Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Je ne me fais jamais vacciner contre l'influenza, car...

par Baryton, Au coeur des pays d'en haut, dimanche 26 avril 2015, 23:36 (il y a 2711 jours) @ Java

Je vous propose le site d'une organisation bien cotée, Collaboration Cochrane.

Selon Wikipédia, "un éditorial de 2004 du Canadian Medical Association Journal (CMAJ), Journal de l'association médicale canadienne, note que les revues de la Cochrane semblent être plus à jour et de meilleure qualité que les autres revues et, que grâce à ses méthodologies standard, elle était la meilleure ressource pour la recherche méthodologique et pour le développement de la méta-épidémiologie. Leur travail amène aussi à des améliorations méthodologiques dans la recherche biomédicale".

Voici leurs conclusions sur le vaccin contre la grippe chez les adultes en bonne santé (13 mars 2014):

Les vaccins antigrippaux ont un effet très modeste sur la réduction des symptômes grippaux et le nombre de jours de travail perdus dans la population générale, y compris les femmes enceintes. Aucune preuve de l'association entre la vaccination contre la grippe et les événements indésirables graves n'a été trouvée dans les études comparatives prises en compte dans la revue. Cette revue inclut 90 études, dont 24 (26,7 %) étaient financées totalement ou partiellement par l'industrie. Sur les 48 ECR, 17 ont été financés par l'industrie (35,4 %).

Donc, pas de quoi fouetter un chat...

Et maintenant, chez les enfants en bonne santé (15 août 2012) :

Les vaccins contre la grippe sont efficaces pour la prévention des cas de grippe chez les enfants âgés de plus de deux ans, mais on dispose de très peu de preuves pour les enfants âgés de moins de deux ans. Une différence a été observée entre l'efficacité et le rendement du vaccin, en partie en raison des ensembles de données, des contextes et des schémas de circulation virale qui différaient. Aucune comparaison de l'innocuité n'a pu être effectuée, ce qui met l'accent sur le besoin de standardisation des méthodes et de la présentation des données d'innocuité du vaccin dans les futures études. Dans des cas spécifiques, les vaccins contre la grippe ont été associés à de graves risques tels que la narcolepsie et les convulsions fébriles. Il était surprenant de trouver une seule étude portant sur le vaccin à virus inactivé chez les enfants âgés de moins de deux ans, étant donné les recommandations actuelles pour la vaccination des enfants en bonne santé dès l'âge de six mois aux États-Unis, au Canada, dans des régions d'Europe et en Australie. Si l'immunisation chez les enfants doit être recommandée dans le cadre d'une politique de santé publique, il est urgent de réaliser des études à grande échelle évaluant les critères de jugement importants, et comparant directement les types de vaccin. Le degré d'examen approfondi nécessaire pour identifier tous les cas mondiaux de complications potentielles dépasse les capacités de la présente revue.

Cette revue inclut des essais financés par l'industrie. Une précédente revue systématique de 274 études portant sur les vaccins contre la grippe publiées jusqu'en 2007 a trouvé que les études financées par l'industrie étaient publiées dans des revues plus prestigieuses et citées plus souvent que d'autres études indépendamment de leur qualité méthodologique et de leur envergure. Les études financées par des fonds publics étaient significativement moins susceptibles de rapporter des conclusions favorables aux vaccins. La revue a montré que les preuves solides sur les vaccins contre la grippe sont minces mais qu'il existe des preuves d'une manipulation répandue des conclusions, ainsi que de la réputation infondée des études. Le contenu et les conclusions de la présente revue doivent être interprétés à la lumière de cette constatation.

Le texte en caractères gras est très éloquent, et nous donne de bonnes raisons de nous méfier des liens entre l'industrie et les chercheurs, à cause du risque de biais très élevé.

Et maintenant, chez les personnes âgées de 65 ans et plus (17 février 2010) :

Les preuves disponibles sont de mauvaise qualité et ne donnent aucune indication quant à l'innocuité, l'efficacité potentielle et réelle des vaccins antigrippaux pour les personnes de 65 ans et plus. Pour mettre fin à l'incertitude, un essai contre placebo randomisé, suffisamment puissant et financé par des fonds publics, réalisé sur plusieurs saisons devrait être entrepris.

Et pourtant, on ne cesse de dire à ces gens d'aller se faire vacciner chaque automne; ça frôle le harcèlement.

Source : Vaccins - Cochrane

  4197 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

193972 messages dans 39429 fils de discussion, 1017 utilisateurs enregistrés, 66 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 65 invités)
Temps actuel sur le forum : 28/09/2022, 09:32
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum