Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Poilievre a raison au sujet de l'inflation! Le péché mortel

par F Fernand, samedi 21 mai 2022, 14:26 (il y a 45 jours) @ Jeromec

Salut Jeroemc

Il faut comprendre que le monde capitaliste des ombres on besoin constament de la dette permanante. Pour que le diable puisse rayer en prince de ce monde, l'Homme doit doit toujours agir dans le mal de fason permanante.


Il en est de même pour la dette, sans la dette le monde capitaliste des ombres exsite pas.

Il n'y a pas de différence entre la péché mortle et la dette du monde capilatsite, c'est un mal nécessaire pour que notre monde existe. Sans cela sa serait le paradie sur terre. Le ciel serait en furit si le ciel serait sur terre.


Si tu cré des complexes militaro industrielle, qui fonctionnent 24H sur 24 Hr, sa te prend des ennemis a profusion. Faire la guerre aux extra terrestre, c'est ne mine d'or. L'Homme sans le beau diable exsite pas, il serait un moustique. Avec le beau diale l'Homme est important.

L'infaltion est une technolgogie pour permètre au ceux qui possède la monde, de meiux sifonner la richesse de tout le monde et de fason permanante.. sa fonctionne comme un trou noir, sa absorte toute la richese de l'Univers, si ils le peuvent.


Il pimrime de l'argent jour et nuit, et après la ramsser par toutes sortes de stratagèmes.

Les égo planétaire unit a des menstal planétaire actif. L'Égo est en centre de gravit de haut niveau, et le mental est la technologie qui alimente la puissance de l'égo. La gravité active et permamante.


Le péché mortel chez lHomme est en permamance, il en est de même pour l'égo et le mental actif. C'est puissant un mantal actif et un égo actif.

Salut Jeromec

fernand

  144 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

192966 messages dans 39190 fils de discussion, 1011 utilisateurs enregistrés, 94 utilisateurs en ligne (2 enregistrés, 92 invités)
Temps actuel sur le forum : 05/07/2022, 09:25
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum