Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Une chance qu'il n'A pas eut besoin de nos ambulances

par Jeromec, vendredi 20 mai 2022, 13:52 (il y a 48 jours) @ gilles surprenant

[image]

[image]

[image]
Une chance qu'il n'A pas eut besoin de nos ambulances, il aurait attendu longtemps.... impasse dans les négociations depuis trop longtemps...

https://www.lequotidien.com/2022/05/19/ruptures-de-services-le-ciusss-intervient-aupres...


19 mai 2022 3h00
Mis à jour à 4h00
Partager
Ruptures de services: le CIUSSS intervient auprès d’Ambulance Chicoutimi SLN
Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
Devant la multiplication des bris de services ambulanciers dans le Bas-Saguenay, le CIUSSS met de la pression sur l’entreprise Ambulance Chicoutimi SLN pour qu’elle remédie à la situation.

Quelques jours après la manifestation organisée par le Syndicat des paramédics du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CSN), au début du mois d’avril, le CIUSSS a convoqué la direction d’Ambulance Chicoutimi SLN, afin de faire le point. Depuis le début de l’année 2022, le secteur du Bas-Saguenay cumulait, à cette époque, une cinquantaine d’heures de bris de services. Selon le maire de Petit-Saguenay, Philôme La France, d’autres ruptures de services ont été enregistrées depuis cette rencontre.
À lire aussi

Actualités
Les paramédics du Bas-Saguenay dénoncent des interruptions de service
Les paramédics du Bas-Saguenay dénoncent des interruptions de service
19 avril 2022

Le porte-parole du CIUSSS, Pierre-Alexandre Maltais, a confirmé par courriel que d’autres entreprises ambulancières du territoire ont été sollicitées à plusieurs reprises pour combler des heures en raison de ruptures de services liées à Ambulance Chicoutimi SLN. L’entreprise couvre le secteur qui inclut le Bas-Saguenay depuis le début de l’année.

Des informations qui circulaient voulant que le CIUSSS ait menacé de retirer les permis pour les secteurs de La Baie et du Bas-Saguenay ont été démenties. Pierre-Alexandre Maltais a ajouté qu’il y avait plusieurs étapes avant d’en arriver là et que, pour l’instant, le CIUSSS continuait de collaborer avec l’entreprise afin de trouver des pistes de solutions durables.

En entrevue, le maire de Petit-Saguenay affirme avoir dit au CIUSSS qu’il lui laissait le mandat d’encadrer Ambulance Chicoutimi SLN pour éliminer les bris de services, à défaut de quoi une demande de retrait de permis serait envisagée, ce qui aurait des conséquences très importantes sur la valeur de l’entreprise.
La main-d’œuvre manque

La propriétaire d’Ambulance Chicoutimi SLN, Shirley Gravel, a confirmé que quelques bris de services s’étaient produits. Elle a cependant précisé que toutes les firmes ambulancières au Québec vivent des difficultés, en citant l’exemple d’Urgence Santé qui, en fin de semaine, était privée d’une grande partie de sa flotte.

Mme Gravel croit que le problème de fond est lié à la pénurie de main-d’œuvre. « On a besoin de 10 ambulanciers. Les étudiants finissants du cégep vont sortir au début de juillet. Le cégep a doublé le nombre de candidats sur trois ans, mais il faut leur laisser le temps de terminer leurs études », a-t-elle affirmé.

Ambulance Chicoutimi SLN compte actuellement 90 techniciens ambulanciers et des demandes ont été formulées par l’ensemble des firmes ambulancières au ministère de la Santé afin que la formation collégiale des ambulanciers soit écourtée à deux années.

Shirley Gravel a reconnu que le maintien de conditions de travail, dont entre autres les horaires de faction (7/14), étaient un frein au recrutement de main-d’œuvre. Selon elle, le Ministère cherche également à modifier ce régime d’horaire de travail.
« On essaie d’être inventif. On travaille à des solutions pour trouver de la main-d’œuvre. »
— Shirley Gravel

Selon des sources syndicales, Ambulance Chicoutimi SLN est tellement en pénurie de personnel qu’elle offre une prime de 130 $ à chaque technicien ambulancier qui accepte de faire un quart de travail supplémentaire déjà rémunéré à temps et demi.

On nous a indiqué que les difficultés de l’entreprise sont liées aux conditions de travail offertes moins avantageuses qui font en sorte que les recrues ou le personnel régulier récemment embauché quittent pour aller œuvrer dans des entreprises concurrentes.

  139 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193024 messages dans 39199 fils de discussion, 1011 utilisateurs enregistrés, 71 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 70 invités)
Temps actuel sur le forum : 07/07/2022, 10:22
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum