Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #38 -7 de 7- COMPLET-

par gilles surprenant ⌂, samedi 21 septembre 2019, 12:41 (il y a 534 jours) @ Spyrale

[image]
[image]
[image]
[image]CLIQUEZ ICI-https://esoterisme-exp.com/Section_main/Conference/CONGRES/UFO901.php#Montreal
____________________________________________________________________________

[image]

[image][image]VIDÉORANDIA #38-CLIQUEZ ICI-[image]

[image]

[image]

[image]
-SOURCE
[image]
-Le nombre d'emplacements dans une roulette américaine.

-Faisant allusion à l'homme guéri par Jésus à la piscine de Bethesda qui était infirme depuis 38 ans (Jn 5,5), Saint Augustin fait de ce nombre le symbole de guérison de la maladie.

-Représente "le rapport de l'initiation individuelle à l'organisation cosmique, sorte de différenciation résultant d'un effort d'initiative - 3 + 8 = 11; 1 + 1 = 2", selon R. Allendy.

-Les Hébreux auraient séjourné 38 ans à l'oasis de Kadesh-barnéa (région du Neguev, qui est la plus au sud de la Palestine) au cours de leur migration entre l'Egypte et Canaan. (Dt 2,14)

-Au Canada, la loi C-38, qui a légalisé le mariage homosexuel

-Dans l'univers de fiction Stargate, un vortex ne peut rester ouvert que 38 minutes.

-A Sumer, ville très ancienne datant de plusieurs millénaires avant Jésus-Christ, on trouva un Code de droit (qu'on pense être le plus ancien qui ne fut découvert) qui avait été promulgué par Lipit-Ishtar, souverain d'Isin. Les 38 lois qui restent encore lisibles sur la tablette partiellement préservée (copie de l'original gravé sur une stèle de pierre) traitent d'immobilier, d'esclaves, de serviteurs, de mariage et d'héritage, de la location de bateaux, de la location des boeufs et du non-paiement des impôts. Lipit-Ishtar explique dans le prologue de son Code qu'il agissait selon les instructions des "grands dieux" qui lui avaient ordonné "d'apporter le bien-être aux sumériens et aux akkadiens".

-Les carrés magiques dits "carrés panmagiques" et que, depuis Edouard Lucas, on nomme en général diabolique, jouissent de propriétés surprenantes: la somme des éléments pris sur les diagonales partielles en nombre égal au module du carré est, elle aussi, égale au nombre magique. De plus, si l'on découpe le carré suivant une ligne ou une colonne, et qu'on le reconstitue en disposant les morceaux différemment - mais sans intervertir lignes et colonnes -il demeure magique. Voici un tel carré magique dont la somme donne 38:

2 15 5 16
9 12 6 11
14 3 17 4
13 8 10 7

[image]


[image]

2012 - VIDÉORANDIA #38
LIEN INEXISTANT

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=60158
_____________________________________________________________________

2013 - VIDÉORANDIA #38
LIEN INEXISTANT

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=87461
_____________________________________________________________________

2014 - VIDÉORANDIA #38
https://www.youtube.com/watch?v=SR1zSfWoXo4


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=111669
_____________________________________________________________________

2015 - VIDÉORANDIA #38
https://www.youtube.com/watch?v=0CKbKj9h2sY


COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128144

______________________________________________________________________

[image]

2016 - VIDÉORANDIA #38
https://www.youtube.com/watch?v=c_2OaphyVpI&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=139423
_____________________________________________________________________


2017 - VIDÉORANDIA #38
https://www.youtube.com/watch?v=z2R7ICgNbIs

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=148800
_____________________________________________________________________

2018 - VIDÉORANDIA #38
https://www.youtube.com/watch?v=DYhejlBEqP0&feature=youtu.be

COMPLÉMENT SURPRENANT
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=153692


[image]

[image]
-SOURCE
[image]
-SITE OFFICIEL-BOUCAR DIOUF-
[image]


[image]
[image]
Sébastien Bohler, né le 15 novembre 1970 à Strasbourg (Bas-Rhin), est un journaliste, chroniqueur, conférencier et écrivain français. Rédacteur en chef de la revue Cerveau & Psycho, il intervient dans les domaines liés aux neurosciences et à la psychologie.Sébastien Bohler est ingénieur, ancien élève de l’École polytechnique. Il est en outre titulaire d’un DEA de pharmacologie moléculaire et cellulaire puis d’une thèse de neurobiologie moléculaire à l’université Pierre-et-Marie-Curie, préparée dans le laboratoire de Jean-Pierre Changeux à l’institut Pasteur, sur le fonctionnement des récepteurs neuronaux impliqués dans la dépendance à la nicotine.

[image]
En 2007, il entame une description « neurobiologique » des émotions à travers l’ouvrage La Chimie de nos émotions, projet qu’il prolonge en 2009 par l’ouvrage Sexe et Cerveau. Il s'agit en réalité de théories psycho-évolutionnistes appliquées aux différences entre hommes et femmes, dont il est l'un des importants promoteurs en France.
[image]

En 2008, il recense des expériences scientifiques montrant l’impact des médias sur le fonctionnement du psychisme dans le livre 150 petites expériences sur la psychologie des médias.
[image]

En 2011, il évoque dans le roman Les Soldats de l’or gris les techniques de manipulation mentale utilisées par les services secrets au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Il annonce également la prochaine étape de ce processus en faisant intervenir les nanotechnologies comme moyen de contrôler les neurones des décideurs et des agents de renseignement.
[image]

En 2015, son roman Neuroland s’inscrit dans le contexte terroriste des années 2014 et 2015 et pose la question de l’imagerie cérébrale comme méthode d’interrogatoire afin de percer à jour les intentions des djihadistes. Le roman est une référence directe au centre d’imagerie cérébrale Neurospin de Saclay et à ses activités dans la recherche du code neural qui permettrait de relier les pensées d’un individu à l’activité de ses neurones[réf. nécessaire].
[image]

En 2019, dans Le bug humain, il analyse la crise écologique massive générée par l'humanité au travers du prisme des neurosciences. Selon lui, les processus de destruction de l'environnement s’expliquent en grande partie par des mécanismes cérébraux archaïques, : le striatum, notamment, et les circuits neuronaux de récompense, qui par le biais de la dopamine, incitent l'homme à assouvir continuellement et exponentiellement 5 besoins fondamentaux : manger, se reproduire, asseoir du pouvoir, acquérir de l'information, et fournir le moindre effort.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]

[image]

[image]

[image]
''Le striatum est divisé en deux sections : un striatum dorsal impliqué dans le mouvement, et un striatum ventral impliqué dans la motivation et le plaisir.''
[image]
En neuroanatomie, le striatum (ou neostriatum) est une structure nerveuse subcorticale (sous le cortex), paire.l est constitué du noyau caudé, du putamen, et du striatum ventral (qui comprend le noyau accumbens). Le caudé et le thalamus sont séparés par un faisceau de fibres nerveuses (substance blanche), la capsule interne.
[image]

Le striatum fait partie des ganglions de la base. Les nombreux faisceaux de fibres de cette région lui donnent un aspect strié, d'où le nom de corps strié donné à l'ensemble (néo-)striatum + pallidum.
[image]
Il faut distinguer le (néo-)striatum de l'archéostriatum (qui correspond à l'amygdale) et du paléostriatum (qui correspond au pallidum : globus pallidus interne et externe).Le striatum est au moins impliqué :

*dans le mouvement volontaire ou automatique.
*dans les comportements appétitifs ou aversifs, en particulier dans la motivation alimentaire ou sexuelle (striatum ventral).
*dans la nociception ou la gestion de la douleur, via le système dopaminergique et ou les endorphines et dans l'effet placebo, avec des différences individuelles d'origine génétique ; le gène en cause étant le « gène COMT » (pour Catéchol-O-méthyltransférase).

[image]
*dans la cicatrisation et parfois régénérescence de certains tissus cérébraux (neurogenèse secondaire) après une blessure neuronale ou un stress ayant induit la mort de nombreux neurones (ischémie / accident vasculaire cérébral) ; Des neurones striataux peuvent être générés chez le rat de laboratoire par des cellules souches neurales à partir de la zone sous-ventriculaire (ZSV) même chez l'adulte dans un cerveau mature et après une mort cellulaire massive. Le remplacement des neurones semble essentiellement issu d'un recrutement des progéniteurs de la ZSV, en réponse à des modifications micro-environnementales induites par la lésion.Le striatum est la structure la plus volumineuse des ganglions de la base et dispose d'une organisation neurochimique complexe qui semble être reliée à ses connexions anatomiques."STRIATUM".
[image]
Une région clé du cerveau impliquée dans la prise de décision, nommée "striatum", fonctionne de manière hiérarchique et coordonnée, similaire à celle d'une "entreprise traditionnelle" avec un dirigeant, un cadre intermédiaire et un ouvrier, révèle des chercheurs de l'Institut d'Okinawa au Japon dans une étude publiée dans The Journal of Neuroscience. Alors que les scientifiques pensaient jusqu'à présent que les trois régions qui constituent le striatum (ventral, dorso-médian et dorso-latéral - voir schéma du striatum ci-dessous) remplissaient chacune un rôle distinct sans "travailler" les unes avec les autres.

[image]

''Le cerveau est l'objet le plus complexe de l’univers. C'est la prochaine "terra incognita". [...] On n'aurait jamais réussi à détruire le monde sans cette intelligence incroyable...''-Sébastien Bohler-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI

[image]
[image]
Du premier vertébré jusqu’à l’hominidé, le cerveau a littéralement explosé, l’humain héritant aujourd’hui d’un cortex rebondi, supra intelligent, qui a permis sa croissance démographique exponentielle. L’Homo sapiens a inventé l’agriculture, pensé les systèmes d’écriture, découvert l’atome, créé des oeuvres d’art et inventé des techniques médicales de pointe. Bref, ce capital de matière grise ne fait-il pas contrepoids à ce striatum quasi jurassique ?

« En fait, quand on regarde le cortex, siège de la raison et de l’intelligence, on constate qu’il est resté au service du striatum. Il y a donc un “bogue”, car toutes les formes de plaisir nous ramènent encore aujourd’hui aux cinq pistons primaires renforcés par le striatum. » En clair, le « cortex propose, mais le striatum dispose », affirme l’auteur.
[image]
Pour sonder le rôle du striatum, Sébastien Bohler s’est notamment intéressé aux travaux de James Olds et Peter Milner menés en 1954 dans la docte Université McGill. C’est à Montréal que les deux neurophysiologistes ont mis au jour le siège du mécanisme de la récompense en stimulant cette zone du cerveau de rats de laboratoire avec des électrodes. Même soumis à des décharges électriques, les rongeurs, sous le joug d’un striatum hyperstimulé, ne pouvaient s’empêcher de rester accros à la dopamine.Même doté du raisonnement le plus fin, l’humain reste à la merci de ce disque dur enfoui dans les lobes de son cerveau, estime le neuroscientifique. Plus encore, son énorme cortex lui a permis de multiplier depuis quelques millénaires des technologies qui décuplent aujourd’hui la réponse obtenue grâce à ce mécanisme, en rendant accessible sans effort pour une masse de Terriens l’accès à toujours plus de nourriture, d’informations, de relations sexuelles et la quête incessante d’un meilleur statut social.Est-ce à dire que tout est foutu ? Le rédacteur en chef de Psycho et cerveau tempère son discours en signalant que tout cerveau peut se remodeler dès l’enfance, à force de renforcements autres. « La preuve : on peut aussi obtenir du plaisir à être altruiste. Le cerveau est plastique et d’autres comportements peuvent être renforcés par l’éducation ou la pression sociale. »Mais depuis la Renaissance, observe-t-il, le cerveau humain s’est surtout concentré sur le développement de l’intelligence technique, au détriment de la conscience. « En somme, nous sommes devenus des êtres dotés d’un haut niveau d’intelligence, mais d’un faible niveau de conscience », croit le scientifique.
[image]
L’homme dispose de toutes les technologies pour régler les problèmes environnementaux, c’est la conscience et la volonté politique qui manquent, ajoute-t-il. « Développer davantage la conscience, valoriser le savoir, associer le plaisir à des comportements favorables à l’environnement pourrait changer la donne. La vraie question, c’est : “Combien de temps nous reste-t-il pour renverser la vapeur ?” »

La réponse se trouve peut-être cachée quelque part au creux d’une petite prune tyrannique.
______________________________________________________________________________

[image]

[image]

[image]

[image]
[image]

[image]
L'expression populaire « croquer la pomme » c’est-à-dire succomber à la tentation,désir, le récit biblique de la tentation fait clairement état de l’existence de deux Arbres dans le Jardin originel, l’Arbre de Vie ,que l’on retrouve, chose extraordinaire, dans le cervelet ou « petit cerveau » – vue en coupe -
[image]
lequel est seul transmetteur de l’Intuition spirituelle) et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, dont il est bien précisé, dans le Texte biblique, qu’il était « précieux pour ouvrir l’intelligence ».L’Arbre de Vie, tel est le nom de l’Arbre de l’Intuition dans la Bible, dans le Livre de la Genèse ; tel est aussi le nom donné, par les biologistes, au cervelet vu en coupe.D'Ailleurs,Les anatomistes de la Renaissance ont sans doute été les premiers à le remarquer: l’homme nerveux ressemble à un arbre retourné. Le cerveau constitue sa racine en bulbe, la moelle épinière son tronc d’où partent quantité de branches qui éclatent elles-même en une infinité de rameaux et de fibres.


[image]

[image]
''Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras''-proverbe est extrait/fable de La Fontaine-
[image]
Le psychologue juif Walter Mischel, né le 22 février 1930 à Vienne (république d'Autriche) et mort le 12 septembre 2018 à Manhattan (New York, États-Unis).Mischel s’est éteint à son domicile de Manhattan le 12 septembre des suites d’un cancer du pancréas.« Quelles sont les conditions qui permettent aux gens de cesser d’être des victimes et de devenir des acteurs ? », s’était-il interrogé dans l’interview du Guardian.
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]

-VIDÉO CLIQUEZ ICI
Le principe est simple : on présente un marshmallow à un enfant en lui disant qu'il peut le manger maintenant mais que, s'il attend quinze minutes, il en aura deux.Ce test permet de mesurer la sensibilité des personnes à la gratification différée. Classique de l'économie comportementaliste (ou comportementalisme), cette expérience a été menée pour la première fois par Walter Mischel à l'Université de Stanford en 1972. Et malgré son apparente simplicité, elle est celle qui, jusqu'à présent, a pu permettre avec le plus d'exactitude de prédire la réussite future d'une personne.Entre 1968 et 1972, le chercheur américain Walter Mischel a étudié les réactions de 550 enfants laissés seuls dans une pièce pendant vingt minutes face à un chamallow,avec la promesse d'en recevoir un second s'ils attendaient sans manger le premier. Il a ensuite régulièrement suivi leurs parcours. Ses conclusions sont étonnantes : 30% des enfants ont attendu la deuxième récompense et aujourd'hui, ils seraient mieux dans leur peau. "Ils ont tendance à être moins obèses, moins accros à la cocaïne et à toutes les autres drogues et ainsi de suite", remarque le chercheur.À partir de 1982, il recontacte les enfants ayant participé à l'étude du marshmallow ; il observe que les enfants qui ont patienté lors du test du marshmallow sont ceux qui semblent (des années plus tard) le mieux "réussir dans leur vie".
[image]
Qu'est-ce que la gratification différée ? C'est notre capacité à préférer retarder une récompense pour qu'elle soit plus importante. Autrement dit, c'est faire preuve de contrôle de soi pour accepter un petit sacrifice dans le moment présent afin d'avoir une vision à long terme et recevoir des bénéfices futurs.
[image]
Et les résultats sont impressionnants, car il ne s'agit pas d'un simple bonbon. Un meilleur contrôle de soi et une sensibilité accrue à la gratification différée était un prédicateur de succès dans différents domaines de la vie, depuis les résultats scolaires en passant par la vie amoureuse ou l'état de santé. En 2011, l'Université de Pennsylvannie a publié les conclusions d'une étude faite sur 1000 enfants suivis pendant plus de 30 ans. Et elles sont surprenantes : lorsque l'étude se termine, alors que les sujets ont 32 ans, ceux qui ont choisi de manger le marshmallow tout de suite sont :

27% à avoir des problèmes de santé,
10% à avoir des addictions,
43% à avoir un casier judiciaire
32% à avoir un revenu inférieur à 20 000 dollars par an.

Alors que les sujets qui ont attendu le deuxième marshmallow sont :

11% à avoir des problèmes de santé
3% à avoir des addictions
13% à avoir un casier judiciaire
10% à avoir un revenu inférieur à 20 000 dollars par an.

Une autre équipe de cette même université avait aussi démontré que le test du marshmallow permettait de mieux prédire la réussite future d'une personne que le test de QI. Ceci étant, c'est assez logique, car être plus intelligent ne signifie pas forcément parier sur le futur, et vice-versa.

Un autre point intéressant dans ce test du marshmallow est que ceux qui préfèrent attendre le deuxième marshmallow sont plus heureux. D'ailleurs, les chercheurs en économie comportementaliste considèrent que la gratification différée, et donc le contrôle de soi, sont des composantes essentielles du bonheur.


[image]

[image]

[image]
Make America Great Again (littéralement « Rendre l'Amérique à nouveau grande », soit : « Rendre sa grandeur à l'Amérique »), parfois abrégé MAGA, est un slogan de campagne utilisé par des politiciens américains, le premier étant Ronald Reagan, lors de l'élection présidentielle de 1980.
[image]
Le démocrate Bill Clinton utilise à son tour le slogan lors de l'annonce de sa candidature aux primaires du parti en vue de l'élection présidentielle de 1992, indiquant « I believe that together we can make America great again » (« Je crois qu'ensemble nous pouvons rendre sa grandeur à l'Amérique »)
[image]
Durant la course pour la Maison-Blanche, il appelle également les électeurs à « rendre sa grandeur à l'Amérique en matière d'économie, d'éducation, et social » (« to make America great again economically, educationally, and socially »). Il réutilise également l'expression lors d'un entretien télévisé.

Lors de sa campagne pour les primaires du Parti républicain puis pour l'élection présidentielle de 2016, Donald Trump reprend l'expression à son compte, comme référence à la présidence de Ronald Reagan, popularisant le slogan dès le début de sa campagne, bien qu'il ait été utilisé dans les discours d'autres candidats pour les primaires du parti, comme Ted Cruz et Scott Walker. Il indique que l'idée lui est venue le 7 novembre 2012, au lendemain de la réélection de Barack Obama, bien qu'il ait également déclaré à une autre reprise que l'idée datait de 2014, un an avant le début de sa campagne. Trump prétend d'ailleurs être l'auteur du slogan et en a obtenu la marque déposée en juillet 2015, quelques semaines après le lancement de sa campagne.
[image]
Trump décline également le slogan lors de son discours à la Convention républicaine en juillet 2016, l'intronisant officiellement candidat du parti pour l'élection présidentielle : "We will make America strong again. We will make America proud again. We will make America safe again. And we will make America great again" (« Nous allons rendre sa force à l'Amérique. Nous allons rendre sa fierté à l'Amérique. Nous allons rendre sa sécurité à l'Amérique. Et nous allons rendre sa grandeur à l'Amérique »).

Le 20 janvier 2017, au Capitole à Washington, il reprend de nouveau le slogan et ses déclinaisons pour terminer son premier discours en tant que président des États-Unis : « Together, we will make America strong again. We will make America wealthy again. We will make America proud again. We will make America safe again. And yes, together, we will make America great again. Thank you. God bless you. And God bless America » (« Ensemble, nous allons rendre sa force à l'Amérique. Nous allons rendre sa prospérité à l'Amérique. Nous allons rendre sa fierté à l'Amérique. Nous allons rendre sa sécurité à l'Amérique. Et oui, ensemble, nous allons rendre sa grandeur à l'Amérique. Merci. Que Dieu vous bénisse. Et que Dieu bénisse l'Amérique »).
[image]
Deux jours avant de prêter serment, il annonce par ailleurs de façon théâtrale, au cours d'une interview au Washington Post, le slogan qu'il a choisi pour sa future campagne de réélection en 2020, Keep America Great! (« Préservons la grandeur de l'Amérique ! »), n'hésitant pas à interrompre l'entretien pour appeler son avocat afin que la marque soit déposée. Cette phrase est identique à la tagline du thriller de science-fiction horrifique American Nightmare 3 : Élections, sorti en 2016 (quatre mois avant son élection à la tête du pays) et dont le scénariste indiquait l'avoir choisie comme un clin d’œil au slogan de Trump.

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]

ÉTYMOLOGIE:-Le prénom Greta vient du persan margiritis au latin margarita en passant par le grec margiritis, Marguerite est une perle et non une fleur. C'est ensuite que cette fleur fut appelée "marguerite" puisque, fermée, elle ressemble à une perle.

Lors du sommet sur le climat de l'ONU à New-York ce lundi 23 Septembre 2019, Greta Thunberg n'a pas caché sa colère envers Donald Trump. Au passage du président américain, la jeune militante suédoise l'a dévisagé d'un regard noir, mâchoire serrée.-Greta Thunberg a exprimé sa colère envers l'inaction des dirigeants contre le réchauffement climatique. Lors de son discours, l'adolescente de 16 ans n'a pas hésité à les réprimander. «Comment osez-vous? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses», a-t-elle lancé, avant de poursuivre: «Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis: nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça».

Le président américain a réagi dans un tweet ironique et provocateur: «Elle semble être une jeune fille très heureuse qui attend un avenir brillant et merveilleux. Si agréable à voir!».-Comme disait L'Humoriste Québécois BOUCAR DIOUF:Trump y trouvera le nécessaire pour pouvoir dire un jour :
[image]


[image]

[image]
-SITE OFFICIEL
[image]
-SOURCE

[image]

[image]


[image]

[image]
[image]


[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Le « Jour du dépassement » arrive encore un peu plus tôt cette année et tombe le 29 juillet 2019 : à cette date, l'humanité a déjà consommé les ressources que la nature peut renouveler en un an. Elle vit donc désormais « à crédit » jusqu'à la fin de l'année.l'ONG Global Footprint Network, qui publie un Atlas détaillant l'empreinte écologique de chaque pays, calcule et dévoile la date du Jour du dépassement qui marque le jour de l'année où l'humanité a épuisé les ressources renouvelables de la planète.

Cela signifie qu'à l'échelle de la planète, nous avons pêché plus de poissons, abattu plus d'arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature peut nous offrir au cours d'une année. Quant à nos émissions de gaz à effet de serre, elles ont été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts peuvent absorber. Autrement dit, à partir d'aujourd'hui, l'humanité vit à crédit pour le reste de l'année, ce qui aura des conséquences pour les générations suivantes.

Et cette année, ce jour est plus précoce que l'année précédente, passant du 1er août en 2018 au 29 juillet 2019. En 1999, ce Jour du dépassement avait été calculé au 29 septembre, soit 2 mois plus tard que cette année. Aujourd'hui, il faudrait 1,8 Terre pour tenir le rythme de notre consommation actuelle de ressources !La première fois que c'est arrivé, c'était en 1971. Depuis, cette journée tombe de plus en plus tôt dans le calendrier : entre 1971 et 1976, c'était en décembre, entre 1976 et 1986 en novembre, et, depuis 2005, c'est en août (le 30 août en 2005, le 8 août en 2016)...
[image]
Classement du nombre de Terre nécessaires selon les modes de vie des habitants d’un pays. Par exemple, si tout le monde vivait comme les Australiens, il faudrait 5,2 planètes comme la nôtre.

[image]

[image]
Le circuit de la récompense maître du monde
[image]
Au centre de notre Cerveau, en-dessous du cortex, il y a une zone qu’on appelle le striatum. Ce striatum nous donne du plaisir en libérant une molécule dont on entend de plus en plus parler: la dopamine. -Il existe une partie du cerveau, le striatum, où est libéré la plus grande quantité de dopamine dans notre corps. La dopamine (DA) est un neurotransmetteur, une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux, et l'une de celles qui influent directement sur le comportement. La dopamine renforce les actions habituellement bénéfiques telles que manger un aliment sain en provoquant la sensation de plaisir ce qui active ainsi le système de récompense/renforcement.La dopamine est le précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline.
[image]
Les personnes ayant un fort taux de dopamine auraient davantage tendance à poursuivre des conduites dites « à risque » ou à rechercher ces situations (dont l'usage de stupéfiants, les jeux de hasard ou les paris). En effet, des résultats scientifiques ayant mesuré le taux de dopamine ont montré que les sujets qui avaient le plus fort désir de vivre de nouvelles expériences excitantes avaient à la fois plus de dopamine dans le cerveau et plus de régions du cerveau où la dopamine était active.Le striatum est un dealer qui ne se préoccupe pas du lendemain, pour qui le futur n’existe pas : il diffuse sa drogue, la dopamine.Un seul, contemporain de DESCARTES, avait osé penser à contre-courant : SPINOZA.
[image]
Il avait compris que le corps et les plaisirs n’étaient pas mauvais en soi et qu’ils étaient même le principe de la vie elle-même, à condition d’en user modérément et surtout qu’il existe des sources de plaisir et même de bonheur (la Joie selon son vocabulaire à lui) bien supérieures.
Déjà les Grecs anciens bien avant Jésus-Christ, comme certaines philosophies orientales, avaient compris que c’est en toute chose l’excès, la démesure, (l’hybris), qui est le danger, et qu’à l’inverse, c’est la mesure, la modération qui est la vertu suprême.

[image]
L’ennemi n’est donc pas dans le striatum, qui nous récompense lorsque nous allons dans le sens de la vie mais bien dans l’absence de direction et de régulation (dont il est dépourvu, il n’est pas fait pour ça : il est le moteur).C’est précisément ce qu’avait compris SPINOZA qui expliquait il y a déjà 350 ans que, s’il faut savoir profiter avec modération des plaisirs des sens la connaissance est source de Joie suprême.
Il avait aussi compris que le cortex part battu d’avance face au striatum lorsqu’il s’agit de se départir des mauvaises habitudes et des addictions générées par les récompenses en dopamine qu’il nous prodigue : il affirmait qu’on ne lutte efficacement contre une « passion triste » qu’en lui substituant une « passion joyeuse » plus forte.

[image]
Autrement dit en remplaçant une source dangereuse d’approvisionnement en dopamine par une source bénéfique.Or il se trouve que la dopamine est aussi sécrétée lorsque l’on apprend, lorsque l’on découvre, en un mot lorsque l’on augmente les informations qui nous permettent de comprendre notre environnement et d’agir sur lui, donc d’augmenter notre puissance d’agir et notre autonomie.
Elle est aussi secrétée lorsque l’on partage, lorsque l’on fait plaisir à autrui.Le problème est donc de faire cohabiter et mieux, de faire coopérer le striatum et le cortex.


[image]

[image]
[image]
[image]
-Elles représentent un chiffre d'affaires de 97 milliards de dollars-Chaque année, 136 milliards de vidéos pornographiques sont visionnées par l'humanité. 35 % du trafic internet étant consacré à des visionnages de vidéos pornographiques, l'impact de l'appétit sexuel de nos striatums sur la planète Terre est de 150 millions de tonnes de dioxyde de carbone émises dans l'atmosphère chaque année, soit entre un cinquième et un tiers des émissions de gaz à effet de serre dus au trafic aérien. [...]
[image]
[image]

[image]

[image]
-SITE OFFICIEL -GARPAN
-FACEBOOK -MARTIN JANTA

[image]

[image]

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
L’imagerie par résonance magnétique est un examen médical qui utilise un champ magnétique et des radiofréquences qui permettent de générer des images très précises, en 2D ou en 3D, des parties du corps et organes internes tels que le cerveau, la colonne, les articulations, l’abdomen, les seins et la prostate.
[image]
À l’aide d’un champ magnétique, d’ondes radio et d’ordinateurs qui génèrent des images des tissus internes, l’imagerie par résonance magnétique comporte un avantage par rapport à d’autres techniques d’imagerie. L’IRM permet aux médecins d’établir un diagnostic et de proposer des traitements efficaces sans faire appel à la radiation ou à du matériel radioactif.
Sécuritaire et précise, l’imagerie par résonance magnétique, approuvée par Santé Canada, a commencé à être exploitée en clinique au milieu des années 1970 au Québec.

[image]
Avec les techniques modernes d’imagerie, on peut surprendre les neurones en pleine activation grâce à l’IRM.

[image]
[image]
[image]
[image]
« si l’on réussit à chevaucher un tigre, on l’empêche de se jeter sur vous et, […] en outre, si l’on ne descend pas, si l’on maintient la prise, il se peut que l’on ait, à la fin, raison de lui.
[image]
»-Il est dit dans le texte que cette pratique est particulièrement réservée au Kali-Yuga, le dernier des quatre âges, l'âge malfaisant. Les hommes de cet âge sont marqués par leurs tendances dépravées. Ils aiment ce qui est mauvais et détestent ce qui est bon; le devoir religieux est négligé et les hommes font montre d'une soif insatiable de plaisirs sensuels. Les rois persécutent leurs sujets, et les sujets fomentent des rébellions contre les règlements. Les nations font la guerre aux nations et tous périssent de mort violente.

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-PARTIE 1-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-PARTIE 2-

[image]

« Il n'y a pas d'alternative : chaque personne qui prend conscience de la gravité des menaces qui pèsent sur la planète doit entreprendre les actions qui s'imposent. La responsabilité de trouver la voie de la viabilité — pour l'épanouissement des individus, des collectivités et de toute la vie sur Terre — revient à celles et à ceux qui ont été au cœur de l'abondance et qui sont à même d'en constater les effets nocifs. [...] quand je pense aux conséquences négatives de la société d'abondance, je pense à la vie de tous les jours, à la santé, au travail, à l'amour, à la communauté, au bonheur, tout cela qui ne s'achète pas ou, quand on croit pouvoir l'acheter, coûte finalement trop cher, car on doit sacrifier le meilleur de sa vie à gagner de quoi le payer. Pour ma part, il y a longtemps que j'ai découvert que "le système" — la société de consommation dans laquelle je vis — nous enferme, individuellement et collectivement, dans une cage qui nous laisse de moins en moins de choix véritables et de vraie liberté. Que les barreaux de la cage soient dorés ne change rien à la réalité profonde de l'aliénation de ses prisonniers. »

La simplicité volontaire a paru pour la première fois en 1985. Ce livre a eu une grande influence sur beaucoup de personnes amenées à faire le même bilan que l'auteur sur la société de consommation. Cette nouvelle édition a été entièrement revue et de beaucoup augmentée, car l'auteur a continué à approfondir sa réflexion sur ce thème. Le livre compte deux parties. La première, intitulée « La crise des valeurs », met en question les valeurs à la base de notre société de consommation. Dans la deuxième partie, « La vie de tous les jours », Serge Mongeau expose les bénéfices qu'il y aurait à simplifier divers aspects de nos vies et il explore les moyens d'y arriver.


[image]

[image]
______________________________________________________________________________


[image]
-PAGE MÉDITATION -SITE OFFICIEL
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]


[image]

les bénéfices de la pleine conscience vont pouvoir être observés dans toutes les pratiques méditatives dites “attentionnelles“, telles que les “méditations orientales, bouddhistes telles que Vipassana, zen, dans plusieurs yogas, dans les Tai Chi Chuan, les Qi Qong, certains arts martiaux traditionnels, etc.” (source Mmindfulness).

L’illustration ci-dessous explique parfaitement les zones qui s’activent selon les différents cycles (vagabondage, attention, concentration, distraction…) lors d’une méditation dite “par attention focalisée“, qui se rapproche de la pleine conscience, la concentration en plus.
[image]
-SOURCE

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
[image]
Après avoir conquis le monde avec son système d’exploitation Windows et fait de l’ordinateur un objet de consommation courante, Bill Gates a un nouveau défi : démocratiser l’hygiène. Le cofondateur de Microsoft, devenu milliardaire philanthrope, veut inventer les toilettes du futur. Il a investi 5,3 millions d’euros dans ce projet qui pourrait toucher 7 milliards de personnes sur Terre.Ce n’est pas un hasard si Bill Gates a choisi les cabinets, une invention qui n’a pas évolué depuis que le premier brevet a été déposé, en 1775, selon le pionnier de la micro-informatique. L’objectif est d’améliorer les conditions sanitaires dans les pays pauvres en offrant des toilettes aux 2,6 milliards de personnes qui n’y ont pas accès. Ces nouveaux WC, sans chasse d’eau, doivent donc éviter le gaspillage d’eau potable, et inclure des systèmes de recyclage des excréments.28 projets ont été déposés par des universités du monde entier pour inventer ces toilettes du présent et du futur. Les règles du jeu :

– les toilettes ne devaient pas être reliées à un circuit d'eau courante ou d'électricité, ni même à une fosse septique ;

– elles devaient pouvoir fonctionner moyennant un prix n'excédant pas 5 cent (4 centime d'euro) par jour.

Le 20 août 2012, le challenge a finalement récompensé 3 de ces projets :
[image]
-LIEN

[image]
-CLIQUEZ ICI

[image]

[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
Dans le cerveau d’un fumeur, la nicotine se loge dans les récepteurs qui auraient dû accueillir l’acétylcholine et entre en compétition avec elle, en la remplaçant au niveau des récepteurs.Quand la personne fume de façon répétée, les récepteurs deviennent saturés, à cause d’une présence accrue de nicotine. D’autres récepteurs sont donc créés au niveau du cerveau pour accommoder le surplus de nicotine, ce qui engendre une production supplémentaire de dopamine.
[image]
Un état de manque se fait sentir quand la quantité de dopamine diminue. Le cerveau se « plaint » alors, en réclamant de la nicotine afin de remplir les récepteurs vides. Le fumeur allume une nouvelle cigarette. Le manque disparaît pour quelques minutes, puis le même cycle recommence.La cigarette et sa fumée contiennent près de 4000 produits chimiques et toxiques. Un certain nombre de substances présentes ou produites secondairement par la combustion du tabac arrive à traverser la membrane qui sépare le sang et le liquide céphalo-rachidien dans lequel baigne le cerveau.La nicotine imite l'action d'un neurotransmetteur naturel, l'acétylcholine, et se fixe sur un type particulier de ses récepteurs appelé justement récepteur nicotinique.
[image]
Que ce soit l’acétylcholine ou la nicotine qui se fixe sur ce récepteur, celui-ci se comporte de la même façon : il change d’abord de conformation, ce qui ouvre le canal ionique qui lui est associé pendant quelques millisecondes ; celui-ci laisse entrer des ions sodium qui vont dépolariser la membrane et exciter le neurone. Puis, le canal se referme et le récepteur nicotinique devient transitoirement réfractaire à tout neurotransmetteur. C’est cet état de désensibilisation qui va être artificiellement allongé par l’exposition continue à la nicotine.La dépendance au tabac, qui se développe très rapidement par la suite, vient du fait que les récepteurs nicotiniques sont présents sur les neurones de l’aire tegmentale ventrale qui projettent leurs terminaisons dans le noyau accumbens. Les stimulations nicotiniques répétées chez les fumeurs augmentent donc la libération de dopamine dans le noyau accumbens.


[image]

[image]

FÉVRIER 2019
-VIDÉO CLIQUEZ ICI
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-"Parkinson :des raisons d’espérer".-Sébastien Bohler-
[image]
[image]
La zone du cerveau affectée par la maladie de Parkinson s’est régénérée chez tous les patients qui ont participé à un essai clinique. Une nouvelle incroyable.Un traitement directement injecté dans le cerveau a permis de restaurer les cellules cérébrales détruites par la maladie de Parkinson, selon un nouvel essai clinique. Ainsi les neurones dopaminergiques que la maladie neurologique dégrade, ont pu être régénérés.

[image]
Six patients ont d’abord participé à l'étude pilote pour évaluer l'innocuité de l'approche thérapeutique. 35 autres personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont ensuite participé à une expérience de neuf mois, la moitié d’entre elles recevant soit un placebo, soit le traitement. Bilan : la zone du cerveau affectée par la maladie s’est régénérée chez tous les patients ayant reçu les injections, tandis que les personnes sous placebo n’ont vu aucune amélioration de leur état.
[image]
"L'amélioration des scintigraphies cérébrales dépasse tout ce que l'on a vu auparavant dans les traitements chirurgicaux des facteurs de progression de la maladie de Parkinson", explique le directeur de l’étude Alan L. Whone, du Bristol Medical School (Royaume-Uni). "C'est l'une des preuves les plus convaincantes que nous avons un moyen de réveiller et de restaurer les cellules cérébrales dopaminergiques qui sont progressivement détruites par la maladie de Parkinson", affirme-t-il. L’essai démontre également qu’il est possible d’injecter en toute sécurité, pendant plusieurs mois, des médicaments directement dans le cerveau humain.


[image]


[image]
SOURCE
[image]
Chaque type de cerveau correspond à une race d'être qui a existé sur la terre. À chaque changement, le cerveau précédent est intégré dans le nouveau cerveau. C'est pourquoi l'être humain se retrouve aujourd'hui avec trois cerveaux.
Les Lémuriens ont développé le cerveau reptilien.
Les gens de Mu ont développé le cerveau limbique par dessus le cerveau reptilien. Ils avaient donc deux cerveaux.

Les Atlantes ont développé le néo-cortex par dessus le cerveau limbique. Ils avaient donc trois cerveaux.
Les humains d'aujourd'hui ont encore ces trois cerveaux mais ils utilisent moins leur néo-cortex que les Atlantes suite à une dégénérescence. Ils sont revenu à un niveau plus proche de ce qu'étaient les gens de Mu.

Les extra-terrestres de type humanoïde ont tous suivi le même processus d'évolution. Il y a donc dans l'univers des êtres qui selon leu niveau d'avancement sont sur l'un de ces types.

[image]

Dans l'univers, des races établissent des alliances entre elles un peu à la manière de Star trek avec la fédération des mondes habités. Ainsi, il existe des alliances entre Grand Blond, Ti-gris et reptiliens.

[image]
Voici une liste non-exhaustive des caractéristiques de chaque type.


[image]
Fonctionne comme un ordinateur, contrôle in/out, réaction instantanée.
Instinct, rigide, non verbale.
Très fort physiquement, Comportement solitaire.
Inférieur sur le plan de la conscience mais supérieur sur le plan de la vitesse de traitement. Un peu comme un ordinateur qui peu calculer très vite mais n'a aucune conscience.Il ne se pose aucune question sur la structure sociale il en est partie intégrante.Même si ils sont sur des plans inférieurs ils peuvent avoir développé des technologies plus avancées que nous.

[image]
40 fois plus lent que le cerveau reptilien.
Centre des émotions, de l'affection et des processus de la mémoire.
Faible et fragile physiquement, Comportement social de type fourmilière.
Il a besoin de structure. Il est angoissé sans structure. Il faut que quelqu'un s'occupe de lui.

Note: Ti-gris: aussi appelé Little Beaver dans la base de St-Hubert BBQ !


[image]
100 fois plus lent que le cerveau limbique.
400 fois plus lent que le cerveau reptilien.
Il peu créer le chaos et remettre tout en question.
Pensée originale, imagination, créatif.
Il n'aime pas les structures qui le limite.

Note: Notre conscience est mixé avec celle des êtres de lumière.

[image]
Notre cerveau à 2 lobes est-il limité au "Noir&Blanc"
de notre réalité spatio/temporelle ?

Par contre, pour un cerveau de 4 lobes ...
comme la tête de certains aliénigènes la présente,
aurait-il la possibilité de voir en "couleur" ?

[image]

[image]


[image]
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-pollution invisible que génère internet -
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-LA POLLUTION CACHÉE D'INTERNET-
-VIDÉO CLIQUEZ ICI-Internet : une pollution virtuelle ?-
[image]
Combien d’énergie un simple courriel prend-il ? Les chiffres de consommation électrique d’un simple courriel sont impressionnants parce qu’ils tiennent compte de la consommation totale d’énergie pour les stocker et les acheminer.

Et pour réduire ces coûts, vous ne pouvez pas faire grand-chose. On trouve sur les sites spécialisés des chiffres assez frappants sur ce qu’il faut d’énergie pour gérer et maintenir un courriel ou un gigaoctet de données.qui dit stockage, dit serveurs, dit matériel de communication dont des centaines de milliers de kilomètres de câbles optiques et réseau.

-«L’envoi d’un courriel avec fichier en annexe équivaudrait à la consommation globale d’une ampoule pendant 24 h»

-selon le site Figaro.Une simple recherche Google fait travailler une tonne de serveurs Web et d'ordinateurs à travers le monde.

Ces machines sont souvent à des milliers de kilomètres les uns des autres.
Même chose pour Twitter ou la consultation d'une page Web.

Voici quelques chiffres en vrac qui nous portent à réfléchir sur l'impact de nos gestes:

-Plus de 4000 de ces centres de stockage sont répertoriés dans le monde

-Deux requêtes Google consomment autant qu'une tasse de thé chaud! Deux requêtes Google génèrent 14 grammes d'émission de carbone alors qu'une bouilloire électrique en émet 15. Selon d'autres études, on dit plutôt qu'une recherche Google équivaut à 0,2 gramme.

-Google a une filiale qui a pour nom Google Energy. Ils ont installé à leur siège social 9212 panneaux solaires produisant 1,6 mégawatt d'électricité, l'équivalent de la production nécessaire pour alimenter 1000 logements.

-Consulter une page Web consomme 0,02 gramme de carbone si la page est «simple» et on fait X 10 si la page est pleine de photos ou contient une vidéo. Un clip équivaut donc à une empreinte de 0,2 gramme!

-Un avatar dans le jeu Second Life consommerait autant d'énergie qu'un Brésilien moyen... soit 1 752 kilowatts-heure!

-Un message Twitter émet 0,02 gramme de CO2 dans l'atmosphère (soit l'équivalent d'une page Web simple). Bien que ce ne soit que quelques lettres envoyées, le concept de Twitter veut que le message soit envoyé partout, de là la plus grande consommation.

-Deux recherches sur Google généreraient autant de CO2 qu'une tasse d'eau portée à ébullition.

-l'industrie informatique génère à elle seule 2 % des émissions de gaz à effet de serre, devant l'industrie aéronautique.

-Le simple fait d'utiliser un ordinateur consomme entre 40 g et 80 g de carbone par heure,En permanence

-Google absorbe une puissance électrique de 260 millions de watts, soit le quart environ de ce que produit une tranche de centrale nucléaire. 80 à 90 % de cette puissance sert au fonctionnement de ses serveurs qui répondent aux requêtes venues du monde entier pour l'ensemble de ses services. Pour l'essentiel, il s'agit donc du moteur de recherche, de la messagerie GMail et de la gestion des vidéos de YouTube,Des internautes qui vont s'adresser chaque jour pas moins de 225 milliards de courriers électroniques !

-les e-mails d'une entreprise de 100 personnes émettraient ainsi chaque année 18 tonnes de gaz à effet de serre, soit l'équivalent de 18 allers-retours Paris-New York.

-l'ensemble des e-mails transitant dans le monde seraient responsables de 130 millions de tonnes d'émission de dioxyde de carbone (soit 1,5% de l'émission globale), et ce chiffre devraient grimper à 340 millions de tonnes de CO2 d'ici 2020...

[image]

[image]

[image]

[image]
______________________________________________________________________________

[image]
CLIQUEZ ICI-https://esoterisme-exp.com/Section_main/Conference/CONGRES/UFO901.php#Montreal
Faites votre paiement selon le mode de votre choix:
PAYPAL ou par la POSTE
pour avoir accès au Congrès UFO 901
et avoir ensuite accès à la version REMASTERISÉE
dès le mois de novembre 2019.


[image]

bloqué
  3666 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

169923 messages dans 35692 fils de discussion, 951 utilisateurs enregistrés, 100 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 100 invités)
Temps actuel sur le forum : 08/03/2021, 16:51
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum