Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Les Secrets de la Bible : Parks #5 et correction

par panthère58, vendredi 29 mai 2015, 18:24 (il y a 3339 jours) @ panthère58

:-) Correction

Dans le billet ci-dessus sur la Gnose + Apocryphes :

Extrait p.65

Mais étant donné que l'on reconnaît dans cet Évangile les traditionnelles sources gnostiques - astrologie madéenne, platonisme et pythagorisme...

On devrait lire : astrologie mazdéenne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mazd%C3%A9isme

Le mazdéisme est une religion iranienne qui doit son nom à son dieu principal, Ahura Mazda. Le livre sacré du mazdéisme est l'Avesta.

Le zoroastrisme, du nom de Zoroastre/Zarathoustra, est une réforme du mazdéisme1. Le zoroastrisme est la forme monothéiste sous laquelle s'est répandue cette religion, qui existe toujours.

Voir http://www.academia.edu/1553038/Lastrologie_dans_le_zoroastrisme_d%C3%A9poque_sassanide...

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Anton Parks #5

[image]

Éd. Nouvelle Terre
2009

CHAPÎTRE VI : LE MESSIE

PP. 154 À 191

Parks fait la démonstration et développe les points suivants :

. la dénomination de Jésus est une grave entorse à la coutume juive ce qui entraîne du potinage dès le deuxième siècle de notre ère comme : Jésus serait le fils de panthéra !

http://www.orandia.com/forum/index.php?id=42518

PANTHÉRA" SOBRIQUET SIGNIFIANT "LA PANTHERE"
[image]
pour les juifs, Jésus était le fruit de l'union illégitime de sa mère avec un soldat romain du nom de Julius Panthera("Panthéra" étant un sobriquet signifiant "la panthère"). C'est pourquoi,dans le Talmud, on trouve 20 passages ou il est appelé Yeshu'a ben Panthera(Jésus fils de Panthéra).
Chose incroyable, on aurait retrouvé à Bingerbrück en Allemagne la tombe d'un soldat romain. Son nom était gravé : c'était Tiberius Julius Abdes Panthera, archer originaire le Sidon en Phénicie, qui fut muté en Rhénanie en l'an 9 ap.Jc ! (...à vérifier)

Celse, rapporté par Origène dans le "Contra Celsum", est le premier à le mentionner : "La mère de Jésus a été chassée par le charpentier qui l'avait demandée en mariage, pour avoir été convaincue d'adultère et être devenue enceinte des œuvres d'un soldat romain nommé "Panthèra". Séparée de son époux, elle donna naissance à Jésus, un batard. La famille étant pauvre, Jésus fut envoyé chercher du travail en Égypte ; et lorsqu'il y fut, il y acquis certains pouvoirs magiques que les égyptiens se vantaient de posséder." (Contre Celse. I, 32 5. Cf. I, 28 10, 33 19 et 69 20. Cf. R.C. p. 355).

Plus tard, Épiphane (315-403) le répète :
"Jésus était le fils d'un certain Julius, dont les surnom était Panthéra".

Il y a aussi des passages du Talmud touchant Jésus et supprimés par la censure ecclésiastique du Moyen Age ; ils ont été plus ou moins bien conservés dans quelques rares manuscrits (codices de Munich, de Strasbourg, de Vienne) et forment ce qu'on appelle les Hesronoth Hashass (Klausner, Osier) ; ainsi selon la tradition talmudique :

- Dans le traité Sanhédrin 43 a :
" On pendit Jésus ben Stada sur un pieux la veille de Pâque"

- Dans le traité Sanhédrin 67 a :
"... et ils le pendirent la veille de Pâque. Jésus ben Stada était le fils de Pandéra... L'amant, c'était Pandéra. Le mari c'était Paphos ben Yehudah. Mais sa mère c'était Miriam (Marie), surnommée Stada..." (Osier, p. 136).

Il est intéressant de relever que panthera, ou plutôt pantheros, est un anagramme de parthenos, qui veut dire "vierge" en grec.La parthénogénèse.

1. Les noms christiques d'un point de vue sémantique

. d'où vient le terme Messie et ses liens avec l'onction divine (roi-prophète-libérateur)
. baptême à Abydos versus baptême judéo-chrétien
. sainte trinité égyptienne versus la trinité judéo-chrétienne
. les racines de Jésus/hébreu, Christ/grec

Extrait pp.158-159

Cette nouvelle preuve donne aussi raison à Roger Sabbah qui démontre avec beaucoup d'adresse dans ses différents ouvrages que l'alphabet hébreu trouve ses racines profondes dans l'égyptien.

2. Le faucon vengeur

. similitudes entre Horus et Jésus
. création d'Horus

Extrait p.163
Note de bas de page

Je rappelle ici que Râ (la lumière, le soleil) est une épithète attribuée à plusieurs personnages solaires importants de la littérature égyptienne : Atum-Râ (le chef du panthéon); Horus l'Aîné ou Râ (le Mikael égyptien); Horus, fils d'Isis (le St-George égyptien).

3. Horus et le pays des lamentations

. on dit qu'il faut suivre l'argent dans des enquêtes; Parks suit la sémantique et les racines des mots
. personnalité d'Horus et la Géhenne
. vallée de Hinnom versus le jardin d'Éden

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hinnom

Hinnom

Géographie

Hinnom était une vallée étroite et profonde qui s'étendait au sud et au sud-ouest de la Jérusalem antique. Elle commence non loin de l'actuelle Porte de Jaffa et se dirige vers le Sud à l’angle sud-ouest de la ville, elle bifurque soudain vers l’Est, longeant le Sud pour rejoindre les vallées du Tyropœôn et du Qidrôn près de l’angle Sud-Est de la ville. Vers la jonction des vallées du Tyropœôn et du Qidrôn, celle de Hinnom s’élargit. C'est probablement à cet endroit que se trouvait Topheth.

C'est l’actuel ouadi er-Rababi.

Histoire

Dans la Bible, la vallée est associée à l'idolâtrie :
Il (Josias) déclara impur le Tofèth qui se trouve dans la vallée de Ben-Hinnom, afin que personne n'y fit plus passer son fils ni sa fille par le feu, en l'honneur de Moloch (II Rois 23:10)
La valeur négative attachée à ce lieu dans la tradition juive a fini par en faire une préfiguration de l'enfer. Le nom de la vallée est à l'origine du mot Géhenne, de l'hébreu Gé [ben] Hinnom (גֵיא בֶן-הִנֹּם).

La tradition situe Akeldama, le « Champ du Sang » ou encore « le champ du potier », qui fut acheté avec les 30 pièces d’argent de Judas Iscariote, sur le versant sud de la vallée près de son extrémité orientale.

La vallée faisait partie du no man's land qui séparait les parties est et ouest de Jérusalem entre 1948 et 1967.

Voir aussi Géhenne

4. Le Mesi égyptien réveille son père

. Lazare (El Azar) et le mythe osirien (résurrection, réveil)
. disciples de Jésus versus ceux d'Horus

Extrait p.166

Nous verrons plus loin qu'il existe des noms de lieu d'origine égyptienne, rattachés à l'histoire osirienne et étrangement transposé en Judée et aux alentours de celle-ci.

. à quoi correspond en fait le "réveil" de Lazare
. la mort d'Osiris cachée par opportunisme du clergé

Extrait p.169

À l'instar d'Horus, Jésus est à l'évidence en conflit avec l'autorité et les prêtres, c'est en tout cas ce qui ressort, toutes les trois ou quatre pages, de l'ensemble des Évangiles.

. le père d'Horus est Osiris (son bagage génétique)
. le père de Yahvé serait Jésus si on interprète littéralement les textes bibliques
. mais si en fait Jésus est Horus, son père serait Osiris et ça donnerait plus de sens et de cohérence

Extrait p.170

L'épisode de Lazare est très important. Il permet à Jésus de se dévoiler en qualité de Messie ("sacré par le seigneur"), comme il a permis à Horus de réveiller le culte de son père et de se révéler comme Mesi, "fait à la ressemblance [d'Osiris]". Dans les deux cas, les différents clergés, qu'ils soient égyptiens ou hébreux, ne le voient pas d'un très bon oeil.

5. Le thème des amants cosmiques

. la progéniture d'Horus et d'Isis leur influence
. couples divins et enseignement égyptien
. il y a là, selon moi, des traces d'une pensée gnostique telle que décrite plus haut car on y retrouve la recherche d'une androgénie
. les conditions pour accéder au(x) clergé(s) et leur savoir ésotérique
. deux cultes se confrontent en Égypte et génèrent des tensions entre rois et prêtres

Une grande partie du reste du chapître traite de la dérive dans diverses cultures, notamment en Afrique et bien sûr dans l'Ancienne Égypte, suite à une mauvaise interprétation, perception du couple "incestueux" Horus/Isis, qui partagerait un matériel génétique commun. Le clergé aurait contribué à cette mauvaise compréhension. Mais ça sort du contexte biblique.

9. Royauté et clergé, vers une transformation progressive de l'histoire

Extrait p.188

Contrairement aux idées reçues, les rois ne pouvaient pas grand-chose sans le soutien du clergé.

. un profil du clergé égyptien, de leur pouvoir, leurs richesses, leur travail, leur influence avec des similitudes du clergé des Hébreux

. ça ressemble aujourd'hui aux milliards d'endettement qui ont été donnés à des corporations, aux primes de rendement, aux primes de départ, aux luxueuses pensions versées (ex. Thierry Vandal - H.-Q.)

Extrait p.189

La foi était souvent manipulée et déformée pour l'accommoder aux desseins et aux calculs des souverains et du clergé...

. une histoire primordiale vraie, transportée par la tradition orale, par différents symboles ou images, écrite dans diverses langues, déformée, altérée au fil du temps avec des ajouts, de la censure, des codes que seuls des initiés peuvent démêler aujourd'hui ou des chercheurs émérites : LA BIBLE !

---
L'ALERTE LAMBERT à Panthère
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=206908

P(3)58

  12909 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200989 messages dans 40923 fils de discussion, 1235 utilisateurs enregistrés, 75 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 75 invités)
Temps actuel sur le forum : 20/07/2024, 00:15
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum