Retour à l'index du forum
Chronologique

Le pirate mabouil sans va en guerre

par F Fernand, mercredi 18 janvier 2023, 09:09 (il y a 9 jours)

Bon matin

Le pirate mabouil ss'en va en guerre mironton mirotien,,,

Les rêves et la guerre, les tancks.

Il est certain que l'europe et le moyen orien sont jumelés au péché mortel par l'histoire ancienne. C'est réellement stigmatiser.

L'empire romain et l'empire chrétien qui exterminent l'empire gaulois, ce n'est pas alléatoire.

Le péché est mortel comme histoire dit.

Le péché mortel, le roi David, l'apocalsypte, tout ceci se tien par l'Histoire.

Le péché mortel a pas encore été transmuté en lumière. L'Ombre demeure toujours le point de décision de l'agir de bien des HOmmes.

L'Europe est le berseau de la première guerre, de la segonde guerre, et peut être la troisième. Il y a des raisons historiques a se sujet. La karma fait son oeuvre.

L'ombre mange la lumière. Le coté luminuex et le côté ombre.

Le cern et la destruction des atomes en profondeur.

Lorsque dieu a créer ce monde il a enfoui la vie et le mort pour la rendre utile pour un projet de éternité. L'Homme en détruisant les atomes libère les énergies mal et bien. Ces énergies sont comme des fauves que seul dieu a la puissance de les modérés. L'Homme veut devenir dieu, mais cela est impossible.

L'europe des gaulois encore une segonde fois pataugé dans le clot des ombres. La science ne peut pas sauver le monde. La science est pas de nature de dieu. La science est la ia cosmique d'un lointain passée lord de la révolte au ciel.

Star wast expliques cela, une lointainne galaxie.

L'europe agit dans le péché mortel, le moyen orien aussi.

La convergence se dirige vers Dieu. Le religion dit pour le meilleur et pour le pire, le mariage.

Les promoteurs immobiliers ont hate a passé a un nouveau monde tout les plants sont déja préparés.

Le karma est un poid de gravité de ombre. Tout ce qui est poussière returne en poussière. La destruction des atomes séparent le monde en bien et en mal, Le monde de Harry Potter. La grande institution Poudlard.

Dieu aura de grande désition adminstrative pour ce monde.

La destiné de Dieu pour ce monde, que de mistère.

L'Ombres comporte des véritées bien cacher dans les ombres. Si la lumière est entouré de ombre. Que de mistère.

Les ombres peuvent être entouré de lumière.

Le mouvement perpétuelle. La magie, pouddlard.

L'arbre de la vie, et l'arbre de la science du bien et du mal. La polarisation des énergies et leur séparation.

Le Zéro, le serpent, le Un le dieu. Que de mistère.

Il y a ceux qui parlent e trois polarités, le père le fils et le saint esprit. Que de mistère.

Qui suis je?

La Terre, qui suis je?

Les terre rares.

L'argile

La culture naturelle, la culture artificielle.

la vibration naturelle, la vibration artificielle.

Dieu, l'image de dieu.

Qui suis je?

Esprit Âme Corps.

Que de mistère?

L'École des mistères!

Il est dit que toutes choses sera révélé.

Les quatres cavaliers de l'apocalyspte, sont atifs sur terre, sa court partout sur terre. Les chavaux sont en plainnes forme. Zoron! L'oeil de feu?

Bon matin

Fernand

Des avions F-35 canadiens au lourd bilan environnemental

par Jeromec, mercredi 18 janvier 2023, 09:22 (il y a 9 jours) @ F Fernand

Dommage que les Libéraux Fédéraux ont plombé les efforts de la COP 15 de Montréal... d'un simple carnet de commande... à anéantis les efforts de progrès environnementaux... LA STM sabre dans les services aux citoyens, mais on va pouvoir se consoler que l'on va avoir peut-être éventuellement des nouveaux F-35... bon la guerre avec la Russie risque d'être déjà terminée... ça pourrait nous servir pour la 4ième guerre mondiale... si Lockheed Martin est capable de livrer évidemment.....

C'est assez sidérant que le gouvernement Fédéral participe à une troisième guerre mondiale sans que ça suscite de débat publique sur la question... ET.. .si les libéraux ont l'équipe pour la faire de façon crédible... ça me fait penser à Napoléon qui est partie contre Moscow avec des troupes pas de bottes D'hiver... l'ancêtre du ministre de l'économie du Québec qui juge que c'est ''non essentiel'' en hiver... ?:-D


https://iris-recherche.qc.ca/blogue/environnement-ressources-et-energie/f-35-bilan-envi...

Des avions F-35 canadiens au lourd bilan environnemental

Des avions F-35 canadiens au lourd bilan environnemental
13 janvier 2023

Joanie Ouellette
Le gouvernement canadien a annoncé cette semaine l’achat de 88 avions de chasse F-35, une mesure de défense qui arriverait trop tard selon certains groupes conservateurs. Pourtant, Justin Trudeau avait fait la promesse en 2015 que le gouvernement libéral ne céderait pas à l’achat de ces avions militaires. En tant que puissantes armes de guerre, l’achat d’avions F-35 ne constitue pas une décision à prendre à la légère. Bien que tous les enjeux humains liés à la course à l’armement soient des plus importants, j’aimerais soulever ici un enjeu moins discuté: les conséquences environnementales de l’achat d’avions F-35.

Le coût écologique des avions F-35
Il apparaît en effet contradictoire d’effectuer une transaction de la sorte alors que le Canada s’est engagé à atteindre la carboneutralité pour 2050. Pour rappel, la carboneutralité désigne le fait pour une économie d’émettre autant de tonnes de CO2 qu’elle en absorbe, menant ainsi à un bilan carbone nul. Bien qu’il soit tout à fait possible d’atteindre cet objectif, cela nécessite toutefois que le gouvernement aligne dès maintenant l’entièreté de ses décisions sur un budget carbone strictement limité. Au niveau mondial, le GIEC estime qu’il ne reste que 580 gigatonnes de CO2 à ce budget pour avoir seulement 50% de chances de respecter l’Accord de Paris. Le Canada émet présentement plus de 600 mégatonnes de CO2 par année. Afin d’atteindre la carboneutralité en 2050, il faudra réduire ces émissions de 40 à 45 % d’ici 2030, et de plus de 90% d’ici 2050. Dans ce contexte, il faudra bien réfléchir à comment nous souhaitons utiliser le budget carbone qu’il nous reste en tant que société.

Or, ces avions F-35 ont un lourd bilan carbone. Leur fabrication nécessite une grande quantité d’aluminium, en plus de plusieurs métaux rares tels le cobalt et le samarium. De plus, leur utilisation nécessite la combustion d’environ 5 600 litres de carburant par heure. L’utilisation d’un seul avion pendant une heure équivaut donc à faire le plein d’environ 119 voitures de marque Honda Civic. Remplir une seule fois le réservoir de ces 88 avions brûle 2 464 tonnes de CO2 de notre budget carbone.
Cela constitue l’équivalent des émissions de CO2 annuelles de 164 Canadien·ne·s. On est donc bien loin de nos objectifs climatiques! Ce bilan carbone n’est qu’une estimation minimale, car il ne tient pas compte d’éléments parmi les plus importants pour mesurer l’empreinte écologique des F-35, mais dont l’information n’est pas disponible, soit l’énergie consommée lors de leur fabrication et de leur entretien, les émissions résultants du transport des matériaux nécessaires à leur fabrication, la matière et l’énergie nécessaires à la fabrication de leurs munitions (cet avion pouvant notamment transporter des armes nucléaires), la destruction matérielle et la contamination environnementale résultant des combats militaires dans lesquels ils sont impliqués, etc.

La préparation à la guerre et la lutte contre la crise écologique: des combats à armes inégales
Afin d’atteindre la carboneutralité, il faudra à la fois investir dans des projets allant dans la direction de la transition écologique et retirer les fonds actuellement destinés aux projets fortement polluants. Or, le contrat pour l’acquisition des 88 avions F-35 représente le plus grand investissement militaire canadien depuis 30 ans. Il s’agit d’un investissement de 19 milliards de dollars, un montant qui grimpe à 70 milliards de dollars pour la durée complète du cycle de vie des appareils. À titre comparatif, 100 milliards de dollars ont été investis par le Canada depuis 2015 pour lutter contre les changements climatiques et pour protéger l’environnement. Plus spécifiquement, le dernier budget du gouvernement fédéral n’a accordé que 2,3 milliards de dollars à la protection de la nature et de la faune; 3,4 milliards de dollars au Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes et 319 millions de dollars pour stimuler le développement des technologies de captage, d’utilisation et de stockage du carbone.

Les décisions économiques que nous prenons aujourd’hui sont décisives pour la trajectoire écologique future des sociétés. Celles-ci ont toujours des répercussions – positives ou négatives – sur notre précieux environnement. Le respect de l’Accord de Paris et l’atteinte de la carboneutralité nécessitent donc tout autant de repenser l’utilisation sociale des ressources naturelles que de décider collectivement à quoi sont destinés les investissements majeurs de notre économie.

Avatar

GRETA serait fière de toi !

par corbeau, mercredi 18 janvier 2023, 12:02 (il y a 9 jours) @ Jeromec

Salut Jeromec,

Tes préoccupations pour l'environnement rendraient Greta heureuse, si elle savait!

Même au Québec, des valeureux portent le flambeau!

Bravo! Dirait-elle!

;-)

GRETA la comédienne...

par Jeromec, mercredi 18 janvier 2023, 14:49 (il y a 9 jours) @ corbeau

Salut Jeromec,

Tes préoccupations pour l'environnement rendraient Greta heureuse, si elle savait!

Même au Québec, des valeureux portent le flambeau!

Bravo! Dirait-elle!

;-)

[image]

c'Est clairement une mise en scène

[image]

et perso c'est plus les centrales nucléaires qui me dérangent que les énergies fossiles, mais ça c'est un autre dossier...

[image]
ĉa fait parti de la ''mise en marché'' de la religion ''verte'' et du communisme à l'échelle mondiale, crédits socials et toute le kit...

bref de la propagande...

Des avions F-35 canadiens au lourd bilan environnemental

par F Fernand, mercredi 18 janvier 2023, 13:42 (il y a 9 jours) @ Jeromec

Salut Jeromec

Le péché mortel sera consumer par la guerre, un jours sa deviendra un fait.

Le beau diable détruit les cyvilisations planétaires, c'est un fait historique. Dans les temps anciens une partie de la terre fut recouvert par l'eau, même si les grands savants nous disent que c'est naturelle, sa aurait pu être évite, pour ceux qui savent.

Comme il a été dit par l'apocalispte on passe de l'eau au feu. Le feu des atomes vont recouvrir la terre pour un certain temps. Après le déluge et après le feu, la nature refleurira si dieu le veu. Dans le futur la science dira que le feu était naturelle il faisait trop chaud sur terre.

L'occident s'enfonce dans le péché mortel.

Le monde sera encore une fois redéfinié géologiquement.

Sa aurait pue être autrement, le feu de l'enfer, on aime cela. Le feu transforme le monde des fasons défintives, en bien et en mal. La monde se sépare.

Allons nous retourner a l'ages de 1900 et avant, il semble que oui pour la collectivité.

Pour les maitres du monde ils vont voyager a vitesse lumière. Ètre maitre a sa des avantages.

Suveiller le troupe de mouton demande beaucoup de technologie. Il veulent tous se sauver sur une autre planète. Le beau diable va faire faillite, si tout le monde se sauve.

Ils vont peut être en faire sortir un nombre, et le reste reste sur terre.

Ceux qui veulent quitter la terre bonne chance les kiki.

L'histoire de l'écologie sert a repositionner le pouvoir de dommination face au nouveau changement géologique. Le beau diable veut rester éternelle, même dans le futur, Il doit s'addater a son nouvel environnement.

L'évolution c'est roff. Les forces anti évolution s'ont très astusieuses.

Salut Jeromec

Ne soit pas trop déprimer par ce que je te dits.

Avec ta trotinette profite de cette liberté, il y en a encore, et respire du grand air si sa exte dans ton coin.

Fernand

LA vélo révolutoin...

par Jeromec, mercredi 18 janvier 2023, 14:38 (il y a 9 jours) @ F Fernand

Salut Jeromec

Le péché mortel sera consumer par la guerre, un jours sa deviendra un fait.

Le beau diable détruit les cyvilisations planétaires, c'est un fait historique. Dans les temps anciens une partie de la terre fut recouvert par l'eau, même si les grands savants nous disent que c'est naturelle, sa aurait pu être évite, pour ceux qui savent.

Comme il a été dit par l'apocalispte on passe de l'eau au feu. Le feu des atomes vont recouvrir la terre pour un certain temps. Après le déluge et après le feu, la nature refleurira si dieu le veu. Dans le futur la science dira que le feu était naturelle il faisait trop chaud sur terre.

L'occident s'enfonce dans le péché mortel.

Le monde sera encore une fois redéfinié géologiquement.

Sa aurait pue être autrement, le feu de l'enfer, on aime cela. Le feu transforme le monde des fasons défintives, en bien et en mal. La monde se sépare.

Allons nous retourner a l'ages de 1900 et avant, il semble que oui pour la collectivité.

Pour les maitres du monde ils vont voyager a vitesse lumière. Ètre maitre a sa des avantages.

Suveiller le troupe de mouton demande beaucoup de technologie. Il veulent tous se sauver sur une autre planète. Le beau diable va faire faillite, si tout le monde se sauve.

Ils vont peut être en faire sortir un nombre, et le reste reste sur terre.

Ceux qui veulent quitter la terre bonne chance les kiki.

L'histoire de l'écologie sert a repositionner le pouvoir de dommination face au nouveau changement géologique. Le beau diable veut rester éternelle, même dans le futur, Il doit s'addater a son nouvel environnement.

L'évolution c'est roff. Les forces anti évolution s'ont très astusieuses.

Salut Jeromec

Ne soit pas trop déprimer par ce que je te dits.

Avec ta trotinette profite de cette liberté, il y en a encore, et respire du grand air si sa exte dans ton coin.

Fernand

[image]

oui, mais c'ent encore illégal, les VÉLOS cependant c'est mieux et plus écolo...:-D
bon ça suscite des prises de positions diamétralement opposés...

''Paroles
La révolution passera par le vélo, camarade
Ah, la bicyclette
Elle te permet d'aller cinq fois plus vite que le piéton
Tu dépenses cinq fois moins d'énergie
Et tu vas cinq fois plus loin
En vérité, je te le dis, camarade
La révolution passera par le vélo
Ç'coup-ci, ça va daller
El vi monde va sketer
Tertous tertous inchène
No dallons l'fait pèter
Ç'coup-ci, ça va daller
El vi monde va sketer
Tertous tertous inchène
No dallons l'fait pèter>>

La Troisième Guerre mondiale a commencé

par Jeromec, mercredi 18 janvier 2023, 17:40 (il y a 9 jours) @ F Fernand

Et le Canada, sans débat, a décidé d'y aller Bec Et ongle jusqu'au bout...


https://lautjournal.info/20230113/la-troisieme-guerre-mondiale-commence

La Troisième Guerre mondiale a commencé

La Troisième Guerre mondiale a commencé
2023/01/13 | Par Emmanuel Todd

Pro­pos re­cueillis par Alexandre De­vec­chio et publié dans Le Figaro du 13 janvier 2023

LE FIGARO. - Pourquoi publier un livre sur la guerre en Ukraine au Japon et pas en France ?

Emmanuel TODD. - Ici, j’ai la réputation absurde d’être un « rebelle destroy », alors qu’au Japon je suis un anthropologue, un historien et un géopoliticien respecté, qui s’exprime dans tous les grands journaux et revues, et dont tous les livres sont publiés. Je peux m’exprimer là-bas dans une ambiance sereine, ce que j’ai d’abord fait dans des revues, puis en publiant ce livre, qui est un recueil d’entretiens. Cet ouvrage s’appelle « La Troisième Guerre mondiale a déjà commencé », avec 100 000 exemplaires vendus aujourd’hui.

Pourquoi ce titre ?

Parce que c’est la réalité, la Troisième Guerre mondiale a commencé. Il est vrai qu’elle a commencé « petitement » et avec deux surprises. On est parti dans cette guerre avec l’idée que l’armée de la Russie était très puissante et que son économie était très faible. On pensait que l’Ukraine allait se faire écraser militairement et que la Russie se ferait écraser économiquement par l’occident. Or il s’est passé l’inverse. L’Ukraine n’a pas été écrasée militairement même si elle a perdu à cette date 16% de son territoire; la Russie n’a pas été écrasée économiquement. Au moment où je vous parle, le rouble a pris 8% par rapport au dollar et 18% par rapport à l’euro depuis la veille de l’entrée en guerre.

Il y a donc eu une sorte de quiproquo. Mais il est évident que le conflit, en passant d’une guerre territoriale limitée à un affrontement économique global, entre l’ensemble de l’occident d’une part et la Russie adossée à la Chine d’autre part, est devenu une guerre mondiale.

N’exagérez-vous pas ? L’Occident n’est pas directement engagé militairement…

Nous fournissons des armes quand même. Mais il reste vrai que nous, Européens, sommes surtout engagés économiquement. Nous sentons d’ailleurs venir notre véritable entrée en guerre par l’inflation et les pénuries.

Poutine a fait une grosse erreur au début, qui présente un immense intérêt sociohistorique. Ceux qui travaillaient sur l’Ukraine à la veille de la guerre considéraient ce pays, non comme une démocratie naissante, mais comme une société en décomposition et un « failed state » en devenir. On se demandait si l’Ukraine avait perdu 10 millions ou 15 millions d’habitants depuis son indépendance. On ne peut trancher parce que l’Ukraine ne fait plus de recensement depuis 2001, signe classique d’une société qui a peur de la réalité.

Je pense que le calcul du Kremlin a été que cette société en décomposition s’effondrerait au premier choc, voire même dirait « bienvenue maman» à la sainte Russie. Mais ce que l’on a découvert, à l’opposé, c’est qu’une société en décomposition, si elle est alimentée par des ressources financières et militaires extérieures, peut trouver dans la guerre un type nouveau d’équilibre, et même un horizon, une espérance. Les Russes ne pouvaient pas le prévoir. Personne ne le pouvait.

Longtemps, vous n’avez pas cru à l’invasion de l’Ukraine par la Russie…

J’avoue avoir été cueilli à froid par le début de la guerre, je n’y croyais pas. Concernant les ressorts profonds qui ont conduit au conflit, je partage l’analyse du géopoliticien « réaliste » américain John Mearsheimer. Ce dernier faisait le constat suivant : l’Ukraine, dont l’armée avait été prise en main par des militaires de l’OTAN (américains, britanniques et polonais) depuis au moins 2014, était donc de facto membre de l’OTAN, et les Russes avaient annoncé qu’ils ne toléreraient jamais une Ukraine membre de l’OTAN. Ces Russes font donc (ainsi que Poutine nous l’a dit la veille de l’attaque) une guerre de leur point de vue défensive et préventive. Mearsheimer ajoutait que nous n’aurions aucune raison de nous réjouir d’éventuelles difficultés des Russes parce que, comme il s’agit pour eux d’une question existentielle, plus ça serait dur, plus ils frapperaient fort. L’analyse semble se vérifier. J’ajouterais un complément et une critique à l’analyse de Mearsheimer.

Lesquels ?

Pour le complément : lorsqu’il dit que l’Ukraine était de facto membre de l’OTAN, il ne va pas assez loin. L’Allemagne et la France étaient, elles, devenus des partenaires mineurs dans l’OTAN et n’étaient pas au courant de qui se tramait en Ukraine sur le plan militaire. On a critiqué la naïveté française et allemande. Certes, mais parce qu’ils ne savaient pas qu’Américains, Britanniques et Polonais pouvaient permettre à l’Ukraine d’être en mesure de mener une guerre élargie. L’axe fondamental de l’OTAN maintenant, c’est Washington-Londres-Varsovie-Kiev.

Maintenant la critique : Mearsheimer, en bon Américain, surestime son pays. Il considère que, si pour les Russes la guerre d’Ukraine est existentielle, pour les Américains elle n’est au fond qu’un « jeu » de puissance parmi d’autres. Après le Vietnam, l’Irak et l’Afghanistan, une débâcle de plus ou de moins… quelle importance…? L’axiome de base de la géopolitique américaine, c’est : « On peut faire tout ce qu’on veut parce qu’on est à l’abri, au loin, entre deux océans, il ne nous arrivera jamais rien. » Rien ne serait existentiel pour l’Amérique. Insuffisance d’analyse qui conduit aujourd’hui Biden à une fuite en avant. L’Amérique est fragile. La résistance de l’économie russe pousse le système impérial américain vers le précipice. Personne n’avait prévu que l’économie russe tiendrait face à la « puissance économique » de l’OTAN. Je crois que les Russes eux-mêmes ne l’avaient pas anticipé.

Si l’économie russe résistait indéfiniment aux sanctions et parvenait à épuiser l’économie européenne, tandis qu’elle-même subsisterait, adossée à la Chine, les contrôles monétaire et financier américains du monde s’effondreraient, et avec eux la possibilité pour les États-unis de financer pour rien leur énorme déficit commercial. Cette guerre est donc devenue existentielle pour les États-unis. Pas plus que la Russie, ils ne peuvent se retirer du conflit. C’est pour ça que nous sommes désormais dans une guerre sans fin, dans un affrontement dont l’issue doit être l’effondrement de l’un ou de l’autre. Chinois, Indiens et Saoudiens, entre autres, jubilent.

Beaucoup d’observateurs soulignent que la Russie a le PIB de l’Espagne ; ne surestimez-vous pas sa puissance économique ?

En effet, le PIB de la Russie et de la Biélorussie représente 3,3% du PIB occidental, pratiquement rien. On peut se demander comment ce PIB insignifiant peut faire face et continuer à produire des missiles. La raison en est que le PIB est une mesure fictive de la production. Si on retire du PIB américain la moitié de ses dépenses de santé surfacturées, puis la « richesse produite » par l’activité de ses avocats, par les prisons les mieux remplies du monde, puis par toute une économie de services mal définis incluant la « production » de ses 15 000 à 20 000 économistes au salaire moyen de 120 000 dollars, on se rend compte qu’une part importante de ce PIB est de la vapeur d’eau.

La guerre nous ramène à l’économie réelle, elle permet de comprendre ce qu’est la véritable richesse des nations, la capacité de production, et donc la capacité de guerre. Si on revient à des variables matérielles, on voit l’économie russe. En 2014, nous mettons en place les premières sanctions importantes contre la Russie, mais elle augmente alors sa production de blé, qui passe de 40 millions à 90 millions de tonnes en 2020. Alors que, grâce au néolibéralisme, la production américaine de blé, entre 1980 et 2020, est passée de 80 millions à 40 millions de tonnes. La Russie est aussi devenue le premier exportateur de centrales nucléaires. En 2007, les Américains expliquaient que leur adversaire stratégique était dans un tel état de déliquescence nucléaire que bientôt les États-unis auraient une capacité de première frappe sur une Russie qui ne pourrait répondre. Aujourd’hui, les Russes sont en supériorité nucléaire avec leurs missiles hypersoniques.

Les États-unis sont maintenant plus de deux fois plus peuplés que la Russie (2,2 fois dans les tranches d’âges étudiantes). Reste qu’avec des proportions par cohortes comparables de jeunes faisant des études supérieures, aux États-unis, 7 % font des études d’ingénieur, alors qu’en Russie c’est 25%. Ce qui veut dire qu’avec 2,2 fois moins de personnes qui étudient, les Russes forment 30 % de plus d’ingénieurs. Les États-unis bouchent le trou avec des étudiants étrangers, mais qui sont principalement indiens et plus encore chinois. Cette ressource de substitution n’est pas sûre et diminue déjà. C’est le dilemme fondamental de l’économie américaine : elle ne peut faire face à la concurrence chinoise qu’en important de la main-d’oeuvre qualifiée chinoise. L’économie russe, quant à elle, a accepté les règles de fonctionnement du marché, mais avec un très grand rôle de l’État, et elle tient aussi sa flexibilité des formations d’ingénieurs qui permettent les adaptations, industrielles et militaires.

Certains pensent, au contraire, que Vladimir Poutine a profité de la rente des matières premières sans avoir su développer son économie…

Si c’était le cas, cette guerre n’aurait pas eu lieu. L’une des choses marquantes dans ce conflit, et qui le rend si incertain, c’est qu’il pose (comme toute guerre moderne), la question de l’équilibre entre technologies avancées et production de masse. Il ne fait aucun doute que les États-unis disposent de certaines des technologies militaires les plus avancées, et qui ont parfois été décisives pour les succès militaires ukrainiens.

Mais quand on entre dans la durée, dans une guerre d’attrition, pas seulement du côté des ressources humaines mais aussi matérielles, la capacité à continuer dépend de l’industrie de production d’armes moins haut de gamme. Et nous retrouvons, revenant par la fenêtre, la question de la globalisation et le problème fondamental des Occidentaux : nous avons délocalisé une telle proportion de nos activités industrielles que nous ne savons pas si notre production de guerre peut suivre. Le problème est admis. CNN, le New York Times et le Pentagone se demandent si l’Amérique arrivera à relancer les chaînes de production de tel ou tel type de missile. Mais on ne sait pas non plus si les Russes sont capables de suivre le rythme d’un tel conflit. L’issue et la solution de la guerre dépendront de la capacité des deux systèmes à produire des armements.

Selon vous, cette guerre est non seulement militaire et économique, mais aussi idéologique et culturelle…

Je parle ici surtout en tant qu’anthropologue. Il y a eu en Russie des structures familiales plus denses, communautaires, dont certaines valeurs ont survécu. Il y a un sentiment patriotique russe qui est quelque chose dont on n’a pas idée ici, nourri par le subconscient d’une nation famille. La Russie avait une organisation familiale patrilinéaire, c’est-à-dire dans laquelle les hommes sont centraux et elle ne peut adhérer à toutes les innovations occidentales néoféministes, LGBT, transgenres…

Quand nous voyons la Douma russe voter une législation encore plus répressive sur « la propagande LGBT », nous nous sentons supérieurs. Je peux ressentir ça en tant qu’occidental ordinaire. Mais d’un point de vue géopolitique, si nous pensons en termes de soft power, c’est une erreur. Sur 75% de la planète, l’organisation de parenté était patrilinéaire et l’on peut y sentir une forte compréhension des attitudes russes. Pour le non-occident collectif, la Russie affirme un conservatisme moral rassurant. Quand on fait de la géopolitique, on s’intéresse aux rapports de force énergétiques, militaires, etc. Mais il y a aussi le rapport de force idéologique et culturel, ce que les Américains appellent le « soft power ».

L’URSS avait une certaine forme de soft power, le communisme, qui influençait une partie de l’Italie, les Chinois, les Vietnamiens, les Serbes, les ouvriers français… Mais le communisme faisait au fond horreur à l’ensemble du monde musulman par son athéisme et n’inspirait rien de particulier à l’Inde. Or, aujourd’hui, la Russie telle qu’elle s’est repositionnée comme archétype de la grande puissance, non seulement « anticolonialiste », mais aussi patrilinéaire et conservatrice des moeurs traditionnelles, peut séduire beaucoup plus loin. Les Américains se sentent aujourd’hui trahis par l’Arabie saoudite qui refuse d’augmenter sa production de pétrole, malgré la crise énergétique due à la guerre, et prend de fait le parti des Russes : pour une part, bien sûr, par intérêt pétrolier. Mais il est évident que la Russie de Poutine, devenu moralement conservatrice, est devenue sympathique aux Saoudiens dont je suis sûr qu’ils ont un peu de mal avec les débats américains sur l’accès des femmes transgenres (définies comme mâles à la conception) aux toilettes pour dames.

Les journaux occidentaux sont tragiquement amusants, ils ne cessent de dire : «La Russie est isolée, la Russie est isolée.» Mais quand on regarde les votes des Nations unies, on constate que 75% du monde ne suit pas l’Occident, qui paraît alors tout petit. On voit alors que ce conflit, décrit par nos médias comme un conflit de valeurs politiques, est à un niveau plus profond un conflit de valeurs anthropologiques. C’est cette inconscience et cette profondeur qui rendent la confrontation dangereuse.

*Emmanuel Todd est anthropologue, historien, essayiste, prospectiviste, auteur de nombreux ouvrages. Plusieurs d’entre eux, comme « La Chute finale », «L’illusion économique» ou « Après l’empire », sont devenus des classiques des sciences sociales. Son dernier ouvrage, « La Troisième Guerre mondiale a commencé » est paru en 2022 au Japon et s’est écoulé à 100 000 exemplaires.

La Troisième Guerre mondiale a commencé

par F Fernand, mercredi 18 janvier 2023, 18:19 (il y a 8 jours) @ Jeromec

Salut Jeromec

Il est certain que le poste clé de tout cela est le péché mortel au temps des gaulois de l'europe ancienne, jumeler au moyen orient.

L'ukraine est peut être une étincelle pour en finir une fois pour toute de cette histoire de karma entre l'europe et le moyen orient.

L'extermination de l'europe des gaulois par les romains et les chrétiens est pas alléatoire mais ultra stratégique. Seul les morts savent la vérité de cette histoire.

La france est sous control de rome, et non de la gaule. Ce sont des chats qui gèrent la tribut des souris.

Les russes ne sont pas responsable, mais en subisse les retomber contre eux. L'empire des ombres travail sur des hautres stratégies planétaires.

Même les usa sont des bras pour l'empire.

L'empire est né par le péché morte, l'europe et le moyen orient ancien, il y a plusieurs milliers de années avant rome. Rome est un vouloir de l'empire.

L'empire des gaulois et l'empire du moyen orient, en mène large sur terre.

L'empire a besoin de plus de trouble possible. Nostradamus avait comprit l'histoire de l'empire, et de son importance dans les faits de cette histoire. Le Karma. Si un peuple patauge dans le clot du beau diable, il y a danger de mort.

Le conseil des anciens sont formel à ce sujet, les derniers survivants étaient peu nombreux.

Salut Jeromec

Il est dit on ne peut être prophète dans son pays. Le Japon a connu des guerres d'extermination. Il comprend plus les écrivains. Harry Potter et Poudlard.

Fernand

La guerre en Ukraine et les lacunes de l’armement canadien

par Jeromec, jeudi 19 janvier 2023, 08:06 (il y a 8 jours) @ F Fernand

J'ai hâte de voir mon compte d'impôts des ''mesures de guerre'' à la Sauce Libéral... heureusement que le Pot est légal!:-D

Pire encore, les détracteurs à Trudeau en veulent encore plus de l'armement(!)

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1949360/armement-munition-char-guerre-armee-anand

La guerre en Ukraine et les lacunes de l’armement canadien

La guerre en Ukraine et les lacunes de l’armement canadien
Le gouvernement de Justin Trudeau est critiqué pour sa stratégie d’approvisionnement en défense.

La ministre Anand marche près des restes d'un véhicule brûlé.
La ministre canadienne de la Défense, Anita Anand, et son homologue ukrainien, Oleksii Reznikov, déposeront des fleurs au mur commémoratif à la Saint Michael’s Cathedral, en hommage aux héros ukrainiens tombés au combat.

Louis Blouin
Publié à 4 h 00
Un milliard de dollars en aide militaire à l’Ukraine en 2022 : le montant peut sembler considérable, mais des experts croient que la contribution canadienne est loin d’avoir atteint son plein potentiel depuis le début de la guerre.

Le bruit des lampes à souder résonne 24 heures sur 24 dans l’usine de blindés de l'entreprise Roshel à Mississauga en Ontario. Le gouvernement canadien vient de lui commander 200 véhicules pour équiper l’Ukraine.

Ici, le personnel compte environ 80 travailleurs ukrainiens, récemment arrivés au Canada. Ils participent à l’effort de guerre avec fierté, même à 8000 km du front. Je dois faire tout ce que je peux, nous explique un soudeur qui préfère taire son nom. Sa famille est toujours dans son pays d’origine, où la guerre fait rage. C’est une façon d’aider mes parents, explique-t-il.

Ici, les gens sont très conscients du poids de la responsabilité qui nous incombe, confie le président de Roshel, Roman Shimanov, c’est-à-dire de protéger les soldats ukrainiens. Il peut sentir le sentiment d’urgence en provenance du front. Il assure que les 200 véhicules seront livrés avant l’été.

Blindés, caméras pour équiper des drones, fusils de précision : Ottawa a signé des contrats avec plusieurs entreprises canadiennes pour équiper l’armée ukrainienne. Toutefois, le Canada aurait pu en faire plus, selon des membres de l’industrie et des observateurs du milieu de la défense.

Commandes de matériel canadien pour équiper les Ukrainiens
62 caméras de drones (L3 HARRIS)

34 fusils de précision (Prairie Gun Works)

8 véhicules blindés commerciaux (Roshel Corporation)*

39 véhicules blindés de soutien au combat (General Dynamics Land Systems)

Source : Gouvernement du Canada en date du 12 octobre 2022

* À ce nombre s’ajoutent les 200 annoncés le 18 janvier 2023


Les alliés de l'Ukraine se rencontreront sur la base américaine de Ramstein en Allemagne vendredi. Entretemps, l'usine de Mississauga tourne à plein régime pour fournir les blindés commandés et ironie du sort, 80 réfugiés ukrainiens participent à leur construction! Un reportage de Louis Blouin.

Des munitions produites au Canada
En mai dernier, le grand patron des Forces armées, le général Wayne Eyre, a demandé à l’industrie canadienne de la défense d’être sur le pied de guerre. Depuis, la communauté d’affaires attend toujours un signal clair.


Il faut être moins réactifs et plus stratégiques, laisse tomber Christyn Cianfarani, présidente et directrice générale de l'Association canadienne des industries de défense et de sécurité.

Elle déplore le manque d’informations offert à l’industrie de la part du gouvernement fédéral à propos de son plan d’approvisionnement militaire destiné à l’Ukraine.

Le pays compte plusieurs entreprises spécialisées prêtes à contribuer à l'effort de guerre. Certaines produisent du matériel pour mener la guerre cybernétique, par exemple, fait remarquer Christyn Cianfarani.

Le Canada aurait aussi la capacité industrielle de fournir beaucoup plus de munitions à l’armée ukrainienne. Des usines installées au Québec peuvent fabriquer des obus d’artillerie de 155 mm, fortement en demande sur le front. Pour l’instant, le Canada n’a donné que 27 000 obus aux Ukrainiens, dont 7000 ont été puisés dans l'inventaire canadien, le reste a dû être acheté aux Américains. De quoi fournir les soldats ukrainiens pendant… 5 jours.

Des militaires ukrainiens tirent un obusier M777 sur une position en première ligne, alors que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine se poursuit, dans la région de Kharkiv, en Ukraine, le 1er août 2022.
Des militaires ukrainiens tirent un obusier M777 sur une position en première ligne, alors que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine se poursuit, dans la région de Kharkiv, en Ukraine, le 1er août 2022. (Photo d'archives)

Pourtant, le gouvernement canadien tarde toujours à bonifier ses commandes de munitions de manière significative et à signer de nouvelles ententes d’approvisionnement à long terme.

L’industrie assiste à des annonces à la pièce du gouvernement fédéral alors qu’elle s’attendait à une stratégie détaillée pour combler les besoins des forces ukrainiennes.

« Nous aurions dû avoir ces discussions il y a six mois, un an. »

— Une citation de Christyn Cianfarani, présidente et directrice générale de l'Association canadienne des industries de défense et de sécurité


Le Téléjournal avec Céline Galipeau
Le Canada envoie 200 blindés à l'Ukraine, entrevue avec Justin Massie


Entrevue avec Justin Massie, co-directeur du Réseau d'analyse stratégique et professeur de science politique à l'UQAM.

Un inventaire négligé, le Canada en rattrapage
Le Canada n’a pas fait beaucoup en comparaison avec ses alliés, déplore le lieutenant-général à la retraite et ex-député du gouvernement Trudeau, Andrew Leslie. C'est le symptôme d’un problème plus large, croit-il.

Il estime que l’inventaire des Forces canadiennes a été négligé ces dernières années par Ottawa. Selon ses calculs, 15 milliards de dollars du budget de la défense n’ont tout simplement pas été dépensés depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux. Le résultat : on ne peut pas envoyer des équipements modernes à l’Ukraine et on manque aussi pour les capacités essentielles de nos forces, explique-t-il.

Andrew Leslie, lieutenant-général à la retraite et ancien ministre libéral
Andrew Leslie, lieutenant-général à la retraite et ancien ministre libéral.

PHOTO : RADIO-CANADA / JONATHAN DUPAUL

Les besoins pressants de l’Ukraine révèlent des failles. L’armée canadienne est à court de certaines armes stratégiques et doit se tourner de manière urgente vers d’autres pays pour s’en procurer. La semaine dernière, le Canada a annoncé l’achat aux Américains d’un système de défense antiaérienne destiné à l’Ukraine d’une valeur de 406 millions de dollars. Un type d’armes absent de l’arsenal canadien depuis des années, malgré les appels répétés de hauts dirigeants militaires.

Si les Américains n’étaient pas là, s’ils n’avaient pas leur grand inventaire et la volonté de faire de grandes contributions, l’Ukraine serait fichue, estime Andrew Leslie.

À ses yeux, c’est tout le système d’approvisionnement militaire qui doit être revu au Canada.

« Le système est vraiment cassé. On a besoin du leadership du premier ministre. »

— Une citation de Andrew Leslie, lieutenant général à la retraite
Appelé à réagir à ces critiques mercredi, Justin Trudeau semblait admettre du bout des lèvres que le Canada doit investir davantage. On doit être prêts pour pouvoir aider dans un monde de plus en plus instable. Pour ça, on va continuer d’investir dans nos Forces armées, a-t-il déclaré tout en soulignant la générosité de la contribution canadienne jusqu’ici.

Visite de l'usine de véhicules blindés Roshel à Mississauga
Vue de l'usine de véhicules blindés Roshel à Mississauga.

PHOTO : RADIO-CANADA / RAPHAËL TREMBLAY

À l’usine Roshel, les travailleurs ukrainiens n’ont qu’une chose en tête. Je veux gagner la guerre, déclare le soudeur à qui nous avons parlé.

Il espère que son ardeur au travail puisse servir d’inspiration et peut-être inciter le Canada à en faire plus pour aider son pays.

Avec la collaboration de Marie Chabot-Johnson

«On est en train de créer une armée Frankenstein»

par Jeromec, jeudi 19 janvier 2023, 09:52 (il y a 8 jours) @ F Fernand

Parti Libéral : Protéger l'intégrité territoriale de l'Ukraine au détriment de celle du Kanada...
Armez les Ukrainiens et désarmer les Canadiens...

https://www.tvanouvelles.ca/2023/01/17/on-est-en-train-de-creer-une-armee-frankenstein

«On est en train de créer une armée Frankenstein»

«On est en train de créer une armée Frankenstein»
TVA Nouvelles| Publié le 17 janvier 2023 à 20:51
«On est en train de créer une armée Frankenstein» : entrevue avec Simon Leduc


Vidéo suivanteAu moins 67 morts dans un accident d'avion au Népal
L’armée ukrainienne pourrait bientôt avoir des problèmes de logistique en raison des dons d’équipement militaire de plusieurs pays, estime un expert.

«On est en train de créer une armée Frankenstein», croit l’ancien officier de renseignements militaires Simon Leduc.

L’Ukraine a d’ailleurs demandé au Canada de lui fournir des chars d’assaut, ce à quoi le premier ministre Justin Trudeau n’a pas totalement fermé la porte.

Simon Leduc estime cependant que le Canada n’a pas nécessairement les ressources pour accepter cette demande.

«Le Canada a un nombre très limité. [...] Peu importe le nombre qu’on en donne, ça vient toucher notre pourcentage. Ce n’est pas quelque chose qu’on a en excès», explique-t-il.

Il est d’avis qu’il s’agit d’une demande nécessaire pour l’Ukraine, qui perd l’équivalent d’un bataillon en équipement chaque jour.

Missile sur Dnipro
Selon Simon Leduc, il est clair que ce sont les Russes qui ont envoyé le missile à Dnipro qui a fait plus de 40 morts et 20 disparus.

Que ce soit une erreur ou que l’immeuble ait été ciblé, il s’agit tout de même d’une bavure.

L'Allemagne veut son match revanche contre la Russie...

par Jeromec, jeudi 19 janvier 2023, 11:44 (il y a 8 jours) @ F Fernand

J'ignore si Trudeau sait que jouer à la guerre C'est davantage que jouer au Nitendo en faisant semblant de conduire une Tesla... bon heureusement c'est pas No Tool... semi oufff...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1949440/allemagne-ukraine-chars-assaut-russie-pres...

L’Allemagne donnerait le feu vert à l’envoi de chars d’assaut vers l’Ukraine
Olaf Scholz debout près de drapeaux européens
Le chancelier allemand Olaf Scholz fait face à une pression accrue de plusieurs dirigeants européens afin d'autoriser la livraison à l'Ukraine de chars Leopard-2.


Radio-Canada
Publié à 10 h 02
Au moment où plusieurs pays font pression sur l'Allemagne afin de pouvoir exporter vers l'Ukraine des chars d'assaut, des médias allemands rapportent jeudi que l'administration du chancelier Olaf Scholz permettrait l'exportation d'une centaine de ces véhicules.

L'Allemagne pourrait ainsi envoyer des chars Leopard-2 en Ukraine qui étaient initialement destinés à la République tchèque et à la Slovaquie, selon le journal Handelsblatt, qui cite des sources de l'industrie.

L'Ukraine presse ses alliés occidentaux, dont le Canada, de lui envoyer des chars d'assaut pour l'aider à se défendre contre la Russie. L’Allemagne, où ces chars sont construits, ne permet pas aux pays qui lui ont acheté ces équipements de les exporter à leur tour dans un pays tiers.

La question des chars pour l'Ukraine doit être close le plus rapidement possible. Tout comme les questions des systèmes de défense aérienne supplémentaires, a écrit Andry Yermak, chef de l'administration présidentielle ukrainienne, sur la messagerie Telegram.

Nous n'avons pas le temps, le monde n'a pas ce temps, a-t-il également déclaré.


Selon Reuters, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, insistera jeudi auprès du nouveau ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, sur l'autorisation du transfert de chars d'assaut de fabrication allemande vers l'Ukraine.

Les États-Unis ont engagé environ 24 milliards de dollars pour aider l'Ukraine à se défendre contre la Russie.

Le premier ministre suédois Ulf Kristersson a quant à lui affirmé que le soutien militaire à l'Ukraine est absolument crucial.

L'Allemagne veut son match revanche contre la Russie...

par F Fernand, jeudi 19 janvier 2023, 17:25 (il y a 8 jours) @ Jeromec

Salut Jeroemc

La tob juive a pas été donner aux juifs pour leur beau yeux. Dieu ne voulait pas de guerre de péché mortel. Le monde juifs avait été exterminé par les guerres de possession du territoire. Il restait très peut se survivant. Dieu leur a donner des directives très sévère. Si les juifs recommensaient cette histoire de science de bien et de mal sa serait leur fin sur terre. Tout les rabins juifs avaient comprit cela.

Sodome et gomore allait détruire la génétiques des juifs, dieu ne pouvait pas se permètre de perdre cette espèce. Si tu perds tes codes génétiques, c'est fini pour ton espèce sa revient pas.

Présentement la science biologique des labolatoires secrets travail sur des concept de sodome et gomore. C'est pour cela que l'ont raproche du jugement final. La situation est pas corrige, ou l'Homme disparait de la terre.

On serait rendu a la deuxième extemrination planétaire. Un jour les codes génétiques vont se dissoudre pour l'Homme. Il y a des gens qui comprennent la bilble bien plus qui le disent.

La ia de laboratoire est un apersu de la fin. L'Homme ne deviendra pas plus intelligent par de faux changement génétique. Il est très difficile de évoluer génétiqwuemnt en ne perdant pas son intelligence d'orignine.

La forme physique détermine le type de esprit.

Le péché motel peut apporter le collectif vers sa fin final.

Il faut comprendre que l'apocalyspe s'adresses a L'europe le moyen orient et a tout les autres qui patauge dans le clot du beau diable.

Les anciens sont formels, contaminer par le beau dialbe c'est la fin de ta vie spirituelle. Perdre sa lumière, tu devients poussière, et tu retounes au trou noir, pour un éternelle recommencement.

Les machines robots sont jetés dans des troux noirs pour être refondu cosmiquement.

Le canada et les usa, pataugent ils dans le clot du beau diable. Seul la fin de cette histoire nous dira qui aura raison.

Nos premiers parents cacher dans les bois, on été expulser du jardin et habiller en peu de animaux. Lorsque tu es rendu en peau de animaux, tu es rendu au plus bas dans une forme de spiritualité.

Changé les codes génétiques conduit directment au péché mortel, donc la mort de l'espèce.

La science ne cré pas la vie de dieu. Peut être que les êtres créer par dieu sont très chancheux, les autres ils font quoi.

Ce n'est pas l'Homme qui détermine son jugement comme les anges dit, on est du domaine de dieu. Si tu écoutes les anges tu vas te ramasser au goulag cosmique.

L'occident s'enfonce dans le péché mortel.

La bible a peut être raison, l'HOmme est un grand pécheur.

Salut Jeromec

Fernand

Fil RSS du sujet
195733 messages dans 39790 fils de discussion, 1032 utilisateurs enregistrés, 50 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 49 invités)
Temps actuel sur le forum : 27/01/2023, 07:13
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum