Retour à l'index du forum
Chronologique

VidéOrandia #46 Routes de l'Insolite

par Spyrale, samedi 16 novembre 2019, 18:27 (il y a 519 jours)

Informations sur le Facebook de Richard Glenn.

Vidéos en privé dans le Club CRÉÉE pour soutenir ÉSOTÉRISME EXPÉRIMENTAL,
pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental):
FORMULAIRE D'ABONNEMENT

Lien vers le VidéOrandia: VOR191116 Routes de l'Insolite



Version AUDIO...

et pour ceux qui voudraient le télécharger pour écoute sur ITUNES ou autre lecteur MP3 voici le lien

Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #46 -Version 6 de 7-

par gilles surprenant ⌂, samedi 16 novembre 2019, 18:36 (il y a 519 jours) @ Spyrale

[image]

[image]

[image][image]VIDÉORANDIA #46-CLIQUEZ ICI-[image]

[image]

[image]

[image]
-SOURCE
[image]

[image]Les 46 livres que comprend l'Ancien Testament de la Bible de Jérusalem.

[image]Nombre de chromosomes que contient chaque cellule du corps humain, groupée en vingt-trois paires.

[image]Dans le psaume 46 de la bible du roi Jean d'Angleterre, le 46ème mot à partir du début est « shake » et le 46ème mot à partir de la fin est « spear », en référence à Shakespeare, qui, lorsque cette bible est parue avait 46 ans.


[image]

[image]


2012 - VIDÉORANDIA #46
LIEN INEXISTANT

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=63324
_____________________________________________________________________

2013 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=r1Ub8a43WO4&feature=emb_logo

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=91477
_____________________________________________________________________

2014 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=Z49NICqcWe8&feature=emb_logo


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=114636

_____________________________________________________________________

2015 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=NtBO_rcWE6o


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129808

______________________________________________________________________


[image]


2016 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=ZGMGPWFB3eE&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=141543
_____________________________________________________________________


2017 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=85L-SzgWONQ&feature=emb_logo

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=149515
_____________________________________________________________________

2018 - VIDÉORANDIA #46
https://www.youtube.com/watch?v=XX8R8TK4K4Y&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://orandia.com/forum/index.php?id=154381

[image]

[image]
[image]Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental) formulaire d'abonnement en rouge:
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/CLUBCREEE.php?page=abonnes

[image]

[image]

[image]
Le Livre rouge[/b], dont le titre original est Liber Novus (« Nouveau Livre » en latin), est un manuscrit écrit et illustré par le psychologue suisse Carl Gustav Jung(1875-1961).Appelé Le Livre Rouge car le manuscrit original consiste de folio reliés sous une couverture en cuir rouge.Bien qu'écrit entre les années 1913 et 1930, il est exposé et publié en fac-similé pour la première fois en 2009 grâce au long travail d'édition de Sonu Shamdasani, psychiatre et professeur, et avec la coopération de la famille Jung. Il est considéré comme une des œuvres majeures de la psychologie analytique. Jung y a consigné des années durant ses rêves et fantasmes, notamment lors de sa confrontation à l'inconscient, dès sa rupture avec Freud en 1913. Une partie de cet ouvrage constitue la création d'une mythologie personnelle, ce qui en fait une œuvre mythopoïétique.On dit, lorsqu’on parle du Livre rouge de Carl Jung, qu’il renferme entre ses pages l’alchimie d’un esprit qui aspirait à voyager dans l’inframonde pour sauver son âme.
[image]
Nous sommes face à un héritage intellectuel énigmatique et fascinant, le Saint-Graal de l’inconscient.Il s’agit d’une oeuvre inachevée, d’un livre à mi-chemin entre les domaines prophétique, mystique et psychologique; par ailleurs, il bénéficie d’étonnantes illustrations où les divinités se mêlent à des démons ancestraux. Après la mort de Jung, sa famille garda avec précaution et sous clé ce manuscrit dans une maison de Kusnacht, dans la banlieue de Zurich. Personne ne devait s’approcher de ce travail, pas même ses étudiants ou ses compagnons. Plus tard, en 1984, le Livre rouge ou Liber Novus fut transféré dans une banque. Ce n’est qu’en 2009 qu’Ulrich Hoerni, petit-fils de Jung, autorisa sa publication. Un événement largement attendu qui laissa presque sans mots les experts et les profanes…Dans ces pages, Jung explora sa propre psyché, ses relations avec l’inconscient et toute cette architecture profonde au milieu de laquelle il était bien sûr un explorateur privilégié. Il utilisa la technique psychonautique pour donner forme à chaque page; il le fit avec une imagination active créée à partir de la méditation, une imagination qui lui permit de laisser couler les images, celles auxquelles ils donneraient forme avec une illustration et une description.
[image]
Ainsi, et de cette façon, tout cet ensemble d’archétypes qu’il développera plus tard se mit à apparaître; ses univers les plus sombres émergèrent aussi, ainsi que cette ombre que nous ne voulons pas souvent reconnaître mais qui appartient aussi à notre être authentique.
[image]


-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Le Livre Rouge de Jung: un livre alchimique médiéval ?-

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Sur le Livre Rouge, Red Book, de Carl-Gustav Jung-

-CLIQUEZ ICI-LE LIVRE ROUGE de C.G. JUNG présenté par LORRAINE DUPONT-

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-The Making of The Red Book-

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Jung (sous titré en français)-Dernier Entretient qu'il a accordé de son vivant-À PARTIR DE 3 MINUTES...-

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-video visite village Mystic, cimetiere ect-

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-la grange a 12 côtés-

[image]
Le village de Mystic compte parmi les joyaux du Québec, voire du Canada. Ce minuscule hameau a su préserver son caractère ancien. Mystic fait partie de la municipalité de Saint-Ignace-de-Stanbridge et se situé en Montérégie, à environ 95 km à l’ouest de Sherbrooke.Les premiers résidents y arrivent vers 1810. En 1819, une chapelle méthodiste s’ouvre à Mystic, mais son développement est lent et c’est en 1864 qu’un bureau de poste sous le nom de Mystic est ouvert. Le nom du village fait référence aux rites chrétiens des premiers habitants de l’endroit. Selon une version, toutefois, Mystic vient du terme mistik, un mot amérindiens signifiant «bois».
[image]
Vers la fin du XIXe siècle, Mystic était l’une des localités les plus développées sur le plan industriel dans les Cantons-de-l’Est.

Vers 1868, la famille Walbridge y lance une fonderie et un atelier de travail du métal. Un barrage est construit sur le ruisseau Walbridge pour fournir de l’énergie à la fonderie de Walbridge. Cette fonderie fermera en 1897.

En 1882, la vielle chapelle étant déjà vétuste, on ouvre l’église méthodiste à Mystic.

Son attrait le plus remarquable est un ancien magasin général transformé en auberge-restaurant. Une grange à douze côtés, presque circulaire, couleur sang de bœuf, construite en 1882 par Alexander Walbridge, mérite aussi une visite.Le hameau de Mystic s’étend dans la municipalité de Saint-Ignace-de-Stanbridge, dans la MRC de Brome-Missisquoi, à 3 km au nord de Bedford, près de la frontière de l’État du Vermont. Une ferme de forme octogonale construite en 1899 par A. Salomon Walbridge constitue l’attraction touristique principale de ce hameau montérégien.
[image]
Construite en 1882, il s'agit de la plus ancienne grange polygonale du Québec et la seule à douze côtés. Elle est nommée en l'honneur d'Alexander Solomon Walbridge (1828-1897), inventeur et entrepreneur de la région qui l'a fait construire sur le domaine de la famille Walbridge.
[image]
Les premiers habitants qui s’établissent à cet endroit, à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, auraient été des membres de la famille Clappers. C’est pourquoi le hameau a d’abord porté le nom de Clapperton. On prétend que les Clappers étaient honnêtes et particulièrement superstitieux. Leur croyance aux revenants et aux sorcières ainsi que certains rites particuliers de leur vie quotidienne ont pu inspirer le choix de Mystic pour désigner, en 1864, le bureau de poste et par la suite, le hameau. Il n’est pas impossible, d’autre part que le mot mystic soit d’origine amérindienne.Selon le recueil Missisquoi — A Store of Memories (publié par la Société d’histoire de Missisquoi), les premiers résidants, qui remplacèrent des « Indiens », appartenaient à la famille Clapper. D’où le nom premier de l’endroit, Clapperton. Ce n’est qu’après avoir obtenu l’établissement d’un bureau de poste, en 1863, après une pétition envoyée à Québec, qu’il a fallu attribuer à la localité un nom officiel. Puis, sur l’ensemble des propositions soumises, le ministre des Postes aurait retenu celle de Mystic. Jusqu’ici, rien d’éminemment inusité, outre que le nom choisi ne commence pas par « Saint » ni ne se termine par « burg » ou « ville ». Pourquoi Mystic et pas autre chose ?

[image]

Hardy Craft, président de la Walbridge Conservation Area Foundation (WCAF), raconte que, avant Mystic (et après Clapperton), le village était connu sous le nom de Stanbridge Center. C’est donc pour éviter la confusion avec les autres localités des environs qui portaient le nom de Stanbridge que les autorités des postes auraient exigé un nouveau baptême.M. Craft croit que Witch Hill, colline qui ferme le village, lieu occulte que les chevaux refusaient de gravir, aurait peut-être inspiré le nom de Mystic. Le Missisquoi — A Store of Memories affirme que la croyance voulait que se réunissaient là les sorcières avant de transformer « un malheureux en cheval, chien, renard, lièvre ou un autre animal selon leur convenance ».Cependant, M. Craft rappelle qu’il existe également un Mystic au Connecticut, à l’ouest de la ville de Bedford, dans l’État de New York, et qu’il y en aurait encore un autre en Angleterre, dans le Bedfordshire. Il se trouve justement que notre Mystic est situé à trois kilomètres au nord du Bedford québécois. Le nom de Mystic ne serait-il qu’une banale répétition ? Pourtant, la « Mystic River » du Connecticut tirerait son nom de « muhs-uhtuq », qui signifiait « grande rivière » pour la tribu amérindienne des Wampanoags. Par ailleurs, « Missi-Tuk », en algonquin, se rapporte à « une grande rivière dont les eaux sont entraînées par les vagues ».
[image]
Une recherche qui, en soi, a quelque chose de mystérieux. Encore peut-on préférer l’anecdote que soutient Pierre Normandeau, l’illustre chocolatier-aubergiste de L’Œuf : en réponse au concours du bureau de poste, en 1863, un résidant aurait écrit candidement, « It’s so mystic, I can’t find a name ! » «C'est tellement mystique, je ne trouve pas de nom! » Et de là le toponyme !

[image]

[image]
Né à Stanbridge Centre, le 12 octobre 1828, Alexander Solomon Walbridge est le fils de Solomon Walbridge, cultivateur et entrepreneur, et d'Elizabeth McKinstrey.
[image]
Walbridge étudie d'abord à l'école de Bedford. En 1846, il part à Littleton, dans l'État du New Hampshire, pour apprendre le métier de constructeur de moulins. Il est apprenti chez Peter Paddleford, où il se familiarise aussi avec les techniques de construction des fonderies et de machines complexes. Il revient au Canada au début des années 1850 pour travailler dans son domaine, mais repart aux États-Unis en 1854 pour étudier la mécanique industrielle. Il travaille à Malone, dans l'État de New York, pour une compagnie de fabrication de moteurs à vapeur et une compagnie ferroviaire.

En 1864, Walbridge revient au Canada. Trois ans plus tard, il achète un lot à l'extrémité de la propriété familiale avec un ruisseau qui fournira l'énergie hydraulique à la fonderie qu'il souhaite créer. Cette dernière voit le jour en 1868 et, en 1871, emploie 12 personnes et manufacture une gamme importante de produits. Walbridge bénéfice de la vague de construction de voies ferrées dans la région. Il répare et tourne les roues pour la Lake Champlain and St. Lawrence Junction Railway Co. En 1871, l'entrepreneur possède huit granges et écuries, cinq maisons et un complexe industriel couvrant près de quatre acres. Au début des années 1880, Walbridge obtient un important contrat avec la compagnie South Eastern Railroad qui fait installer une voie ferrée près de sa fonderie pour y apporter les locomotives. Des problèmes d'ordre financier avec la South Eastern Railroad, qui fait faillite et est rachetée par la Canadian Pacific Railway, lui font cependant perdre plusieurs milliers de dollars dans les années 1890.
[image]
Walbridge doit aussi sa fortune à sa grande créativité. Il invente plusieurs machines, dont un râteau à foin hippomobile (1875), un extincteur à feu manuel (1879) et des arches métalliques pour pontage(1894). Il met au point plusieurs inventions qu'il fait breveter au Canada et aux États-Unis, dont une scierie qui fait la première page d'un numéro du magazine Scientific American en 1862.
[image]
Walbridge est également l'architecte du Lakelet Hall et de sa serre adjacente. Il s'agit d'un château de 25 pièces terminé en 1887. Le corps principal de la maison mesure 13,7 m par 12,2 m et l'ensemble du projet a coûté 11 500 $.Dix ans plus tard, en septembre 1897, Alexander Solomon effectue des travaux de réparation à sa centrale lorsqu'un porte en trappe lui tombe sur la tête et le blesse mortellement. Le Lakelet Hall est rapidement inhabité et on prend la décision de faire démolir le château et la serre en 1942 et 1943.Il avait épousé, en 1869, Harriet Eliza Taylor.

[image]

[image]

[image]

[image]
[image]

ÉMILE MASSÉ surnommé ''le MÉCANICIEN MAGICIEN''
M. Émile Massé sera marchand de machines à coudre, machines à laver, bicyclettes, patins et différents autres articles de sport. Il exploita ce commerce pendant 37 ans, soit de 1944 à 1981.
[image]
Il faisait de courts spectacles de magie dans son commerce, dans ses habits de mécanicien; ce qui marqua l’imaginaire et lui fit une grande renommée. Il détenait de vastes connaissances à la suite de plusieurs années d’études dans le domaine des arts et sciences occultes.
-SOURCE-CALENDRIER DE MARIEVILLE 2019-


[image]
SOURCE-FACEBOOK-
-La légende veut qu'après avoir reçu un notice de la ville pour sa grange qui empiétait sur le terrain voisin, il l'ait lui même déplacé pendant la nuit...

-Certains l'ont également vue faire danser un deux piasse en papier et aussi des tournevis...

-Certains aussi ont raconter qu'il avais fait revivre un chat mort frapper par un auto et que le chat était revenu en vie...

-Il aurait aussi fait sonné les Cloches de l'Église à Distance ect.

-Certains disent qu'il aurait dit que s'il voulait rester en liberté, il devait cessé ces truc en public. Il disait qu'il avait reçu des avertissements de la GRC.

-Un jour il a dit a des clés et des pinces rassemblé le bicycle et tout c'est animé tout seul pour assemblé la bicyclette.

-Il as apprit l'Anglais en 10 minute et a dit a son prof vous ne pouvez plus rien m'enseigner.

-Il avais dit a un homme ton auto neuve ne partira pas et ce fut le cas... après il lui a dit ok elle va partir , quand elle est parti l'homme a pris la poudre d'escampette a toute vitesse.

-Les hôpitaux l'appelait pour arrêter des hémorragies internes.

-Il faisait sortir les oiseaux de l'église qui avait rentrer par la porte.

Il est mort le 19 janvier 2000, à l'âge de 88ans.


Hommage à la légende de MArieville M.Emile Masse.

[image]

[image]
« Nous sommes tous des enfants, dans une immense école maternelle, où nous essayons d'épeler le nom de Dieu avec des cubes marqués d'un alphabet qui ne convient pas! »
[image]
[image]
Le nom énochien est construit sur le nom d'Hénoch (de l'hébreu: חֲנוֹךְ, signifiant « initié »),Des conversations avec les anges sort un alphabet, une écriture occulte. Le terme « énochien » est une invention récente, Dee appelle ce système la « Magie Angélique ». Le travail proprement énochien a commencé le 10 avril 1584.Selon John Dee, il s'agit du tout premier langage. Il l'appelait « langage céleste », « langage des anges », « premier langage du Christ-Dieu », « langage sacré » ou encore « la langue adamique », utilisée par Adam pour nommer les choses et les êtres qui l'entouraient.Après sa chute du Paradis, Adam ayant tout oublié, il construisit alors un proto-hébreu fondé sur un vague souvenir de l'énochien. Ce second langage devint le langage universel jusqu'à la confusion des langues de la Tour de Babel. À partir de là, toutes les langues du monde furent développées.

[image]
Nous sommes le 13 novembre 1527, lorsque naquit, dans la ville de Mortlake en Angleterre, celui qui se nomme John Dee. Son apparence et tout de lui nous fait penser au magicien classique, il était grand, mince avec une longue barbe et était un bien mystérieux personnage.Déjà tout jeune il était d’une rare précocité, il s’intéressait à tout ce qui était autour de lui. Il prit bientôt des cours au Collège Saint John à Cambridge. Il passait son temps à étudier, s’intéressant à tout ce qui astrologie et autre science de l’époque. Il réussi à obtenir toute les palmes. Il passait son temps à étudier, il dormait 4 heures par jour, prenait deux heures de sa journée pour manger et le reste du temps étudiait.
[image]
Plus tard il étudia le Cabale, s’intéressant beaucoup aux oeuvres de Cornélius Agrippa dont son oeuvre majeur « De Occulta Philosophia ». Il continua ses études au Trinity College où il fut encore parmi les meilleurs. Il dévorait toujours avec acharnement les ouvrages sur le cabalisme et s’intéressa aussi à l’alchimie. Sa réputation commença à grandir et en 1548 il accepta l’invitation du célèbre Astrologue Mercator qui lui proposa de continuer ses recherches à l’université de Louvain. Il n’acheva pas ses études, il partie voyager et rencontrer de nombreux initiés. Il eut de nombreux problème avec l’Eglise, suite au couronnement de Mary Tudor en Espagne la magie et les mathématiques furent juger hérétique et il fut à deux doigts de passer sous le coup de l’inquisition. Finalement il fut innocenté et en associant avec l’inquisition il pu faire grandir sa bibliothèque en récupérant les ouvrages des gens accusés… Il fut bientôt aperçu par la reine Elisabeth 1ere et devint son magicienne et astrologue personnel. C’est elle qui lui présenta sa futur femme, Jane Fromond, avec qui il aura 5 enfants.
[image]
En 1582 il fait une rencontre qui alla bouleversé sa vie. Un homme se présenta à son domicile, un certain Edward Kelly. Celui ci était médium. A l’époque de leur rencontre il n’avait que 27 ans. Il avait étudier, notaire mais suite à une accusation de faux avait eut les oreilles coupées. Il avait aussi été accusé de Nécromancie… Dee a la même époque fit une étrange rencontre, un soir de novembre, il vit apparaître à sa fenêtre l’ange Uriel qui lui remis une pierre de voyance…Beaucoup croient que Dee avait appris la langue des anges. Et certains avancent que la magie énochienne est de grande valeur. Car, contrairement à d'autres systèmes magiques, elle ne s'occupe pas de démons ou de diables ; et, à cause de l'origine céleste de sa langue, elle est supposée aider le magicien à contrôler les esprits avec plus de succès.Au départ, Dee fut sceptique quand aux compétence de Kelly, mais celui-ci au travers de la pierre de voyance vit de nouveau l’ange Uriel qui lui confia comment confectionner un talisman nommé le Sigillum Aeifmeth. Ils firent tout les deux des centaines de séances de voyance, l’ange leurs disaient parfois de se déplacer et les deux mages ainsi que leurs familles parcoururent toute l’Europe. Grâce à cette pierre et aux pouvoir de Kelly ils purent prévoir de nombreux événement, la mort de Marie Stuart, la tentative d’invasion de L’Armada Espagnole. Toute ses révélation se faisaient dans une sorte de langage, la langue d’Hénoque qui d’après ce que leur avait dit l’ange était celle utilisé par les anges dans le jardin d’Eden
[image]
A chaque séance il effectuait le même rituel, Kelly s’asseyait devant la table, les pieds reposant sur un plateau sur lequel était gravé un hexagramme hénochéin. Sur la table se trouvait le Sigillum Dei AEmeth et par dessus la pierre de voyance. L’ange transmettait de Kelly les messages que Dee recopiait. L’ange leur transmit de nombreux carré magique ainsi qu’un manuscrit intitulé Liber Logœth. En tout le livre contiendra 2401 carrés (49 par 49). Le travail durera en tout 14 mois. L’esprit dictait toujours les appelles et les invocations angéliques à l’envers pour éviter de faire venir ces entités.En 1608, le 22 décembre John Dee mourru. Kelly mourrut après avoir été arrêter et emprisonné par Rodolphe 2 de Habsbourg.
[image]
L’alphabet Enochien se compose de 21 lettres. Des études démontrèrent que cette « langue » possédait une grammaire rudimentaire ressemblant par certain aspect à celle de l’anglais. Pour certain, John Dee avait reçut des anges leur propre langue. De nombreux magiciens étudièrent ces tablettes, certain y trouvèrent un enseignement magique.

[image]

[image]

LE PROJET MAGNET(1950-1954)

-LIEN-MÉMOs- documents les plus importants concernant les OVNIS-

Projet MAGNET (1950-1954)
VIDEO

-VIDÉO CLIQUEZ ICI-7 MINUTES 50 SECONDES-MARC ST-GERMAIN

[image]


[image]
Le projet Magnet est l'équivalent canadien du projet américain Grudge, mais beaucoup plus scientifique, car Smith (ingénieur en éléctronique canadien) pensait que les ovnis se servaient du magnétisme terrestre pour se déplacer. Après avoir reçu le mémo de Wilbert Smith le 21 Novembre 1950, le Département du Transport canadien ne tarde pas à suivre la recommandation de Smith : le 2 Décembre, le commandant C. P. Edwards, alors Délégué du Ministre des Transport aux Services de l'Air, met en place le projet Magnet. Smith est nommé ingénieur en charge du projet, avec 2 autres ingénieurs et 2 autres techniciens y travaillant à temps partiel. La section diffusion et mesure de la Division des Télécommunications reçoit l'ordre de mener à bien le projet avec toute l'assistance nécessaire de sources telles que le DRB (le docteur O. M. Solandt, président du DRB offre sa pleine coopération) et le CNRC.
[image]
Le gouvernement canadien, à l'identique de son homologue américain, tente de minimiser les travaux de Wilbert Smith et du projet Magnet. En 1964 par exemple, le Département du Transport informe un demandeur : "...nous devrions resignifier qu'à aucun moment ce Département n'a mené de recherche dans le domaine des objets volants non-identifiés. Comme l'a indiqué M. Depuis à Handard le 4 Décembre 1963, un programme réduit d'enquête dans le domaine de la géomagnétique fut mené par le Division Télécommunications de ce département entre 1950 et 1954. Cette investigation mineure avait pour objectif l'étude du phénomène magnétique, en particulier lorsque ce phénomène résultait de conditions réunies inhabituelles dans la théorie électromagnétique de base... Ce projet personnel ne provoqua aucune dépense pour le département, et ne bénéficia d'aucun soutien Départemental non plus. "

Le 10 Août 1953, Smith produit un autre rapport sur le projet Magnet, contenant les conclusions suivantes : "Il apparaît alors, que nous sommes face avec une probabilité substantielle à l'existence réelle de véhicules extraterrestres, indépendamment de leur accord avec notre vision des choses. De tels véhicules doivent nécessairement utiliser une technologie d'une avance considérable par rapport à la nôtre. Il est donc demandé que la prochaine étape dans cette étude soit un effort substantiel vers l'acquisition autant que possible de cette technologie, qui pourrait sans nul doute être d'une grande valeur pour nous."
[image]
Le gouvernement canadien nie que les conclusions de Smith soient en quoi que ce soit représentatives d'un avis officiel et Smith lui-même dément le status officiel de ce rapport, insistant sur le fait qu'il représente sa vision personnelle et celle de son petit groupe de recherche. Cette vision ne fut ni adoptée ni rejetée par le gouvernement, bien que les accréditations et l'intégrité de Smith ne soient pas contestées, et que des années après il continue à représenter son département avant le House of Commons Broadcasting Committee.

En 1950, l'ingénieur radio principal du ministère des Transports, Wilbert B. Smith, demande à ses supérieurs le droit d'utiliser un laboratoire et les installations extérieures du ministère afin de mener une étude sur les objets volants non identifiés (OVNI), et sur les principes physiques qui leur sont associés. Smith lance le projet Magnet dans le but d'étudier, entre autres, le phénomène magnétique qui, pense-t-il, devrait mener à une technologie nouvelle et fort utile.

Le projet repose sur les concepts du géomagnétisme et la conviction qu'il serait possible d'utiliser et de manipuler le champ magnétique terrestre pour propulser des engins. À partir d'expériences menées en novembre 1951, Smith conclut qu'on peut extraire du sol une énergie suffisante pour alimenter un voltmètre d'environ cinquante milliwatts. Smith croit avoir trouver une piste qui le mènera à une nouvelle technologie, et il est convaincu qu'une corrélation existe entre ses recherches et les enquêtes menées sur les ovnis.

[image]
-LE « PROJECT MAGNET » a pris TESLA au sérieux-
SOURCE
[image]
Les responsables du Projet Magnet prenaient Tesla très au sérieux.L’un de leurs rapports détaille un site expérimental ultra-secret construit par le gouvernement canadien et conçu pour des atterrissages d'OVNI. L'ex-ministre de la défense canadienne, Paul Hellyear, admit plus tard publiquement que ce projet avait bel et bien existé. Cependant, il ne mentionna pas ce que Smith avait rapporté : le projet avait en fait permis de détecter un véritable OVNI et d'entrer en contact avec ses pilotes qui disaient venir de Vénus.-Le Project Magnet rapporte en plus que, alors que Matthews était en train de parachever certaines inventions incomplètes de Tesla, les Vénusiens l'ont aidé avec des instructions pour finir ce travail. Le rapport énonce également plusieurs inventions que les Vénusiens ont données au Project Magnet par le biais du comité du Dr. Matthews, lesquelles ont été testées et ont fonctionné à la perfection.

-VIDÉO ARTHUR MATHEWS -ÉMISSION DOSSIERS MYSTÈRE
[image]https://www.dailymotion.com/video/x6675e
[image]
Les Vénusiens se sentaient également sérieusement concernés par la dégradation de notre environnement ainsi que par les dangers des énergies fossiles et des tests nucléaires. Ils ont alarmé le gouvernement pour essayer d'arrêter ces pratiques. Ils ont offert des systèmes d'énergie alternative non polluante et pratiquement gratuite que les leaders du gouvernement,ont tous rejeté pour "raisons économiques".Dans un mémorandum déclassifié par le gouvernement canadien et daté du 21 novembre 1950, Wilbert Smith a écrit : publiquement qu'un officiel très haut placé du Pentagone US a dit que les OVNI étaient le plus grand secret qu'ils avaient, même plus grand que celui de la bombe-H (l'arme ultime de l'époque).

En 1982, la divulgation, par Arthur Bray, d’un mémorandum top secret du Ministère des Transports canadien du 21 novembre 1950 secoue les milieux ufologiques. Son auteur, l’ingénieur radio Wilbert Smith, rapporte des informations qu’il a obtenues auprès de responsables américains à propos des ovnis, lors d’un séjour à Washington:
[image]

a – Ce sujet est le plus haut classifié par le gouvernement américain, à un degré encore plus élevé que celui de la bombe H ;


b – Les soucoupes volantes existent ;

c – Leur modus operandi est inconnu mais un effort important est actuellement fourni par un petit groupe dirigé par le docteur Vannevar Bush ;

d– Toute l’affaire est considérée par les autorités américaines comme étant d’une importance considérable


Lorsque le document est rendu public, le nom de Wilbert Smith est déjà bien connu des ufologues. On sait qu’il a dirigé pendant 4 ans un programme officiel du gouvernement canadien en rapport avec les ovnis, le Projet Magnet, mais on ignore quelle a été sa portée réelle ainsi que ses dessous. Smith n’avait jamais dissimulé son intérêt pour la question des soucoupes volantes, communiquait volontiers avec les ufologues, dont le Major Donald Keyhoe, et était même membre de groupes ufologiques.En fait, ils font de l’affaire Wilbert Smith un cas typiquement ufologique, touchant à plusieurs aspects essentiels de la question des ovnis : les recherches secrètes, l’enjeu stratégique et technologique, le poids des Etats-Unis, les stratégies de secret et de désinformation, les contacts psychiques.Smith croit avoir trouver une piste qui le mènera à une nouvelle technologie, et il est convaincu qu'une corrélation existe entre ses recherches et les enquêtes menées sur les ovnis :

"Les investigations actuelles qui tentent d'élucider la question des soucoupes volantes confirment l'existence d'une technologie différente […] La corrélation entre notre théorie de base et l'information sur les soucoupes dont on dispose s'apparente trop pour n'être qu'une simple coïncidence. [traduction] (Smith, Geo-Magnetics, Department of Transport, 21 novembre 1950).


[image]
-SOURCE
Une rencontre décisive va faire passer Wilbert Smith du rôle d’observateur à celui d’acteur. En juillet 1954, il est invité par l’Amiral à la retraite de l’US Navy Herbert B. Knowles à venir dans le Maine faire la connaissance de sa voisine, Frances Swan. Cette médium, très religieuse, dit être en contact avec des extraterrestres de l’Association Universelle des Planètes, dont Affa d’Uranus et Ponnar de Pluton. Par le bras de Madame Swan et l’écriture automatique, Smith pose des questions et obtient des réponses qui l’impressionnent. C’est le début d’une relation qui durera jusqu’à sa mort avec Affa et les " gens d’en haut " dont Frances Swan sera l’intermédiaire principale, mais pas unique.
[image]
Sur leurs indications et leurs conseils, Smith expérimentera en laboratoire les principes d’une nouvelle science, qu’il essayera de déchiffrer et de décrire dans son livre posthume The New Science. Celle-ci paraît abstraite car, selon Smith, l’utilisation de notre langage par les extraterrestres se heurte à des obstacles sémantiques du fait de leur habitude à communiquer télépathiquement.Smith y croit et s’oppose à Keyhoe et au NICAP sur leur attitude de rejet envers les contactés. Il écrit ainsi qu’il a passé trop d’heures à discuter avec les gens d’ailleurs pour pouvoir douter de leur réalité et de ce qu’ils disent…. Smith dit avoir vérifié le contenu scientifique des messages qu’il reçoit...Même si 95% des informations reçues par Frances Swan sont fausses, dit-il, celles véridiques sont suffisamment importantes pour avoir attiré l’attention du gouvernement.


ARCHIVES CANADA

[image]
Traduction inédite de l’opus magnum de Wilbert Smith, le pionnier de l’ufologie au Canada. Dans cet ouvrage peu connu (même des spécialistes en ufologie), nous retrouvons les idées centrales qui ont animées Smith lors des recherches du Projet Magnet, ce fameux projet d’étude gouvernemental des ovnis mené pour le compte du Département du transport du Canada, de 1950 à 1954.
-POUR ACHETER CE LIVRE:-CLIQUEZ ICI-

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
Et si l’ouragan Dorian été un prétexte pour le président Trump d’exposer à la population la technologie de contrôle militarisée des ouragans et autres phénomènes météorologiques.Allons-nous assister à une première Divulgation des technologies secrètes? Le contrôle météorologique existe depuis la fin des années 1950.La technique du CLOUD SEEDING
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Pluies artificielles au Vietnam-
[image]
a été utilisée dans la guerre du vietnam pour créer des pluies torrentielles et inonder les tunnels des Nord-Vietnamiens, Les émetteurs de transmission d’énergie HAARP qui ont pour effect de réchauffer la ionosphère et causer par un effet rebond des changements météorologiques soudains et ciblés.La vaporisation de l’atmosphère communément appelée les Chemtrails….La technologie de la DEW ou l’énergie dirigée militarisée qui peut causer des feux au sol comme la foudre…L’idée de contrôler le climat ne date pas d’hier.
[image]
Depuis 1875, l’Homme comprend le rôle des aérosols dans la formation des nuages. En 1911, il observe la croissance rapide des cristaux de glace en présence de gouttes d’eau liquide surfondues. Enfin, en 1946, des scientifiques arrivent à provoquer la congélation de gouttes d’eau surfondues pour les transformer en cristaux de glace. Depuis, il a fallu mettre un nom sur ces techniques de contrôle du climat. C’est ainsi que naît le terme de géo-ingénierie. Les grandes puissances mondiales disposent désormais de ce savoir et utilisent le contrôle du climat à diverses fins.Les USA consacraient 2.8 millions de dollars pour les recherches sur la maîtrise du climat. Cela fut réprouvé par l’opinion publique ainsi que les Nations unies et la Convention sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles (ENMOD). Les Nations unies ont donc prohibé l’usage hostile des techniques de géo-ingénierie. Ainsi, il est interdit de créer des brouillards pour camoufler la visibilité des navires de guerre, de contrôler les nuages et les pluies à des fins militaires.
[image]
Le Pentagone stoppe toutes ses recherches en 1979 mais des rumeurs laissent croire que le Kremlin poursuit toujours les siennes.C’est ainsi qu’en 1996, des officiers de l’armée américaine demandent de reprendre les recherches avec un projet s’intitulant « La météo comme démultiplicateur de force : maîtriser les conditions atmosphériques en 2025«.

D’après l’ex-météorologue américain Scott Stevens, les Russes sont responsables du cyclone Katrina. Il alerte l’opinion publique en précisant que la Russie a construit un appareil secret pouvant modifier le climat. Il renforce son accusation en rappelant les propos en 2003 de Vladimir Jirinovski, député ultranationaliste russe, menaçant les USA d’inondations gigantesques déclenchées par les scientifiques russes.Coté Europe, certains hommes politiques en 2002 profèrent des accusations contre les Américains.
[image]
D’après eux, l’armée américaine serait responsable des inondations pour nuire à l’économie européenne[/b]. Les Russes appuient cette accusation en mettant la lumière sur une base « secrète » américaine en Alaska : High Frequency Actvie Auroral Research Program (HAARP). Certains scientifiques affirment que le projet HAARP est capable de provoquer des aurores boréales artificielles et de modifier le climat en influant sur l’atmosphère. En plus de HAARP, deux autres sites identiques existent sur la planète : un en Norvège et l’autre en Russie (centre Soura géré par l’Institut de recherches radiophysiques (NIRFI).
-SOURCE

[image]

[image]
-ACHETEZ CE LIVRE
[image]
___________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-À PARTIR DE 15 MINUTES 12 SECONDES--
___________________________________________________________________________

[image]
-SOURCE

[image]

-PERMIS DÉMOLITION MAISON MATHEWS

[image]

[image]
[image]
Surtout connu comme le haut-lieu montréalais des péquistes lors de leurs victoires de 76 et 81... et de leur défaite référendaire de 80. Construit en 1960 et démoli en 1992. il avait une capacité de 4 000 personnes. L'aréna fut nommé en l'honneur de Paul Sauvé, premier ministre du Québec de septembre 1959 à janvier 1960. Il fut le site de la célébration des victoires électorales du Parti québécois le 15 novembre 1976 et le 13 avril 1981.
[image]
De plus, deux moments importants du référendum de 1980 y ont eu lieu. Le 14 mai 1980, le premier ministre fédéral Pierre Trudeau y a prononcé un discours majeur, et René Lévesque, premier ministre du Québec, y a prononcé son discours de concession le 20 mai, dans lequel il prononce la très célèbre phrase : « Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de dire, à la prochaine fois.

L'HOMME ET LE BÉBÉ DU RÉFÉRENDUM
[image]
Tous se souviennent de cette image qui est devenue le symbole de la défaite référendaire de 1980 : un homme qui pleure à chaudes larmes, avec son bébé dans les bras. Laurent Leclerc avait le profil, à l'époque, du parfait militant. Pendant des années, il a travaillé bénévolement pour le Parti québécois en rêvant au grand jour de l'indépendance du Québec. Aujourd'hui, il ne croit plus aux partis politiques. Même chose pour son fils Benjamin..
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-

[image]

[image]
[image]
Des OVNI enforme d’œuf apparaissent régulièrement aux quatre coins de la planète. Ils sont beaucoup moins courants que les soucoupes volantes, ce qui rend leur observation beaucoup plus spectaculaire.
[image]
La rencontre de Valensole est un des plus célèbres cas de rencontre du 3e type français, où, en 1965 un exploitant agricole provençal,Maurice Masse, affirma avoir observé un ovni en forme Ovoide ou d'OEUF et deux êtres extraterrestres... humanoïdes.

[image]
-SITE OFFICIEL

[image]

[image]
[image]-FILM AU COMPLET en ANGLAIS
[image]
Les soucoupes qui se déplacent de jour, dans le ciel et de façon naturelle, sont criantes de vérité tant elles ressemblent à celles photographiées depuis les années 50 jusqu’à celles de Billy Meyer… (Elles sont d’ailleurs bien différentes des maquettes posées au sol dans le film.) On croirait d’authentiques documentaires.Ce film est canadien et justement c’est au Canada que les observations de Wilbert B. Smith se sont concrétisées par la construction de prototypes discoïdaux à réversion magnétique dans le cadre du Projet Magnet (années 1950). Il ne serait pas impossible que des films de l’époque montrant de réels engins se déplaçant dans le ciel aient servi de base à la production cinématographique de Ed Hunt. Depuis que les films de SF existe, jamais on n’a vu de telles maquettes se déplaçant comme dans la réalité. C’est bien étrange…
[image]
Le capitaine Ramses (Christopher Lee) décide, à l’aide de son armée d’extraterrestres sombres, de prendre le contrôle de la Terre en exterminant tous ses habitants. Pour cela, ils bombardent la Terre de rayons lumineux subliminaux, générant une vague de suicides au sein de la population. Le professeur Duncan (Robert Vaughn), spécialiste des phénomènes spatiaux paranormaux, va lutter contre cette invasion en s’alliant avec un autre groupe pacifique qui tient le rôle de gardien de la planète Terre.
Christopher Lee a le nom d’un pharaon égyptien, Ramsès et il entre avec sa soucoupe par un vortex dans une pyramide sous marine. On observe sur son uniforme et celui de ces acolytes, un serpent.

[image]
On pourrait aller jusqu’à penser que le film de Steven Spielberg Rencontres du troisième type paru la même année (1977) était destiné à cacher le message crypté plus pertinent de cette modeste production canadienne proche du documentaire. En montrant l’enlèvement d’un paysan dans une soucoupe volante, une soucoupe survolant une voiture dans la campagne en en stoppant le moteur… Comme , ce film rapporte des évènements répertoriés par l’ufologie mondiale… Cela donne matière à réflexion !
[image]

[image]

[image]
AUDIO REICH -CLIQUEZ ICI-
Orgone est le nom donné par Wilhelm Reich à l’énergie vitale omniprésente de par la création. Certains l’ont appelée «Ch’i», «Prana», «Ether», «cinquième élément», etc.
[image]
Il fut le premier scientifique sérieux et intègre à se pencher sur l’existence et les propriétés de cette énergie, pourtant ses travaux furent dénigrés et calomniés, Cette énergie vitale, dans laquelle baigne l’ensemble de la réalité dans laquelle nous évoluons, se rencontre sous diverses formes.

[image]
-SOURCE

Deux d’entre elles nous affectent directement :

Orgone positive, bénéfique, cette énergie est vivante et donne la vie. En anglais, elle est nommée Positive Orgone ou POR.
Orgone négative, ou plus précisément morte et stagnante. En anglais, elle est nommée Dead Orgone ou DOR.

La DOR est créée surtout par les pensées et les émotions négatives, le mensonge, la violence, ou l’utilisation de technologies électromagnétiques ou radioactives diverses tels télévision, radio, micro-onde, nucléaire, lignes haute-tension, antennes à téléphonie mobile, etc.

L’observation, parmi plusieurs, d’un PHÉNOMÈNE OVNI le 28 Janvier1954, 10:15,est inscrite dans les cas "inexpliqués" du projet Blue Book avec les noms des 10 témoins dont celui de Wilhelm Reich. Reich détestait les E.T. qu'il dénonçait comme des "voleurs" de l'énergie vitale des humains qu'il nommait l'ORGONE.Curieusement,il mourut en 1957 à l'âge de 60 ans dans une prison américaine Le jour précédent sa sortie de prison, d'une... ''crise cardiaque'',soi-disant...[/b]

[image]
[image]
Le 28 janvier 1954 à 10 h 15, à Rangeley (Maine), Reich observe durant 15 mn 2 lumières brillantes se déplacer dans la vallée, devant la montagne [cas Blue Book non résolu] . Il est convaincu des ovnis viennent régulièrement visiter la Terre. Il les appelle les "Energies Alpha" ou "EA". D'après lui, les "EA" sont propulsés par des moteurs à orgone, dégageant de grandes quantités de DOR, radiations mortelles. Dans un premier temps, Reich pense qu'il s'agit là d'un sous-produit innocent du système de propulsion des vaisseaux spatiaux, mais il devient rapidement convaincu que des extraterrestres hostiles l'espionnent et cherchent délibérément à nuire aux Terriens. Mais sa machine anti-nuages draine les DOR des moteurs, obligeant les EA à s'enfuir. Cette année-là, lorsque Reich prétend avoir mis en fuite sa première EA, il note ceci dans son journal :

[image]
-SOURCE
-SA VIE et SON OEUVRE
[image]

[image]

SOURCE
[image]
En Septembre 1961, tous 2 décident d'aller passer quelques jours de vacances au Canada. Ils visitent les Chutes du Niagara, Montréal, et le Mardi 19, entâment leur retour pour Portsmouth. Le soir, ils quittent un restaurant se dirigent en voiture vers le Sud, après avoir traversé Lancaster. La nuit est claire, avec une Lune montante brillant sur le paysage boisé qui entoure la route n° 3 qui parcourt le centre du New Hampshire.Vers à 22:15, à 3 miles au Sud de Lancaster, Barney voit au-dessus des White Moutains une lumière vive, semblable à une étoile ou une planète, se livrant à d'inexplicables évolutions.
[image]
Il la signale à Betty, et tous 2 commençent à suivre son parcours. Barney pense maintenant plutôt à un avion, apparaissant et disparaissant en passant maintenant derrière les arbres, mais Betty considère que l'appareil ne ressemble décidément pas à un avion. Alors qu'ils continuent vers Flume, juste au nord de North Woodstock, l'objet semble se déplacer bizarrement. Lorsqu'ils atteignent Indian Head, Barney arrête la voiture pour regarder l'objet aux jumelles. Il voit des lumières multicolores, et les rangées de fenêtres d'un objet plat, qui semble maintenant se déplacer vers lui. Alors se trouve à moins de 100 pieds de lui, il peut voir des occupants à l'intérieur. Effrayé, il court pour retourner à sa voiture, où Betty attend. Ils grimpent dedans et partent en trombe, le dernier événement conscient dont ils se rappeleront. Plus tard, sous hypnose, Betty racontera :
Complément Surprenant Infos
[image]
[image]

« Nous roulons - Barney appuie sur les freins, et ils crissent, et il tourne sur la gauche de manière très serrée. Je ne sais pas pourquoi il fait çà. Nous allons être perdus dans les bois. Nous allons le long de la courbe. Barney continue à essayer de la démarrer, mais elle ne démarre pas. Dans les bois maintenant ils viennent vers nous. Il y a quelque chose au sujet du 1er homme qui arrive. C'est là que je deviens effrayée et je veux sortir de la voiture et courir et me cacher dans les bois. »Sous hypnose, ils se rapelleront une longue série d'événements : la lumière, qui avait l'aspect d'une soucoupe, après avoir traversé les Cannon Moutains et que leur véhicule se soit immobilisé à Indian Head, et ils voient l'engin d'atterrir dans une clairière à 60 m d'eux. Barney stoppe la voiture, pensant avoir affaire à un hélicoptère, mais lorsqu'il voit, en s'approchant, une dizaine de créatures derrière les hublots, il s'enfuit, regagne le véhicule et repart.

[image]

En reprenant conscience, ils entendent des "bip-bip" sans voir quoi que ce soit, Puis une 2nde fois. Ils se retrouvent brusquement sur la route, sans transition semble-t-il, roulant en silence, abrutis, comme des somnambules. Ils sont maintenant à Ashla, et voient un panneau indiquant « Concord, 17 miles ». Ils ont parcouru 35 miles sans en avoir conscience. Ils s'aperçoivent rapidement que leurs montres sont arrêtées, et pour de bon. L'humeur dans la voiture est calme. A l'aube, les Hills atteignent leur foyer. Ils constatent d'après leur pendule qu'ils ont perdu 2 heures sur leur horaire. En outre, ils éprouvent une sensation désagréable, étrangement « visqueuse ». Ils dorment tous les 2 l'après-midi qui suit....

[image]
Il lui pique ensuite le ventre avec une autre aiguille, annonçant qu'il s'agissait d'un test de grossesse.Betty hurle en lui disant qu'elle n'a pas besoin de ça, que ça lui fait mal. Elle lui demande de l'ôter.
Le chef pose alors sa main sur ses yeux, et la douleur s'en va.Ce n'est que quelques années plus tard que L'amniocentèse fut utiliser dans les Hopitaux.


[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Institut Doréa Franklin Quebec 4K drone du 8 sept 2018 avant sa Démolition Total-
[image]
Les différents bâtiments qui formaient autrefois l’Institut Doréa, dans la municipalité de Franklin, sont aujourd’hui pratiquement tous démolis.le conseil municipal avait adopté une résolution en septembre 2016 donnant un délai d’un an au propriétaire de l’époque, Les Immeubles Dandurand Inc., pour procéder à la démolition des différents bâtiments et ce, pour des motifs de sécurité.
À de nombreuses occasions, le site est devenu un lieu de curiosité pour des personnes en quête de sensations fortes ou même des chasseurs de fantômes. Incidemment, deux incendies se sont déclarés dans les anciens bâtiments du site, en juillet 2017 et en octobre 2017.
Depuis, la propriété a été vendues à de nouveaux promoteurs, a fait savoir le directeur général de la Municipalité. Des projets de développement seraient à l’étude, mais celui-ci indique qu’une partie de la propriété se trouve en territoire agricole, ce qui pourrait nécessiter une demande de dézonage auprès de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ).
L’Institut Doréa avait été créé à l’origine dans les années 50 grâce aux efforts des prêtres Albini Girouard et Roger Roy afin d’y héberger des enfants aujourd’hui considérés comme des «Orphelins de Duplessis». Dans les années 80, le site est devenu un centre d’hébergement pour déficients intellectuels, sous la charge des Services de Réadaptation du Sud-Ouest (SRSO).
Le site était fermé officiellement depuis 1995 pour être progressivement laissé à l’abandon et en proie aux intrus de tout acabit.

SUITE PLUS TARD...

[image]

39 Minutes de Fait sur 1H13...Suite MARDI à JEUDI.
ATTENTION -
Je vous transmets ici le message que Gilles ne peut vous faire
car son ordinateur est en troubles majeurs... (Hackers ?? !!!)
Souhaitons qu'il pourra terminer ce COMPLÉMENT SURPRENANT #46...
mais quand ?

Merci de comprendre sa situation.
Il était rendu à la portion du VidéOrandia #46 qui
se rapporte au Centre Doréa.
La controverse est à son comble à ce sujet fort délicat.
Hasard ?
Je me soulève en faux contre tout ce qui est écrit sur le net
en disgrâce au bon travail exceptionnel fait à cet endroit.
J'en parle en connaissance de cause, personnellement.
(de 1967 à 1979 en tout cas)
Signé: RG pour Kiwan


________________________________________________________________________

suite lundi...

bloqué
  2153 vues
Fil RSS du sujet
171833 messages dans 35969 fils de discussion, 957 utilisateurs enregistrés, 38 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 37 invités)
Temps actuel sur le forum : 19/04/2021, 07:49
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum