Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

De l'Atlantide à l'Égypte... # 4

par panthère58, mercredi 17 janvier 2018, 14:19 (il y a 2375 jours) @ panthère58

:-) LES SECRETS DE L’EXODE
L’origine égyptienne des Hébreux

Critique personnelle, objective et subjective

[image]

© Seld / Jean Cyrille Godefroy, octobre 2000
Format éditions « Le Livre de Poche » : septembre 2015
567 pages

Auteurs : MESSOD ET ROGER SABBAH

AUTRES LIENS :

1. Dossier Anton Parks :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=128348

2. Dossier VidéOrandia :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129655

3. Télésérie SMALLVILLE :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=147009

--------------------------------------------------------------------------------

. Mes commentaires subjectifs, mes spéculations factuelles, fantaisistes [en bleu]
(m’inspirant de Yann Vadnais dans le VOR161001)
. Des extraits [en or]
. Des ajouts, précisions, références, des ajouts [ ] pour contextualiser
. Mon résumé en [vert]
. Saut de texte dans l’extrait […]

--------------------------------------------------------------------------------

Les auteurs mentionnent que la province de Canaan n’était qu’à dix jours de marche d’Akhet-Aton. On est loin des « 40 ans » dans le désert avec Moïse et Josué. Personnellement, quelques siècles plus tard, à l’époque de Josias, les descendants des monothéistes exilés se sont probablement rabattus sur un autre « exode », celui-là beaucoup plus crédible, parce qu’il faisait partie de leur tradition orale et/ou hiéroglyphique et, en tant qu’exilés, on avait besoin de raccrocher leur situation au passé.

Avec toute l’information que j’ai accumulée, je crois que les Deutéronomistes se sont inspirés de l’exode qui remonterait à Ptah (Asar/Osiris/Enki), et qui a obligé les anciens de l’Atlantide à se diriger vers l’Égypte pour se relocaliser. Ils ont dû traverser l’Afrique d’ouest en est pour ce faire et ce, à l’époque où les dieux côtoyaient les humains. Là le « 40 » ans dans le désert prendrait tout son sens ; pas un dix jours de marche ! D’autant plus que l’armée égyptienne contrôlait la région lors de la période convenue de l'Exode biblique ; il lui aurait été facile de leur mettre le grappin dessus.

[image]

LA DERNIÈRE MARCHE DES DIEUX
de l’Atlantide à Abydos

Anton Parks
Éditions Pahana Books (La Source de nos Origines)
2013


Son troisième essai.


LIEN DU VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=X3Iky2GtYP4

Extraits « Note de l’auteur »

En page 19 : Ces dernières années, lorsque mon épouse et moi-même avons eu la chance de partir quelques jours et de quitter notre intense labeur quotidien, ce fut à chaque fois pour des séjours studieux, trop sans doute. Îles Canaries, Maroc, Égypte… Nous nous sommes retrouvés à chaque fois dans des lieux historiques marquants, en rapport avec l’émergence de l’Égypte préhistorique ; mais aussi, sans le savoir, dans les pas de l’anthropologue Marcelle Weissen-Szumlanska…

Nous avions commencé en 2007 et 2008 par Edfu et Abydos en Haute Égypte, c’est-à-dire par le bout de la piste antique des grands nomades qui traverse le nord du Sahara, et dont l’extrémité se situe au Maroc, en face des Îles Canaries.

En page 20 : Cette ville [Abydos] étrange et peu fréquentée est pourtant le centre religieux de toute l’Égypte et la ville d’Osiris par excellence. La légende transmise dans les Textes des Pyramides soutient qu’Osiris y aurait été un jour assassiné par son frère Seth et ses complices. […] Ces événements se déroulèrent à une période sombre de notre histoire, à une époque lointaine, juste avant que les dieux de l’Égypte ne quittent leurs îles mystérieuses, détruites par un cataclysme, pour rejoindre Abydos avec l’espoir de recréer ce qui avait été à jamais perdu.

Dans le présent ouvrage, nous étudierons les textes liés à cette histoire. Ces anciens documents attribués à Thot confortent les dires de Platon à propos de l’Atlantide et plus encore. Ils soutiennent aussi ma thèse inédite développée dans mes ouvrages le Testament de la Vierge et le Réveil du Phénix, à propos des piliers d’énergie ou Djed, lesquels fonctionnent probablement sur le principe des bobines Tesla.

En page 23 : Pour un confort de lecture, j’ai respecté l’ordre chronologique historique et archéologique qui entoure l’histoire d’Abydos. Cette quête du passé démarre par les textes de Thot sur l’Atlantide, en passant par la longue marche des rescapés jusqu’à Abydos…

1ère partie : REGARDS SUR L’HORIZON

En page 27 : Dès les époques reculées, le culte du dieu [Osiris] disparu et ressuscité était pratiqué à Abydos. […] Abydos était la Jérusalem ou la Mecque de l’antiquité.

En page 29 : Si l’on se réfère aux récits mythologiques gravés sur les murs du temple d’Edfu, cette communauté divine à la science surnaturelle provenait probablement des îles atlantiques de l’A’amenptha (l’Atlantide).

En page 34 : Osiris achevait son rôle dans le mythe de la royauté et descendait dans le monde du bas pour devenir le dieu des morts. Mais sa résurrection sous la forme de son fils posthume, Horus, redonna espoir à l’humanité.

ESPOIR : N’est-ce pas là le thème de l’année 2018 ?!

Toujours en page 34, Anton Parks, se basant sur les textes des Pyramides et le Livre des Morts égyptiens, nous livre l’événement qui arriva à peu près à la même période de la mort d’Osiris et qui bouleversa la planète, ce qui entraîna, entre autres, la destruction de l’Atlantide : L’exode des rives de l’Atlantique vers le Nil s’effectua en petits groupes… Tous quittèrent l’A’amenptah pour rejoindre la patrie d’Osiris et le lieu de son assassinat : Abydos.

En page 35 : Le trajet qu’ils empruntèrent pour gagner l’Égypte coupe toute l’Afrique du nord en deux, juste au-dessus du tropique du Cancer, Ce circuit est connu depuis la préhistoire. L’historien et géographe grec Hérodote le connaissait comme étant la troisième route conçue et parcourue par les anciens Égyptiens.

En pages 36-37 : L’anthropologue Marcelle Weissen-Szumlanska effectua ce même voyage à la fin des années 50 pour vérifier la valeur des textes antiques ainsi que les propos d’Hérodote.

En page 39 : Les informations que l’anthropologue Marcelle Weissen-Szumlanska découvrit de son côté et qu’Albert Slosman comprit à son tour d’une toute autre façon, confirment que les rescapés des îles atlantiques des Canaries abordèrent les côtes du Maroc après la catastrophe. Ensuite, ils se lancèrent dans une longue marche boueuse vers l’Égypte, à travers les grandes étendues et les canyons du Sahara, autrefois verdoyants.


OU LIEN VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=B3_8AHNdeo0

En page 40 : Les textes funéraires égyptiens (Textes des Pyramides et des Sarcophages et le chapitre 17 du Livre des Morts) affirment que les dieux égyptiens étaient issus d’un lieu dénommé A’amenptah "le lieu grand et stable du façonneur Ptah-Osiris" ou Amentet "le Pays de la Vérité et de Parole". Ce domaine est symbolisé par la déesse de la Vérité, Maât, dont la tête porte une plume. Au cours de la journée qui suivit l’assassinat d’Osiris, il y eut une sorte d’éclipse, nous disent les textes funéraires, la lune ou un objet céleste passa devant le soleil, et de grandes flammes emplirent l’obscurité… Existe-t-il d’autres documents en Égypte qui évoquent les îles originelles des dieux et un cataclysme ? Oui ! Il s’agit des textes sacrés de Thot gravés sur les murs du temple d’Edfu.

---
L'ALERTE LAMBERT à Panthère
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=206908

P(3)58

  9974 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200989 messages dans 40923 fils de discussion, 1235 utilisateurs enregistrés, 62 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 62 invités)
Temps actuel sur le forum : 20/07/2024, 00:20
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum