Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Les matières récupérées au Québec sont de piètre qualité et

par Jeromec, vendredi 13 mai 2022, 09:20 (il y a 94 jours) @ Jeromec

Québec, de pire en pire au niveau recyclage...:-(

https://www.journaldequebec.com/2022/05/12/cascades-une-performance-decevante-pour-le-p...

Les matières récupérées au Québec sont de piètre qualité et le portrait se dégrade
La facture du recyclage grimpe chez Cascades
Les matières récupérées au Québec sont de piètre qualité et le portrait se dégrade

PHOTO D'ARCHIVES
Logo du journaliste Jean Michel Genois du Journal de Quebec, vendredi le 29 mars 2019. STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI)
JEAN-MICHEL GENOIS GAGNON
Jeudi, 12 mai 2022 09:02
MISE À JOUR Jeudi, 12 mai 2022 09:02
Les matières recyclées, entre autres, au Québec sont de plus en plus contaminées, constate Cascades, qui les utilise pour fabriquer du papier et du carton. Cette situation a des impacts sur les coûts de production.


• À lire aussi: Jour de la Terre: recycler nos Serpuariens, un petit geste qui compte gros!


« De façon générale, la qualité des matières récupérées n’est pas de très grande qualité. [...] C’est une situation qui se dégrade depuis un certain temps », a confié au Journal le président et chef de la direction, Mario Plourde, après l’assemblée annuelle des actionnaires.

Cascades utilise 83 % de matières recyclées dans ses recettes de production.

VOUS AVEZ UN SCOOP
À NOUS TRANSMETTRE?
Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse
jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au
1 800-63SCOOP.

La société québécoise détient d’ailleurs 17 centres de tri au Canada et aux États-Unis où elle s’approvisionne en partie. L’entreprise achète également de la matière provenant des bacs de recyclage auprès d’autres compagnies.

Plus de contaminants qu’avant


C’est lorsque vient le temps de trier à nouveau les matières usées dans ses usines que Cascades constate qu’il y a plus de contaminants, que ce soit du verre, des métaux, du plastique ou d’autres produits. Puisque la facture est au poids, ces déchets se transforment en perte financière.

Mario Plourde, PDG de Cascades.
PHOTO D’ARCHIVES, STEVENS LEBLANC
Mario Plourde, PDG de Cascades.
« Le travail qui est fait dans les centres de tri doit être amélioré, tout comme le travail fait à la maison par les citoyens », espère M. Plourde, précisant que cette situation n’affecte toutefois pas la qualité des produits de la compagnie.

L’inflation fait mal à Cascades

Cascades a dévoilé, jeudi, ses résultats financiers pour son premier trimestre de l’année, clos le 31 mars.


La direction n’a pas caché être victime des pressions inflationnistes, notamment sur le transport et les surcharges sur les prix du carburant ainsi que sur les coûts de la matière première.


Les problèmes de transport ont aussi retardé les livraisons, entraînant une légère diminution de la demande pour certains produits.

Cette situation préoccupe l’entreprise qui prévoit ressentir ces impacts tant que l’invasion de la Russie en Ukraine se poursuit. La direction dit être toutefois en bonne position pour continuer d’affronter la tempête.

M. Plourde est d’avis que les gouvernements devraient intervenir pour atténuer les conséquences de la hausse des frais de transport.

Résultats décevants

M. Plourde a qualifié la dernière récolte financière de la compagnie de « décevante » et sous les projections.

« Il y a beaucoup de turbulences dans les marchés », a-t-il avancé, ajoutant que la pénurie de main-d’œuvre donne également des maux de tête à ses équipes.

À son premier trimestre 2022, Cascades a encaissé une perte de 15 millions de dollars, ou de 0,15 $ par action ordinaire, comparativement à des profits de 22 millions de dollars un an plus tôt. Les ventes ont cependant progressé avec un total de 1,04 milliard de dollars contre 942 millions de dollars pour la même période en 2021.

Pour cette année, Cascades prévoit poursuivre notamment la conversion de son usine de Bear Island située en Virginie, sur la côte est américaine. Un projet dont les investissements devraient atteindre les 400 millions de dollars. Le démarrage de ces installations est prévu pour décembre prochain.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

  151 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193471 messages dans 39315 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 51 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 51 invités)
Temps actuel sur le forum : 15/08/2022, 06:01
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum