Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Code d'éthique, code de déontologie : ajout et précision

par panthère58, mercredi 16 novembre 2016, 09:32 (il y a 2098 jours) @ panthère58

:-)

194. Vidéorandia #1428 : 19 avril 2014

Liens :

Forum : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=102879
Vimeo : https://vimeo.com/92429147
Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=1O8N2zcCuy0

Durée : 1H32:15

Principaux sujets d’intérêt discutés en coanimation avec JF Poulin :

- Une critique positive du livre de Marc St-Germain « Les gardiens du silence ».
- Exemples d’intervention « extraterrestre » versus le nucléaire (Chicago) et de non-intervention (Nagasaki / Hiroshima).
- Extrait vidéo sur l’assemblée du conseil de la Ville de Mont Saint-Hilaire concernant les compteurs dits « intelligents » d’H.-Q. Et discussion sur l’auto électrique.
- Le traitement des animaux vs le traitement des humains. Virtuel vs réalité.
- L’ufologue Bernard Clavière et Peter Knight (Les Envahisseurs).
- Problèmes de société, de dirigeants politiques. Éthique, religion…
- Les Américains et le jeu d’échecs ; les Chinois et le jeu de Go.
- Retour sur Viviane Chauvet (ligne ouverte avant ce vidéorandia).
- Le sang bleu royal et l’argent.
- Paul Hellyer et le phénomène Ovni.

Appel #1 : Révélation suite à une rencontre avec Chris Hadfield au Planétorium. (Highway d’ovnis…)

À 1H00:44 du vidéorandia : Éthique et religion

JF Poulin : Mais l’éthique ne fait plus partie… La religion ne fait plus partie de notre vie. On est dans la semaine... On est dans le congé pascal.

P(3)58 : Qu’est-ce que la religion vient faire là-dedans ?! C’est vrai que la religion, comme la mafia, a son propre code « d’éthique ». Pour moi, la religion fait partie du problème et non de la solution. On est « colon » en grande partie à cause de la religion. J’en fais mention parce que cette rhétorique revient souvent sur les vidéorandias. Comme si la religion était la panacée alors que c’est le poison depuis des centaines d’années. On ne devient pas colon du jour au lendemain. On s’est arrangé pour qu’on le soit et qu’on le reste.

Code d’éthique, code moral… Comme disait Alexandre Jardin, il faut se méfier des gens très bien qui ont de la morale ou une certaine éthique.

À 6:00 du vidéo, Alexandre Jardin : Donc, si vous voulez faire ça à grande échelle, il va falloir mobiliser beaucoup de morale. C’est toujours la morale qui précède le crime d’état. Et c’est partout pareil. Lorsque Bush a commencé par dire « il y a un axe du bien et du mal », les bombardements n’ont pas été très loin. C’est-à-dire que dès que l’on commence en politique à jouer à très haute dose avec la morale, c’est presque toujours dangereux. C’est ce que j’ai appris avec mon grand-père.

Voir complément Surprenant :
http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=102924

--------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 16 novembre 2016

Voici des extraits d'un article du quotidien leNouvelliste d'aujourd'hui : en première page

UN CODE D'ÉTHIQUE QUI DÉRANGE

La direction de l'UQTR s'apprête à adopter des règles encadrant les sorties publiques des membres de son personnel

En page 3 : Code d'éthique controversé à l'UQTR

Le porte-parole de l'Intersyndicale et président du Syndicat des professeur(e)s, Ismaïl Biskri, constate, à la lecture du document proposé, que la notion de loyauté qui s'y trouve "ne se limite pas uniquement aux employés, mais également à tous ceux qui vivent sous leur toit", dit-il.

Avec ce document, "on ne peut pas prendre une position publique qui pourrait nuire à l'image de l'UQTR", résume-t-il. Loi d'impression évoquée dans la Salle 809 du Club CRÉÉE : L'initiation solaire.

[image]

"Le texte peut paraître clair, mais son application peut poser problème", explique le professeur Biskri en précisant que les employés sont déjà assujettis à une douzaine de politiques d'éthique et de déontologie.

"Limiter la liberté académique des professeurs, on n'est pas d'accord là-dessus."

Code d'éthique, code de déontologie, loyauté des employés, on voit bien que c'est instaurer pour protéger souvent les écarts de conduite de certains dirigeants. On le voit au SPVM avec Philippe Pichet. Et l'UQTR fait face à des scandales aussi. Donc on veut empêcher les lanceurs d'alerte. C'est aussi simple que ça.

C'est pourquoi je préfère parler d'intégrité, de respect, d'honnêteté, des notions qui ne souffrent pas des manigances des uns et des autres. Un code d'éthique, et/ou de déontologie, n'est pas forcément une valeur morale irréprochable. Souvent c'est plutôt un cadre dans lequel on contrôle, on manipule, on intimide des gens. On le voit avec le SPVM, avec le Collège des Médecins. Alors, notre société ne souffre pas d'un manque d'éthique, mais souffre d'un éthique qui intimide, qui punit les gens qui dénoncent des abus de tout ordre.

Et qu'est-ce que les gouvernements ne feraient pas pour la soi-disante sécurité nationale...

---
LIENS DOSSIERS : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197807

P(3)58

  12116 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193471 messages dans 39315 fils de discussion, 1015 utilisateurs enregistrés, 59 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 59 invités)
Temps actuel sur le forum : 15/08/2022, 05:57
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum