Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Christ Ian R. Page Salle 811 : dossier Secrets de la Bible

par panthère58, mardi 20 décembre 2016, 19:39 (il y a 2768 jours) @ panthère58

:-) Salle 811 du Club CRÉÉE : Conférences de Christ Ian R. Page

[image]

Sa deuxième conférence sur son émission diffusée au canal Évasion : À la recherdhe des reliques saintes

P.S. Sa première conférence bloque (le vidéo gèle) après quelques minutes sur le témoignage du policier sur la hauteur et la grosseur de l'ovni : "C'était énorme".

Suite à sa rencontre avec un spécialiste français qui serait le directeur d'un centre archéologique biblique, en Israël, M. Page revient convaincu de la preuve historique de l'existence de Jésus.

Celui-ci l'aurait convaincu qu'il y aurait deux preuves historiques laïques de l’existence de Jésus, deux documents endogènes, écrits immédiatement (quelques années) après sa vie, mais dans la mémoire des gens qui l’ont cotoyé. Et peut-être même un troisième document. Mais pas de textes indogènes, soit pendant sa vie, de son vivant.

Preuve laïque #1. Flavius Josephe (De 30 à 100 de notre ère) : autour des années 50-60, il écrit et parle des Christies et de leur prophète Jésus condamné et exécuté par Pilate.

Preuve laïque #2. Un texte judiciaire qui cherche à disculper Néron, sur l’incendie de Rome, 30 ans après la mort de Jésus. Ce texte accuse les Christies, les Chrétiens, et il parle de leur prophète, le Jésus.

Comment peut-on se fier à un texte judiciaire qui disculpe Néron du fameux incendie de Rome ? On voulait accuser les "Christies". On a donc juste repris l'essentiel de leurs croyances et de leur "dieu" pour bien les identifier. Ce n'est donc pas une validation en soi de l'historicité du "Jésus". Est-ce que le Christ Ian R. Page d'hier était plus naïf, crédule ?

Preuve laïque #3. Pline le jeune (112 de notre ère) parle d’un charpentier crucifié.

Lien : http://www.elishean.fr/jesus-a-t-il-reellement-existe-le-gros-mensonge-de-la-bible/

Reproduction autorisée avec, SVP la mention de l’adresse du site: http://sites.google.com/site/legrosmensongedelabible
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/
Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag

Extraits :

#1. Problème d’historicité

Il n’existe aucun témoignage écrit sur Jésus, hors les évangiles qui sont truffés de contradictions. Il y a du reste, mieux à dire. Non seulement le Christ n’a rien écrit lui-même, mais on n’a rien écrit sur son compte.
La Bible ? Elle ne peut nous fournir la preuve que le Christ ait été un personnage réel et même elle nous fournit force preuves contraires.
En dehors du Nouveau Testament, aucun auteur parmi tous ceux qui auraient été les contemporains de Jésus, ne nous a transmis à son sujet le moindre renseignement.

Ainsi des historiens, avec une précision croissante, constatent d’abord que sur une trentaine d’auteurs connus de l’époque qui auraient pu parler de Jésus, tous sont muets.

Dans l’œuvre de Flavius Josèphe (77 à 95), il y a bien quelques lignes à son sujet, mais elles furent ajoutées, après Origène (185 à 254) qui les ignorait et signalées seulement au IVe siècle par Eusèbe de Césarée (265 à 340), le faussaire. De toute façon, Flavius Josèphe, juif orthodoxe n’aurait jamais pu écrire que Jésus était le messie. Or les juifs orthodoxes attendent encore, la venue de leur messie.

Déjà ici, M. Page parle d'écrits entre 50 et 60 de notre ère, tandis que dans le lien on les situe entre 77 et 95.

#2. Tacite (55 à 120) vers 116, aurait parlé de chrétiens brûlés à Rome sous Néron vers l’an 64; mais cette mention ne fut ajoutée qu’en 1429 par le secrétaire papal, le Pogge (premier éditeur des « Annales » de Tacite) et ne figure pas dans les traductions et copies antérieures. Cette interpolation (falsification) a été fabriquée disent les érudits, d’après un texte de Sulpice Sévère, un médiocre historien de la fin du quatrième siècle.

Pline le jeune (66 à 144) aurait mentionné dans une lettre à l’empereur Trajan, l’existence des chrétiens et d’un certain Jésus homme. Mais cette lettre a été composée vers 1500 par Girardo di Verona. Au quatrième siècle, un érudit Sidoine Apolinaire déclara que Pline le jeune avait fixé à neuf le nombre de ses livres. Or cette prétendue lettre se trouve au dixième livre attribué à Pline le jeune.

Suétone (75 à 160 environ) en 120 parle d’un « chrestos » (le bon, le meilleur), agitateur de Rome en 50; mais il ne peut s’agir du paisible Christ (« christus », christos ou oint) de la mythologie chrétienne mort croit-on, à Jérusalem depuis 20 ans.

Parmi les autres écrivains et historiens, du Ier et IIe siècle de notre ère, qui gardent un silence total sur Jésus, citons: Valerius Maximus (-14 à 37) , Senèque (-2 à 66), Pline l’ancien (23 à 79), Perce (34 à 62), Lucain (39 à 65), Dion Chrysostone (40 à 117), Stace (40 à 96), Plutarque (45 à 125), Silius Italicius (25 à 100), Martial (65 à 95), Flaccus (70 à 100), Pétrone (mort en 65), Quintillien (65 à 97), Juvénal (55 à 140), Apulée (mort vers 170), Don Cassuis, Pausanias, Juste de Tibériade etc.

Mais c’est surtout le silence de Philon d’Alexandrie sur Jésus qui a une importance décisive. Philon qui avait déjà 25 ou 30 ans lorsque Jésus aurait du naître et mourut plusieurs années après la date à laquelle ce dernier dû mourir, ne sait rien et ne dit jamais rien de Jésus Christ.
C’est un homme docte qui s’occupa spécialement de religion et de philosophie. Il n’aurait assurément pas négligé de citer Jésus, qui était de son pays et de sa « race », si Jésus avait paru sur la terre et s’il avait accompli une si grande « révolution » dans l’histoire de l’esprit humain.

Une circonstance singulière rend encore plus significatif le silence de Philon: C’est que tout l’enseignement de Philon peut se dire chrétien à ce point que certains écrivains ou philosophes n’ont pas hésité à l’appeler un « vrai Père de l’Église » (Dixit Friedrich Engels…)

Donc, M. Page se fit aveuglément sur sa source, comme il fera de même 6 ans plus tard au Congrès UFO401 dans l'affaire de l'artéfact pour discréditer Bleuette Diot et le Congrès. Je ne suis pas un spécialiste des "sources", mais il n'y a pas unanimité. Donc, M. Page devrait faire attention avant de conclure en ne s'appuyant que sur "sa" source.

---
L'ALERTE LAMBERT à Panthère
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=206908

P(3)58

  11290 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200988 messages dans 40922 fils de discussion, 1235 utilisateurs enregistrés, 69 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 69 invités)
Temps actuel sur le forum : 19/07/2024, 23:44
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum