %, mais distingue de notables variations selon les pathologies. Les améliorations dans le domaine de la douleur pouvant aller de 15 % à 60 %.

La conséquence de ces articles sera la mise en place d’un modèle additif simple qui considère l’effet placebo comme la différence entre l’effet global observé et l’effet pharmacologique. Il est alors textuellement défini comme « le changement d’état clinique produit par l’administration d’un placebo ».

Cette définition est importante, car elle attribue une causalité (« produit par ») à ce qui n’est en fait qu’une corrélation. Il faudra attendre longtemps pour que cette conception soit remise en cause. La raison en est que l’effet placebo est un mécanisme fort peu connu, parce que fort peu étudié.

Ce manque d’intérêt vient sans doute du fait que l’effet placebo se positionne en concurrence avec l’action du médecin et lui retire un peu du mérite de la guérison. De plus, le placebo n’intéresse pas l’industrie pharmaceutique à laquelle on doit le financement de la majorité des études. Celle-ci se contente de rechercher l’effet pharmacologique de son produit et se soucie fort peu des autres mécanismes d’action.

En un demi-siècle, on recense une vingtaine d’études sur le placebo proprement dit, et quelques centaines seulement sur le placebo dans le cadre d’études pharmacologiques. Ceci est à comparer aux très nombreuses études réalisées sur les médicaments.

[image]

[image]
-SOURCE - NEXUS
00-Les vrais secrets de l'effet placebo-

[image]

[image]
-SITE OFFICIEL
[image]
[image]


[image]

[image]
Le héros: il est le personnage central qui accomplit la quête-, c’est ce pour quoi le héros quitte la demeure familiale ou est adopté par son Oncle et ou sa Tante.Le Héros est le CONTE ACTER(CONTACTÉ).Voici quelques exemples dans certains Contes ou Film initiatique:

[image]
Luke grandit dans la ferme d’humidité de son oncle(Owen Lars) et sa tante(Beru Whitesun), située sur la planète Tatooine.
[image]

[image]
Vernon et Pétunia Dursley sont l’oncle et la tante de Harry Potter et les seuls membres de sa famille encore vivants.
[image]

[image]
Le Magicien d'Oz,Dorothy Gale, une jeune orpheline, est élevée dans une ferme du Kansas tenue par sa tante (Em) et son oncle (Henry).
[image]

[image]
Entouré de nombreux cousins et cousines,
Richard Glenn a été élevé surtout par sa tante.

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-À 2 Minutes 50 secondes -Tante à richard-
[image]
''Richard était un enfant assez spécial, qui avait une imagination débordante'' disait sa Tante .Il disait: ''quand je ferme les yeux , je vois du Cinéma''.


[image]

[image]
[image]
Une semaine et plus dans le verglas. Le monde entier découvre l'hiver au Canada. Les pylones tombent et l'armée intervient. RG assiste au service funèbre de sa tante Yvonne. Et la vie doit se continuer. Le 18 janvier 1998, conférence avec Pinard-Moreau. Thème: "VERGLAS: Épreuve ou Initiation - pour une société qui ne tient qu'à un fil... électrique." ?
VERGLAS/1 de 5-https://www.dailymotion.com/video/x3zebx
VERGLAS/2 de 5-https://www.dailymotion.com/video/x3zhcq
VERGLAS/3 de 5-https://www.dailymotion.com/video/x42kig
[image]VERGLAS/4 de 5-https://www.dailymotion.com/video/x45b1q-à 13 Minutes 55 Secondes,RG assiste au service funèbre de sa tante Yvonne.-


[image]

[image]
-VIDÉO RDI -BOUCHARD 20 ANS PLUS TARD-CLIQUEZ ICI-
[image]
Il fallait informer les gens, certes, mais pas à tout prix, se remémore M. Bouchard. Lors du fameux « vendredi noir », lors duquel des pylônes s’effondrent en série, il ne restait plus qu’un seul fil pour alimenter Montréal en électricité.

[image]
''Il restait un fil. Il [était] battu par des vents violents. Le fil [ballottait]. […] Il exerçait sur les tours d’un côté et [de] l’autre du fleuve des pressions telles qu’il menaçait de tomber. Si ça tombait, il n’y avait plus rien. Il n’y avait plus d’eau, il n’y avait plus rien à Montréal. Ça, on ne l’a pas dit le soir même.''

[image]

[image]
-SOURCE
[image]

[image]

[image]
-SOURCE

[image]

[image]
-SOURCE
La camisole de force emprisonne le corps, la chimique enchaîne l'esprit.
[image]
L'origine du surnom de « camisole chimique » fut généralisé en raison de son effet narcotique. Elle possède un effet anxiolytique, hypnotique, antihypertenseur, antiémétique et anticholinergique. Elle est aujourd'hui considérée comme un antipsychotique typique.
Et si la camisole de force a été remplacée par la camisole chimique, une certaine forme de psychiatrie et sa culture du symptôme n’est pas moins toujours présente enfermant dans le monde des psychotropes, des humains incapables de communiquer autrement Au Canada, près du tiers des personnes âgées prennent des somnifères. Ces médicaments, aussi appelés « sédatifs », « hypnotiques » ou « tranquillisants » agissent sur le cerveau et la moelle épinière.-…

[image]
Un résident de maison de repos sur deux prend des antidépresseurs. C'est beaucoup au regard de l'ensemble des personnes du même âge: une sur cinq est sous antidépresseurs. De plus, il existe de grosses différences entre les maisons de retraite; dans certaines résidences, le pourcentage monte à 90%. La surconsommation et la polymédication des personnes âgées n'est plus un secret.[/b]Les Québécois ont de plus en plus recours aux somnifères pour régler leurs problèmes de sommeil. Le nombre de prescriptions pour certains somnifères a bondi de 41 % en cinq ans. Selon Statistique Canada, 43 % des hommes et 55 % des femmes ont de la difficulté à s'endormir ou à rester endormis la nuit.

«C’est la méthode facile, c’est beaucoup plus simple, à court terme, que d’enseigner aux gens à modifier leur mode de vie, leurs habitudes de sommeil, et à mieux contrôler leur anxiété».

[image]

[image]
SOURCE
[image]
Les Québécois sont plus que jamais accros aux antidépresseurs. En 2011, un nombre record de 14,2 millions d'ordonnances ont été délivrées par les pharmaciens.Ce sont au-delà de 1 million d'ordonnances de plus qu'en 2010. Il va sans dire que les ventes atteignent également des sommets. Celles-ci ont dépassé les 420 millions de dollars au Québec seulement, l'an dernier,en 2011, selon les plus récentes données fournies par IMS Brogan.
[image]
«Les gens veulent une pilule du mal de l'âme qui agit tout de suite», observe le sociologue Richard Lefrançois, professeur associé à l'Université de Sherbrooke.Par son laxisme complaisant, la société tout entière est responsable de cette intoxication collective aux antidépresseurs, s'insurge-t-il. La prise d'antidépresseurs a été en progression constante, ces dernières années, au Québec.

[image]
Tant et si bien que l'augmentation est de l'ordre de 50 %, en cinq ansFait à noter, plus d'une ordonnance sur deux d'antidépresseurs est assumée par le régime public d'assurance médicaments.Depuis 2011, le nombre d’ordonnances remboursées par le régime public a explosé de 44 %. Le nombre de patients touchés, lui, a grimpé de 27 %.Non seulement les chiffres augmentent systématiquement chaque année, mais la croissance s’accélère. Les hausses sont plus fortes chez les 19 ans et moins et les 65 ans et plus. Bon an mal an, deux fois plus de femmes que d’hommes se font prescrire ces médicaments.Un autre facteur doit être pris en considération : le système québécois incite les patients à croquer des pilules plutôt que de suivre des psychothérapies. Les faits montrent pourtant que celles-ci sont aussi efficaces que les antidépresseurs pour traiter les troubles modérés, qu’elles s’avèrent souvent moins coûteuses et conduisent à moins de rechutes.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-

-VIDÉO DOCUMENTAIRE :QUÉBEC SUR ORDONNANCE-

-LIEN

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
L'un des slogans les plus célèbres du film de 1975, "Monty Python et le Saint Graal" - "Je ne suis pas encore mort".
[image]
Guy: En voici un.
Vieil homme: je ne suis pas mort.

Dead Collector: Quoi?

Guy: Rien. [remet au collectionneur son argent] Voilà vos neuf sous.

Vieil homme: je ne suis pas mort!

Dead Collector: «Ere, il dit qu'il n'est pas mort.

Guy: Oui, il l'est.

Vieil homme: je ne le suis pas.

Dead Collector: Il ne l'est pas.

Guy: Eh bien, il sera bientôt, il est très malade.

Vieil homme: je vais mieux.

Guy: Non tu ne l'es pas, tu seras mort de pierre dans un instant.

Vieil homme: je ne veux pas monter dans le chariot.

Guy: Oh, ne soyez pas un tel bébé.

Old Man: Je me sens bien.

Old Man: Je pense que je vais me promener.

Guy: Tu ne trompes personne, tu sais.

Old Man: Je me sens heureux. Je suis heureux.

[image]

[image]

[image]

[image]
[image]
-VIDÉO 1 CLIQUEZ ICI

[image]
Dans ce premier film de la série, nous assistons aux rites et cérémonies qui entourent et suivent la mort d'un vieil homme du Ladakh, bien au-delà de sa crémation. Le dalaï-lama nous parle ensuite de sa propre perception de la mort, tandis que dans un centre de soins palliatifs, nous découvrons comment les textes bouddhiques aident les mourants, démontrant ainsi que cette doctrine basée sur la compassion est universelle et peut apporter soutien et réconfort.
-VIDÉO 2 CLIQUEZ ICI

[image]
Dans ce deuxième film de la série, nous suivons un vieux lama et un jeune moine de 13 ans qui se rendent chez un jeune défunt du village voisin pour lui lire les textes du Bardo Thödol afin de l'aider à passer de la mort à la renaissance. Durant 49 jours, ils accompliront ainsi les rites anciens et nous amèneront à mieux comprendre la doctrine bouddhiste, basée sur la recherche de la compassion et de la vérité. La mort est inéluctable. Ce film nous montre comment s'y préparer.
Dès que la personne meurt, les moines commencent à lui réciter le Bardo Thödol (Livre des Morts tibétains). La lecture du Bardo -Passage- commence même auprès du moribond avant son dernier souffle.

-Au 9ième jours après sa mort, l'apparition de sang au sommet de la tête du cadavre indique aux moines tibétains que l'Esprit vient de quitter le Corps.

-Au 14ième jours le corps est incinéré.

-Jusqu'à 40 jours après la mort les moines parlent au mort en lui récitant le Bardo Thödol. Ainsi ils lui disent ce qui se passe et l'aide à franchir le Bardo (passage). Ils l'incitent à trouver la Lumière et ne plus revenir ici sur terre. Éviter à tout jamais de se réincarner dans la matière.

[image]

[image]
Voici le lien-Pour voir le Congrès ÉSO 2020
par internet(en privé):il faut avoir une adresse Gmail au tarif de 37$
ou 27$ pour abonné au Club CRÉÉE.

[image]https://esoterisme-exp.com/Section_main/Conference/CONGRES/ESO2020/ESO-2020.php#Montreal
[image]
PROCÉDURE POUR VOUS ABONNER AU CLUB CRÉÉE.
https://esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/CLUBCREEE.php?page=faq
________________________

bloqué
  3397 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

195788 messages dans 39804 fils de discussion, 1034 utilisateurs enregistrés, 47 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 47 invités)
Temps actuel sur le forum : 29/01/2023, 23:08
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum