Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT 15

par gilles surprenant ⌂, vendredi 09 avril 2021, 18:10 (il y a 36 jours) @ Spyrale

[image]

[image]

[image]

[image]
-

[image]
-SOURCE

[image]

[image]
[image]
[image]
Lorsque le soleil apparaît à l’horizon le concert matinal est déjà presque terminé. Celui-ci débute en effet 1 heure et 30 minutes avant le lever du soleil : Ainsi, chaque matin, les oiseaux vocalisent à une heure précise, déterminée par l’espèce à laquelle ils appartiennent. Et, à chaque fois, le concert s’avère identique : mêmes solistes, même ordre d’apparition. Seule variation possible : le nombre d’espèces présentes. La musique sera d’autant plus riche qu’elles sont nombreuses.Outre le matin, les chants d’oiseaux retentiront une fois encore, mais au crépuscule : les espèces qui chantent en premier le matin sont aussi celles qui chanteront le plus tard le soir.C’est la lumière du soleil qui déclenche le concert. Chaque nuance de l’aube donne en effet le signal à une espèce d’oiseaux donnée. Cette symphonie matinale dure presque 2 heures, au cours desquelles chaque espèce passe le relais à une autre. Le tour de chant est réglé comme du papier à musique !
[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
Que se passerait-il si des oiseaux perchés sur des fils électriques étaient transformés en notes de musique? Comment leur position dans l’espace se traduirait avec du son ?Ce sont exactement les questions que Jarbas Agnelli s’est posé un jour. «Je mangeais mon petit-déjeuner et je lisais un journal quand j’ai vu cette photographie d’oiseaux sur des fils électriques», a déclaré Jarbas Agnelli. « J’ai découpé la photographie et j’ai décidé d’en faire une chanson, en utilisant l’emplacement exact des oiseaux en notes. J’étais simplement curieux d’entendre quelle mélodie les oiseaux créaient.Il a coupé la photographie et tout en jouant la mélodie sur le piano, il a réalisé une «douce et simple mélodie » qui venait de naître en apparence de nulle part. L’artiste a décidé de faire de ce fragment de créativité un arrangement classique.
-SOURCE

-LES OISEAUX par MICHEL DESEILLE-4 avr. 2021
https://www.youtube.com/watch?v=y5dWbVYL00w&t=6219s

-LANGUE DES OISEAUX par MICHEL DESEILLE-7 mars 2020
https://www.youtube.com/watch?v=S8QSNa0VwWI

[image]

[image]

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
_____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
[image]

[image]

[image]
[image]
Einstein et Bohr ont eu un important débat à la Conférence Solvay en Belgique en 1927. Il s’agissait d’un rassemblement des personnes les plus intelligentes de la Terre. Einstein croyait que Dieu nous avait donné un univers fait d’une réalité de bon sens et que nous trouverions la théorie commune qui donnerait un sens à tout. Einstein croyait au Réalisme, et jusqu’à la fin, il voulait trouver la Théorie du Tout. Bohr, d’autre part, croyait en la nouvelle théorie de la Mécanique Quantique, que notre univers était comme Alice au Pays des Merveilles et que l’enchevêtrement quantique ne se souciait aucunement de l’espace et du temps.
[image]

L'ÉCOLE DE COPENHAGUE ou interprétation de Copenhague est un courant de pensée... Niels Bohr, Werner Heisenberg, Pascual Jordan, Max Born porte le nom de Copenhague car l’institut de physique, que dirigeait Bohr et où Heisenberg et Pauli étaient de fréquents visiteurs, était situé dans cette ville. Cette interprétation sert de référence en physique, même si d’autres interprétations ont été proposées.La période qui s’étend entre 1920 et 1933 marque un âge d’or pour la physique moderne. Une physique d’un style nouveau fait son apparition. Collective, et en même temps compétitive, la mécanique quantique est vécue comme une aventure par une nouvelle génération de physiciens jeunes, dynamiques et ambitieux. Ils ne se soucient ni des frontières, ni des langues, car ils sont nés en pleine crise des concepts. Ils travaillent pour la plupart en Allemagne, mais se réunissent à Copenhague, sous la houlette de leur chef bienveillant, Niels Bohr. Ils n’ont pas peur d’innover, de se débarrasser de principes théoriques fondamentaux que la génération précédente considérait comme sacro-saints, comme le déterminisme de la physique, la loi de conservation de l’énergie, etc. Ils volent de succès en succès. S’il leur faut parfois affiner leurs élaborations théoriques avant qu’elles puissent être acceptées, cela ne dure en général pas longtemps.
[image]
Ils visent à explorer la matière jusqu’à son niveau le plus ultime.C’est aussi l’époque où la physique renouvelle la vision du monde.L'école de Copenhague et la théorie des mondes multiples sont deux courants de pensée majeurs qui tentent d'expliquer les implications de la théorie quantique sur la nature de la réalité.Niels Bohr a proposé l'interprétation de Copenhague de la théorie quantique, qui affirme qu'une particule est fonction de la mesure qui en est faite (par exemple, une onde ou un corpuscule) mais qu'on ne peut pas lui attribuer des propriétés particulières tant qu'on ne l'a pas mesurée. En bref, Bohr disait que la réalité objective n'existe pas. Il en découle un principe appelé superposition qui postule que, tant que nous ne connaissons pas l'état d'un objet donné, il revêt en réalité tous les états possibles en même temps, du moment que nous ne cherchons pas à le vérifier.
[image]
En octobre 1927,Niels Bohr rencontre pour la première fois Albert Einstein au cours du cinquième congrès Solvay avec qui il a de très fréquents entretiens jusqu'en 1935. Einstein défend le caractère provisoire de la théorie quantique, ne se satisfaisant pas de cette dernière au niveau épistémologique. Bohr, au contraire, considère qu'il s'agit d'une théorie achevée.Lors d'un débat, Niels Bohr se disputait avec Albert Einstein à propos de la réalité de la physique quantique. À un moment donné Einstein, excédé, jeta à Niels Bohr : « Dieu ne joue pas aux dés ! », ce à quoi Bohr répondit : « Qui êtes-vous, Einstein, pour dire à Dieu ce qu'il doit faire ? ». Cet échange est devenu célèbre par la suite.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Ecole de Copenhague- (définition)-
__________________________________________________________________________

[image]
«QUICONQUE N'EST PAS IMPRESSIONNER
PAR LA THÉORIE QUANTIQUE NE LA COMPREND PAS.»
-NIELS BOHR-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Niels Henrik David Bohr (7 octobre 1885 à Copenhague, Danemark - 18 novembre 1962 à Copenhague) est un physicien danois. Il est surtout connu pour son apport à l'édification de la mécanique quantique, pour lequel il a reçu de nombreux honneurs. Il est notamment lauréat du prix Nobel de physique de 1922.Il y a un peu plus d’un siècle, un homme a soutenu sa thèse sur la structure des métaux. Puis, deux ans plus tard, il a proposé un modèle qui, bien qu’incomplet, renversa les mentalités. En quelques années, le physicien est devenu le moteur de la nouvelle science, une science révolutionnaire qui a profondément bouleversé la conception qu’on peut avoir de la Nature, qui remet en cause le déterminisme confortable de la fin du XIXe siècle et qui a été l’amorceur de nombreux progrès dans la vie quotidienne. Cette science est encore loin d’avoir terminé d’étonner et de faire progresser l’esprit humain.
Einstein avait coutume de dire : "Dieu ne joue pas aux dés" (qui peut provenir de son origine religieuse), alors que Bohr se contentait d’un "Qu’importe, ça marche !".LA DEVISE de BOHR était "CONTRARIA SUNT COMPLEMENTA" (les contraires sont complémentaires) qu’illustre le symbole du yin et du yang qui de mettre sur son blason, où figuraient également le symbole du Yin et du Yang. C’est le principe de complémentarité qu’aura ainsi explicité Bohr.

[image]

-AUTRES CITATIONS de BOHR-
https://citations.webescence.com/citations/Niels-Bohr

[image]
https://www.youtube.com/watch?v=fryx0R-YL1w

[image]

[image]
[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
[image]
La non-séparabilité quantique ou la non-localité, d’enchevêtrement ou d’intrication quantiques. De quoi s’agit-il ? des particules qui restent liées entre elles, quel que soit leur éloignement. Par exemple deux électrons qui ont interagi dans le passé se comportent ensuite de façon concertée(ils donnent des résultats corrélés) si l’on mesure l’un d’eux... même s’ils sont aux deux extrémités de l’univers à cet instant. C’est comme si ces électrons "jumeaux" gardaient de leur passé commun un lien invisible et non affecté par la distance. Ce lien est une sorte de trace mémorielle du passé. Pour les physiciens, qui ont découvert et vérifié son existence, il est totalement mystérieux ;en raison de sa nature non physique. La non-séparabilité n’a jusqu’ici reçu aucune explication. Comment peut-il en être autrement, si elle est une supralité qui vient d’un 'psi' dont la science ignore (ou nie) l’existence ? On ne peut comprendre un phénomène sans avoir accès à ses causes. La supralité soude ou rattache le 'psi' de la particule élémentaire à un 'psi' collectif. Ce dernier est un champ non-local. Ce champ de "supra-conscience" est à rapprocher de notions telles que les annales akashiques des Hindous, l’inconscient collectif de C.G.Jung et les champs morphogéniques de R.Sheldrake. La psychomatière est par son 'psi' reliée au tout de l’univers. Elle est comme le champignon qui,par son mycélium discret étalé dans le sol nourricier, est relié à plus vaste que lui-même. En conclusion, toute particule de psychomatière s’apparente à l’œuf dur et au champignon. A l’œuf dur, parce que son 'psi' est, comme le jaune, masqué. Au champignon, parce que les liens suprals, tels les filaments du mycélium, le prolongent de façon inapparente.

-VIDÉO-La conscience quantique : Emmanuel RANSFORD- À PARTIR de 31 MINUTES 30 SECONDEs
https://www.youtube.com/watch?v=mNxrt2Xz7Kw

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
[image]

[image]

[image]
[image]
______________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE
[image]

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]

[image]

[image]
[image]
Qui sommes-nous, et que restera-t-il de nous après notre brève existence terrestre ? Où sont nos chers disparus, et pouvons-nous communiquer avec eux ? Y a-t-il un au-delà, et avons-nous une âme promise à la vie éternelle ? De nombreuses réponses sont offertes à ces questions cruciales. Cependant, la plupart restent purement arbitraires et subjectives. L'auteur tente d'aller plus loin. Pour cela, il propose un éclairage inédit sur l'au-delà et l'immortalité. Son approche, originale et innovante, s'appuie sur la science contemporaine. Cet essai, clair et accessible à tous, nous invite à explorer les profondeurs du réel. Il pose que l'invisible existe et qu'il se manifeste dans l'atome et dans l'électron. Cette hypothèse conduit à la notion d'holomatière, qui est présentée. L'auteur montre alors que la conscience cérébrale s'enracine dans la réalité quantique. Nous découvrirons que cette conscience quantique rend plausible l'immortalité de l'âme. Elle fait de nous des géants de l'invisible aux pouvoirs insoupçonnés. Ainsi la vie serait plus, beaucoup plus, qu'un passage terrestre absurde et sans lendemain : tel est le réconfortant message qui émerge de cet ouvrage.

[image]


[image]
Ceux qui détiennent LES CORDONS DU POUVOIR agissent de façon intentionnelle en nous interdisent l'exploration de l'Être Humain intégral; et en nous imposant certains comportements dits culturels ou religieux, parfois aberrants, dans le seul but de conserver leur autorité; ce qui empêche l'être humain de retrouver ses "capacités d'origine" de nature spirituelle.
-SOURCE
[image]
A l'école on te fait un moule. Ensuite tu dois entrer dans le moule et rien changer. Point.Un proverbe québécois dit bien ce qu'il veut dire:
"Qui sort du moule, dérange la foule."Chaque jour à la télévision, les médias nous disent la façon dont nous devrions être et l’apparence que l’on devrait avoir. Nous sommes insidieusement invités à nous identifier à notre corps physique et à nos possessions. Nous sommes amenés à croire que si nous avons une certaine apparence, nous serons plus heureux, plus aimés et mieux acceptés par les autres.

[image]

[image]
Laisser la place à l’imprévu, à ce que le mental humain enfermé dans ses normes, ses lois, ses limites, son horizon étroit, ne peut entrevoir.Vous avez souvent deux voies : suivre les chemins tracés ou en sortir. Faire comme tout le monde ou oser être différent. Entrer dans le moule ou être vous-même. Souvent, on aimerait tenter un truc hors du commun, sortir du lot,Faire différemment, c’est interpeller, c’est déranger, c’est faire bouger les lignes. C’est aussi se montrer dans ce qu’on est profondément. C’est montrer des aspects de nous qu’on n’a peut-être jamais montré. Et puis, quand on invite les gens à aller sur des terrains inconnus, on titille leurs propres peurs. On remet en question leurs repères.

*****freedom sculpture par zenos frudakis
https://www.youtube.com/watch?v=hrioWkJbPxo&t=14s
[image]
-LIEN
http://www.zenosfrudakis.com/freedom-sculpture

[image]

[image]
Galileo a fait des découvertes qui ont surpris les responsables de l'église, qui a conduit beaucoup à refuser de regarder à travers son télescope, en raison de la croyance que LE DIABLE A MANIPULÉ LE TÉLESCOPE. Ses conflits avec l'église a finalement conduit l'église pour le forcer à se retirer et passer le reste de sa vie en résidence surveillée.
[image]

[image]
[image]
[image]
Tout le monde sait que notre Sauveur a été surnommé Galiléen parce qu'il avait été élevé à Nazareth, ville de Galilée. Ses disciples, et les chrétiens en général, ont aussi été nommés Galiléens (Ac 2 :7) parce que les apôtres étaient de Galilée... Jésus a fait des miracles dans la Galilée-Galiléens est un terme un peu péjoratif utilisé au Ier siècle pour désigner la mouvance à laquelle appartiennent les mouvements se révoltant contre l'empire Romain en Palestine.Dans les Texte Sacré, Jésus,le font vivre avec sa famille,en Galilée,du début de son ministère à la fin de celui-ci.Ce choix de la Galilée,s'explique aussi selon les règles de la kabbale.Galilée s'écrit GLYL en hébreu et sa racine est GAL : GL,dont le redoublement donne GALGAL, signifie Roue,Cercle. Yehoshoua meurt au GOLGOTHA qui a la même racine de GALGAL,c'est à dire Roue,Sphère.Ce nombre de 33 n'a pas été fixé au hasard.Il est à relier à la Galilée,dont la racine est Gal (GL) et dont la valeur est de G=3+L=30=33,le nombre de la vie mystique de Yehoshoua',dit Jésus.Mais,il y a encore une autre réflexion ésotérique:
[image]
Yehoshoua a une guématrie par rang de 58,anagramme de 85 qui signifie PH,la Bouche,le Verbe.Mais sa guématrie classique est de :
Y-H-W-SH-A = 10+5+6+300+70 = 391.Or,ce nombre de 391 est égal à 33 +358 =391 Le nombre de 358 est celui du Nahash ou du Serpent brûlant de Moïse,dont l'évangile de Jean en fait le symbole du Messie
,c'est à dire de Yehoshoua.Et 33 est le chiffre racine de la roue ou sphère.

[image]
Le Serpent ou Nahash (358) dans le cercle (33) ou la sphère est le signe de l'OUROBOROS c'est à dire du serpent,en ellipse et dont la tête rejoint sa queue.C'est le symbole de l'éternel retour,de la fusion des contraires,de l'union de la vie et de la mort , de l'Infini et de l'Eternel.
[image]
Nous avons par ces définitions le sens réel de GALILEE,lieu de naissance de Yehoshoua et région mystique de son ministère,relié à GAL.C'est la sphère ou ellipse mystique de l'homme spirituel ou plutôt pranique (constitué de souffle subtil)...

[image]

[image]
SOURCE
[image]
La théorie quantique stipule qu’un phénomène a bien lieu que s’il est observé. On appelle ce principe l’effet d’observateur.

Les implications de cet effet invitent à une réflexion profonde. Puisque notre univers physique est une suite de manifestations, il a besoin d’un observateur pour rendre possible son dénouement. Qui a permis l’existence de l’observateur sinon une conscience capable de le produire ? Ce principe implique que notre univers est la conséquence directe d’une conscience.

En fait, les phénomènes du cosmos exigent un observateur pour être appris et compris par tous. L’observateur peut se présenter sous différentes formes :
Ø Un individu regardant une bactérie par le biais d’un microscope
Ø Une personne contemplant un coucher de soleil
Ø Quelqu’un qui se trouve dans une tour de contrôle en train de consulter les écrans d’ordinateur lui révélant la position d’un avion, d’un satellite ou d’une fusée.

[image]
L’observateur idéal serait celui qui ne causerait pas la moindre perturbation sur l’objet observé, donc qu’il soit sans idéal et sans aucune attente particulière.
[image]
En fait, l’observateur réel entraîne toujours une perturbation à l’expérience, car il est en attente de quelque chose. En physique quantique, l’observateur et l’objet observé sont mystérieusement liés de sorte que les résultats de l’observation semblent en partie déterminés par les choix de l’observateur. Cette situation est représentée par la fonction d’onde.

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
La nature d'une particule change si on l'observe
[image]
Les fentes de Young (ou interférences de Young) désignent en physique une expérience qui consiste à faire interférer deux faisceaux de lumière issus d'une même source, en les faisant passer par deux petits trous percés dans un plan opaque. Cette expérience fut réalisée pour la première fois par Thomas Young en 1801 et permit de comprendre le comportement et la nature de la lumière. Sur un écran disposé en face des fentes de Young, on observe un motif de diffraction qui est une zone où s'alternent des franges sombres et illuminées.Cette expérience permet alors de mettre en évidence la nature ondulatoire de la lumière. Elle a été également réalisée avec de la matière, comme les électrons, neutrons, atomes, molécules, avec lesquels on observe aussi des interférences. Cela illustre la dualité onde-particule : les interférences montrent que la matière présente un comportement ondulatoire, mais la façon dont ils sont détectés (impact sur un écran) montre leur comportement particulaire. la nature d'une particule dépend selon qu'on l'observe ou non : dans le premier cas elle se comporte comme une particule, et dans le second comme une onde. Ce phénomène étrange est connu sous le nom dualité onde-corpuscule.

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
_____________________________________________________________________________

[image]

[image]

[image]

-
DU CERVEAU À DIEU
https://www.dailymotion.com/video/xe4epg

Confidences & Confinement : Mario Beauregard & Luc - Conscience et paradigme post-matérialiste(9 sept. 2020)
https://www.youtube.com/watch?v=u6W_oOmzFO0
-
Preuves scientifiques de la non-localité de l'esprit (Mario Beauregard)(2019)
https://www.youtube.com/watch?v=-FAL6J3EuZs
-
La Victoire de l'Amour - Dimanche 26 août 2018
https://www.youtube.com/watch?v=xg2Aj7BYYYw
-
D'AUTRES VIDÉOs SUR YOUTUBE
https://www.youtube.com/results?search_query=mario+beauregard++
-
[image]
-SITE OFFICIEL
https://drmariobeauregard.com/

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Entrevue Dr Mario Beauregard sur son Livre--

______________________________________________________________________________

[image]
[image]

[image]

[image]
-ACHETER CE LIVRE-3 Premiers Chapitres disponibles-
[image]
L'Académie pour l'avancement des sciences postmatérialistes publie une série de livres sur les progrès des sciences postmatérialistes pour éduquer les scientifiques, les étudiants et les lecteurs à l'esprit scientifique sur la recherche sur la conscience postmatérialiste et ses applications. Notre intention est que chaque volume allie rigueur et créativité, exprime la première personne (expériences intérieures) ainsi que la troisième personne (observations externes), et facilite l'amélioration de l'humanité et de la planète. Certains volumes aborderont des sujets ou des thèmes spécifiques, d'autres seront des collections vastes et variées de sujets de recherche. Collectivement, ils aideront à définir et à faire progresser l'évolution de la théorie, de la recherche et des applications postmatérialistes.

[image]

[image]
-VIDÉO-EMMANUEL RANSFORD Physique quantique et conscience 2017
https://www.youtube.com/watch?v=cYMn9iq0WRY

[image]

[image]
Le modèle du big bang constitue actuellement la représentation théorique la moins contestée des modèles cosmologiques et la plus en accord avec les observations décrivant les premiers instants et l'évolution de l'Univers à grande échelle.Selon ce modèle, une explosion initiale, survenue il y a une quinzaine de milliards d'années dans un Univers alors extrêmement dense et chaud, est à l'origine de l'expansion et de la structure de l'Univers tel qu'il est observé aujourd'hui.
[image]


[image]
A) Avant 10-43 secondes : À ce stade d'évolution, la matière n'est pas encore née, seul règne le vide au sens quantique du terme.

B) De 10-32 à 10-12 secondes : Naissance des quarks. L'Univers est alors une « soupe » de quarks et d'antiquarks en perpétuelle matérialisation-annihilation.

C) De 1 à 3 secondes : Formation des premiers noyaux atomiques. La matière de l'Univers se compose alors de 75 % de noyaux d'hydrogène et de 25% de noyaux d'hélium.

[image]
Près de 99% de la matière actuelle de l'Univers se forme à cette époque. Le 1% restant, non encore apparu, est constitué de tous les atomes ayant plus de 2 protons dans leur noyau. Tous ces atomes complexes seront formés au cours des réactions thermonucléaires qui se dérouleront au cœur des futures étoiles qui vont naître. Par ailleurs, les électrons de cette époque sont suffisamment énergétiques pour rester libres ; la formation des premiers atomes (hydrogène et hélium) n'est pas pour tout de suite.

D) À 3 minutes : Découplage photon-matière. Les photons cessent d'interagir avec la matière et peuvent enfin traverser l'Univers sans obstacle. L'Univers devient subitement transparent. Ce rayonnement provenant de tout point de l'espace, détecté en 1965 par les radios télescopes, constitue le fameux « rayonnement fossile » à 3 K de l'Univers ou rayonnement du fond du ciel, vestige du big bang.

E) À 300 000 ans : Formation des atomes. Les électrons sont enfin captés par les noyaux atomiques : ainsi naissent les premiers atomes d'hydrogène et d'hélium.

[image]
[image]
C'est le mot Big Bang, évoquant une explosion, qui résume la conception du monde de nos contemporains. Mais depuis peu, la science préfère la métaphore de l'éclosion, associée à celle de l'oeuf cosmique. Sur le plan symbolique, l'astrophysique justifie ce choix car l’univers a en effet la forme d'un oeuf dans la représentation la plus proche qu'on a pu en donner.le chaos est la première étape, c’est le vide primordial, le néant, mais où tout pré-existe. Il reste à y mettre de l’ordre, de l’harmonie pour obtenir l’univers et les lois qui le régissent.Dans la structure de nombreuses cosmogonies, l'oeuf succède en général au chaos, comme un premier principe d'organisation. Si l'Oeuf n'est jamais absolument premier, il symbolise toutefois le germe des premières différenciations. L'oeuf cosmique renferme à la fois ciel et terre, les eaux inférieures et les eaux supérieures, etc...
[image]
Au commencement il n'y avait rien. Nulle lueur ne troublait l'obscurité et le silence.Partout était le néant. C'était le règne de la première force. La force " N ": la force neutre. Mais ce néant rêvait de devenir quelque chose.Alors apparut une perle blanche au milieu de l'espace infini: un œuf cosmique porteur de tous les potentiels et de tous les espoirs.
Cet œuf commença à se fendiller......et l'œuf cosmique explosa
. Cela arriva à 0 an, 0 mois, 0 jour, 0 heure, 0 minute, 0 seconde. La coquille de l'œuf primordial fut brisée en 288 morceaux par la deuxième force. La force « D », la force division. De cette déflagration jaillirent de la lumière, de la chaleur et une vaste giclée de poussières qui se répandirent en poudre chatoyante dans les ténèbres.

[image]
Figure parfaite par excellence, sans commencement ni fin.Le paradoxe de la poule et de l’œuf n’a pas de solution si l’on se situe dans l’espace temps chronologique, mais pas si l’on se situe dans ce temps mythique, non chronologique, où les éléments coexistent. Deux images se dégagent par rapport à la création : soit l’œuf est la forme que prend le Chaos, c’est alors la matrice qui contient tout à l’état virtuel, latent, potentiel …. Alors le symbole de l’œuf concerne la connaissance de ce qui est avant la création. Soit l’œuf est la première forme d’organisation, avec sa structure ternaire : la coquille avec sa membrane, le blanc et le jaune. Dans les deux cas, on parle d’œuf cosmique. Ces deux images sont soit séparées soit unies dans une même représentation. Le chaos représente la totalité parfaite, androgyne qui contient tout, mais où rien n’est différencié. L’œuf est alors une réalité primordiale, qui contient en germe la multiplicité des êtres qui vont en sortir.

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
L'image la plus précise à ce jour du rayonnement fossile du Big Bang a été publiée par l'Agence spatiale européenne (ASE).Ce rayonnement correspond à l'écho lumineux du Big Bang. Il est le témoin des premiers moments de l'Univers. C'est en quelque sorte une photographie de l'Univers tel qu'il était 380 000 ans après l'événement créateur, il y a environ 13,8 milliards d'années. S'il est invisible à nos yeux, il peut toutefois être détecté dans la gamme des ondes radio.La photo est basée sur les données recueillies par le télescope spatial européen Planck, en orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre depuis mai 2009.

[image]
-SOURCE
[image]
Mon hypothèse est que l’aléatoire quantique est endo-causal. Ceci permet de concevoir la particule quantique sur le modèle de... l’œuf poché, avec son blanc visible, opaque et solide, et son jaune mou, gluant et caché par le blanc. Blanc et jaune sont, chez la particule, alternativement actifs ou latents. Le blanc est exo-causal et tangible. Quand il est actif, le jaune est latent et la particule vibre ou ondule de façon déterministe. Le jaune est endo-causal et invisible. Quand il estactif, le blanc est latent et la particule saute de façon aléatoire (on parle alors de saut quantique, de collapse ou d’effon-drement de l’onde.) Un trait important du jaune est qu’il possède une sorte de pouvoir décisionnel – infime, mais non strictement nul. C’est une autre façon de le dire endo-causal. Dans ce cas la matière, enrichie de sa dimension endo-causale présumée, devient une « super-matière », que je baptise l’holomatière. D’où la définition :

Holomatière : Glaise vivante qui diffère de la matière ordinaire par le « jaune », cette infime gouttelette endo-causale qu’elle loge dans toute particule élémentaire. Un autre trait important du jaune est qu’il peut se souder à d’autres jaunes, par contact notamment. Il se soude parcequ’il est « gluant » et colle, comme le jaune de l’œuf poché. Quand deux jaunes sont soudés, on les dit enchevêtrés,intriqués, ou en lien non-local. Ces diverses idées et notions, que je développe et justifie dans mes écrits, me conduisent à affirmer qu’avec l’holomatière, les bizarreries du monde quantique deviennent intelligibles : toutes sont des manifestations du jaune invisible,quand celui-ci se « réveille » et sort – furtivement – de sa latence. J’ajoute, par ailleurs, que l’holomatière permet de saisir pourquoi et comment l’aventure du vivant a pu émerger dans un monde a priori inerte et minéral. Elle montre aussi que nous avons des capacités méconnues mais bien réelles, que nous pouvons développer pour le bénéfice de tous. Et n’oublions pas que, par les liens non-locaux qui se tissent dans l’univers, nous sommes tous solidaires et reliés dans l’invisible. C’est un beau message d’espoir !

[image]
[image]

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Comprendre le Boson de Higgs en moins de 3 minutes-
[image]
Le boson de Higgs est surnommé particule Dieu :L'expression "particule de Dieu pour désigner le Boson de Higgs provient du titre d'un livre ,publié en 1993 par le Prix Nobel de physique Leon Lederman. Au départ il avait nommé son livre "the goddamn particule" (la maudite particule, en référence au fait que c'est dur à trouver et diffcile à prouver) mais son éditeur ne voulait pas de ce titre, il a suggéré d'enlever le "damn" et le titre "The god particule" est resté.-
[image]
Tout ce qui existe dans l’univers est fait de 24 constituants de base, nommés particules élémentaires. Elles se combinent entre elles pour donner notamment les briques qui forment les atomes. Et ces particules sont gouvernées par quatre forces élémentaires. C’est ce que postule le modèle standard de la physique, basé sur plus d’un demi-siècle d’expériences.Une 25e particule est toutefois nécessaire pour expliquer pourquoi les autres ont une masse. Schématiquement, l’univers primitif a baigné dans un champ de force qui freine les mouvements des particules comme le ferait une espèce de mélasse.Le champ de (bosons de) Higgs peut être vu comme une "mélasse" dans laquelle baignent les particules qui nous entourent : selon leur interaction avec cette mélasse (frottements), ces particules s’y meuvent plus ou moins facilement, donnant ainsi l’illusion qu’elles ont un poids spécifique. En fait selon le mécanisme de Higgs, les particules que l’on connait n’auraient donc pas de masse intrinsèque, celle-ci ne serait qu’une mesure de leur interaction plus ou moins grande avec le champ de Higgs qu’il introduit.
[image]
« Imagine une pièce remplie de physiciens. Tout d’un coup, Einstein arrive et essaye de la traverser, mais des physiciens éblouis par sa personne s’agglutinent autour de lui et entravent ses mouvements, ce qui augmente sa masse. Maintenant, imagine que je rentre dans la pièce. Un étudiant de seconde zone, personne ne veut me parler, ce qui fait que j’arrive à traverser relativement facilement la foule de physiciens
[image]
Pas de masse effective pour moi ! Enfin, imagine que quelqu’un lance une rumeur, et que les physiciens se mettent à s’exciter et à se rassembler spontanément. » Dit autrement, on ne se fraye un chemin (dans l’espace-temps) que si on est ignoré, c’est-à-dire si personne n’interagit avec nous.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Comprendre le Boson de Higgs avec les frères Bogdanoff-

[image]

[image]
[image]
[image]
[image]
_____________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE-Congrès UFO 801-Cinquième Congrès Ufologique Annuel de Montréal- ''Ufologie à la Limite de la Conscience''-
_____________________________________________________________________________

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-À PARTIR DE 58 MINUTES-
_____________________________________________________________________________

[image]
[image]
Philippe Guillemant est un ingénieur physicien, auteur de la théorie de la double causalité, un modèle de création de la réalité fondé sur le libre arbitre, présenté dans ses trois livres “La Route du Temps” (Le Temps Présent, 2010 & 2014), "La Physique de la Conscience" (Trédaniel, 2015) et "Le Pic de l'Esprit" (Trédaniel, 2017), Ce modèle conduit, entre autres choses, à une explication rationnelle de la synchronicité qui débouche sur un véritable « pont » entre la Science et la Spiritualité.
[image]

[image]

[image]
[image]
CLIQUEZ SUR CE LIEN(image de j.Charon)-À PARTIR DE 13 MINUTES 54 secondes/resurrection
https://esoterisme-exp.com/Section_main/Collection1/capsuleu.php
-J.E-CHARON : On a parler des Éons, se sont des électrons, les électrons ont 2 signes, + et - alors ils ont été créé à partir de la Lumière au départ, à partir de la Lumière le + et le – ont été séparer par conséquent ont été lancer dans le cosmos et poursuivre une aventure spirituelle. Vous savez, il y a ces vieilles histoires qui sont dans une mémoire Millénaire de la recherche du Double Divin. Alors on peut se Demander si à un certain moment ce + et ce – qui se sont séparer Dans le cosmos, ils ne vont pas chercher à se retrouver. Mais Qu’est-ce qui va se passer quand ils vont se retrouver? La physique Nous le dit : Quand Un électron + et un électron – se retrouvent; Ils retournent à la LUMIÈRE.

[image]
[image]
[image]

[image]
[image]

[image]
-WIKIPÉDIA

[image]
[image]
-
Une équation (avec Jean Charron et Jacques Bergier)
https://www.youtube.com/watch?v=Uv-DQM5_t14

[image]

[image]
[image]

[image]
[image]
Olivier Costa de Beauregard (6 novembre 1911 à Paris - 5 février 2007 à Poitiers) est un physicien français. Il a d'abord été ingénieur de recherche à la Société nationale de constructions aéronautiques du Sud-Est (SNCASE). À sa démobilisation, en 1940, il entre au CNRS, dans la section de physique théorique. Sa thèse de doctorat, soutenue en 1943, porte sur la théorie de l'électron de Dirac. En 1971, il est nommé directeur de recherche au CNRS. Il a fait partie de l'équipe de Louis de Broglie et a consacré ses recherches à différents aspects des théories de la relativité et de la mécanique quantique.Dès la rédaction de sa thèse, il a réfléchi sur le problème ardu des relations entre les deux grandes théories — la relativité, et la mécanique quantique.
[image]
Il publie de nombreux articles sur l'effet inertiel de spin..Pour Costa de Beauregard, les phénomènes parapsychologiques, tels que la psychokinèse, la télépathie et la précognition trouvaient leur explication dans son principe de la causalité rétrograde, le seul permettant, d'après lui, de penser le paradoxe EPR et de rendre compte des diverses variantes de l'expérience d'Aspect.
[image]
Il a révélé en privé les implications parapsychologiques de la causalité rétrograde en physique quantique en 1951 à Princeton et a graduellement dévoilé ses opinions sur le sujet. Jusqu'au Colloque de Cordoue, où il figurait, avec Josephson, Bohm et Capra, parmi les quelques physiciens qui estimaient que les phénomènes parapsychologiques existaient et ne contredisaient pas la physique
[image]
Faisant sienne cette maxime d’Einstein : « La science sans la religion est infirme ; la religion sans la science est aveugle ».Élevé dans la religion catholique, Costa de Beauregard n'a jamais caché sa foi profonde ; tout au long de sa carrière scientifique il s'est intéressé à la relation entre la science et la théologie.

-SITE OFFICIEL
http://www.costa-de-beauregard.com/fr/

[image]
-SOURCE
En Asie, il y a cette perception très expérimentée de ce que j’appellerais la face cachée du cosmos, cette texture de liaisons psychiques, ou psychoïdes, formant comme la trame de la chatoyante tapisserie qu’observe de son côté la vie de tous les jours. -Il estime que le christianisme ne peut s'étendre à nouveau que s'il ose pénétrer l'ésotérisme oriental, et saisir l'essence psychique de la nature.

-VIDÉO-Olivier Costa de Beauregard- 1998 Interview
https://www.youtube.com/watch?v=zLHmF4hRe7Q&t=45s

-VIDÉO-Temps, hasard, irréversibilité.
https://www.youtube.com/watch?v=f24c5VC2e0E&t=695s

-VIDÉO-Parle de la notion d'Information en Physique
https://www.youtube.com/watch?v=n9g8Ois3xtQ

« Je souhaite vivement que la parapsychologie soit une science véritable afin d’expliquer les résultats de la physique des quanta. » -Costa de Beauregard-

-SOURCE-Rémy Chauvin : Costa de Beauregard : physique et parapsychologie
https://www.revue3emillenaire.com/blog/costa-de-beauregard-physique-et-parapsychologie-...

[image]

_____________________________________________________________________________

[image]
SITE OFFICIEL
[image]
Fritjof Capra (né le 1er février 1939) est un physicien américain né autrichien, connu par son livre Le Tao de la physique (1975) qui a initié le développement d'un courant littéraire parfois appelé mysticisme quantique.Fritjof Capra, physicien, a écrit : "LE TAO DE LA PHYSIQUE". Publié aux éditions Sand en 1985.

[image]
SOURCE
Ce livre est divisé en trois sections:
1- La voie scientifique. Les découvertes récentes en physique quantique -sub-atomique-
2-La voie mystique. La vision des mystiques orientaux dont l'enseignement du TAO est fondamental
3- La troisième section du livre trace les parallèles évidents qu'il faut absolument faire pour relier à la fois ces deux mondes -Occident et Orient- mais aussi et surtout les DEUX RÉALITÉS -PHÉNOMÉNALE ET NOUMÉNALE-.

« L'univers est engagé dans une danse cosmique ininterrompue. C'est un système composé d'éléments inséparables, sans cesse en mouvement, animés par un continuel processus d'interaction. L'observateur en fait partie intégrante. Ce système reflète une réalité, située au-delà du monde de la perception sensorielle ordinaire, il implique des dimensions plus vastes et transcende le langage ordinaire et la logique raisonnante.»
[image]
LANGUIRAND RENCONTRE CAPRA -CLIQUEZ ICI-
Selon Jacques Languirand, Fritjof Capra est l’un des physiciens ayant contribué à familiariser le grand public avec le langage de la physique moderne et en particulier avec l'idée d'un rapprochement entre la vision mystique et la vision de la physique (voir mysticisme quantique). Par la suite, avec Le temps du changement, il s'est intéressé à la santé et à l'écologie.

« Il a trouvé dans l'hindouisme, le taoïsme et en particulier le védisme, des éléments d'explication du fonctionnement de l'Univers qui recoupaient la vision qu'en avait la physique moderne. »

[image]


Dans une entrevue qu'il accordait en 1988, Fritjof Capra disait:

« L'Univers apparaît [...] comme une trame d'événements interconnectés; aucune des propriétés d'une partie de la trame n'est fondamentale : elles sont toutes générées par les propriétés des autres parties. Enfin, ce sont les interrelations des parties qui déterminent la structure de la trame entière. »

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]

[image]
La noosphère, selon la pensée de Vladimir Vernadsky(1863-1945) et Pierre Teilhard de Chardin, désigne la « sphère de la pensée humaine ».
[image]
Le mot est dérivé des mots grecs νοῦς / Noûs, « l'esprit » et σφαῖρα (sphaira, « sphère »), par analogie lexicale avec « atmosphère » et « biosphère ». Ce néologisme a été introduit en 1922 par Teilhard de Chardin dans sa « cosmogénèse ».Le mot, développé par Pierre Teilhard de Chardin dans Le Phénomène humain, a été inventé par Vladimir Vernadski. C'est la représentation d'une couche de faible épaisseur entourant la Terre (qu'on comparerait presque aujourd'hui à un biofilm) qui matérialiserait à la fois toutes les consciences de l'humanité et toute la capacité de cette dernière à penser.

Vernadsky a formé ce néologisme sur le modèle du mot « biosphère » (couche du vivant, bios, entourant la Terre), en y substituant la racine grecque noos (« intelligence, esprit, pensée »). Ce néologisme est en lui-même une proposition cosmologique, exprimant cette idée qu’une couche de pensée et de conscience, une « nappe pensante », envelopperait la surface de la Terre de la même façon que la biosphère.« C’est vraiment une nappe nouvelle, la « nappe pensante », qui, après avoir germé au Tertiaire finissant, s’étale depuis lors par-dessus le monde des Plantes et des Animaux : hors et au-dessus de la Biosphère, une Noosphère.
[image]
Dans la théorie originelle de Vernadsky, la noosphère est la troisième d'une succession de phases de développement de la Terre, après la géosphère (matière inanimée) et la biosphère (la vie biologique). Tout comme l'émergence de la vie a fondamentalement transformé la géosphère, l'émergence de la cognition humaine transforme fondamentalement la biosphère.Teilhard de Chardin a développé sa vision d’une humanité en voie de « planétisation » (ce qui se rapproche du terme contemporain de « mondialisation », avec une connotation plus spirituelle). C'est la vision d'une humanité dont l’imaginaire, les pensées, les idées, les découvertes, en d'autres termes le psychisme ou la conscience tissent progressivement une « noosphère » de plus en plus serrée et dense, génératrice de toujours plus de conscience, et d’une conscience de plus en plus solidaire, de plus en plus planétaire. Par « noosphère », Teilhard désigne le milieu, ou la dimension, de pensée et de conscience qui, depuis le début de la vie sur Terre a progressivement évolué pour finir par envelopper et imprégner toute la biosphère, à la manière d’une autre atmosphère, faite cette fois non pas d’oxygène, mais de psychisme. Parce que l’humanité se multiplie et se répand sans cesse à la surface d’une terre limitée géographiquement, Teilhard voit les humains se resserrer les uns sur les autres, et cette densification de l’humanité équivaut pour lui à une densification de la noosphère, donc une intensification de la conscience. Cette densification progressive amène à un retournement sur elle-même de la conscience, phénomène que Teilhard appelle « le Réfléchi ».Il voyait l’humanité prendre progressivement conscience d’elle-même et de ses possibilités sur une terre rendue de plus en plus petite sous l’effet de la croissance d’une population humaine toujours plus serrée sur elle-même, donc plus « échauffée » psychiquement, donc plus consciente d’elle-même : vision prophétique de la mondialisation, qu’il appelle « planétisation. »
[image]
Ainsi, le mot de noosphère et sa définition conceptuelle ont-ils émergé, au début des années 1920, de cette rencontre fortuite entre trois grands esprits, Vernadsky, Le Roy et Teilhard de Chardin,lesquels se sont influencés et enrichis mutuellement, alors qu’ils venaient d’origines bien différentes et ne partageaient sans doute pas les mêmes appartenances.Peut-on imaginer meilleure illustration pratique du concept de noosphère!
______________________________________________________________________________

[image]

[image]
-SOURCE 1
-
-SOURCE 2

[image]

bloqué
  1038 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

173046 messages dans 36143 fils de discussion, 960 utilisateurs enregistrés, 378 utilisateurs en ligne (2 enregistrés, 376 invités)
Temps actuel sur le forum : 15/05/2021, 14:22
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum