Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #22

par gilles surprenant ⌂, vendredi 28 mai 2021, 23:55 (il y a 27 jours) @ Spyrale

[image]

[image]
-
[image]

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Diffusion le SAMEDI 14 novembre 2020-
[image]
[image]
-COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=172595

[image]

[image]
-CLIQUEZ ICI POUR LE COMMANDER


[image]

[image]
-SITE ÉDITION POUR LE COMMANDER
[image]

[image]

[image]
-SOURCE
[image]

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Le procédé « photographie Kirlian (ou effet Kirlian » a été découvert accidentellement en 1939 par le technicien russe Semyon Kirlian et sa femme Valentina Kirlian.En effet, Semyon Kirlian, ingénieur électricien dans un laboratoire de rasnodar, au nord du Caucase, répare un appareil d'électrothérapie. En laissant, traîner sa main près d'une électrode, il reçoit une petite décharge et aperçoit une sorte d'éclair. Kirlian eut l’idée de placer une plaque photographique entre sa main et l'étincelle. une image de ses doigts constellée de points lumineux et d'éclairs vaporeux apparait. Il recommence l'expérience plusieurs fois. Mais losqu’il photographie " des objets inertes, il n'obtient aucune image.
[image]
Kirlian construit une machine créant des champs électriques a haute fréquence, avec une oscillation de deux cent mille étincelles par seconde entre deux électrodes. sa femme Semyon Kirlian le seconde et ils devinrent vite, spécialistes de la photographie sous haute tension. Il conçoit une visionneuse qui permet d'observer l’effet Kirlian en direct, sans pellicule ni émulsion sensible. Il apparaît autour de n'importe quelle partie du corps soumise a l'effet électrique, une magnifique irradiation de couleurs diverses.La photographie Kirlian, ou photographie à haute fréquence, permet de visualiser un halo lumineux ressemblant à une aura de couleurs variées, large d'environ 1 à 3 cm, autour d'objets ou d'êtres vivants.
[image]
La photographie Kirlian consistait à placer un film photographique sur une plaque conductrice et à attacher un autre conducteur à la main du sujet, à une feuille un autre élément. Par une courte décharge venant d’une source d’alimentation haute tension à haute fréquence, l’image résultante montrait une silhouette de l’objet, entourée d’une aura de lumière. Les Kirlian’s ont publié les résultats de leurs expériences pour la première fois en 1958 et, en 1961, ils ont rapporté que les caractéristiques des « auras » du bout des doigts variaient non seulement chez différentes personnes, mais étaient également affectées par leur statut émotionnel. Si un sujet se sentait anxieux ou se trouvait à l’inverse dans un état de relaxation profonde, il y avait un changement correspondant dans la taille et l’intensité de la lueur.
[image]
Leur travail était pratiquement inconnu en Occident jusqu’en 1970, lorsque deux Américains, Lynn Schroeder et Sheila Ostrander, ont publié leur livre intitulé « Découvertes psychiques derrière le rideau de fer ».
[image]
L’une des enquêtes les plus approfondies a été menée au Centre des sciences de la santé de l’UCLA, où Moss et Johnson ont pris plus de 10 000 photographies Kirlian « modifiées», dont le bout des doigts de plus de 500 personnes et plus de 1 000 feuilles.
____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
[image]
Photo Kirlian du Doigt de Geller, envoyant un sursaut d'énergie lors d'une de ses démonstration et Gros plan montrant Geller, avec le pic d'énergie.

____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
En AVRIL 2007,Richard Glenn a amener sa Machine a effet KIRLIAN et Toutes les personnes intéressées à vivre cette expérience ont pu,
à la fin, passer à tour de rôle sur la machine à "EFFET KIRLIAN".
On voit, ici, le bout d'un doigt appliqué sur une plaque électrifiée.
Le tout est filmé en direct par une caméra vidéo spéciale.

[image]
Note: L'énergie "corona" doit faire le tour complet et sans interruption.Lorsqu'il y a des points très brillants, c'est signe d'un plus grand courant,mais il est préférable d'avoir la couronne complète, sans éclair surbrillant.
____________________________________________________________________________

[image]
-LIVRE AU COMPLET-CLIQUEZ ICI
[image]

[image]

[image]

[image]
-SITE OFFICIEL
Nous avons une Carte Référence pour les Chakras qui montre l’interface Corps/Esprit à travers les chakras Elle met en relation des chakras spécifiques avec des parties spécifiques de la conscience, et des parties spécifiques du corps.
-SOURCE -LIVRE:Martin Brofman Extrait
[image]
L'IMAGE MONTRER À L'ÉMISSION ÉSO EXP:
http://rigoli-patrick.e-monsite.com/medias/images/aura-complet1.jpg
_______________________________________________________________________________


[image]
Notre constitution subtile se construit sur une trinité secrète concernant les plans physique, psychique et spirituel et notamment les rapports qu’ils organisent entre leurs différents corps.Nos champs énergétiques se transforment à mesure que notre conscience de leur existence se développe et que nous leur prêtons une attention régulière et profonde. Il est donc important de bien connaitre la nature de notre constitution ésotérique ainsi que les rôles de nos différents corps subtils.A défaut, nous sombrons dans l’engourdissement quotidien qui interdit toute progression spirituelle et nous condamne à demeurer aveugle et impuissant, nous faisant perdre définitivement de vue le sens réel de notre vie.


[image]
-SOURCE
[image]
Il est le reflet exact du corps physique sur le plan subtil. Ce corps est chargé de notre énergie vitale, celle qui se densifie pour former la matière.L'homéopathie agit sur ce plan...Le corps éthérique représente un champ électromagnétique qui recouvre et protège le corps physique. Sa fonction est d'unifier et d’animer le corps physique.Il est le transmetteur au corps physique des énergies venant de l’astral par le biais de réseaux subtils, les nadi, canaux énergétiques dans lesquels circule le « prâna » (ou Énergie Vitale) capté par les « chakras », véritables récepteurs énergétiques de l’organisme.Il reproduit la forme du corps physique en le débordant de quelques centimètres. Il a été mis en évidence par l’effet Kirlian qui permet de révéler les auras.Avant d’exister dans la matière toute forme physique doit se constituer sur le plan éthérique, c’est ce corps qui permet au corps physique de vivre.

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI -Bernard de Montreal en entrevue avec François Payotte-

_____________________________________________________________________________

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Vidéaste, auteur, conférencier, chercheur indépendant, globe-trotter et passionné d’énigmes relatives aux mystères de ce monde, Deïmian, est un insatiable curieux.Nous le retrouvons sur l’antenne de Nuréa TV pour une introduction aux enseignements du double éthérique. Nous verrons comment ce corps subtil fait d’énergie, régule notre vie. Il est une des clés menant vers une meilleure compréhension de notre existence et à la concrétisation de notre réalité. Nous aborderons dans cette première émission le système de vitalité et le prana, le réseau des chakras ainsi que la kundalini.
-SITE OFFICIEL de Deïmian
https://www.deimian.com/
-

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Dans cette seconde et dernière conférence, nous prendrons connaissance de l’étendue des pouvoir de ce corps subtil, ainsi que ses applications et méthodologies dans la pratique de soins curatifs énergétiques (magnétisme, vitalisme, mesmérisme).Nous découvrirons également la place que tient notre double éthérique dans le microcosme de la physique quantique et sa contribution à modeler notre réalité et créer notre futur.
-SITE OFFICIEL de Deïmian
https://www.deimian.com/
_____________________________________________________________________________

[image]
-LIVRE AU COMPLET-CLIQUEZ ICI
[image]
L’être humain se manifeste sur divers plans : physique, astral, mental, causal et ainsi de suite. Sur le plan physique, s’observe une distinction bien nette : il y a, d’une part, le corps dense, composé de solides, de liquides et de gaz, et le corps ou double ethérique, composé des quatre couches plus subtiles del a matière physique.Ce livre nous décrit la nature, l’aspect, et les fonctions du double éthérique, ses rapports avec les autres véhicules, sa relation avec le « Prâna » ou Energie Vitale, sa naissance, son développement, son déclin, sa relation avec certaines méthodes de soins, avec les « Chakras » ou Centres de Force », contenus en lui, les pouvoirs qu’il peut exercer.Enfin ce livre s’attache à expliquer les phénomènes nombreux et variés auxquels le corps éthérique se rattache.
[image]

[image]

[image]
-SOURCE
Richard Glenn utilise souvent la fleur de Lys pour représenter l'être.Dans ce modèle les dimensions sont définies comme les corps de l’être. On parle alors de 7 dimensions ou 7 corps.-Les corps matériels sont dits inférieurs et les corps spirituels sont dits supérieurs. Entre les deux groupes se trouve un passage étroit symbolisé par la barre dans la fleur de lys (Mental-4D). Ce passage est une sorte de transition entre le monde matériel et le monde spirituel. Il est souvent associé à un mur ou un miroir qu’il faut traverser.-Dans cette représentation on voit clairement l'impact du mental qui agit comme un véritable mur entre la partie matérielle et la partie spirituelle de l'Être. Tout le problème des humains vient de ce mur, le mur du mental.-Lorsqu'un être vient au monde, son mur du mental est très mince. À ce moment, il est encore en contact avec le monde de l'esprit. Mais, en vieillissant le mur s'épaissit au point où dès l'âge de 6 ans le lien est coupé avec le monde d'en haut.
______________________________________________________________________________

[image]
______________________________________________________________________________

[image]
Dans notre monde ou le mur (ego, personnalité, mental) réduit notre vision, ce qui devrait nous "sauter aux yeux" comme une évidence, demeure souvent inaccessible. Paradoxalement, la simplicité est, dans notre société, le plus complexe des objectifs à atteindre.On ne s'attaque pas au mur de mental d'un seul coup. Comme le vent qui souffle et use les montagnes, il faut attaquer le mur du mental lentement. On ne peut pas l'abattre d'un seul coup. Il y a un cheminement à suivre. Comme le disait Carl Sagan dans son film Contact "petit à petit"... "a small step at a time". Harry Potter prépare ses bagages pour aller à la gare (physique). Ensuite il doit traverser un mur pour atteindre le train au quai 9 3/4.Selon la hauteur du mur, on peut établir la représentation de la tentative pour s'élever au-dessus de la moyenne.Indiquant la coupure, la séparation, le mur porte en lui le symbole de la séparation et de l'absence de communication.

[image]

[image]
[image]
Dans le langage ésotérique, le terme « élémentals » ou « élémentaux » désigne les esprits de la nature régissant les quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu. Selon la tradition ésotérique, ils constitueraient la part spirituelle des pierres, des fleuves, rivières, océans, ou du vent, et en tant que tels, ils dirigeraient les phénomènes de la nature liés à l’élément qu’ils gouvernent.Toujours selon l’ésotérisme, il ne s’agirait pas de purs esprits, mais d’esprits « incarnés » dans un corps énergétique plus subtil que la matière, appelé « éther ». Les élémentaux dirigeraient donc le domaine des énergies éthériques.L'éther est subdivisé en 7 sous plans, dont 3 sont sur notre plan physique et il serait habité par le petit peuple invisible que l'on appelle les esprits de la nature.Suivant les écoles de pensées, on peut trouver les sous-plans éthériques avec différents noms et explication.Définition suivant les école de pensée : Noir : Rose-Croix - Rouge : Théosophie - Bleu : Anthroposophie.
[image]

[image]

[image]
-SOURCE

[image]

[image]
[image]
Wilhelm reich (1897-1957) décrit ici le processus de la pensée fonctionnelle.Il montre comment la logique interne de ce processus le conduisit progressivement à la découverte de l'énergie d'orgone cosmique. la pensée fonctionnelle et la sensation d'orgone apparaissent comme les instruments essentiels de la recherche scientifique,indispensables pour résoudre les problèmes de la vie.La différence entre le mode de pensée du fonctionnalisme orgonomique et les conceptions mécanistes et mystiques apparaît clairement dans l'étude des relations entre l'énergie d'orgone cosmique et les deux pôles de la pensée humaine que représentent "dieu" et l'"éther".Reich montre alors comment le diable de la religion et du folklore constitue une distorsion des sensations du corps humain, et comment l'orgonomie conduit au-delà du domaine du diable.Le mot « orgone » vient de la composition des mots orgasme et énergie. Ce serait les particules que nous créons en grande quantité lorsque nous vivons un orgasme ; Ces particules se retrouvent également émises par le soleil en continu. L'orgone est le nom qui fut donné par Wilheim Reich à l'énergie vitale omniprésente de part la création. L'orgone est également appelée "Chi", "Prana", "ÉTHER", ''Élan vita'' ou "cinquième élément". Cette énergie, dans laquelle baigne l'ensemble de la réalité dans laquelle nous évoluons.


[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Une particule subatomique peut se comporter à la fois comme une onde (l'équivalent d'une vague) et un corpuscule (l'équivalent d'un petit caillou). En fait, elle n'est ni l'un ni l'autre : c'est une entité beaucoup plus abstraite qui, selon les situations, donne l'impression de se comporter soit comme une onde, soit comme un corpuscule. La même chose s'applique pour la lumière. (On appelle les particules de la lumière des photons)-La métaphore du cylindre vue dans la littérature permet d’illustrer de manière imagée ce comportement à priori surprenant. En effet, selon l’angle d’observation, un cylindre peut avoir l’allure d’un cercle ou d’un rectangle, sans être finalement ni l’un, ni l’autre.Ainsi en est-il du photon, de l'électron ou de toute particule élémentaire dont l'image corpusculaire ne serait qu'une facette d'une entité plus complexe. -La remise en cause la plus importante à laquelle oblige la physique quantique concerne la manière de représenter les objets physiques et leurs propriétés. L'ancienne physique, dite classique, distingue deux sortes d'entités fondamentales:

les corpuscules, qui sont des sortes de billes microscopiques,
les ondes, qui se propagent dans l'espace un peu comme le mouvement d'une vague sur la mer.

La physique quantique ne retient pas cette classification pourtant bien commode. Les objets qu'elle considère ne sont ni des corpuscules, ni des ondes, mais "autre chose".
[image]
Les ondes associées aux électrons furent mises en évidence par Clinton Davisson en 1925 par une expérience d'interférence (dite expérience des trous d'Young en référence au physicien britannique Thomas Young qui en 1801 mis en évidence des interférences lumineuses en faisant passer un faisceau lumineux entre deux fentes). Les électrons sont émis par une source, sont accélérés puis sont envoyés sur un cristal dont l'alignement atomique joue le rôle des fentes dans l'expérience de Young.Pour résumer, les électrons se comportent comme des corpuscules dans le phénomène photo-électrique et comme des ondes dans l'expérience des trous d'Young.Ainsi les physiciens durent conclure que, d'une part les ondes électromagnétiques possédaient également une nature corpusculaire, et que d'autre part les particules de matière possédaient aussi une nature ondulatoire. Il y avait là un paradoxe insurmontable. Niels Bohr trancha le débat en énonçant le principe de complémentarité qui fit la synthèse de ces résultats apparemment inconciliables.Principe de complémentarité : les particules et la lumière sont des quanta d'énergie dont le comportement est à la fois corpusculaire et ondulatoire (dualité onde-corpuscule).
[image]
En fait, l’observateur réel entraîne toujours une perturbation à l’expérience, car il est en attente de quelque chose. En physique quantique, l’observateur et l’objet observé sont mystérieusement liés de sorte que les résultats de l’observation semblent en partie déterminés par les choix de l’observateur. Cette situation est représentée par la fonction d’onde.
[image]
[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Les fentes de Young (ou interférences de Young) désignent en physique une expérience qui consiste à faire interférer deux faisceaux de lumière issus d'une même source, en les faisant passer par deux petits trous percés dans un plan opaque. Cette expérience fut réalisée pour la première fois par Thomas Young en 1801 et permit de comprendre le comportement et la nature de la lumière. Sur un écran disposé en face des fentes de Young, on observe un motif de diffraction qui est une zone où s'alternent des franges sombres et illuminées.Cette expérience permet alors de mettre en évidence la nature ondulatoire de la lumière. Elle a été également réalisée avec de la matière, comme les électrons, neutrons, atomes, molécules, avec lesquels on observe aussi des interférences. Cela illustre la dualité onde-particule : les interférences montrent que la matière présente un comportement ondulatoire, mais la façon dont ils sont détectés (impact sur un écran) montre leur comportement particulaire. la nature d'une particule dépend selon qu'on l'observe ou non : dans le premier cas elle se comporte comme une particule, et dans le second comme une onde. Ce phénomène étrange est connu sous le nom dualité onde-corpuscule.

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
La relation de Planck-Einstein, parfois plus simplement appelée relation de Planck, est une relation de base de la mécanique quantique. Elle traduit le modèle corpusculaire de la lumière (ou plus généralement de toute onde électromagnétique) en permettant de calculer l'énergie transportée par un photon.

Cette relation s'écrit simplement :
[image]
[image]


[image]

[image]
[image]
Si Albert Einstein aura révolutionné notre façon de voir l'espace-temps à l'échelle astronomique, Max Planck aura fait de même à l'échelle sub-atomique ! Par ses travaux en thermodynamique et sur le spectre du corps noir, il détermine sa fameuse Constante de Planck et nous ouvre les portes d'un monde alors insoupsonné ... La physique quantique est née !En Octobre 1900, il découvre ainsi la loi spectrale du rayonnement thermique dans le vide. Pour simplifier, il émet l’hypothèse qu’il n’existe que des niveaux d’énergie déterminés par une constante universelle, le quanta énergétique. Ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Constante de Planck. L’équation résultante s’écrit e=hv. La dimension des éléments d’énergie e dépend de la constante universelle h et de la fréquence v du rayonnement. La constante de Planck vaut 6.626x10puissance-34 J.s. Devant l’importance de la découverte, Planck recule dans un premier temps, en pensant aux conséquences d’un tel impact sur la pensée physique de l’époque. C’est le 14 Décembre 1900 qu’il fait part de sa découverte à la société de physique de Berlin. Il ne se doute alors pas qu’il vient d’inventer une nouvelle branche de la physique : la physique quantique.C’est donc la naissance de la théorie des quantum, et Planck en est le père. Si Planck est le fondateur de la théorie quantique, il faudra attendre 1927 et le principe d’« incertitude » d’Heisenberg, qui feront apparaître la constante de Planck comme l’expression quantitative d’une limite fondamentale imposée à la détermination des couples de variables qui définissent l’état d’un système en physique classique.

[image]
[image]
Planck est également connu pour avoir donné son nom au célèbre « mur de Planck », ou « temps de Planck » …Afin de connaître l’origine de l’univers, les physiciens s’affairent à remonter le temps afin d’arriver à l’instant zéro, aussi parfois appelée « singularité initiale », dans le but de percer le « mystère » du Big bang, de nos orgines.Le mur de Planck, c’est le moment, dans la création de l’univers, où les connaissances humaines en terme de physique s’arrêtent. Il correspond à 10-43 secondes après l’instant zéro. Il représente également à la plus petite distance entre deux points dans l’univers : 10-33 cm. A cette « époque », où la gravitation et les autres forces ne forment qu’une intéraction unique, règnent une température et une densité quasi-infinie ; le temps se déforme et se courbe lui aussi quasi infiniment, il accélère, décélère et se replie sur lui-même en même « temps » que l’espace...
-VIDÉO-Max Planck et la physique quantique
https://www.youtube.com/watch?v=Quw9B_tgX4Y
-
-VIDÉO-Planck (physique fondamentale)
https://www.youtube.com/watch?v=TBXze1ZV6NE
____________________________________________________________________________

[image]
Le modèle du big bang constitue actuellement la représentation théorique la moins contestée des modèles cosmologiques et la plus en accord avec les observations décrivant les premiers instants et l'évolution de l'Univers à grande échelle.Selon ce modèle, une explosion initiale, survenue il y a une quinzaine de milliards d'années dans un Univers alors extrêmement dense et chaud, est à l'origine de l'expansion et de la structure de l'Univers tel qu'il est observé aujourd'hui.
[image]


[image]
A) Avant 10-43 secondes : À ce stade d'évolution, la matière n'est pas encore née, seul règne le vide au sens quantique du terme.

B) De 10-32 à 10-12 secondes : Naissance des quarks. L'Univers est alors une « soupe » de quarks et d'antiquarks en perpétuelle matérialisation-annihilation.

C) De 1 à 3 secondes : Formation des premiers noyaux atomiques. La matière de l'Univers se compose alors de 75 % de noyaux d'hydrogène et de 25% de noyaux d'hélium.

[image]
Près de 99% de la matière actuelle de l'Univers se forme à cette époque. Le 1% restant, non encore apparu, est constitué de tous les atomes ayant plus de 2 protons dans leur noyau. Tous ces atomes complexes seront formés au cours des réactions thermonucléaires qui se dérouleront au cœur des futures étoiles qui vont naître. Par ailleurs, les électrons de cette époque sont suffisamment énergétiques pour rester libres ; la formation des premiers atomes (hydrogène et hélium) n'est pas pour tout de suite.

D) À 3 minutes : Découplage photon-matière. Les photons cessent d'interagir avec la matière et peuvent enfin traverser l'Univers sans obstacle. L'Univers devient subitement transparent. Ce rayonnement provenant de tout point de l'espace, détecté en 1965 par les radios télescopes, constitue le fameux « rayonnement fossile » à 3 K de l'Univers ou rayonnement du fond du ciel, vestige du big bang.

E) À 300 000 ans : Formation des atomes. Les électrons sont enfin captés par les noyaux atomiques : ainsi naissent les premiers atomes d'hydrogène et d'hélium.

[image]

[image]
[image]
La théorie du Big Bang expose que toute la matière qui existait dès le départ était regroupée en un seul endroit. Avant le Big Bang, il n'y avait eu ni temps ni espace. Hubble a découvert que les galaxies s'éloignaient les unes des autres, ce qui a conduit à l'idée d’un élargissement de l’espace. Cela signifie que ce n'est pas le mouvement des galaxies elles-mêmes qui les éloignent les unes des autres... C’est l'espace lui-même qui se déplace en dehors des galaxies.La théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, nous explique comment chaque objet dans l'espace est intégré dans l'espace et c’est l'espace lui-même qui se trouve en expansion, augmentant ainsi la distance entre les objets. Tous les points de la matière et de l'espace se trouvaient à un point avant le Big Bang, ce qui signifie que le Big Bang s'est produit partout.
[image]
On peut comparer cela à un BALLON DE BAUDRUCHE. Le ballon représente l'espace (dans ce cas en 2 dimensions). Dessinons des centaines de points représentant des galaxies sur le ballon. Lorsqu’on souffle dans ce ballon, les points semblent s'éloigner les uns des autres, mais en réalité, c’est LA PEAU DU BALLON entre chaque point qui est étirés déplaçant toutes les «galaxies» et les rendant plus espacées.
_____________________________________________________________________________

[image]
[image]
George Osorio est venu à Ésotérisme Expérimental nous parler Des Lois de la Thermo-dynamique de la physique.Toutes ces lois nous permettent de mieux saisir le "DIEU" des religions, dites "spirituelles".Les UNIVERS (visible et invisible - phénoménal et nouménal) sont des systèmes clos.Dilatation (BigBang) YIN et Contraction (BigCrunch) Yang créent la vie (Expiration et inspiration).ENTROPIE et la NÉGENTROPIE - Loi d'échange d' énergie/matière/énergie.Les inspirations et les expirations de Dieu se déroulent évidemment sur des milliards et des milliards d’années. Les Livres sacrés de l’Inde disent qu’un jour Dieu inspirera, et notre univers retournera en son sein. Puis, à nouveau, Il expirera, et une nouvelle création apparaîtra

_____________________________________________________________________________

[image]

[image]

[image]
[image]
Pour de nombreux cosmologistes, ce que nous pensons être l'Univers dans son intégralité ne serait qu'une infime partie d'un ensemble bien plus vaste : le multivers.il existerait une multitude d'univers, dont l'un serait celui où nous vivons.L'idée du multivers émerge d'une théorie suggérant que le cosmos primordial a subi une expansion fulgurante, exponentielle.
[image]
Au cours de cette période d'« inflation cosmique », certaines régions de l'espace auraient vu leur expansion rapide prendre fin plus tôt que d'autres, formant ce qu'on appelle des « univers-bulles », un peu comme des bulles dans un volume d'eau bouillante.
[image]
Notre univers correspondrait à l'une de ces bulles, au-delà de laquelle il y en aurait une infinité d'autres.L'univers est une bulle cosmique en expansion. Cette bulle crée une nouvelle bulle qui en produit d’autres etc...
[image]
-
[image]

[image]

[image]
[image]
Prana signifie « avant le souffle ». C’est la force de vie qui doit exister avant que toute vie ne puisse exister. Le Prana est semblable au concept chinois du qi. Il est à l’origine des cinq éléments reconnus par l’ayurvédisme : le feu, la terre, l’eau, l’air et l’éther (espace).Prānā est un mot sanskrit qui sert à désigner l’énergie vitale, présente en toute chose. Il n’existe pas de traduction littéraire du mot, qui comme de nombreux termes sanskrits, possède plusieurs significations. Le prānā signifie le souffle, mais aussi son principe vital, sa structure, sa manifestation organique.Partant du postulat que le prānā est une forme de nourriture, non solide mais présente en chaque chose, certaines personnes choisissent à un moment de leur évolution spirituelle d’abandonner les aliments physiques pour se nourrir exclusivement de prānā.Ils pratiquent souvent assidument la méditation et recherchent la lumière et le contact humain, ainsi que des immersions dans la nature, où ils puisent leur vitalité.Le prānā est une notion sacrée, c’est non seulement le fait de respirer (inspiration / expiration) mais aussi la vie qui est permise grâce à cette respiration.
[image]
Il s’agit d’une réalité complexe, physique et métaphysique, matérielle et spirituelle. Ces éléments forment toute la matière de l’univers.L’élément « Ether », appelé en Sanskrit « Akasha » est le premier des 5 grands éléments.Il est régulièrement évoqué comme « espace » car il est l’essence du vide et du néant.En effet, à la naissance de l’univers quand la conscience s’est manifestée, le son primaire Aum a résonné. De cette vibration subtil est apparue l’éther. Cet élément éthérique a commencé à bouger, ce qui a créé l’Air. Le mouvement de l’Air a créé de la friction et de part la friction de la chaleur. Les particules se sont alors combinées pour former une intense lumière et donner naissance à l’élément Feu. La chaleur du feu a dissout et liquéfié les éléments, donnant naissance à l’Eau. Ceux-ci se sont alors condensés pour former des molécules de Terre. L’éther est donc à l’origine de la formation des autres éléments. Les 5 éléments existent partout dans le macrocosme comme dans notre microcosme.Dans le cycle de la vie, le temps de l’éther s’associe au début et à la fin du cycle, du commencement de la vie à la mort. Après que le souffle de vie ait surgit du néant de l’éther pour animer le corps et lui donner vie. À la mort, le corps se désintègre et les éléments s’évaporent du corps pour ne laisser place qu’à notre esprit.


[image]
-Celle de l‘Univers représentée par la manifestation de la vibration vitale et pure qui nous arrive : l’ Ether, les radiations cosmiques ; il est également la force potentielle à l’état originel : la force de gravitation, d’attraction, de répulsion, l’électricité, la radio activité ,à l’origine de la vie. Toute force ayant une cause intérieure profonde.

[image]
-II représente aussi la force , l’énergie vitale individuelle, c’est le combustible que consomme le corps tout entier pour fonctionner. Sans le prâna il n’y aurait pas de vie possible, c’est grâce à lui que tout être vivant peut vivre. Dans d’autres traditions il est aussi appelé le Ki, le Chi, l’Orgone, la force vitale ou l’Énergie.
[image]
Le nom prāṇa peut s'utiliser comme synonyme du nom ANA et signifier très simplement le « souffle physiologique » et sa manifestation, la « respiration organique ».Dans sa jeunesse, ANAkin Skywalker ,surnommé ANI.
[image]
-La présence du préfixe pra- dans ce mot l'enrichit cependant de valeurs sémantiques nouvelles, riches et variées. Le verbe prāṇ-, qui ne cesse pas pour autant de signifier « souffler » ou « respirer », prend de plus le sens plus général de « vivre ». De même, le nom prāṇa signale ce qui est antérieur à la respiration et principal, ce qui précède son souffle, le « principe vital » inhérent à ce phénomène physiologique, le « souffle vital » et, par extension, « la vigueur, l'énergie, le pouvoir » de vivre et de respirer.

[image]
-SOURCE
[image]
Dans Star Wars, ce qui est la Force est en réalité le Prana : c’est la force vitale qui nous entoure, nous relie, et est présent dans tout être vivant. L’univers est un système vivant, organique, obéissant à une intelligence supérieure : si nous sommes capables, comme les Jedis, de nous connecter à cette force, alors nous pouvons puiser en elle des ressources insoupçonnées.

Dans l’épisode 1 de la saga Star Wars, le sang d’Anakin Swkywalker est étudié par Qui-Gon Jinn : le maître jedi note alors la forte concentration en midichloriens, signe d’une grande Force chez l’individu.

“Les midichloriens sont une représentation des mitochondries, qui sont nécessaires au processus de division cellulaire et probablement aux premières formes de vie. » dixit Georges Lucas. Les mitocondries sont les parties de la cellule qui lui fournissent l’énergie pour accomplir ses tâches.Ce n’est rien d’autre que le prana, cette force qui soutient l’univers, et notre corps, et que nous ressentons en Yoga ou en Energétique.


[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
1175 : Fibonacci est né à Pise. Son vrai nom est Léonardo Pisano. Fibonacci est un surnom qui vient de filius Bonacci qui veut dire fils de Bonacci. (Bonacci signifie chanceux , de bonne fortune). Il était l'un des plus grands mathématiciens du moyen-âge.
[image]
C'est lui qui a introduit la numération décimale et l'écriture arabe des chiffres en Occident, en ramenant dans son livre Liber abaci, les connaissances acquises en Algérie où travaillait son père. En 1202 , il écrit un livre "liber abaci" qui porte sur les méthodes algébriques et des problèmes.Dans cet ouvrage, il émet l'idée que l'arithmétique et la géométrie sont liés; mais aussi il met l'accent sur les neufs symboles indous de la numération ainsi que le signe zéro. Fibonacci fut sans doute le mathématicien le plus habile de toute l'époque médiévale chrétienne.

[image]
On appelle nombre d’or la somme qui régit le rapport harmonieux entre les parties et un tout. Ce nombre passionne l’humanité depuis la nuit des temps.-Le nombre d’or fascine depuis toujours les adeptes d’ésotérisme, les peintres, les croyants, les alchimistes, les mathématiciens… et pour cause, il tend vers la perfection.

Le nombre d’or, section dorée, ou divine protection, représente le rapport entre deux parties dont la somme est égale à 1,618…, plus communément appelé PHI.

Alors faut il y voir une signature divine ou un simple outil de construction ? Les Romains, les Grecs, les Juifs et les Egyptiens semblaient tous d'accord : 1,618 était le nombre d'or, le nombre de l'harmonie universelle, le nombre de la création, le nombre de Dieu, le Créateur.

Le nombre utilisé partout dans l'ordre caché de la Création et qu'il fallait donc employer dans les édifices dédiés au Créateur afin de s'en rapprocher. Empreint de mystère, objet d'un culte tantôt religieux, tantôt magique, le nombre d'or influence la vision occidentale de l'harmonie.

Chez les Grecs, avec le développement de la géométrie, la société secrète des pythagoriciens en avait fait un symbole d'harmonie universelle, de vie, d'amour et de beauté. Au Moyen-Age, les savants, les pères de l'église, les bâtisseurs, les maîtres d'ouvrages ou maîtres d'oeuvre, se réclament de la doctrine platonicienne des corps cosmiques, les cinq polyèdres réguliers, et ont fait du nombre d'or, "la divine proportion", un modèle de perfection esthétique et philosophique."

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Le nombre d'or ou la trace de Dieu-
-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-la Suite de Fibonacci-
-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Les Mathématiques Sont Présentes Dans La Nature-

[image]

[image]
[image]
En 1900, Henri Poincaré publie un article dans lequel il affirme qu'un rayonnement pourrait être considéré comme un fluide fictif d'une masse équivalente m = E/c2. Il s'est inspiré pour cette interprétation de la « théorie des électrons » de Lorentz qui incorpore la pression de radiation de Maxwell.

En 1905, Albert Einstein est le premier à suggérer que lorsqu'un corps matériel perd une énergie E (sous forme de radiation ou de chaleur), sa masse décroît d'une valeur égale à E/c.

En 1900, Poincaré décrit une procédure de synchronisation pour des horloges en repos les unes par rapport aux autres, très similaire à celle publiée par Einstein dans son article de 1905.

Le 5 juin 1905, devant l'Académie des sciences à Paris, Poincaré complète les transformations de Lorentz et prouve l'invariance des équations de Maxwell dans une note de 5 pages développée en un mémoire de 50 pages.

L'article du 26 septembre 1905 d'Einstein ne contient aucune référence à d'autres articles. Il mentionne Lorentz en relation avec le traitement du champ électromagnétique. Poincaré n'est pas mentionné.

Einstein a lu La Science et l'Hypothèse d'Henri Poincaré avant la rédaction de ses articles majeurs.

[image]
[image]
JULES HENRI POINCARÉ est un mathématicien, physicien et philosophe français de génie qui a vécu au tout début du XXe siècle. (1854 -1912) Après un siècle, ses travaux reprennent une forte actualité avec la théorie du chaos. Albert Einstein a élaboré sa célèbre formule e=mc² après avoir assisté à une conférence "La relativité restreinte", donnée en Allemagne par Poincaré.Le génie de Poincaré fut de décortiquer la réalité en mille petits morceaux pour l'analyser en profondeur. Mais ce travail était aride et non accessible au grand public.
LE GÉNIE DE EINSTEIN FUT DE SYNTHÉTISER LES TRAVAUX DE POINCARÉ POUR LES VULGARISER DANS UNE SIMPLE ÉQUATION E=MC² que l'on imprime sur des T-shirt !

Les grands mathématiciens - Vulgarisation des travaux de Poincaré.
http://villemin.gerard.free.fr/Esprit/Poincare.htm

Henri Poincaré ou Albert Einstein ( Partie 1 )
https://www.youtube.com/watch?v=rUiBgCwiMok

L'Escroquerie d'Einstein sur la Relativité de Poincaré
https://www.youtube.com/watch?v=xUU2wU0Uwi0

Henri Poincaré, la beauté de la nature
https://www.youtube.com/watch?v=GFJFBOgV7D0

Albert Einstein a plagié Henri Poincare
https://www.youtube.com/watch?v=xUiqeD16dFA

[image]
-SOURCE

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
Mileva Ajnštajn-Marić ou Mileva Marić (en cyrillique serbe Милева Марић), née le 19 décembre 1875 à Titel, Serbie et morte le 4 août 1948 à Zurich, est une physicienne d'origine serbe. Elle fut la camarade d’études d’Albert Einstein, puis sa première épouse. Depuis les années 1990, il existe un débat concernant sa participation à la plupart des travaux scientifiques de son mari.Elle termine l’école en 1890 avec d’excellentes notes en mathématiques et physique. Ensuite, elle intègre l’école royale d'Agram où elle a le droit de suivre les cours de physique qui, à l’époque, étaient réservés aux garçons.Durant l'été 1896, Mileva Marić quitte son pays et poursuit des études de médecine à l’Université de Zurich. Dès l'hiver de la même année, elle commence des études de mathématiques et de physique à l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), une des premières écoles germanophones à accorder des diplômes aux femmes. Elle est la seule femme dans sa classe, et seulement la cinquième dans toute l'histoire de l’EPFZ. Pendant les travaux pratiques de physique, Mileva Marić rencontre Albert Einstein.Elle quitte l'EPFZ pour étudier à Heidelberg (Allemagne) en 1897. Ses sujets d'études sont alors la théorie des nombres, la mécanique analytique, les calculs différentiel et intégral, les fonctions elliptiques, la théorie de la chaleur et l'électrodynamique.
[image]
L'année suivante, elle retourne à Zurich où elle commence une collaboration intense et productive avec Albert Einstein, Marcel Grossmann et Michele Besso. La théorie de la relativité commence à prendre forme.C'est grâce aux lettres échangées entre Albert Einstein et sa femme Mileva, que la communauté scientifique a commencé à se questionner sur l'importance de cette dernière dans la mise en place de la théorie de la relativité. Le 27 mars 1901, le savant lui écrit ainsi : ''Comme je serai heureux et fier quand nous aurons tous les deux ensemble mené notre travail sur le mouvement relatif à une conclusion victorieuse !''

[image]
Si ces interrogations n'enlèvent rien au génie d'Albert Einstein, l'enjeu du débat est de savoir à quel point la physicienne a participé à la découverte de la théorie de la relativité générale, et si elle n'a pas été victime, comme tant d'autres femmes de l'effet Matilda, ce phénomène qui veut que la contribution des femmes scientifiques à la recherche soit souvent minimisée au profit des hommes.

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Sans elle, Einstein n'aurait certainement jamais découvert E=mc2 - Mileva Marić --
-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Audrey Grené dans le rôle de Mileva Maric.-

[image]
La « gravitation universelle » bien anagrammatisée donne « loi vitale régnant sur la vie » ; -« Albert Einstein » donne « rien n’est établi » -On peut s'étonner ou s'émerveiller de ce que la vitesse de la lumière soit l'anagramme de limite les rêves au-delà : tout se passe comme si les implications de la théorie de la relativité d'Einstein se trouvaient là magiquement concentrées. Dans un autre registre, on peut trouver piquant qu'une anagramme de l'accélérateur de particules soit éclipsera l'éclat du Créateur quand d'aucuns prétendent que le boson de Higgs, découvert justement grâce à un accélérateur de particules, serait la « particule de Dieu »...

[image]

[image]
''La SCIENCE s'accapare de la RÉALITÉ HUMAINE vérifiable en laboratoire. La SCIENCE progresse au rythme de ses instruments,La Spiritualité couvre l'ensemble du territoire que la SCIENCE ne peut pas atteindre encore avec ses instruments.''
Ses premières tentatives de publication de travaux (concernant l'optique) se soldant par des controverses épuisantes (avec Hooke notamment), Newton se réfugie dans le mutisme au moment où il plonge dans les recherches alchimiques. En outre, Newton fera certainement partie d'un réseau secret d'alchimistes probablement constitué à partir du cercle Hartlib de Londres. Il se choisit également le pseudonyme alchimique Ieoua Sanctus Unus qui signifie en français : « Jéhovah Unique Saint », mais qui est aussi une anagramme d’Isaac Neuutonus.
[image]
Durant plus de 25 ans, Newton conservera le secret sur ses activités et surtout sur ses contacts, desquels il reçoit de très nombreux ouvrages et traités alchimiques, qu'il annote et recopie jusqu'à se constituer une des plus vastes bibliothèques alchimiques de son époque.

[image]
Sir Isaac Newton est un philosophe, mathématicien, physicien, alchimiste, astronome et théologien anglais. Figure emblématique des sciences, il est surtout reconnu pour avoir fondé la mécanique classique, pour sa théorie de la gravitation universelle. En optique, il a développé une théorie de la couleur basée sur l'observation selon laquelle un prisme décompose la lumière blanche en un spectre visible Il a aussi inventé le télescope à réflexion composé d'un miroir primaire concave appelé télescope de Newton.En mécanique, il a établi les trois lois universelles du mouvement qui sont en fait des principes à la base de la grande théorie de Newton concernant le mouvement des corps, théorie que l'on nomme aujourd'hui « mécanique newtonienne » ou encore « mécanique classique ».Newton a montré que le mouvement des objets sur Terre et des corps célestes sont gouvernés par les mêmes lois naturelles ; en se basant sur les lois de Kepler sur le mouvement des planètes, il développa la loi universelle de la gravitation.Il a aussi effectué des recherches dans les domaines de la théologie et l'alchimie.Durant plus de 25 ans, Newton conservera le secret sur ses activités et surtout sur ses contacts, desquels il reçoit de très nombreux ouvrages et traités alchimiques, qu'il annote et recopie jusqu'à se constituer une des plus vastes bibliothèques alchimiques de son époque.
-
[image]
D'après l'inventaire de la bibliothèque de Newton effectué par John Harrison (The Library of Isaac Newton) Sur les 1752 titres la plupart (477) sont des livres de théologie et nous trouvons 138 livres d'alchimie et seulement 33 livres d'astronomie.

Sur les 1752 titres , il y a 1352 livres non scientifiques (j'y inclus les 138 livres d'alchimie) et 400 livres scientifiques .

En 1936 à l'occasion d'une vente publique on découvre dans une malle des manuscrits de Newton sur l'alchimie.

"Dieu le Père , à jamais insaisissable , est présent "partout et toujours", Il se révèle par la bouche des prophètes, se devine dans les arcanes de l'alchimie, se manifeste par les lois admirables qui règlent le cours ordinaire des choses"(Loup Verlet, La malle de Newton. - Gallimard. - Bibliothèque des Sciences Humaines).

L'astronome Edmond Halley (1656-1742) (celui qui a démontré l'orbite elliptique de la comète qui porte son nom : il ne l'a pas découverte) demandait à Newton comment un scientifique de sa valeur pouvait croire à l'astrologie, Newton répondit : "I have studied it, Sir.You have not" = "JE L'AI ÉTUDIÉE, MONSIEUR.PAS VOUS".

[image]

[image]
[image]
____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
[image]
Selon les exposés de Rudolf Steiner,les différents effets de la lumière sont dus au fait qu'en elle se trouvent rassemblés quatre « éthers » différents, certes proches les uns des autres,mais cependant nettement distincts par leurs manifestations physiques particulières.La vie elle-même est multiple comme la lumière dont elle est issue. Une observation précise montre que parmi les processus de vie on retrouve ceux qui viennent d'être mentionnés à propos de la lumière: l'opposition apparente de la vitalité et de la forme.En s'appuyant sur son Investigation spirituelle, Rudolf Steiner définit quatre genres différents de forces formatrices qui constituent le corps éthérique d’un organisme: l'éther de vie,l’éther chimique(éther de son),l’éther de lumière et l’éther de chaleur.
[image]
Les effets de ces quatre variétés d'éther ne font pas que s'additionner,ils vont par couples : celui des éthers de chaleur et de lumière, et celui des éthers chimique et de vie. Les effets des deux groupes sont,en un certain sens, antagonistes,mais harmonieusement accordés,ouvrant la voie au processus de vie. Dans le corps éthérique humain,les éthers de lumière et de chaleur agissent de haut en bas, les éthers chimique et de vie de bas en haut; de leur équilibre résulte la santé.Dans une certaine mesure, les différents éthers correspondent aux différentes régions du spectre,de l'infrarouge à l’ultraviolet,mais sans leur être identiques. Ainsi,l'éther de chaleur se manifeste dans l'infrarouge et le rouge, bien que ses effets s'étendent jusqu'au bleu.Les effets de l'éther de lumière partent de la partie visible du spectre, ceux de l'éther chimique (éther de son) sont particulièrement intenses dans la zone du bleu et surtout dans l'ultraviolet, et même sensibles au-delà. Rudolf Steiner désigne le violet comme la zone correspondant plus particulièrement à l'éther de vie et le bleu à l'éther chimique.La contradiction apparente ici disparaît lorsqu'on étudie de plus près la nature de l'éther de vie.
[image]
Comme l'expose Rudolf Steiner dans sa cosmogonie,le cours de l'évolution consiste en un processus de densification progressive semblable à celui qui a lieu lors de la croissance d’un organisme.A la première étape de cette évolution,l'organisme de la terre n'était constitué que d'un éther de chaleur, mais déjà différencié en soi et contenant sous forme d'ébauche les structures ultérieures de la terre aussi bien que celles de l'organisme humain. A la deuxième étape, une partie de l'éther de chaleur se scinde en deux nouvelles parties, dont l’une est plus dense que l’autre : l’éther de lumière plus subtil, et l'état gazeux, qui agit en tant que support de la lumière. A la troisième étape, la terre se condense jusqu'à l'état liquide, tandis que dans son corps éthérique apparait l'éther chimique.Ce n'est qu'à la quatrième étape que le corps éthérique de la terre développe l'éther de vie, tandis qu'une partie de l'élément liquide se condense en solide.Ce corps éthérique terrestre est,lui aussi, formé des quatre variétés d'éthers,et l'intérieur du globe est rempli d'éther de vie, conformément à sa tendance centripète.L'éther chimique vient ensuite sous la forme d'une enveloppe sphérique; il pénètre surtout l'hydrosphère, ou pour mieux dire l'organisme hydrique,auquel il faut évidemment rattacher l'eau atmosphérique. D'autre part,l'éther de lumière est particulièrement actif dans l'atmosphère,et l'interaction de ces deux éthers retentit sur la complexité des processus atmosphériques.L'enveloppe externe de l'organisme terrestre est constituée par l'éther de chaleur formant le manteau protecteur de chaleur.C'est son corps éthérique qui fait de la terre un tout qui ordonne ses substances dans l'atmosphère,la stratosphère et l'ionosphère de manière à laisser parvenir à la terre assez de forces cosmiques pour que la vie y soit possible. Les êtres terrestres sont en relation étroite avec le corps éthérique de la terre, non seulement par des effets purement physiques et substantiels, mais aussi par leurs propres corps éthériques.Car hommes, animaux et plantes vivent parce qu'ils disposent d'un corps éthérique formant lui aussi un «tout» cohérent et organisé.Bref, entre terre et plante, entre terre et homme, s'établissent des relations globales à partir de leurs corps éthériques.
-SOURCE


[image]

[image]
[image]
Au commencement était l'Ain, le néant. Puis vint l'Ain Soph, l'espace infini, sans limite. Et enfin l'Ain Soph Aur, la lumière infinie, qui emplit d'abord l'Ain Soph, puis se contracta, faisant naître la vie, essence même de la lumière : Kether. Ainsi, Kether était née du néant.
[image]
Mais Kether portait en soi les deux infinis, l'infiniment petit de l'Ain, qu'elle tendait à atteindre en contractant son coeur, et l'infiniment grand de l'Ain Soph Aur, qui en elle aspirait à remplir l'espace sans limite de l'Ain Soph.Si le coeur de Kether pouvait se contracter, son unité lui interdisait de trop s'étendre, car Kether est avant tout un point, le centre où l'Ain Soph Aur s'est regroupé.
[image]
« Dans l’Arbre séphirotique, au-delà de la séphira Kéther, les kabbalistes mentionnent un espace qu’ils ont appelé Aïn Soph Aur : lumière sans fin. Cet espace est impénétrable : c’est l’Absolu, le Non-manifesté, dont on n’a aucune notion et dont Kéther, en tant que Dieu manifesté, est une émanation.Avant toute création il y avait le
-AÏN, l’œil de Dieu… Et Dieu désira voir Dieu.Alors il se contracta pour former le
-AÏN SOF… le SOUFFLE DE DIEU.Puis émana du AÏN SOF, le
-ÂOUR la main de DIEU… qui créa le monde.

Le AÏN est symbolisé par la VOLONTÉ… Dieu désira voir Dieu.
Le SOF est symbolisé par l’INTELLIGENCE… le verbe créateur.
Et le ÂOUR est symbolisé par l’AMOUR… Dieu aime sa création.

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI--À PARTIR DE LA 9e MINUTES-


[image]

[image]

[image]

bloqué
  745 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

175831 messages dans 36512 fils de discussion, 963 utilisateurs enregistrés, 156 utilisateurs en ligne (2 enregistrés, 154 invités)
Temps actuel sur le forum : 24/06/2021, 17:25
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum