Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #42 - SCOOP ajouté le 23

par gilles surprenant ⌂, lundi 22 octobre 2012, 00:00 (il y a 3380 jours) @ jfpoulin
édité par gilles surprenant, mercredi 24 octobre 2012, 00:09

SCOOP À LA TOUTE FIN DE CE COMPLÉMENT #42 - ALLEZ VOIR -
PRIMEUR EN EXCLUSIVITÉ
;-)


[image]
[image]


COYOTE OU COUGUAR?

[image]

COMPARONS AVEC DE VRAIS...
[image]

[image]

[image]

[image]
_____________________________________________________________________________

LE CONTE DU TIGRE PAR RICHARD GLENN A PARTIR DE 1 MIN 50


[image]

LE CAROUSEL DE WASHINGTON
[image]
1952 est une année record en observations d'ovnis aux USA, et les 19 et 26 juillet n'échappent pas au phénomène. Cependant le soir de ces journées vont marquer les esprits plus encore, avec des observations visuelles confirmées par radar au-dessus de la capitale et un véritable carousel (merry-go-round) au-dessus de Washington.

L'observation de Washington a eu lieu les nuits des 19 et 26 juillet 1952 au-dessus de Washington DC. A cette époque, les États-Unis font face à une vague d'observations d'Ovnis sans précédent depuis avril 1952. L'équipe du projet Blue Book est débordée par les témoignages arrivant de tout le pays. Le pic d'observations a lieu en juillet.
[image]
Le 19 juillet dans la soirée, cinq sphères lumineuses volant au-dessus de la ville sont vues par de nombreux habitants. À 23h40, 7 échos apparaissent sur les écrans radar de la base d'Andrews près de Washington, échos peu après confirmés en visuel. Leur vitesse varie de 160 à près de 500 kilomètres par heure, avec des accélérations à des vitesses supérieures à mach 10. Les échos radar sont confirmés par l'aéroport de la ville et les bases aériennes alentour. Peu après, des avions de chasse Lockheed F-94 Starfire sont envoyés, et leurs pilotes confirment la présence des sphères ainsi que leurs importantes variations de vitesse. Vers 2h du matin, d'autres avions de chasse arrivent ainsi que d'autres boules lumineuses, dont l'une suit un avion de ligne pendant quelques instants. Le «jeu» entre les Ovnis et les avions de chasse se poursuivra jusqu'à 5 heures du matin, heure à laquelle le phénomène cesse. Il a été observé par de nombreux habitants ainsi que par les pilotes en visuel, et par les opérateurs radar de l'Aéroport national de Washington ainsi que des bases aériennes proches de Bolling et d'Andrews.
[image][image]

Le phénomène reprendra toute la nuit du 26 au 27 juillet, et dans une moindre mesure dans celle du 2 au 3 août. Il est à chaque fois confirmé en visuel et au radar par des civils et des militaires, au sol comme dans les airs.


Le 29 juillet, une grande conférence de presse fut organisée au Pentagone, à laquelle participait entre autres Edward J. Ruppelt, chef du projet Blue Book. Les militaires US expliquèrent à la presse que l'origine de ce phénomène était une «inversion de température» dans le ciel de Washington provoquée par le conflit entre une couche d'air chaude prise en tenaille entre deux couches d'air plus froides. Cela aurait eu pour effet de provoquer un effet de mirage, en réfléchissant des ondes radar et en réfractant des rayons lumineux venus du sol. Les spécialistes du radar expliquent que ce phénomène est à l'origine de faux échos radar.

LIEN DU VIDEO


Le problème est qu'ensuite, de nombreux météorologues et contrôleurs radars ont contesté cette thèse, partant du fait qu'une inversion de température ne génère des échos radars que lorsque sont réunies certaines conditions météorologiques particulières et extrêmes, conditions qui n'étaient absolument pas réunies ces soirs-là, à la fin juillet 1952 sur les lieux des observations.

Ces experts ont aussi relevé qu'une inversion de température n'est absolument pas compatible avec ce qui a été observé depuis le sol, sur les radars et en vol par les pilotes, tant sur les plans "aspects visuels" qu'en termes de mouvements, de changements de trajectoires, de vitesses et d'accélérations des phénomènes observés.

Les contrôleurs radar ayant déjà vécu un ou quelques épisodes d'inversion de température sur leurs écrans radars soulignent tous et d'une seule voix que dans ces cas-là, les cibles radar forment une espèce de "nuage d'échos très faibles" très peu mobile, évoluant lentement et d'un seul bloc sur des distances très limitées, ce qui ne correspond pas du tout aux cibles absolument nettes et distinctes observées sur les écrans radar les 19 et 26 juillet 1952. (Tant sur le plan de leurs caractéristiques que sur le plan de leurs mouvements, distances et vitesses observées - certaines cibles évoluant d'ailleurs de façon tout à fait autonome par rapport aux autres).

LIEN DU VIDEO 1

LIEN DU VIDEO 2


En 1967 James Mc Donald démontra toute l'absurdité de la thèse d'une inversion de température au sujet de cet incident : "Les contrôleurs des radars de la CAA insistent aujourd'hui encore sur le fait que les échos étaient des échos forts et bons, différant totalement des retours d'objets au sol, retours qui sont bien connus et dus à des anomalies de propagation, elles-mêmes imputables à des inversions de températures. L'explication officielle publiée à l'époque fut que les échos radar étaient dus à une propagation anormale, et que les observations visuelles étaient causées par des effets de réfraction dus aux mêmes inversions de température déjà responsables des anomalies dans le fonctionnement des radars. J'ai examiné les données fournies par les radiosondages pour les 2 nuits, j'ai calculé les gradients des indices de réfraction et j'ai découvert, après avoir tenu compte des effets de traînée dans les radiosondes, que des retours radar n'avaient pas pu avoir lieu. La suggestion qu'une inversion de température du genre de celle que font apparaître les données fournies par les radiosondages pour cette nuit-là, à Washington, ait pu provoquer les effets visuels rapportés est absolument absurde."

Edward J. Ruppelt reconnaîtra par la suite que lui-même et de nombreux autres officiers de l'armée US étaient loin d'avoir été convaincus par cette version, et que certains dans leurs rangs étaient convaincus de la nature non-terrestre de ces Ovnis.

Selon de multiples témoins dont les pilotes, à plusieurs reprises les Ovnis ont semé les avions de chasse puis sont revenus se positionner au dessus de la ville une fois que les avions s'en éloignaient.

Vous connaissez un phénomène météo doué d'intelligence, qui adapte ses manifestations en fonction des comportements humains et capable de telles accélérations.

[image]

PROJECT DISCLOSURE WASHINGTON 2001 WASHINGTON
SITE OFFICIEL en FRANÇAIS
[image]
Le mercredi 9 mai 2001, plus de vingt militaires, agents du renseignement, du gouvernement, témoins d’entreprise et scientifiques sont venus au National Press Club à Washington DC pour établir la réalité des OVNI, des véhicules extraterrestres, des formes de vie extraterrestre, et il en résulte des technologies d’énergies et de propulsion à la pointe. Le poids de ces témoignages de première main, avec documents à l’appui du gouvernement et d’autres preuves, établira sans aucun doute la réalité de ces phénomènes.

LIEN DU VIDEO

[image]

GULF BREEZE-UFO
[image]
Une série d'observations d'OVNIS a eu lieu à Gulf Breeze dans un laps de temps concentré entre novembre 1987 et mai 1988, centrées autour des témoins Ed et Frances Walters. Pendant cette période, des extra-terrestres auraient tenté d'enlever Ed et sa femme en utilisant un rayon bleu mais auraient échoué. Il affirma aussi qu'un nouvel OVNI allait arriver car il entendait des bourdonnements dans sa tête. Lorsqu'il entendait ce bourdonnement, il se précipitait généralement dehors et prenait des photographies de l'OVNI qui l'attendait dans le ciel. Les Walters ont ainsi pris une quarantaine de photographies d'OVNIS avec des appareils photos de différents types.

Traduction-Golfe Breeze-ED WALTERS
LIEN VIDEO


_____________________________________________________________________________

MAQUETTE GULF BREEZE-UFO
[image]
La controverse sur l'authenticité fait cependant toujours rage: alors que le Dr Bruce Maccabee, expert respecté en la matière, les considère comme authentique, il a été rapporté qu'un nouvel occupant de la maison des Walters aurait trouvé en son grenier une "maquette" d'OVNI en carton. D'aucun y voient la preuve d'une fabrication des photos, d'autres ont affirmé que ce n'est pas une maquette d'OVNI mais une maquette de monument par un architecte, enfin se jettent dans la mêlée ceux qui disent que l'objet à été placé là exprès pour discréditer Ed Walters. Un jeune homme a également éTé présenté par son père, et a affirmé avoir participé à la fabrication de fausses photographies d'OVNIS de Ed Walters; cependant il a plutôt failli a établir la crédibilité de ce qu'il avançait. I avait notamment été incapable de se rappeler de particularités d'une des photos les plus connues, à la réalisation de laquelle il avait pourtant affirmé avoir participé.

_____________________________________________________________________________

Philip Klass le sceptique en ufologie USA
LIEN VIDEO

[image]


UN MYSTÉRIEUX PRÉDATEUR TUE 44 MOUTONS
SOURCE

SOURCE


[image][image]

En Gaspésie, 44 moutons ont péri mystérieusement en l'espace d'un après-midi chez un éleveur de Pointe-à-la-Frégate, près de Petite-Vallée.
Les faits se sont produits jeudi dernier. Près du tiers du troupeau de Marcel Minville a été décimé.

Les bêtes ont toutes été tuées de la même façon: elles ont été attaquées au cou par un prédateur toujours impossible à identifier.

M. Minville a photographié un aigle survolant les carcasses. Selon un expert de Parcs Canada, ce rapace peut attaquer du bétail, mais qu'il puisse tuer plus d'une quarantaine de bêtes en un après-midi semble irréaliste.

[image]

YURKO BONDARCHUK-OVNI
LA DIVULGATION CANADIENNE
Outre quelques interviews de promotion pour son livre: "OVNI" l'auteur est mystérieusement disparu pendant plusieurs années.
Yurko Bondarchuk ne s'intéresse plus (officiellement) aux OVNIS depuis qu'il a refait surface comme journaliste dans la région de Toronto.
[image][image][image]
Pourtant, ce livre "OVNI", publié en 1979 est l'un des meilleurs au Canada. ( Surtout des cas canadiens très bien documentés)
"Il m'apparaît que ces OVNIS fréquentent ce que j'appelle les corridors de haute technologie: bases militaires, postes de télécommunications, centrales électriques. La plupart des observations rapportées furent faites le long des failles géomagnétiques de l'écorce terrestre comme il en existe près de Rougemont, St-Hilaire et Beloeil."

[image]
LA JOURNALISTE CECILE KANDALAFT PARLE DE YURKO BONDARCHUK A PARTIR DE 3 MINUTES 55 SECONDES
LIEN DU VIDEO

[image]

LE CAS MALBOEUF EN 1977 a MONTRÉAL
LIEN DU VIDEO


Mme Florida Malboeuf, 58 ans, du 6420 de la rue Casgrain, à Montréal est profondément traumatisée. On le serait à moins. En ce jeudi du 6 janvier dernier, plutôt insomniaque, Mme Malboeuf est assise à sa fenêtre. Il est 1 heure et 30 du matin. Tout à coup que voit-elle? Une sorte de grande assiette ou plutôt de grosse huitre de 15 pieds de diamètre en train d'atterrir sur le toit d'une des maisons d'en face (plus précisément au 6399, de la rue Casgrain, angle Burelle).

Elle se frotte les yeux, se pince pour voir si elle ne rêve pas. Elle doit pourtant se rendre à l'évidence : elle voit bien ce qu'elle voit. Et ce n'est pas tout. De cet appareil gris argent muni de phare à sa base, de cette soucoupe volante (car il n'y a plus de doute que c'en est une). Mme Malboeuf voit sortir deux êtres étranges de 6 pieds et 5 pouces de taille, vêtus d'un costume de couleur pâle, sans ceinture et très serré. Ces "êtres de l'espace" ne semblent pas peser plus de 25 livres chacun tant leur démarche est légère. Ils s'avancent vers le bord du toit, regardent dans la rue, puis vers le ciel. Ils réintègrent maintenant leur appareil et disparaissent comme ils sont venus. Le tout de l'atterrissage au décollage n'a pas duré une minute.
[image]
"Je ne m`intéressais pas aux soucoupes volantes.", d'expliquer Mme Malboeuf. "Je n'y croyais même pas du tout. Cet évènement m'a tellement bouleversée que j'aurais de beaucoup préféré ne jamais avoir vu ça..." C'était pourtant à ce qu'on raconte, quelque chose de renversant. On comprend qu'à cette heure-là, le chien d'un voisin s’est mis à hurler, le propriétaire de la bête ne parvenant pas à la calmer. Craignant malgré tout d'avoir été victime d`un mauvais tour, Mme Malboeuf hésite à appeler la police. Elle ne s'y résoudra quelques heures plus tard lorsque son fils André 25 ans montera sur le toit de la maison qui a reçu cette drôle de visite pour y avoir la surprise de sa vie; la découverte d'un cercle de 15 pieds de diamètre de neige et de glace fondues. Mme Malboeuf a aussi appelé à Dorval où l'on admet avoir vu cette nuit-là, un objet étrange filant, de l'ouest à l'est, dans le ciel de Montréal à approximative de 800 milles à l'heure. D'ailleurs, quatre ou cinq autres personnes ont appelé à Dorval pour confirmer le phénomène.
[image]
Il y a aussi ces quatre ou cinq personnes qui, attendant le dernier autobus à la station de métro de Rosemont, ont vu, dans le ciel montréalais de cette nuit-là, cet objet volant fantastique se déplaçant d'ouest en est. Quant à la police, après avoir fait les constations d'usage, elle attend tout comme Dorval d'ailleurs et même l'armée canadienne, le résultat des analyses des pistes ( dans la neige et la glace du fameux toit en question) qu'effectuent présentement les experts de l'organisme canado-américain "U.F.O. Investigation "


[image]

[image]

[image]


______________________________________________________________________________

MICHAEL HORN |THE BILLY MEIER STORY
LIEN DU VIDEO 1
LIEN DU VIDEO 2
Billy" Eduard Albert Meier (né le 3 février 1937) est une personnalité suisse qui affirme avoir rencontré des extraterrestres à plusieurs reprises. Il est la source de plus de 1000 photos et objets qui proviennent supposément d'OVNIs. "Billy" affirme avoir rencontré régulièrement les « Pléïadiens » - ou plus exactement les Pléiariens :un groupe d’extra-terrestres - et dit posséder beaucoup d'informations spirituelles et philosophiques obtenues lors de ces rencontres.
[image]

[image]
BAUDOUIN BURGER
EDITION LOUISE COURTEAU
[image]

_____________________________________________________________________________

LA LANGUE DES OISEAUX
[image]
Le but de cet essai est d'interroger le sens des mots grâce à leur racine, grâce aux locutions où ils se réfugient, grâce à leur malléabilité sonore. Nous utiliserons les associations phonétiques et sémantiques afin de découvrir un nouveau sens… qui se trouvait déjà là. Nous emploierons le calembour, parfois facile, et le rapprochement de mots semblables, ou presque, en vue de stimuler la réflexion sur la notion analysée. Aussi, nous nous servirons du sens littéral dans telle expression, et très souvent de l'étymologie, savante ou populaire.
Structurer une analyse portant sur les analogies, est plutôt paradoxal. Tel mot renvoie par le sens, par le son, par son origine, à tel autre qui, à son tour... Pour paraphraser Pascal, le langage a sa logique que la logique ne connaît pas! Avec tout ce jeu de miroirs inhérent à la langue, la structure ne peut être que baroque, en dehors de la ligne droite et des compositions symétriques. Avant d'analyser les mots d'esprit qui vont suivre, il nous paraît nécessaire de regarder en premier lieu l'esprit des mots. Nous nous arrêterons sur les normes et contre-normes qui, aujourd'hui comme hier, cherchent à enrégimenter le langage. Enfin, nous examinerons comment une langue imagée clarifie, d'une certaine façon, plusieurs concepts assez flous d'un univers dit spirituel.La langue des oiseaux est commune à toutes les langues. Le plaisir du jeu de mots aussi. Facile ou recherché, il est toujours signifiant. Le jeu, c'est sérieux! L'auteur s'intéresse d'abord aux mathématiques, puis au génie civil, avant de se fixer sur la littérature. Il s'est tourné vers la langue des anciens alchimistes dont il admire l'emploi subtil des mots et des expressions afin d'exprimer un propos transgressif sans se faire emprisonner ou tuer par les bonnes âmes de l'époque. On appelle la langue des oiseaux, la langue de la liberté de parole, la langue de l'ouverture d'esprit, la langue des anciennes philosophies.

CONFÉRENCE DISPONIBLE DANS LE CLUB CRÉÉE SALLE 1012
[image]
____________________________________________________________________________

VOICI QUELQUES EXEMPLES DE LA LANGUE DES OISEAUX
[image]

-Un exemple classique des jeux de mots permis par la langue des oiseaux est le nom des auberges: « au lion d'or », nom très fréquent dans le métier. Cette pratique tirerait son origine de l'analphabétisme des voyageurs de l'époque qui, afin de savoir où trouver l'auberge, se contentaient de lire phonétiquement l'enseigne (ce qui donne, si l'on décode les syllabes de façon plus lente: « au lit on dort ») Aussi, la ville de "Lyon" est au centre de la France, c'est par ses routes que nous (re)"lions" le pays.

MALADIE

-Dans la partie phonétique de la LDO nous pouvons entendre : ce que le MAL A DIT. Inversons le mot « mal », nous obtenons alors : L’AME... La maladie devient alors ce que L’AME A DIT. Elle devient une expression profonde de notre inconscient.


Le PERONE
-C'est un des deux os de la jambe : phonétiquement on obtient : Perron / Né. Ainsi le cerveau inconscient en entendant Péroné peut aussi entendre la notion de : "né sur le perron". Dans l’ancien temps les nouveaux nés qu’on laissait sur un perron étaient les enfants abandonnés : ainsi une pathologie au niveau du péroné peut venir exprimer dans notre vie un stress en lien avec un sentiment d’abandon ou de rejet. A maxima cela peut venir exprimer la mémoire généalogique d’un enfant abandonné voir même par extension une mémoire d’enfant illégitime.

-Curieusement, dans "ANGELUS" on trouve "LANGUES", ce qui veut bien dire que l'ange c'est le messager porteur du Verbe.

-l'Encens, la Myrrhe et l'Or forment l'acronyme EMO, signalant l'obligatoire transsubstantiation du sang humain en Sang Divin.

-ELEVER donne REVELE, il a alors la révélation lors de son enlèvement.
____________________________________________________________________________

PETITE HISTOIRE DE LA FRANC-MACONNERIE AU QUEBEC
[image]
Que des hommes et des femmes aient décidé d'installer un rite maçonnique égyptien au Québec dans les années soixante-dix s'inscrit dans le bouillonnement social, politique et culturel de cette époque. Leur discrétion n'est pas moins importante que la présence à l'avant-scène d'acteurs plus connus. Avant de regarder toutes les difficultés qu'auront à résoudre ces personnes entêtées dans leur idéal d'une Franc-Maçonnerie francophone, en même temps que traditionnelle et spiritualiste, nous verrons l'importance de cet ordre initiatique après la Conquête, presque entièrement anglophone. Puis, c'est la Révolution tranquille avec l'arrivée de nouvelles idéologies, avec l'émergence de nouvelles sociétés initiatiques que nos personnages principaux expérimenteront, car ils furent curieux de tout. Lorsqu'ils choisirent d'investir leurs efforts d'abord dans un petit rite dit égyptien, ils ne se sentirent pas limités puisqu'ils travaillèrent aussi dans d'autres rites, aussi dans le monde de l'édition afin de publier les textes ésotériques essentiels à leur démarche, puisqu'ils oeuvrèrent assidument au laboratoire afin de découvrir l'inaccessible étoile... C'est tout cela que nous relatons dan cette étude. En même temps, le lecteur verra comment fonctionne une société maçonnique dans ses grandes lignes. C'est toujours le temps de sortir les fantômes du placard et de montrer que ceux-ci n'ont rien d'effrayant lorsqu'on enlève tous les oripeaux dont on a voulu les affubler. La lumière, même tamisée, est préférable aux ténèbres. Enfin lecteur, lectrice, puisque la curiosité, voire l'intérêt, vous a conduit jusqu'à cette dernière ligne, pourquoi ne pas plonger dans ce livre?
_____________________________________________________________________________

L'ÉGLISE ET LA FRANC-MACONNERIE AU QUEBEC
[image]
La lutte des catholiques contre les francs-maçons est bien connue. Ce qui l'est moins est la forme qu'elle a prise au Québec, surtout à la fin du XIXe siècle alors qu'on lance force accusations et excommunications contre les quelques Canadiens français hérétiques. Mais les sectaires ne sont pas forcément ceux que l'on pense. En réalité, cette lutte cache des intérêts pas très catholiques! Au lieu de dire que l'on combat les partisans d'une pensée libérale en politique, au lieu de viser directement les dirigeants économiques anglophones en « oubliant » que beaucoup sont francs-maçons, au lieu d'expliquer franchement qu'on veut imposer une société de l'Ancien régime à la place d'une société moderne, on préfère parler de morale en distinguant les bons et les méchants, les intégristes catholiques qui sont les bons, on n'en doute pas, et les autres auxquels on affuble le vocable de franc-maçon, forcément les méchants, afin de les discréditer auprès de la population.
Il est plus facile de s'attaquer à ses compatriotes, les Canadiens français rebelles, en donnant son appui aux Anglo-Canadiens francs-maçons lors des élections. C'est tout cela qui est raconté dans ce livre, ce combat des ultra catholiques de l'époque contre les progressistes sous prétexte de contrer la franc-maçonnerie. La technique du bouc émissaire n'est pas originale et les moyens employés que nous décrivons contre ceux qui parlaient et parlent de liberté sont encore les mêmes aujourd'hui. N'est-ce pas ?

______________________________________________________________________________

[image]
SOIRÉE TENU BLANCHE A MONTRÉAL
3722 RUE NOTRE-DAME OUEST- MARDI 30 OCTOBRE a 20H--Métro Place St-Henri ou Lionel-Groulx)

SITE
[image][image]

[image]

LES HÉRITIERS DE L'IMPÉRIALISME ROMAIN
"Je m'esquinte à expliquer qu'il faut distinguer la différence entre
l'église catholique (universelle) de l'église de Rome"

[image]

Les héritiers de l'impérialisme romain est un solide monument bâti sur les erreurs de l'Église romaine depuis les siècles les plus reculés. Erreurs que l'Église n'a jamais avouées, bien sûr, mais qui lui ont ravi des milliers de fidèles. Rome est infaillible !
Critiquer ses agissements et ses décisions, c'était s'exposer à des sanctions devant lesquelles bien peu de sujets, et même de souverains, n'osaient se mesurer. Pourtant, les protestants ont bravé et affronté Rome avec une opiniâtreté digne de leurs convictions.
Les héritiers de l'impérialisme romain relate les exactions de Rome pour garder le contrôle administratif de l'organisation largement lucrative qu'elle a défendue à coup de menaces, de combats armés et d'excommunications, jusqu'au jour où Mussolini, le duce, a mis fin à ces prétentions inavouables et inacceptables, moyennant paiement au Vatican de 4 milliards de lires.
Les papes n'ont jamais été les successeurs de Pierre ! C'est l'Histoire qui parle !

[image]
À 86 ans, l'auteur publie le fruit de 25 ans de recherches rigoureuses sur les agissements scabreux des vicaires apostoliques exerçant leur vocation papale dans de discrètes intrigues où se mélangent argent, religion et sexe.
Lisez ! Lisez ! Vous en aurez pour des jours à revivre l'histoire des combines et des malversations de l'Église romaine. Notre respectable auteur sera sûrement condamné aux foudres du vicariat romain et aux feux de l'enfer, mais vous, vous ne serez jamais plus dupes !
L'Église catholique, oui ! L'Église romaine, non !

Francois-J. Lessard a travaillé durant 45 ans au coeur de la finance montréalaise. Il n'hésita pas à dénoncer, de façon spectaculaire, le groupe de courtiers qui entretenaient la peur et la dépendance des gouvernements et des citoyens. Homme d'action, le « vieux tigre de la rue Saint-Jacques » est le fondateur du premier fonds mutuels au Québec.
François-J. Lessard est membre de la Société des Professeurs d'Histoire du Québec.---Triste nouvelle: François-J. Lessard est décédé le 25 septembre 2005 à l'âge de 86 ans---

[image][image]
Je ne suis pas un croyant,je suis un espérant
en la divinité du Christ."

[image]

LES REVUE SUR L'INSOLITE DISPARUES AU QUÉBEC


REVUE NOSTRA
[image][image]
______________________________________________________________________________


REVUE UFO-QUÉBEC
[image]
Voici un des rares exemplaires du célèbre magazine UFO-QUÉBEC.
Dans le numéro 3, le président, M. Hoville croit avoir démasqué les fameux M.I.B. Men In Black.(Hommes en Noir)

[image][image]
M. Wido Hoville publie une lettre qui lui est adressée provenant de la CIA, Washington 20505, signé par Robert S. Young.
Le président de UFO-QUÉBEC (1975) "La C.I.A. est impliquée jusqu'au cou dans l'affaire des soucoupes volantes depuis 21 ans. Nombreuses sont les méthodes qui ont été utilisées pour dissuader un témoin sincère de faire connaître son observation..."


Des images de l'équipe d'UFO QUÉBEC prise en Juillet 1975
[image]

[image]
_____________________________________________________________________________

MAGAZINE ÉNIGMA
[image]

______________________________________________________________________________

MAGAZINE FUSION
[image]


MAGAZINE ALTER-ÉGO
[image]
_____________________________________________________________________________

LE PROCES DES SOUCOUPES VOLANTES

[image]

ÉMISSION du 3 MARS 1981 - Revue UFOlogique " UFOLOGIE 1981 "
VIDEO ARCHIVE AVEC CLAUDE MC DUFF
Tous les aspects de l'implication de l'UFOlogie dans l'émission Ésotérisme Expérimental.
Claude McDuff, ufologue - C. Laporte, physicien - N.Spehner, sc-fic. -J-P. April, fiction -
J-M. Gouanvic, Revue "Imagine" - M. Bussière, aiguilleur radar - Roger Gagnon, astronome -
Louis Bélanger, psilogiste de l'UdM - Jean Casault, ufologue - Maurice Réhaume, ésotériste -
Pierre Beauregard, ésotériste - Maurice Cohen, rel. juif - Richard Bergeron, théologien UdM.

_____________________________________________________________________________

DOSSIER EXTRATERESTRE-JOHN MACK
SITE ESOTERISME EXPERIMENTAL
[image][image]
Dossier Extraterrestres L'affaire des enlèvements John E. Mack a enquêté sur près d'une centaine de cas d'enlèvements d'humains par des extraterrestres (phénomène qui aurait touché plusieurs millions d'Américains...). Aucune des expériences qu'il relate n'est, selon lui, imputable à un trouble mental des personnes interrogées. Jamais auparavant un ouvrage sur les « kidnappés » de l'espace n'avait présenté au grand public l'étude approfondie de cas d'hommes et de femmes ayant des origines géographiques, économiques et socioculturelles si diverses. Les rapports qui en résultent sont à la fois étonnants et effrayants. Après avoir subi ce terrible traumatisme de l'enlèvement, les victimes s'en sortent la plupart du temps au terme d'un long et douloureux travail d'analyse que le docteur Mack nous présente comme une aventure d'une très grande puissance émotionnelle.
[image]
Ce livre est un événement. À sa parution aux États-Unis, au printemps 1994, il a suscité une polémique sans précédent. Car John E. Mack n'est pas un fantaisiste, ni un illuminé. Professeur de psychiatrie à la prestigieuse université de Harvard - et ancien directeur du département -, il a par ailleurs été récompensé d'un prix Pulitzer - la plus haute récompense américaine dans le domaine des lettres et du journalisme - pour sa biographie de Lawrence d'Arabie.

La violence de la controverse fut donc à la mesure de la notoriété de John E. Mack.


____________________________________________________________________________

TÉLÉFILM-INTRUDERS
LIEN DU VIDEO
Téléfilm INTRUDERS réalisé par Dan Curtis en 1992, et basé sur des faits réels : les « abductions » ou enlèvements extraterrestres.
Conseillers techniques : Budd Hopkins & John E. Mack.

[image]

SCOOP - EN KIOSQUES JEUDI LE 1 NOVEMBRE 2012 - SCOOP
PREMIER NUMÉRO - $4.95 - 45 pages couleur - Tout sur papier glacé fort (comme la couverture que voici)

[image]

INITIATI QUE
QUE pour QUÉBEC ! ;-)

  6325 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

189650 messages dans 38564 fils de discussion, 993 utilisateurs enregistrés, 77 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 76 invités)
Temps actuel sur le forum : 23/01/2022, 06:16
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum