Retour à l'index du forum
Chronologique

VidéOrandia #6 de 2018 La Société Sauvée par la Sociologie!

par Spyrale, vendredi 09 février 2018, 07:40 (il y a 193 jours)

Suivi de l'entretien privé pour les abonnés du Club CRÉÉE au mois de février 2018 "Sociologie et Extraterrestres". Pour y avoir accès, veuillez vous abonner au Club CRÉÉE à février 2018.

Facebook de Richard Glenn.

Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental):
FORMULAIRE D'ABONNEMENT

Pour écouter le répondeur: 450-467-5606

Lien direct pour le VidéOrandia de ce samedi à 20h.: VOR180210 La Société Sauvée par la Sociologie!


Version AUDIO

et pour ceux qui voudraient le télécharger pour écoute sur ITUNES ou autre lecteur MP3 voici le lien

Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #6 - COMPLET-

par gilles surprenant, vendredi 09 février 2018, 13:44 (il y a 193 jours) @ Spyrale

[image]

[image]

[image]

[image] VIDÉORANDIA #6
[image]

[image]

SOURCE
[image]

[image]

[image]Chiffre de l'homme-animal, l'homme "avec la queue", encore au prise avec ses passions, étant non conscient de sa divinité. Mais il est aussi considéré comme étant tout simplement le chiffre de l'homme car c'est le sixième jour que Dieu créa le couple humain (Gn 1,26).

[image]Nombre parfait, selon Thibaut De Langres. Notre Seigneur fut conçu au sixième jour, naquit au sixième âge et fut crucifié le sixième jour - le huitième âge correspondant à la béatitude qui suivra la résurrection des corps. Origène précise que 6 est le symbole de la passion du Christ qui a souffert le sixième jour. Selon Euclide, 6 est aussi le premier nombre parfait car il est égal à la somme de ses parties aliquotes. Mentionnons au passage que les quatre autres nombres parfaits qui lui font suite sont 28, 496, 8128 et 33550336.

[image]Sa forme est une courbe continue sans angle, sans trait. C'est l'amour total. Il est presque spirale, il s'apprête à aller vers l'infini. 6 est également la forme du foetus en gestation.

[image]C'est au chapitre 6 de la Genèse que Dieu annonce le Déluge. Et en 6,6 nous lisons: "YHWH se repentit en son coeur d'avoir fait l'homme sur la terre et il s'irrita en son coeur".

[image]Le lis, avec ses six pétales disposés en deux rangées de trois équidistants, est, chez les Chrétiens, l'emblème de Saint Joseph et de la Vierge Marie. Le lis est aussi la fleur mystique des vierges.

[image]Jésus était âgé de six ans lorsqu'il fut confié à l'École du Carmel. C'est aussi à cet âge généralement qu'un enfant commence à faire la distinction entre le bien et le mal, ce qui le rend par conséquent responsable de ses actes.

[image]Les six branches de l'étoile du sceau de Salomon.

[image]Les six couples de dieux qui régissent les douze signes du zodiaque.

[image]Les six pétales du chakra Swadhistana situé au-dessus des organes génitaux.

[image]Les Kabbalistes voient dans le premier mot de la Genèse, Beraeschith, non pas la traduction de 'Au commencement' mais le sens de 'Il créa par six'.

[image]L'hexagone est formé par six triangles équilatéraux qui sont inscriptibles dans le cercle. Le six est ainsi relié au cercle, ou encore à la notion de cycle. Les grands cycles de l'univers sont multiples de six.

[image]Autre représentation du 6: le cube aux 6 surfaces qui, développées, forment la croix latine. La Jérusalem céleste est cubique; la croix, qui n'apparaît jamais dans l'Apocalypse, est peut-être désignée ainsi.

[image]


[image]
''LE SOCIOLOGUE ROMPT LE CERCLE ENCHANTÉ EN ESSAYANT DE FAIRE SAVOIR CE QUE L'UNIVERS DU SAVOIR NE VEUT PAS SAVOIR, NOTAMMENT SUR LUI-MÊME''-Pierre Bourdieu-
Le terme de sociologie est forgé à partir du préfixe « socio » du mot latin socius signifiant « compagnon, associé » et du suffixe « logie » du terme grec ancien λόγος logos, signifiant « discours, parole ». Il s'agit donc étymologiquement d'une science des relations.


[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
S’il en existe un inventeur? Le terme lui-même date de 1830 et c’est le philosophe français Auguste Comte (1798-1857) qui l’a créé. Il s’intéressait à une science de la société qu’il a d’abord dénommée «physique sociale», mais le terme étant utilisé par un statisticien belge, il a forgé le néologisme sociologie...Il est le fondateur du positivisme, et est considéré comme un des précurseurs de la sociologie, qui constitue selon lui le sommet des recherches scientifiques. Il est l'auteur de la célèbre loi des trois états, selon laquelle l'esprit humain passe successivement par « l'âge théologique », par « l'âge métaphysique », pour aboutir enfin à « l'âge positif » admettant que la seule vérité accessible l'est par les sciences. Son influence sur l'épistémologie et la sociologie françaises est considérable.


[image]
1950 a nos Jours...CLIQUEZ ICI-
Courant encore assez récent, la sociologie comporte de nombreux précurseurs et fondateurs. Au début, celle-ci à eut du mal à s'implanter et personne n'en parlé d'ailleurs. Ce n'est qu'après certains, que le mouvement sera accepté. Et certains auteurs seront alors dits précurseurs de la sociologie. Même à leur insu et grâce à leur écrit. Les historiens de la pensée en sociologie admettent généralement que les premiers travaux qu’il est possible de qualifier de sociologiques ont été écrits dans la première partie du XIXè siècle. Pour autant, dès l’antiquité grecque, avec des philosophes comme Platon ou Aristote, mais surtout au XVIIIè siècle avec Montesquieu, Hobbes, Locke ou Rousseau, de nombreuses réflexions portent sur des thèmes qui relèvent aujourd’hui de la sociologie.


[image]
''Il [Le Sociologue] FAUT QU'EN PÉNÉTRANT DANS LE MONDE SOCIAL, IL AIT CONSCIENCE QU'IL PÉNETRE DANS L'INCONNU [...].''-Emile Durkheim-
[image]
VIDEO - CLIQUEZ - ICI-
-Le rôle du sociologue est d'établir des faits, et des faits qui ne soient pas seulement des descriptions mais qui soient une compréhension des phénomènes que l'on découvre.

-Le sociologue est celui qui va analyser pour permettre de comprendre pourquoi les gens se comportent comme ils comportent.

-Le sociologue, quand il permet d'avoir une bonne compréhension, apporte quelque chose à ce qu'il a étudié ; et ce quelque chose devient un rôle même très important de changement : c'est le rôle de la réforme. Pour qu'il y ait réforme, il faut que les gens intériorisent la compréhension de la réalité, et qu'ils aient envie, avec cette compréhension, de la transformer.

-Le sociologue n'est pas le miroir, il est plus que le miroir, ou du moins le terme "miroir' tel qu'il est adopté habituellement ne rend pas bien compte ; le miroir vous renvoie la face, l'extérieur de la réalité, il ne vous renvoie pas le fonctionnement de cette réalité.

-Le sociologue, lui, fait prendre conscience des responsabilités des gens.Changer le regard, aller « voir derrière », dévoiler le monde social sont autant d’expressions qui permettent d’identifier le travail sociologique.

Le Sociologue Rompre avec le sens commun, s’affranchir des prénotions. Il s’agit en fait de porter un regard neuf sur la réalité en l’interrogeant autrement.

-Le Sociologue prendra des distances par rapport à ce qui est présenté publiquement comme un scandale ou comme un fléau à combattre.

-Le Sociologue ne portera pas non plus de jugement normatif sur le comportement.

[image]

[image]
Voici la Séquence ou Lacombe dans Close Encounters
fait référence a la Sociologie.

[image][image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI--a Partir de 21 Minutes 53 Secondes-
[image]

[image]
[image]
C'est le grand mérite de l'œuvre de Vallée que de nous donner à voir le phénomène ovni en tant qu'événement sociologique.

[image]

[image]
[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Pierre Lagrange (né à Auch (Gers)le 12 décembre 1963) est un sociologue des sciences français, enseignant à l'École d'Art d'Avignon et chercheur associé au Laboratoire d'anthropologie et d'histoire de l'institution de la culture.-Tout le monde a son opinion sur l’existence ou l’inexistence des ovnis, sur l’attitude de la science ou des médias dans le débat. Pourtant les études, et a fortiori, les études scientifiques sur ces phénomènes sont rares mais elles existent, même si elles sont peu connues. Comment se fait-il que tout le monde estime avoir une opinion valable, alors que sur d’autres sujets les mêmes se déclareraient incompétents, et comment se fait-il que ces opinions estiment pouvoir se passer d’un véritable effort documentaire ?
[image]
Les ovnis ont été l’objet de véritables débats et études scientifiques, mais le débat se trouve souvent dans l’impasse parce que la plupart d’entre nous ne le prend pas pour un sujet sérieux.
[image]
Il est toutefois possible d’aborder la question des ovnis avec les outils scientifiques sans que cela ne représente un échec de la science au profit de l’irrationnel. Il s’agit notamment de montrer que les ovnis représentent non un obstacle mais une chance pour le développement de la culture scientifique.
VIDEO - CLIQUEZ ICI-

[image]

[image]
« la sociologie ne vaut pas une heure de peine si elle ne devait avoir qu'un intérêt spéculatif ».- Emile Durkheim-
La sociologie permet de comprendre des phénomènes de la vie des hommes en société. En décortiquant toutes les raisons qui ont amené un phénomène social à prendre forme à un endroit et à un moment donné précis dans l'histoire humaine, la sociologie, et toutes les sciences sociales en général, apportent des clefs de compréhension pour réfléchir sur le monde qui nous entoure. la sociologie se révèle un outil particulièrement intéressant pour tout citoyen désireux de connaître le monde qui l'entoure, et sa place dans ce monde.La sociologie permet d'avoir un regard critique sur soi et ce qui nous construit en tant qu'individu membre d'une collectivité. Cette connaissance peut être importante lorsque le monde qui nous construit et nous entoure ne nous convient pas, et que nous souhaitons changer les choses. Dès lors, la sociologie peut s'avérer être une arme contre l'ignorance et les inégalités sociales, et peut dès lors nous servir à construire un monde meilleur.
[image]

[image]


[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
Le boycott des bus de Montgomery est une campagne politique et sociale entamée en 2002 à Montgomery, dans l'État de l'Alabama, aux États-Unis, pour s'opposer à la politique municipale de ségrégation raciale dans les transports publics.
[image]
Consécutif à l'arrestation de Rosa Parks, une Noire américaine qui avait refusé de céder sa place à un Blanc dans un bus, ce boycott a été l'un des événements majeurs du mouvement des droits civiques aux États-Unis. Il dura du 5 décembre 1955 au 21 décembre 1956, et aboutit à une décision de la Cour suprême déclarant anticonstitutionnelles les lois de l'État d'Alabama imposant la ségrégation raciale dans les bus.Pour le sociologue américain Aldon Morris, le boycott de Montgomery constitue un « événement transformateur », c’est-à-dire un moment de rupture et de relance dans la lutte du mouvement des droits civiques aux États-Unis.

[image]

[image]
''Enlever aux sciences sociales et ou humaines leurs subjectivité, c’est leur hotter leur spécificité''
[image]
La sociologie est-elle purement objective au même titre que les sciences exactes toutes inspirées de l’idée positiviste ? Ou alors ne dirait-on pas que, de par la nature même de son objet elle a un pan de subjectivité ? En outre, n’est-il pas vrai que partant de la réalité sociale assez complexe la sociologie est une science qui allie objectivité et subjectivité ?La querelle persiste encore aujourd’hui où des uns veulent a l’instar du père de la sociologie et ses disciples garder cette attitude positivistes et objectives ; et où d’autres se disent plutôt qu’au-delà de cette objectivité qui de plus en plus marque son insuffisance dans la réalité, doit se greffer une attitude subjective pour prendre en compte la nature subjective de l’être qui entraine par là une nature subjective du chercheur. Seule l’objectivité aujourd’hui ne saurait rendre justice à la réalité sociale qui n’est pas seulement empirisme mais aussi rationalisme et donc subjective. La vie sociale est assez complexe et l’agrégation de ces deux approches permet aujourd’hui de prendre la réalité dans tous les aspects de son contour. On parle désormais d’explication et de compréhension de la réalité, ou le second vient répondre au pourquoi du premier.En définitive sur la question de la scientificité de la sociologie, l’univers sociologique n’est ni purement subjectif, ni purement objectif. C’est dont une combinaison de subjectivité et d’objectivité car le phénomène qu’il étudie n’est pas statique, mais dynamique.

[image]

[image]
[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
La Sociologie des Religions (dite aussi « sociologie de la religion ») est la branche de la sociologie s'intéressant aux phénomènes d'ordre religieux ou relevant de la laïcité.La sociologie des religions est non seulement une discipline qui est reconnue aujourd'hui comme un domaine spécifique et important de la sociologie, mais aussi une matière qui suscite de plus en plus de recherches et d'enquêtes variées dès lors qu'il s'agit d'expliquer et de comprendre le fait religieux rapporté à son contexte social.Science issue de la modernité, née au sein des sociétés industrielles du XIXe siècle qui se déprenaient progressivement de l'emprise du religieux, la sociologie aurait pu ravaler la religion au rang de scorie de l'histoire. Or, c'est tout le contraire qui s'est produit puisque, dès ses débuts, la sociologie, avec notamment ses « pères fondateurs » que sont Emile Durkheim et Max Weber, a donné au religieux une place primordiale dans l'explication du fonctionnement des sociétés. Si bien que l'on peut dire que les débuts de la sociologie des religions se confondent avec ceux de la sociologie elle- même.

[image]

[image]
VIDEO -CLIQUEZ ICI-
Jean-Guy Moreau et RBO dans une caricature de Ésotérisme Expérimental.
[image]

[image]
[image]
Richard Glenn prend la barre de l’émission Ésotérisme Expérimental en Décembre 1976.
[image]


[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
RBO dans une caricature de L'Émission PAR 4 CHEMIN.
[image]

[image]
Jacques Languirand prend la barre de l’émission Par 4 chemins en 1971. L’animateur
[image]

[image]

[image]
''Endossant un rôle de vigie, le sociologue fait bouger les perceptions et Le regard sociologique permet de décoder ce que le profane, enfermé dans sa vision de la réalité, ne voit pas''
Un capitaine de bateau doit parfois écouter des conseils de la vigie. Le sociologue est la vigie de notre société qui fonce de plus en plus rapidement vers l'inconnu.
[image]
Du latin vigilia (« surveillance », « veille »)."un poste d'observation, placé en hauteur sur le mât avant de certains navires et où se tient l'homme de vigie.Surveillance exercée depuis un endroit élevé.Être en sentinelle, pour découvrir et annoncer les objets qui peuvent se présenter à l’horizon.il voit tout à l'horizon, bien mieux que les autres marins sur le pont du navire.(même origine que les mots vigile et vigilence).Debout à son poste de vigie, entre la mer et les étoiles, il ne tourne pas la tête vers nous, on pourrait le croire inattentif aux querelles de l'équipage.la vigie de la Pinta crie pour de bon : «Tierra»!...Rester l’oeil rivé sur le compas dans la cabine du capitaine est fondamental, mais en haut du mat du voilier, il ne faut pas oublier la vigie- Savoir observer ce qui n’est pas dans la norme, Être attentif aux signaux faibles, sortir des sentiers battus, autant de talents déterminant pour adapter son itinéraire aux aléas que la vie nous propose.Être capable de curiosité et de liberté, être assez libre et confiant pour ne pas être conforme aux canons de la matière et risquer de déplaire ! être attentif à l’inattendu


[image]
[image]
Comme les marins, les pirates portent traditionnellement une boucle d’oreille en or ou en argent. Les significations de ce geste sont les mêmes que pour les marins et les pêcheurs : valeur protectrice, signe d’appartenance, preuve de courage, assurance vie… Une autre hypothèse vient appuyer la tradition du port de boucle d’oreille par les pirates. Dans le lobe se trouverait un point d’acupuncture qui, une fois stimulé, améliorerait la vue. Ainsi, se faire percer l’oreille et porter une boucle en or auraient le pouvoir d’optimiser la vision, notamment nocturne. Ce qui, pour un pirate, représentait l’avantage de déceler les écueils, les récifs et les bâtiments ennemis.un ''Acupuncteur'' Britannique, d'affirmer que cela n'était pas si stupide car les pirates pouvaient placer leurs boucles d'Oreille dans le ''Point-Oeil'' du Lobe de l'Oreille, c'est à dire passer à travers de l'Oeil de l'Homonculus inversé de Nogier! Enfin, l’on prêtait aussi à l’or, à l’argent et d’autres pierres précieuses le pouvoir de faire disparaître le mal de mer.

[image]


[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
[image]
En avril 1912, il fut muté sur le Titanic pour relier Belfast à Southampton et effectuer le voyage inaugural du navire. Lui et les 5 autres veilleurs.Pendant le voyage, il travaillait avec Frederick Fleet et passaient 2h dans le nid-de-pie suivies de 4h de repos, pendant les 4 autres veilleurs se relayaient. Les 2 hommes prirent leur service à 22h. Archie Jewell et George Symons, que Frederick Fleet et Reginald Lee relevaient, leur firent passer un ordre provenant du 2ème officier Lightoller qui leur demandait de veiller attentivement à la présence de glaces: le paquebot entrait dans une zone où des icebergs étaient signalés.
[image]
A 23h40, Frederick Fleet aperçu un iceberg et le signala en donnant 3 coups de cloche et en téléphonant à la passerelle. Il fut donc considéré comme celui qui avait vu en premier l'iceberg. Cependant, la commission d'enquête américaine demanda à Frederick Fleet qui avait vu l'iceberg en premier et il répondit alors: "C'est moi. Je dis que c'est moi, mais je pense qu'il l'a vu juste en même temps que moi".

Frederick Fleet et Reginald Lee restèrent dans la vigie jusqu'à 00h, l'heure où les 2 autres veilleurs venaient les relever. Vers 0h20, Reginald Lee remarqua que l'eau entrait dans les quartiers de l'équipage, sur l'avant du pont E, par une cloison défoncée. Puis, il monta sur le pont des embarcations, pour se rendre près du canot 11, sur lequel il fut affecté. Comme celui-ci était plein, on lui demanda de monter dans le canot 13, qui fut affalé à 1h35. Pendant sa descente, l'embarcation faillit être écrasée par le canot 15 qui fut descendu peu après lui.Le 6 août 1913, au foyers des marins de Southampton, Reginald Lee décéda d'une pneumonie.

[image]

[image]
[image]
Les points communs entre la route que prend notre Monde et le premier voyage du Titanic sont étrangement évocateurs. -Ce qui nous intéresse et nous arrête dans ce texte, évidemment, c’est l’idée d’allégorie, et le développement qui en est fait, d’ailleurs assez justement interprété et mis en scène selon ce que nous savons de la fin du Titanic et de l’esprit qui habita cette aventure.
[image]
Le monde entier a aussi vu le film TITANIC. Il a frappé un ICEBERG
et a sombré rapidement alors que tout le monde croyait ce navire insubmersible...comme l'est
notre société.

De ce point de vue, cette allégorie du Titanic, qui vient si aisément à l’esprit lorsqu’on veut exprimer d’un mot ce qu’on ressent de la situation de la crise générale, a cette vertu supplémentaire de correspondre assez justement aux divers éléments caractéristiques de notre crise d’effondrement. L’aventure du Titanic est extrêmement illustrative, et tragiquement illustrative de la situation de la modernité, voire de la situation du Système lui-même -

[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
C'est en 1986, peu de temps après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que paraissait en Allemagne La Société du risque. Livre pionnier, traduit en plusieurs langues, sa publication en français intervint au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et de l'explosion d'une usine chimique à Toulouse. Alors que l'on s'interroge plus que jamais sur le " risque zéro ", l'assurance, la responsabilité et la prévention, l'ouvrage d'Ulrich Beck fournit des clés pour penser ce que l'auteur diagnostique comme un véritable changement de société.
[image]
Car si nous ne vivons pas dans un monde plus dangereux qu'auparavant, le risque est désormais beaucoup plus qu'une menace : il est devenu la mesure de notre action. A une logique de la répartition des richesses a succédé une logique de la répartition des risques : contrainte dès lors de poser continuellement la question de ses propres fondements, la " société du risque " fait de l'avenir la question du présent.Ulrich Beck est décédé le 1er janvier 2015 d’un infarctus, à l’âge de 70 ans. Il était un des SOCIOLOGUES les plus marquants de notre époque.

[image]

[image]
[image]
Synthétisé pour la première fois à la fin du XIXe siècle, le BPA est un produit chimique industriel de la famille des composés organiques aromatiques. On l’utilise sur une grande échelle pour fabriquer du polycarbonate, un plastique transparent, parfois coloré, rigide et ultra léger, et certaines résines époxy. Sa structure est proche de celle des hormones œstrogènes et il est donc classé dans la catégorie des perturbateurs endocriniens. Aux États-Unis, il figure sur la liste des polluants atmosphériques dangereux.
[image]
On le trouve partout où il y a du polycarbonate, c’est-à-dire dans une multitude de biens de consommation courante:

-bouteilles réutilisables
-bouteilles de sport
-biberons
-gobelets
-ustensiles de cuisine jetables
-récipients pour conserver les aliments
-disques compacts
-équipements sportifs et médicaux
-etc.

On trouve également du BPA dans les résines époxy qui servent de revêtement anticorrosion à l’intérieur des boîtes de conserve en métal et des canettes en aluminium, dans les couvercles métalliques des pots et des bouteilles en verre et jusque dans des amalgames dentaires. Sur les bouteilles et contenants alimentaires ou ménagers, le polycarbonate est associé au code de recyclage numéro 7. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il y a un 7 qu’il y a forcément du BPA. De même, l’absence de chiffre sur un produit ne signifie pas qu’il n’en contient pas. En cas de doute, Santé Canada suggère de contacter le fabricant.vec le temps, des molécules de BPA auraient tendance à se détacher des contenants réutilisables en polycarbonate ou des boîtes de conserve enduites de résines époxy. C’est ainsi qu’elles «migreraient» en petite quantité dans les liquides et la nourriture, puis dans le corps humain.

[image]

[image]
[image]
Le nom Naya provient des ‘naïades’, qui dans la mythologie grecque étaient des nymphes aquatiques et déesses gardiennes des rivières, sources et fontaines. En 1986, au bout de 5 ans de recherches, la source située au pied des Laurentides à Mirabel est découverte. Offrant une eau de qualité supérieure, cette source est utilisée par Naya depuis maintenant 32 ans!
[image]
Avec en tête l’environnement, la décision a été prise d’embouteiller l’eau directement à la source afin d’éviter l’impact environnemental coûteux qu’aurait le transport de la source à une usine lointaine. De plus, en embouteillant à la source, Naya s’assure que son eau demeure pure et ne nécessite aucun traitement chimique, conservant ses propriétés ainsi que son goût naturel.

[image]

[image]
-YUVAL NOAH HARARI-
[image]VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
[image]

[image]VIDEO - CLIQUEZ ICI-Livre Audio Sapiens Une brève histoire de l'humanité - AUDIO- 7Heures 57 Minutes-
[image]

[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Georg Wilhelm Friedrich Hegel, né le 27 août 1770 à Stuttgart et mort le 14 novembre 1831 à Berlin, est un philosophe allemand. Son œuvre, postérieure à celle de Kant, est l'une des plus représentatives de l'idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie contemporaine.Hegel enseigne la philosophie sous la forme d'un système unissant tous les savoirs suivant une logique dialectique. Le système est présenté comme une « phénoménologie de l'esprit » puis comme une « encyclopédie des sciences philosophiques », titres de deux de ses ouvrages, et englobe l'ensemble des domaines philosophiques, dont la métaphysique et l'ontologie, la philosophie de l'art et de la religion, la philosophie de la nature, la philosophie de l'histoire, la philosophie morale et politique ou la philosophie du droit.L’originalité de l’hégélianisme est de considérer la contradiction comme inévitable. Mais de ne pas s’y arrêter non plus. Car il y a à ses yeux, dans l’expérience, une tendance fondamentale à l’unification – à la « réconciliation » – des opposés.Un des buts de ces ouvrages est de montrer la puissance d’une philosophie qui refuse de s’enfermer dans une doctrine singulière, et cherche le principe qui, de l’intérieur, pourrait unifier l’ensemble des points de vue et des objets de la pensée.

[image]

[image]
[image]
[image]
Au premier temps de la colonie de la Nouvelle-France au XVIIe siècle, les Français utilisaient l’alcool en tant qu’objet d’échange pour faire du troc avec les Amérindiens afin de se procurer de la fourrure. -Dès le début du commerce des fourrures et la traite de l'eau-de-vie au XVIIe siècle, l'alcool apportait comme un fléau dans les communautés autochtones. 300 ans plus tard, certains professionnels de la santé identifient l’abus d’alcool comme étant le premier facteur de problèmes sociaux qui engendre la violence, le bris des structures familiales et de décès prématurés.


[image]

[image]
[image]
Jean-François Lyotard, né à Versailles le 10 août 1924 et mort à Paris le 21 avril 1998, est un philosophe français associé au post-structuralisme et surtout connu pour son usage critique de la notion de postmoderne.Sans doute l'essai le plus connu et le plus cité de Lyotard, La Condition postmoderne : rapport sur le savoir (1979) a popularisé, à tort ou à raison, l'expression de « postmodernisme ». La thèse centrale de Lyotard est que les progrès des sciences ont à la fois rendu possible et exigé la fin de la crédulité à l'égard des métarécits de la Modernité, qui visent à donner des explications englobantes et totalisantes de l'histoire humaine, de son expérience et de son savoir.
[image]
Les deux grands récits narratifs qui justifiaient le projet scientifique des Lumières seraient, selon lui, le métarécit de l'émancipation du sujet rationnel d'une part, et d'autre part le métarécit hégélien de l'histoire de l'Esprit universel. Or, après Auschwitz d'une part, mais aussi en raison de l'informatisation de la société et du passage à une société postindustrielle, le savoir scientifique perdrait ces légitimations ; le savoir est alors réduit à une simple « marchandise informationnelle », dénuée de toute légitimation. il remet en question les grands récits de la modernité et postule l’éclatement et l’incompatibilité des différents savoirs.Un métarécit est un récit qui est commun à tous.
[image]
Le terme fait référence, en théorie critique et particulièrement postmoderniste, à l'explication compréhensive. Il s'agit d'un récit au sujet des récits entourant des significations, expériences et connaissances historiques, qui offre une légitimité à la société grâce à la complétude anticipée d'une idée maîtresse[/b].

Le terme a surtout été amené par Jean-François Lyotard en 1979, en clamant que le postmodernisme est précisément caractérisé par un manque de confiance envers les grands récits — comme le Progrès, les Lumières, l'Émancipation et le Marxisme — qui ont essentiellement constitué la modernité.


[image]

[image]
''L’effet majeur du Panoptique : induire chez le détenu un état conscient et permanent de visibilité qui assure le fonctionnement automatique du pouvoir''
[image]
Le mot “panopticon” dérive du mot grec panoptos : le fait de tout voir.-Le panoptique est un type d'architecture carcérale imaginée par le philosophe utilitariste Jeremy Bentham et son frère, Samuel Bentham, à la fin du XVIIIe siècle.
[image]
L'objectif de la structure panoptique est de permettre à un gardien, logé dans une tour centrale, d'observer tous les prisonniers, enfermés dans des cellules individuelles autour de la tour, sans que ceux-ci puissent savoir s'ils sont observés. Ce dispositif devait ainsi donner aux détenus le sentiment d'être surveillés constamment et ce, sans le savoir véritablement, c'est-à-dire à tout moment.Des variations autour du panoptisme peuvent être vues de nos jours, participant de façon moins bruyante que leur équivalent pénal, à la « société de contrôle ». La formule abstraite du Panoptisme n'est plus « voir sans être vu », mais « imposer une conduite quelconque à une multiplicité humaine quelconque.»
[image]
Quand vous allez sur votre compte Facebook, s’ouvre d’abord une page où sont affichées toutes les nouveautés qui se sont produites dans votre réseau. C’est très pratique, dans la mesure où vous n’avez pas besoin de regarder le profil de chacun de vos amis pour voir ce qui a changé. Vous voyez tout d’un coup. Vous pouvez aussi passer des heures à regarder les profils de vos nombreux amis, regarder ce qui vous concerne et ce qui ne vous regarde pas, sans que le propriétaire du profil en soit informé.
[image]
Il s’agit d’une prison construite sous la forme d’un anneau autour d’une tour centrale. Depuis cette dernière, chaque cellule individuelle peut être surveillée sans peine d’un coup d’œil circulaire. Avec quelques siècles d’avance, les frères Bentham ont ainsi perfectionné le principe de la surveillance que l’on retrouve aujourd’hui, avec une ressemblance frappante, dans les murs d’écrans reliés à des caméras vidéo.


[image]
Evoquer Foucault, c’est immédiatement songer à l’ouvrage le plus emblématique de sa pensée : Surveiller et punir , paru en 1975. Michel Foucault y décrit la prison, le supplice, et s’intéresse particulièrement aux questions de contrôle et de discipline. Il dresse un constat essentiel à sa réflexion : là où les dynamiques de punition ont été, depuis le XVIe siècle, un moyen pour le pouvoir d’être visible, elles tendent peu à peu à s’inverser. Le pouvoir ne souhaite plus s’exposer ; le plus grand nombre doit être visible du plus petit nombre.Face à l’ordre rigide, Foucault dégage la pensée de l’autodiscipline, des normes souples , et esquisse les grandes lignes d’une société de surveillance et de contrôle qui va être rendue réelle grâce à l’essor des technologies.
[image]
Dans “Surveiller et punir”, le philosophe consacre tout un chapitre au panoptique.Si le philosophe consacre tant de place à ce système, c’est parce qu’il a parfaitement compris qu’il symbolise à merveille les nouveaux dispositifs de surveillance d’un pouvoir moins présent, plus discret. Non seulement l’humain est surveillé à tous les échelons, mais chacun devient son propre surveillant. Au panoptique de Bentham, devrait ainsi succéder le pansensitif : une surveillance qui s’établit à toutes les échelles.
VIDEO - CLIQUEZ - ICi-

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
Le biopouvoir est un type de pouvoir qui s'exerce sur la vie : la vie des corps et celle de la population. Selon Michel Foucault, il remplace peu à peu le pouvoir monarchique de donner la mort. L'exercice de ce pouvoir constitue un gouvernement des hommes ; avant de s'exercer à travers les ministères de l'État, il aurait pris racine dans le gouvernement des âmes exercé par les ministres de l'Église.

Les sujets du pouvoir exercé par les pasteurs de l'Église apprenaient à se considérer comme des brebis conduites par un berger. Le berger exerçait un pouvoir sur un troupeau de brebis, qu'il avait pour mission de sauver, plutôt que sur la population de corps de l'État-nation. Mais le fonctionnement de cette manière de pouvoir, proprement gouvernementale, restera la même, à travers l'Église ou l'État moderne : il est à la fois globalisant (le troupeau, la population) et individualisant (la brebis, le corps).

Avec la Réforme, dès lors que naît la raison d'État et que plusieurs souverains chrétiens se déconnectent radicalement de l'Église (surtout en Allemagne et en Angleterre), le biopouvoir s'imbriquera, toujours selon Foucault, à l'exercice du pouvoir souverain.

Dans cette version politique, étatique, le biopouvoir prendra en charge la vie, non plus des âmes, mais des hommes, avec d'un côté le corps (pour le discipliner) et d'un côté la population (pour la contrôler).

L'élément commun au corps et à la population, c'est la norme. La norme statistique. C'est elle qui fait en sorte que ce biopouvoir s'exerce, de manière rationnelle, à la fois sur un ensemble statistique (une collectivité) et sur un individu/un particulier.

[image]
Le biopouvoir, dans sa version politique, s'exerce d'abord via la prise en compte des êtres humains en tant qu'espèces vivantes; puis via leur milieu de vie, leur milieu d'existence. Par exemple, des épidemies de peste ont été liées à des problèmes de marécages et toute une politique d'hygiène publique s'est alors mise en place.

Les effets de la ville sur la natalité, la mortalité, la vieillesse de la population ont été analysés. Avec l'industrialisation, la vieillesse, les accidents de travail et les infirmités de guerre posent le problème de l'individu qui tombe hors du champ de capacité au travail. Des mécanismes d'assurance et d'épargne visent à résoudre ce problème. Sont créées des caisses d'épargne et d'assurance collectives, des institutions médicales, des caisses de secours, des assurances-santé.

L'industrialisation et la médecine publique ont suscité une véritable explosion démographique. Par conséquent, des mécanismes visant à réguler le mouvement des peuples se sont développés — des mécanismes statistiques.

[image]


[image]
SOURCE
Le frère Marie-Victorin a mené pendant des années une double vie vouée à l’exploration de la sexualité, ce que sa condition de religieux lui interdisait. Sa correspondance foisonnante de détails, ce qu’il appelait les « lettres biologiques », est désormais accessible. Un recueil de lettres inédites lève le voile sur la vie secrète d’un des personnages les plus marquants de l’histoire du Québec. Il s’agit de lettres sur la sexualité humaine écrites entre 1935 et 1944 par le grand botaniste et destinées à sa collaboratrice scientifique, Marcelle Gauvreau.
[image]
L’historien des sciences Yves Gingras, de l’Université du Québec à Montréal, a réuni ces textes de Marie-Victorin qui sont publiés ce mois-ci chez Boréal. Les lettres de Mme Gauvreau ne peuvent pas encore être diffusées à cause de restrictions liées au droit d’auteur. Leur importance historique, selon Gingras, va bien au-delà des révélations à saveur croustillante que le thème peut suggérer.« C’est une contribution fondamentale à l’histoire de la sexualité au Québec parce que nous n’avons que très peu de documents écrits sur ce sujet pour la première moitié du 20e siècle.
[image]
Les lettres des deux correspondants totalisent près de 300 pages et sont truffées d’observations sur la pauvreté de l’éducation sexuelle, sur les problèmes de la sexualité chez les religieux, tout en anticipant la révolution sexuelle qui se prépare avec la venue de la contraception.Pour Marie-Victorin, qui a consacré toute sa vie à l’étude de la flore et de la nature, la sexualité représentait une chose divine.
VIDEO - CLIQUEZ - ICI--A Partir de 17 Min 45 Sec-

[image]

[image]
Si l'on traduit par notre mot « science » le mot grec ἐπιστήμη, l'épistémologie est, étymologiquement, la théorie de la science. Bien que la forme anglaise du vocable ait existé avant que le français ne l'assimile, c'est pourtant avec le sens différent et plus large de « théorie de la connaissance » qu'il est généralement utilisé par les Anglo-Saxons. Ce décalage sémantique n'intéresse pas seulement le linguiste ; il évoque une différence d'orientation significative, qui se retrouve aussi bien à l'intérieur même de l'épistémologie entendue au sens français.l'épistémologie ne saurait non plus se réduire à l'examen purement technologique des méthodes spécifiques des sciences. Elle vise aussi à situer la science dans une expérience du savoir qui la déborde, à en évaluer la portée, à en dégager le sens pour l'ensemble de la pratique humaine. Il convient donc de dire que le mot français lui-même renvoie à deux styles de théorie de la science ; l'un, plus proche de la philosophie d'obédience américaine ou britannique, met l'accent sur les processus les plus généraux de la connaissance, sur leur logique, sur leur fondement ; l'autre, assez caractéristique des épistémologues français, et même continentaux, depuis la fin du xixe siècle, privilégie volontiers l'étude spécifique des sciences, voire du développement historique concret de leurs problèmes.

[image]

[image]
[image]
[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ - ICI-
[image]


[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Perdus dans l'espace (Lost in Space) est une série télévisée américaine en 83 épisodes de 49 minutes, dont 29 en noir et blanc, créée par Irwin Allen et diffusée entre le 15 septembre 1965 et le 6 mars 1968 sur le réseau CBS.
[image]
En 1997, alors que la Terre est surpeuplée, la famille Robinson a été choisie pour se rendre dans le système d'Alpha Centauri afin d'y fonder une colonie. Embarqués à bord du vaisseau Jupiter II qui a été saboté par le Docteur Smith, ils se retrouvent perdus dans l'espace…
[image]
Le Robot : c'est un robot de contrôle environnemental modèle B-9, sans autre nom. Cependant, on voit sa caisse d'emballage dans l'épisode The Time Merchant de la 3e saison et l'étiquette indique en noir ONE General Utility Non-Theorizing Environmental ROBOT, avec les lettres G, U, N, T, E, et toutes celles du mot ROBOT en majuscules rouges, d'où l'opinion avancée par certains auteurs qu'il aurait dû porter en guise de nom l'acronyme GUNTER. Le robot a été conçu par Robert Kinoshita et réalisé par Bob May dans un costume construit par Bob Stewart. Sa voix était celle de Dick Tufeld, le narrateur par ailleurs de la série.

[image]

[image]
''L'origine de cette dégénérescence est une dénaturation de la « volonté générale », qui cesse d'être générale dès qu'elle commence à incarner les intérêts de certains, d'une partie de la population, et non de la population tout entière.''
[image]

L' ANACYCLOSE est une théorie émise par l'historien grec POLYBE (IIe siècle av. J-C) qui modélise la succession des régimes politiques.Ayant étudié les institutions romaines, Polybe formule dans la théorie de l'anacyclose — — sa typologie des régimes politiques. Il considère qu'il y a six formes de gouvernement :
[image][image]

LA ROYAUTÉ (régime monarchique librement accepté, gouverne par persuasion, sans violence) ;
L'AUTOCRATIE ou despotisme (pouvoir personnel et absolu) ;
L'ARISTOCRATIE (régime dans lequel les plus justes et les plus sages sont au pouvoir) ;
L'OLIGARCHIE (dans laquelle la plupart des pouvoirs sont détenus par une petite partie de la société) ;
LA DÉMOCRATIE (quand la volonté de la majorité est souveraine et qu'il y a obéissance aux lois) ;
L'OCHLOCRATIE (si la masse a tous les pouvoirs pour imposer tous ses désirs).En ochlocratie, le peuple attend l'homme providentiel qui restaurera la monarchie, UN GRAND MONARQUE ?

[image][image]

Mais l’histoire ne s’arrête pas là (ça ne serait pas un cycle sinon). Polype était convaincu que la démocratie avait besoin de citoyens capables de penser au bien commun et non à leurs intérêts personnels. Malheureusement, la nature humaine est incurable et c’est naturellement que les individus tentent d’user du système à leur avantage au détriment des autres. Cette individualisation, ce détournement du bien commun mène à un gouvernement non pas par un peuple éduqué, mais la foule, la plèbe médiocre et capricieuse.

[image]


[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Cette prédiction de la fin d’internet en 2023, nous ne la devons pas à un illuminé mais à des chercheurs de la prestigieuse Royal Society, l’équivalent britannique de notre Académie des Sciences. Hier et aujourd’hui, ces scientifiques organisaient une conférence traitant du « capacity crunch » d’internet (la crise de capacité d’internet).Selon les chercheurs, la raison de la fin d’internet d’ici 2023 serait l’augmentation spectaculaire du volume de données échangées. Avec l’essor des smartphones, tablettes, des télévisions connectées, des objets connectés ainsi que la multiplication des services de vidéos, le transport des données pourrait devenir impossible et la consommation électrique insoutenable.

[image]

[image]

[image]
SOURCE
Dystopie nous voila et c’est en Chine qu’elle fait ses premiers pas avec les toutes nouvelles lunettes de reconnaissance faciale de la police chinoise. Et elles n’ont rien d’un gadget…
[image]
Ce qui devait arriver arriva : déjà utilisée pour chasser les voleurs de papier toilette, ou surveiller les étudiants dilettants, la reconnaissance faciale fait son entrée dans la police et vient renforcer l’arsenal de surveillance des autorités chinoises.

Les fonctionnaires de police sont désormais équipés de lunettes (de soleil) avec reconnaissance faciale conçues par la société chinoise LLVision Technology.

[image]
Cet outil permet d’identifier une personne recherchée dans les endroits les plus encombrés, comme une gare ou un aéroport, mais également là où les caméras de surveillance, pourtant nombreuses sur le territoire, restent aveugles.Son fonctionnement est simple, mais redoutable : en quelques secondes, les lunettes automatisent le processus d’identification des passants avec une précision sans pareille. Lorsque le/la policier(e) regarde dans une direction, la caméra prend des mesures précises de la largeur et de la profondeur du visage avant de les comparer à une base de données d’individus identifiés.

[image]
Et pour ne pas perdre de temps, cette base de données est embarquée dans le petit boitier situé sur la branche de la lunette, réduisant du même coup le temps de communication et son traitement depuis des serveurs distants.
[image]
Cette nouvelle arme représente donc une alternative aux unités de surveillance fixe qui peuvent perdre une cible le temps d’obtenir la confirmation de son identité. La police peut opérer en toute discrétion sans éveiller l’attention.
[image]
De premiers tests ont été effectués avec succès à Zhengzhou East Railway l’année dernière. Des tests concluants puisque les autorités affirment que les lunettes ont permis la capture de sept personnes recherchées dans des affaires majeures, et 26 autres vivants sous de fausses identités.


[image]

[image]
Nous comprendre nous-mêmes est la condition pour renverser la tendance qui nous conduit, si nous ne réagissons pas immédiatement avec la plus extrême vigueur, droit vers l’extinction.ll faut être suffisamment lucide pour réaliser que nous sommes au bord d'un gigantesque bouleversement de l'ordre des choses. Manifestement inévitable, celui-ci va ressembler à un difficile accouchement pour notre planète et son humanité.
[image]


Y aura-t-il besoin d'une césarienne ? Il faudrait d'abord savoir de quoi nous sommes prêts à enfanter, de quel nouveau monde nous sommes enceints. La question renvoie chacun de nous à son propre équilibre, à sa propre maturité, autrement dit à son niveau de conscience et aux valeurs réellement incarnées en lui. Le fait est que nous sommes tous confrontés à un choix.
[image]
Sommes-nous prêts à abandonner notre fragile état de chrysalide pour nous envoler vers une réalité plus vaste ? Sommes-nous partants pour concevoir dès à présent un futur d'espérance ?

[image]

bloqué
  1621 vues
Fil RSS du sujet
146025 messages dans 31009 fils de discussion, 890 utilisateurs enregistrés, 8 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 8 invités)
Temps actuel sur le forum : 21/08/2018, 03:45
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum