Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

George Carlin : Nous aimons la Guerre...

par Jeromec, samedi 14 avril 2018, 15:19 (il y a 9 jours) @ Jeromec

Voici une légende du stand up comic américain, George Carlin sur la Guerre...

J'Ai inclus une traduction française du monologue.. ;0);-)


George Carlin - We Like War

https://www.youtube.com/watch?v=BtSv3x6lh3o

Laissez-moi vous dire ce que j'ai aimé de cette guerre du Golfe: c'était la première guerre qui est apparue sur toutes les chaînes de télévision, y compris le câble. Et même si l'émission de télévision consistait en grande partie de criminels de guerre du Pentagone affichant des cartes et des graphiques, elle a obtenu de très bonnes notes. Et cela a du sens, parce que nous aimons la guerre. Nous sommes un peuple guerrier. Nous ne pouvons pas supporter de ne pas baiser avec quelqu'un. Nous ne pouvions pas attendre la fin de la guerre froide pour pouvoir grimper dans le grand bac à sable arabe et jouer avec nos nouveaux jouets. Nous aimons la guerre. Et l'une des raisons pour lesquelles nous aimons cela, c'est que nous sommes bons dans ce domaine. Vous savez pourquoi nous sommes bons dans ce domaine? Parce que nous avons beaucoup de pratique.

Ce pays n'a que 200 ans et nous avons déjà connu dix guerres majeures. Nous faisons la moyenne d'une guerre majeure tous les vingt ans, donc nous sommes bons dans ce domaine. Et c'est tout aussi bien, parce que nous ne sommes pas très bons pour autre chose. Je ne peux plus construire une voiture décente. Impossible de faire un téléviseur, un téléphone portable ou un magnétoscope. Il ne reste plus d'industrie sidérurgique. Pas de textiles. Je ne peux pas éduquer nos jeunes. Ne peut pas obtenir des soins de santé à nos personnes âgées. Mais nous pouvons bombarder la merde de votre pays, d'accord. Nous pouvons bombarder la merde de votre pays. Surtout si votre pays est plein de gens bruns. Oh, nous aimons ça, n'est-ce pas? C'est notre hobby maintenant. Mais c'est aussi notre nouveau métier dans le monde: bombarder les bruns. Irak, Panama, Grenade, Libye. Vous avez des gens bruns dans votre pays? Dites-leur de regarder la baise, ou nous allons les bombarder!

Eh bien, qui sont les derniers Blancs dont vous vous souvenez que nous avons bombardé? En fait, pouvez-vous vous souvenir de tous les Blancs que nous avons bombardés? Les Allemands! C'est tout. Ce sont les seuls. Et c'était seulement parce qu'ils essayaient de couper dans notre action. Ils voulaient dominer le monde. Mais les Allemands sont l'histoire ancienne. Ces jours-ci, nous ne faisons que bombarder les personnes brunes. Et pas parce qu'ils coupent dans notre action; nous le faisons parce qu'ils sont bruns. Même les Serbes que nous avons bombardés en Yougoslavie ne sont pas vraiment blancs, n'est-ce pas? Naaah! Ils sont en quelque sorte près de l'extrémité basanée du spectre blanc. Juste assez brun pour bombarder. J'attends toujours le jour où nous bombarderons les Anglais. Les gens qui le méritent vraiment.


Maintenant, vous avez peut-être remarqué, je ne pense pas à cette guerre du Golfe comme le gouvernement des États-Unis nous l'a demandé. Mon esprit ne fonctionne pas de cette façon. Vous voyez, j'ai ce truc de crétin que je fais, ça s'appelle 'penser' et je suppose que je ne suis pas un très bon Américain, parce que j'aime former mes propres opinions; Je ne me contente pas de me rouler quand on me le dit. La plupart des Américains roulent sur commande. Pas moi, il y a certaines règles que j'observe. Ma première règle: Ne jamais croire que quelqu'un d'autorité dit. Aucun d'entre eux. Gouvernement, police, clergé, les criminels d'entreprise. Aucun d'entre eux. Et je ne crois pas non plus ce que me disent les médias, qui, dans le cas de la guerre du Golfe, ne représentaient guère plus que des employés non rémunérés du Département de la Défense et qui, la plupart du temps, fonctionnent comme des agences de relations publiques non officielles. pour le gouvernement et l'industrie. Je ne crois en aucun d'entre eux.

Et je dois vous dire, les gens, je ne crois pas vraiment beaucoup dans mon pays non plus. Je ne m'étonne pas de rubans jaunes et de drapeaux américains. Je les vois comme des symboles, et je les laisse au symbole. Je regarde aussi la guerre elle-même un peu différemment de la plupart. Je le vois en grande partie comme un exercice de dick-agitant. C'est vraiment tout ce que c'est: beaucoup d'hommes se tenant debout dans un champ agitant leurs bites les uns aux autres. Les hommes, peu sûrs de la taille de leurs pénis, choisissent de s'entretuer. C'est aussi ce que racontent toutes les conneries de ce crétin d'athlète, et ce que représente ce macho, cette posture masculine qui se pavane dans les bars et les vestiaires. C'est ce qu'on appelle la «peur de la bite». Les hommes sont terrifiés à l'idée que leurs queues soient inadéquates, et ils doivent donc «se battre» pour se sentir mieux dans leur peau. Et puisque la guerre est la compétition ultime, essentiellement les hommes se tuent les uns les autres afin d'améliorer leur estime de soi génitale.

Vous n'avez pas besoin d'être un historien ou un politologue pour voir la théorie de la politique étrangère de plus gros pénis au travail. Ça va comme ça: "Quoi? Ils ont des plus grosses bites? Bombe-les! Et bien sûr, les bombes, les roquettes et les balles ont toutes la forme de pénis. Armes phalliques. Il y a un besoin inconscient de projeter le pénis national dans les affaires des autres. Ça s'appelle 'baiser avec les gens'.

  111 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

144954 messages dans 30649 fils de discussion, 874 utilisateurs enregistrés, 13 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 12 invités)
Temps actuel sur le forum : 24/04/2018, 03:01
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum