Retour à l'index du forum
Chronologique

VidéOrandia en direct vers 20h. Le Mental Bicaméral

par Spyrale, samedi 05 mai 2018, 18:51 (il y a 2122 jours)

Avec Ligne-ouverte: 450-467-5606 Question: Entendez-vous des ou une voix?

La suite de l'entretien en privé sera ajouté plus tard aux abonnés du Club CRÉÉE au mois de mai 2018, Pour y avoir accès veuillez vous abonner au Club CRÉÉE.

Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental):
FORMULAIRE D'ABONNEMENT

Facebook de Richard Glenn.

Lien direct pour le VidéOrandia en direct vers 20h: VOR180505 Le Mental Bicaméral


Version AUDIO

et pour ceux qui voudraient le télécharger pour écoute sur ITUNES ou autre lecteur MP3 voici le lien

Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #18 - Partie 1-

par gilles surprenant ⌂, samedi 05 mai 2018, 19:19 (il y a 2122 jours) @ Spyrale

[image]

[image]
Le cerveau humain se divise en deux lobes qui sont de moins en moins en mode bicaméral (Séparés).
Lobe droit (INTUITION - Entendre la voix des dieux)
Lobe gauche (RAISON - Action dans la matière)
Selon Jaynes la CONSCIENCE émerge avec l'effondrement du mental bicaméral ( Deux chambres ).

[image]

[image]


[image]VIDÉORANDIA #18


[image]

[image]

[image]

[image]
PROPRIÉTÉ DU NOMBRE 18:
SOURCE
--Dans la Kabbale il y a 72 génies (ou anges) divisés comme suit : 18 transmettent leurs pouvoirs par l'élément «feu», 18 par l'élément «air», 18 par l'élément «terre» et 18 par l'élément «eau». Chacun des 18 génies a un travail à accomplir et par nos invocations ou nos prières nous demandons à ces anges de nous aider à accomplir le bien ou pour certains le mal.

-Alice A. Bailey fait allusion aux 18 feux se rapportant aux 18 états de la matière qui constituent la personnalité. «Ce sont: 7 états physiques de la matière, 7 états émotionnels, permettant au corps astral de fonctionner sur les 7 sous-plans du plan astral, et 4 états de la matière pour chacune des 4 conditions du mental concret (7+7+4 = 18). Ce sont 18 groupes vibratoires d'atomes, et 18 agrégats de vie qui forment les corps des seigneurs lunaires (ainsi que les nomme la Doctrine Secrète) qui, dans leur totalité, forment le corps du Seigneur lunaire, la personnalité.»

-Certains astronomes modernes commencent à croire que notre Soleil pourrait très bien tourner lui-même autour de l'étoile Sirius, comme le pensait d'ailleurs l'ancien peuple Sumériens, avec une période de révolution de huit cent mille ans. Au cours de cette période, la Terre se retrouverait dix-huit fois exactement alignée avec le Soleil et Sirius.

-Le nombre moyen de respiration de l'homme par minute est de dix-huit.

-La planète Saturne a dix-huit satellites.-


[image]

[image]
[image]
[image]Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental) formulaire d'abonnement en rouge:
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/CLUBCREEE.php?page=abonnes

[image]

[image]
[image]
[image]Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental) formulaire d'abonnement en rouge:
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/CLUBCREEE.php?page=abonnes

[image]

[image]
[image]
Nous laissons ces informations personnelles partout comme des empreintes digitales. Elles sont collectées par les géants du web, Facebook, Google, Apple et Amazon, et permettent de jouer sur les cordes sensibles de notre psychologie, d’influencer nos choix.La fameuse phrase « Big Brother is watching you », écrite en 1949 par l’écrivain britannique George Orwell dans son roman 1984, a franchi la frontière du réel. Nos vies sont épiées.
[image]
-CLIQUEZ POUR AGRANDIR L'IMAGE-

[image]

[image]
''L'Imaginal c'est l'expérience qui va vers le Haut de l'Âme, vers l'esprit et l'imaginaire c'est ce qui va vers le Bas de l'Âme, vers la vie émotionnel et c'est ce qui est moin réel que le Réel, l'imaginaire est moin Réel et l'imaginal est plus Réel que le Réel.C,est comme un axe qui passe entre les deux, le Réel c'est la moyenne, c'est le résultat d'une Co-Création. ''-ALAIN NYALA-

LE RÉEL:Du bas latin realis (« relatif aux choses matérielles ») dérivé de res (« chose matérielle »).. Qu'est-ce que la réalité ? Qu'est-ce que le réel ? Nous définissons la réalité comme le monde des significations construites par la pensée et par l'intermédiaire du langage, c'est-à-dire de l'imaginaire social institué, au sens de Castoriadis, et qui nous permet de percevoir le monde extérieur. Le
monde de la réalité est un monde signifiant et limité. Dans le monde de la réalité, c'est-à-dire le monde culturel et social dans lequel nous vivons, nous évoluons par accumulation du savoir et analyse rationnelle des phénomènes. C'est un monde conceptuel permettant à l’homme de créer du sens pour son existence mais au sein duquel il ne parvient parfois plus à percevoir ce qu’il y a au-delà de cette réalité construite et qui finalement, est illusoire.

L'IMAGINAIRE est la Capacité que l'être Humain a de se représenter le Monde, l'image qu'il s'en fait.L’imagination peut être la faculté de la psyché, à partir de ce qu’elle connaît, à se
représenter des images (dans le sens d’une représentation mentale du monde
matériel, visible ou du monde immatériel, invisible), des sensations ou des situations qu'elle a déjà perçues et qu'elle se remémore. A l’aide de ces images connues la personne peut projeter, par la pensée, une situation future ou, inversement, se souvenir du passé ; c’est ce qui, pour nous, correspond à l’imaginaire social institué et à la capacité de se remémorer le monde de la réalité concrète et matérielle.

L'IMAGINAL c'est l'imaginaire mature, c'est celui qui voit Vrai. Ëtre humain peut, par l'intermédiaire de l’imaginal tourné vers la dimension spirituelle, accéder à toute une part oubliée de lui-même, puis laisser le réel se dévoiler et accéder à la totalité de l’être et du monde.L'imaginal ouvrent l'homme à la transcendance, au monde invisible du "réel".Il est impossible de pénétrer dans le monde de l'imaginal avec les sens, c'est le lieu des événements psycho-spirituels (visions, intuitions, rupture avec les lois physiques de l'espace et du temps).Entre le monde sensible et le monde intelligible....Il y aurait le monde de l' imaginal.
La source divine prendrait ce monde imaginal, comme messager pour communiquer avec l' homme.

[image]
''Il ne faut pas Confondre les Niveaux,le plateau du Centre représente le Réel et ont descend par Écho dans l'Imaginaire et ont monte Spirituelement vers l'Imaginal.''-ALAIN NYALA-
[image]
Cette image représente aussi le Double Mouvement de la Conscience entre l'involution et l'Évolution-Notre CONSCIENCE habituelle du Temps est LINÉAIRE, comme si, pour nous, le Temps circulait toujours seulement sur le ruban de cette spirale.Or, la CONSCIENCE peut voyager sur un PLAN
et même traverser sur d'autres plans.

[image]

[image]
''la conscience est née…lorsque les dieux ont cessé de parler en nous''
[image]
Les être humains, avant l'âge de fer avaient la partie droite du cerveau beaucoup plus développée que la gauche. le cerveau droit est celui qui régie la pensée symbolique, de " l'imaginaire ", alors que le gauche est celui de la raison et de la parole. Le droit est, en somme, le siège de l'inconscient, des émotions et de la créativité, le domaine de l'infini.Selon lui, l'hémisphère droit communiquait avec les esprits de la nature, les arbres, les montagnes, le vent... par conséquent, l'être humain étaient en parfaite harmonie et à l'écoute de leurs voix intérieures. Cette théorie implique également que les deux hémisphères communiquaient bien plus qu'aujourd'hui de manière générale.

[image]
Le mot,est introduit au XIXe siècle et son Etymologie est tirée du latin bi, double, deux fois et camera, chambre, avec le suffixe -isme, servant à former des mots correspondant à une attitude, un comportement, une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie.

[image]
[image]
Se dit de la pensée divisée en deux fonctions cognitives : l’une qui parle et ordonne et l’autre qui écoute et obéit.

[image]
[image]
Le bicamérisme (ou bicaméralisme) est un système d'organisation politique qui divise le Parlement en deux chambres distinctes, une chambre haute et une chambre basse.

[image]

[image]

[image]


[image]

[image]
INTRODUCTION du livre en français:CLIQUEZ ICI-
La bica­mé­ra­lité (deux chambres, sépa­rées) selon Jaynes, c’est le mode de commu­ni­ca­tion inter-hémi­sphé­rique un peu brut qui régnait avant l’in­ven­tion de l’écri­ture. La conscience de soi procu­rée par la stabi­lité de l’écrit est ce qui aurait quasi­ment anni­hilé ce mode d’être très ancien.Selon Jaynes l’hal­lu­ci­na­tion était le mode de commu­ni­ca­tion d’un hémi­sphère à l’autre. L’émer­gence d’une pensée prédic­tive était attri­buée à un ailleurs, nommé Dieu.Ulysse part en guerre parce qu’un Dieu le lui a dit. Ulysse rentre de guerre en conscience de lui même. C’est entre l’Il­liade et l’Odys­sée que Jaynes voit la plus forte symbo­lique de ce passage.

“The bicameral mind with its controlling gods was evolved as a final stage of the evolution of language. And in this development lies the origin of civilization.”

-Julian Jaynes-

"L'esprit bicaméral avec ses dieux de contrôle a évolué comme une étape finale de l'évolution du langage. Et dans ce développement réside l'origine de la civilisation."

[image]
S'appuyant sur des domaines aussi divers que la littérature grecque,*la bible, l'archéologie, la philosophie, la neurologie, la psychologie expérimentale ou bien encore sur l'observation vivante de sa propre expérience, Julian Jaynes remet en question le postulat selon lequel la conscience serait éternelle.L'ouvrage écrit dans un style tantôt littéraire, tantôt scientifique, nous fait partager cette recherche au cours d'un voyage initiatique qui ébranle avec succès cette idée reçue.Paru aux Etats-Unis en 1982, cet ouvrage est aujourd'hui largement traduit dans le monde, preuve de son actualité et de l'intérêt qu'il suscite chez un public toujours plus large.
[image]
http://www.elishean.fr/la-naissance-de-la-conscience-dans-leffondrement-de-lesprit-1ere...

[image]
http://www.elishean.fr/la-naissance-de-la-conscience-dans-leffondrement-de-lesprit-part...

[image]
http://www.elishean.fr/la-naissance-de-la-conscience-dans-leffondrement-de-lesprit-part...

[image]

[image]
-VIDEO -BANDE-ANNONCE - CLIQUEZ ICI-
[image]
Mondwest ou Le Monde de L'Ouest au Québec (Westworld) est un film américain de science-fiction écrit et réalisé par Michael Crichton, sorti en 1973.En l'an 1983, le parc d'attractions Delos permet à ses visiteurs de se retrouver à l'époque de leur choix (romaine, médiévale ou conquête de l'Ouest, Au milieu de robots presque humains.
[image]
Deux hommes d'affaires, Peter Martin et John Blane, ont choisi de passer quelques jours dans le vieux Far West. Malgré toutes les précautions et sécurités prises dans ce parc d'attractions hyperréalistes, leur séjour ne va pas se dérouler exactement comme ils l'espéraient : peu à peu, le centre de contrôle perd tout pouvoir sur les machines.Yul Brynner interprète le rôle du cow-boy androïde.


[image]
VIDEO - BANDE-ANNONCE -CLIQUEZ ICI-
[image]
Dans un futur proche, un parc de loisirs de 130’000 hectares accueille les touristes fortunés désireux de vivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Cette expérience d’immersion permet aux visiteurs de donner libre-cours à leurs pulsions, sans courir le moindre risque. Les androïdes qui peuplent les lieux sont programmés pour recréer la société du XIXème siècle et assouvir les fantasmes des clients. Mais une mise à jour leur instillant un supplément de subtilité émotionnelle, les « rêveries », va bientôt menacer l’équilibre du parc.
[image]

[image]
Série de science-fiction palpitante, Westworld offre en outre un nombre vertigineux de niveaux de lecture, illustrés par une foule de métaphores, allégories et symboles. Contrairement à ce que son scénario peut laisser penser, la série n’a nullement pour vocation d’alerter sur un futur imminent qui verrait les intelligences artificielles anéantir l’humanité. Comme toute dystopie, Westworld cherche à susciter la réflexion sur la face sombre d’idéologies contemporaines.
[image]
Comment ? En multipliant les mises en abyme vectrices d’ironie. Dans la pure tradition de la science-fiction, Westworld met en scène des humains dénués d’empathie et de morale face à des androïdes dotés de valeurs humaines, auxquelles le spectateur peut s’identifier. Ces fondations posées, le jeu de miroir peut commencer.Tout au long de sa première saison, Westworld a livré de multiples pistes supplémentaires de réflexion. Chaque scène recèle une foule de références (mythologiques, religieuses, philosophiques, psychanalytiques, littéraires, picturales, cinématographiques, musicales, etc.) qui ouvrent autant de portes.


[image]
On y découvre un androïde, manifestement non terminé, dont la posture devrait vous évoquer un paquet d’images passées dans l’inconscient collectif. Ce visuel fait évidemment référence à L’Homme de Vitruve, de Leonard de Vinci, mais aussi un chouia aux millions d’illustrations de la crucifixion. En effet, la silhouette qui nous est présentée ici semble clouée à la structure qui l’entoure.


[image]
SOURCE
[image]
-VIDÉO - BANDE-ANNONCE -CLIQUEZ ICI-
La théorie de l’esprit bicaméral est mentionnée de façon explicite à plusieurs reprises lors de la première saison (« the bicameral mind » est même le titre de l’épisode final).Le titre de l'épisode, "The Bicameral Mind", n'est pas anodin. Il fait référence au livre du psychologue Julian Jaynes, The Origin of Consciousness in the Breakdown of the Bicameral Mind.Dans Westworld, cet être humain bicaméral est représenté par les humanoïdes, créés par Robert Ford et Arnold Weber. Dolores, Maeve, Teddy et les autres sont enfermés dans une boucle narrative qui ne prend fin que quand les concepteurs décident de les remettre à jour et de les lancer dans une nouvelle aventure. Ils sont réduits à leur partie du cerveau qui écoute et obéit. Dolores écoute les voix des hommes (ses concepteurs) dans ses "rêves", et leur obéit, comme s'il s'agissait de divinités.Dans ce season finale, le show prend le parti audacieux de répondre à de nombreuses questions dont celle de la signification du "Maze", ce fameux symbole qui représente un labyrinthe, et la clé de tout pour l'Homme en Noir. Il n'avait pas tort, seulement, ce n'est pas sa clé, mais celle des humanoïdes. Elle symbolise l'éveil de leur conscience, dernière barrière qui les sépare de l'humanité, s'ils parviennent au centre. Pour en arriver là, Dolores passera par l'introspection et la reconnaissance de ses actions passées.

[image]

[image]
VIDÉO - BANDE-ANNONCE -CLIQUEZ ICI-
-Les rêves l’ont annoncé : Hassan, le fils si pur, l’ange parti trop tôt, reviendra bientôt à leurs côtés, et ils connaîtront enfin le bonheur-
[image]
Dans le métro montréalais, trois aveugles entonnent de douces mélodies. Denis, Peggy et leur fille Lauviah, sont hantés par la mort tragique du second enfant de la famille et cherchent douloureusement la lumière : dans leur musique aux accents célestes, dans leur soutien mutuel qui cède parfois à la violence ou encore dans l’enseignement mystique de Grabovoy, un guérisseur russe professant la régénération des organes et la résurrection des morts. Les rêves l’ont annoncé : Hassan, le fils si pur, l’ange parti trop tôt, reviendra bientôt à leurs côtés, et ils connaîtront enfin le bonheur. D’une poésie ardente et crue, La résurrection d’Hassan raconte le chemin de croix d’êtres incandescents tentant d’accéder à la grâce par-delà les souffrances du destin.Grand Prix de la compétition nationale longs métrages et Prix des étudiants aux RIDM 2016, Prix spécial du jury – Meilleur long métrage documentaire canadien à HOT DOCS 2017.Ce film singulier, troublant, est à voir sans faute.
CRITIQUE DU DOCUMENTAIRE-CLIQUEZ ICI-

[image]

[image]
-VIDÉO - BANDE-ANNONCE - CLIQUEZ ICI-
Loin du faste des Borgia, série qui l’a fait connaître mondialement, François Arnaud plonge dans une tragique réalité – celle de la perte d’un enfant –, à laquelle se greffent les codes de la science-fiction. Son personnage, un jeune restaurateur d’œuvres d’art asiatiques, possède le don de plier le temps tel un origami. Enchaînant les allers-retours entre ce qui semble être le passé et le présent, il tente de maîtriser ces voyages, aidé d'un étrange théoricien japonais, afin de parvenir à ce que l’être cher reste en vie.
[image]

[image]
LA FLECHE DU TEMPS est l’expression introduite en 1928 par Arthur Eddingtonpour décrire le phénomène selon lequel le temps semble s’écouler toujours dans la même direction.
-VIDÉO -CLIQUEZ ICI--Comment Arthur Eddington a validé en 1919 la théorie d'Einstein prédisant la courbure de l'espace-temps-
[image]
Cette expression recouvre un ensemble de théories qui explique pourquoi le temps s’écoule de manière unidirectionnelle.Mais le temps est-il réellement linéaire? David semble croire que non. Et un chercheur japonais l’aide dans sa quête afin de retourner en arrière pour changer le cours d’un événement bouleversant. Mais David est-il un être à part ou simplement un homme qui a perdu le « fil » de la réalité après avoir vécu un traumatisme?Origami joue sur cette notion floue qui nous tient en équilibre sur la fine ligne qui sépare réalisme et fiction.
[image]


[image]
Rêve Licorne -CLIQUEZ ICI-
l’origami en forme de licorne laissé par le Blade Runner Gaff à l’entrée de l’appartement de Deckard, que celui-ci découvre à la fin du film.
[image]
l’élément le plus lourd de sens reste la licorne rêvée par Deckard lorsqu’il s’assoupit à son piano. Une rêverie clé, destinée à la première version du film mais que Ridley Scott aura seulement pu intégrer 10 ans plus tard, à la faveur de sa Director’s cut.
[image]
C’est un personnage romantique, dont l’amour pour Rachael trouve un écho dans sa rêverie – selon Carl Jung, la chimérique licorne est un symbole représentant la femme.


[image]

[image]
[image]
[image]
Jaynes se concentre sur l'Iliade . Dans cette ancienne épopée sur la guerre de Troie, dit-il, les personnages ne sont jamais représentés avec des vies intérieures, mais plutôt toujours manipulés par des dieux. La guerre, déclare Jaynes, "a été dirigée par des hallucinations. Et les soldats. . . étaient de nobles automates qui ne savaient pas ce qu'ils faisaient.

Mais ce que l'Iliade illustre vraiment, c'est l'évolution culturelle. La civilisation était nouvelle et il a fallu du temps pour développer toutes ses caractéristiques familières. L'Iliade a suivi la convention de l'époque pour la façon dont les contes étaient racontés. La littérature a dû beaucoup évoluer avant de décrire la vie intérieure des personnages. Il souligne comment Achille hésite à tuer Agamemnon jusqu'à ce que la déesse Athéna le lui dise. Mais quelle était cette hésitation sinon le fonctionnement de son propre esprit? Et tandis que Jaynes dit que le vacillement est représenté physiologiquement - «le barattage de l'intestin», etc. - les Grecs ont sûrement compris qu'une telle imagerie transmettait quelque chose de mental.les personnages de l’Iliade n’ont pas de «conscience de soi» comme nous en avons nous. La «conscience de soi» a été «inventée» par les Grecs après l’époque de l’Iliade.Nous pouvons comprendre cela en observant les enfants.Un petit enfant n’a pas de conscience de soi. Il ne dit pas «étant donné ce que j’observe de mon corps et de mes processus de pensée je peux décrire un état émotionnel que je peux nommer «colère mimétique» envers mon frère».C’est évident !Pourtant la plupart des adultes pensent que les petits enfant sont conscients d’eux-même.D’où un dialogue de sourd d’une part avec les enfants, d’autre part avec les adultes qui savent que les petits enfants n’ont pas développé de conscience subjective. Le jeune enfant n’a pas conscience de son corps dans son ensemble ni de sa dynamique.Il n’a pas conscience de sa pensée dans sa totalité et son décours.Il est en mimésis avec son frère, jeu de miroir entre les deux corps, même envie du même objet vers lequel l’un ou l’autre s’est dirigé.Pas de conscience.

[image]

[image]
[image]
Le cops calleux est une commissure transversale du cerveau, constituée en partie, de fibres nerveuses, appelées axones, correspondant au prolongement long, mince et cylindrique d’un neurone. Ce qui permet la connexion entre les deux hémisphères cérébraux. Elle relie entre eux, les six lobes du cerveau (lobes frontal, temporal, pariétal, occipital, limbique et l'insula).
[image]
Le corps calleux est donc essentiel dans le transfert d’informations entre les deux hémisphères, ainsi que leur coordination.Le cerveau humain est composé de deux hémisphères, le droit et le gauche séparés et reliés entre eux par le corps calleux, réseau de fibres nerveuses semblable à un réseau de lignes téléphoniques qui sert de pont de communication entre les deux.

[image]

[image]
"L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est
un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore
le serviteur et a oublié le cadeau. "
- Albert Einstein-
[image]
Esprit bicaméral (ou bichambré), caractérisé par le fait que les deux hémisphères du cerveau fonctionnent de manière indépendante. Les voix seraient formées dans la zone du cerveau droit et transmises à l'hémisphère gauche dans la zone de Wernicke qui lui est symétrique et dans laquelle se trouvent les fonctions du langage.
[image]
Pour l'homme bicaméral, ces voix auraient une origine divine et pour Jayne, elles seraient à la source de la croyance au divin. Dieu serait, pour ainsi dire, logé dans le cerveau droit. Et toujours concernant l'opposition entre culture tribale et civilisée, Derrick de Kerckhove a publié un ouvrage essentiel pour comprendre les effets cognitifs de l'alphabet vocalique. Ce dernier marque en effet le passage d'une civilisation auditive à celle, purement visuelle, individuelle et séculière qu'est la civilisation Judéo-chrétienne : "... avec l'écriture, l'oeil l'emporte sur l'oreille et le moi l'emporte sur l'autre. L'oeil l'emporte sur l'oreille parce que le monde de l'essai écrit est celui de la description d'un spectacle intérieur. [...]. Le monde de la pensée alphabétisée est d'abord vu et, en même temps qu'il est vu, il est privatisé. [...]. Le moi, qui se constitue, s'affermit et se personnalise toujours davantage autour de l'écriture, se dégage en Occident de l'intervalle qui le relie à l'autre - ou à Dieu - et se replie, se referme sur lui-même."

[image]

[image]
[image]
Du grec ancien θυμός, thymós (« cœur, âme, vie »)Le thumos – mot grec signifiant souffle, sang – qui est la part irascible de l’âme, siège de la volonté et du courage : c’est le thumos qui maintient l’équilibre entre l’epithumia(désir, convoitise) et le logistikon(raison), et qui, ce faisant, préserve l’âme. Il peut être associé au cœur.Le mot thymus vient de la dérivation latine du grec thymos grec θύμος, signifiant excroissance verruqueuse. Cependant thymos désigne aussi l’esprit ou l’âme. Ainsi, Galien et les grecs pensaient que l’esprit ou l’âme était localisé dans le thymus.-En utilisant le vocabulaire psychologique moderne, le thumos peut s'interpréter comme l'émotion, à la charnière entre le désir et la raison.

[image]
Le Thymus est une glande en forme de papillon qui se trouve au centre de la poitrine.Les anciens nous ont appris que le Thymus était notre glande d'éveil spirituel. Lorsque nous évoluons spirituellement et que nous nous connectons à notre source, le Thymus palpite comme un papillon et vibre très activement – il nous transforme.Il s'éveille et se développe plutôt que de s'atrophier alors que nous devenons plus âgés.
[image]
Le Thymus est situé sur un centre d'énergie connu sous le nom de CŒUR SUPÉRIEUR, le passage entre le chakra du cœur et de la gorge – et vibre vers le turquoise (vert et bleu). La Glande Thymus, une des premieres glandes qui se développent chez le foetus dans l'utérus. Cette glande est liée au systeme immunitaire et a elle dans la structuration de votre ADN. Nous possédons un organe dans le corps qui ne fait pas grand débat mais qui pourtant a toutes les raisons d'être appelé ''LE POINT DU BONHEUR''. Ne cherchez pas, c'est le Thymus. Le Thymus est une organe qui se situe a l'avant de la partie supérieure de la poitrine. Cette glande aide a combattre l'énergie négative.Les thumos ,localisés parfois dans la poitrine, étaient un organe de décision (en quelque sorte) capable d'initier l'action, notamment sur la base des émotions. Les dieux «jettent parfois la force» dans le thumos d' une personne, ce qui le pousse à agir. Souvent, un guerrier consultait son thumos pour voir s'il était prêt à se battre.

[image]

[image]

[image]
L'homme disait : « Je sens quelque chose bouger dans mon cour » ou avant cela, il le ressentait plus bas, dans le ventre. Il n'était conscient que de pensées qui touchaient au diaphragme ou aux entrailles. Le mot grec phren, signifiant l'esprit, est à la racine du mot diaphragme-Certains anciens Grecs, y compris Aristote, croyaient que le phren était situé dans le cœur plutôt que le crâne.Le phren Le mot schizophrénie vient du grec ‘schizo’ (qui signifie ‘séparé’) et de ‘phrên’ (qui signifie ‘esprit’).


[image]
Le mot «noùs» est très employé dans certaines spiritualités initiatiques. C’est notamment le cas pour la Rose+Croix et la Franc-maçonnerie, mais, avant ces associations, pour la philosophie néo-platonicienne. Par ce mot avec majuscule, «Noùs» ou [image], renvoie à un terme grec qui signifie «Souffle» et qui désigne l’Essence spirituelle, la Source de Vie, la Respiration de Vie, l’Expir divin. Dans l’Antiquité grecque, ce terme désigne diversement l’esprit, la partie la plus haute, la plus divine de l’âme. Pour Platon, ce même concept désigne le plus souvent l’intelligence. Pour Teilhard de Chardin, la noosphère serait l'agrégation de l'ensemble des pensées, des consciences et des idées produites par l'humanité.

[image]

[image]
''Le langage des hommes n’a été développé que dans un seul hémisphère pour laisser l’autre libre pour le langage des dieux.''-Julian Jaynes-
[image]
Dieu voulut savoir si Abraham l'aimait plus que tout. Il lui dit: "Offre-moi Isaac ton fils unique en sacrifice sur un autel!" Très triste, Abraham se prépara à sacrifier son fils unique. Soudain, une voix l'appela du ciel. "Abraham! Arrête! Ne fais pas de mal à Isaac. Maintenant, je sais que tu m'aimes et que tu crois en moi, parce que tu n'as pas hésité à me donner ton fils."

[image]

[image]


[image]

[image]
[image]
Quand l'esprit bicaméral s'est effondré et que les humains ont pris conscience, il a entendu, ils ont entendu les voix dans leur esprit avec moins de fréquence. Entre le deuxième et le premier millénaire avant notre ère, l'homme a finalement perdu son «contact avec les dieux» et a pris contact avec lui-même. Mais quelques individus bicaméraux sont restés, les gens décrits plus tard dans la Bible et d'autres livres comme ayant conversé avec Dieu.

Jaynes s'inspire de l'Ancien Testament pour la preuve de l'effondrement du bicaméralisme. Il dit que les premiers caractères comme Abraham manquaient de conscience; ils ont entendu la parole de Dieu et ils ont obéi. Les sections ultérieures de l'Ancien Testament révèlent que les hommes sont plus instruits. Tandis que Jacob n'acceptait que ses rêves, son fils Joseph les interprétait. "Moses est sur le point d'être un homme conscient", dit Jaynes. Le législateur hébreu "entend encore la voix de Dieu, mais il ne voit qu'un buisson ardent, et Dueteronomy dit qu'il est le dernier à voir Dieu face à face." Depuis lors, l'homme ne voit pas Dieu ou n'entend pas son Dieu. voix », ajoute Jaynes.

Il voit le reste de la Bible, et en fait l'histoire de toute la religion moderne, comme le récit de la lutte de l'homme pour retrouver la voix perdue.

«L'homme est libéré par la conscience», dit Jaynes, mais la perte d'un dieu en tant que compagnon et conseiller constant crée de nouveaux dilemmes auxquels l'homme moderne doit faire face. "Sans les dieux pour nous dire quoi faire, les problèmes d'éthique et d'identité" abondent, dit Jaynes. "L'homme a faim de retrouver les voix perdues", et dans la société moderne, ces aspirations primordiales persistent dans l'église et le désir de servir Dieu. "Les gens dont parle la Bible dans ses livres tardifs sont donc de moins en moins nombreux à entendre les voix, à en avoir besoin et c’est pourquoi, lentement mais irréversiblement, les voix en général, cessent d’être entendues.

[image]

[image]
''l'hypnotiseur est un vestige de l'ancienne
relation à une voix bicamérale''

SOURCE
[image]
L'hypnose correspond bien aux quatre aspects du paradigme bicaméral.L'hypnose, comme la conscience, apparaît à un point particulier de l'histoire dans les paraphrandes de quelques métaphores nouvelles.D'après notre théorie, dans l'encéphalogramme d'un sujet sous hypnose, le taux d'activité du cerveau dans l'hémisphère droit serait augmenté par rapport à l'hémisphère gauche, bien que ceci soit compliqué par le fait que c'est l'hémisphère gauche qui, dans une certaine mesure, doit comprendre l'hypnotiseur. Ceci dit, on s'attendrait proportionnellement à un engagement plus important de l'hémisphère droit que dans la conscience ordinaire.Qu'est-ce donc que l'hypnose offre qui donne cette capacité extraordinaire, qui nous permet de faire des choses que nous ne faisons pas habituellement si ce n'est avec difficulté ? Ou bien est-ce « nous » qui les faisons ? Effectivement, dans l'hypnose, c'est comme si quelqu'un d'autre faisait les choses à travers nous. Pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi est-ce plus facile ? Est-ce parce que nous devons perdre notre moi conscient pour acquérir ce contrôle, ce qui ne peut pas être fait par nous ?

A un autre niveau, comment se fait-il que dans notre vie quotidienne nous ne puissions pas nous élever au-dessus de nous-mêmes pour nous permettre d'être ce que nous souhaitons vraiment ? Si, dans l'état d'hypnose, nous pouvons être changés dans notre identité et notre action, pourquoi ne pouvons-nous pas le faire par nous-mêmes et en nous pour que l'action découle de la décision dans une relation si absolue, que ce quelque chose en nous que nous appelons la volonté reste maître de notre action d'une main aussi souveraine que l'hypnotiseur avec son sujet ?

La réponse, ici, se trouve en partie dans les limites de notre conscience acquise dans notre millénaire : nous avons besoin d'un vestige de l'esprit bicaméral, notre ancienne méthode de contrôle, pour nous aider. Avec la conscience, nous avons abandonné ces méthodes de contrôle plus simples et plus absolues de l'action qui caractérisaient l'esprit bicaméral.

[image]

[image]
-''l'intellect tue el: le nom "El" = Dieu
-l'intellect tue elle:L'intellect tue la partie Féminine dans l'Humain''
-Richard Glenn-
[image]
De génération en génération, perdant graduellement leurs facultés cérébrales, les humains ont commencé à oublier la TRADITION ORALE. Ils ont du réagir en créant un moyen extéroceptif -capté à l'extérieur de soi- pour se souvenir. L'écriture est née. Matérielle, cette méthode a réduit notre Esprit et nos liens avec notre nature spirituelle profonde, nous faisant perdre du même coup le sens exact des concepts parfois métaphysiques et métapsychologiques de certains passages de la TRADITION ORALE. "La lettre tue, l'Esprit vivifie".Moins une RELIGION change, plus elle nie l'ESPRIT qui souffle. En général, ce sont des RELIGIONS dogmatiques figées dans des textes écrits il y a de milliers d'années. Ceux qui captent l'ESPRIT ne restent pas prisonniers dans une RELIGION quelle qu'elle soit. La VIE est alors leur religion... un ART DE VIVRE intégré aux autres humains dans la Nature. Un proverbe populaire dit: "Il est bon de naître dans une religion, mais il n'est pas bon d'y mourir".

[image]

[image]
''Dans l'Antiquité reculée, c'étaient des Dieux qui régnaient sur nous et qui nous Gouvernaient, et c'est plus tard seulement que des Hommes vinrent nous guider.''-Rudolf Steiner-
[image]

[image]

[image]
SOURCE
[image]
Nous vivons notre vie entière au sein de notre cerveau. Les gens que nous voyons, les fleurs que nous sentons, la musique que nous écoutons, les fruits que nous savourons, l’humidité sur nos mains… Tout ceci se forme dans notre cerveau. En réalité, ni les couleurs, ni les sons, ni les images existent dans notre cerveau. Les seules choses présentes dans le cerveau sont les signaux électriques.
[image]
Cela signifie que nous vivons dans un monde formé de signaux électriques dans notre cerveau.chaque personne durant sa vie est spectateur de tout ce qui lui arrive à l'intérieur de son cerveau et à aucun moment ne peut être en contact direct avec les différents objets matériels qui soi-disant créent son expérience. Les images que nous voyons sont des copies dans notre cerveau des objets dont nous supposons qu'ils existent à l'extérieur de nous. Nous ne pouvons jamais savoir dans quelle mesure ces copies ressemblent aux originaux, ou si les originaux existent eux-mêmes.Puisque le corps est une image visionnée dans le cerveau, la question est de savoir si vous êtes dans la pièce où vous êtes ou la pièce est en vous ?

[image]

[image]
1er MAI 2018 a TVA-
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]


[image]

[image]
SOURCE
[image]
"Un soir" il n'y avait pas encore de VIE dans la Matière sur la Terre. Puis, comme par magie, suite à un bond mystérieux, le "lendemain matin", subitement, "La vie est là", et pourra y rester pour toujours.

[image]

[image]

[image]
Cour Djedi Archétype -CLIQUEZ ICI-
[image]
Qu'est ce qu'un archétype ? C'est un plan, et qui dit plan dit architecte. Celui qui, à partir des concepts conçoit les plans. De la source du mot ARCHÉTYPE on retrouve les mots architectures et archanges.On appelle archétype un modèle idéal, un type suprême ou un prototype : dans ce sens, les Idées chez Platon sont le modèle en même temps que le fondement des choses.c'est un psychanalyste, Jung, disciple dissident de Freud, qui a répandu l'usage de ce terme à partir de 1912 et qui lui a conféré valeur technique dans sa psychologie de l'inconscient. Pour Jung, tous les inconscients individuels s'enracinent dans un inconscient collectif qui leur est commun ; cet inconscient enferme des types originels de représentations symboliques, qui sont des modèles de comportement. Ce sont ces types, inhérents à la nature humaine, corollaires psychiques des instincts biologiques, que Jung dénomme archétypes. Parce qu'ils sont, dans l'homme, une sorte d'a priori de l'espèce sur le plan mental (comme le sont les instincts sur le plan vital), il n'est pas étonnant qu'on les retrouve chez les individus les plus différents, chez les peuples les plus éloignés, sans influence mutuelle. Au sens large, l'archétype est l'image primordiale, l'image mère, celle qui alimente les images « personnelles » et qui les nourrit à partir d'un même fonds « archaïque », qu'exploitent mythologies et religions.


[image]

[image]
La théorie occidentale du « cerveau double » trouve d’étonnantes résonances chez les Chinois dans le couple Yin/Yang, les deux énergies qui sont pour eux à la base même de l’existence, et évoquent irrésistiblement notre binôme cerveau droit (Yin) /cerveau gauche (Yang).
[image]
De tout temps les hommes ont pressenti l'existence de deux parties distinctes dans le cerveau et les langues regorgent de mots et d'expressions suggérant cette distinction. Ces mots n'indiquent pas seulement une différence de position, mais aussi des différences de qualité ou de caractères essentiels.exemple :

[image]
[image]
En français, le mot « gauche » (n'oublions pas que la main gauche dépend de l'hémisphère droit) signifie également «maladroit», « empoté ». Le mot « droit», quant à lui, signifie aussi « approprié », dans le «droit chemin» ou « honnête» dans «un homme droit».

•En latin, l’adjectif qui indique la gauche est « sinister » qui signifie aussi « maladroit », « de mauvais augure », « sinistre ». En latin toujours, le mot pour droite est dexter, d'où vient notre mot «dexté­rité», qui signifie «habileté» ou «adresse».

En anglais, le mot left vient de l'anglo-saxon lyft qui signifie «faible » ou « inutile ». Et c’est un fait que, chez la plupart des droitiers, la main gauche est plus faible que la main droite ; mais le terme d'origine implique aussi une absence de force morale.

Bien que ces expressions aient généralement trait aux mains, nous sommes en droit de déduire qu'elles font également allusion aux hémisphères qui contrôlent les mains, en raison des connections croisées qui existent entre les mains et les hémisphères cérébraux. Et il apparaît clairement qu’il existe, en Occident, un très net préjugé favorable vis-à-vis de l’hémisphère gauche, qui commande tout ce qui est « droit » ou « à droite » et par extension tout ce qui est « rationnel », « logique », « performant », etc.
[image]

[image]

[image]
[image]
La tradition taoïste établit l'existence de trois zones de concentration du Qì, alignés verticalement dans le corps, sur l’axe médian, le long des méridiens vaisseaux Conception Ren Mai et Gouverneur Du Mai. Elle nomme ce concept fondamental Dān Tián. Ces centres énergétiques essentiels de la physiologie subtile du corps humain, sont les lieux au travers desquels le Qi se concentre et se transforme.

Dān peut être traduit par « champ d’élixir », ou « champ de cinabre ».

Tián, représente quant à lui, une surface agricole vu du dessus, traversé par des canaux d’irrigation,

et signifie «champ» ou «terre cultivée».
[image]
Les champs de cinabre sont trois centres d’énergie vitale qui produisent, accumulent, conservent et coordonnent l’ensemble des fonctions vitales du corps et de l’esprit.
[image]

[image]

[image]
[image]
Les 3 cerveaux communiquent, échangent des informations mais ils sont autonomes.Trois zones qui, par hasard, possèdent toutes des neurones !

[image]

fruit de la culture intellectuelle.Un cerveau dans notre tête avec les 3 parties : cortex, limbique et reptilien. Il contient 100 milliards de neurones.
[image]

[image]
Un cerveau dans notre cœur qui contient 40.000 neurones. Son rôle est de gérer au plus près le rythme cardiaque, le fonctionnement du cœur.
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
La découverte de neurones à l’intérieur du cœur prouve que cet organe a un langage intelligent. Aujourd'hui nous savons que l'expression "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point" de Blaise Pascal est une réalité; il existe une interaction entre le coeur et le cerveau et bien sûr vice versa .Lorsque le cerveau envoie des "ordres" au cœur à travers le système nerveux, le cœur n’obéit pas automatiquement. Il a sa propre logique et réagira selon la nature de la tâche à effectuer ainsi que du type de traitement mental qu’elle exigerait. On retrouve au moins 40 000 neurones (cellules nerveuses) dans le cœur, soit le même nombre présent dans de nombreux centres sous-corticaux du cerveau. Le cœur est donc un réseau de nerfs et de neurones réagissant aux émotions positives et négatives. Tout comme le cerveau, cet organe mémorise les pensées et les émotions. Le cerveau du cœur et son système nerveux relaient de l’information au cerveau du crâne. Chaque seconde, l’équilibre de notre cœur influence notre cerveau. De ce fait, si nous arrivons à maitriser nos battements cardiaques, nous pourrions contrôler notre cerveau.


[image]
Un cerveau dans notre ventre dit cerveau viscéral qui contient 200 millions de neurones."En plus de notre cerveau, nous avons un mini cerveau - en fait un réseau de neurones - localisé dans le tube digestif (de l'oesophage au rectum) qui contrôle les fonctions digestives", Cet autre cerveau, ou système nerveux entérique (SNE), composé de plus de 100 millions de neurones, fait du tube digestif le second organe neurologique de notre corps.Le mot « intestin » vient du latin et signifie « intérieur ». Le mot « entrailles », de la même famille, signifie aussi « intérieur ».On n’hésite plus à présenter l’intestin comme un deuxième cerveau contenant plus de 100 millions de neurones et qui sécrète quelques 20 neurotransmetteurs identiques à ceux produits par le cerveau. Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l’organisme.Il semble donc bien établi maintenant que la totalité du tissu nerveux intestinal et des substances à destination des neurones sont en communication permanente avec le cerveau par l’intermédiaire du nerf vague. Sur 10 communications entre le cerveau et l’intestin, 9 sont émises par le tube digestif.

[image]
Coïncidence visuelle troublante également quand on constate qu'une circonvolution d'intestins qui remplit le ventre ressemble étrangement aux arcanes de notre cerveau.« Un long tube plié sur lui-même. Curieusement les deux organes ont la même fonction: digérer.» Au niveau de l'intestin.Familièrement le ventre se dit parfois panse, ce qui n'est pas très loin de pense.. coïncidence sémantique amusante lorsqu'on sait que des recherches récentes, reprenant d'ailleurs des travaux un peu plus anciens, parlent d'un second cerveau dans l'intestin.Bouddha disait:« Un sage est quelqu’un dont les intestins fonctionnent bien . » !-

VIDEO 1-une excellente vidéo de Thierry Casasnovas: http://www.youtube.com/watch?v=EUCl0y-hKl4#t=3263

VIDEO 2-une excellente vidéo de Thierry Casasnovas: http://www.youtube.com/watch?v=cs9A4B4eqsg

VIDEO 3-une excellente vidéo de Thierry Casasnovas: http://www.youtube.com/watch?v=cs9A4B4eqsg

VIDEO 4-une excellente vidéo de Thierry Casasnovas:
http://www.youtube.com/watch?v=KKC54pJeiTo#t=72


[image]
.Depuis des siècles, les philosophes s’étonnent de l’anagramme TRIPES = ESPRIT......Bouddha lui-même disait «un sage est quelqu’un dont les intestins fonctionnent bien» !
[image]
On peut se pencher, se penser dans la tradition orientale, pour aborder cet aspect. On peut "le Hara" dans le Ventre, cherché à comprendre le rôle joué par le ventre dans les arts martiaux. On peut aussi s'intéresser au bouddhisme qui met le ventre proéminent au centre de l'être.ce que l'on sait, c'est que chez les humains, cette Vie prend son départ dans le ventre.Le plexus solaire est lui-même un cerveau, mais inversé, car si dans le cerveau la matière grise est à l’extérieur de la matière blanche à l’intérieur, c’est l’inverse dans le plexus solaire ; la matière grise, qui est constituée par les cellules nerveuses, permet de penser, tandis que la matière blanche, constituée par les fibres nerveuses, permet de sentir. Donc, grâce à sa matière blanche située à l’extérieur, le plexus solaire sent tout ce qui se passe dans l’organisme, dans toutes les cellules ; c’est pourquoi il peut sans cesse s’occuper de rétablir l’équilibre.La vie de l'humain que nous sommes n'a-t-elle pas, en un premier temps, son siège au fond de nos entrailles, lieu de tous les désirs et de toutes les peurs viscérales, centre de toutes nos voracités. Qui n'a jamais eu « la peur au ventre » ? Au contraire, avoir du courage, n'est-ce pas vulgairement « avoir des tripes » ou bien encore « avoir du cœur au ventre » ?
[image]
Pour ceux qui ont la FOI(E);Dans la Prière de la vierge-Marie il est dit: le fruit de vos entrailles, est béni...On associe Le labyrinthe à la constellation de la Vierge, image du ventre qui opère une gestation. On dit que c’est par l’intestin que la Vierge accède au mystère. L’intestin, ce labyrinthe, lieu du transit intestinal, qui n’est autre qu’un parcours initiatique. Ne passons-nous pas notre vie intra-utérine lovée dans les intestins de notre mère?.

[image]

[image]
G. I. Gurdjieff a parler de « 3 centres » : intellectuel, émotionnel et moteur. Il considérait donc l’être humain comme « TRICÉRÉBRÉ », littéralement comme ayant « trois cerveaux ». Pragmatique, il n’a pas daigné leur assigner de localisation précise, se contentant d’enseigner des exercices pour les observer en nous-mêmes…
[image]
Il est intéressant de noter à cet égard, que la science contemporaine reconnaît trois parties au cerveau humain, qui a été divisé en cerveau reptilien, en système limbique et en néocortex. Le cerveau reptilien correspondrait au « centre moteur » ou « instinctif », orienté vers la survie, le système limbique, à la fonction « émotionnelle », que nous partageons avec les mammifères, et le « cortex cérébral », au centre « intellectuel » ou « mental » du langage, des fonctions cognitives et rationnelles.

Mais en réalité, pour bien appréhender les trois centres, il suffit de les considérer comme les « sphères » intellectuelle, émotionnelle et instinctive (ou motrice). Ainsi, le fait que l’expérience de la psyché prend racines dans le système nerveux, dont l’arborescence se déploie dans tout le corps, nous confirme dans la tendance naturelle à localiser le centre instinctif dans l’abdomen, le centre émotionnel dans le thorax et le centre mental dans la tête.

[image]

[image]
[image]
La glande pinéale, bien que fonctionnant tout à fait normalement, se calcifie au cours de l'enfance. Ce phénomène permet d'ailleurs de la rendre visible sur les radiographies à partir de l'âge de 20 ans environ.

Des microcristaux ont été trouvés dans la glande pinéale dans des quantités s'étendant de 100 à 300 cristaux par millimètre cube de glande. Les dimensions en longueur des cristaux variaient de 2 à 3 jusqu’à environ 20 micromètres. Ces cristaux de calcite possèdent une ressemblance saisissante à l'otoconia de l'oreille interne. La calcite dans l'otoconia a été démontrée avec la piézo-électricité de l'objet exposé…

…un système biologique pourrait se comporter d'une certaine manière comme un récepteur par radio, amplifiant un signal très petit par un processus de résonance…

un des premiers types de radio fut le jeu du cristal, dans lequel un cristal minéral est conçu pour résonner avec une onde radio entrant, qui est simplement une onde électromagnétique d'une fréquence un peu plus basse que celle des micro-ondes.


[image]
[image]

L’aspect scientifique est clair. La glande pinéale contient des cristaux qui pourraient très bien agir comme une sorte de récepteur radio. C’est de la présence de ces cristaux que vient le terme de cristal biologique.

[image]
[image]
La glande pinéale est localisée en plein centre du cerveau dans ce que les hindous appels la caverne de Brahma.Aux Indes, on parle de la caverne de Brahmâ, ce qui est en fait la glande pinéale (l’épiphyse) au centre des 4 lobes du cerveau.la glande pinéale, thalamus / hypothalamus résidant à l'intérieur du cerveau qui est juste à l'extérieur de la caverne de Brahma. La Grotte de Brahma (la neuvième porte / point d'assemblage / abandon de l'ego) est l'endroit où nous entrons en contact avec notre voix intérieure de sagesse et de guérison - également connu sous le nom de troisième œil.La caverne de Brahma, située dans le cerveau, est le centre de Vision, à la fois ce que nous voyons avec notre vue et dans notre esprit. Il est situé dans le troisième ventricule du cerveau. La Grotte de Brahma est mentionnée dans les textes sanskrits comme "le siège de la résonance avec l'unique océan des vibrations cosmiques".
Dans le cerveau humain existe le corps calleux, EN FORME DE CYGNE EN VOL, avec ses ventricules en forme d'ailes vers le front et sa tête pointant vers l'arrière comme si le cygne volait plus vite que la lumière vers l'avenir.

[image]

[image]

[image]

[image]
VIDEO DES 3 ATTITUDES
La société avance comme une vague, une onde sociale. Derrière traînent les retardataires et devant pointent les précurseurs. Au milieu, se tiennent les gens dits "normaux" parce qu'ils sont la majorité qui impose la norme.Comme une vraie vague, la société avance toujours dans une direction, vers l'avenir, le futur.
[image]
Les précurseurs -"branchés" sur l'ESPRIT puisqu'ils sont créatifs et vivent en fonction du futur- finiront par être intégrés dans la norme, comme tout le monde. Malheureusement, on les confond facilement aux retardataires qui eux aussi vivent en marginaux. Les retardataires nuisent à l'avancement du monde en s'accrochant à des manières de vivre dépassées.Les précurseurs proposent de nouvelles données non encore expérimentées par l'ensemble.Les retardataires défendent de vieilles idées dépassées.

[image]

[image]
Du latin responsus (« qui doit répondre de ses actes »).Le Jeu de Mot En anglais dans responsABLE; ABLE veut dire Capable ce qui donne Capable de Répondre.Face a ses Voix de l'invisible qui nous Parles l'on doit être Capable de Répondre Mais pour cela il faut être conscient.Dans le petit Prince il dit:Tu sais... ma fleur... j'en suis responsable ! Et elle est tellement faible ! Et elle est tellement naïve. Elle a quatre épines de rien du tout pour la protéger contre le monde...Il faut que tu sois responsable de ce qui te concerne dans ton intérieur. Avec le brouillage externe il va falloir avoir des bases internes solides pour passer à travers. Tout les repères externes vont tomber.

[image]

[image]
« L’homme machine pour qui tout dépend des influences extérieures, qui ne fait rien mais pour qui tout arrive, n’a aucun avenir… "Il n’est que poussière et retourne à la poussière"…

[image]

[image]
''Vous aurez des Guerres et des Génocydes aussi longtemps que vous consommerez de la Viande''-Gurdjieff-
[image]
''Les guerres ne peuvent pas être empêchées. La guerre est le résultat de l'esclavage dans lequel vivent les êtres humains.En toute rigueur, les guerres n'arrivent pas par la faute des hommes. Des forces cosmiques , des influences planétaires sont à leur origine.Mais les hommes n'opposent pas l'ombre d'une résistance à ces influences. Et ils ne peuvent pas le faire parce qu'ils sont des esclaves. S'ils étaient des '' hommes '' s'ils étaient capables de ''faire '' , ils seraient capables de résister à ces influences et de se retenir de s'entretuer.La première raison de l'esclavage intérieur de l'homme est son ignorance , et par dessus-tout , son ignorance de lui-même. Sans la connaissance de soi , sans la compréhension de la marche et des fonctions de sa ''machine'' , l'homme ne peut pas être libre, il ne peut pas se gouverner et il restera toujours un esclave , et le jouet des forces qui agissent sur lui. C'est pourquoi , dans les enseignements anciens, la première exigence , adressée à celui ou à celle qui s'engageait sur le chemin de la libération était : '' Connais-toi toi-même ''

[image]

Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #18 - Partie 2-

par gilles surprenant ⌂, jeudi 10 mai 2018, 18:07 (il y a 2117 jours) @ gilles surprenant

[image]

[image]
Le cerveau humain se divise en deux lobes qui sont de moins en moins en mode bicaméral (Séparés).
Lobe droit (INTUITION - Entendre la voix des dieux)
Lobe gauche (RAISON - Action dans la matière)
Selon Jaynes la CONSCIENCE émerge avec l'effondrement du mental bicaméral ( Deux chambres ).

[image]

[image]


[image]VIDÉORANDIA #18


[image]


[image]
[image]
quelques enseignements comparent l'homme à une maison de quatre pièces. L'homme vit dans la plus petite et la plus misérable, sans soupçonner [...] l'existence des trois autres, qui sont pleines de trésors. Lorsqu'il en entend parler, il commence à chercher les clés de ces pièces, et spécialement de la quatrième, la plus importante. Et lorsqu'un homme a trouvé le moyen d'y pénétrer, il devient réellement le maître de sa maison, parce que c'est seulement alors que la maison lui appartient, pleinement et pour toujours.

« La quatrième chambre donne à l'homme l'immortalité dont tous les enseignements religieux s'efforcent de lui montrer le chemin. Il y a un très grand nombre de chemins, plus ou moins longs, plus ou moins durs, mais tous sans exception mènent, où s'efforce de mener, dans une même direction, qui est celle de l'immortalité. »l'immortalité n'est pas une propriété avec laquelle l'homme naît, mais qu'elle peut être acquise. Toutes les voies qui conduisent à l'immortalité — celles qui sont généralement connues et les autres — peuvent être réparties en trois catégories :

1. La voie du fakir.

2. La voie du moine.

3. La voie du yogi.

1. « La voie du fakir est celle de la lutte avec le corps physique, c'est la voie du travail sur la « première chambre ». Elle est longue, difficile et incertaine. Le fakir s'efforce de développer sa volonté physique, le pouvoir sur le corps.[...] S'il ne tombe pas malade, ou ne meurt pas, ce qui peut être appelé la volonté physique se développe en lui ; et il atteint alors la quatrième chambre, c'est-à-dire la possibilité de former le quatrième corps. Mais ses autres fonctions — émotionnelles, intellectuelles — demeurent non développées. Il a acquis la volonté, mais il ne possède rien à quoi il puisse l'appliquer, [...].

2. « La seconde Voie est celle du moine. C'est la voie de la foi, du sentiment religieux et des sacrifices. [...] Le moine passe des années et des dizaines d'années à lutter contre lui-même, mais tout son travail est concentré sur la « seconde chambre », sur le second corps, c'est-à-dire sur les sentiments. Soumettant toutes ses autres émotions à une seule émotion, la foi, il développe en lui-même l'unité, la volonté sur les émotions, et par cette voie il atteint la quatrième chambre. Mais son corps physique et ses capacités intellectuelles peuvent demeurer non développés.[...]

3. « La troisième voie est celle du yogi. C'est la voie de la connaissance, la voie de l'intellect. Le yogi travaille sur la « troisième chambre » pour parvenir à pénétrer dans la quatrième par ses efforts intellectuels. Le yogi réussit à atteindre la « quatrième chambre » en développant son intellect, mais son corps et ses émotions demeurent non développés [...].

[image]
[image]

« La quatrième voie ne demande pas que l'on se retire du monde, elle n'exige pas que l'on abandonne tout ce dont on avait vécu jusque-là. [...] Car il faut bien se convaincre que dans la vie extérieure, aussi bien que dans la vie intérieure, certaines conditions peuvent constituer, pour la quatrième voie, des barrières insurmontables. Ajoutons que cette voie, contrairement à celle du fakir, du moine et du yogi, n'a pas de forme définie. Avant tout, elle doit être trouvée. [...].

« Ainsi, la quatrième voie atteint tous les côtés de l'être humain simultanément. C'est un travail immédiat sur les trois chambres à la fois. Le fakir travaille sur la première chambre, le moine sur la seconde et le yogi sur la troisième.[...]

« La quatrième voie diffère donc des autres en ceci qu'elle pose devant l'homme, avant tout, l'exigence d'une compréhension. L'homme ne doit rien faire sans comprendre — sauf à titre d'expérience, sous le contrôle et la direction de son maître. Plus un homme comprendra ce qu'il fait, plus les résultats de ses efforts seront valables. C'est un principe fondamental de la quatrième voie. Les résultats obtenus par le travail sont proportionnels à la conscience que l'on a de ce travail. La « foi » n'est pas requise sur cette voie ; au contraire, la foi, de quelque nature qu'elle soit, y est un obstacle. Sur la quatrième voie, un homme doit s'assurer lui-même de la vérité de ce qui lui est dit. Et aussi longtemps qu'il n'a pas acquis cette certitude, il ne doit rien faire.

« La méthode de la quatrième voie est la suivante : si l'on commence un travail sur une chambre, un travail correspondant doit être entrepris simultanément sur les deux autres. En d'autres termes, tandis que l'on travaille sur le corps physique, il faut travailler simultanément sur la pensée et sur les émotions [...] Toute une série d'exercices parallèles sur les trois plans physique, mental et émotionnel, servent ce but. De plus, sur la quatrième voie, il est possible d'individualiser le travail de chacun ; autrement dit, chacun ne doit faire que ce qui lui est nécessaire, et rien de ce qui est sans utilité pour lui. [...]

« Ainsi, lorsqu'un homme atteint la volonté par la quatrième voie, il peut s'en servir, parce qu'il a acquis le contrôle de toutes ses fonctions physiques, émotionnelles et intellectuelles. [...]

« La quatrième voie est appelée parfois la voie de l'homme rusé. L' « homme rusé » connaît un secret que le fakir, le moine et le yogi ne connaissent pas
[...] sur la quatrième voie, la connaissance est encore plus exacte et plus parfaite. L'homme qui la suit connaît avec précision de quelles substances il a besoin pour atteindre ses fins, et il sait que ces substances peuvent être élaborées dans le corps par un mois de souffrance physique, une semaine de tension émotionnelle, ou un jour d'exercices mentaux, — et aussi, que ces substances peuvent être introduites du dehors dans l'organisme, si l'on sait comment s'y prendre. Et ainsi, au lieu de perdre un jour entier en exercices comme le yogi, une semaine en prières comme le moine, et un mois en supplices comme le fakir, l'homme qui suit la quatrième voie se contente de préparer et d'avaler une petite pilule qui contient toutes les substances requises, et de cette façon, sans perdre de temps, il obtient les résultats voulus. »

[image]

[image]
TABLEAU DES 4 VOIES -CLIQUEZ ICI
LA VOIE MYSTIQUE est en haut, vers le ciel.
LA VOIE DU RELIGIEUX est vers la droite.
LA VOIE DU SCIENTIFIQUE est vers le bas, vers la matière.
LA VOIE DU GUERRIER est vers la gauche.

[image]
''L'ARTISTE, au centre, doit conjuguer avec tous les éléments et passer par toutes les voies.''

[image]
[image]
Cette voie est la première. Elle est à la base de tout. C'est la voie la plus pure.Celui qui la suit s'engage uniquement envers lui-même et n'a de compte à rendre à personne, sauf à lui-même. Contrairement à toutes les autres voies, aucun artifice, aucun accessoire n'est utilisé, ni textes sacrés(du religieux), ni instruments(du scientifique), ni armes (du guerrier). Seule une vision ou une inspiration est ce qui caractérise sa raison d'être. Le mystique ressent le monde. Tout le travail se passe dans l'invisible.Dans le Poster la voie Mystique est représenté par l'Efant de Garabandale.

1- MYSTIQUE - Voir et penser
La voie mystique est subjective. C'est une voie solitaire. Celui qui l'emprunte voit les choses à partir de son oratoire, son monde intérieur. Il travail sur lui-même. C'est le domaine du magicien. Le mystique développera des pouvoirs psychiques; comme la clairvoyance, la clairaudience, la prémonition, etc.

[image]
[image]
Cette voie est la deuxième. Elle fait suite à la démarche du mystique qui, lorsque qu'il a atteint une totale compréhension de son être en relation avec l'univers, manifeste la volonté de transmettre sa connaissance aux autres. Celui qui la suit la voie du Religieux s'engage envers la communauté, il fait le don de soi. Elle fait souvent appel à des accessoires comme des livres sacrés, des rituels, etc. La parole est ce qui la caractérise. Le religieux veut convaincre le monde.Dans le Poster la Voie Religieuse est représenté par une Chrorale Gospel.

2- RELIGIEUX - Parler et lire
C'est une voie que le monde emprunte en groupe. C'est la voie des sociétés secrètes, des sectes et des religions. Les pouvoirs s'acquièrent par un enseignement lu dans des livres sacrés, des grimoires secrets comme Le Grand Albert, Le Petit Albert, Le Dragon noir, Le Dragon rouge, etc. On y apprend des formules magiques et des sortilèges. C'est le domaine des sorciers. Le religieux développera des pouvoirs de dévotion avec rituels et formules magiques.

[image]
[image]
La voie du Scientifique est la troisième voie. Elle est en opposition à la voie Mystique. Opposition non pas dans les résultats obtenu mais dans la manière d'y parvenir. Vous connaissez la théorie de la science quantique qui voit l'univers comme une toile? Au dessus il y a le monde phénoménal (matériel et visible) et en dessous le monde nouménal (spirituel et invisible). Et bien disons que le Scientifique travaille dans le monde phénoménal alors que le Mystique travaille dans le monde nouménal. Chacun utilise la même force mais, pas du côté opposé de la toile. Le Scientifique fait également appel à de nombreux accessoires:, instruments de mesures, etc. dans son laboratoire... alors que le Mystique vit dans son oratoire et son vécu personnel est (corps et esprit) est son instrument de mesure. Prouver et appliquer est ce qui caractérise la voie scientifique. Tout son travail se passe dans le visible.Dans le Poster la Voie Scientifique est représenté par le Scientifique Albert Einstein.

3- SCIENTIFIQUE - Toucher et expérimenter
C'est la contre partie objective de la voie mystique. C'est également une voie solitaire. Celui qui l'emprunte voit les choses à travers les instruments de son laboratoire. Il travail sur la matière à l'extérieur de lui. Le scientifique développera des pouvoirs sur la matière (kinésie). C'est le domaine du shaman. Le scientifique développera des pouvoirs par des mixtures, des potions magiques.


[image]
[image]
Finalement la quatrième voie, celle du Guerrier, c'est la plus spectaculaire car la plus visible des voies. Elle est en opposition à la voie Religieuse. Lorsque la parole ne suffit plus pour convaincre le Guerrier intervient pour vaincre. Celui qui la suit s'engage à la vie et à la mort. Elle fait appel à tous les accessoires de combat disponibles (arme, technique de combat, sabre laser, etc.). L'affrontement est ce qui la caractérise. Le guerrier veut vaincre le monde. Cette voie peut aussi devenir celle du Guerrier pacifique qui s'impose par la maîtrise totale de LA FORCE.Dans le Poster la Voie du Guerrier est représenté par le Film BraveHeart.

4- GUERRIER - Agir et juger
C'est la contre partie de la voie religieuse. Empruntée en groupe également elle réunit des combattants qui jouent avec les forces de vie et de mort. Le guerrier travaille pour vaincre l'adversaire. C'est le domaine du soldat. Le guerrier développera des pouvoirs de combat.

[image]
[image]
Puis il y a l'autre, celle du milieu, verticale.On ne peut bien la voir qu'avec le coeur.L'essentiel étant invisible pour les yeux.De la SOURCE, elle nous inspire et nous aspire.Vers l'ascension elle nous transporte.Au centre, se trouve l'être, ICI ET MAINTENANT.Se croyant prisonnier de sa caverne, de la matrice.Si la première voie (matérielle) lui propose de s'enfoncer d'avantage dans la caverne (Tunnel),la seconde (spirituelle) lui propose d'en sortir définitivement.Par LA VOIE DU COEUR l'être n'est plus prisonnier.Il peut sortir et revenir dans sa caverne à VOLONTÉ. (Par le passage de lumière au sommet de sa caverne)Accomplissant ainsi un engagement à la fois matériel et spirituel.C'est la voie de l'équilibre. La voie de l'artiste.Dans le Poster la Voie de l'Artiste est représenté par l'être qui Ascensionne vers le ciel et a aussi l'apparence d'une épée de Lumiere comme dans Excalibur l'être réussi a s'arracher de la Matiere.

Le RELIGIEUX et le GUERRIER risquent de devenir des extrémistes intolérants à cause des autres qui suivent avec eux, la même voie. Il n'est pas bon d'être seul, mais alors, pire encore, de se singulariser face aux autres.

5- ARTISTE - Réaliser son être
Le DJEDI accompli a suivi la voie de l'ARTISTE, la voie du milieu, du centre de soi-même. Il est passé par les quatre voies de pouvoirs et les maîtrises toutes. La maîtrise de son ART lui permet de savoir quand et comment doser chacun de ces pouvoirs en fonction des circonstances et des événements de la vie, dans le but de toujours rechercher l'harmonie. Selon l'adversaire, le Djedi agira toujours par la voie appropriée.

[image]

[image]
''Il n'y a pas de rencontres, il n'y a que des rendez-vous. Et tout le dévoilement des signes tient dans l'élucidation de l'absolue nécessité de ces rendez-vous''- Raymond Abellio-
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
Georges Soulès, dit Raymond Abellio (né à Toulouse le 11 novembre 1907 - mort à Nice le 26 août 1986), est un écrivain français et philosophe gnostique.Il a également été un homme politique des années 30 et 40.Son œuvre philosophique se développe à travers plusieurs essais et de nombreux articles montrant son approche de la gnose, questionnant le sens et les enjeux de la connaissance.

[image]
C'est dans son dernier roman, La Fosse de Babel, qu'Abellio parle pour la première fois de la structure absolue où l'un de ses héros veut voir «la clef universelle de l'être et du devenir, des situations et des mutations».
Dès sa préface, l'auteur remet en cause la notion de «structure» qui jouit d'une si grande vogue dans la plupart des disciplines actuelles et qui ne semble devoir l'essentiel de son crédit qu'à une complaisante souplesse de sens. Comment les sciences pourraient-elles, en effet, justifier l'emploi d'un concept qui implique une interdépendance globale des parties alors qu'elles ne peuvent jamais rendre compte de celles-ci que de façon elle-même partielle?
C'est en partant, au contraire, d'une vision universelle de l'interdépendance et d'une étude initiale de l'intuition et de la perception qu'Abellio s'efforce de dégager une dialectique entièrement nouvelle. Il fonde ainsi une ontologie, une théologie et une anthropologie dont la lecture demeure difficile sans doute mais qui, constamment éclairée d'aperçus nouveaux, d'analyses brillantes et profondes, demeure la première tentative pour maîtriser et systématiser la complexité croissante des sciences dites humaines._


[image]

[image]
SOURCE
Le 7 mai 2013 l’article « Quantum Gravity and the Holographic Mass » a été validé et publié dans le peer review journal: Physical Review and Research International, ce qui donne du crédit à la théorie de Nassim Haramein.
Le 20 décembre 2012, Nassim Haramein, directeur de recherches à l’Institut de Physique Unifiée de Hawaï et à la Fondation du Resonance Project, enregistrait des droits d’auteur à la Bibliothèque du Congrès pour son article Gravité quantique et masse holographique (GQMH), article qui fut finalement publié dans « Physical Review & Research International », une revue soumise à l’examen de ses pairs. Dans son manuscrit, Haramein a utilisé les unités sphériques de Planck (USP) pour décrire les fluctuations du vide holographique et prédire avec une extrême précision le rayon de charge du proton (normalement, le rayon de charge permet une description plus précise du rayon du proton du fait que tout ce que nous pouvons en dire, c’est qu’il y a une concentration de charge positive dans
telle région de l’espace qui définit ce que nous pouvons penser être la surface du proton).

[image]
Peu de temps après qu’Haramein a soumis son article à la Bibliothèque du Congrès, une nouvelle mesure muonique du proton fut faite le 25 janvier 2013, mesure qui s’accordait extrêmement bien avec la prévision d’Haramein (en-deçà de 0,000366 x 10 -13cm de la valeur mesurée) de sorte que la prévision est comprise dans l’écart-type de l’expérience ou grosso-modo, dans sa marge d’erreur. Par conséquent, la valeur d’Haramein,extrapolée à partir de principes théoriques précis, pourrait être une valeur exacte et les observations s’approchent maintenant de la précision nécessaire pour l’atteindre.

Le premier février 2013, pour rendre compte de la confirmation de sa prévision,Haramein a soumis à droit d’auteur à la Bibliothèque du Congrès un autre manuscrit,appelé Appendice à « Gravité quantique et masse holographique » en vue de la mesure muonique du rayon de charge du proton de 2013.

[image]

[image]
[image]
IL faut regarder vers l’Orient, notamment vers l’Inde hindouiste, pour repérer les premières traces de cette notion de lâcher-prise. Des maîtres spirituels indiens employaient fréquemment ce terme dans leurs écrits. Aux Occidentaux qui, à la fin des années 1970, affluaient dans leurs ashrams, ils apprenaient à laisser de côté leur volonté de contrôle, leurs attentes et désirs égotiques, afin d’apprendre peu à peu à accepter les différents événements, heureux ou malheureux, qui se présentaient à eux.

« TO SURRENDER, c’est le verbe anglais que ces Indiens utilisaient », Ce mot évoque une vraie RÉDDITION, littéralement le fait de « RENDRE LES ARMES ». Cesser de se battre de front, en somme, comme dans les arts martiaux où le combattant trouve davantage de puissance en détournant la force de son ennemi après l’avoir laissée venir. Dans le sanskrit ,lâcher prise signifie S’ABANDONNER et, plus précisément, « SE DÉPOSER ».

Pour certain,Le lâcher-prise débute dans le corps : « C’est une expérience. Une expérience physique de relâchement des tensions. Comme d’autres traditions et techniques psychocorporelles, le yoga invite à cette expérience grâce à un travail de respiration, de prise de conscience des sensations. Il s’agit alors d’oublier un peu notre attitude volontariste d’Occidentaux, nos crispations mentales, pour atteindre une connaissance plus vaste, faite d’abandon et de confiance. » Né du corps, cet abandon pourrait peu à peu se diffuser dans les différents domaines de notre vie.

[image]
[image]
Le drapeau blanc est un signe international de paix, de trêve, de reddition d'un belligérant. Ce drapeau est typiquement employé en période de guerre ; des soldats portant ou agitant un drapeau blanc ne doivent pas être attaqués. Il indique à tous qu'un négociateur s'approche désarmé ou a l'intention de se rendre. On attend d'une personne portant le drapeau blanc qu'elle reste neutre et ne s'engage pas dans des actes guerriers.Le drapeau blanc est reconnu par la convention de La Haye depuis 1899. Le drapeau blanc fut aussi le drapeau du royaume de France, jusqu'au 31 juillet 1830, excepté entre 1790 et 1815 où il fut remplacé par un drapeau tricolore. Sur les champs de batailles, le drapeau blanc était souvent levé par l'ennemi lors d'une défaite, en signe de respect pour l'armée vainqueur du Royaume de France. Il ne faut pas confondre le drapeau blanc de la France avec la bannière de France, bleue à fleurs de lys.Il se dit que le blanc a été choisi à l’origine pour sa référence à la virginité de Marie, sous la protection de laquelle Louis XIII avait décidé de placer le royaume de France. Il se dit également qu’il aurait été le drapeau de Jeanne d’Arc.

[image]

[image]

[image]
SOURCE
[image]

Emprunté au latin propheta, lui-même emprunté au grec ancien προφήτης, prophếtês (« oracle », « devin », « interprète des dieux ») composé de πρό(« devant <le sanctuaire>», « avant les événements» → voir pro- et pro) et φημί (« dire »). On peut rapprocher ce mot du latin profiteor (« dire publiquement », « révéler », « dévoiler ») qui a donné « professer », « professeur ».Prophète, au féminin prophétesse (grec : προφήτης [profétès], docteur, interprète de la parole divine ; devin, Le prophète est un porte-parole, un messager.) est un mot provenant du latin chrétien et emprunté au grec prophêtês qui désigne une personne qui tient, d'une inspiration que l'on croit être divine, la connaissance d'événements à venir et qui les annonce par ses paroles ou ses écrits.Le prophète s'oppose au devin en ce qu'il n'est pas fataliste, il intervient pour que ceux qui l’écoutent changent leur vision et leur comportement,Le prophète se dit au service et mû par la divinité, et va souvent à l'encontre de l'opinion de ses concitoyens. Il forme ainsi un contre-pouvoir, forme d'antidote à l'embourgeoisement institutionnel.D'une façon générale, on qualifie de prophète toute personne qui a fait une prophétie en annonçant par avance un événement que les personnes à qui il s'adressait considéraient comme imprévisible.

[image]

[image]
[image]
Le chimiste russe Dimitri Mendeleiev (1834-1907) avait travaillé pendant des années à la mise au point de la méthode de classification des éléments selon leur poids atomique qui porte aujourd'hui son nom. Une nuit de 1869, il se jeta sur son lit, après avoir consacré de longues heures à ce problème et s'endormit totalement épuisé. Dans son sommeil, Mendeleiev vit en rêve une table sur laquelle tous les éléments se mettaient à leur place de la manière requise. A son réveil, avant que la vision ne se soit dissipée, il nota fébrilement le tableau qu'il avait vu en songe. Selon Kedrov, son biographe, Mendeleiev affirma que ce fut de cette manière qu'il inventa sa fameuse table des éléments, découverte fondamentale de la physique moderne, et «qu'une seule correction lui avait paru nécessaire avant sa publication».

[image]

[image]
''Le discernement est nécessaire pour comprendre les dieux,Le discernement c’est un sabre, la sagesse c’est une fleur,le discernement deviendra la faculté impératrice de la nouvelle civilisation''-Bernard de Montréal-
[image]
Capacité à apprécier avec justesse et clairvoyance une situation, des faits. Synonyme clairvoyance Anglais discernment .-Le discernement est la faculté de reconnaître distinctement en faisant un effort des sens (vue, ouïe,...) ou de l'esprit, ou de tous ces éléments conjugués. Le discernement peut en première approche se rapprocher de l'intuition. Le discernement permet de reconnaître par perception précoce.

[image]

[image]
[image]
« C'est la "Loi de Trois", la loi des Trois Principes ou des Trois Forces. Selon cette loi, tout phénomène, sur quelque échelle et dans quelque monde qu'il ait lieu, du plan moléculaire au plan cosmique, est le résultat de la combinaison ou de la rencontre de trois forces différentes et opposées. La pensée contemporaine reconnaît l'existence de deux forces et la nécessité de ces deux forces pour la production d'un phénomène : force et résistance, magnétisme positif et négatif, électricité positive et négative, cellules mâle et femelle, et ainsi de suite. Encore ne constate-t-elle as toujours ni partout l'existence de ces deux forces. Quant à la troisième force, elle ne s'en est jamais préoccupée, ou s'il lui est arrivé un jour de soulever cette question, nul ne s'en est aperçu.

« Selon la vraie, l'exacte connaissance, une force ou deux forces ne peuvent jamais produire un phénomène. La présence d'une troisième force est nécessaire parce que c'est uniquement avec son aide que les deux premières peuvent produire un phénomène, sur n'importe quel plan.

« La doctrine des trois forces est à la racine de tous les anciens systèmes. La première force peut être appelée active ou positive; la seconde, passive ou négative; la troisième, neutralisante. Mais ce sont de simples noms. En réalité, ces trois forces sont aussi actives l'une que l'autre; elles apparaissent comme active, passive et neutralisante, à leurs seuls points de rencontre, c'est-à-dire, seulement au moment où elles entrent en relation les unes avec les autres. Les deux premières forces se laissent plus ou moins comprendre et la troisième peut être quelquefois découverte, soit au point d'application des forces, soit en leur "milieu", soit en leur "résultat". Mais il est difficile en général d'observer et de comprendre la troisième force. La raison en doit être cherchée dans les limites fonctionnelles de notre activité psychologique ordinaire et dans les catégories fondamentales de notre perception du monde des phénomènes, c'est-à-dire dans notre sensation de l'espace et du temps, qui résulte de ces limitations. Les hommes ne peuvent ni percevoir, ni observer directement la troisième force, pas plus qu'ils ne peuvent percevoir spatialement la "quatrième dimension".

« Mais en s'étudiant soi-même, en étudiant les manifestations de sa pensée, de sa conscience, de son activité, de ses habitudes, de ses désirs, etc., on peut apprendre à observer et à voir en soi-même l'action des trois forces. Supposons, par exemple, qu'un homme veuille travailler sur lui-même pour changer certaines caractéristiques, four atteindre un lus haut degré d'être. Son désir, son initiative, sera la force active. L'inertie de toute sa vie psychologique habituelle, qui s'oppose à cette initiative, sera la force passive ou négative. Ou bien les deux forces se contrebalanceront, ou bien l'une l'emportera sur l'autre entièrement, mais sera dès lors trop faible pour toute action ultérieure. Ainsi les deux forces devront, en quelque sorte, tourner l'une autour de l'autre, l'une absorbant l'autre, et ne produiront aucun résultat d'aucune sorte. Et cela peut se prolonger une vie entière. Un homme peut éprouver un désir d'initiative. Mais toute sa force d'initiative peut être absorbée par ses efforts pour triompher de l'inertie habituelle de la vie, ne lui laissant rien pour atteindre le but vers lequel devrait tendre son initiative. Et cela peut durer ainsi jusqu'à ce que la troisième force fasse son apparition, par exemple sous la forme d'un nouveau savoir, montrant aussitôt l'avantage ou la nécessité d'un travail sur soi, qui, de cette façon, soutiendra l'initiative et la renforcera. Alors l'initiative, avec le soutien de la troisième force, pourra venir à bout de l'inertie et l'homme deviendra actif dans la direction voulue.

«Des exemples de l'action des trois forces et des moments où la troisième force entre en jeu, peuvent être découverts dans toutes les manifestations de notre vie psychique, dans tous les phénomènes de la vie des communautés humaines, de l'humanité considérée dans son ensemble, et dans tous les phénomènes de la nature autour de nous.

« Au commencement, il suffira de comprendre le principe général: chaque phénomène, si grand soit-il, est nécessairement la manifestation de trois forces; une ou deux forces ne peuvent pas produire un phénomène, et si nous observons un arrêt en quoi que ce soit, ou une hésitation sans fin, à la même place, nous pouvons dire qu'à cette place manque la troisième force. Pour essayer de la comprendre, il faut encore se rappeler que nous ne pouvons pas voir les phénomènes comme des manifestations des trois forces, parce que, dans nos états subjectifs de conscience, le monde objectif échappe à nos observations. Et dans le monde phénoménal subjectivement observé, nous ne voyons dans les phénomènes que la manifestation d'une ou de deux forces. Si nous pouvions voir la manifestation de trois forces en toute action, nous verrions alors le monde tel qu'il est (les choses en elles-mêmes). Il faut seulement se rappeler ici qu'un phénomène d'apparence toute simple peut en réalité être compliqué, c'est-à-dire qu'il peut être une combinaison très complexe de trinités. Mais nous savons que nous ne pouvons pas voir le monde tel qu'il est, et ceci devrait nous aider à comprendre pourquoi nous ne pouvons pas voir la troisième force. La troisième force est une propriété du monde réel. Le monde subjectif ou phénoménal de notre observation n'est réel que relativement, en tout cas il n'est pas complet.

« Revenant au monde dans lequel nous vivons, nous pouvons dire maintenant que dans l'Absolu - aussi bien qu'en tout autre chose, par analogie - trois forces sont actives: la force dite active, la force dite passive et la force dite neutralisante. Mais puisque dans l'Absolu, de par sa nature même, chaque chose constitue un tout, les trois forces, elles aussi, constituent un tout. De plus, en formant un tout indépendant, les trois forces possèdent une pleine et indépendante volonté, une pleine conscience, une pleine compréhension d'elles-mêmes et de tout ce qu'elles font.

« L'idée de l'unité des trois forces dans l'Absolu forme la base de beaucoup d'enseignements anciens - consubstantielle et indivisible Trinité; Trimurti : Brahma - Vishnu - Siva, et ainsi de suite.

« Les trois forces de l'Absolu, constituant un tout, séparées et unies par leur propre volonté et par leur propre décision, créent, à leurs points de jonction, des phénomènes, des "mondes". Ces "mondes", créés par la volonté de l'Absolu, dépendent entièrement de cette volonté en tout ce qui concerne leur propre existence. En chacun d'eux, les trois forces agissent encore. Cependant, puisque maintenant chacun de ces mondes n'est plus le tout, mais seulement une de ses parties, les trois forces cessent dès lors de former en eux un seul tout: Il y a maintenant trois volontés, trois consciences, trois unités. Chacune des trois forces contient en elle-même la possibilité des trois, mais à leur point de rencontre chacune d'elles ne manifeste qu'un principe : l'actif, le passif ou le neutralisant. Les trois forces constituent ensemble une trinité, qui produit de nouveaux phénomènes. Mais cette trinité est différente, elle n'est pas celle qui était dans l'Absolu, où les trois forces, constituant une totalité indivisible, possédaient une seule volonté et une seule conscience. Dans les mondes du second ordre, les trois forces sont maintenant divisées, et leurs points de jonction sont d'une autre nature. Dans l'Absolu, l'instant et le point de leur jonction sont déterminés par leur volonté unique. Dans les mondes du second ordre, où il n'y a plus une volonté unique, mais trois volontés, les points de manifestation sont déterminés par une volonté séparée, indépendante des autres, et, par conséquent, le point de rencontre devient accidentel, mécanique. La volonté de l'Absolu crée les mondes du second ordre et les gouverne, mais elle ne gouverne pas leur travail créateur, oh un élément de mécanicité fait son apparition.

[image]

[image]
« Ce que j'ai entendu était comme une voix lointaine et pourtant assez proche. Elle était aussi nette qu'une voix humaine qui me parlait, et irrésistible […] Pour moi, la voix était plus réelle que ma propre existence. Elle ne m'a jamais trompé, ni d'ailleurs personne d'autre. Et chacun qui le veut peut entendre cette voix. »-Mahatma Gandhi-
[image]
« Entendre des voix ne doit pas être pensé en tant que pathologie que l’on se doit d’éradiquer mais comme une expérience riche de sens, à interpréter, intimement liée à l’histoire singulière de l’entendeur de voix ». Jung disais: entendre des voix n’est pas en soi une maladie.Les entendeurs de voix sont des précurseurs.Il s’agit non plus d’être dans une relation de fuite avec les voix, mais au contraire d’en faire des alliés bienveillants».

Il est nécessaire d'écouter notre voix intérieure qui ne correspond pas toujours aux voix extérieures... médias, amis, nos proches.
Sur qui se fier pour prendre les bonnes décisions et s'engager dans la bonne voie parmi toutes les voies qui nous sont proposées.

Lorsque nous sommes en train de décider comment agir face à une situation difficile, nous entendons parfois en nous-même une voix qui nous parle. Celle-ci se manifeste également lorsque la décision est déjà prise et que nous passons à l'acte. Tout le monde a certainement fait cette expérience de nombreuses fois, bien qu'elle se manifeste un peu différemment chez chacun. Certaines personnes entendent moins une voix qu'elles n'éprouvent un ressenti ou ont des pensées correspondant à ce que leur conscience leur transmet. Quelle que soit la manière dont cette transmission se passe, on parle quand même de voix de la conscience.

Cette voix est désignée comme étant notre voix intérieure, car nous l'entendons en notre for intérieur et non comme si elle provenait de l'extérieur, par nos oreilles. On l'appelle aussi la voix de la conscience, car elle nous conforte dans nos bonnes résolutions,La voix de la conscience nous met en garde, exhorte et avertit. Elle nous encourage à prendre des décisions bénéfiques et nous dissuade d'opter pour ce qui est malfaisant et destructif. C'est elle qui nous exhorte en disant : « Fais ceci, c'est bien ! » ou « Ne te tais pas ! », « Dis la vérité » ou encore « Ne fuis pas tes responsabilités, engage-toi et assume ! »Quelqu'un qui suit la voix de sa conscience est calme intérieurement. On dit qu'il a la conscience tranquille ou en paix. Ce ressenti est légitime, il est en harmonie avec lui-même et avec les hautes valeurs. De plus, ayant semé quelque chose de bénéfique, il récoltera en conséquence. Il peut donc envisager l'avenir avec confiance, en tout cas en ce qui concerne cet acte.

Comme le disent différents proverbes, quelqu'un qui a bonne conscience dort bien : « Une bonne conscience est un bon oreiller. » On dit d'ailleurs d'une personne qui dort bien qu'elle a une bonne conscience, qu'elle dort du sommeil du juste.La voix de la conscience est une intuition qui vient de l'esprit et en possède les caractéristiques. Elle n'est pas l'aboutissement de réflexions menées par le cerveau. L'INTUITION SE FAIT ENTENDRE D'UN COUP.

[image]

[image]

Fil RSS du sujet
200118 messages dans 40717 fils de discussion, 1129 utilisateurs enregistrés, 45 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 45 invités)
Temps actuel sur le forum : 25/02/2024, 07:53
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum