Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

les chauffeurs d’autobus lassés de «jouer à la police

par Jeromec, lundi 09 mai 2022, 06:59 (il y a 90 jours) @ shlomo ar ak am

trouvez l'erreur... la plupart des chauffeurs d'autobus ne portent PAS les masques, idem dans le métro...

Si des policiers m'interpelle pour le port des masques dans le métro, je porte plainte envers les préposés dans les guichets et chauffeurs de métro...

Bienvenue en Abrutisthan...

Cet hiver, ''on'' va porter plainte contre les joueurs des Canadiens de Montréal pour non port des masques...:-D

https://www.lesoleil.com/2022/05/09/covid-19-les-chauffeurs-dautobus-lasses-de-jouer-a-...

COVID-19: les chauffeurs d’autobus lassés de «jouer à la police»


ÉMILIE PELLETIER
Le Soleil
Le masque tombera presque partout au Québec dans moins d’une semaine, mais pas dans les transports en commun. Une obligation à faire respecter dont se seraient bien passés des chauffeurs d’autobus, forcés à continuer de «jouer à la police».
«On devra encore demander à nos chauffeurs, en plus de leurs tâches de conduire un véhicule lourd de façon sécuritaire, d’avoir une charge additionnelle en faisant de la discipline», regrette Marc Denault, président de l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ), en entrevue avec Le Soleil.

Depuis juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans le transport collectif, comme dans les lieux publics fermés. Mais face à des indicateurs en baisse comme le nombre de cas et d’hospitalisations causées par la COVID-19, la règle sera levée le 14 mai dans la plupart des espaces, sauf dans les transports en commun et les endroits où des soins sont donnés.

Le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, ne s’est pas avancé sur une date pour retirer la consigne dans les transports collectifs, mais espère pouvoir y arriver «au cours du printemps».


Bien respecté de la majorité
Une séquence que peine à s’expliquer le président de l’ATUQ. Celui qui est également président de la société de transport de Sherbrooke n’a jamais eu vent d’éclosions du virus dans les autobus, depuis le début de la pandémie.

Pourtant, déplore M. Denault, ni lui ni le conseil d’administration de l’ATUQ — qui représente les dix sociétés de transport en commun du Québec dans les plus grandes villes de la province — n’ont été consultés par la Santé publique sur la décision de maintenir l’obligation pour les usagers de se couvrir le visage.

Après six vagues de la pandémie, la règle demeure somme toute bien respectée à ce jour. Par la majorité, du moins. Sur le terrain, on ne redoute donc pas outre mesure que la prolongation de l’impératif d’arborer le masque rebute la clientèle à revenir nombreuse dans les autobus.


«La collaboration de la clientèle à ce sujet a été exemplaire durant la pandémie [...] Nous espérons que le taux d’adhésion au port du masque restera élevé après le 14 mai», mentionne le porte-parole de la Société de transport de Lévis (STLévis), Sylvain Lévesque.

«Notre plus récent sondage satisfaction clientèle, dont les données ont été récoltées en mars 2022, confirmait que 82 % de nos clients se sentent en sécurité par rapport au risque de contagion dans nos autobus.

«[...] Rappelons qu’ici comme ailleurs, le transport en commun est demeuré sécuritaire tout au long de la pandémie», écrit quant à lui le Réseau de transport de la Capitale (RTC) dans un courriel au Soleil.

Discipline
Marc Denault, président de l’ATUQ, craint cependant que la levée de la mesure dans les autres lieux publics nuise à l’adhésion et accentue la lassitude de la population, après la mi-mai. Il suffit de quelques réfractaires pour affecter le service.

«Quelqu’un qui sort d’un centre commercial n’aura pas porté son masque, mais devra le mettre au moment de monter dans l’autobus. Supposons qu’il ne l’a pas, il va se passer quoi?» questionne-t-il, entre autres.

« Les chauffeurs n’ont pas à jouer ce rôle disciplinaire, ils ont déjà une charge immense [de travail] »
— Marc Denault, président de l’Association du transport urbain du Québec
«Quand on va jouer à la police, est-ce qu’on va occasionner des crises, des gestes inappropriés, des retards dans les parcours? Les chauffeurs sont professionnels, mais c’est difficile de gérer les tempéraments de la population», poursuit le président de l’ATUQ.

Mal aux finances
Marc Denault est d’avis qu’il aurait été plus «facilitateur» pour les chauffeurs que le couvre-visage passe au statut de «recommandé» par la Santé publique.

«On aurait pu avoir un message plus fort, en travaillant avec les transports en commun pour faire une campagne de sensibilisation. Les Québécois ont montré qu’ils étaient responsables, alors je pense que ça aurait été plus intéressant [pour eux] et plus facile à gérer pour nous».

Dans un contexte où des sociétés de transport affrontent déjà des problèmes financiers «significatifs», l’ATUQ prévoit rencontrer le ministre François Bonnardel au cours de la semaine pour «répondre aux interrogations» qui persistent. Les questions de la relance post-COVID et de la hausse du prix du carburant seront aussi abordées.

Considérant que le transport collectif fait partie des solutions aux changements climatiques, il faut trouver des moyens de continuer d’offrir un service «attractif et efficace», plaide M. Denault.

+
L’ACHALANDAGE REVIENT LENTEMENT, MAIS SÛREMENT
Chez plusieurs sociétés de transport, l’achalandage reprend graduellement un rythme qui se rapproche de plus en plus de la normalité prépandémique. Dans les grandes villes québécoises, l’affluence des usagers oscille entre 60 % et 90 % de celle de 2019, rapporte le président de l’Association du transport urbain du Québec.

En mars, le Réseau de transport de la Capitale a enregistré 2 millions de déplacements, ce qui équivaut à 70 % de ceux effectués en mars 2019. L’organisation maintient son objectif d’avoir retrouvé 80 % de son achalandage à la fin de la présente année.

«Nous avons récupéré une grande partie de la clientèle», confirme lui aussi le porte-parole de la Société de transport de Lévis. Pas moins de 91 % des entrées du niveau de mars 2019 ont été observées en mars 2022.

  208 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193415 messages dans 39300 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 73 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 72 invités)
Temps actuel sur le forum : 07/08/2022, 19:10
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum