Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Montréal Zone de Guerre....

par Jeromec, mercredi 29 juin 2022, 09:33 (il y a 46 jours) @ mordicus

S'ajoute à la longue liste des incendies suspects à Mortréal.... oui Corbeau faut appeler les pompiers.... pour les ambulanciers, je propose UberAmbulance, ça irait plus vite...

Nos chers spéclialistes des relations publiques sont des pros pour tenter de faire diversions des véritables enjeux sur les réseaux sociaux....:-|

https://www.journaldemontreal.com/2022/06/28/un-incendie-majeur-fait-rage-a-proximite-d...

Un incendie a éclaté près du Centre Bell

Un incendie majeur fait rage à proximité du Centre Bell - Explications 16h

Fullscreen
AGENCE QMI
Mardi, 28 juin 2022 16:13
MISE À JOUR Mardi, 28 juin 2022 16:13
Un incendie s'est déclaré mardi après-midi tout près du Centre Bell, à l'intersection des rues de la Montagne et Saint-Antoine Ouest, à Montréal.

Le brasier a dégagé un intense panache de fumée qui a attiré l’attention de nombreux curieux en se répandant entre les immeubles du centre-ville, en plus de perturber l’heure de pointe.


TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

«Lorsqu’on est arrivés, il y avait un feu au troisième étage. On a dépêché plusieurs équipes. On est en troisième alerte, donc environ 90 pompiers sur place afin de circonscrire l’incendie», a expliqué à TVA Nouvelles Matthew Griffith, chef de section à la prévention des incendies du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), environ une heure après le début du brasier.

TVA NOUVELLES / AGENCE QMI
«Heureusement, il n’y a pas de blessé. Le bâtiment est désaffecté, donc le bâtiment était vacant», a ajouté le porte-parole du SIM.

Ce dernier ne pouvait indiquer la cause de l’incendie dans l’immédiat. «On est toujours en intervention. Une fois que ce sera terminé, nos enquêteurs sont déjà sur place et ils vont commencer leur travail», a-t-il dit.

La ville a connu son lot d’incendies dans des bâtiments vacants au cours des dernières années.

https://www.journaldemontreal.com/2022/06/29/le-chaos-a-montreal-trudeau?fbclid=IwAR1cH...

Le chaos à l'aéroport Montréal-Trudeau
Nombreux vols annulés, montagnes de bagages et files d’attente interminables


AUTRES
Aéroport Montréal -Trudeau
PHOTO OLIVIER BOURQUE
Une file d’attente d’au moins deux heures s’est formée, hier, devant les comptoirs d’Air Canada.
OLIVIER BOURQUE
Mercredi, 29 juin 2022 00:00
MISE À JOUR Mercredi, 29 juin 2022 00:00
Le Journal devait se rendre à Rouyn-Noranda, hier. Deux heures avant de partir, Air Canada envoie un texto en anglais. « Votre vol est annulé. Raisons : Contraintes de personnel. » Commençait alors le parcours du combattant pour trouver un autre vol, une situation vécue par plusieurs passagers.

Hier, les clients du transporteur qui devaient se rendre à Moncton, Chicago, St-John’s ou Toronto ont connu le même sort. Plusieurs sautaient sur leur téléphone pour parler à un représentant d’Air Canada, sans succès.


Le mot « cancelled » (annulé) était très présent, hier, au tableau d’affichage des départs, à Montréal-Trudeau, surtout pour ce qui est des vols d’Air Canada.
PHOTO OLIVIER BOURQUE
Le mot « cancelled » (annulé) était très présent, hier, au tableau d’affichage des départs, à Montréal-Trudeau, surtout pour ce qui est des vols d’Air Canada.
Aéroport Montréal -Trudeau
PHOTO OLIVIER BOURQUE
Les plus chanceux étaient déjà sur place et pouvaient s’adresser à un agent. Ce dernier a confirmé au Journal que la situation est très difficile actuellement.


« Il manque beaucoup de monde. Et c’est pas seulement chez Air Canada », nous a-t-il dit.


Renaud Drouin, voyageur bloqué à l’aéroport
La compagnie aérienne proposait donc aux passagers de refaire la file d’attente pour effectuer un changement de réservation, mais il fallait patienter quelques heures.

Rencontrés sur place, Renaud Drouin et Claudia Couturier devaient se rendre à Yellowknife, au Territoire du Nord-Ouest, pour travailler dans un camp de jour.

« C’est le bordel, il y a du monde qui attend depuis deux jours. Nous, Air Canada a annulé notre vol Québec-Montréal, on ratait nos autres correspondances », ont relaté les deux amis.

Une file interminable pour s’enregistrer! - vidéo

Replay

Unmute
Current Time
1:00
/
Duration
1:00

Fullscreen
Des téléphones brisés

L’autre option était de tenter de parler avec un représentant de la compagnie aérienne au moyen de téléphones blancs situés juste à côté des comptoirs d’Air Canada.

Sur place, les téléphones ne fonctionnaient pas.

« Ils marchaient tous il y avait deux semaines, mais trop de voyageurs sont fâchés et ils les ont endommagés », a expliqué une autre représentante d’Air Canada.

Sur place, une dame qui devait se rendre à Moncton a aussi vu son vol être annulé.

« Je ne sais pas quoi faire, il n’y a pas d’aide nulle part. Personne n’est ici pour nous accueillir, nous permettre de faire le rebooking. J’essaie ces téléphones blancs, mais ça ne marche pas », nous a raconté Charlie Boudreau.


Écoutez la chronique du journaliste économique Olivier Bourque au micro de Yasmine Abdelfadel sur QUB radio:

Service « terrible »

Un autre voyageur qui devait se rendre à Boston a qualifié le service à la clientèle de « terrible ».

D’autres passagers ont qualifié la situation de chaotique à l’aéroport en raison des longs délais à la frontière et des bagages perdus.

Aéroport Montréal -Trudeau
CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES
« On a manqué notre vol de correspondance et perdu nos valises. Une valise a été envoyée à Rome par erreur. C’est plutôt difficile et il n’y a aucune communication », a expliqué un autre voyageur en attente de réponses.

– Avec l’Agence QMI

C’EST PÉNIBLE AUSSI POUR LES PILOTES
Les horaires changés, les vols annulés, le problème de personnel... les compagnies aériennes voudraient relancer leurs activités comme si la pandémie n’avait pas existé, mais les problèmes s’accumulent.

« J’espère que dans six mois, ce sera terminé, car je dois avouer que ça joue sur nos nerfs aussi. Ça amène plus de pression », a avoué un pilote d’Air Canada qui s’est exprimé de façon anonyme au Journal.

Selon lui, les transporteurs ont du mal à revenir au niveau prépandémique et font face à plusieurs vents contraires.

« Tout le monde essaie le plus rapidement possible de retourner à l’endroit où nous étions avant la pandémie, explique-t-il. Mais il manque tellement d’employés que c’est impossible. Ils ont les avions et les itinéraires, mais pas le personnel. »


Manque d’effectifs

Ce problème criant de pénurie de main-d’œuvre est le plus sérieux frein à une reprise durable du secteur aérien.

« Jusqu’à tant que les compagnies aériennes n’auront pas suffisamment d’employés cette situation va perdurer malheureusement », explique-t-il.

Air Canada avoue vivre une reprise « avec son lot de défis » et fait face à un domino de problèmes qui peuvent affecter les vols et les horaires.

« Des problèmes de personnel [...] ont nui aux activités des aéroports et des transporteurs aériens. Des problèmes aussi avec le système de gestion des bagages dans les aéroports forcent les sociétés aériennes à annuler des vols ou encore à acheminer les bagages avec un certain retard », a écrit le transporteur au Journal.

Air Canada dit toutefois que le recrutement se poursuit et qu’il y a maintenant 32 000 employés, « soit presque autant qu’en 2019, et nous assurons prudemment 80 % de notre horaire d’été 2019 ».

  317 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193470 messages dans 39315 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 81 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 80 invités)
Temps actuel sur le forum : 14/08/2022, 18:16
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum